Forum Dragon Ball Z & Dragon Ball Super

FANARTS DRAGON BALL => Vos créations => Discussion démarrée par: escl4ever le 03 Octobre 2009 à 12:58:55

Titre: [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 03 Octobre 2009 à 12:58:55
Salut tout le monde !! Je viens d'écrire une fiction, et j'aimerai avoir vos avis sur celle-ci !!

Tout de suite, je vous poste le prologue ;)

Prologue

Notre histoire débute deux ans après que Sangoku et son ami Oub soient partis s'entraîner dans la Salle de l'Esprit et du Temps de Dendé. Oub avait incroyablement progressé, rappelant parfois à Sangoku le niveau de Cell en forme parfaite. Certes, il était satisfait des progrès de son jeune élève, mais au fil des jours, il sentait une menace de plus en plus forte peser sur l'Univers et ses planètes. Des troubles du sommeil l'angoissaient très souvent... Il rêvait de choses floues, avec beaucoup de lumière, faisant penser à des boules de feu. Ou encore du sang, beaucoup de sang qui jaillissait de nulle part. Certaines fois, ces visions lui venaient pendant la journée lors de mini-flashs. Malgré cela, lors des entraînements avec Oub, Sangoku était à fond et ne pensait qu'au combat.

- Attention à toi, Oub !!! Ma prochaine attaque risque de faire mal !! annonça t-il.
- Viens Sangoku, je t'attends, dit son "ennemi".

C'est alors que le Sayen s'approcha à toute vitesse d'Oub pour n'être plus qu'à une cinquantaine de centimètres, puis se téléporter juste derrière lui. Le jeune terrien n'eut pas le temps de réagir qu'il prit un violent coup de coude dans le dos, suivit d'un coup de pied qui l'envoya valdinguer à une vingtaine de mètres. Sangoku poursuivit son enchaînement par son Kikoha favori...

- KA-ME-HA-ME-HAAAAA !!!

Heureusement, la puissance de sa vague n'était pas très forte. Oub la reçut en pleine face mais n'eut aucun dommage. Ce dernier se sentit soulagé car lorsqu'il avait vu son maître préparer le Kaméhaméha, il avait ressenti une grosse trouille !!!
Sangoku, quand à lui, rigolait de voir son attaque pleinement réussie.

- Tu vois, Oub, je te l'avais dit !! dit-il sur un ton joyeux comme à son habitude.
- C'est vrai que je ne m'attendais pas du tout à ça, avoua l'élève.

Sangoku et son jeune apprenti coulèrent des jours heureux en même temps que la Terre depuis que la disparition de Bou.

Ces derniers n'étaient pas les seuls à se perfectionner. Trunks et Sangoten essayaient souvent de repousser leurs limites sous la forme de Gotrunks dans le désert, sous la chaleur, ce qui amplifiait leur pouvoir personnel. Végéta essayait désespérément de surpasser Sangoku grâce une salle à gravité modulable, bien qu'il sache qu'il n'y arriverait probablement pas. Sa puissance avait tout de même excessivement augmentée. Sangohan, quand à lui, s'entraîner de temps en temps avec Piccolo pour le plaisir. Le reste de l'équipe Z avait lâché tout entraînement, tous occupés à leur travail du moment où alors à explorer le monde. Chacun semblait heureux dans ce monde quasi-parfait.

Quasi-parfait car une nouvelle malédiction va s'abattre sur nos amis... bien plus terrible que Bou, malheureusement.

Quelle est cette menace ? Nos amis s'en sortiront t-ils ?

Vous le saurez dans le chapitre 1 : La nouvelle menace
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 03 Octobre 2009 à 18:45:30
pas mal comme intro, la suite est pour bientot ??
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: SocGokû le 03 Octobre 2009 à 19:17:18
Bravo, pas mal du tout, vivement la suite et bon courage, je trouve que ça colle parfaitement avec une vraie suite de DBZ ! ;)

Contrairement à DBM.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 03 Octobre 2009 à 20:01:46
Salut à vous deux, et merci d'avoir lu, ça me fait plaisir  :)

Et bien, je compte voir le nombre de lecteurs susceptibles de lire, et je mettrai la suite en fonction de ça. Sinon, je pense la mettre soit en milieu de semaine ou dans une semaine pile   :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 03 Octobre 2009 à 20:26:20
ok ben bonne ecriture et reviens nous vite avec une suite !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 03 Octobre 2009 à 20:32:04
Sans problème :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: goku le 03 Octobre 2009 à 22:50:53
    Très bon début impatient de lire la suite.

    Bon courage
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: saiyuke le 03 Octobre 2009 à 23:40:23
C'est bien écrit en tout cas! C'est vrai que pour le moment on n'a pas grand chose au niveau de l'intrigue. Faut attendre le prochain chapitre! ^^

Un conseil : soit original! Essaye de ne pas tomber dans les scénarios de baston classiques ^u^ Genre dans Naruto, il y a pas mal d'énigmes qui nous tiennent en haleine, et pas toujours de la baston.

Bon courage!!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 04 Octobre 2009 à 09:01:20
Merci Goku et Saiyuke :D ça me fait plaisir ces encouragements

Saiyuke, tu verra que le scénario ne parait pas très original, mais de nombreuses péripéties arriveront à nos amis, rendant la fiction (enfin j'espère) intéressante
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 10 Octobre 2009 à 08:56:08
Bonjour tout le monde !!! Après une petite semaine d'attente, voila mon chapitre 1, qui vous apportera de plus amples informations quand au prologue :D

J'espère qu'il vous plaira, bonne lecture !!! :lol:

J'attends vos impressions avec impatience  ^u^  :ha:



Chapitre 1 : La nouvelle menace


Nous sommes dans l'Autre Monde. Les quatre Kaioh du Nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest s'étaient réunis autour d'un festin pour discuter au sujet d'un nouveau tournoi dans l'Au-Delà. Bien entendu, ils ne semblaient pas être d'accord.

- Mais non, nous ne devons sélectionner que des morts !! s'exclama le Kaioh de l'Ouest.
- Ce serait plus intéressant de prendre des vivants, notamment sur Terre. Il y a des combattants incroyables comme vous le savez tous !! rétorqua le Kaioh du Nord.

Ils se disputaient mais soudain, une personne qui ne faisait pas partie de leur "groupe" coupa leur discussion :

- Je suis sûr que je connais quatre puissances bien supérieures à celle de Sangoku où Végéta, annonça cette voix inconnue, peu rassurante.

Le personnage se rapprocha des Dieux. Il était de grande taille, habillé avec un long haut de kimono bleu, un pantalon rouge et une grande cape noire. Il avait un physique semblable à celui d'un terrien mais détenait une peau entre le noir et le violet, faisant penser aux ténèbres.

- D'où viens-tu, et qui es-tu ? demanda le Kaioh du Sud, à la limite du tremblement.
- Je suis le détenteur de votre mal, la partie la plus secrète de votre personne. Vous-même ne la connaissais pas.

Personne ne put dire un mot que l'étrange guerrier forma une barrière d'énergie qui était similaire à la taille d'une porte, d'une noirceur intense.

- Que se passe t-il ? s'écria la Kaioh de l'Ouest. Je... je...

Elle ne put finir sa phrase car une ombre très sombre s'extirpa d'elle, attirée vers la barrière d'énergie. Il se passait la même chose pour les trois autres Dieux, chacun étant comme paralysé par l'action qui se déroulait.

- Qui... qui est-tu ? réussi à murmurer le Kaioh de l'Est.
- Comme votre fin est proche, je vais tout vous dire. Mon nom est Darkhoc. J'ai été créé par le Mal lui-même, le Chaos. Et je suis né avec la conviction que le côté funeste qui restait caché au fond des âmes des Dieux se révélait destructeur. C'est pourquoi je prends vos âmes pour attirer votre bon côté et n'en laisser ressortir que le mauvais côté. Cela va donner d'incroyables combattants, expliqua Darkhoc. Maintenant, ADIEU !!!

**

Cette journée était particulière. C'était l'anniversaire de Trunks. Une grande fête était organisée à Kamé-House. Tout le monde était-la : Bulma, son meilleur ami Sangoten, Sangohan, Krillin... Même Tenshinhan, Chaozu et Piccolo avaient fait le déplacement. Seul Sangoku et Oub manqués à l'appel, à cause de leur entraînement.

- Ils auraient pu venir quand même, grogna Chichi.
- Ce n'est pas grave, affirma Trunks. Je suis vraiment très heureux que vous ayez fait ça pour moi les amis, je n'oublierais jamais ce moment !!
- Ouvre tes paquets mon petit, dit Yamcha avec un grand sourire.

Alors que le jeune garçon déchirait les premiers tissus, on entendit une voix très familière :

- Eh bien, on fait la fête sans nous ?
- Papa !! Sangoku !! s'écrièrent Sangohan et Chichi en premiers, suivis par le reste de la bande.

Sangoku fit les retrouvailles avec tout le monde, sans oublier de présenter Oub à ceux qui le connaissaient très peu. Ce dernier avait apporté un cadeau à Trunks par respect.

L'après midi se déroulait à merveille mais soudain, le visage de Sangoku s'assombrît. Il était même inquiet. Végéta l'interrogea sans attendre :

- Que se passe t-il, Sangoku ?
- Végéta, Sangohan, Trunks et Sangoten, venez avec moi. Les autres restez ici, ça vaut mieux. Piccolo, prends soin d'eux, continua notre héros.

Puis, s'accrochant à Sangoku, ils se volatilisèrent par Téléportation. Personne ne comprenait ce qu'il se passait. Chacun était très surpris, d'autres énervés :

- Il est là depuis deux heures et on ne le voit déjà plus ?? se manifesta Chichi.
- Ils vont sûrement revenir, dit tranquillement Krillin.

Le terrien essayait de détendre l'atmosphère, mais il savait très bien que Sangoku et les autres n'étaient pas partis comme ça, sans aucune raison.

"Zut, j'ai des haricots magiques mais je n'ai pas pensé à lui donner" ragea Piccolo intérieurement.


**

Sangoku, Végéta, Trunks, Sangohan et son frère Sangoten arrivèrent sur une petite planète, inconnue de tous où la verdure était au rendez-vous, ainsi que le beau temps et la tranquillité. Cependant, l'atmosphère paraissait étrangement mitigée. Il y avait une maison où l'on pouvait lire à l'aide d'un panneau : "Propriété privée et surtout ne pas toucher à la voiture!!!" Notre ami Sangoku pensa directement à Maître Kaioh. Pourtant, il n'en souriait même pas. Il était d'un très grand sérieux.

- Papa, que faisons-nous là ? demanda Sangoten.
- Vous êtes ici car ton père a découvert ma puissance, ricana Darkhoc, venu à leur rencontre.
- Qui es-tu ? Et ou se trouve Maître Kaioh ? questionna Sangoku.
- Il est mort, Ahaha, s'esclaffa le grand personnage. Tous morts, pas seulement le Kaioh du Nord mais également les trois autres. Avant que tu ne me tues, Sangoku, je vais t'expliquer quelque chose : Dans peu de temps, vous serez tous éliminés, finit Darkhoc.

Pris d'une colère compréhensible, Sangoku augmenta son Ki et se jeta sur son adversaire. Celui-ci ne bougea pas, sachant qu'il n'était pas de taille et encaissa un coup de pied dans l'estomac. Notre héros s'empressa d'envoyer une vague Kikoha qui eût raison du démon. Le combat n'avait pas duré longtemps, quasiment vingt secondes, mais dés l'instant ou Darkhoc trouva la mort, une énorme secousse se produisit, amenant avec elle un énorme bruit. Tous nos amis se précipitèrent vers le centre de la petite planète et y virent quatre ombres en train de se former. Elles allaient bientôt se terminer et déjà, une puissance exceptionnelle se ressentait.

- Qu'est ce que c'est que ça ? s'inquiéta Sangohan.
- Je crois que nous avons un problème, insinua Trunks.

En effet, les ombres finirent leur transformation, ce qui laissait apparaître quatre guerriers imposants. Ils avaient tous à peu prés la même taille, celle de Sangohan donc grande. Leurs muscles étaient très développés, et une aura noire se formait autour d'eux. Tous possédaient des cheveux de la même couleur que leur énergie. Leurs peaux paraissaient incroyablement blanches, contrastant avec leur Ki. Et leurs habits demeuraient tous semblables avec des kimonos noirs assortis à des bottes grises. L'un d'eux se rapprocha de notre bande.

- C'est la fin de l'Univers, prononça t-il souriant.

Que va t-il se passer pour nos amis? Qui sont réellement ces guerriers ?

Vous le saurez dans le Chapitre 2 : Une puissance hors norme.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 10 Octobre 2009 à 12:03:28
bien mais court !!

ça fait penser au topic sur les Makaiôshin, avec l' histoire du coté obscur des dieux (tiens on se croierai dans StarWars là  :lol:), mais je suis impatient de lire la suite !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 10 Octobre 2009 à 12:18:58
Salut asgard :D

Oui, c'est court, je l'admets. Mais tu verra que plus les chapitres avanceront, plus ils seront longs. Je pense que la longueur des chapitres devient vraiment "longue" vers le chapitre 12 :D

Sinon, merci pour ton comm' il me fait plaisir  ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 10 Octobre 2009 à 14:00:04
Vraiment bien !! Le scénario a l'air vraiment pas mal !  :ha: Vivement la suite !! :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 10 Octobre 2009 à 16:21:34
Merci Super YOYjin !!  :D

J'espère que la suite te plaira autant  ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 10 Octobre 2009 à 16:44:07
Bonne début, continue comme ca  :ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 10 Octobre 2009 à 17:02:24
Merci 3po :D ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: gamblin le 12 Octobre 2009 à 16:48:07
héhé pas mal du tout!
par contre à ce rythme là tu vas devoir écrire bien plus de 12 paragraphes si tu veux obtenir une histoire aussi dense que celle de DBZ ou même DB..
En tout cas chapeau, bon début!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 13 Octobre 2009 à 17:02:32
Salut Gamblin^^ Et bien, pour ce qui est des chapitres, j'annonce qu'il y en a 25 en tout, et qu'ils deviendront de plus en plus long. J'espère que ça vous plaira  ;D  :D

Merci pour ta lecture en tout cas  ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 13 Octobre 2009 à 22:21:27
j'ai deja lu une partie de la suite ailleurs, j'ai pas pu resister, et en plus je suis tombé dessus par hasard !! c'est normal ?? ;) ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: saiyuke le 13 Octobre 2009 à 22:45:34
C'est une bonne histoire qui s'annonce là! :)
Comme le disait Asgard, y'a un petit côté "Makaiôshin", mais à mon avis ce n'est pas de ça dont tu parles.

Par contre, tu devrais oublier le personnage de Oub ::) C'est un personnage que je ne peux pas supporter :celljr:

Bon courage!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: BlueReepa le 14 Octobre 2009 à 14:23:31
Ouais, Oub ne sert à rien vaut mieux Vegeta que Oub
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 14 Octobre 2009 à 19:55:16
Merde, je suis mal barré alors, moi qui ai commencé une fiction depuis cet été, j'ai mis Oob dedans. Moi non plus j'avoue que je ne l'aime pas particulièrement, mais en même temps, je respecte le choix de Toriyama. Et puis on a peut-être une mauvaise image de lui à cause de GT, où pour un défenseur de la Terre, il est quand même assez nul et très en retrait dans l'histoire (en tout cas il m'a pas marqué).
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 14 Octobre 2009 à 20:42:27
a quand la suite ?? j'aimerais bien la relire quand meme pour voir les differences !!  ;) :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 14 Octobre 2009 à 20:52:32
Tiens, tiens, tu as déjà lu Asgard ??  :D

C'est bien possible :)

Vous inquiétez pas pour Oub, il ne fera pas partie intégrante de l'histoire, du mien pas énormément, cela ne durera pas longtemps  ;)

Sinon, je vous poste la suite pour samedi, cela vous va ?

PS : Asgard, essaye de ne pas lire autre part... :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 14 Octobre 2009 à 21:52:11
quans t'es pris par une lecture interressante, tu t'arretes toi ? ;) moi je peux pas m'en empecher, surtout quand ca concerne DBZ !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: goku le 18 Octobre 2009 à 21:26:12
  On a pas le droit a un chapitre ce week-end?
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 19 Octobre 2009 à 17:56:18
Salut tout le monde désolé de pas avoir posté ce week end j'ai pas vraiment eu le temps  ;D J'vous le poste héhé


Chapitre 2 : Une puissance hors norme

Végéta laissa échapper un rire :

- Ahahaha, vous pensez vraiment nous battre ?
- Nous sommes pires que le Mal incarné, nous n'avons aucun points faibles, se limita de répondre l'un des quatre guerriers.

Ces mystérieux combattants se nommaient Guérik, Troard, Ramu et Ezaïre. Chacun était le résultat du côté malsain d'un des Dieux. Leur puissance dépassait celle de Bou mais celle-ci demeurait cachée pour l'instant. C'est pourquoi Sangoten commença à plaisanter :

- Finalement, ils ne sont peut-être pas si forts. Trunks, allons leur mettre une belle raclée.
- Oh oui Sangoten, j'ai hâte de voir ce qu'ils valent, hihi !!! gloussa t-il.

Végéta était du même avis, c'est pourquoi il les laissa faire. Sangoku et son fils Sangohan paraissaient plus sérieux, plus anxieux. Ils avaient appris, au fil du temps, à ne pas surestimer un adversaire.

- Non, les garçons n'y allaient pas...

Trop tard. Nos deux garnements bondirent vers un des quatre guerriers, Ramu en l'occurrence. Trunks lui envoya son poing en pleine figure, ce qui fit sourire l'adversaire du jeune héros tellement la puissance du coup était faible. Sangoten continua en décochant un coup de genou suivi d'un coup de coude dans le dos de son adversaire. Voyant qu'il ne se passait rien, ils se transformèrent en Super Sayen, et lancèrent des boules de feu mais à nouveau, rien ne se produisit, le guerrier était impénétrable. Il faisait penser à Broly, rien ne l'atteignait. Soudain, dans un élan de poussière, il se mit en action. Il s'élança vers nos jeunes compagnons puis leur expédia à chacun un coup de poing monumental qui les envoya se fracasser contre la maison de Kaioh !! Un amas de poussière se forma au milieu des décombres. Nos amis ne purent que constater les dégâts. L'attaque de Ramu n'avait duré qu'une trentaine de seconde. Malgré cela, les deux Super Sayens se retrouvaient déjà au tapis. Les cheveux des deux enfants avaient repris leur couleur d'origine. Ils gémirent mais ne purent se relever. Végéta entra alors en action. Il était furieux que l'on ait touché à son fils d'une telle façon.

- Tu vas voir ce que tu vas voir, enfoiré !!

Il se transforma en Super Sayen de niveau 2, comme lors de son combat face à Bou sur la planète des Dieux. Désormais, sa puissance était beaucoup plus importante, au moins aussi forte que Bou, provoquant une légère secousse sur la planète. Il se précipita sur son ennemi et envoya une dizaine de boules de feu. Puis, il se téléporta juste derrière Ramu pour lui donner un brutal coup de coude. Son adversaire avait bougé face à cette offensive mais semblait en pleine santé. Végéta continua ses attaques, alliant vitesse et puissance. Son adversaire se laissait faire. Le Prince des Sayens lui flanqua un énorme coup de pied qui l'envoya en l'air. Arrivé à une certaine distance, le rival de Sangoku rattrapa son opposant et l'enchaîna de coup de poing. Il s'écarta sensiblement de son adversaire et se mit à briller mille feux. Il était en train de préparer son attaque spéciale.

- Vite fait, bien fait, se réjouit le Prince.

Il lui envoya un Final Flash relativement puissant et se téléporta juste au-dessus de lui, pris ses deux mains, les joignit et envoya son ennemi dans sa vague. Ce dernier la prit de plein fouet et disparu dans une fumée étincelante. Végéta pensa son travail accompli. Sangoku et Sangohan, restés spectateur du combat, étaient impressionnés par la puissance de Végéta même si Sangoku se savait toujours meilleur. Leur stupéfaction ne dura qu'un temps car Ramu réapparaissait à longueur que la fumée se dissipait. Il se contenta d'essuyer sa tunique de combat, toujours sans dire un mot. Les trois autres adversaires adoptaient une attitude similaire à celle de Sangohan et Sangoku, mais avec le sourire en plus. Ramu se dégourdi un peu, faisant craquer ses articulations, et augmenta son aura. Elle devint extrêmement puissante en l'espace d'une seconde. Enfin, il daigna regarder Végéta :

- C'est tout ce dont tu es capable ?

A la suite de ces mots, il arriva juste devant le Prince avant que celui-ci ne s'aperçoive de quelque chose.

- Qu... quoi...

Ramu expédia son poing gauche dans son, l'obligeant à cracher du sang. Il enchaînait les assauts : Poing, kick, coude... tout y passait pour le pauvre Sayen. Il était complètement dépassé par les évènements. Son ennemi lui mit un crochet du gauche dans les côtes, puis un du droit dans le crâne qui l'envoya valser dans les airs. Végéta n'eut pas le temps de souffler qu'un énième coup arriva, dans la poitrine cette fois-ci, qui le fit tomber.

- Eh bien, ou est passée la confiance dont tu faisais preuve tout à l'heure ? lui lança Ramu.

Le guerrier de l'espace ne savait que dire, il n'était pas de taille. Il avait eu du mal à se relever, essuyant avec son gant le sang qui coulait de sa lèvre C'est alors que l'un des trois autres guerriers maléfiques interpella Ramu. C'était une voix féminine, en l'occurrence Ezaïre :

- Cesse donc avec Végéta, tu vois bien qu'il n'a pas le niveau. Attaque-toi plutôt à Sangohan, et garde le meilleur pour la fin, n'est ce pas Sangoku ? prononça t-elle en fixant notre héros avec ses grands yeux noirs.

Aussitôt dit, aussitôt fait : Ramu fonça sur Sangohan, qui avait anticipé le coup de poing. Il l'esquiva mais ne put qu'encaisser le kick de son adversaire dans l'estomac. Il suffoqua et s'écarta de Ramu quelques instants puis se transforma en Super Sayen 2 pour remédier à sa situation mal engagée. Sa puissance était légèrement au-dessus de celle de Végéta, car Sangohan, sachant le contexte grave, laissa exploser une partie de sa colère. Le vent se levait de plus en plus sur la petite planète. On pouvait se demander si elle allait tenir le choc.
Sangohan se précipita sur son ennemi et le rua de coups, plus importants les uns que les autres, dans la tête, le ventre, le dos... Mais Ramu avait de la ressource, et libéra son Ki pour éjecter le terrien qui atterrit cinquante mètres plus loin. Il se releva et augmenta lui aussi son Ki. La, le combat allait vraiment devenir intéressant...

**

Pendant ce temps, à Kamé-House, on se posait beaucoup de questions.

- Quand vont-ils rentrer ? s'inquiéta Chichi tout en mangeant une part du gâteau de Trunks.
- Je suis sûr que Sangoku nous cache encore quelque chose et s'il a prit les meilleurs combattants, ce n'est pas pour rien, avança Yamcha.
- Moi, je pense que... Krillin ne put finir sa phrase. Un gigantesque bruit venait de se faire entendre, à environ cent kilomètres d'après Piccolo.
- Allons-y, stipula Krillin.
- Oui, continua Piccolo. Tout le monde vient sauf les faibles. Yamcha, reste ici on ne sait pas ce qu'il peut arriver.

Piccolo, Krillin, Oub et Tenshinhan, qui avait demandé à Chaozu de ne pas venir, s'envolèrent à l'endroit où le bruit s'était produit. Cela se situait dans une forêt très dense, accompagnée de beaucoup de terre. Certains arbres avaient été arrachés lors de la collision. Lorsque nos amis arrivèrent sur les lieux, ils virent une capsule de la même taille que celle qu'avait utilisée Sangoku pour partir sur Namek il y a déjà fort longtemps. Elle s'était un peu ensevelit sous terre, dessinant un cratère dans le sol. Tous étaient stupéfiés.

« Pourquoi une capsule de ce genre atterrit-elle à cette époque ? » se demanda Piccolo.

Le vaisseau s'ouvrit lentement et un homme sortit. Il était de taille moyenne et vêtu d'une tenue de combat qui tenait au corps, verte foncée, à laquelle étaient assorties des bottes blanches. "Ce visage me rappelle quelqu'un" pensa intérieurement Piccolo. "Il dégage une grande puissance" se dit Krillin. Le nouvel arrivant regarda nos amis. Il avait lui-même l'air interrogateur. Il s'approcha puis demanda :

- Végéta est-il-la ?

Tout le monde fut sous le choc. Qui est ce mystérieux personnage, comment connaît-il Végéta ?

- Non, il n'est pas ici, répondit Piccolo. Mais qui es-tu ? Pourquoi es-tu venu sur Terre ?
- Je veux juste savoir ou est Végéta et je vous promets que si vous me le dîtes, je ne vous ferais aucun mal, rétorqua l'individu.
- Ne nous parle pas sur ce ton, avertit Tenshinhan. Krillin et Piccolo pensaient de même. Seul Oub restait plus discret.
- Serais-tu un Sayen pour posséder une pareille capsule ? demanda le Namek.
- Héhé, je vois que je suis légèrement démasqué. Je vais être forcé de vous tuer, désormais, prononça t-il avec un léger sourire.

Chacun était très surpris de la réponse du personnage. C'est la qu'Oub intervint :

- Sangoku n'étant pas là, ni les autre super guerriers, je dois protéger la Terre. Je ne te laisserai pas toucher à mes amis !!! s'écria t-il.
- Moi de même, continua Piccolo. Krillin et Tenshinhan, sachant que leur niveau n'égalé pas celui d'un Sayen, restèrent à l'écart.

Le Sayen sourit puis demanda à Piccolo :

- Toi, le Namek, veux-tu mourir en premier ?
- Je suis ton adversaire, s'interposa Oub, sûr de lui après son entraînement avec Sangoku.

Le jeune terrien se plaça à moins d'un mètre de son ennemi, le regard fixé dans celui de son adversaire.

- Eh bien, qu'il en soit ainsi. Tiens-toi prés, jeune homme.

Le combat commença : Rapidement, on se rendit compte que Sangoku n'avait pas fait d'erreur en prenant Oub sous son aile. Quelle vitesse, quelle puissance chez ce garçon !! Il accéléra en direction du Sayen, lui envoya un crochet du droit dans la joue puis tout en se retournant, lui décocha un coup de pied dans la tête. Il continua sur sa lancée : Oub attrapa son adversaire, le lança en l'air puis envoya son Kikoha.

- KA-ME-HA-ME-HAAAAA !!!

Le Sayen réussi à l'éviter de justesse, laissant un tas d'arbre encaisser le rayon. Oub en fut surpris. Profitant du petit moment d'inattention du jeune disciple de Sangoku, l'adversaire attaqua. Il s'avança vers lui puis Bing, très gros coup de poing dans l'estomac d'Oub qui en eut le souffle coupé, puis coup de genou dans le nez. Il empoigna ses deux jambes et tourna, tourna sur lui-même afin de prendre de la vitesse. Au bout d'un moment, il lâcha Oub qui s'écrasa contre un gros chêne. L'homme venu de l'espace n'avait pas fini, il envoya un Kikoha bien connu de Piccolo, Krillin ou Tenshinhan.

- GARIC CANONNNNN !!!!

Le rayon violet fut pris plein ventre par Oub. Ce dernier agonisait. Mais ne s'avoua pas vaincu, il se releva et fonça vers l'ennemi. Il utilisa la même technique que Sangoku lui avait faite lors de leur entraînement : Il arriva à une vingtaine de centimètres du guerrier puis se téléporta derrière lui pour lui envoyer un gros coup de coude dans le dos. Ensuite, il déploya une énorme boule de feu. Sauf qu'avec son adversaire, ça ne marcha pas de la même manière car ce dernier stoppa la boule avec ses mains avant de la détourner dans le ciel.

- Serais-tu de la famille de Végéta ? demanda Piccolo.

Les combattants se stoppèrent net. Pourquoi Petit-Cœur avait-il dit ça ?

- Je ne vais pas vous mentir, répondit l'intéressé. Effectivement, j'appartiens à la Famille Royale des Sayens. Je suis le frère de Végéta.

Comment cela est-ce possible ? Comment Végéta peut-il avoir un frère ? Sangohan va t-il s'en sortir face au terrible Ramu ?

Vous le saurez dans le Chapitre 3 : La vérité sur la Famille Princière.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 20 Octobre 2009 à 13:00:38
c'est toujour aussi bien, l'intrigue est la, mais qui est ce frere, Tarble ??  :vegeta:
sinon, tu as commencé a ecrire avant ou apres l'OVA de 2008 ?? juste pour savoir si tu t'en es inspiré..

en tout cas c'est toujours un plaisir de lire des fictions comme la tienne, ça renouvelle un peu l'histoire, et ca entretient la flamme qu'on a pour Dragon Ball ... :goku: ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 20 Octobre 2009 à 17:59:19
j'aime bien et c'est bien tu as de la détermination continu moi j'essai de créer une bd
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: goku le 20 Octobre 2009 à 19:23:47
    Très bien hâte de lire la suite.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 20 Octobre 2009 à 19:32:40
ouai j'attend la suite^^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 20 Octobre 2009 à 20:06:40
Salut :)

Bah je vous remercie tous les trois, ça me fait plaisir :D

Asgard, pour être vraiment honnête, j'ai écris avant l'OAV de 2008, donc je ne me suis pas inspiré du film  ;)

En tout cas, je vous remercie pour votre lecture fidèle, et j'espère vous plaire par la suite :D :D :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 20 Octobre 2009 à 20:14:27
mais quand tu auras fini ton histoire tu vas en faire quoi?
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 20 Octobre 2009 à 22:18:12
trop bon cette petite fiction j'aime bien continu comme ça j'ai hate de lire la suite :goku: :vegeta: :piccolo:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 20 Octobre 2009 à 23:03:51
tu voudra en faire autre chose?
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 20 Octobre 2009 à 23:53:56
Très bonne fic  :ha:  :ha: vivement la suite  ^u^  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 22 Octobre 2009 à 19:45:48
Hello' :D

Pour répondre à ta question, la je prépare une autre fiction dont j'ai écrit le prologue et le chapitre 1 :)

Une fois que j'aurai fini de poster cette fiction là, bah je posterai l'autre, qui d'après moi, sera d'un tout autre genre mais beaucoup mieux écrit ;)

Héhé  :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 22 Octobre 2009 à 20:25:13
ah okai cool ba continu comme ça
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 23 Octobre 2009 à 21:29:14
Par contre, je vais partir en vacance pendant une semaine, donc je ne vais pas pouvoir poster de chapitre  :ha:

Donc je vous poste le prochain de suite
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 23 Octobre 2009 à 21:30:08
Chapitre 3 : Première partie

Chapitre 3 : La vérité sur la Famille Princière (Première Partie)

- Tu es le frère de Végéta ?? redemanda Krillin, choqué par la révélation qu'il venait d'entendre.
- Exactement. Lui-même ne sait pas que j'existe. J'ai connu à peu prés la même expérience que Broly, le Super Guerrier Légendaire dont j'ai souvent entendu parler.
- C'est à dire ? interrogea Piccolo, plus que curieux.
- Lorsque je suis né, je possédais une grande force. Mon père, le Roi Végéta, l'avait tout de suite remarqué. Il décida de me cacher et de m'entraîner en secret à l'insu du tyran Freezer. Mais celui-ci apprit cela et décida de m'envoyer seul sur une planète remplie de puissants monstres. J'ai été expédié à l'âge de deux ans. Freezer pensait que je ne survivrai pas et il n'a donc jamais vérifié si j'étais ou non en vie.
- Pourquoi Freezer ne t'a pas directement éliminé ? questionna Krillin.
- Parce qu'il avait peur des Sayens et si l'on aurait su qu'un meurtre s'était produit dans la Famille Royale, les Sayens ne seraient révoltés, répondit intelligemment Piccolo en coupant la parole à son interlocuteur.
- Végéta ne nous a jamais parlé de toi, rétorqua Tenshinhan.
- C'est normal, il ne connaît pas mon identité. Je suis de trois ans son aîné.
- Tu as réussi à survivre sur la planète où tu as été envoyé ? demanda Krillin.
- Oui, grâce à ma force naturelle, qui se déploya petit à petit alors que les monstres voulaient me manger. Plus tard, lorsque je suis revenu sur la planète Végéta, elle n'existait plus. J'ai voyagé de planète en planète pour retrouver les gens de ma race.
- Et comment peux-tu savoir que Végéta est ton frère, car quand tu as été envoyé hors de Végéta, tu ne pouvais pas savoir qu'un nouveau membre arriverait dans ta famille ? interrogea une nouvelle fois Piccolo.
- J'ai entendu parler d'un Prince des Sayens qui se nommait Végéta, sur l'une des planètes que j'ai attaqué dernièrement. Sachant que le Prince devait être moi et que le celui-ci s'appelait Végéta, j'ai fait le rapprochement car je me souviens que mon père attendait un second fils avant que je ne sois envoyé sur une planète inconnue.
- Bon raisonnement, Sayen, avoua Krillin.

Oub n'avait guère parlé depuis l'arrêt du combat. Il n'avait que faire de ces histoires de famille, et l'unique chose qui l'intéressait était le combat face à cet ennemi. D'ailleurs, il demanda la continuation de ce dernier.

- Très bien, jeune terrien. Sache que j'admire ton courage et ton pouvoir mais ça ne suffira pas...
- Ne parle pas trop vite, se contenta de répondre Oub.

**

Sangohan poursuivait l'augmentation de son Ki. Le vent se levait de plus en plus sur la petite planète du Kaioh, peut-être n'allait-elle pas tenir le choc.

- Changeons d'endroit pour nous battre, on risque de détruire cette planète, conseilla Sangoku.

- A votre guise, dit Troard, l'un des quatre mystérieux guerriers.

Végéta, qui était arrivé à se relever, prit Trunks dans ses bras, car son fils était toujours évanoui. Sangohan prit son frère Sangoten. Tous s'accrochèrent à Sangoku.

- Accrochez-vous à moi ! dit-il à ses ennemis.
- Tu n'es pas le seul à connaître le secret de la Téléportation.

Sangoku se trouva étonné mais resta sérieux.

- Très bien, suivez-moi.

Ils se téléportèrent dans une zone désertique de la Terre. Sangoku choisit cet endroit car il n'y avait personne d'autre hormis eux et qu'il ne voulait pas infliger à une autre planète les dégâts que subirait la Terre. Avant que Sangohan ne reprenne le combat, il lui glissa à l'oreille :

- Pense à ton combat conter Cell, fiston, laisse exploser ta colère et tu seras imbattable même si je perçois une force exceptionnelle chez eux.

Végéta était plus loin avec son fils, qu'il avait posé à coté de Sangoten, déposé par Sangohan sur un tas de sable. Les adversaires étaient toujours souriants, sûrs d'eux. Sangoku leur demanda :

- Qu'allez-vous faire si vous nous tuez ?
- Etant indestructibles, nous pensons régner sur tout l'Univers, une fois les meilleurs combattants éliminés, s'avança Guérik.
- Un petit combat ne nous fera pas de mal, n'est ce pas Sangohan ? Ca fait si longtemps que je ne me suis pas battu pour défendre la Terre, dit Sangoku, souriant. Son fils lâcha un petit sourire.
- Sangohan, battons-nous, j'en ai plus qu'assez d'attendre, s'énerva Ramu.
- Ah non, c'est à moi de me battre maintenant, déclara Ezaïre.
- Et je peux savoir pourquoi ? s'avança Troard.

Et ils se mirent à se disputer. Peut-être avaient-ils les pouvoirs funestes des Kaioh mais ils détenaient également leur tic pour se quereller. Finalement, Troard s'approcha de Sangohan :

- C'est moi ton adversaire, désormais.
- Bien, cela ne changera rien à l'issue du combat. Je vais gagner !!

Puis il se transforma en Super Sayen 2, comme tout à l'heure. Alors que Troard augmentait son Ki de façon impressionnante, Sangohan resta concentré sur son énergie, qu'il essaya de décuplée au maximum.

- YAAAAAH !!!

Il crut atteindre sa limite mais son père savait que non, il n'était pas encore à fond. Mais il préférait ne pas lui mettre de pression en lui faisant part, Sangohan s'en rendrait compte bien assez tôt.

- Je t'attends, Troard.

Le guerrier ne se fit pas prier pour combattre. Il se plaça juste devant son adversaire, eut le temps de lui sourire, puis lui envoya son poing vers le bas ventre. Mais notre héros avait anticipé et bloqua Troard. Sangohan décocha un kick mais son ennemi l'immobilisa avec le genou. L'avant-bras du fils de Sangoku stoppa le coup de coude de son adversaire. Chaque action se terminait par un stop de la part de l'opposant. A chaque affront, une décharge surgissait entre les deux ennemis. Une tempête se levait, avec beaucoup de vent, un ciel aussi noir que les cheveux des quatre guerriers du Mal. Tout à coup, Sangohan arriva à envoyer Troard à une vingtaine de mètres grâce à un coup de pied circulaire. Il se téléporta pour enchaîner avec un coup dans le dos, mais Troard se baissa au bon moment, et effectua une galipette, afin d'écorcher le terrien au menton, et de se remettre en position de défense. Il prépara dans ses deux mains une boule de Ki, et se rua sur le fils de Sangoku. Au moment de la collision, il se déplaça si vite que notre héros ne le vit même pas monter sur ses épaules et déposer les boules de feu. L'explosion expédia Sangohan vers un tas de ruines, et ne se releva pas tout de suite. Troard en profita pour envoyer des boules de Ki en rafale. Une épaisse fumée se propagea, cachant le corps du frère de Sangoten. Mais contre toute attente, ce dernier préparait un rayon Kikoha :

- KA-ME-HA-ME...

Troard, qui avait anticipé le coup, commença lui aussi à armer une vague déferlante.

- SHI-MI...

Les deux combattants envoyèrent leur Kikoha en même temps.

- HAAA !!!
- ZUUU !!!

Les deux attaques se rencontrèrent et se bloquèrent nettes, aucune ne prenant pour l'instant l'avantage sur l'autre. La Terre en tremblait...
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 23 Octobre 2009 à 21:50:36
LA SUITE LA SUITE !!!! s'il te plait !!!!!  ^u^ ^u^ ^u^ ^u^ ^u^ ^u^ ^u^

j'adore, le suspens est encore la malgres que.... tu me comprends  ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 23 Octobre 2009 à 22:03:52
c'est super j'adore....continu
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 23 Octobre 2009 à 22:24:02
trop fort t'assure 1 max j'attends la suite :piccolo:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 23 Octobre 2009 à 22:26:44
tu as une très bonne imagination ou tu la trouve?^^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 24 Octobre 2009 à 11:43:40
Merci à vous, ça me fait très plaisir ce genre de commentaires !! :D :D

Bah, j'en sais rien, tu sais, c'est dans ma tête voila quoi^^ Mais je suis heureux que ça plaise :D

Je vous posterai la suite dimanche prochain, ou le lundi suivant, car je ne suis pas chez moi de la semaine^^

En tout cas, un grand merci à vous
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 24 Octobre 2009 à 11:48:40
okai ba à dimanche pour la suite....
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 24 Octobre 2009 à 16:27:10
Vivement dimanche prochain. En tout cas ta fic est de plus en plus intéressant bravo  :ha:
Sinon j'ai une idée dis moi ce qu'en t'en pense :
vu que broly ssj5 cherche à faire une bd pourquoi tu ne l'aiderai pas sur le scénario (s'il est ok) ?
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 24 Octobre 2009 à 16:36:48
ba c'est exactement ce qu'il me faudrait mais je n'ausais pas lui demander car je trouve qu'il est vachement bon et moi je n'ai pas mal d'idées aussi pour le scénario ;D
après c'est cool si il accepte il me manquerais plus que quelqu'un qui sache bien utiliser photoshop.......... :goku:
Tu veux bien apès ton histoire ?
escl4ever
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 01 Novembre 2009 à 23:48:01
Salut tout le monde :D  :ha:

Je suis enfin revenu de mes vacances !!!

Je remercie les commentaires que vous avez laissé, ils me ont très plaisir !!

Sinon, pour un scénario, oui pourquoi pas ?? Moi ça me ferait plaisir !!

Je vous poste le chapitre suivant de suite  ;D


Chapitre 3 : La vérité sur la Famille Princière (Deuxième Partie)

Oub s'était encore prit un coup de poing, dans le dos celui-là. Il se faisait malmener depuis la reprise du combat entre lui et le frère de Végéta. Au moment où ce dernier allait le mettre HS d'un kick sur le crâne, il s'arrêta, puis se concentra. Il sentit deux grandes puissances s'opposant. Le reste de l'équipe Z avait également ressenti cela.

- Quelles sont ces deux auras ? demanda Krillin à Piccolo.
- Je reconnais parfaitement celle de Sangohan mais je ne connais pas du tout la seconde, avoua le Namek d'un air inquiet.
- Je vais aller voir ce qu'il se passe là-bas, dit le frère de Végéta.
- Nous venons avec toi, dit Oub, nous avons un combat à finir et je ne veux pas que tu t'échappes.
- Comme vous voulez, accepta le Sayen.

Voila partis ensemble les deux ennemis ainsi que nos amis pour savoir ce qu'il se passait avec Sangohan et son adversaire inconnu.

- Végéta doit sûrement être là-bas avec... eut le temps de dire Krillin avant de se faire taire par Piccolo.
- Imbécile, il ne fallait pas lui dire, Sangoku et Végéta vont avoir un nouvel ennemi sur le dos...
- Très bien, si Végéta est là-bas, accélérons encore, coupa le Sayen. Ce dernier n'avait pas fait attention au nom de Sangoku.

Puis, il accéléra, suivi de prés par Piccolo et Oub. Par contre, Krillin et Tenshinhan étaient un peu à la rue mais poursuivaient toutefois leur route. Piccolo profita du voyage pour en demander plus au nouveau guerrier de l'espace :

- Comment te nommes-tu ?
- Je m'appelle Téléro, de toute manière, je peux te le dire, cela n'a plus d'importance maintenant.
- Quel est ton but exact par rapport à Végéta ?
- Il m'a volé mon titre de Prince, alors que je suis beaucoup plus fort que lui, ragea Téléro. Tous les mérites lui sont revenus alors que moi seul aurait du avoir cette reconnaissance, pas lui !
- Es-tu sur d'être beaucoup plus fort que lui ? avança le Namek.
- J'ai à peu prés le même potentiel que Broly mais le Super Guerrier Légendaire est quand même plus puissant que moi. Il est né avec 10 000 unités alors que j'en avais 8 000. Je pense être plus puissant que Végéta car j'ai su qu'il n'avait rien pu faire face à Broly, que c'était un dénommé Kakarotto qu'il l'avait éliminé.
- C'est à peu prés ça même si "Kakarotto" comme tu dis, l'a battu une première fois, c'est trois autres guerriers qui en sont venus à bout.

Piccolo ne préférait pas divulguer à Téléro que Végéta et Sangoku, qu'il appelait par son nom Sayen, avaient eu des fils. Oub restait silencieux, il avait récupéré grâce à un haricot magique, dont il ne mangea que la moitié, que Piccolo lui avait donné discrètement. Il regardait le paysage en dessous de lui, les forêts, les montagnes, les plaines, qu'il ne voulait surtout pas voir disparaitre pendant le futur combat. Il pensait évidemment à Sangohan, qui se battait face à une force terrible...

**

- Qu'est ce que c'est que ça ?? sursauta Trunks. Il s'était enfin réveillé alors que Sangoten était encore immobile sur le petit tas de sable.
- Sangohan se bat face à l'un de ces guerriers, lui répondit son père Végéta.

La puissance des deux Kikoha était exceptionnelle. La vague bleue de Sangohan face à la vague noire de Troard. Quel combat et quel suspens !! Aucun des deux ne prenait le dessus. Les autres guerriers, Ramu et Ezaïre, se foutaient de Troard, car il n'arrivait pas à vaincre le demi-Sayen.

- Bah alors, Troard, on se fait battre par un Sayen, Ahahaha, s'esclaffaient-ils.
- Ne sous-estimaient pas mon fils, ordonna Sangoku.
- Ne t'inquiètes pas, ce sera bientôt ton tour...

Et ils repartirent à rigoler. Ces adversaires semblaient vraiment trop sur d'eux. Peut-être sera t-il la cause de leur perte. Seul Guérik restait calme et silencieux. "Ca doit être le plus fort des quatre, celui-là. Il sera pour moi " pensa Sangoku.

Soudain, le Kaméhaméha de Sangohan commença à prendre le dessus ; provoquant une légère secousse.

- Vas-y, mon fils, continue ! l'encouragea Sangoku. "Quelle puissance" pensa t-il.

Les démons restèrent muets. Il ne s'attendait pas à cela. Toutefois tout, il ne vint pas à l'idée d'aider Troard, malgré sa situation devenue délicate. Sangohan, pensant à la Terre, à ses amis, à sa famille, aux habitants, avait développé sa colère qui prenait le dessus sur sa propre conscience. Son aura devenait de plus en plus grande, encore et encore... illuminant la noirceur du temps. Et là, il se produit un phénomène incroyable : Les cheveux du Sayen commencèrent à pousser, pousser... Ses sourcils disparaissaient. Il se faisait entourer d'électricité. Sangoku, Végéta et Trunks n'en crûrent pas leurs yeux. Sangohan était passé au stade 3 des transformations des Sayens. Un gros spectacle se produisait, un nouveau super guerrier d'une force inimaginable naquit si bien que les rochers se soulevèrent, le vent pris une vitesse ahurissante.

- YAAAAH !!!!

Sentant cette nouvelle force monter en lui, il multiplia la puissance de son Kaméhaméha, prenant largement l'avantage sur Troard...

Sangohan va t-il finalement remporter ce combat ? Que va t-il se passer pour le reste de la bande Z et surtout pour Végéta ?

Vous le saurez dans le Chapitre 4 : La colère d'Oub
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 02 Novembre 2009 à 00:03:58
j'adore ton chapitre j'en ai eu des frissons dans le dos quand gohan se transforma en ssj3 vivement la suite et sinon oui j'aimerais bien que tu m'aide pour la bd....si tu voudras bien
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 02 Novembre 2009 à 11:38:40
 :lol: Bah merci broly  :D

Ok pour la BD, j'espère que j'aurai assez le temps^^

Voilà mon msn (je me connecte pas souvent mais bon)

death-note-style@hotmail.fr
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 02 Novembre 2009 à 12:37:25
okai cool merci moi c'est girardeau.guillaume@laposte.net
je te dirais ce que j'ai en tête... .
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 02 Novembre 2009 à 19:41:55
gohan ssj3 WHAOUUUUUUUUU :ha:!fiou trop d'émotions suis scotché bien joué escl4ever avec brolyssj5 vous devriez nous pondre 1 chef-d'oeuvre :lol:
j'attends la suite avec toujours autant d'impatience :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 02 Novembre 2009 à 20:10:19
j'espere que oui ça devrais donner le scénario.....
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 03 Novembre 2009 à 14:39:44
 :ha:  :ha:

Merci boiss  :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Bejita San le 03 Novembre 2009 à 19:07:23
STP la suite STP ....
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 04 Novembre 2009 à 17:51:22
au fait il est prévu pour quand le prochain chapitre (euh j'suis moitié en manque là :lol:)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 04 Novembre 2009 à 18:14:13
ça devrait pas tarder et tu me dira ce que tu pense de ce que je t'ai dis.....escl4ever
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 04 Novembre 2009 à 21:46:59
Ton histoire est bonne, ton écriture aussi, mais une chose me gène, c'est Gohan SSJ3. C'est le SEUL que je ne voulais pas voir arriver à ce stade, tout simplement car Gohan n'a pas besoin de se transformer en SSJ pour libérer sa puissance depuis qu'elle a été libérée dans la saga Boo. Donc si Gohan atteint le SSJ3, c'est totalement inutile, il n'aura pas plus de puissance. Bon, sinon, c'est tout à fait concevable qu'il soit capable de devenir un SSJ3, mais sa puissance n'en sera pas plus grande, pour moi. Après, tu as déjà écrit, ce n'est qu'un détail, et puis c'est ton histoire  ;)
Alors continue !  :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 04 Novembre 2009 à 21:59:22
si je trouve ça très sympa....même si ça serait mieux qu'il se transforme en ssj3 en ado... mais même j'aime beaucoup il a de bonne idée
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 04 Novembre 2009 à 22:43:16
 :ha:  :ha:

Merci à vous tous pour les commentaires :D

Moi aussi, après avoir beaucoup avancé dans ma fic, je me suis rendu compte qu'il aurait fallu laisser Gohan tel qu'il était^^ Mais bon, j'ai laissé mon imagination me déborder^^

Je vous poste le prochain chapitre samedi ou dimanche prochain  ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 07 Novembre 2009 à 11:58:12
presser que tu poste le chapitre..... ;D
j'ai trouvé une autre idéé tu me dira ce que t'en pense... ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 07 Novembre 2009 à 12:47:34
Ok, tu me dira ça, Broly :D
:ha:  :ha:  :ha:

Voilà la suite !!!

Chapitre 4 : La colère d'Oub

Le Ki de Sangohan grimpait en flèche depuis sa dernière transformation et Troard était complètement dépassé. Son aura noire diminuait de plus en plus alors que l'aura dorée du fils de Sangoku grandissait davantage. Ce dernier comprit que la victoire ne pouvait lui-échapper. Les deux Kikoha continuaient de s'interposer entre eux, mais finalement, Sangohan prit nettement le dessus. Son Kaméhaméha avançait en même temps que le guerrier marchait. Ce moment rappela l'épique combat face à Cell.

- Je vais en finir avec toi !!! cria Sangohan.

Et il accentua la puissance de sa vague, qui surclassa celle de Troard, dont les yeux avaient changé de lueur, tout comme la couleur de sa peau. Elle devenait de plus en plus grise, quittant la gracieuse couleur blanche.

- NON, NONNNN... hurla t-il alors que le Kaméhaméha de Sangohan venait de le percuter. Le guerrier essaya de parer l'attaque mais c'était peine perdue. Il sentit la vie le quitter, tous comme ses membres qui se détachèrent de lui. La vague le consuma entièrement, ne laissant aucune trace de lui. Cela en était fini de ce guerrier.

Sangohan reprit sa forme normale et tomba sur le sol, à bout de force. Se retenant sur les genoux, il ne parvenait presque pas à reprendre sa respiration. Sangoku lui sourit mais restait sérieux. Végéta et Trunks demeuraient bouche bée, complètement abasourdis par ce qu'il venait de se passer. "Ce Sayen possède vraiment une énergie exceptionnelle" se dit Végéta. Quand aux trois derniers ennemis, ils ne rigolaient plus, étant devenus très sérieux. Ezaïre s'approcha d'eux d'un pas nonchalant :

- Si Sangohan a pu vaincre Troard, ce n'est que pure chance. Il ne pourrait battre Guérik ou Ramu, dit-elle.
- Et pourquoi ça ? demanda Sangohan avec confiance.
- Nous sommes le reflet des quatre Kaioh. Troard était celui du Kaioh du Sud, le moins puissant au combat. Guérik est l'équivalent du Kaioh du Nord, le plus fort et Ramu l'équivalent du Kaioh de l'Est.
- Cela ne nous empêchera pas de vous battre, lança Sangoku.

Ezaïre sourit. Elle s'approcha de Sangohan, puis lui fit signe avec deux doigts signifiant qu'il devait venir vers elle. Ses cheveux qui retombaient sur ses épaules, d'une noirceur totale, la rendaient majestueuse avec sa peau blanchâtre. Le demi-Sayen, piqué au vif, fonça sur elle, malgré son état de forme plus que limite. Un second combat allait commencer...

**

Téléro, le frère de Végéta, s'arrêta un instant. Piccolo devint très surpris.

- Cette aura, c'était celle de Sangohan ? s'exprima t-il. Quelle puissance exceptionnelle, encore plus fort que son père !
- Je vois qu'il y a peut-être des guerriers à ma hauteur sur cette planète, déclara Téléro.

Oub fut marqué par cette phrase mais devait avouer que Téléro était bien au-dessus de lui. Tous repartirent, il n'y avait plus beaucoup de trajet à faire. Krillin et Tenshinhan avaient profité du temps d'arrêt des guerriers pour les rejoindre mais aussitôt qu'ils apparurent, Téléro, Piccolo et Oub accélérèrent.

- Ce n'est vraiment pas de chance, sourit Krillin.
- Je me demande si c'était vraiment Sangohan tout à l'heure, sa puissance paraissait si grande... confia Tenshinhan.

A mesure qu'ils accéléraient, Oub senti une grande colère monter en lui. Téléro l'avait tout de même ridiculisé devant Piccolo. "Il a dit que je n'étais pas à la hauteur de lui, et s'il n'avait pas arrêté le combat, je serais mort et la planète sûrement détruite." pensa t-il.

- Je ne peux pas te laisser faire, Téléro, je dois t'arrêter. Même si notre aide serait précieuse à Sangoku et les autres, je ne peux rester sur une telle humiliation, explosa t-il.
- Ahahaha, tu veux mourir ? demanda le frère de Végéta. Il avait la même arrogance que le Prince des Sayens. Oub laissa échapper un sourire.
- Notre second combat sera plus difficile pour toi que le premier, Téléro.

Le regard de ce dernier s'éternisa sur le jeune terrien. C'est vrai qu'il était puissant mais l'héritier de la Famille Royale était confiant "Je dois vite finir ce combat pour retrouver Végéta" songea t-il.

Tout à coup, il se précipita vers Oub, dont l'aura blanche devenait de plus en plus imposante. Les veines ressortaient, ainsi que les muscles du jeune guerrier, qui avait les yeux aussi sombre que le mal. Ensuite, son aura devînt plus rosée puis complètement rose. "C'est vrai que c'est la réincarnation de Bou" pensa Piccolo. Heureusement que ce dernier avait donné un haricot magique à l'élève de Sangoku sinon il n'aurait pas tenu longtemps. Contrairement à ce que pensait Téléro, Oub était en surpuissance par rapport à leur précédent combat. Le terrien, qui avait la tête baissée, releva les yeux et fixa son adversaire. Une haine terrible se lisait dans son regard. Le frère de Végéta se stoppa net, puis, après quelques dixièmes de secondes de réflexion, il attaqua : il commença par un coup de poing dans le ventre de du protecteur de la Terre, celui-ci ne sentit rien. Téléro continua ses attaques : il prit ses deux mains et les fracassèrent sur le cou de Oub, puis lui envoya un kick dans la hanche. Le Sayen se recula en envoyant son Kikoha :

- GARRIC CANONNN !!!

Oub, qui ne percevait aucune douleur, écarta d'un revers de main la vague de son adversaire, qui en restait stupéfié. Il avait en effet mis une bonne partie de sa puissance dans cette attaque mais le terrien n'avait eu aucun problème à la détourner. C'est alors qu'il éclata de rire :

- Tu crois pouvoir tout de même me battre ?? Tu ne sais pas de quelle puissance je dispose.

Le Sayen se concentra pour augmenter son Ki mais le jeune combattant ne lui laissa pas le temps de gagner en puissance. Il se jeta sur lui puis il envoya un coup de tête dans le visage, et un coup de coude dans le crâne. Téléro redescendait à toute vitesse sur la terre ferme. Il se stoppa à temps pour ne former qu'un mini cratère. Aussitôt qu'il s'était relevé, Oub était déjà en face de lui, prêt à combattre. Il lui assena un coup de genou dans le menton, puis un coup de pied qui l'envoya dans les rochers de la plaine sur laquelle ils combattaient. Ce dernier ressortit de ces roches en les faisant exploser, tout en libérant son Ki. Il saignait au niveau de la lèvre et son habit vert s'était déchiré dans le dos et au niveau des abdos. Il décida d'enlever sa tunique mais uniquement le haut. On voyait sa musculature imposante. Par contre, son regard demeurait énervé, à cause des attaques d'Oub. Il faut dire qu'il n'avait pas l'habitude de se faire malmener comme ça, surtout par une race inferieure. Piccolo sentit soudain une terrible puissance, et regarda dans la direction de Téléro. Ce dernier avait une aura dorée et ses cheveux poussèrent légèrement, des ondes statiques émanaient de lui. Ses yeux étaient devenus bleus, contrairement aux noirs d'origine mais il avait gardé ses sourcils. Une tempête se leva, avec des éclairs qui transcendaient le ciel. Certaines rochers se fracassèrent et s'écroulèrent sur le sol. Le frère de Végéta fit augmenter son Ki, ce qui provoqua une déflagration impressionnante, rasant roches, arbres aux alentours. Oub était heureux que le Sayen montre sa vraie puissance. Cette transformation rendrait le combat beaucoup plus intéressant. Le terrien se savait très puissant mais ignorait tout de la force de Téléro. C'est pourquoi il se précipita vers ce dernier. Il lui envoya un crochet du droit dans la joue gauche, puis tenta de lui mettre un kick mais ce dernier fût paré par le genou de son adversaire, qui répliqua avec un coup de tête dans le front, puis un crochet du gauche dans l'arcade de son ennemi. Il l'envoya valdinguer en l'air grâce à un coup de pied dans les côtes. Dans les cieux, Oub se reprit et para le coup de poing de Téléro en mettant ses bras en croix. Puis il explosa son Ki pour repousser le Sayen. Ce dernier fut inattentif pendant quelques millièmes de seconde et Oub en profita. Il lui mit un coup de genou dans la poitrine puis l'enchaîna de deux coups de poing, droit et gauche, puis joignit ses deux mains pour n'en former qu'une et frappa sur le crâne de Téléro, qui encaissa le coup, mais remonta vers le terrien pour lui envoyer des boules de feu. Trois partirent et se rejoignirent en une seule et même puissante boule. Le jeune disciple de Sangoku envoya son Kaméhaméha. Aucune n'était plus forte que l'autre. Oub accentua la force de sa vague, qui prenait l'avantage sur Téléro. Celui-ci ne donnait pas le maximum. La boule arrivait à vingt mètres du Sayen qu'Oub remonta son Kikoha vers le ciel, emportant la boule de Téléro avec. L'énorme vague termina sa course dans l'Univers. "Pourquoi a t-il changé la direction de sa vague ?" se demanda le frère de Végéta.

- Le combat doit durer plus longtemps, dit Oub.

Il était sûr de son fait pour faire une chose pareille. Il se précipita de nouveau sur son ennemi, mais ce dernier, ayant pris conscience que son adversaire pouvait augmenter sa force de manière redoutable, accrût son aura, et esquiva le coup de pied circulaire d'Oub, puis, d'un revers de la main, il le frappa dans le dos. Le pauvre terrien allait s'empaler dans le sol mais Téléro l'attendait déjà et lui flanqua un coup de poing pour le renvoyer vers le ciel. Notre ami était légèrement assommé mais reprit ses esprits et au moment ou Téléro allait le frapper une nouvelle fois, il se téléporta juste derrière lui pour lui asséner un coup de pied mais son adversaire avait senti l'astuce et se téléporta un peu plus loin devant Oub. Il lui parla un instant :

- Tu te bats vraiment très bien, jeune terrien. Je suis impressionné. Tu seras un grand guerrier plus tard, à part si tu meurs avant...
- La ferme, je te battrai coûte que coûte, le coupa Oub.

Piccolo, qui assistait au combat depuis le début, se fit rejoindre par Krillin et Tenshinhan.

- C'est Oub la grande puissance qui s'accroît depuis tout à l'heure ? demanda Krillin.
- Non, même si Oub est devenu extrêmement puissant, c'est à Téléro qu'appartient cette force, répondit le Namek.
- C'est incroyable, s'exclama Tenshinhan.

Les deux protagonistes repartirent à se battre. La vague bleue d'Oub manqua Téléro. Celui-ci s'aventura devant le terrien, et fit mine de l'attaquer par la gauche pour finalement le faire par la droite. Le crochet retourna complètement le disciple de Sangoku. Ayant pris l'avantage, le Sayen exécuta une dizaine de coup de poing ultra rapide dans le ventre de son adversaire, avant de le prendre par la nuque, et d'écraser son visage face à son genou. Il termina son offensive par une boule de Ki délicatement déposée à la face du guerrier métissé, qui alla s'enraciner dans le sol. Voyant que la victoire s'approchait, il expédia un nouveau rayon Kikoha, qui prenait la direction d'Oub. Mais au dernier moment, un rayon lumineux entouré d'un autre rayon modifia la direction de l'offensive de Téléro.

- Je ne pense pas qu'il soit une bonne chose pour toi de la tuer, à moins que tu ne veuilles t'attirer les foudres de Sangoku.
- Que vas-tu faire, Namek ?
- Non pas te réduire en cendre, mais t'empêcher s'il le faut de le tuer, répondit-il avec un regard plus que déterminé.
- Très bien, j'arrête. Mais s'il recommence à me provoquer, je serai intransigeant ?
- Je suis d'accord avec toi. Mais ne t'inquiète pas, ça n'arrivera plus.

Piccolo s'envola pour sortir Oub du tas de feuilles ou il avait échoué.

- Maintenant, tiens-toi tranquille, c'est bien compris ?
- Très...très bien, lâcha le terrien.

Il avait honte de lui. Cette nouvelle défaite le rendait plus triste qu'autre chose. Il s'envola, et retrouva Krillin et Tenshinhan.

- Ne t'en fais pas. Ce guerrier est capable de se transformer en Super Sayen 2. Même Trunks et Sangoten n'y arrive pas, le réconforta le meilleur ami de Sangoku.
- Merci, Krillin.

Mais ces paroles n'effaçaient pas la colère qu'il éprouvait à son égo.

**

Sangohan était mal en point, Ezaïre le malmenait depuis le début du combat. Il faut dire que le Sayen n'avait pas totalement récupéré de sa lutte face à Troard. La guerrière l'enchaînait de coup de toute part, dans les côtes, le ventre, le crâne... Notre pauvre ami passait un sale quart d'heure !! A peine il prenait un coup et qu'il tentait de répliquer, il se faisait ré-enchaîner. Une vague Kikoha noire s'abattit sur Sangohan, qui réussit tant bien que mal à la dévier. Mais Ezaïre s'était déjà téléporté derrière lui, le cognant par un coup de coude dans le dos, puis lui envoya un rayon noir de la paume de sa main droite qu'il reçut de plein fouet. Le guerrier Sayen retomba, inconscient, s'écrasa sur le sol en laissant échapper une fumée noirâtre de son corps. "Un de moins" pensa la guerrière.

- Tu vas le regretter !! intervint Sangoku.
- Viens, c'est toi que nous attendons, rétorqua Ezaïre.

Le plus grand combat de tous les temps allait enfin commencer, Sangoku contre l'un des ces démons.

Sangoku va t-il faire mordre la poussière à ces ennemis ? Comment Téléro réagira t-il à la vue de Végéta ?

Vous le saurez dans le Chapitre 5 : Sangoku VS Ezaïre
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 07 Novembre 2009 à 14:17:24
 :ha:  :ha: Très bien, continue comme ca !!!
vivement la suite
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: CooleR-SamA le 07 Novembre 2009 à 14:27:06
Tres bien et bons modifications (j'aime bien relire cette fiction ;))
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 07 Novembre 2009 à 15:52:03
toujours aussi bien écrit toujours aussi captivant
j'adore ce que tu fais...éxcélent :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 07 Novembre 2009 à 16:07:12
 :ha:  :ha:

Bonjour !!!  :lol: ^u^

Merci pour vos commentaires, ça me fait (comme d'habitude) très plaisir !!! J'espère que mon scénario vous plait (hormis Gohan ss3 :gohan: )

En tout, cas merci pour d'être fidèle :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 07 Novembre 2009 à 17:05:24
j'adore toujours autant, ce serait digne d'etre adapté en anime, meme sans connaitre la suite.. c'est largement du niveau de Bio-Broly, qui est l'un des moins interessant a mon gout.

l'arrivée de Téléro et des anti-Kaios (je les appelle comme ca car j sais plus comment tu les a appelés, et j'ai la fleme de relire toutes les pages.. ;))  montre que tu as beacuop d'imagination, et le scenario est pour le moment tres bien ficelé.

je te ferai remarquer au passage que j'ai arreté de lire ta Fic la ou je l'avais trouvé, donc impatient de lire la suite !!!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 07 Novembre 2009 à 18:29:04
 :ha:  :ha:

J'espère que la fic te plait toujours (apparemment, c'est l'cas)

Merci pour ce joli commentaire  :ha:  :ha:  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 07 Novembre 2009 à 23:21:48
franchement j'adore c'est super j'aime quand gokan tue troard et tes description sont superbe... continu
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 08 Novembre 2009 à 13:30:58
 :ha:  :ha:

Merci Broly ça fait plaisir
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Wan!! le 08 Novembre 2009 à 14:06:55
salut!!
D'après les commentaires ça à l'air pas mal...
Moi j'ai pas encore lu  ^u^ mais le seul problème pour quelqu'un comme moi qui n'est pas à jour est de retrouvé tous tes chapitres...
Je sais j'suis un peu lourd mais est-ce qu'il y aurait moyen que tu édites ton premier post au fur et à mesure pour que toute ton histoire soit au même endroit, et que tu signales l'édit avec un nouveau post  :P
C'est juste une proposition je sais pas ce que t'en penses et ce qu'en penseront les autres.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 08 Novembre 2009 à 18:58:53
Moi j'en pense que t'es un gros flemmard  :lol: Non sinon, c'est pas une si mauvaise idée, mais au bout d'un moment, ça risque de faire une page de trois kilomètres de long, et pour retrouver le moment où l'histoire s'est arrêtée, ça va être assez fastidieux. Donc je vote contre  :P
En plus, chercher sur cinq pages c'est pas encore la mort, je comprendrais sur 50 pages, mais là...  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Wan!! le 08 Novembre 2009 à 19:53:25
Flemmard! Moi? non  :lol:
Non c'était juste une proposition  ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 08 Novembre 2009 à 23:16:16
et sinon qu'est ce que t'en pense de ce que je t'ai parlé....
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 15 Novembre 2009 à 19:21:02
:ha:

Broly, désolé de pas avoir répondu plus tôt. J'te dirai juste qu'en ce moment j'ai vraiment pas le temps, comme tu le vois j'passe très peu sur les forums, j'ai du mal à travailler ma nouvelle fiction, donc ce sera dur pour la tienne.

Sinon, voilà le prochain chapitre :D

Chapitre 5 : Sangoku VS Ezaïre

Sangoku s'avança vers Ezaïre. Elle souriait, paraissait confiante, après son triomphe sur Sangohan. Tout en se rapprochant de son adversaire, Sangoku se transformait en Super guerrier : D'abord en Super Sayen de niveau 1. Il laissa exploser son Ki, déjà exceptionnel. Des fissures se produisirent dans le sol, qui s'écartela de plus en plus autour des deux adversaires. Notre héros continua d'avancer vers son ennemie, et également sa transformation : il était désormais en Super Sayen de niveau 2. Son aura s'agrandissait encore davantage. Maintenant qu'il se trouvait à deux mètres d'Ezaïre, il se changea en Super Sayen de niveau 3 : La transformation était toujours aussi impressionnante. Ses cheveux dorés tombaient le long de son corps jusqu'aux hanches, ses sourcils n'étaient plus visibles. Il dégageait une puissance incommensurable, dix fois meilleure que face à Bou.

La planète se déchirait de plus en plus, l'atmosphère devenait davantage ardente, dût au fait que les deux énergies se trouvaient dorénavant à un mètre l'une de l'autre. Les marées se déchaînaient, engloutissant les roches monstrueuses les ornant. En ville, les carreaux des immeubles les plus hauts volèrent en éclat, et l'électricité se coupait fréquemment. La Terre s'approchait dangereusement, lentement mais sûrement d'une explosion totale, bien qu'on ne puisse pas en déceler la menace.

**

A Kamè-House, tout le monde était sous le choc. A travers la boule magique de Baba, qui avait accepté de retransmettre le combat, nos amis restés sur l'île ne pouvaient que constater les dégâts. Bien qu'aucun de nos héros n'ait trouvé la mort, la peur s'installait de plus en plus dans la maison de Tortue Géniale :

- Ces monstres ont l'air incroyablement fort, dit Oolong dans un grognement.
- Oui, tu as raison, affirma Tortue Géniale. Plein d'énergie négative tourne autour de la planète, et ces démons sont tout à fait capables de la rendre à feu et à sang. J'espère que Sangoku sera à la hauteur, car sans lui, nous n'avons plus d'espoir de victoire.
- Mon pauvre petit Sangohan, il faut qu'il se relève !! cria Chichi.

La femme de Sangoku s'empara de la boule de cristal, et commença à l'agiter de haut en bas, comme si cette technique réveillerait son fils.

- Maître, pensez-vous qu'il faut que j'aille les aider ? demanda Yamcha.
- Non, je ne pense pas. Tu ne sens pas Petit-Cœur et les autres s'approcher des lieux ?
- Si, mais je n'arrive pas à voir quelle est la grande puissance qui se trouve avec eux.
- Moi non plus, mais j'espère qu'il pourra nous aider dans la bataille, termina le vieillard.

**

On devinait la haine dans les yeux de Sangoku, et l'amusement dans celui d'Ezaïre. La guerrière prenait un malin plaisir a combattre nos amis. Sangohan, qui s'était réveillé, s'assit à côté de son frère Sangoten, enfin remit de son coup de poing par Ramu. Tous attendaient ce combat avec impatience, juste pour voir les fruits de l'entraînement de Sangoku avec Oub durant ces deux dernières années. Végéta, à droite de son fils Trunks, était le premier intéressé. Lui qui n'a jamais pu atteindre le stade 3 des Super Sayen, il rêvait de voir son éternel rival se battre face à ces monstres contre lequel il n'avait rien pu faire. "Sa puissance est largement au-dessus de celle de Sangohan dans la même transformation, il n'a même pas besoin de se battre pour qu'on le ressente." Le combat commença, Sangoku attrapa Ezaïre et la lança en l'air puis la rattrapa, la stoppa et lui envoya un coup de poing dans le ventre qui lui fît cracher du sang. Puis, il joignit ses deux mains et assena un coup sur le crâne de la guerrière. Celle-ci retomba lourdement sur le sol, formant un cratère recouvert de cailloux, de rochers... Ceux-ci se désintégrèrent quand Ezaïre explosa son Ki pour atteindre sa puissance maximale. Son visage était beaucoup moins radieux, le sang coulait de sa lèvre inférieure, de son front et de ses bras. Elle se rendit compte que Sangoku était trop fort pour son état normal, alors que deux petits venaient d'être donner. Avec sa force au maximum de ses capacités, Ezaïre arriva extrêmement plus confiante face à lui, laissant échapper un petit sourire :

- C'est vrai que ta puissance est exceptionnelle, pour un Sayen.

Puis, elle passa à l'action en décochant à Sangoku un coup de pied dans l'estomac suivi d'un coup de coude dans la pommette. Elle expédia notre héros dans le ciel grâce à son genou qui lui atterrit dans le menton. Ce dernier, qui savait qu'il ne devait en aucun cas perdre ce combat, se reprit et stoppa sa course dans le ciel. Ezaïre, surprise, ne put lui envoyer son coup de pied. Sangoku profita du petit moment de répit pour dire à son adversaire :

- Je pense que notre combat sera le plus dur de ma vie, tu es vraiment très forte. Sangohan, en Super Sayen 3, aurait pu te mettre en danger mais tu es tout de même meilleure que lui. Avec moi, ce ne sera pas copie conforme.

Il revint à la charge avec une boule de feu envoyée en direction d'Ezaïre. Cette dernière la dévia d'un revers de main et renvoya une rafale de petites boules, extrêmement puissantes. Sangoku les détourna, mais reçût la dernière sur le torse. Il ressentit une grande douleur mais essaya de ne pas de la montrer. La boule lui avait déchiré une partie de son haut de kimono. "Je l'ai échappé belle" pensa t-il. Il n'eut pas le temps de reprendre ses esprits qu'Ezaïre s'était téléportée juste derrière lui, lui portant un coup de poing mémorable dans la nuque. Sangoku retombait vers le sol mais Ezaïre le re-projeta dans les cieux grâce à un coup de tête dans les côtes. La guerrière semblait plus forte que Sangoku, ce qui rendît tout pâle Végéta. "Comment va t-on se sortir de cette situation, si Kakarotto n'arrive pas à vaincre ces monstres ?" Mais son rival détenait de la ressource et attrapa le bras d'Ezaïre qui tentait de le frapper, puis le tordit dans un immense bruit de douleur de son adversaire. Ensuite, il l'envoya valdinguer haut au-dessus de sa tête et lui envoya une vague Kikoho. Ezaïre se téléporta de justesse pour éviter cette attaque. Les deux ennemis redescendirent sur le sol et se jetèrent l'un sur l'autre. Chaque coup était stoppé par la défense de l'adversaire, créant des ondes magnétiques entres les deux combattants. Ezaïre tenta de se rapprocher de Sangoku mais celui-ci produisit une vague d'énergie autour de lui pour repousser le démon. L'inattention d'Ezaïre profita à notre ami qui lui mit deux crochets du droit avant de lui mettre un coup de boule qui la rejeta une vingtaine de mètres plus loin. Il commença son Kaméhaméha.

- KA-ME-HA-ME...

Ezaïre se concentra et mis ses bras en croix devant elle.

- HAAA !!!

Le Kaméhaméha partit et rentra en contact avec les bras saignants et blancs de l'assaillante de Sangoku, qui résistait bien. Elle réussit même à le détourner hors de l'atmosphère, après quelques secondes de lutte. Elle se précipita de nouveau vers Sangoku et ce dernier, étonné que son Kaméhaméha n'ai pas fait mouche, se fit enchaîner de coup : Coups de poing, coups de pied, coups de coude. Elle se recula et forma une boule noire au-dessus d'elle, bourrée d'ondes négatives. Elle la projeta vers Sangoku qui la reçût en pleine face...


**

Oub voulait encore se battre face à Téléro, le frère de Végéta. Mais Piccolo, qui avait lu dans ses pensées, lui enleva tout espoir de combat télépathiquement :

[N'y pense même pas, Oub. Je ne sais pas si tu le ressens, mais un grand danger plane sur la Terre et ses habitants]

Le terrien regarda le mentor de Sangohan, et approuva du regard ce qu'il venait d'entendre. Il se retourna un instant pour voir si Krillin et Tenshinhan avaient ressenti les puissances exceptionnelles qu'il avait pressentit. Les deux terriens ne pouvaient pas être indifférents à ce qu'il se passait. D'ailleurs, ils se jetaient sans cesse des regards anxieux. Malgré tout, sa honte n'était pas atténuer et il regardait brièvement Téléro avec un regard endiablé.

[Arrête de penser à te battre et suis-moi, nous devons venir en aide à Sangoku !!]

Oub était abasourdi et ne savait que faire.

[Suis-moi, je te dis]
- Très bien, j'arrive, répondit tout haut le terrien. Le combat n'est pas fini et je m'occuperais de toi après avoir aidé Sangoku, renchérit-il en fixant un instant le Sayen. YAAAAH !!!

Et il s'envola, suivant Piccolo. Krillin et Tenshinhan en firent de même. Téléro n'avait d'autre solution que de les suivre. Et il partit avec eux vers Sangoku, mal en point dans son combat face à Ezaïre. Piccolo affirma que leur bataille se déroulait à environ quinze minutes de leur position. Durant son vol, Oub se remémora les passages de son combat face à ce grand guerrier de l'espace. "Il m'en a mit de belles, quand même" se dit le jeune élève de Sangoku tout en frottant sa lèvre ensanglantée. Son front était également ouvert suite à un coup de boule de Téléro. La plupart de ses habits étaient déchirés. Seuls restés le pantalon et les bottes. Il mangea la dernière partie de son haricot magique et reprit ses forces. Toutes ses égratignures disparurent. Téléro, qui avait assisté à la scène, demanda à Oub ce qu'il avait mangé. Ce dernier n'avait d'autre solution que de lui expliquer l'histoire des haricots magiques ainsi que leurs effets médicaux incroyables, provoquant la fureur de Piccolo. Faisant abstraction de cela, Téléro en demanda un. Tous s'arrêtèrent. Fallait-il lui en donner un ?

- Je pense que si on arrête ce combat pour aller sauver quelqu'un, vous pouvez me donner cette chose, dit-il.
- Et pourquoi donc ? Nous ne tenons pas à ce que tu retrouve le maximum de tes forces, rétorqua Piccolo.
- Si je vous promets d'aider votre ami, vous me laisseriez prendre une de ces choses ?

Piccolo réfléchit et accepta la proposition de Téléro. Ce dernier prit un haricot et se vit comme ressuscité. Il était toujours en Super Sayen 2 et jouissait d'une puissance prodigieuse, largement au-dessus de celle d'Oub, ou bien de Sangoku lui-même.

- D'où te vient une telle puissance ? demanda Krillin, légèrement tétanisé par la force du frère de Végéta.
- Après Broly, je suis le Sayen le plus puissant qui soit, ne l'oubliaient pas.

Après cette précision importante, nos amis, suivit de Téléro s'envolèrent de nouveau en direction de Sangoku.

**

Ce dernier ne se releva pas tout de suite. La boule destructrice était vraiment très puissante, elle avait formé un gigantesque cratère et les rafales de vents qu'elle avait généré avait arraché les arbres et les rochers aux alentours ainsi que le haut du kimono de Sangoku qui se retrouvait torse-nu. Ezaïre l'attendait patiemment, assise sur le sol, prés de Ramu et Guérik, qui ne disaient plus rien depuis que Sangohan avait vaincu Troard. Les amis de notre héros, Sangohan, Sangoten, Végéta et Trunks, restaient eux aussi muets. Ils se demandaient si Sangoku était vraiment à la hauteur. Si lui ne pouvait les battre, qui le ferait ?

Ezaïre se releva et se mit en position de combat. Sangoku commença à plaisanter :

- Je ne pense sincèrement pas pouvoir te battre, Ezaïre. Tu es drôlement forte, rigola t-il. Je vais devoir donner mon maximum, mais je ne pense pas que ça suffira, redevint-il sérieux.

Il libéra son Ki pour pouvoir attaquer puissance maximale, puis se téléporta vers son adversaire, surpris, qui n'avait pas eut le temps d'esquiver. Un kick dans le nez, suivi d'un coup de coude sur le crâne qui enfonça la guerrière dans le sol. Sangoku poursuivit par une rafale de Kikoha puis par son attaque finale. Il s'éleva dans le ciel, et envoya son poing du dragon, dont les lueurs jaunes brillaient de milles feu. Il mit toute sa puissance dans cette attaque, qui aurait peut-être raison d'Ezaïre. On entendit un cri strident, aigu, qui provenait de la bouche de l'adversaire de Sangoku. Un immense trou se trouvait à l'endroit de l'impact entre la guerrière et le poing de notre héros. On n'apercevait plus du tout la forme physique du côté malsain du Kaioh de l'Ouest. "Ou est-elle passé ? Je sens encore son aura, j'espère qu'elle a perdu beaucoup d'énergie, je suis à bout de force à cause de cette attaque" se dit Sangoku.

- Attention, au-dessus de toi ! cria Végéta.

Ezaïre se tenait là, presque indemne de l'attaque de Sangoku, ses habits étaient légèrement abîmés, ses cheveux décoiffés. Seules quelques égratignures accompagnées de filets de sang étaient visible mais aucune terrible douleur, le cri, c'était du bluff. Un grand sourire se dessinait sur son visage.

- Je crois que nous t'avons surestimé, mon cher Sangoku, finalement, vous n'êtes pas si forts qu'on ne l'espérait n'est ce pas, Ramu ?
- Dire que Végéta est le Prince des Sayens, quelle médiocrité !! répondit l'acolyte d'Ezaïre.
- C'est MOI, le Prince des Sayens, contesta une voix.

Tous se tournèrent vers ce nouveau personnage, Sangoku, Sangoten, Sangohan, Trunks, Ramu, Ezaïre, Guérik mais surtout Végéta le regardèrent d'une manière d'étonnement. C'était Téléro.

Il était enfin arrivé en compagnie de Piccolo, Oub, Krillin et Tenshinhan.

Téléro a enfin retrouvé Végéta, comment le combat va t-il maintenant se dérouler ?

Vous le saurez dans le chapitre 6 : Une aide inattendue
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 15 Novembre 2009 à 19:38:18
ce n'est pas très grave tanpis on l'a commencé avec wanouu^^
sinon superbe chapitre avec le kamehameha de goku....
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 18 Novembre 2009 à 18:24:54
 :ha:  :ha: Vraiment bien cette fic. Ca pourrait être un oav officiel  :goku: Vivement la suite !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 19 Novembre 2009 à 23:38:24
+1 pour le portage en OVA, j'adore toujours autant  :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 23 Novembre 2009 à 09:51:30
 :ha:  :ha:

Salut tout le monde !!! Désolé de pas avoir posté mais j'étais pas chez moi ce week end  :lol:  :ha: ^u^

Je poste la suite dans la semaine (je suis sur l'ordi d'un pote) et je devrai avoir mon ordi dans la semaine^^ voila

A bientôt
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 29 Novembre 2009 à 09:24:48
 :ha:   :ha:

Voila le prochain chapitre !!

Chapitre 6 : Une aide inattendue

Piccolo, Oub, Krillin, Tenshinhan et Téléro se tenaient devant Sangoku & cie, et regardaient les trois ennemis. Krillin et Tenshinhan étaient pétrifiés, tant par l'apparence des monstres que par la puissance qu'ils dégageaient. "On dirait Bou en dix fois plus fort" pensaient-ils. Piccolo n'avait aucunement peur mais savait qu'il n'était pas à la hauteur.

- Qui es-tu ? demanda Végéta.
- Tu vas être surpris, petit frère ! répondit Téléro.

Tous furent ahuris par cette nouvelle.

- Comment ça, tu es le frère de Végéta ?! demanda Sangoku, redevenu normal.
- Non, ce n'est pas possible, je le saurais sinon !! reprit Végéta, énervé.
- Il faut croire que si, affirma Piccolo.

Téléro expliqua son histoire à tout le monde. Chacun était abasourdi par cette nouvelle. Végéta se sentait de plus en plus mal à l'aise, et sentait la colère monter en lui. " C'est impossible, je ne peux pas avoir de frère, Père me l'aurait caché ? Mais pourquoi ?" ragea t-il en lui. Sangoku, qui avait surtout retenu qu'il était le second plus grand des Sayens après Broly, eut une idée.

- Et si tu te battais avec nous pour empêcher la destruction de l'Univers, Téléro ?
- Mon objectif, c'est de vaincre Végéta, voila tout ce qui m'importe. Je n'ai que faire de vos histoires avec les Dieux, répondit l'intéressé.
- Tu vas périr avec eux, alors, sourit Ezaïre. Ne crois pas qu'un Sayen, autant puissant qu'il puisse être, soit aussi fort que moi ou Ramu...
- Balivernes, je te ferais mordre la poussière si je le souhaite, rigola Téléro.
- Alors viens, demanda Ezaïre, confiante.

Tous attendaient ce moment : Téléro, le Sayen le plus puissant qui soit face à Ezaïre, Dieu qui n'eut aucun mal à battre Sangoku et Sangohan. Les deux combattants se placèrent à cinq mètres l'un de l'autre. La bataille allait commencer. Mais Sangoku les stoppa :

- Attendez, si nous continuons à nous battre ici, la Terre risque d'en prendre un sacré coup, je ne peux être indifférent et l'on doit protéger les habitants. Trouvons un autre endroit.
- Pourquoi ne pas retourner sur la planète des Dieux, comme contre Bou ? avança Végéta. Sangoku eut un petit sourire.
- Non, le Doyen ne nous accordera jamais !!! Pas après ce qu'on a fait subir à sa planète, Végéta !!!

[Je pense pouvoir vous trouver une planète appropriée] lâcha une voix que tout le monde pouvait entendre. Chacun se demandait qui cela pouvait-il bien être. C'était le Doyen des Dieux qui avait appris la Télépathie et qui leur parler. [Je suis prêt à vous laissez la planète de l'Autre Monde, qui accueille les plus grands combattants. Ils m'ont donné leur accord et son prêt à se battre pour sauver l'Univers. Sangoku, Végéta, tout le monde compte sur vous. Maintenant, bonne chance !!] Tous furent surpris de cette annonce courte et rapide. Mais Sangoku avait compris le message et trouvait que c'était une formidable idée. Il demanda à tout le monde de s'accrocher à lui pour pouvoir être téléporté.

Sangoku apparut sur le ring de l'Autre Monde. Ce dernier n'avait pas changé. Les belles dalles de ciment blanc, ornées par quatre grandes tours. La surface de combat était entourée de verdure, accueillant beaucoup d'arbres, et des centaines de combattants méritants séjournaient ici. D'ailleurs, de nombreuses salles d'entraînement s'étaient construites depuis la dernière fois que nos héros étaient venus. Mais dès qu'il posa pied à terre, Sangoku reçut un coup de poing par Paikuhan.

- Aie ! s'écria le Sayen. Qu'est ce qui te prend ?
- Désolé, je ne pensais pas que tu arriverais de si tôt, je ne t'ai pas senti venir, avoua l'être vert. Sangoku redevint sérieux.
- Regarde ces trois la, dit-il en désignant Ezaïre, Ramu et Guérik. Nous nous battons contre eux pour protéger l'Univers.
- Veux-tu que je vous aide ? proposa Paikuhan, même si cela ressemblait plus à un ordre qu'autre chose.
- Ce n'est pas de refus, mais ils sont trop forts.

Végéta fixait Téléro avec le regard le plus froid possible. Son frère le dégoûtait même s'il ne le connaissait pas. Les autres Sayens regardaient l'homme venu de l'espace avec attention, tous se demandaient s'il était vraiment le meilleur de sa race après Broly. Peut-il nous débarrasser de nos trois ennemis ? Piccolo s'avança vers lui :

- Tu m'avais promis d'aider Sangoku si je te donnais un haricot magique. Tiens ta promesse.
- Très bien, je vais le faire. Ensuite, je m'occuperais de Végéta, répondit Téléro en regardant son frère.
- Quand tout cette histoire sera terminée, tu regretteras d'être venu sur Terre, répliqua Végéta en serrant les dents.

Piccolo donna le reste de haricots magiques à ses amis. Désormais, l'équipe Z ne disposait d'aucune aide pour reprendre leurs forces, tout dépendrait du combat qui allait se dérouler. Tous comptaient dorénavant sur Téléro, leur nouvel "ami".

Ce dernier commença à se rapprocher d'Ezaïre, qui était tout sourire. " Encore un à battre" pensa t-elle. Mais Paikuhan devança le Sayen et lança un défi à la guerrière noire.

- Tente de me battre, moi, qui suis déjà mort.
- Arrêtes, le coupa Sangoku. Si elle te tue, tu ne seras même plus un esprit, tu seras perdu à tout jamais.
- Je me suis amélioré, mon ami. J'ai confiance en mes nouvelles puissances.

Ezaïre, Ramu et Guérik restaient silencieux et concentrés. L'ancienne adversaire de Sangoku accepta la proposition de Paikuhan. Mais tout d'abord, se trouvant dans le monde de l'Au-Delà, elle songea à quelques chose et laissa échapper un sourire :

- Il y a trop de personnes ici... Sangoku comprit.
- Protégez-vous !!

Ezaïre s'éleva dans les airs, de manière à dominer tous les habitants de la planète. Et tendit ses deux bras vers le ciel, et ouvrit ses paumes de main. Son corps tout entier se recouvra d'une aura noire. Celle-ci donnait l'impression de monter vers ses mains, faisant briller ces dernières. Puis tout à coup, une multitude de rayon de Ki se dispersèrent sur l'étendu de la petite planète. Tous nos héros créèrent des barrières d'énergie autour de leur corps, évitant de se faire transpercer par cette attaque. Mais les combattants au loin n'eurent pas le réflexe et furent perforer par l'attaque d'Ezaïre, semblable au Kikoha "Salves destructrices" de Bou. Seuls nos héros avaient résisté. Paikuhan, qui fixait Ezaïre, avait changé de regard. Il était pétrifié, mais ne voulait pas perdre son honneur. Il s'avança donc vers son opposante. Tous deux se trouvaient sur le ring de l'Autre Monde, qui a bizarrement peu été touché par l'offensive d'Ezaïre. Le ciel restait rose, comme à son habitude sur cette astre, mais le vent soufflait fort, les arbres qui se tenaient encore droit n'étaient pas loin de se déraciner, si la foudre aurait pu s'abattre sur la surface de combat, ça se serait produit. Paikuhan savait qu'il devait utiliser toute sa puissance s'il voulait avoir une chance. Une aura blanche décrivit qu'il était en état de puissance maximum. Une différence demeurait frappante avec la couleur noire qui entourait Ezaïre. La planète tremblait, les plaques du ring se levèrent autour de l'ancien guerrier de la galaxie de l'Est. La grande confiance qui émanait de son adversaire formait une belle paire avec la peur de Paikuhan. Il décida d'attaquer le premier, pour ne pas subir les assauts de son ennemie. Sa qualité première était la vitesse, il fonça sur la guerrière à la peau blanche, le poing en avant pour lui mettre dans le visage, mais cette dernière esquiva et se téléporta derrière lui. Le pied d'Ezaïre atterrit dans le dos de Paikuhan, très surpris par la rapidité de son adversaire. Il se retourna et tenta d'envoyer son poing dans la face de l'ennemie mais celle-ci le bloqua avec sa paume. Il essaya avec son autre poing mais Ezaïre stoppa à nouveau l'attaque de Paikuhan, avec son autre main. Notre ami se risqua à forcer mais ne put que s'enfoncer dans les plaques de ciment du ring. Le guerrier de l'Est sentait sa puissance le quitter, il savait qu'il n'était pas à la hauteur. Mais il n'abandonnait pas pour autant. Il expédia une vague Kikoha dans chacune des mains d'Ezaïre pour qu'elle lâche prise. Ceci fait, il fit un salto arrière, et se mit en position de défense. Mais il perdit de vue son opposante, qui réapparut derrière lui pour lui asséner un coup de coude dans le dos. Puis, elle disparut de nouveau, laissant des doutes énormes à son adversaire. Paikuhan crut la voir, et décocha un coup de poing qui ne fouetta que l'air. C'était un reflet laissé par le démon. Celui-ci arriva par devant, et amorça un coup de coude dans la pommette de son ennemi, avant de l'envoyer balayé grâce à un coup de pied circulaire. L'ami de Sangoku ne s'avoua pas vaincu, et dans un élan de courage, il se projeta le poing ferme en avant. Mais une nouvelle fois, Ezaïre le stoppa. Pour s'amuser, elle chopa la seconde main de Paikuhan et força sa poignée. Le héros de l'Au-Delà tomba à genou et cria de toutes ses forces. La douleur était insupportable. A chaque nouvelle pression de la guerrière, l'aura de sa victime s'amplifiait durant un instant et la quittait aussitôt.

Très vite, Ezaïre en eut marre de cette situation et brisa les poignets de Paikuhan, qui laissa entendre un horrible cri de douleur. Il avait évidemment lâché prise, impuissant face à la
supériorité de son adversaire. Cette dernière lui sourit. C'était synonyme d'arrêt de mort.

- Non, arrête !! ordonna Sangoku, sur le point de bondir.

Mais elle fut plus rapide et acheva Paikuhan. Effectivement, elle lui envoya une vague déferlante qui déchira le guerrier, devenu cendre. C'en était fini du plus grand guerrier de la galaxie de l'Est devant les mines déconfites de nos amis.

- Paikuhan... il est mort, commença à rager Sangoku. Je vais te...
- Ce minable n'a fait que retarder mon combat, coupa Téléro.
- Très bien, viens, nouvelle victime, se réjouit Ezaïre.

Le Sayen se plaça à l'endroit même ou Paikuhan avait trouvé la mort, et se mit en position de combat.

Paikuhan est mort, ainsi que tous les habitants de la planète de l'Au-Delà, à cause d'Ezaïre. Nous allons enfin voir si Téléro est aussi puissant qu'il le présume. Quelle sera le dénouement du combat ?

Vous le saurez dans le chapitre 7 : Téléro, le Super Sayen
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 29 Novembre 2009 à 11:20:41
wow ça valait le coup d'attendre bien fait pour paikuhan je l'aime pas trop celui-la sinon j'suis préssé de voir telero en action car contre oob il ne s'est pas donné a fond.vivement le prochain chapitre
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 29 Novembre 2009 à 11:56:01
tojours aussi bon, beaucoup moins de faute, voire pas car j'etais tellement pris par l'histoire que je n'ai pas vraiment fait attention...

sinon c'est beaucoup trop court !! j'ai hate de lire la suite !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 29 Novembre 2009 à 14:19:01
vraiment très bien quand on apprend aussi le frère de végéta...continu
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Décembre 2009 à 19:31:56
 :ha:  :ha:

Salut tout le monde !! Merci pour vos messages, ça me fait plaisir !!!

Voilà la suite avec me chapitre 7 :D

Chapitre 7 : Téléro, le Super Sayen

Une atmosphère néfaste plongeait la planète dans la terreur. La fin tragique de Paikuhan était un signe de désespoir, tant il fut éliminé avec facilité par Ezaïre. Cette dernière arborait un sourire diabolique, comme à son habitude. Elle se tenait au milieu du ring, et dévisageait Téléro du regard. Elle ne comprenait pas l'obstination de ces guerriers, à vouloir à tout prix se battre, bien qu'ils soient moins forts. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Le Sayen monta sur le ring, les poings fermes, le regard déterminé, une fine aura le parcourant. Désormais, seul Téléro pouvait être en mesure de supprimer nos trois adversaires. Etant normal, il se transforma en Super Sayen 1. Déjà, une aura très puissante se ressentait. Puis, il passa au deuxième stade des transformations. Il scintillait de partout, avec de l'électricité autour de lui. Ezaïre était impressionnée, mais ne le montra pas. Elle se contentait de regarder de façon nonchalante celui qui s'amenait vers elle. Le Sayen s'éleva dans les airs alors qu'Ezaïre restait en bas et se transforma en Super Sayen de niveau trois. Evidemment, ses cheveux poussèrent, ses sourcils disparurent. Des bourrasques de vent se propagèrent, bouleversant la région ou les guerriers combattaient. Son Ki était largement supérieur à celui de Sangoku dans la même forme. Il était vraiment le Prince des Sayens.

- Quelle énergie, avoua Sangoku, étonné.
- B... Bou n'est rien face à lui, balbutia Sangohan.
- Com... Comment mon frère peut-il disposer d'une telle puissance par rapport à moi ? lâcha Végéta, excédé.

"Très bien, enfin un adversaire à ma mesure" pensa Ezaïre, toutefois nullement impressionnée. Cette dernière regarda longuement Téléro puis disparue d'un seul coup pour réapparaître juste devant lui. Le Sayen, d'une vitesse exceptionnelle, se téléporta aussitôt derrière elle au moment son poing allait toucher sa nuque.

- Je vois que tu es très rapide, ça va être un beau combat, lui dit Ezaïre en se retournant.
- Arrêtes de parler et bats-toi ! rétorqua Téléro.

La bataille reprit : Le pied de Téléro rencontra le genou d'Ezaïre, le poing de la guerrière se retrouva dans l'avant bras de frère de Végéta. Ils se téléportaient, attaquaient à une vitesse incroyable, si bien que chacun des combattants avait du mal à voir ce qu'il se passait à défaut d'être extrêmement concentré. Chaque contact entre le Sayen et son ennemie provoquait des ondes de choc. Il esquiva une boule de feu de son adversaire et répliqua avec une vague que dévia la guerrière noire du revers de la main. Ils se téléportèrent chacun à deux extrémités du ring, se regardèrent. Soudain, on ne les distingua plus. Ils étaient réapparus au milieu de la surface de combat, devant les yeux ébahis de nos amis. Le coup de tête de Téléro rencontra le vide car Ezaïre s'était abaissée et elle l'éjecta dans le ciel grâce à ses pieds. Le frère de Végéta se reprit et mis un coup de coude dans le nez de son opposante qui venait de se téléporter derrière lui. Elle saignait et semblait souffrir légèrement. "C'est la première fois qu'elle rencontre quelqu'un à sa hauteur" pensa Sangoku.

Téléro profita de ce moment pour enchaîner Ezaïre de coups, puis envoya cette dernière dans l'une des tours de ciment entourant le ring à l'aide d'un énorme kick. Ezaïre s'agrippa sur une plaque de ciment de la tour et repartit vers son adversaire en envoyant une multitude de Kikoha. Le Sayen mit ses bras en croix pour n'être affligé d'aucuns dégâts mais son ennemie était à présent juste à côté de lui et envoya son coup de pied dans le crâne. Téléro fut déséquilibré par la puissance de l'attaque et la guerrière noire en profita pour le succéder de coups. Il prit deux poings dans le ventre, lui coupant le souffle. Puis, Ezaïre joignit ses deux mains et cogna la tête du frère de Végéta, qui s'écrasa sur le sol, juste à côté du ring. Téléro laissa exploser son Ki, formant un cratère, soulevant au passage les quelques pierres autour de lui. Son aura dorée avait augmenté considérablement, ce qui obligea Ezaïre d'élever sa puissance noire. Elle fonça sur le Sayen, qui lui se rua vers elle. Tous deux envoyèrent un crochet du droit qui rentra en contact, provoquant une terrible secousse. Le niveau d'énergie des deux individus devenaient incroyable, Krillin en tremblait :

- Comment des êtres aussi puissants peuvent-ils exister ?
- Im... Impossible, dit Tenshinhan pétrifié.
- Il est bien le Sayen le plus puissant après Broly, avoua Sangoku, devant la mine énervée de Végéta.

Le combat repris de plus belle, avec Téléro qui envoya valdinguer son adversaire grâce à son kick, puis, il expédia son poing dans le bas ventre d'Ezaïre qui cracha du sang. Le frère de Végéta conclut son attaque par un Kikoha qui arracha une partie du haut de son adversaire dont la peau blanche jaillit. Ses bras étaient à découvert, ainsi que son bas ventre qui laissait voir ses imposants abdominaux. Elle avait un regard des plus mauvais, on devinait facilement que Téléro allait passer un sale quart d'heure. Elle se téléporta derrière le Sayen, lui décocha un coup de coude dans le dos, avec toute sa hargne, elle l'envoya valser vers un rocher grâce à son pied. Pendant que Téléro s'écroulait dans la roche, Ezaïre envoya une vague Kikoha noire, qui transperça l'épaule du Sayen. Ce dernier hurla de douleur. Jamais il n'avait eu affaire à un adversaire aussi puissant. Le sang coulait à flot, mais il n'était pas au bout de ses peines : Son opposante n'attendit pas qu'il se relève pour lui assener une dizaine de coups dans cette même épaule, la gauche en l'occurrence. La souffrance du Sayen ne pouvait être imaginable, tant elle était grande. Le haut de son bras était inerte et Ezaïre prenait un malin plaisir à faire souffrir son adversaire. Quelle cruauté !! Mais Téléro avait de la ressource. Il savait qu'il ne pouvait pas laisser son ennemie le malmener de la sorte ou sinon c'était la mort assurée. Il avait vu juste. La guerrière du Mal commença à lui envoyer une multitude de vague Kikoha, que Téléro ne pouvait esquiver. Il les reçut pleine face, le faisant saigner au front et lui arrachant légèrement la pommette. Il s'écroula sur le sol, provoquant un vacarme. Mais courageusement, il se releva, suffoquant comme si l'air était devenu irrespirable. Le Sayen savait que la situation devait tourner à son avantage s'il voulait avoir une chance de vaincre ce redoutable adversaire. C'est pourquoi il dégagea Ezaïre avec une onde de choc qu'il fit sortir de sa paume. Il utilisa le vol du Dragon pour attraper la jambe droite de son adversaire, la lancer en l'air après avoir tourné sur lui-même et finit par son Kikoha favori :

- GARRIC CANONN !!!!

Ezaïre ne put qu'apercevoir la vague violette qui la frappa de plein fouet. Une explosion s'entendit et une épaisse fumée pu se voir. Alors qu'elle se dissipait, on ne distinguait plus la guerrière mais son aura demeurait présente. Elle réapparut sur le sol, non loin du ring, dont les plaques de ciment étaient pour la plupart éclatées. La guerrière n'avait pas apprécié de se faire brusquer de cette sorte.

- Je dois avouer que tu te débrouilles pas mal, Sayen !!

Sans attendre, elle fonça sur Téléro et lui flanqua son poing dans le nez, puis envoya son pied dans le cou du Sayen. Ce dernier ne put esquiver la boule d'Ezaïre, ni les nombreux coups portés à son visage. A cause de sa blessure au bras, sa défense n'était plus aussi bonne qu'auparavant. Il prit le coude de son adversaire dans les côtes avant que la tête de cette dernière se vienne percuter le ventre de notre "ami". Il en eut le souffle coupé, et continua de se faire enchaîner par Ezaïre, qui savait qu'elle était désormais en position de force. Elle envoya Téléro dans les cieux grâce à ses deux pieds, puis se téléporta pour lui asséner un coup de poing dans l'épaule. Elle continua ses attaques dans son crâne, qui commençait à saigner de plus en plus lui aussi. Le Sayen essayait de se raisonner mais perdit petit à petit sa conscience. Il ne tentait même plus de se défendre. Ezaïre continuait de le harceler : Elle lui expédia trois boules de feu qu'il ne put éviter, et accentua le nombre de ses coups en pulvérisant le guerrier dans un sens, puis dans l'autre à l'aide de combinaisons magistrales. A un moment, elle lui chopa le cou à l'aide de sa main gauche et commença à lui mettre des baffes avec la main droite. Téléro ne pouvait esquisser le moindre geste et encaissait coup sur coup. Son aura baissait sensiblement, et nos amis le comprirent vite :

- Ca s'annonce mal, lâcha Sangoku.
- Pourtant, je t'assure qu'il avait une puissance incroyable quand nous avons essayé de le combattre, affirma Piccolo.

Les autres membres de l'équipe Z ne parlaient pas, et assistaient malgré eux à l'horrible scène de torture. Ramu et Guérik ne souriaient toujours pas mais demeuraient un peu plus soulagé en voyant qu'aucun de nos amis n'étaient en mesure de battre Ezaïre.

Cette dernière venait de percuter le menton du frère de Végéta grâce à son poing. Le Sayen s'éleva dans les airs mais fut tout de suite rejoint par son adversaire, qui lui asséna un coup de coude dans le crâne, ce qui le fit redescendre aussitôt. Il allait s'écraser contre le sol mais la guerrière l'attendait déjà et fit exprès de lui mettre un coup de pied dans son épaule douloureuse. Le sang giclait à toute allure, aussi vite que les attaques d'Ezaïre s'enchaînaient. Téléro savait qu'il ne devait en aucun cas perdre le combat, sinon il ne pourrait régler ses comptes avec Végéta. Il se reprit en main et laissa exploser son Ki au moment ou son ennemie allait lui affliger un énième coup sur le visage. Celle-ci s'écarta, à cause de la puissance de son adversaire. Le Super Sayen 3 profita du moment d'inattention de son opposante pour attaquer à son tour. Il espérait bien lui faire subir la même douleur qu'elle lui faisait endurer. Il commença par lui mettre une belle droite, puis enchaîna avec un coup de boule qui fit perdre l'équilibre à Ezaïre. Il lui envoya ensuite un coup de pied circulaire qui l'expédia dans le ciel. Il se téléporta pour la rattraper et la stoppa dans sa course en lui assénant son poing dans le bas ventre, ce qui coupa le souffle de son adversaire tout en lui faisant cracher du sang. Son coude gauche frappa le nez de la guerrière et sa main droite lui mit un coup dans les côtes. Téléro lança plusieurs boules de feu puis se téléporta directement derrière Ezaïre. Celle-ci, ne savant plus quoi faire, ne pu empêcher les boules du Sayen de l'atteindre, et disparut dans une épaisse fumée. Le frère de Végéta n'attendit même pas que cette dernière se dissipe pour continuer d'attaquer. Connaissant parfaitement l'aura que dégageait son opposante, il pouvait la toucher sans pour autant la voir. Après avoir encaissé un nouveau coup de pied, Ezaïre laissa exploser son Ki pour repousser Téléro. Ce dernier, qui avait anticipé la chose, se téléporta derrière son ennemie pour lui flanquer un coup avec ses deux coudes contre sa nuque, qui envoya valdinguer Ezaïre très rapidement vers le sol. Elle crut sa fête terminée mais ne put qu'apercevoir les deux pieds de Téléro la rebasculer en l'air. La guerrière n'était plus en position de voir son adversaire et ne put entendre que...

- GARIC CANONNNN !!!

La vague partit vite et Ezaïre ne put se téléporter à tant pour l'éviter. Elle se prit le Kikoha de plein fouet, en émettant cette fois un vrai cri de douleur. On l'a vit retomber lourdement sur le sol, suivit d'une fumée grisonnante. L'attaque avait fonctionné à merveille, et désormais Ezaïre se savait en difficulté. Elle se releva, le visage rabaissé vers le sol. Puis, elle fixa Téléro avec des yeux remplis de haine.

- Tu vas me le payer !!! hurla t-elle.

Téléro s'attendait à recevoir des coups brutaux, et mit ses bras en croix, malgré sa blessure à l'épaule. Mais au lieu de cela, Ezaïre préparait une gigantesque boule d'énergie, d'une noirceur impressionnante. La paume de sa main dirigeait cette attaque finale. Tous nos amis restaient figés, apeurés par la puissance du Kikoha.

- Arrêtes !!! cria Sangoku.
- Tu vas détruire la planète, toi y comprit !!! hurla Piccolo.
- On va tous mourir, prononça tristement Krillin.
- Je m'en fous, vous m'avez poussé à bout !!! répondit Ezaïre, enragée.

Elle lança la boule en direction de Téléro, ce qui engrangea une terrible secousse ainsi qu'une tempête magistrale. Le Sayen était désormais en mauvaise posture. Il demeurait étonné de l'attaque de son opposante qui avait mit toute sa puissance dans cette boule...

Quelle sera la suite du combat ?

Vous le saurez dans le chapitre 8 : Le sacrifice
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 06 Décembre 2009 à 19:57:08
Très bon chapitre, voire un peu court. Mais en fait , je suis tellement à fond dans l'intrigue que ca parait court une fois finie  :lol:.
Donc très bon chapitre, vivement la suite  :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Décembre 2009 à 20:16:30
Merci 3po :ha

Sache que plus tu lira, plus les chapitres seront longs... voir très long :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 06 Décembre 2009 à 22:14:25
ENORME ce chapitre telero est trop balaise :ha:
vivement le prochain chapitre pour savoir qui va se sacrfier
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 06 Décembre 2009 à 22:53:32
Trop Trop Trop court !!!! :rage:

Je suis trop impatient de lire la suite, voire plus impatient encore que les pages de DBM, et pourtant j'adore DBM également...!

Si Téléro est en difficulté, qui pourrait en venir à bout !? Et le sacrifice, j'ai ma petite idée, mais je ne dis rien, et je ne l'ai pas lu, donc dépêche toi de nous donner la suite, sans vouloir te commander bien sûr !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 07 Décembre 2009 à 23:18:04
Merci à vous tous pour les commentaires !! Ils sont toujours très plaisant à lire :D

:ha:
:ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 12 Décembre 2009 à 18:59:04
 :ha:  :ha:  ^u^  :lol:

Saluuuuut :D

Ca va ? Voici la suite de l'histoire, qui j'espère vous plaira :D

Merci à tous mes lecteurs, à ceux qui laissent des commentaires, ça m'fait toujours très plaisir

Chapitre 8 : Le sacrifice

La boule d'Ezaïre, qui contenait toute la puissance de la guerrière, s'approchait de plus en plus de Téléro, qui ne bronchait pas. Il était tétanisé par le pouvoir de l'attaque de son opposante. Cette dernière avait vraiment mit ses ultimes forces afin de former ce Kikoha final. Le Sayen ne pouvait esquisser le moindre geste et sentait la mort se distinguer.

Sangoku, sentant la situation trop désavantageuse pour Téléro, envoya un Kaméhaméha avec ses dernières réserves d'énergie pour stopper l'offensive de leur ennemie. Sangohan et Sangoten aidèrent leur père et Oub son maître en expédiant leur Kikoha le plus puissant possible. Pourtant, malgré l'énergie fabuleuse que généraient les quatre vagues réunies, la boule avançait toujours. Ezaïre avait l'air de manier avec facilité sa sphère de Ki qui se dirigeait malgré tout plus lentement vers le frère de Végéta. Ce dernier, accompagné de son fils Trunks, se mit lui aussi en action pour éviter que l'attaque de la guerrière ne les tue tous. A deux, ils envoyèrent un Final Flash sur Ezaïre, pensant l'affaiblir. Les deux vagues partirent et se joignirent pour n'en former qu'une seule, extrêmement puissante, d'un doré qui pourrait rendre aveugle toute personne la regardant, tant elle était illuminée. Leur adversaire répondit à leur Final Flash par une bulle de protection. Celle-ci était tellement forte et robuste qu'elle pulvérisa, non sans mal, la vague dorée des deux guerriers en deux, qui continua sa route dans le ciel. Ils en restèrent bouche bée, car ils avaient utilisé tout leur pouvoir afin d'envoyer leur Kikoha. Ils ne pouvaient plus rien faire, hormis espérer. Garder espoir car la boule d'Ezaïre se rapprochait encore et toujours de Téléro, à une vitesse assez prodigieuse malgré le gigantesque Kaméhaméha qui contrecarrer sa descente vers le sol, et donc de la planète de l'Au Delà. Le Sayen restait figé, ne pouvant effectuer le moindre geste pour se défendre, tellement il était impressionné par la force dont la guerrière pouvait jouir en puissance maximale, qui demeurait sûrement au-dessus de la sienne...

Plus loin, Piccolo se trouvait avec Krillin et Tenshinhan, les deux terriens qui tremblaient de tous leurs membres. La terreur les avait envahis, et ils savaient qu'ils ne pouvaient rien faire pour bloquer Ezaïre dans son offensive. Mais peut-être seraient-ils assez puissants pour éviter que la boule n'atteigne le noyau de cette planète, et ainsi sauver tout le monde ? Le Namek avait comprit qu'il ne servait que de figurant dans ce combat, qu'il ne pourrait pas aider Sangoku et ses amis. La seule solution pour lui, pour son honneur, était de tenter de retenir la boule assez longtemps pour l'empêcher de détruire la planète. Sachant que Krillin et Tenshinhan ne seraient pas utiles pour un combat, il les obligea à faire ce geste héroïque avec lui. C'était le seul moyen pour eux de secourir leurs amis.

- Venaient avec moi, nous sommes trop faibles. Nous... nous devons nous sacrifier, en évitant que la boule anéantisse le noyau de cette planète.
- Qu... quoi ? balbutia Krillin.
- Oui, tu as raison, lui sourit Tenshinhan, qui avait saisit la pensée de Piccolo.
- Nous ne sommes pas assez puissants pour nous battre contre ces monstres, et de toute façon, autant mourir en sauvant la vie des autres. Sangoku nous a tant de fois aidé, c'est à nous de lui renvoyer la pareille désormais, continua Piccolo.

Tous avaient compris ce qu'il devait faire et chacun vola jusqu'à l'endroit ou le surpuissant Kaméhaméha et la boule se rencontraient. Piccolo cria à Téléro de se pousser. Ce dernier, complètement dépassé par les évènements, reprit tout de même ses esprits et s'exécuta. Il se téléporta loin de la surface de combat, à environ cent mètres, à l'abri de tous dangers. Il pouvait nettement voir la boule d'Ezaïre se rapprochait de plus en plus du sol. Krillin, Piccolo et Tenshinhan regardèrent nos amis avec un sourire puis le Namek hurla à Sangoku :

- Arrêtez vos vagues !!

Petit-Cœur ne se faisait pas de film : Sa puissance n'était pas assez importante pour inquiéter l'ennemi. Donc Krillin et Tenshinhan ne pouvaient être comparés qu'à de minuscules insectes, tant leurs puissances demeuraient petites par rapport à celle de Piccolo. Il avait eu l'occasion de s'en rendre compte lorsqu'il avait vu Oub se battre face à Téléro. Le terrien était déjà meilleur que lui, alors que pouvait-il faire face à Ezaïre ? Enfin, il se disait qu'il avait tant fait pour sauver la Terre, il se dit que l'opportunité était trop belle pour préserver l'Univers.

Sangoku avait lu dans le regard de son ami quelle était la décision qu'il avait prise. Il expliqua à ses fils et Oub la situation et tous stoppèrent leur attaque, hormis Sangohan.

- NON, tu n'as pas le droit de faire ça !! Pourquoi te sacrifies-tu ? hurla le fils de Sangoku.
[Sangohan, ma puissance n'est rien par rapport à la tienne ou celle de ton père. Alors, je pense me rendre utile en essayant d'empêcher la boule d'atteindre le noyau de la planète. C'est la seule chose que je puisse faire. Adieu, mon ami]

Piccolo regarda son ancien élève, qui le surpassait maintenant, et lui lâcha un sourire.

Sangohan accepta, et contre son gré, arrêta sa vague. L'attaque d'Ezaïre avait presque atteint le pare terre, car pendant un instant, seul le Kaméhaméha du demi-Sayen était resté opposé à elle.

Alors, le Namek, avec les terriens, se mirent en travers du Kikoha, en espérant qu'avec leur puissance, ils empêcheraient la destruction totale de la planète de l'Au-Delà. La boule rentra en contact avec les mains de nos amis. La douleur était atroce, certainement pire que la mort. Leurs bras fondaient, leur aura se dissipait petit à petit. Ils tentaient de résister, mais la puissance du Kikoha demeurait phénoménale et bientôt, ils s'enfoncèrent dans le sol, ce que redoutait Petit-Cœur. Cependant, il fallait admettre qu'à trois, même avec leur puissance, ils ne tiendraient pas longtemps face à la boule qui bientôt, aurait raison de leur vie. Ce fut Tenshinhan qui mourut en premier, complètement désintégrer par la boule. Krillin résistait encore, mais la fatigue, accompagné du manque de puissance pulvérisa le terrien, qui fut réduit en cendres. Seul Piccolo tenait tête à ce Kikoha monstrueux. Ses jambes fléchis s'engloutissaient de manière impressionnante dans les décombres de poussières, de roches... Il lâcha un cri strident, et écarta les bras, comme pour pouvoir bénéficier de tout son corps pour freiner la boule. Celle-ci l'engouffra avant de le consumer définitivement. L'attaque d'Ezaïre, libre de toute opposition, commença à s'enfouir dans le sol, non loin du ring. Le cratère formé par l'attaque demeurait incroyablement grand, l'électricité générée détruisait les nombreuses petites pierres autour du trou. Le reste des combattants se regardèrent et tous espéraient que le Kikoha ne serait pas assez puissant...

Prés de la guerrière se trouvaient Ramu et Guérik. Leur visage se ternit à la vue de la boule dans le sol. Peut-être allaient-ils périr si la planète explosait ? Ramu ne pouvait bouger, paralysé par l'idée de mourir. Mais Guérik commença à parler à Ezaïre :

- Stoppes cette attaque, tu vas tout détruire, nous y comprit !!!
- Je... je m'en fous !!! répondit sa camarade.
- Je sais que tu ne veux pas mourir alors arrêtes cette attaque ou je te tue moi-même !!
- Non, non... ne... ne fait pas ça Guérik.
- Alors cesse !!! lui cria son supposé "maître".
- Très bien.

Ezaïre, grâce à la paume de sa main, tenta de relever la boule, mais n'y arriva pas. Son attaque continuait d'avancer légèrement vers le centre de la planète... La guerrière lâcha un regard d'impuissance car elle ne maîtrisait plus du tout sa boule de feu.

- Je... je ne peux pas Guérik !!
- Arrrgh ! Nous allons être atomisés par ta faute !!! s'enragea t-il.

La boule rentra de plus en plus dans le sol et tous se fixèrent, amis, ennemis. Chacun regarda ensuite Ezaïre, responsable de ce carnage. Elle avait déjà tué Paikuhan, Piccolo, Krillin, Tenshinhan ainsi que tous les êtres de cette planète. La guerrière allait tuer nos amis ainsi que les siens. Alors que la planète se divisait, les vents soufflaient fort, les arbres se déracinaient ou se cassaient, les dernières plaques du ring explosaient. La fin était proche. Tout à coup, une nouvelle voix s'entendit. [Je vais être forcée de vous laisser la planète des Dieux] Sangoku reconnut très vite le Doyen. La planète était sur le point d'exploser, ne laissant aucune trace de vie derrière elle. Nos amis se téléportèrent vite sur la planète des Dieux, et n'eurent pas le temps de s'apercevoir qu'ils étaient suivis d'Ezaïre, Ramu et Guérik. Peu de temps après, la planète explosa, malgré la tentative héroïque de Piccolo, Krillin et Tenshinhan.

- Ouf, on l'a échappé belle, souffla Sangohan, tout de même très marqué par la mort de ses amis.
- Merci, Doyen, remercia Sangoku.
- Mon imbécile de frère est venu avec nous ? demanda férocement Végéta
- Oui, je suis-la.

Après la joie obtenue par le fait de ne pas s'être fait atomisé par la boule, nos amis repensèrent vite à Piccolo, Krillin et Tenshinhan qui avaient sacrifiés leur vie pour sauver l'Univers. Tous exprimait une énorme colère à la perte de ces trois combattants, hormis Végéta et son frère. Ce dernier se sentait coupable de ces morts, car il n'a rien pu faire face à la force destructrice d'Ezaïre. A défaut d'être en colère, il se culpabilisa.

A présent, le combat qui décidera de l'Univers se fera dans le monde des Dieux, entouré de rochers, d'arbres, de verdure. La nostalgie de Bou envahit nos amis.

- Quel combat s'est déroulé ici !! repensa Sangoku, malgré la tristesse.
- J'ai hâte de me battre contre eux, dit Oub à son maître. Je veux venger nos amis !! ragea t-il en regardant Ezaïre.
- Ca ne sert à rien, ils sont trop forts pour toi. Même pour moi.

Soudain, on entendit une vieille voix âgée :

- Au secours, Sangoku !
- Doyen, dit notre héros à ce dernier. Lâchez-le !!

Ramu et Guérik tenaient le plus âgé des Dieux, alors qu'Ezaïre se concentrait à quelques mètres d'eux. Son aura montait petit à petit, des gouttes de sueurs coulaient le long de son visage. Tout à coup, elle mit ses paumes de mains vers le Doyen, paralysé par une atroce douleur. Une source de paillettes noires se profilait entre la guerrière et le Dieu. Shibito, aussi surpris que nos héros par la présence de l'ennemi, tenta de stopper le flux démoniaque de la guerrière. Il lança une vague mais celle-ci fut détourné par Ramu, auteur lui aussi d'un Kikoha. Il regarda fixement le Dieu, et dit à Guérik de bien tenir le Doyen. Le guerrier se téléporta derrière Shibito, et lui transperça le ventre avec son poing.

- Arrrgh... commença à s'effondrer le Dieu, qui crachait du sang tout en ayant posé sa main sur le trou de son ventre.

Ramu persévéra dans son attaque, et réduit définitivement en cendre Shibito, grâce à une vague déferlante sortit de sa main droite. Les êtres surpuissants avaient fait une nouvelle victime qui était elle aussi très appréciée par nos héros. Cependant, ils ne pouvaient pas s'attarder sur la mort de leur ami, car le Doyen était lui aussi en mauvaise posture. Ezaïre était toujours très concentrée à lui envoyait son espèce de source remplie de paillettes noires. Dai Kaioh Shin perdait de plus en plus sa vitalité et n'arrivait même plus à se débattre des bras de Guérik. Il arriva toutefois à demander à la guerrière ce qu'elle était en train de lui faire pour qu'il perde autant de puissance.

Elle le fixa et sourit :

- Je reprends des forces, héhéhé !!
- Qu... quoi ? Com... Comment ça ?
- J'aspire votre espérance de vie, vieux croûton !!
- Quoi ? Comment pouvez-vous ? s'écria Sangoku.
- Il faut me tuer avant qu'elle ne me prenne trop de vie, vite !! s'écria le Doyen à Sangoku.
- Très... très bien maître, accepta à contrecœur le Sayen.
- Dépêche-toi, Ezaïre !! ragea Guérik.
- KA-ME-HA-ME-HAA !!!

La vague de Sangoku atomisa le vieux Doyen, et la source de paillettes disparue entre Ezaïre et le Dieu, qui n'existait plus. Cependant, elle semblait satisfaite de son travail :

- J'ai... j'ai réussi, dit Ezaïre, essoufflée par son effort, mais qui était toute joyeuse d'avoir retrouvée son énergie. Je suis à nouveau en pleine forme et encore plus puissante !!

Elle se retourna vers nos amis et leur demanda :

- Qui veut tester ma nouvelle puissance ?

Chacun était apeuré par la force d'Ezaïre, qui avait presque doublé de volume. Et encore, son Ki n'était pas au maximum. Même Téléro ne se savait pas de taille. Toutefois, nos amis ne pouvaient rester là sans rien faire, ou alors ils mourraient tous, et l'Univers tout entier serait détruit. Il fallait impérativement trouver une solution, car Ezaïre se languit de n'avoir aucun adversaire ayant le courage de se mesurer à elle. Cette dernière profita de la peur de nos héros pour les narguer :

- Eh bien, je pensais que les Sayens étaient les meilleurs guerriers de l'espace ? Qu'ils pouvaient battre n'importe quel adversaire ? M'aurait-on mal renseigné ?

Ses deux compères, Ramu et Guérik, éclatèrent de rire, ce qui résonna fort dans les têtes de nos amis. Végéta était ulcéré par le manque de respect de l'être du Mal, mais se savait trop faible pour intervenir. Sangoku, dans un élan de courage, s'élança sur Ezaïre :

- STOP !!!! Ne nous sous-estime pas !!

Il n'avait plus assez de force pour se transformer, et sa vitesse n'était plus aussi vive que d'habitude. C'est pour ça qu'Oub arriva avant lui sur l'ennemi et tenta de lui mettre son poing dans la figure. Il y arriva, sauf qu'Ezaïre n'avait pas bougé et surtout rien senti. Elle semblait invincible. Le terrien continua ses attaques, mais elles n'eurent toujours aucuns effets sur la guerrière. Il prépara même un Kaméhaméha qui finit dévié facilement par le revers de la main de son opposante. Le disciple de Sangoku se rua à nouveau sur son adversaire, prépara son coup de pied circulaire, mais à l'instant où le coup s'apprêtait à toucher Ezaïre, celle-ci fit exploser son Ki, devenu surpuissant, qui dégagea Oub, tombant plusieurs mètres plus loin sur le sol. Une nouvelle Ezaïre était née, avec une puissance incomparable, à laquelle aucun Super Guerrier ne pouvait résister...

Quelle va être l'issue de la bataille ?

Vous le saurez dans le chapitre 9 : Un moment de répit
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 12 Décembre 2009 à 19:36:24
très bon chapitre avec le suspense à la fin....
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 12 Décembre 2009 à 21:48:52
Encore, encore !!! C'est toujours aussi bon, j'adore !!! tu as dit qu'il y aurait plus de 20 chapitres ? j'ai hâte de lire çà !!!  :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 12 Décembre 2009 à 21:58:03
mais qui arrivera a détruire ces êtres maléfiques  :ha:
le suspens est terrible TROP BON vivement la suite  :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 12 Décembre 2009 à 23:31:42
Très bon chapitre avec beaucoup de suspence pour la suite  :ha:  :ha:
Hate de lire la suite pour voir comment nos héros vont s'en sortir  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 13 Décembre 2009 à 08:12:13
 :ha:  :ha:
:lol:

Saluut !! Merci à vous quatre pour les comm's, il me font plaisir (comme d'hab xD)

J'espère avoir d'autres lecteurs, aussi assidus que vous  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 16 Décembre 2009 à 22:41:19
Heelo'   :ha:  :ha:

Comme je ne pourrai pas poster la suite ce week, je le fais maintenant (Hey oui, petite surprise)  :lol:

Voilà la suite :D

Chapitre 9 : Un moment de répit

L'équipe Z fixait leurs trois ennemis. Ils savaient qu'ils n'étaient pas de taille, même Téléro. Sa puissance n'équivalait même plus celle d'Ezaïre, et Ramu le devançait. Guérik, quand à lui, devait sûrement le surpasser. Si Ezaïre le craignait, c'est qu'il devait être très puissant. Mais ce dernier se contentait de rester silencieux, tout en étant assis. L'atmosphère était redescendue d'un cran. Toutefois, Ramu commençait à s'énerver car il ne s'était pas battu depuis son combat avec Végéta. Il avait bien l'intention de se dégourdir les jambes en allant frapper quelque uns de nos amis.

- Laisse-moi m'amuser avec un ou deux minables, ordonna t-il à Ezaïre.
- Euh... Je sais pas... je veux encore...
- Non, après tout, tu as failli nous faire tuer, le coupa Ramu. Restes sur le côté maintenant.
- Très bien, fais comme tu veux... se rabaissa la guerrière.

Ramu s'avança très rapidement vers la Z Team. Son aura l'entourait de manière très brève. Cependant, ses muscles ressortaient à travers ses habits et quelques égratignures de son altercation avec le Prince des Sayens demeuraient voyantes. Il ne libéra même pas son Ki, et pourtant personne n'était en mesure de le vaincre. Il fallait rapidement trouver quelque chose, une idée. Et très vite. Ramu se précipitait vers ses adversaires, prêt à en tuer une bonne partie ou du moins à les faire souffrir... Son sourire diabolique le rendait particulièrement monstrueux et son regard qui en disait long sur sa détermination effrayait chacun de nos héros. Sangoten se rapprocha de Trunks, et vice-versa. Les deux demi-Sayen se sentaient plus en sécurité lorsqu'ils étaient à deux. Sangohan, quand à lui, sentait des gouttes de sueurs perlaient le long de sa tempe. Il avait eu l'occasion d'affronter Ezaïre, contre laquelle il n'avait rien pu faire. Alors se battre face à Ramu le rendait plutôt anxieux. Végéta avait déjà les bras en croix et ne comptait pas se refaire humilier comme lors de son précédent combat, alors que Sangoku protégeait Oub derrière son dos, terrifié par la simple idée de se retrouver nez à nez avec cet adversaire. Il avait eu lui aussi "l'opportunité" de défier Ezaïre, il n'espérait pas revoir une puissance encore plus impressionnante. Téléro se tenait à l'écart, sur ses appuis pour contrer n'importe quelle attaque, malgré sa blessure à l'épaule et au crâne qui le faisait terriblement souffrir. Jamais nos héros n'avaient ressenti une peur aussi distinguée par rapport à l'ennemi. L'espoir était parti, laissant place à la terreur.

Ramu se dirigeât vers les deux demi-Sayens que sont Sangoten et Trunks, pétrifiés par la venue de l'ennemi. Tous deux se protégèrent, les bras en croix, mais on devinait leur fébrilité. "Pourquoi nous ?" se lamentaient-ils en eux. Le guerrier noir n'était plus qu'a une dizaine de mètres des deux guerriers. Ces derniers s'étaient transformés en Super Sayen. Les deux meilleurs amis du monde tenaient tout de même à se battre, quitte à y perdre la vie. Leur aura explosa, que l'on aurait considéré comme exceptionnelle si nous ne connaissions pas Sangoku, Végéta ou alors les opposants du jour. Les fils du Prince et de Kakarotto s'élancèrent malgré eux vers leur adversaire, le poing levé, prêt à asséner un coup. Ramu, voyant que son temps de jeu allait commencer, rehaussa son déjà large sourire. Sa main droite préparait une boule de feu, et sa main gauche demeurait prête à frapper n'importe quel guerrier. Le premier choc allait se produire, quand tout à coup, Sangoku s'interposa entre les trois guerriers et dit à l'ensemble de ses ennemis :

- Attendez !!! Laissez-nous quelques jours d'entraînement, je vous promets que nous serons à la hauteur !!! Notre héros pensait avoir trouvé une solution infaillible.
- Ahahaha, tu veux t'entraîner dans la Salle de l'Esprit et du Temps ? Sangoku fut plus que surpris.
- Vous... vous connaissez cette salle ?
- Bien sur, nous sommes l'âme des Kaioh, nous avons une partie de leur culture, rétorqua Guérik.

Ce dernier se leva. Il était à peine plus loin et vola jusque Ramu, qui lui jeta sa boule de feu qu'il avait préparé dans sa main droite plus loin dans le sol, provoquant une déflagration incroyable, ainsi qu'une mini secousse. Trunks et Sangoten se dévisagèrent avec un regard désemparé. Ils pouvaient remercier le rival de Végéta d'avoir stoppé le combat in extremis. Guérik fixait Sangoku et son visage blanc laissait entrevoir un léger sourire, comme s'il était heureux de l'idée de notre ami. Il se rapprocha de lui :

- J'accepte ta proposition, Sangoku. Je te laisse... (Il réfléchit) cinq jours. Nous en profiterons pour détruire quelques systèmes solaires, n'est-ce pas Ezaïre ? Cette dernière se plia en deux.
- Ahahaha, oui. Quel plaisir est plus grand que de voir une planète exploser ?
- Et c'est vrai que vous n'êtes pas très distrayant, vue votre force, continua Guérik.

Sangoku et les autres ragèrent, mais c'était vrai. Ils n'étaient pas à la hauteur et pour s'entraîner, le prix à payer serait la destruction d'une majeure partie de l'Univers.

- Et puis, vous pourrez ressusciter tout le monde grâce aux boules de cristal ! reprit Guérik.
Son côté machiavélique ressortait inexorablement depuis qu'il avait prononcé ces paroles, alors qu'il était calme depuis le début de la bataille.
- Quoi ?? dirent nos amis d'une même voix. Vous savez aussi pour les Dragon Ball ?
- Quelle question !! Bien entendu que nous savons cela, répliqua le chef des guerriers noirs.
- Très bien, se rapprocha encore Sangoku. Dans cinq jours, nous reviendrons à votre niveau et un nouveau combat commencera. Préparez-vous au pire...
- C'est d'accord, le coupa Ramu, mais en échange, nous pouvons détruire l'Univers à notre guise en vous attendant.
- O... Ok, céda notre héros.

Les trois guerriers se téléportèrent. Désormais, nos amis étaient seuls sur la planète des Dieux, vide de toute vie, ou seule sa verdure ensoleillée, ses arbres resplendissant et sa roche pure respiraient à plein nez l'air redevenu intact de l'atmosphère. Nos amis se jurèrent de venger toutes les victimes tuées par Ezaïre. La tristesse avait repris le dessus, et de fines larmes, presque invisible, coulaient le long des joues de Sangohan. La perte de ses amis le mettait hors de lui, mais il se canalisa pour ne pas montrer sa frustration aux autres.

Téléro se resserra pour n'être plus qu'à un mètre de l'équipe Z. Il ne connaissait pas les boules de cristal ni la Salle de l'Esprit et du Temps. Végéta daigna lui expliqua toute l'histoire, alors son rival le fit, retraçant les sagas de Freezer, Cell ou encore Bou. On redoutait la réaction de Téléro, comme celle de Végéta ou Freezer avait eu. Comme le désir de posséder la vie éternelle, de pouvoir régner sur l'Univers. Mais le frère du Prince ne paraissait pas intéressé par cette chose, ce qui fut assez surprenant. Il songeait plus à la Salle qui se situait dans le temple de Dendé qu'aux Dragon Ball.

- Quand peut-on accéder à cette salle ? demanda t-il précipitamment à Sangoku.
- Dés maintenant, nous ne devons pas perdre de temps.

Sur ce, Sangoku les téléportèrent directement au palais du Dieu de la Terre. Mister Popo les accueillit, en pleurs. Dendé était lui aussi triste mais ne devait s'arrêter à parler du combat, assez tragique pour ne pas en discuter. Tout de suite, il emmena nos héros dans la Salle spéciale. En chemin, il expliqua à ses amis qu'il avait effectué quelques modifications à cette salle. Désormais, le nombre de personne pouvant s'entraîner à l'intérieur pouvait allait jusque six, et n'importe quel combattant pouvait y rentrer, même ceux qui s'y étaient déjà perfectionnés. Cette nouvelle réjouit tout le monde. Or, le nombre de guerrier était de sept. Oub étant le plus faible de la bande, il accepta, à contre cœur, de ne pas s'entraîner dans la Salle.

Donc, pendant cinq jours, chaque combattant pourra s'entraîner avec cinq autres "adversaires". L'idée d'amplifier son pouvoir avec Téléro enchanta Sangoku, qui savait pertinemment qu'il augmenterait sa puissance considérablement. Il se jura de devenir plus fort qu'Ezaïre ou encore Ramu. Ce désir traversa également l'esprit de Végéta. Il était très énervé par le fait que son frère soit plus fort que lui. Il songea ensuite à Sangoku et son fils Sangohan, tous deux plus possédant un niveau au-dessus du sien, même Sangohan qui savait désormais se transformer en Super Sayen 3. "Je dois devenir meilleur que tous ces minables, moi le Prince des Sayens" pensa t-il. Ces cinq jours demeuraient le meilleur moyen pour pouvoir augmenter son niveau en espérant atteindre la qualité de puissance d'Ezaïre. Au moins.

Après avoir sillonné les murs du Palais, montaient les nombreux étages, nos héros arrivèrent devant la fameuse Salle. Sangoku en frémissait : s'entraîner avec le Sayen le plus puissant n'était pas donné à tout le monde. Tous étaient surdéterminés. De toute manière, ils devaient l'être. L'Univers dépendait de la future bataille face à ces redoutables ennemis...

**

D'ailleurs, Guérik, Ramu et Ezaïre semaient déjà la pagaille dans les divers systèmes solaires, détruisant de planètes en planètes, tuant à volonté... En effet, la Galaxie du Nord avait perdu bon nombre de ses étoiles. La Terre restait intouchable mais pour combien de temps encore ??

L'entraînement des nos amis va-t-il suffire à exterminer leurs adversaires ?

Vous le saurez dans le chapitre 10 : L'entraînement
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 17 Décembre 2009 à 09:14:56
De nouvelles transformations en perspectives ?? En tout cas, on est tenu en haleine, le suspense est là, j'aime toujours autant !!

Ca va pas assez vite !!! :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 17 Décembre 2009 à 11:14:29
Très interressant cette "pause entrainement", hate de voir le résultat  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 17 Décembre 2009 à 12:52:15
genial :ha:!!!l'idée de l'entrainement me plait bien!
hate de voir(lire! :D) un combat telero/goku voir peut être des fusions...enfin bon trop préssé
merci a toi escl4ever pour cette fic bien sympa :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 17 Décembre 2009 à 22:17:24
Merci à vous trois, j'suis content que ce chapitre vous plaise, car c'est un chapitre ou l'action n'est pas très présente, mais cette transition va nous permettre de rentrer dans la seconde partie de l'histoire, avec des guerriers plus puissants, plus de rebondissements. . .

Merci :ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: broly ssj5 le 17 Décembre 2009 à 22:30:11
toujours le suspense et j'aime cette "pause entrainement" ça me fais penser un peu contre bejita et nappa
chacun ses idées^^
c'est super continu...
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 19 Décembre 2009 à 11:53:56
Merci ss5 :D

L'entrainement sera explosif :ha:


Edit:Salut !!

Finalement, j'peux mettre la suite maintenant !!

Je le fais ou pas ?


Edit Asgard: Evites les doubles posts, tu as la fonction modifier, ou supprime le premier post pour le fusionner avec le suivant, comme je viens de le faire... ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 19 Décembre 2009 à 12:38:37
Bien sûr !!!!!! S'il te plait !!!  ^u^ ^u^ ^u^ ^u^ ^u^ ^u^ ^u^ ^u^ ^u^ :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 19 Décembre 2009 à 16:16:42
ah ouais moi aussi j'veux bien la suite... ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 26 Décembre 2009 à 09:35:39
 :ha:  :ha:  ^u^  :lol:

Désolé pour l'autre jour, mon PC m'a laché durant quelques jours, et avec les fêtes de fin d'année (cadeaux, famille . . . etc) J'ai pas trouvé le temps !!

Mais ce temps est révolu :ha:

Je vous poste le Chapitre 10 (On va dire que c'est mon petit cadeau de Noël à vous, mes chers lecteurs :D )
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 26 Décembre 2009 à 09:39:24
Chapitre 10 : L'entraînement

Mister Popo ouvrit la grande et lourde porte marron de la Salle, qui laissa jaillir une lumière blanche éblouissante. Végéta rentra en premier, avec ses airs hautins. Trunks le suivit en compagnie de Sangoten. Sangohan regarda son père puis y alla à son tour. Il ne restait plus que Téléro et Sangoku. Ce dernier regarda le frère de Végéta et lui demanda :

- Est-ce possible que l'on s'entraîne ensemble ?
- J'ai ressenti ta puissance, tout à l'heure. Tu es moins fort que moi. Mais, tu m'as l'air plus puissant que Végéta, répondit Téléro.
- C'est exact, ton frère est très puissant, un Sayen hors norme mais je le devance, et ce depuis notre premier combat. Dis-moi, ta force est incroyable et je pense être capable d'augmenter mon pouvoir si je m'exerce à tes côtés.
- C'est d'accord. De toute manière, je dois m'allier à vous car je dois avouer qu'ils sont trop forts pour moi aussi.
Sangoku sourit. Ca le faisait penser à Végéta, lorsqu'il s'était battu aux côtés de Sangohan et Krillin sur Namek car il craignait Freezer. Il se tourna vers Dendé :
- Demande à Maître Karin de nous préparer des haricots magiques pour dans cinq jours, s'il te plaît.
- Très bien, Sangoku. Bonne chance, répondit le Dieu de la Terre.

Les deux derniers combattants entrèrent dans la Salle, aux dimensions inconnues tellement elle était grande. Il y avait toujours le grand sablier à côté de la porte dont les grains de sables tombaient toujours aussi lentement. Des tenues de combats étaient disposées juste devant les chambres. Celles-ci n'étaient pas les mêmes que lors du combat contre Cell. Ces tenues avaient une couleur mauve mais tenaient toujours comme du caoutchouc sur le corps.
Chacun mit sa tunique et commença son entraînement qui allait durer pour eux cinq ans. C'était certes long, mais comme le niveau de nos amis n'arrivait pas à la cheville de leurs ennemis, il demeurait indispensable de se perfectionner.

**

Depuis tout ce temps, à Kamé-House, Tortue Géniale proposa à tout le monde de se rendre sur la Palais de Dendé, pour accueillir Sangoku et les autres une fois leur entraînement achevé. Chacun acquiesça sans hésiter. Cependant, Bulma ajouta à la remarque du vieux sage qu'elle n'avait pas de vaisseau à disposition capable de conduire tout le monde sur le Palais Céleste.
- De toute façon, nous avons cinq jours pour y aller, tu trouveras bien le temps de construire un nouvel engin, sourit Yamcha.
- Oui, ne t'en fais pas, mais toi, tu pourras emporter Plume et Oolong avec toi !! rétorqua t-elle.
- Hein ? Comment ça ?
- Tu sais voler, à ce que je sache ?
- Oui, oui... soupira le terrien.

**

Gotrunks assena un coup de pied dans le ventre de Végéta, qui cracha du sang. La fusion entre son fils et Sangoten le malmenait depuis quelques temps maintenant. Le Prince des Sayens prit le coude de son adversaire pleine face, et son nez commença à couler. Il se transforma en Super Sayen et son aura repoussa le guerrier aux cheveux mi-violet mi-noir. Ce dernier fut surprit de reculer de dix mètres rien qu'a l'explosion du Ki de Végéta. Cela faisait deux ans qu'ils s'entraînaient, ce qui équivalait à deux jours à l'extérieur. Puis, le Prince se transforma en Super Sayen de niveau 2. Sa puissance avait augmenté considérablement depuis le temps, largement au-dessus de celle qu'il avait utilisé lors de son combat contre Ramu. Gotrunks, impressionné par ce regain de force, se jeta tout de même sur son adversaire tout en envoyant des rafales de Kikoha, toutes esquivé par le Prince. La fusion mis son poing en avant, toucha Végéta mais ce dernier ne sentit presque rien. Il sourit, regarda Gotrunks et lui affligea un coup de tête qui l'envoya valser au loin. La fusion allait répliquer, mais Végéta avait disparu de son champ de vision. Il prit les deux mains jointes du Sayen pur dans le crâne. Il se releva, un peu sonné. "Bon, je crois que je vais devoir employer la manière forte" se dit-il.

Il concentra son énergie et se transforma en Super Sayen de niveau 2 également. Mais il n'avait pas fini. Il se transforma en troisième forme, disposant d'une aura grandissante autour de lui, dorée comme jamais. Il prépara une boule dans sa main droite et se rua sur son opposant. Avec sa main gauche, il envoya un coup dans la poitrine de Végéta, qui se téléporta pour esquiver. Il réapparu à droite de Gotrunks et prépara un Final Flash, puis le lança en direction de la fusion. Cette dernière, qui possédait toujours sa boule de feu, la projeta avec sa main droite. Les deux attaques étaient très puissantes mais finalement, le combattant demi-Sayen remporta la victoire et Végéta, bien qu'il ne le dise pas, s'avoua vaincu. Malgré tout, il aimait bien s'entraîner avec son fils et celui de son rival, car fusionnés, ils possédaient une énorme puissance. Végéta reprit sa forme normale, Gotrunks se divisa en deux, Sangoten et Trunks reprenant leur forme initiale. Chacun demeurait essoufflé, fatigué par tant d'entraînement depuis maintenant deux ans.

Sangohan, lui, préférait s'entraîner seul. Il voulait accentuer sa puissance en Super Sayen 3, transformation qu'il avait utilisée lors de sa victoire face à Troard. Il pouvait maintenant devenir Super Guerrier de niveau 3 autant qu'il le voulait. Cela acquis, il améliorait sa puissance de plus en plus. Il s'efforçait à donner des coups dans le vide à une vitesse époustouflante, pratiquement impossible à distinguer à l'œil nu pour une personne normale. Les vagues déferlantes qu'il expédiait étaient d'une force redoutable et ses déplacements demeuraient imperceptibles tant la rapidité était incroyable. Son pouvoir s'agrandissait au fil des jours, devançant même son père quand il avait combattu Ezaïre. Toutefois, il ne savait pas s'il était aussi puissant que la guerrière.

Quand à Sangoku, il se perfectionnait avec Téléro. Leurs combats étaient de plus en plus acharnés au fur et à mesure que le temps passait. Le frère de Végéta avait toujours un avantage sur notre ami et devait sûrement dépasser Ezaïre. Sangoku n'était forcément pas loin du niveau de son ancienne adversaire.
Il venait de prendre le poing de Téléro dans la figure, mais avait répliqué avec un coup de coude dans le cou. Les deux combattants étaient en Sayen normal, et s'écartèrent l'un de l'autre pour se transformer en Super Sayen. Ils se mirent en action, et deux auras d'une grande clarté se profilèrent dans la Salle indéfiniment grande. Notre héros remarqua que Téléro ressemblait énormément à Végéta sous cette forme. Il ne manqua pas de lui dire :

- On penserait vraiment que c'est ton frère que j'ai en face de moi, plaisanta t-il.
- Ne me parle pas de lui, ça me mets hors de moi !! ragea l'héritier de la Famille Princière.

Il fonça sur Sangoku et lui flanqua un coup de genou dans le ventre, puis un coup de poing dans la poitrine. Notre ami suffoquait mais ne se laissa pas abattre. C'est pourquoi il se téléporta lorsque la tête de Téléro allait percuter la sienne. Il réapparut un mètre plus haut et envoya des boules de feu sur son compère, qui ne put les éviter. Le héros de la Galaxie Nord continua ses attaques sans relâche et mit Téléro définitivement à terre, après une combinaison ou son coude s'était allié à son genou pour frapper le frère de Végéta. Mais ce dernier se releva vite, et se transforma directement en Super Sayen de niveau 3. Sangoku fit de même mais ne put esquiver la charge de son adversaire, qui l'envoya cinquante mètres plus loin. Désormais qu'il connaissait bien son ennemi, il savait qu'il allait se téléporter derrière lui, et profita de cet avantage pour lui-même disparaître et apparaître dans le dos de son opposant. Celui-ci fut surpris et ne put qu'apercevoir le coup de pied qui se dirigeait vers son crâne. Le choc produit des ondes sismiques, et Téléro était légèrement assommé. Cependant, le Sayen arriva à envoyer une boule de feu dans le ventre de Sangoku, à découvert après son attaque. Ce dernier fit les gros yeux en voyant le Kikoha arrivait et ne put qu'en subir les dégâts. Le combat avait pris une tournure de véritable bataille, mais nos deux héros demeuraient épuisés et ne purent continuer le combat.

Sangoku voyait qu'il se rapprochait petit à petit du niveau de Téléro, car sans même s'en rendre compte, il s'était entraîné deux fois plus que les autres, car son professeur n'était autre que le meilleur Sayen de l'Univers. Il demeurait tout de même assez loin du frère de Végéta, qui lui aussi se savait grandement puissant grâce au pouvoir de cette Salle.

L'entraînement de nos héros a l'air de bien se passer, accentuant le pouvoir de chacun. Cependant, dans l'Univers, la panique s'était répandue inlassablement à cause des êtres du Mal...

**

- Et encore une !!! se réjouit Ramu. La Galaxie Sud sera bientôt anéantie.
- J'ai hâte de détruire cette planète là-bas, regardez, dit Ezaïre en montrant une planète du doigt.
- Bien, allons-y, accepta Guérik.

Ils se téléportèrent et débarquèrent sur une planète relativement grande, structurée comme la Terre, avec beaucoup d'arbres, de verdure, de roches... Les habitants de la planète, nommée Tiful, arrivèrent en masse vers ces trois ennemis. L'un de prit la parole :

- C'est vous qui détruisez toutes les planètes ?
- Oui, c'est nous, répondit Ramu avec un grand sourire.
- Et maintenant, c'est votre tour, continua Ezaïre.
- No... non, laissez-nous vivre s'il vous plaît...

L'homme reçut une boule de feu en guise de réponse. Guérik regarda au-dessus de lui, dans le ciel et aperçut une planète. Puis, il se tourna vers Ramu :

- Détruis cette planète, ensuite je vais vous téléporter sur cet astre, ordonna t-il en désignant l'étoile qu'il avait aperçut.

Ils s'élevèrent dans les airs et Ramu produit une grosse boule noire qu'il expédia sans attendre vers le sol, en direction des habitants de Tiful. Ces derniers moururent sur le coup, les trois guerriers se téléportèrent et la planète explosa. Ce sinistre désastre durait désormais depuis trois jours et déjà les Galaxies du Nord et de du Sud étaient détruites à plus de 90%. Dans la Galaxie Nord, seules restaient les planètes Terre, et quelques étoiles au nom inconnu. Tout cela ressemblait à l'Apocalypse, et ça va durer encore pendant deux jours.

Vite, Sangoku, dépêchez-vous, le temps presse. Quelle sera l'ampleur des dégâts causés par ces trois redoutables adversaires après les cinq journées passées dans la Salle ? Est-ce que Sangoku et nos amis seront à la hauteur de leurs ennemis ?

Vous le saurez dans le chapitre 11 : Des nouveaux guerriers
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 26 Décembre 2009 à 13:11:22
Encore un beau chapitre qui se termine, sans donner trop de détails sur la suite des évènements, on est tenus en haleine et c'est très bien comme ça !!  :ha:

Bon je vais me répéter (comme à chaque fois...  ;D), mais c'est trop court !!! :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 26 Décembre 2009 à 13:18:09
Merci Asgard :D

Normalement, à partir du chapitre 12, tu devrai être plus satisfait par rapport à la longueur. :ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 26 Décembre 2009 à 23:38:39
eh ben j'suis pas déçu j'mattendais a du lourd et c'est au rendez-vous...!
trop bien ce chapitre de baston...VIVEMENT LA SUITE :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 27 Décembre 2009 à 08:02:03
 :ha: :ha:

Merci Boiss ;D

Tu verra, beaucoup de chapitres ne vont être que de la baston à présent . . .
:ha:  :ha:

Edit: D'autres commentaires :D
:ha:  :ha:  :ha:
^u^

Edit Asgard: Attention aux double-posts, j'ai fusionné tes messages... ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 29 Décembre 2009 à 01:32:35
A quand la suite ?  :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 29 Décembre 2009 à 09:11:53
Comment as tu trouver le chapitre 3po ??
:lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 29 Décembre 2009 à 14:46:14
 :goku:  :bojack:  ::)
Vraiment bien , mais qu'en est il pour oub et piccolo ? Ils s'entrainent aussi ?
En tout cas tu te débrouille vraiment bien :
- suspense
- perso des guerriers respectés
- histoire cohérente
Hate de lire la suite  ^u^  ^u^  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 29 Décembre 2009 à 15:45:31
Piccolo est mort dans l'explosion de la Boule d'Ezaïre sur la planète de l'Au-Dela. Et Oub, bah il fout rien lui, il attend . On suppose qu'il s'entraîne à l'extérieur :D

Merci en tout cas :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 02 Janvier 2010 à 14:13:23
Je vous poste le prochain chapitre demain ou ce soir !!!

J'espère avoir d'autres commentaires d'ici là  ^u^
:ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 02 Janvier 2010 à 16:48:12
ce soir ou demain de toute façon j'serais au rendez-vous
trop hate :ha:
1 petite préférence pour ce soir quand même... ^u^
en plus on va arriver vers la moitié de l'histoire si j'ai bien compris :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 02 Janvier 2010 à 18:52:40
Effectivement, nous sommes arrivés à un tournant de l'histoire !!

J'ai perdu des lecteurs durant ces fètes, ça ne me plait pas trop   :ha:  :ha:  :ha:  :lol:  ^u^

Je posterai, euh, quand, je ne sais pas . . .  ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 02 Janvier 2010 à 19:18:41
Vivement la suite  ^u^ , je suis impatient de lire l'évolution de puissance des héros  :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 02 Janvier 2010 à 19:33:46
Moi aussi je suis impatient de lire le résultat de 5 ans d'entraînement, sur nos héros qui avaient déjà bien évolué ( surtout Gohan...^^^)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 03 Janvier 2010 à 14:09:00
Bon, et bien voila le prochain chapitre, comme promis !!

J'espère qu'il vous plaira !!   :ha: :ha: :ha: :ha: :ha: :ha:

A noter que ce n'est qu'un chapitre mini de transition pour ne pas passer de l'entrainement au combat comme ça^^

Chapitre 11 : Des nouveaux guerriers

Sangoku était à la lutte avec Téléro. Son coude rentra en altercation avec l'avant bras du frère de Végéta, avant que son genou ne vienne percuter la pommette du Sayen. Ce dernier fut déséquilibré mais put esquiver le poing de Sangoku, qui fonçait tout droit vers sa face. Après s'être téléporté, il envoya une boule de feu à son adversaire, mais celui-ci la dévia sans effort. Le sauveur de la Terre, transformé en Super Sayen de niveau trois, se rua tête baissée sur Téléro, qui lui n'était qu'en Super Sayen de niveau deux. Lorsque les deux compères se touchèrent lors de leur première attaque, de nombreuses étincelles jaillirent de leur aura. Les coups fusaient, les esquives ne se comptaient plus. Sangoku était devenu extrêmement puissant, grâce à ses quatre années d'entraînement. Quand il était en niveau trois, il demeurait meilleur que Téléro en mode de transformation numéro deux. Mais ce dernier préférait que Sangoku croie qu'il avait l'avantage afin de le surprendre au moment ou il se transformerait en Super Sayen 3. Il avait cette idée depuis le début du combat, qui durait depuis environ une vingtaine de minutes maintenant. Il ne put continuer à réfléchir car le pied de son ennemi allait frapper son cou. Il mit alors son avant bras pour se protéger, et attrapa du même coup la jambe de notre héros, la rabattue devant lui et cogna notre ami sur le sol. Ce dernier gémit et ne put qu'apercevoir le plafond se rapprocher de plus en plus de ses yeux, car il avait été expédié en l'air. Reprenant ses esprits, il regarda en bas pour voir ou était Téléro, mais ce dernier s'était envolé pour lui asséner un coup de coude magistral dans le crâne. Retombant lourdement par terre, Sangoku se dit que son adversaire du jour ne faisait pas qu'un simple entraînement, et qu'il passait un véritable test pour le combat final face à leurs ennemis communs. Il accentua son pouvoir, et fonça sur son opposant, qui l'attendait de pied ferme. Cependant, il fut surpris de voir Sangoku avec un regard plein de hargne, de détermination. Le rival de Végéta envoya son poing dans le ventre de son adversaire, avant de lui mettre un coup de pied dans l'épaule, qui expédia Téléro dans les cieux. Il fut stoppé net lorsque Sangoku lui mit un coup de poing juste après s'être téléporté une nouvelle fois. Le meilleur des Sayens regarda son adversaire et lui sourit. C'était le moment : Il se transforma en Super Sayen 3. Désormais, le combat allait changer. L'assaillant de Sangoku s'envola vers lui à une vitesse prodigieuse avant de lui mettre un coup de boule, fracassant l'arcade de notre héros. Toutefois, il put esquiver le coup de pied circulaire qui suivait, ainsi que le coup de coude qui frôla sa poitrine. Il tenta d'envoyer une boule de feu, mais Téléro la dévia sans effort, et attrapa les deux mains de notre ami, qui fut lancé en l'air. Il reçut une dizaine de coups, alors qu'il montait de plus en plus haut. Le poing droit du frère de Végéta allait briser la pommette de Sangoku, mais celui-ci expédia également son crochet du droit. Les deux mains fermes des guerriers se fracassèrent l'une contre l'autre, provoquant une multitude d'éclair. Chacun savait que la situation resterait la même durant un bon bout de temps, alors les deux guerriers avaient trouvé judicieux d'envoyer un coup de genou vers leur opposant respectif. Mais personne ne surprit l'autre, et les deux attaques se rencontrèrent encore une fois, provoquant une onde mémorable. Finalement, les deux Sayens se reculèrent, et envoyèrent tous deux leur Kikoha favori :

- KA-ME-HA-MEE...
- GARICC...

Les deux auras montèrent à une hauteur incroyable, et leurs puissances grimpèrent à un niveau exceptionnel. Cela démontrait qu'ils avaient mis tout leur pouvoir dans cette vague finale.

- HAAAAAA !!
- CANONNNNNN !!

Les deux vagues se propulsèrent l'une contre l'autre, tout d'abord à une vitesse fabuleuse. Mais dès que les deux Kikoha se rejoignirent, on put sentir grâce à une secousse la puissance incroyable que généraient les deux vagues. L'une était bleue, celle de Sangoku et l'autre violette, celle de Téléro. Le combat entre les deux protagonistes s'éternisait, mais finalement Téléro cria à Sangoku :

- Je vais gagner !!!

Puis il accentua son Ki, et expédia sa véritable puissance dans son Garic Canon. La vague violette prit l'avantage sur la bleue, et Sangoku perdit le combat, se prenant l'attaque de plein fouet.

Il était inconscient, et Téléro vola vite à son secours, ramassa le corps inerte de notre ami et lui releva la tête :

- Tiens, prend ce Senzu, vite !!!

Sangoku avala le haricot magique, et se remit sur pied facilement, sans aucune égratignure. Seuls ses vêtements avaient subi d'énormes dégâts, car il ne restait que le bas de sa tunique, avec les bottes. Malgré tout, il arborait un large sourire, que Téléro ne comprenait pas.

- Quelle puissance !!! Avec tes nouveaux pouvoirs, tu ne devrais faire qu'une bouchée d'Ezaïre ou de Ramu, lui lança t-il.
- Et bien, j'espère en tout cas. Je ne veux pas mourir d'une de leur main, répondit-il fermement

Les deux compères s'accordèrent une pause, avant de reprendre le combat. Cet arrêt leur permis de voir la bataille entre Végéta et Gotrunks.

La fusion était en Super Sayen 3, et Végéta demeurait toujours au stade de Super Sayen 2. Cela l'énervait car il était le seul à n'avoir jamais accédé au niveau supérieur. Pourtant, il avait atteint une puissance qu'aucun Sayen n'avait effleurée dans ce même mode de transformation. Même Sangohan, avec la puissance dont il jouissait face à Cell, se ferait dépasser par Végéta. Cependant, au lieu de réfléchir à ce désavantage, il concentrait son énervement sur ses coups, de plus en plus brutaux. Gotrunks tenta de parer l'un d'eux, mais il se brisa l'avant bras, laissant échapper un cri de douleur. Le Prince ne fit pas attention et continua ses charges, bourrant la fusion de coups, de boules de feu. Gotrunks ne pouvait esquiver certaines attaques, et exaspérait de ne pouvoir rivaliser avec l'antagoniste de Sangoku. Il demanda l'arrêt du combat afin de pouvoir restabiliser son bras, mais eut en guise de réponse un uppercut au menton, qui l'envoya valser dans les airs. Il ne put esquisser le moindre geste qu'il vit Végéta préparer une Big Bang Attaque. La lumière bleue jaillit des mains du Prince, et la boule partie. Elle allait presque désintégrer le pauvre Gotrunks, quand tout à coup, Sangohan arriva et dévia la boule au loin. Il était en Super Sayen de niveau 3, mais eu du mal à empêcher le Kikoha de Végéta de percuter la fusion. Son regard étonné reprit son sérieux lorsqu'il s'adressa au Prince :

- Arrête, tu deviens fou !!! Tu te rends compte que tu as failli tuer mon frère et ton propre fils !!!
- Ne me parle pas sur ce ton !!! ragea Végéta.

Il s'élança sur le fils de Sangoku, et le percuta à l'abdomen, grâce à son genou. Puis, son coude frappa les côtes de Sangohan, qui se plia en deux. Végéta en profita pour lui asséner un prodigieux coup de pied dans le dos, qui propulsa le demi-Sayen sur le sol, qui avait craqué sous l'impulsion de notre ami. Il se releva, non sans peine, et laissa exploser son Ki, devenu incroyable après quatre années d'entraînement. Il fonça sur l'Héritier des Sayens, et lui mit un coup de poing monumental, qui lui coupa le souffle et également cracher du sang. Puis, le tueur de Cell expédia un Kaméhaméha sur le rival de son père, que ce dernier ne put éviter. La vague arracha le Prince, qui retomba, presque mort. Sangoku accourut vite à ses côtés afin de lui donner un haricot magique, mais Végéta avait repris connaissance et repoussa son meilleur ennemi. Sangoku ne fut pas surprit et s'éloigna de son ancien adversaire pour retrouver Téléro. Sangohan s'en alla aussi, afin de reprendre son entraînement habituel.

On entendit un léger bruit et tout le monde se tourna vers Gotrunks. Ce dernier se divisa et l'on put apercevoir Sangoten et Trunks, très affaiblit par le combat face au petit ami de Bulma. Ils demandèrent sans attendre un Senzu, que Sangoku leur jetèrent. Ils l'avalèrent et reprirent leurs forces. Toutefois, ils ne voulaient pas reprendre le combat, ils n'avaient guère apprécié que Végéta les brutalise de la sorte. Ils s'éloignèrent donc de lui afin de s'entraîner à deux.

Végéta se retrouva seul, abandonné par tous. Il fulminait en lui, déjà car il se retrouvait seul, mais aussi car Sangohan l'avait ridiculisé devant tout le monde. Il sentit une énorme colère montait en lui. Son Ki explosa de manière exceptionnelle, et un cri de rage sortit du plus profond de ses entrailles. Tous nos amis se regardèrent, puis fixèrent Végéta. Ses cheveux demeuraient longs, et ses sourcils n'existaient plus. Un large sourire se dessina à travers son visage, et son regard paraissait à la fois radieux et fier. Le Prince des Sayens s'était transformé pour la première fois en Super Sayen 3...

**

Une nouvelle explosion se fit entendre dans la Galaxie Ouest : Une énième planète venait d'exploser. L'avant dernière de cette Galaxie. Désormais, il ne restait plus qu'une seule étoile. Cette étoile, dénommée Gurla, regroupait un bon nombre de guerriers puissants comme des Nameks. Ils s'attendaient à la venue de ces ennemis, ils la redoutaient aussi. L'inévitable se produisit, Ezaïre, Ramu et Guérik atterrirent sur la planète. Les Gurlayens, apeurés par l'ennemi, s'avancèrent tout de même vers les guerriers maléfiques. Comme sur la planète Tiful, ils demandèrent la grâce mais les êtres machiavéliques prirent un malin plaisir à tuer l'homme qui avait prit la parole. Les défenseurs de Gurla s'enragèrent, et se ruèrent vers l'ennemi, fonçant droit dans une attaque suicide. Effectivement, malgré le nombre important de guerriers, tous périrent, ne laissant que les femmes et les enfants. Gurla était une si belle planète. Composée de magnifiques arbres, fruitiers pour la plupart, de cours d'eau, d'un ciel orange qui avait tourné au rouge, comme c'était le soir. Guérik pensa un instant à quel jour on était. Ils avaient perdu la notion du temps, à force de détruire des planètes à longueur de journée.

- Cela fait cinq jours que nous faisons régner la terreur, cela veut dire que nous devons retourner sur Terre et maintenant !!! s'exclama t-il.
- C'est exact !! répondit Ezaïre. J'ai hâte de me rebattre face à des adversaires plus coriaces !!
- Très bien, allons-y maintenant, nous détruirons cette planète après avoir anéanti la Terre.

Et ils se téléportèrent directement sur notre planète bien-aimée. Les habitants de Gurla sautèrent de joie, malgré le fait d'avoir perdu la moitié de leur population.

**

La grande porte de la Salle de l'Esprit et du Temps s'ouvrit. L'habituelle lumière blanche ressortit. Mister Popo et Dendé attendaient les guerriers, en compagnie de nos amis qui étaient partis de Kamé-House. Ces derniers avaient de revoir nos amis, qu'ils n'avaient pas vus depuis leur départ pour la planète de Kaioh. Tous attendaient de voir Sangoku ou encore Végéta. Bulma et Chichi en étaient presque à arracher la porte de la prodigieuse Salle.
D'ailleurs, le premier qui sortit fut Végéta, avec sa tenue mauve complètement déchirée, laissant paraître ses abdominaux imposants, ses mollets ou encore une partie de son dos. Son regard demeurait froid, rempli de détermination, de vengeance. Bulma tenta de lui parler :

- Vé... Végéta, tu... tu vas bien ?

Ce dernier daigna répondre, et s'avança hors du Sanctuaire. La deuxième personne qui sortit fut Sangohan. Le fils de Sangoku, qui s'était entraîné seul durant les cinq ans, dégageait une grande puissance, tout en étant sûr de lui. Son visage était radieux à la vue de tout ses amis :

- Quel plaisir de vous voir, tous !!!

Il embrassa tout le monde puis attendit que les autres guerriers sortent. Trunks et Sangoten apparurent, avec de nombreuses égratignures sur le visage, les bras ou le torse, ou leur tenue avait disparu. Yamcha leur demanda :

- Qu'avait vous fait pour être dans un état pareil ? Sangohan n'est pas aussi amoché.
- Nous nous sommes entraînés avec Végéta alors que mon frère s'est entraîné seul, répondit Sangoten.
- Mon père est très fort, il nous a donné du fil à retordre, avoua Trunks. Mais, je pense que nous serons de taille lorsque nous seront amenés à combattre l'ennemi.

Ils racontèrent qu'ils s'étaient énormément perfectionnés sous la forme de leur fusion, Gotrunks, car leurs puissances individuelles n'équivalaient pas à celle de leur père.

Désormais, il restait Sangoku et Téléro, celui-ci étant inconnu aux personnes qui étaient à Kamé-House durant son arrivée sur Terre. Ces deux derniers se faisaient attendre, mais Dendé les appela :

- Sangoku, venaient vite, nos adversaires vont sûrement...
- Nous sommes là, le coupa Sangoku.

Il sortit en compagnie de Téléro. Le frère de Végéta n'avait pas échangé un mot avec le Prince durant son entraînement. Par contre, il avait lié une réelle amitié avec Sangoku à partir du moment où celui-ci lui avait raconté son histoire, avec toutes ses aventures. Cependant, il voulait toujours se battre face à Végéta, qui lui avait pris son titre de Prince des Sayens. Lorsque Téléro apparut, un silence s'établit. Une atmosphère de peur se sentait, mais Sangoku détendit ce climat :

- Salut, les amis !! Ca fait du bien de vous voir !! Je vous présente Téléro, ne vous inquiétez pas, il n'est pas méchant, enfin qu'envers Végéta et ses ennemis, ahahaha !!!
- Bonjour à tous, se contenta t-il de dire. Mais, il aperçut Oub. Tiens, tu es la, jeune terrien.
- Tu connais Oub ? demanda Sangoku.
- Oui, j'ai eu l'occasion de l'affronter lorsque j'ai atterrit sur Terre, en sourit le frère de Végéta. Et je dois t'avouer qu'il est très puissant pour un guerrier de sa race.
- Normal, c'est moi qui l'ai entraîné, plaisanta Sangoku, tout de même content que l'on fasse des éloges sur son protégé. Il s'adressa à lui :
- C'est bien, Oub. Je pense vraiment que la Terre saura être protégée lorsque je quitterai ce monde.

Dendé se proposa pour soigner les combattants, forcément affaiblis par cet entraînement de cinq ans et donna à Sangoku les haricots magiques qu'avait eut le temps de concocter Maître Karine.

L'espoir qui avait quitté les pensées durant les cinq jours d'absence de nos héros était revenu, ainsi que les sourires. Tous nos amis se rejoignirent hors du Palais, sur les plaques de ciments du Sanctuaire. L'équipe Z, fort de guerriers plus puissants que jamais, qui avaient revêtu leurs habits favoris, était enfin prête à affronter ses ennemis.

Un petit bruit se fit entendre : Tous se tournèrent et aperçurent Ezaïre, Ramu et Guérik qui venaient de se téléporter.

Un nouveau combat s'apprête à se dérouler, le plus grand combat de tous les temps. Quelle en sera l'issue ? L'entraînement dans la Salle de l'Esprit et du Temps aura-t-il suffit ?

Vous le saurez dans le chapitre 12 : La nouvelle puissance de Végéta
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 03 Janvier 2010 à 18:46:12
ouais ben pour 1 transition j'dois dire que ça déchire... :o
le combat contre goku et telero m'a bien scotché ça fait plaisir de la bonne baston ^u^
en plus y'a pas trop de fautes... ;)
vivement le combat contre les trois autres félés je sens que ça va me mettre le cul par terre... :lol:
merci pour ce chapitre et a la prochaine :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 03 Janvier 2010 à 18:50:18
 :ha: :ha: :ha: :ha:

Merci à toi Boiss, toujours là au rendez vous ;D

Merci pour le chapitre, t'inquiète, dans le 12, les choses sérieuses vont commencer
:lol: :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 03 Janvier 2010 à 19:43:25
Je viens de lire ton nouveau chapitre, et j'adore toujours autant, les entrainements nous montre à nouveau les vrai visages de Bejita et de Gokû, l'un toujours enragé, et l'autre toujours en quête de perfectionnement....

J'ai apprécié les interventions de Gohan et Gotrunks, qui prouvent que la seconde génération est toujours présente....

Hâte de lire la suite de ton histoire, tu sais tenir les gens en haleine toi !!!  :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 04 Janvier 2010 à 21:12:39
 :ha: :ha: :ha: :ha:

Merci Asgard !! Ca me fait plaisir, une nouvelle fois ;D

J'ai hate de poster le chapitre 12 à présent :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 04 Janvier 2010 à 21:43:28
Ne te retiens pas plus longtemps de le poster, on attends tous la suite !! ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 05 Janvier 2010 à 09:39:46
Très bon chapitre encore une fois  :ha:  :ha: , avec  :vegeta: en ssj3 (enfin !!)
Vivement la suite pour le début des combats  :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 05 Janvier 2010 à 19:20:13
Merci 3po :D

Bah je poste la suite dès que je peux :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 08 Janvier 2010 à 20:42:52
A quand la suite ??  ^u^ Tu es un sadique toi de faire attendre les gens comme ça !!! ;D :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 09 Janvier 2010 à 09:41:08
La suite arrivera aujourd'huiiiiiiiiiii  :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 09 Janvier 2010 à 10:58:10
aujourd'hui c'est bon ça ^u^
hate de voir voir nos héros avec leurs nouvelles puissances a l'oeuvre :goku:
rendez vous après la lecture du chapitre 12... :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 09 Janvier 2010 à 13:06:26
Je mets le chapitre 12 maintenant !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 09 Janvier 2010 à 13:07:19
Chapitre 12 : La nouvelle puissance de Végéta

L'équipe Z fixait les trois derniers arrivants. Les nouveaux personnages avaient de petites égratignures sur certaines parties du corps, vraisemblablement à cause de projectiles ou d'attaques qu'ils avaient reçut lors des destructions des nombreuses planètes de l'Univers. Ils étaient tout sourire, sûrs d'eux et s'avancèrent vers nos amis. Ces derniers tremblaient de tous leurs membres et Sangoku leur ordonna de se réfugier à Kamé-House. Bulma s'écarta du mini groupe et fit exploser une capsule, la C-28. C'était la machine qu'elle avait construit pour venir au sanctuaire. Un hélicoptère d'une taille vertigineuse en sortit. Tous montèrent à l'intérieur hormis Sangoku, ses deux fils, les héritiers de la Famille Royale et le Dieu de la Terre, accompagné de son serviteur. Le monstrueux engin s'envola dans les airs, en direction de l'île de Tortue Géniale, à vitesse diminuée. Nos héros n'y faisaient presque même plus attention. Ils demeuraient extrêmement concentrés sur leurs ennemis. Une envie de revanche habitait leurs esprits, contrairement à Guérik et ses acolytes. Ces derniers paraissaient très calme, décontractés. Sangoku se rapprocha d'eux :

- Allons autre part, cet endroit est sacré, dit-il en regardant à la fois ses opposants et Dendé.
-Ok, pas de problème. Quel que soit l'endroit, vous allez tous mourir !!! ricana Ezaïre.
- Cesse de parler, et suivez-nous !!! ragea Végéta.

Nos héros s'envolèrent, suivis de prés par leurs adversaires. Chacun cherchait un endroit tranquille, où aucune vie extérieure ne pourrait les déranger, où alors mourir accidentellement. Sangohan trouva un désert, et proposa à tout le monde d'y descendre. Guérik accepta et manifesta un léger sourire à Ramu. Après avoir atterrit, le guerrier noir s'empressa de dire à Végéta :

- Tu vas vite te rendre compte que ton entraînement n'aura servi à rien !!

C'est alors que Ramu tourna le dos à nos amis, et prépara une gigantesque boule de feu, intensément noire, sous le regard assez contrarié de nos héros. Soudain, le monstre machiavélique lança son attaque, et que le Prince évita de justesse. Ramu s'avança vers le Prince des Sayens, sûr de lui. Il n'avait pas peur de notre ami, et savait que sa puissance terrassait celle de son adversaire. Un nouveau combat entre les deux guerriers s'annonçait. Végéta était devenu très puissant grâce à son entraînement face à Gotrunks. Il se tourna vers le reste de la bande :

- Ne vous inquiétez pas, je n'ai pas besoin de votre aide. Surtout, ne m'aidez pas !!! Puis, il fixa Ramu. Tu me surpassais peut-être il y a cinq jours, mais mon entraînement va porter ses fruits aujourd'hui, face à toi, minable !!!

Tout à coup, il fonça sur son opposant. Tout en utilisant le vol du Dragon, il se transforma en Super Sayen 2. Il dégageait une puissance phénoménale, incomparable à celle qu'il avait il y a cinq jours. Ramu, qui sentait cette force incroyable, se préparait à prendre des coups et garda ses bras en croix. Végéta lui asséna un coup de poing dans l'avant bras qui le déséquilibra légèrement. Le Sayen en profita : son talon frappa le crâne du démon et son poing rencontra sa pommette. Le guerrier noir explosa son Ki pour repousser Végéta qui allait lui choper la jambe. Son aura noire augmenta violemment, si bien qu'il était devenu plus puissant que le rival de Sangoku. Mais ce dernier avait anticipé ce moment et préféra en sourire.

- J'attendais cet instant, sale monstre !!!
- Ta dernière heure vient de sonner, insecte.

C'est alors que Végéta regarda Sangoku avec nostalgie, comme s'il repensait à un moment qu'ils avaient passé ensemble. En fait, il pensait au moment ou il avait vu son rival se transformer en Super Sayen 3 pour la première fois. Il se retourna vers Ramu et lui dit :

- C'est ta dernière heure à toi qui a sonné.

Il concentra son Ki au maximum et celui-ci augmenta de façon incommensurable. Beaucoup de lumière jaillissait du guerrier, dont la sueur qui coulait le long de sa tempe s'évaporait dés qu'elle apparaissait, à cause de la chaleur du Prince. De l'électricité tournoyait autour de Végéta. Il releva sa tête et hurla pour laisser sa puissance se développer le plus possible. Les éléments se déchaînèrent : Les océans produisaient des raz-de-marée gigantesques, des tornades, et des secousses monstrueuses. Enfin, on put apercevoir Végéta, et tout le monde semblait à la fois émerveillé et apeuré par cet évènement : Le Prince transformé en Super Sayen 3. Ses cheveux longs semblaient gracieux, ses yeux verts étaient joyeux et fiers en dessous des ses arcades dénudées de sourcils. Il s'éleva dans les airs, on pouvait distinguer sa tunique bleue resplendissante grâce à son aura. Un nouveau Végéta était né, disposant d'une puissance que l'on avait jamais connu. Ramu s'éleva au niveau du Prince. D'un côté, il était surpris que son adversaire soit devenu aussi fort, mais il était heureux : Il allait enfin s'amuser avec un ennemi qui serait sans doute à la hauteur. Le combat allait enfin commencer.

Végéta se rua sur son adversaire, son poing rencontra le vide après que Ramu se soit téléporté derrière lui et lui asséna un coup de coude dans le crâne, puis l'enchaîna avec ses poing, par des coups de pied mais Végéta arriva à stopper avec son bras le crochet gauche de son adversaire, et envoya son genou dans le bas ventre de Ramu, qui eut le souffle coupé. Végéta envoya une rafale de Kikoha que le guerrier noir ne put esquiver et se téléporta juste devant son adversaire pour le cogner mais celui-ci se téléporta juste au moment ou le coup partit. Il réapparut derrière Végéta et lui donna un coup de pied dans le dos mais le Sayen anticipa et disparu une nouvelle fois. La vitesse du combat était insoutenable, les déplacements instantanés des guerriers se multipliaient pour éviter les attaques de l'opposant. Ramu se téléporta à quatre endroits différents et envoya quatre boules de feu. Végéta en esquiva trois mais ne put éviter la dernière qu'il prit de plein fouet. La fumée noire entoura le rival de Sangoku. On pensait qu'il avait reçut une vague très puissante, mais finalement il surgit au-dessus de Ramu qui ne put parer le poing de Végéta qu'il prit dans la face. Il s'écrasa dans le sol, formant un énorme cratère. Un petit laps de temps se passa, et Végéta put reprendre son souffle. Être dans cette forme lui demandé beaucoup d'énergie, mais il sentait qu'il pouvait tenir le coup pour un long combat. Il atterrit et regarda le trou formé par la chute de Ramu. Il attendait que ce dernier remonte à la surface. Une secousse se fit ressentir et le trou devint de plus en plus béant. L'être maléfique s'envola dans les airs, pour sortir du sol, et revint sur la terre ferme et se plaça à quelques mètres du Sayen, avec un petit sourire :

- Je vais enfin m'amuser, Végéta. Je te félicite pour tes progrès mais je ne pense pas que cela suffira.

- On verra ça, se contenta de répondre le Prince.

Il revint à la charge avec une boule de feu envoyée en direction de Ramu. Ce dernier la dévia d'un revers de main et renvoya une rafale de petites boules, extrêmement puissantes. Végéta réussit à les détourner. Il n'eut pas le temps de reprendre ses esprits que son adversaire s'était téléporté juste derrière lui, lui portant un coup de poing titanesque dans la nuque. Le rival de Sangoku retombait vers le sol mais Ramu le re-projeta dans les cieux grâce à un coup de pied dans les côtes. Le guerrier semblait plus puissant que notre ami, mais ce dernier détenait de la ressource et attrapa le bras de Ramu qui tentait de le cogner, puis le fracassa grâce à son coude, ce qui déclencha un horrible cri de douleur de la part de l'opposant du Prince. Ensuite, il l'envoya valser haut au-dessus de sa tête et lui envoya une vague déferlante. Le démon se téléporta pour éviter de justesse cette attaque, mais ne put l'esquiver. Nos amis furent déçus de voir le guerrier s'être protégé avec l'aide d'une bulle de protection. Les deux ennemis redescendirent sur le sol et se jetèrent l'un sur l'autre. Chaque coup était stoppé par la défense de l'adversaire, créant des ondes magnétiques entres les deux combattants. Ramu tenta de se rapprocher de Végéta mais celui-ci produisit une vague d'énergie autour de lui pour repousser le démon. L'inattention de ce dernier profita à notre ami qui lui mit deux crochets du droit avant de lui mettre un coup de boule qui le rejeta une vingtaine de mètres plus loin. Il commença son Garic Canon.

- GARICCC...

Ramu s'attendit à recevoir une terrible attaque, et se mit en place afin de parer la vague.

- CANONNN !!!

Le Garic Canon partit mais chacun fut étonné par Ramu, qui résistait bien. Il réussit même à le détourner hors de l'atmosphère et se précipita de nouveau vers Végéta et ce dernier, déconcerté que son attaque n'ai pas fait mouche, se fit enchaîner : Coups de poing, coups de pied, coups de coude. Végéta n'arrivait que peu de fois à répliquer. Ramu se recula et forma une boule noire, qu'il projeta vers Végéta. Chacun pensait que le Prince ne sortirait pas indemne de cette attaque, mais Végéta arriva à détourner, avec un effort incroyable, la boule de Ramu. Ce dernier fut très surpris, puis sourit à son adversaire.

Le guerrier noir se jeta sur son ennemi et lui envoya son poing dans le ventre. Végéta cracha du sang. Le guerrier profita de ce moment pour créer des centaines d'images rémanentes tournoyant autour de notre ami, qui ne savait pas lequel était son véritable adversaire. Mais il eut une bonne idée, il laissa exploser son Ki. Le vrai Ramu fut écarté par la puissance de l'aura du rival de Sangoku. Ce dernier lui envoya quelques boules de feu, puis prépara un énorme Final Flash. Ramu tenta de lui expédier des boules mais Végéta ne ressentit rien, il était trop concentré dans sont attaque qu'il voulait faire assez puissante pour enfin se débarrasser de cet ennemi. Son aura dorée augmentait de plus en plus, deux lumières blanches se percevaient le long de ses mains. Végéta se concentra énormément et cria :

- Tu es fini, enfoiré !! Lorsque mon attaque te touchera, tu fonderas et tu quitteras ce monde pour aller directement en Enfer, ahaha, se réjouit Végéta.

Le fait d'être transformé dans la forme ultime des Sayens le rendait très fier, comme lorsqu'il se transforma pour la première fois en Super guerrier. Ramu aperçut les mains de Végéta, éclairées de toute leur splendeur par la lumière qu'utilise le Final Flash. Il ne savait plus quoi faire et ne savait plus quoi penser. Est-ce que l'attaque sera assez puissante pour le détruire ou pourra t-il la stopper grâce à sa force ? Toutes ces questions se posèrent dans l'esprit du guerrier du Mal. Il entendit la voix de son ennemi qui le fit revenir à la réalité :

- FINAL FLASHHHHHH !!!!

La vague de Végéta partit de ses deux mains jointes, terriblement puissante...

Comment le combat va-t-il continuer ? Végéta va-t-il nous débarrasser de Ramu ?

Vous le saurez dans le chapitre 13 : Des adversaires toujours aussi puissants
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 09 Janvier 2010 à 13:16:08
AHHH je reconnais bien là la fierté et la puissance de Bejita, tu as réussi à retranscrire ses émotions, je suis resté scotché devant mon écran du début à la fin !!!!

Juste un petit reproche:

C'est trop court !!!!
:lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 09 Janvier 2010 à 15:04:04
 :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Désolé pour la longueur, c'est vrai que j'aurai pu faire un effort en plus !!

Sinon, j'essaye réellement de bien retranscrire les personnalités originales des personnages, donc merci de me féliciter pour ça^^
:ha: :ha: :ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 09 Janvier 2010 à 15:13:37
 :bojack:  :bojack:
Toujours aussi bien, vivement la suite je suis en halène  ^u^
Content de retrouver  :vegeta: au premier rang.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 09 Janvier 2010 à 15:19:32
Merci 3po !!

Oui Végéta a retrouvé un peu de son standing :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 09 Janvier 2010 à 17:37:03
wooow quel combat vegeta assure grave en ssj3 :vegeta:
et c'est vrai qu'on reconnait bien le prince des sayens fier et arrogant ;)
j'suis préssé de voir goku et telero passer a l'action :goku:
allez comme d'hab vivement le prochain chapitre pour voir si le final flash de vegeta a fait mouche :ha: :ha: :ha: :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 09 Janvier 2010 à 19:06:32
Telle est la question, boiss . . .
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 09 Janvier 2010 à 19:34:44
Je viens de commencer à lire, et j'en suis au chapitre 7 !
Ça m'a pris une heure pour lire seulement ça, que je suis lent -_-'...
Je suis vraiment surpris de la tournure de l'histoire, je te félicite ^^ !

Par contre je pensais que tu allais faire une vraie suite de Dragon Ball Z, mais en fait, tu fais une suite avec ton imagination ^^ ! Je l'ai remarqué quand j'ai découvert Gohan Super Saiyajin 3, en plus, on dit que Gohan Mystic est plus fort que Goku en Super Saiyajin 3 alors pourquoi ne pas utilisé cette puissance ?

Et que veut dire "Téléro" ? Normalement, tous les Saiyajin doivent avoir un nom de l'étymologie de plante.

Sinon bonne continuation  ;D !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 09 Janvier 2010 à 20:32:44
 :ha: :ha:

Salut RYN !!

Bah, enfait, c'est après avoir l'écrit que j'me suis dit "Merde, mais Gohan n'aurait jamais du se transformer !!" --' Quel boulet^^

Euh, Téléro, ça sonnait juste bien :D Aucune traduction possible à mon avis !

Merci de ta lecture, ça me fait trèèèès plaisir :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 10 Janvier 2010 à 09:21:21
Ça y est, j'ai lu tous les chapitres qui m'a pris 2h30 x) ! Que je suis lent !

Vraiment hâte de voir si le Final Flash de Bejita a fait son effet !
Déjà qu'en Super Saiyajin 4, son Final Flash est super puissant mais après 5 ans d'entraînements en Super Saiyajin 3, ça doit être redoutable !
Bejita a bien dit aux autres de ne pas l'aider, il veut garder sa fierté donc c'est sûr que c'est lui qui tuera Ramu. ET Gohan qui veut se venger d'Ezaïre (Téléro aussi veut se venger mais bon) et Gotenks qui pourra peut-être l'aider, et laissons le plus fort pour la fin !
Guérik pour Goku mais il aura besoin d'aide de ses amis pour le vaincre ^^.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 10 Janvier 2010 à 12:36:21
 :ha: :ha:

Merci d'avoir tout rattraper, c'est vraiment cool de ta part !!

Vous (les lecteurs) n'êtes pas au bout de vos surprises, donc ne vous attendez pas à une victoire facile de nos amis malgré l'entraînement, ce serait trop simple  ^u^ ^u^

Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 10 Janvier 2010 à 13:25:15
Je suis devenu un de tes fans :P !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 10 Janvier 2010 à 13:44:38
je te remercie !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 16 Janvier 2010 à 10:51:35
Bon bah je vais vous poster le chapitre 13 :D
:ha: :ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 16 Janvier 2010 à 11:02:57
Chapitre 13 : Des adversaires toujours aussi puissants

- FINAL FLASHHHHH !!!

Végéta avait envoyé sa plus puissante attaque. Son regard plein de détermination, mélangé à la haine, fixait sa vague qui se rapprochait de plus en plus de Ramu. Des gouttes de sueurs perlaient le long de son visage, ses veines ressortaient énormément et de la fumée s'échappait de ses doigts. Il était essoufflé, en avait même le souffle coupé. Il espérait vraiment que son attaque ferait mouche. Son Kikoha se rapprochait rapidement de l'ennemi, si bien que ce dernier se prépara à encaisser le coup en se mettant dans une position de défense, les bras en croix devant le haut de son corps. Sangoku et le reste de la bande demeuraient très étonné que Végéta puisse mettre autant de puissance dans une attaque. Tous espéraient qu'elle serait aussi destructrice que lorsque le Prince l'avait envoyé sur Cell, il y a fort longtemps.

D'ailleurs, la réponse à cette question allait bientôt se distinguer, car l'attaque du rival de Sangoku ne disposait que d'une dizaine de mètres avant de toucher le guerrier maléfique. C'est à ce moment là que Végéta décida d'accentuer au maximum le pouvoir de sa vague, pour être sûr que Ramu ne pourrait la dévier, ou encore l'esquiver. Il lâcha un cri assourdissant et son aura s'augmenta davantage. Son envie se devinait sur son visage, et sa volonté faisait penser très fortement à Sangoku lorsqu'il envoya Bou en Enfer. Pour une fois, c'était lui qui avait la vedette, c'était lui qui faisait vivre les espoirs de nos amis. C'était lui dont tout le monde serait fier à la fin de cette bataille. Ce mérite n'était plus devenu une obsession, mais l'idée de ne plus combattre dans l'ombre de Sangoku le rendait extrêmement heureux. Il eût un regain de puissance, qui multiplia encore le pouvoir de son Final Flash. Cette fois, Végéta avait atteint sa limite, et il se tardait de savoir comment Ramu allait encaisser son Kikoha.

L'être machiavélique eut pour premier réflexe de mettre ses mains en opposition à la vague qui lui était destinée. Ses tempes le brûlaient, ses muscles devenaient davantage engourdis, ses pieds s'enterraient dans le sol, creusant un cratère abondant. Lui aussi lâcha un cri retentissant, signe de libération totale de son pouvoir. Mais cette augmentation de puissance suffira t-elle pour résister au Final Flash ? Ramu lui-même ne savait pas. Son aura noire s'étendait autour de lui, provoquant un contraste inhabituel avec le doré de la vague de Végéta. Les coéquipiers machiavéliques du guerrier demeuraient étonnés par la puissance phénoménale du Sayen. Il voulait venir en aide à leur ami, mais ce dernier possédait un caractère similaire à l'héritier de la Famille Princière. En aucun cas, il ne voulait qu'on vienne à son secours. Il préférait mourir plutôt que d'avoir à autres démons. Ramu était conscient qu'il ne pouvait pas se téléporter, sinon la planète exploserait, et tout le monde mourrait sur-le-champ. Cette idée lui traversa l'esprit, mais il avait peur de la mort, ce qui était sans doute son plus gros point faible.

Les minutes passèrent, et Végéta semblait prendre l'ascendant sur son ennemi. Finalement, ce n'était plus un cratère, mais un véritable tunnel qui se construisit sous Ramu. Les visages de nos amis devenaient de plus en plus radieux, à la vue de la nouvelle situation. S'il ne restait que deux ennemis, la tâche serait beaucoup moins ardue. Cependant, même si Ramu ne pouvait être distingué à cause de l'attaque de Végéta, et par le fait qu'il soit enfoui dans le sol, son aura restait perceptible. Elle diminuait de seconde en seconde, tout comme sa défense. L'opposant de Végéta était presque à bout de force et sentait que la victoire lui échappait. Le rival de Sangoku continua son attaque, si bien qu'elle s'abattue définitivement sur Ramu, qui disparut le temps d'un instant. Le temps qu'un énorme trou se produise dans le sol, qu'une fumée épaisse et étouffante quitte la zone de combat.

Végéta était exténué. Il n'en pouvait plus, ses réserves d'énergies demeuraient à sec. Si bien qu'il redevint normal, quittant ses cheveux longs en arborant la couleur noire. Ses sourcils réapparurent, ornés au-dessus de ses yeux. Son souffle reprenait une allure normale, alors que personne ne savait si Ramu avait péri de l'attaque ultime du Sayen où alors s'il avait trouvé un moyen d'échapper à la mort. En tout cas, Ezaïre avait perdu sa joie habituelle et Guérik fixaient sévèrement le Prince. Peut-être avaient-ils perçu la défaite de leur acolyte avant la Z Team ? Le trou béant formé par le père de Trunks ne paraissait pas avoir de réel fond, tant la superficie de celui-ci demeurait immense.

Quelques minutes passèrent. Végéta en profita pour se reposer et reprendre des forces. Il était seul, à une cinquantaine de mètre du reste de la bande. Tant qu'il n'aurait pas retrouvé le corps mort de son adversaire, il n'annoncerait pas sa victoire. Alors qu'il s'approchait du cratère provoqué par son Final Flash, une mystérieuse secousse se fit ressentir. Végéta s'écarta du tunnel et ne put que devenir spectateur de l'évènement improbable qui se produisait devant ses yeux. Une aura terriblement noire s'élevait lentement dans les airs. Ce Ki entourait un guerrier à la peau blanche. Son corps tremblait, le sang coulait de beaucoup de partie de son corps, un nombre incalculable de blessures se remarquèrent. Ses habits déchirés pendaient le long de sa chair. Chair dont il avait perdu quelques morceaux au niveau des bras et du torse. Sa tête était baissée, comme si elle scrutait le trou sans fond déclenché par l'attaque du Prince. Soudain, la personne en question releva son visage et regarda froidement notre ami. Son sourire radieux avait définitivement quitté ses lèvres, laissant place à une expression qui faisait froid dans le dos. Ce genre d'expression qui allie la haine et la honte. Le guerrier revenu du plus profond de la Terre n'était autre que Ramu. Comment a-t-il pu résister à une telle vague ? Lui-même ne le sait. Il avait eut tellement peur de la mort, qu'il avait produit une bulle de protection autour de lui sans s'en rendre compte, lorsque ses mains ne lui permettaient plus de se défendre. Cette bulle fut transpercée à son tour, mais atténua la puissance du Kikoha, qui était toutefois surpuissant. La déflagration avait anéanti son corps de toute part, mais il était encore en mesure de se battre. Il était conscient que seule la chance l'avait sauvé. Mais maintenant, son seul souci était d'éliminer Végéta. Il le haïssait et le cria, cherchant sa voix au fin fond de ses entrailles :

- Végéta, tu vas me le payer !!!!!

Ezaïre et Guérik semblaient rassurés. Le Prince, abasourdi par la "résurrection" de son opposant, ne savait plus quoi faire. Il se demandait encore comment cet être avait put résister à son attaque, qui contenait toute sa puissance, toute sa rage. Il vît son adversaire s'envoler, puis s'arrêter net devant lui. Végéta ressentit une espèce de peur. Elle n'était pas aussi forte que face à Broly, mais il se doutait que sa vie allait prendre fin dans peu de temps. Il eut la rapidité de se téléporter juste à côté de Trunks au moment où Ramu expédia son premier coup de poing.

- Mon fils, je suis désolé, je ne peux te protéger. Ma puissance n'est pas assez forte pour venir à bout de ce monstre...
- Végéta, tu abandonnes ? Ou est passée ta fierté ? Toi, le Prince des Sayens, celui qui est censé être le plus puissant de tous, lui dit Sangoku.
- Non, Kakarotto, non. Le plus puissant des Sayens, c'est mon stupide frère que je hais par-dessus tout. Et même si nous vainquons ces trois ennemis, il sera toujours la pour nous emmerder...
- Pour l'instant, nous devons protéger l'Univers !!! rappela Sangoku en haussant la voix.

Ramu, quand à lui, se contentait de regarder la dispute, mais voulait combattre et commençait à en avoir assez de cette situation. Il provoqua donc Végéta pour le rendre plus fort et l'obliger à reprendre le combat :

- Je pensais qu'un Prince demeurait plus orgueilleux que ça... Végéta explosa.
- Tais-toi !!! Moi, Prince des Sayens, je fais le serment de te tuer de mes propres mains, enragea t-il.

Il se rua à l'attaque, tout en augmentant sa puissance. Il repassa au stade de Super Sayen 3. Son aura faisait se lever les petites roches qui explosaient directement sous la chaleur de son énergie. Ramu n'attendait que cela, que Végéta montre enfin son vrai visage en laissant littéralement déborder sa colère. Peut-être était-il en mauvais état, mais il avait prit l'ascendant psychologique, ce qui n'est pas rien face à un adversaire comme Végéta. Ce dernier ne s'était jamais senti aussi puissant mais il ne savait pas pour autant s'il pouvait battre son ennemi, même si c'était la chose qu'il désirait le plus en ce moment présent. Végéta était arrivé à hauteur de Ramu, qui retrouva son sérieux. Il bloqua le poing du Prince mais eût du mal à esquiver le pied de ce dernier, qui effleura d'un cheveu la tête du guerrier noir. Le coude de Végéta rencontra l'avant bras de Ramu, qui envoya une boule de feu, détourné par notre héros survolté. Ramu commençait à douter mais se savait meilleur que ce Sayen qu'il avait ridiculisé cinq jours plus tôt. Végéta s'était téléporté à proximité de son adversaire et tenta de lui envoyer une vague Kikoha mais elle fut déviée par son ennemi, qui lui, enchaîna avec un combo pied-poing qui atteignit le Prince. Il fut déséquilibré mais put éviter la deuxième attaque de son adversaire, qui essaya de lui casser le bras avec son coude. Ensuite, il expédia un kick sur la nuque de son opposant, mais ce dernier se téléporta au dernier moment, en réapparaissant en dessous de notre ami. Il envoya une boule que Végéta prit dans le ventre, l'emportant un peu plus haut dans le ciel. Ramu en profita pour lui envoyer des rafales de boules, que Végéta ne put éviter. Le Sayen, amoché, continua tout de même le combat, en se téléportant derrière son ennemi et joint ses deux mains pour asséner un coup terrible sur son crâne. Ramu poussa un léger cri de douleur mais projeta son pied dans les côtes de Végéta, qui avait forcément baissé sa garde pour mettre son attaque en œuvre. Les deux combattants furent éjectés à un endroit opposé dans l'air. Chacun utilisait les défaillances de l'autre. Mais Ramu était légèrement au-dessus, malheureusement. Végéta le ressentait mais n'avait d'autre choix que de continuer à combattre. Néanmoins, il dut s'arrêter pour essuyer avec sa tunique les nombreuses blessures que lui avait causées Ramu. Il saignait beaucoup au niveau de la lèvre et du front. Sa tenue de combat était un peu déchirée au genou droit et à l'épaule gauche. Quand à son adversaire, son Kimono noir était également arraché, surtout au torse et au dos. Végéta ressentait plus de fatigue que son opposant, à cause de son Final Flash de tout à l'heure. Ramu envoya avec la paume de sa main gauche vague déferlante, que put éviter le Prince de justesse. Mais il ne put esquiver le coup de poing qu'il prit dans la pommette, puis celui dans le bas ventre, qui lui fit cracher du sang. Il encaissa encore un coup de coude dans l'épaule, et un coup de tête dans le front, partie qui lui faisait terriblement mal. Le sang gicla et Végéta tenta de détourner le kick de Ramu, mais ce dernier avait tellement chargé son attaque, qu'il cassa le poignet de Végéta, hurlant.

Le rival de Sangoku pleurait de douleur, et ses cheveux redevinrent noirs. Il reçut un énième coup sur le crâne, l'expédiant vers le sol. Il s'écrasa lourdement contre les roches qui explosèrent. Il savait qu'il était encore inférieur à Ramu. Pourtant, il s'était entraîné dur, il avait atteint le niveau de Super Sayen 3, comment cet être noir pouvait-il encore le surpasser ? Son entraînement n'avait-il servit à rien ? Cela avait tout de même prit cinq ans. Végéta était découragé, prêt à abandonner. Une rage immense grimpait en lui, car encore une fois, il n'avait pas été à la hauteur. Certes, son énergie avait atteint un niveau incomparable par rapport à son précédent combat face au monstre, mais cela n'avait servit à rien. Il demeurait toujours en dessous de son adversaire.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 16 Janvier 2010 à 11:03:47
Il se releva, non sans peine, et put voir Ramu se poser juste devant lui, en arborant un grand sourire. Il allait prendre sa revanche sur l'humiliation que le Sayen lui avait portée. Comment lui, Ramu, l'être le plus puissant de l'Univers après Guérik, avait-il put être ridiculisé à ce point par Végéta ? Son dégoût du Prince le rendait très dangereux, avec un potentiel de combat décuplé. Il mit un coup de poing à notre pauvre ami, qui n'eut pas le réflexe de se défendre. Le guerrier maléfique savait que c'était la fin de la bataille. Il prit Végéta par la gorge, en prenant bien soin de la serrer. Le spectacle demeurait insoutenable pour le reste de l'équipe Z. Même Téléro ne pouvait supporter cette scène désastreuse. Trunks ne tenait plus en place, mais Sangoten le maintenait fermement. Il savait qu'il ne devait sous aucun prétexte lâcher son meilleur ami, sinon il tenterait de sauver son père, et se ferait tuer. Les larmes coulaient le long des joues de l'héritier de la Capsule Corporation. Un cri de haine et de tristesse émana de ses entrailles :

- PAPA !!!!!

Ramu regarda Trunks avec une expression insolente. Il tenait Végéta avec toujours autant de force, ne permettant en aucun cas au Prince de se sortir du pétrin dans lequel il était. Mais il ne voulait plus, il n'avait plus la détermination de survivre. Ses yeux n'étaient ouverts qu'à moitié, et regardaient Sangoku, son seul ami. Il distilla un petit sourire le long de ses lèvres, puis regarda prestement Ramu. Ce dernier avait préparé une boule de feu dans sa main libre. Il s'apprêtait à l'enfouir dans le ventre de Végéta. La dernière heure du guerrier avait sonné. Ramu lança Végéta dans les airs, et envoya sa boule de feu, qui allait devenir meurtrière. Le Kikoha de l'être noir se dirigeait rapidement vers le Prince, presque inerte. Tous nos amis se regardaient, aucun n'osait bouger. Ou alors ils demeuraient paralysés par la situation. Personne ne voulait voir Végéta mourir, mais aucun guerrier n'était en mesure de stopper l'attaque de Ramu. La boule n'était plus qu'a dix mètres du Prince, quand soudain, Sangoten dut lâcher Trunks. Le jeune garçon s'extirpa des bras de son meilleur ami, puis s'élança vers la boule. Il était très énervé, triste et haineux à la fois. Arrivé à hauteur de son père, il dévia la boule qui alla détruire une montagne voisine. Ramu fut consterné par l'intervention de Trunks, si bien qu'il s'envola vers lui. Le jeune demi-Sayen eut le temps de poser son père à terre.

Le poing de Ramu arriva très vite sur le fils de Végéta. Mais ce dernier était tellement en colère, qu'il sentit une puissance incroyable monter en lui, ainsi qu'une confiance en soi accrue. Il tendit le bras et stoppa net l'attaque de Ramu, qui semblait déconcerté. Le Trunks qu'il combattait n'était pas le même qu'il avait combattu cinq jours plus tôt. L'entraînement y était pour quelque chose, mais son apparence physique avait changé depuis leur première altercation. Le regard du jeune guerrier était rempli d'assurance et de haine, et ses muscles avaient pris beaucoup de volume. Sangoku en était sûr, Trunks avait atteint le niveau deux du stade des Super Sayen.

- Il... il a réussi, s'enchanta Sangohan.
- Quelle... quelle puissance !!! avoua Sangoku.

Trunks n'était pas un Sayen comme les autres, il avait toujours était très puissant, dès son plus jeune âge. Sa transformation en Super Sayen le rendait aussi fort que lorsque son père était transformé au niveau deux. En Super Sayen 2, il disposait d'une énergie incommensurable.

Après avoir arrêté le poing de Ramu, Trunks lui expédia un coup de pied qui envoya valser le démon, qui alla s'écraser le long du sol. Trunks ne semblait pas conscient de ses nouveaux pouvoirs et éjecta le corps de son père vers Sangoku. Ce dernier rattrapa son ami, et fixa Trunks. Il avait vu en lui le même potentiel que Sangohan avait développé face à Cell. Cependant, notre héros savait que Trunks ne tiendrait pas longtemps dans cette forme. Il avait vu juste, le meilleur ami de Sangoten, juste après avoir lancé Végéta vers ses amis, s'évanouit et redevint normal. Le second fils de Sangoku accourut vite à son secours. Il s'envola à une vitesse ahurissante, prit son meilleur ami sur son épaule et repartit vers la Z Team.

Ramu se releva, se demandant se qu'il venait de se passer. Guérik et Ezaïre le rejoignirent. A trois, il s'avancèrent rapidement vers nos amis. Ces derniers étaient peut-être plus forts en nombre, mais pas en puissance. Téléro, Sangoku, Sangohan, Sangoten et Oub allaient se battre face des monstres cruels et ignobles. Sans l'aide de Trunks ou Végéta, c'était peine perdue. Il fallait trouver une solution. Chacun réfléchissait tandis que les ennemis arrivaient de pied ferme. Sangoten se tourna vers son père et lui dit :

- Il faut que l'on fusionne...
- Oui, tu as raison, coupa son père, mais le problème est que nous n'avons pas le temps de le faire, et qui fusionnerait avec qui ?
- C'est simple, moi avec Trunks, toi avec Végéta et Sangohan avec Téléro ou Oub, non ?
- Tu oublie que Trunks et Végéta ne sont plus en état de combattre, ajouta Sangohan.
- Mais Sangoku, tu as des haricots magiques non ? demanda Oub.
- Ah mais oui, c'est vrai !!! Vite, il faut en donner à Végéta et son fils. Tiens, attrape ça, lança t-il à Sangoten, tout en lui envoyant un Senzu.

Malheureusement, les trois intrépides mercenaires étaient arrivés, et interrompirent l'action de Sangoku et son fils.

- Héhé, que prépariez-vous encore ?? demanda Ezaïre.
- Quelque chose qui va nous permettre de vous battre, rétorqua Sangoku.
- Tu as bien vu que nous sommes imbattables, affirma Ramu, fier de sa victoire sur Végéta.
- Il y a toujours de l'espoir, répondit Sangohan.

Sangoku ne savait plus quoi faire, il fallait absolument donner ces haricots à Végéta, sinon il allait bientôt mourir. Et il était indispensable de faire avaler un Senzu à Trunks, car on avait besoin de lui pour la fusion. Téléro avait bien comprit, et se téléporta juste devant les trois adversaires. Il fit explosait son Ki, terrassant roches et arbres, déclenchant tornades et tempêtes. Guérik et ses deux compagnons furent éjectés loin de la surface de combat.

- Vite, Sangoku, profites-en !!! ordonna presque le frère de Végéta.
- Très bien.

Sangoku se posa à côté de Végéta, qui avait le dos tourné, le prit dans ses bras et le mit très minutieusement par terre. Il sortit son sachet de haricots magiques. Il y en avait cinq. Il fallait donc les utiliser à bon escient. Il prit un Senzu et ouvrit la bouche de Végéta, devenu inconscient :

- Tiens, Végéta. Avale ça, vite !!! Sangoku ne voulait vraiment pas que son meilleur ennemi meurt maintenant, il avait encore besoin de lui, pour la fusion. Allez Végéta, qui n'arrivait pas à avaler le haricot magique, mange ça !!! Nous devons fusionner pour arriver à bout de nos adversaires.

Finalement, Végéta avala le médicament et se releva sans remercier Sangoku, bien évidemment. Mais il n'était pas en colère pour autant. Guérik et Ezaïre, qui s'était relevé, avaient assisté à la scène et se demandaient vraiment ce qu'il venait de se passer, alors que Ramu avait mis plus de temps à reprendre ses esprits. A priori, ils ne connaissaient pas l'existence des Senzus. "Tant mieux" pensa Sangoku. Ils se retournèrent tous les deux avec le Prince vers leurs amis alors que Ramu sortit de la crevasse où il était enfoui pour rejoindre Guérik et Ezaïre. Ces derniers virent malheureusement Trunks avaler le haricot magique, donné par Sangoten. Ils attendirent que les jeunes amis soient parmi les autres guerriers afin de poser quelques questions :

- Alors comme ça, vous avez des remèdes au cas où on vous ferait trop mal ? demanda Ramu
- C'est exact, dit Sangoku. Et je vais précieusement les garder sur moi.
- Dis-moi, Sangoku. Tu viens de me dire que vous alliez nous battre, prononça Guérik.
- Attendez-vous au pire, bandes d'enfoiré !! Végéta, ne connaissant pas la situation, demanda conseil à Sangoku.
- Et quelle est ta tactique ?
- Nous allons fusionner tous ensemble, affirma Sangoku.

La technique de la fusion suffira t-elle pour vaincre ces terribles adversaires ? Végéta va-t-il accepter de fusionner avec son rival comme contre Janemba ou Bou ?

Vous le saurez dans le chapitre 14 : Super Gotrunks
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 16 Janvier 2010 à 11:06:09
Bon courage pour lire !!!

J'en ai mis beaucoup :P
:lol: :lol:
:ha: :ha:

Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 16 Janvier 2010 à 11:57:19
J'ai adoré, encore plus que d'habitude !!! Et la longueur est très bien  :goku:
Je me doutais un peu de la défaite de Bejita, mais il se bat toujours du mieux qu'il peut, et ça, il peut en être fier !!!

Par contre, je me demande bien quel nom tu as  trouvé pour la troisième fusion... ;D
Bref je veux lancer une pétition pour que ton scénario soit adapté en anime, il est très bon, je pense que pour le moment tu surclasses Dragon Ball Mutiverse, qui piètinne un peu pour l'instant...

Je trouve qu la lecture se fait toute seule, peu de fautes, un ou deux mots oubliés, mais ce n'est pas très important... ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 16 Janvier 2010 à 12:14:28
 :ha: :ha: :ha:

Merci de dire ça, ça m'fait très plaisir !! Euh, j'sais pas quoi dire pour DB mulitiverse, ils font leur boulot moi le mien, mais la comparaison me flatte^^

Ce serait trop facile si la Team Z battrait si facilement les démons, faut bien un peu d'suspense !!

Merciiiii
:ha: :ha:
:lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 16 Janvier 2010 à 12:24:16
Bah je compare deux fanfics, rien de plus, chacune a ses qualités et ses défauts... ;)
J'aime le suspens que tu mets dans tes chapitres, on ressent les émotions des personnages, on se visualise bien les combats, les coups portés, bref c'est très plaisant à lire, je ne me lasse pas de relire depuis le début, car c'est passionnant..

Si je savais dessiner, je me serais lancé dans des illustrations pour tes chapitres.

J'oubliais, j'ai toujours adoré le passage où Bejita envoie son Final Flash sur Cell, la scène est vraiment bien faite, et j'ai ressenti la même chose en lisant celui envoyé vers Ramu... :vegeta:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 16 Janvier 2010 à 12:27:24
le final flash de vegeta a bien fait mouche mais bon :-\
balaize quand même ce ramu...!
le prochain chapitre s'appel super gotrunks hum j'espere qu'il fera moins le guignol que contre buu!
pour la fusion gohan telero ça pourrait donner  "telehan ou golero" :lol:
sinon j'veux bien signer ta petition asgard "le dernier combat" ça donnerait trop en anime ^u^
pour finir MERCI escl4ever pour ce trés bon chapitre comme d'hab quoi :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 16 Janvier 2010 à 12:30:44
 :ha: :ha:

Et ben dis donc, il en a du succès ce chapitre !! (J'vous l'avais bien dit^^)

Merci Boiss !! En effet, le Final Flash a marché, mais pas comme convenu !!

Tu verra, tu risques (vous risquez) d'être surpris par cette fusion :D

Merci Asgard, j'essaye vraiment de faire passer ça : les émotions, pour que les personnages ne changent pas par rapport au manga :D

J'avoue que j'avais pensé à dessiner cette fic, mais ça me prendrait trop de temps :(
Titre: Re : Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 16 Janvier 2010 à 12:48:33
Citation de: boiss le 16 Janvier 2010 à 12:27:24

pour la fusion gohan telero ça pourrait donner  "telehan ou golero" :lol:


Sauf si Téléro refuse de fusionner et que gohan fusionne avec Oub... ;)

Le seul soucis pour adapter, serait de donner un corps et un visage à Télero et aux ennemis... ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 16 Janvier 2010 à 12:54:30
Bah pour les ennemis, j'ai déjà un peu en tête leur vêtements, et tout le reste. Ce serait juste au niveau des têtes, mais bon, ça se rapprocherait des visages humains, avec des traits rendant sinistres et méchants quoi.

Pi pour Téléro, tu modifies juste un le visage de Bejita, sa coiffure, et le tour est joué :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 16 Janvier 2010 à 13:05:40
moi je les voyait un peu comme Kaïoshin (Neptune pour la trad FR ...) mais vétus en gris/noirs.. et pour Téléro, j'avais pensé à ça aussi... ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 16 Janvier 2010 à 15:11:03
 :ha: :ha: :ha:
Très bon chapitre (même si  :vegeta: à perdu  :'( ).
Curieux de lire la suite avec les fusions. En tout cas le scénario est de plus en plus intéressant !
:bojack: :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 16 Janvier 2010 à 15:45:39
Excellent chapitre !!!
Alors là, vu qu'ils sont 3, je me demandais comment la team Z allait se départager mais les fusions des 6 (7 avec Uub) personnes, je n'y avais pas pensé !
Trop hâte de voir la suite, c'est pour quand ?

En tout cas, pour Gotenks, il doit être terriblement fort ! Surtout que maintenant, c'est 5 ans plus tard !
J'ai hâte de voir tout le monde faire la fusion !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 16 Janvier 2010 à 16:42:01
Merci 3po et rYn ça me fait plaisir de voir que vous aimez aussi ce chapitre !!

Le scénario n'a pas fini de vous impressionner :D

Et les fusions seront explosives !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 17 Janvier 2010 à 13:50:31
 :ha: :ha:

J'ai déjà écrit le chapitre suivant, mais j'hésite à le poster la maintenant, qu'en pensez vous ?
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 17 Janvier 2010 à 14:32:53
deja... :ha:
ben moi tu penses bien que je le veux maintenant ce chapitre...
et oui j'suis gourmand  :lol:
trop envie de voir nos héros fusionner :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 17 Janvier 2010 à 14:37:21
ON le veut bien maintenant =D !
A l'avenir, évite de faire des doubles, triples, quadruples... 5 post !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 17 Janvier 2010 à 14:51:51
Chapitre 14 : Super Gotrunks

- Comment ?? Tu veux encore fusionner ? Comme face à Janemba ou Bou ? Ah non, Sangoku. Cette fois, ce n'est pas possible, dit Végéta, ulcéré.
- Mais Papa, si nous faisons ça, nous n'aurons aucun mal à vaincre ces trois guignols pour de bon, rétorqua Trunks.

Végéta s'écarta légèrement de nos amis, et leur tourna le dos, les bras croisés. Il était têtu comme une mule et ne comptait pas revenir sur sa décision. Pourtant, la seule façon de tuer ces ennemis était d'utiliser cette technique. Cependant, Sangoku savait pertinemment que son rival allait accepter. Le choix pour Sangoten était établi, qui allait fusionner naturellement avec Trunks. Mais pour Sangohan, c'était soit Oub, soit Téléro. Le terrien connaissait mieux la chorégraphie pour effectuer une fusion parfaite, et la puissance entre lui et le fils de Sangoku possédait moins d'écart que Sangohan avec Téléro. Donc Oub s'unirait avec Sangohan. L'idée de ce guerrier faisait un peu rire Sangoku, malgré la grave situation. Les trois ennemis de nos héros écoutaient la conversation, sans vraiment comprendre quoi que ce soit. Mais vu la confiance que prônait l'équipe Z, ils s'attendaient à un renversement de situation par rapport au combat. Guérik, le plus puissant et intelligent des adversaires, commença à chercher dans ses souvenirs pour savoir de quoi parlait Sangoku. Sa pensée le troublait, avec beaucoup de souvenirs qui intervenaient. Soudain, il ouvrit les yeux et les fixa sur les protecteurs de l'Univers.

- Je connais également ce principe de la fusion !!! s'écria t-il. Ahahaha, vous croyez vraiment nous battre avec cette technique ? C'est peine perdue.
- Gotrunks vous fera mordre la poussière, sales monstre, déclara Sangoten.
- Très bien, j'affronterai ce dénommé Gotrunks, s'avança Ezaïre.
- Nous vous laissons même la possibilité de fusionner dans les meilleures conditions, dit Ramu, en pleine confiance après sa nouvelle victoire sur Végéta.

Sangoten et Trunks commencèrent à sourire. Leurs ennemis ne savaient pas à quoi s'attendre quand ils les auraient vus transformés. Les deux demi-Sayen se regardèrent et firent un signe de la tête, signe d'acquiescement.

C'est alors que les deux amis se mirent en position : Leurs puissances équivalentes, les bras bien en place, les jambes bien espacées. Ils firent la danse parfaitement et crièrent fusion au moment du contact entre leurs index. Une explosion se fit, une fumée épaisse entourait le nouveau combattant, bien connu de nos héros. Gotrunks apparut, avec ses deux doigts formant un V. La voix du guerrier, qui rassemblait les voix de Sangoten et Trunks, s'adressa à Ezaïre :

- Ta dernière heure a sonné, enfin dernière demi-heure !!! gloussa t-il.
- Il est toujours aussi arrogant, souligna Sangohan avec un petit sourire.

Un combat terrible entre Ezaïre et Gotrunks se dessinait. Est-ce que la guerrière noire va remporter la victoire, comme face à Sangohan, Sangoku et Téléro ? Nous allons très vite le savoir.

Gotrunks chargea son adversaire avec sa tête. Mais malheureusement, la guerrière du Mal n'eut aucune difficulté à stopper l'attaque de la fusion. Il n'était pas désorienté pour autant. Il se gratta le crâne et regarda Ezaïre.

- Tu vas découvrir ma nouvelle attaque, héhé. Le guerrier prit ses deux mains, les joignit, et s'entremêla les chevilles, et commença à tourner de plus en plus vite. Voici l'attaque somptueuse de la toupie !!!

Ezaïre ne s'attendait pas à cela, et se prit "la toupie" en pleine poire, ce qui la fit valser en l'air. Mais il en fallait plus pour la mettre K.O, et notre héros le savait bien. Il savait aussi qu'il disposait que d'une demi-heure, après quoi la fusion se terminerait. Il reprit son air sérieux et se concentra au maximum. Une aura dorée se forma autour de lui, et il se transforma en Super Sayen 3. Sa puissance aurait fait rêver plus d'un combattant tellement ce guerrier demeurait puissant.

- Tu vas regretter d'être venue au monde !!!
- Approche et bats-toi, rétorqua Ezaïre, agacé par le manque de respect total de son adversaire.

Gotrunks fonça sur la guerrière, et tenta un crochet du droit qui finit sur l'avant bras d'Ezaïre. Cette dernière commença à enchaîner les coups, mais tous furent esquivés par Gotrunks avec une facilité déconcertante. Ezaïre s'enrageait de plus en plus de ne pas atteindre son ennemi. Plus elle s'énervait, plus son aura augmentait. Jusqu'à un moment, ou Gotrunks l'évitait les bras croisés, elle explosa son Ki noir et terrifiant, avec des yeux remplis de haine. Son caractère était similaire à celui de Végéta !! Elle s'élança vers notre ami, folle de rage, attrapa ses mains et l'amena vers lui pour mieux lui asséner un coup de genou dans l'estomac. Ayant le souffle coupé, Gotrunks ne put éviter les nombreux coups de poing de son opposante, ni la boule de feu qui l'expédia dans le sol. Il se releva, s'envola dans les airs et s'arrêta juste à côté de son adversaire. Il avait une bosse au niveau du front, et son pantalon blanc était quelque peu déchiré. Malgré le regain de puissance d'Ezaïre, Gotrunks sentait qu'il avait prit l'avantage et qu'il pourrait terminer ce combat rapidement. Mais, c'était mal connaître notre ami. Il voulait tellement s'amuser. La fusion se téléporta derrière l'être maléfique et lui asséna un coup de coude magistral dans le dos. N'ayant pas le temps de réagir, Ezaïre ne put voir le pied de Gotrunks balafrer sa joue gauche. Elle pensait son calvaire terminé lorsqu'elle vit son adversaire se ruer vers elle, tête baissée tel un taureau. La fusion la percuta avec une telle puissance avec son crâne, qu'Ezaïre fut expédiée dans les cieux. Cette dernière reprit son équilibre et chercha son ennemi du regard. Mais elle n'arrivait pas à l'apercevoir, et commençait à s'énerver.

- Si tu ne te montres pas tout de suite, tu risque de le regretter !!! hurla t-elle.
- Qu'est ce que tu racontes, depuis tout à l'heure je t'attends, moi, répondit Gotrunks, juste derrière elle.

Elle eut juste le temps de détourner son regard pour le voir qu'elle prit un énorme coup de poing dans les côtes, et un coup de pied retourné sur le crâne. Dans un regain de puissance et d'abnégation, Ezaïre stoppa sa course vers le sol, et s'élança vers la fusion. Ce dernier fut quelque peu surpris, et ne put voir arriver le poing de son opposante vers son visage. Un deuxième coup à la pommette le déstabilisa et lui fit perdre l'équilibre. Il essaya de se protéger grâce à ses avants bras, mais une douleur atroce le submergeait au fil des attaques d'Ezaïre. La puissance des ses coups demeurait extrêmement accrus, et Gotrunks se dit qu'il devait reprendre vite l'avantage s'il ne voulait pas perdre le combat, où alors quitter sa transformation prématurément.

Soudain, il esquiva le crochet du droit d'Ezaïre par un mouvement du bassin qui le rabaissa en dessous de son ennemie, et il put se dégager des griffes de son adversaire à l'aide d'un très beau coup de pied dans le bas ventre, faisant cracher du sang au démon. Il put l'attraper au col et lui expédia quelques paires de claques, humiliante pour la guerrière noire. Gotrunks, tout sourire, continuait sa petite fête. Il jeta un regard ravi à Guérik et Ramu, l'air de dire : La prochaine fois, ça arrivera à vous !!! Il projeta son "jouet" dans les airs, et lança une rafale de Kikoha qu'Ezaïre reçut pleine face. Elle n'avait pas eu le temps d'esquiver, ou bien de se mettre les bras en croix afin de se protéger. La situation était incroyable pour elle : Il y a cinq jours, personne n'était en mesure de la vaincre, et désormais deux jeunes garçons la mettait hors sujet si facilement ? Non, ça n'était pas possible !! Elle se retourna vers Guérik et Ramu, et vit dans leurs yeux le même étonnement dont elle faisait preuve.

La guerrière fit volte-face et s'envola vers la fusion, qui elle aussi s'était ruée vers l'ennemi. Les deux poings droits s'entrechoquèrent, et formèrent une onde de choc gigantesque. Malgré que les deux combattants se trouvent dans le ciel, un cratère immense s'était formé à cause des attaques incessantes des deux protagonistes. La puissance de Gotrunks était telle, que même nos amis ne semblaient y croire. Tous demeuraient émerveillés par le talent fou de la fusion, ainsi que sa facilité à gérer l'évènement. Cependant, le temps dont il disposait était très limité, surtout en Super Sayen de niveau 3, et en plus, Ezaïre commençait à revenir petit à petit à son meilleur niveau.

Après avoir éjecté son opposante vers le sol grâce à un coup de coude dans la poitrine, Gotrunks prépara donc une attaque qu'il avait utilisée face à Bou : Les beignets galactiques. Il en envoya cinq autour de son ennemie, qui ne pouvait s'en débarrasser. La fusion en rigolait à en avoir mal aux abdominaux.

- Ahahaha, alors, ahahaha, qui est le plus fort ? Et si on resserrait un peu ?

Il accentua la puissance de son attaque, faisant crier de douleur Ezaïre. Cette dernière tentait de se desserrer des liens énergétiques qui la tenaient mais elle n'y arrivait pas. La puissance de ce Kikoha était incroyablement grande, et peu de guerrier avait un pouvoir nécessaire afin de casser ces ficelles d'énergie. Surtout que nos jeunes amis se sont entraînés durement pour fournir une puissance assez forte pour garder le contrôle de l'ennemi ciblé par les beignets. Gotrunks, reprenant tout à coup la notion du temps, décida de faire exploser ses beignets. Un bruit lourd s'entendit, et du sang tomba sur le sol. Un corps retomba, presque inerte, bougeant à peine. C'était celui d'Ezaïre, dont le Kimono noir l'avait presque quitté, gardant du tissu au niveau de la poitrine et le haut du dos. Elle était vraiment mal en point. La voir dans cet état redonnait de l'espoir à nos amis.

- Très bien, Gotrunks. Maintenant, achève la, et vite avant que ta fusion ne s'arrête !!! cria Sangoku.

Mais Gotrunks était imperturbable et voulait profiter de ce moment où il était la star.

- Je t'entends plus vraiment depuis un petit bout de temps. T'es pas blessée j'espère ?

Le guerrier prenait un malin plaisir à narguer son adversaire, qui ne pouvait ni répondre ni attaquer. Il créa des minis beignets galactiques et les accrocha comme des bracelets incassables autour du cou, des poignets et des chevilles qui cloua au sol la guerrière, impuissante. Gotrunks regarda son opposante avec ses grands yeux verts narquois :

- Ahaha, j'aime ce genre de situation, où rien ne peut m'arriver !!! Mais bon, je n'ai pas vraiment de temps à perdre avec toi !!! Notre combat m'a plus mais c'est la fin maintenant, dit-il fermement.

Il concentra une nouvelle fois son énergie, dégagea son aura, qui balayait tout autour de lui. Puis, il s'écria :

- Tu vas avoir l'honneur de périr de ma nouvelle attaque finale !!!

Il joignit ses mains côte à côte en rentrant ses pouces vers ses paumes.

- KA-ME-HA-ME-BANGGGG !!!

La vague dorée partit, d'une puissance exceptionnelle. Elle rassemblait les deux énergies de Sangoten et de Trunks, rendant l'attaque incroyablement puissante. Les jeunes demi-Sayens avaient eut l'occasion de perfectionner ce Kikoha lors de leurs entraînements avec Végéta, dans la Salle de l'Esprit et du Temps. Il était sûrement mortelle pour Ezaïre, qui ne pouvait esquisser le moindre geste, juste attendre la mort. Déjà affaiblie par les beignets et le dur combat face à Gotrunks, elle ne pouvait résister à cette vague surpuissante. Le Kikoha se rapprochait d'elle à toute vitesse, n'étant plus qu'à trois mètres de la guerrière, lorsque tout à coup, une boule surpuissante de vitesse et de puissance vint détourner l'attaque de Gotrunks, abasourdi.

Qui a lancé cette boule ? Qui voudrait qu'Ezaïre reste en vie ?

Vous le saurez dans le chapitre 15 : Une mauvaise passe
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 17 Janvier 2010 à 15:31:12
Pas mal   :ha: mais trop court   :'(
Vivement la suite, impatient de voir les autres fusions  :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 17 Janvier 2010 à 15:42:02
Oui, je sais qu'il est trop court, mais je pense que c'est suffisant pour un seul et unique combat :D

Merci  :ha: :ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 17 Janvier 2010 à 16:31:59
super chapitre
gotrunks est toujours aussi "narvalo" mais toujours aussi fort :ha:
j'étais persuadé que gohan fusionnerais avec telero mais bon
vivement les autres fusions hate de voir gogeta a l'oeuvre :goku:+ :vegeta:= :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 17 Janvier 2010 à 16:49:24
Merci boiss :lol:

Tu verra, cette fusion sera incroyable :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 17 Janvier 2010 à 17:34:33
Joli chapitre !!!
Mais qui a sauvé Ezaïre, si ce sont ses amis, c'est vraiment des lâches !

Déjà que les fusions battait Buu et Janemba facilement, c'est normal que les fusions battrait Ramu et Ezaïre mais pour Guérik, je ne sais pas, on ne sait pas ce qu'il est capable de faire.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 17 Janvier 2010 à 17:57:08
 :ha: :ha: :ha:

Merci rYn !!!

Tu verra que tu n'es pas au bout de tes surprises
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 17 Janvier 2010 à 19:38:09
J'a-dore , j'a-dore, en-core, en-core !!!!!!!  ;D :lol:
Sérieux, je suis curieux de lire le dénouement de ce combat !!!! Gotrunks est toujours aussi arrogant et immature, mais c'est ce qui fait que les fusions sont uniques en leur genre !!!
je suis vraiment convaincu que l'adaptation en anime serait une excellente idée, il faudrait retravailler l'orthographe, et transmettre le début de ton scénario à la TOEI,voir ce qu'ils en pensent ... Je suis persuadé qu'ils pourraient aimer !! :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 17 Janvier 2010 à 20:11:40
Hola asgard, tu pars super loin la !!!

J'suis content de lire ça, mais soyons réaliste lol :lol: :ha: :ha:

Si vous voulez lire d'autres bonne fan fictions, demandez moi, je vous donnerai des liens d'histoires vraiment superbes, meilleures que la mienne !!

En tout cas, je te remercie de dire ça !! Le prochain chapitre pour samedi prochain, comme d'habitude ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 17 Janvier 2010 à 20:17:16
Dans ce cas, par MP, j'ai hate de lire ces fictions voir ce qu'elles valent...  ^u^ ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 22 Janvier 2010 à 21:55:19
 :ha: :ha:

Voila le chapitre 15 :D



Chapitre 15 : Une mauvaise passe


Le Kikoha de Gotrunks s'envola vers les cieux, et sortit hors de l'atmosphère. Une boule surpuissante avait détourné l'attaque de la fusion. Cette boule était noire, avec de l'électricité autour d'elle. Elle disposait surtout d'une puissance accrue. Nul doute qu'elle venait soi de Ramu, soi de Guérik. Cependant, celui qui avait vaincu Végéta était très épuisé, et c'était presque impossible qu'il ait envoyé une boule aussi énergétique que celle-ci. Chacun se tourna vers eux, et put voir Guérik avec un visage hautain, montrant un sourire machiavélique. C'était lui qui avait empêché la mort d'Ezaïre. Cette défense était surprenante, car le chef du Mal n'avait pas émis beaucoup d'amitié envers sa camarade depuis le début de l'aventure.

- Tu n'avais pas le droit de faire ça, lui cria Gotrunks énervé. C'était un combat à mort, tu as faussé le jeu. "En plus, je suis épuisé maintenant" pensa le guerrier ultime.
- Tu n'as pas d'ordre à me donner. Si je veux, je te tue maintenant. Sur-le-champ, quel que soit ton pouvoir.
- Ahahaha, s'esclaffa Gotrunks. Tu as vu comment je maîtrise Ezaïre ? Et tu oses dire pouvoir me battre ?
- C'est quand tu veux, minable !!

Gotrunks, même très fatigué par son précédent combat, accepta le défi, sous les yeux effarés du reste de la bande. "Il va se battre contre Guérik, il est malade" se dit Téléro.

La fusion s'avança légèrement vers son opposant, toutefois moins confiant que face à Ezaïre. Sa puissance avait beaucoup diminué depuis son attaque finale sur la guerrière, et il ne pensait pas vraiment être à la hauteur. Mais ce guerrier était fier, et ne voulait pas se dégonfler face à son adversaire.

C'était la première fois que Guérik allait entrer en action. Personne ne l'avait vu combattre, mais chacun savait qu'il était d'une puissance incroyable. L'aura dégagée par l'individu faisait froid dans le dos de nos héros. L'être surpuissant se concentra, rentra ses bras vers son torse, puis lâcha un cri strident tout en déployant son corps entier. Son Ki explosa magistralement, d'un noir intense, mélangé à des éclairs blancs. Le contraste était magnifique, mais celui qui possédait cette puissance l'était beaucoup moins.

La fusion s'élança vers son adversaire, et tenta de lui mettre son poing dans le visage. Guérik esquiva et expédia Gotrunks dans les airs à l'aide de son pied. Notre ami ne put esquisser le moindre geste qu'il fut anéanti de coups plus puissants les uns que les autres de la part de son ennemi. Celui-ci n'avait pourtant même pas l'air de se battre à son maximum. Son pouls restait normal, et il ne transpirait pas. Ce n'était pas le cas du pauvre Gotrunks, qui commençait carrément à cracher du sang à cause du poing droit de Guérik qui avait terminé sa course dans son estomac. L'uppercut qu'il reçut au menton l'envoya valser encore plus dans le ciel. Ce moment de répit lui permit de récupérer un peu. Le rythme du combat le fatiguait de plus en plus. Toutefois, la fusion se dit qu'il ne devait pas abandonner, et profiter des dernières minutes dont il disposait pour donner le maximum. Alors que l'être noir essaya de lui mettre un coup de coude dans les côtes, il se téléporta sur le sol.

La fusion se cambra en arrière afin de puiser dans ses toutes dernières réserves d'énergies. L'aura développée demeurait incroyable, et sa puissance se ressentait sur les éléments, car le sol créa des cratères immenses tout autour du guerrier. Ce dernier savait qu'à présent, c'était quitte ou double. Il s'élança sur Guérik, qui lui était resté dans les airs. La fusion commença en balançant un crochet du droit dans la pommette gauche de son opposant. Il enchaîna avec un coup de genou dans le bas ventre puis il fracassa son coude dans les côtes du démon. Suite à un enchaînement de coups de poing, l'être maléfique fut déstabilisé quelque peu. Gotrunks profita de ce moment ou il avait l'avantage pour asséner de multiples coups à son ennemi. Il envoya également une rafale de Kikoha, que prit pleine face son assaillant. La fusion se téléporta derrière Guérik afin de lui porter un coup de coude dans le crâne. Ce dernier s'empala dans le sol.

Malgré l'avantage dont il faisait preuve, il n'était pas dans le même état que lors de son combat face à Ezaïre. Gotrunks gardait son sérieux, et s'attendait plus à voir apparaître son ennemi. Il ressentit une secousse, et le sol se mit à trembler. Un hurlement s'en suivit ainsi qu'une explosion. Tout le monde se doutait que c'était notre cher Guérik.

Son regard ne paraissait pas froid, ni énervé. Il arborait plutôt un léger sourire. Gotrunks comprit que tous ses efforts n'avaient servit à rien. Guérik s'envola et se rapprocha de lui. Il commença à lui parler :

- Tu te bats très bien, malgré ton jeune âge. Je suis très impressionné que tu puisses mettre Ezaïre K.O de cette manière. Mais je te préviens, tout ça ne suffira pas pour me vaincre, ricana Guérik.
- Tu te battais à fond, n'est ce pas ?
- Désolé pour toi, mais ce n'était que mon échauffement.

Gotrunks se mit en position de combat mais fut très surpris de voir Guérik à moins d'un mètre de lui, en train de préparer un coup de poing. Cet ennemi disposait d'une vitesse exceptionnelle et effleura les longs cheveux de Gotrunks, après que ce dernier se soit téléporté. Mais le guerrier noir avait déjà préparé son kick qui frappa notre héros au moment ou il réapparut. Puis, Guérik cogna notre ami comme si c'était un poutchinball. Son arcade éclata en sang après un énorme coup de boule. La fusion sentit une effroyable douleur, et mit sa main droite sur son arcade cassée. Cette erreur lui coûta chère, car Guérik profita de cette faute d'inattention pour expédier des attaques dévastatrices. Son coude coupa le souffle de la fusion, et son genou le propulsa dans les airs. Le poing droit du guerrier noir vint percuter la poitrine de Gotrunks, qui était complètement dépassé par ce qu'il se passait. Ce dernier ne put empêcher son ennemi de lui envoyer son pied dans le dos, après s'être téléporté. Le demi-Sayen tenta de répliquer, mais la vitesse de Guérik faisait en sorte qu'il frappait dans le vent, le rendant fou de rage. Ce combat était totalement différent de celui face à Ezaïre, ce qui prouve que Guérik possède un pouvoir bien supérieur à celui de sa compatriote. Le poing droit de la fusion rencontra une énième fois le vide, et son genou s'entassa dans l'avant bras de l'ennemi. L'air fut transpercé par le pied de Gotrunks, pied qui fut une nouvelle fois esquivé par Guérik, qui semblait intouchable. Le guerrier du Mal n'avait aucune difficulté à maîtriser Gotrunks, qui n'arrivait ni à éviter, ni à contre-attaquer. Le combat prenait un sens unique et Guérik finirait bientôt par se lasser et tuerait notre ami. Après une compilation de coups plus terrassant les uns que les autres, il envoya la fusion dans le sol, formant un cratère, puis prépara une vague déferlante. Il plaça ses mains parallèlement et une lumière noire se dessina. L'expression sur son visage était heureuse, il savait que c'était la fin de ce guerrier, qu'il considérait comme un insecte. Son aura noire augmenta et il cria :

- BAYAKOOOOO !!!

La flamme partit à toute vitesse. Elle serait mortelle pour Gotrunks, qui venait juste de se relever et vit la vague arrivait à grande vitesse. "Je crois que c'est la fin" pensa t-il. L'attaque de Guérik, extrêmement puissante, était désormais à dix mètres de la fusion, l'impact allait se faire entre Gotrunks et le Kikoha...

On entendit un bruit aigu, et la vague traversa Gotrunks, qui disparut dans une détonation énorme. Le sol était lui-même transpercé, créant de nombreuses failles qui faisait s'élever des falaises, le ciel s'assombrit fortement, et des éclairs se dessinaient au loin. Chacun savait la fusion perdue, morte. Sangoku et Végéta, essayaient de sentir l'aura de Gotrunks, mais celle-ci s'était volatilisée. Tout le monde craignait le pire, Sangohan aussi, lui qui aimait tant son petit frère. La fumée qui entourait le choc entre la planète et le guerrier se dissipait. On ne pouvait pas encore voir le corps de notre ami.

Tout à coup, Végéta leva sa tête vers le ciel. Sangoku et le reste de la bande firent de même. Leur visage s'éclaira. Trunks et Sangoten se tenaient là haut, sans trop de dommages de leur combat avec le plus puissant adversaire de l'Univers. La fusion s'était annulée juste au moment ou l'attaque de Guérik s'apprêtait à les pulvériser, projetant les deux garçons d'un côté, leur évitant la vague de leur adversaire. Cette nouvelle était excellente car les deux demi-Sayen avaient échappé à la mort. Mais il fallait attendre une heure avant de refusionner. Et nos amis ne pouvaient pas remporter la victoire sans l'aide de Gotrunks. La seule solution était de gagner du temps pour permettre aux jeunes héros de se reposer pour ensuite refaire fusionner tout le monde en même temps.

Végéta ne pouvait se battre. Après sa défaite face à Ramu, il préférait attendre la suite du combat. Que pouvait-il faire face à Guérik, lui qui s'était fait humilier par Ramu ? En lui, il était conscient qu'il devait s'unir à Sangoku afin de former l'être parfait mais jugeait nécessaire d'attendre ce moment avant de reprendre le combat. Il était à côté de Téléro, impressionné par la puissance de Guérik. Sangoku le regarda et lui dit :

- Il faut se battre pendant une heure si nous voulons que Trunks et Sangoten refusionnent, tu dois nous aider.
- Je... je ne peux pas... il est beaucoup trop fort...
- Tu n'es qu'un lâche !!! dit Sangohan. Tu veux mourir sans te battre. Si c'est ton choix, alors adieu !!!

Et Sangohan s'envola, accompagné de son père et d'Oub, toujours présent. Végéta, Trunks et Sangoten n'étaient pas en condition pour se battre et Téléro n'osait pas s'élever contre des adversaires hors du commun, les plus puissants de l'Univers. Chacun était surpris par la décision du frère de Végéta, car son entraînement a du lui permettre d'augmenter son pouvoir de façon considérable. Il devrait facilement se débarrasser d'Ezaïre, peut-être de Ramu. Cependant, même s'il avait peur de Guérik, il devait se battre. Et désormais, nos héros avait de moins en moins confiance en lui, et ne savaient pas s'ils pouvaient réellement compter sur cet individu pour les aider.

Pendant qu'ils se rapprochaient de leurs ennemis, nos héros se donnèrent leurs adversaires : Sangoku combattra Guérik, Sangohan face à Ramu et Oub se tapera Ezaïre. Les combats semblaient inégaux, mais sacrifier de sa force pendant une heure était primordiale pour permettre aux garçons de s'unir à nouveau.

Nos amis étaient désormais en face de leurs opposants. Sangoku se transforma en Super Sayen 3. Pour tenir face à Guérik pendant une heure, il devait utiliser toute sa puissance. Sangohan se transforma également en Super Sayen 3. Les deux auras dégageaient par le père et le fils, côte à côte, étaient incroyables. Jamais ils n'avaient été aussi puissants. Oub augmenta son Ki. Il était entouré d'une source rose, semblable à celle de Bou. Tous trois s'élancèrent vers leurs ennemis respectifs...

Sangoku et ses amis vont-ils réussir à tenir pendant une heure face à ses monstres ?

Vous le saurez dans le chapitre 16 : Une mauvaise posture
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 22 Janvier 2010 à 22:42:24
  :ha:  :ha:
Chapitre interessant pour la suite de l'intrigue ( moins spectaculaire en terme de combats  :lol: mais important pour l'histoire).
  ^u^ Impatient de lire la suite (comme à chaque fois  :lol:)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 22 Janvier 2010 à 23:05:56
bon chapitre de "transition"
telero aurait-il peur comme vegeta face freeza...?
j'suis préssé de voir comment goku va tenir face a guerik :goku:
j'me répète mais vivement la suite ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 23 Janvier 2010 à 06:54:24
 :ha: :ha:

Merci à vous deux pour votre commentaire :D
J'avoue que ce chapitre n'est pas le plus impressionnant, mais celui qui arrive sera vraiment grandiose (je pense^^)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 23 Janvier 2010 à 09:42:52
Tel frère, tel frère :P !
Pourquoi attendre la fusion des jeunes, ils ne veulent pas fusionner déjà, ce qui permettrait déjà de tuer Ezaïre et Ramu.
Et puis, Ezaïre et Ramu sont très très épuisé, Gohan et Uub sont en pleine forme ! Sauf que Uub n'est pas assez fort mais peut rivaliser avec Ezaîre vu son état.

Tu devrais faire attention à ton orthographe ^^ : "poutchinball" ==> Putching Ball.
IL y a toujours quelques fautes mais rien de grave ;) !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 23 Janvier 2010 à 10:06:00
 :lol: :lol: Merci RYN ^^ C'est mieux d'attendre, pour avoir un énorme combat ;D

Pour l'orthographe, j'essaye de faire le moins de faute possible, mais j'suis pas non plus un écrivain  :ha: :ha: ^u^

Je pense écrire le prochain chapitre aujourd'hui même, pour le poster demain !! En ce moment, j'ai l'inspiration facile, autant vous en faire profitez :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 23 Janvier 2010 à 10:49:30
Merci beaucoup escl4ever !
Tu nous gâtes, vraiment ^^ !
Et moi je pense à la fusion de Gojita + Gotenks + la fusion de Gohan et Uub ^^ ! Ça donnerai un véritable combat !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 23 Janvier 2010 à 11:35:08
Faisons bien, faisons bref: Très bon comme transition (pour l'intrigue comme l'a dit 3PO) un peu court, (comme toujours mais je ne suis jamais satisfait  ;D), j'adore toujours, et si je savais dessiner, je m'y mettrai volontiers !!

Impatient de lire la suite !!  :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 24 Janvier 2010 à 14:26:24
Chapitre 16 : Une mauvaise posture

Sangoku s'écarta légèrement pour attirer son adversaire. Notre héros ne voulait pas que leur combat se déroule à côté de celui de son fils ou de son élève. Mais Guérik avait comprit le stratagème, et en fît part au protecteur de la Terre.

- Tu crois que je ne sais pas ce que tu es en train de faire ? lança soudainement l'odieux personnage.
- Qu... quoi ?
- Ne t'inquiète pas, nous allons nous battre un peu plus loin, pour éviter que des conséquences sur tes amis ne se fassent.

Et Guérik s'envola à toute vitesse hors de la surface de combat. Sangoku le suivit mais eut beaucoup de mal à garder le rythme du monstre. Tous deux s'arrêtèrent dans un petit désert. Sangoku était toujours en Super Sayen 3. Son entraînement lui avait permit d'accumuler assez de puissance et de concentration pour pouvoir restait sous cette forme autant de temps qu'il le voulait. Il regardait prestement Guérik. Cet adversaire, le plus redoutable de tous, était grand, plus que Sangoku encore. Il avait des abdominaux d'aciers, qui ressortaient à travers ses vêtements. Sa peau blanche montrait des beaux traits de visage, similaires à ceux de Zabon, ennemi rencontré il y a fort longtemps par nos amis sur la planète Namek.

Mais Sangoku ne devait pas penser à ça, mais plutôt au rude combat auquel il allait être amené à produire. D'ailleurs, Guérik était en train de s'échauffer en s'étirant, à la manière habituelle du Sayen. Ce dernier en profita pour faire de même. Durant ce moment, Sangoku était souvent de nature à être encore souriant, voir décontracté. La, il demeurait très sérieux, et paraissait stressé. Notre ami souffla un bon coup, et fixa Guérik :

- Allez, commençons ce combat !!
- Très bien, j'espère que tu vaux mieux que Gotrunks !! répliqua le démon.

Et la bataille démarra : Guérik s'élança vers Sangoku, et lui envoya son poing droit. Le Sayen esquiva en se rabaissant, et éjecta son opposant en l'air grâce à ses deux pieds en extension. L'être malfaisant arrêta sa course, se retourna et envoya une dizaine de boules de feu sur Sangoku. Le meilleur ami de Krillin mis ses bras en croix, et affaissa la puissance de l'attaque de son adversaire. Ce dernier se téléporta à proximité de Sangoku, et fit jaillir son genou vers le bas ventre de notre héros, qui dut utiliser ses deux mains afin de contrer son protagoniste. Il répliqua avec son coude, qui effleura le cou de son ennemi, qui s'était abaissé juste à temps. Il ajusta un coup de tête dans la poitrine du résident de la Terre, et continua sur sa lancé par deux crochets, un du droit et un du gauche, qui déstabilisa notre sauveur. Ce dernier ne put voir Guérik se téléporter derrière lui, et ne put empêcher son opposant de le saisir par les bras, et l'enchaîner de coup de genou dans la colonne vertébrale. Les os de Sangoku craquèrent les uns après les autres, dans une douleur impensable. Les gestes continus du démon mirent notre héros rapidement à l'agonie. Après une multitude de coup, Guérik balança son protagoniste dans les airs et arma un Kikoha entre ses deux mains. Celles-ci demeuraient en parallèle, en formant un rectangle. Une lueur noire se dessinait, et s'apprêtait à heurter Sangoku. Ce dernier, qui était de dos à son adversaire, se retournant d'une façon virevoltante et le vit préparer son attaque. "Je ne dois pas l'encaisser" pensa t-il...

**

Sangohan s'était grandement rapproché de Ramu. Le demi-Sayen, en niveau 3, avait totalement confiance en lui. Il savait que s'il laissait sa colère l'envahir, il serait à la hauteur. Et puis, Ramu avait laissé beaucoup de plume lors de son combat face à Végéta. Il était exténué, blessé, mais n'avait pour autant rien perdu de sa puissance, qui demeurait toujours terrible.

L'être machiavélique regardait promptement le fils de Sangoku, et lâcha un sourire effrayant :

- Pourquoi ris-tu ? demanda Sangohan.
- Parce que je sais que tu n'es pas assez fort pour me vaincre. Tu es sûrement plus puissant que Végéta, mais ça ne suffira pas !!
- Cesses de parler, et viens me combattre !!! cria Sangohan.

Sangohan allait livrer sa troisième bataille face à ces monstres. Il avait déjà combattu Troard, qu'il avait vaincu, et Ezaïre. Il augmenta son Ki, et hurla, signe que son pouvoir était à son apogée.

Il s'éleva à hauteur de Ramu, et tenta de lui mettre un coup de pied dans la nuque. Mais le guerrier noir était rapide, et il put esquiver l'attaque, tout en répliquant de manière sanglante : Il commença par un crochet du droit dans le visage de Sangohan, suivi d'un coup de coude dans le ventre et d'une balayette au-niveau des chevilles. Le fils de Sangoku bascula en arrière et prit un violent coup de genou dans l'épaule. Un coup de tête ravageur rencontra le crâne du Sayen, qui fut éjecté cinquante mètres plus loin. Le bruit de téléportation résonna dans l'esprit du frère de Sangoten, et lorsqu'il se retourna, il encaissa un majestueux coup de poing dans son nez, qui éclata. Puis, il vit Ramu s'écarter légèrement de lui. Il était en train de former une boule avec ses doigts. Le fils de Sangoku se téléporta et asséna un coup de poing dans la poitrine de Ramu, qui dut stopper la formation de son attaque. Pris au dépourvu, il subit les combos de Sangohan, qui alliait puissance et vitesse. Mais contrairement à son père, il ne pouvait pas rester aussi longtemps en Super Sayen 3. Sa force le quittait lentement, et la puissance de ses coups devenait de moins en moins dangereuse. Cependant, un énorme crochet vint dédicacer la joue de Ramu, qui valsa au loin. Sangohan en profita pour se reposer. Mais malheureusement, son pouvoir le quittait, et il dut se contraindre à revenir en Super Sayen 2, forme qu'il maîtrisait parfaitement.

Face à Cell, il avait était très puissant. Est-ce que contre Ramu, ce serait suffisant ? Il allait vite s'en rendre compte car son ennemi refaisait son apparition. Il regarda Sangohan, et fut très surpris de sa transformation. Il ne l'avait jamais vu en Super Sayen de niveau 2. Et heureusement pour le fils de Sangoku, Ramu pensait que c'était une nouvelle transformation qui avait rendu plus puissant le frère de Sangoten.

- Tu t'es encore transformé ? demanda Ramu, la voix presque tremblante.
- Oui, et grâce à ça, je compte bien t'envoyer en Enfer, répondit Sangohan, qui avait compris que Ramu avait maintenant un peu plus peur de lui.

Notre ami s'élança vers son opposant, et déclencha une infinité de coups, combinant les poings et ses membres inférieurs. Son coude se logea dans la gorge du guerrier noir, qui eut naturellement le souffle coupé. Le demi-Sayen se servit de ce moment d'inattention pour fracasser l'avant bras de Ramu à l'aide de ses deux coudes. L'être maléfique se recula un instant, et commença à sourire :

- J'ai bien compris que tu m'as mené en bateau. Ton pouvoir ne s'est pas accentué, il a diminué !!
- Tu as peut-être découvert cette supercherie, mais ça ne m'empêchera pas de te tuer pour de bon !! rétorqua notre ami.

Et le combat repartit de plus belle, avec Ramu qui envoya une vague sur Sangohan. Ce dernier la dévia grâce à un revers de la main gauche et expédia avec la main droite un rayon qui s'entrechoqua contre les bras en croix de son opposant. Le combat était palpitant, avec des attaques de toute part et des Kikoha qui illuminaient le ciel assombrit. Ramu se téléporta juste devant le protecteur de la Terre, et lui asséna un magistral coup de poing dans son nez déjà amoché. Très vite, Sangohan se mit les mains sur le visage pour éviter de reprendre un pareil coup. Mais Ramu lui expédia deux manchettes sur les tempes, et Sangohan cria de douleur. La puissance de l'attaque était grandiose, et notre ami se laissa tomber sur le sol. Son aura diminua, et les éclairs qui l'entouraient disparurent. Ses cheveux redevinrent noirs. Lorsqu'il se releva, il vit Ramu reformait la même boule avec ses doigts. Sauf que là, il ne pouvait pas esquiver, ni empêcher son ennemi de lui décocher sa formidable attaque, qui aurait probablement raison de lui...

**

Ezaïre mit son poing droit dans la poitrine de Oub, celui-ci complètement dépassé par la guerrière. Depuis le début du combat, il se faisait dominer et dés lors qu'il tentait de répliquer, il prenait de nouveaux coups. Son corps ressentait de plus en plus ses nombreuses blessures, et Ezaïre devenait de plus en plus agressive. Cette dernière semblait plus s'amuser qu'autre chose. Mais contrairement à son combat contre Paikuhan, elle prenait un malin plaisir à torturer son adversaire. Son genou fit cracher du sang à Oub, et son coude fracassa le bras droit du terrien. Elle le chopa par le cou et commença à le frapper au visage avec férocité. Oub ne sentait plus son nez, ni ses arcades dont le sang coulait à flots. Le jeune métisse tenta de faire jaillir son aura, mais celle-ci n'explosa pas. Les yeux à moitié fermés du terrien en disaient long sur sa situation. Le coup de tête d'Ezaïre le projeta haut dans le ciel, et pour lui ça signifiait plus un moment de répit qu'autre chose. Mais il se trompait. La guerrière qui avait fait tant de mal à nos amis s'était téléportée afin d'asséner un coup prodigieux, avec les deux mains jointes, qui fractura la boite crânienne du jeune disciple de Sangoku. Il s'effondra sur le sol dans un vacarme assourdissant, et en formant un cratère.

- Allez, sors de là !!! lui hurla Ezaïre, qui voulait continuer de s'amuser.

Mais Oub n'en pouvait plus, il était à bout de force, même s'il n'avait presque pas mit de coup à son ennemie. Son corps mutilé ne pourrait plus contrecarrer les attaques d'Ezaïre, et si le combat venait à reprendre, il y laisserait sûrement la vie. "En plus, je dois tout faire pour ne pas mourir, je dois fusionner avec Sangohan" se dit le terrien. Oub songea à rester caché le plus longtemps possible, quitte à ce qu'Ezaïre s'énerve et détruise le paysage pour le retrouver. Le plus important n'était pas de garder les beaux décors qui entouraient leur combat, mais plutôt la survie.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 24 Janvier 2010 à 14:26:48
D'ailleurs, la rivale de nos amis ne se fit pas attendre avant de commencer sa pagaille. Des dizaines et des dizaines de petites boules de feu sonnèrent le début de la recherche d'Ezaïre. Les débris ne se comptaient plus. Les roches éclatées, les arbres arrachés, les cavernes écroulées, tout y passait. Un raffut terrifiant s'accompagnait à cette agitation. Le bruit des Kikoha de son adversaire résonnait dans la tête de Oub, qui n'en pouvait plus de cette situation.

- Alors, tu vas pleurer chez Maman ? Je suis sûr qu'elle aurait honte de toi, tellement tu es lâche de ne pas m'affronter !! osa dire Ezaïre.

Cette phrase mit Oub hors de lui. Il ne supportait pas que l'on insulte sa mère. Il avait le même état d'esprit que Sangoku, qui aimait sa famille et la nature, les protéger. Il devait agir, et sortir de sa tanière.

- ARRETES !!! cria t-il.
- Ah, tu sors enfin de ton trou, répondit simplement Ezaïre avec un grand sourire.

Mais Oub n'était plus le même. Mal parler de ceux qu'il aimait ne se trouvait pas être la meilleure des solutions pour se battre face à lui. Il avait retrouvé sa dignité, sa force et son envie. Un nouveau combat se produirait dans peu de temps, beaucoup plus serré, avec un écart de force moins important...
**

- Combien de temps reste t-il ? demanda Végéta à son fils.
- Je crois que dans quinze minutes, ça sera bon, se réjouit le fils du Prince.
- Oui, c'est ça Trunks. Dans une quinzaine de minute, on pourra refusionner, et avec Papa en plus !!! s'émerveilla Sangoten.
- Ne crois pas que je vais fusionner avec Kakarotto, rétorqua immédiatement Végéta.
- Je n'en suis pas si sûr, moi, dit une voix qui enrageait le rival de Sangoku à chaque fois qu'il l'entendait. Je suis certain que tu es conscient qu'il faut t'allier à Sangoku.

Végéta ne daigna répondre. Il était plutôt préoccuper par Sangohan, même s'il ne l'aimait pas, il fallait que le demi-Sayen reste en vie. L'équipe Z avait besoin de lui afin d'éliminer leurs trois ennemis. Le Prince se demandait également comment s'en sortait son rival de toujours, Sangoku. Les auras d'Oub, Sangohan et de leurs adversaires respectifs compliquaient la tâche à Végéta. Il n'arrivait pas à bien trouver celle de celui qu'il appelait souvent Kakarotto. Malgré le mépris qu'il éprouvait à l'égard de notre héros favori, il demeurait très intéressé par son combat. Surtout qu'il se déroulait face à l'être le plus puissant de l'Univers.

**

- BAYAKOOOOO !!!

Le cri strident de Guérik avait atteint les oreilles de chacun des guerriers, malgré la distance qui les séparait. La vague noire était terrifiante, et paraissait extrêmement puissante. C'était la même qui avait failli mettre hors jeu Gotrunks. Elle disposait donc d'un pouvoir hors norme.

Sangoku ne savait plus quoi faire. Soit il tentait de stopper cette attaque, mais elle allait sûrement le désintégrer, ou bien il laissait la Terre encaisser le coup, sous risque qu'elle explose. Le Super Sayen 3 devait vite trouver une solution, une idée. Il pensa donc plus juste de se sacrifier. "De toute façon, Végéta pourra fusionner avec Téléro" pensa notre héros.

Il fixa Guérik droit dans les yeux, et lui cria :

- Je suis prêt à affronter la mort !!!
- Très bien, alors va en Enfer !!! répondit Guérik, tout sourire.

Il accentua la puissance de sa vague, qui était tout de même nettement moins puissante que face à Gotrunks. La vague noire se rapprocha grandement de notre ami, qui préparait déjà ses mains, qu'il mit en opposition du Kikoha. Le contact allait se créer, et Sangoku lui-même ne savait si allait sortir vivant de ce périple...

**

Sangohan, toujours à terre, regardait prestement Ramu. Ce dernier fit éclater son aura, et se concentra au maximum. C'était sûrement son attaque finale qu'il était en train d'élaborer. Ses tempes le tapaient, ses veines ressortaient, et ses muscles grossirent de manière importante. On aurait dit qu'il était sur le point d'exploser. "Son attaque doit être vraiment incroyable" songea Sangohan. Il n'eu pas le temps de réfléchir un instant de plus, car Ramu lui adressa la parole :

- Tu m'as bien embêté, mais cette fois, c'est la fin mon petit !!!
- C'est ça !!! Envoi ton attaque au lieu de parler, répliqua le fils de Sangoku.
- Ne me parles pas sur ce ton !!! WORDOKKK... !!!!

Et une boule gigantesque s'en suivit. Elle était à peu prés de la même taille que celle de Bou, lorsqu'il avait détruit la Terre. Sangohan fit les gros yeux en la voyant arrivé droit sur lui. Il se releva rapidement, et tenta de parer promptement l'attaque somptueuse de son adversaire. Celui-ci se réjouissait d'avance de sa victoire, car il savait le demi-Sayen perdu. Son large sourire n'était que le malheureux contraste du désarroi de Sangohan, qui avait bien du mal à
se défaire de cette satanée boule. Alors qu'il hurlait pour déployer toute la puissance enfouit en lui, il se transforma en Super Sayen 3. Notre ami se dit que dans cette forme, il arriverai sans doute à repousser le Kikoha de Ramu. Mais c'était sans compter sur ce dernier, qui ajouta plus de puissance à son attaque en y envoyant deux vagues déferlantes pour accentuer sa vitesse et se marier à son pouvoir. Sangohan commençait à s'enfoncer dans le sol, la chaleur de la boule le brûlait. Maintenant, c'était à son tour d'avoir les veines ressorties, et les muscles gonflés. Il était vraiment mal en point.

Si la situation se poursuivait dans cette voie, l'attaque de Ramu aurait raison de notre héros. Mais cela ne devait pas se produire, auquel cas le travail de fusion serait chamboulé, et la défaite deviendrait imminente. Sangohan se devait à tout prix de réagir. Et vite. Ses pieds s'encraient dans la terre, formant un tunnel. Bientôt, le frère de Sangoten n'était plus en mesure d'être distingué. Il n'avait plus de force, il devait s'avouer vaincu.

C'est alors qu'une voix lui parla. Au début, il n'y croyait pas. C'était bien à lui qu'on parlait. Oui, et cette voix était devenue familière.

- Allez, n'abandonnes pas !! Tu n'es pas un lâche ?
- Téléro !! s'écria Sangohan.
- Tu m'as ouvert les yeux, et désormais je sais ce que j'ai à faire. Maintenant, pousse !!
- YAAAHH !!!!

Sangohan poussa de toutes ces forces pour écarter la menace, fort bien aider par le frère de Végéta. La boule remonta peu à peu vers le ciel, et les deux Sayens firent leur apparition. Le Kikoha de Ramu était tout de même sur le point d'exploser, et il se situait juste au-dessus de nos amis. Téléro envoya un Garic Canon afin d'envoyer cette fameuse boule hors de l'atmosphère. Une terrible détonation se fît entendre, et Sangohan se savait sauvé. Il s'effondra sur le sol. Mais Ramu n'étant guère content de cette scène, il envoya une multitude de vague pour achever le demi-Sayen. Téléro, d'un déplacement vif, prit son ami sur l'épaule et se téléporta prés de Trunks et Sangoten. Le frère de ce dernier était maintenant en sûreté.

**

Le combat entre Oub et Ezaïre était palpitant. Le rythme demeurait insoutenable, mais aucun des deux protagonistes ne voulaient s'avouer vaincu. La colère d'Oub face à la puissance innée d'Ezaïre. La puissance des coups n'avait rien d'amicales, et la rapidité des déplacements en ferait baver plus d'un. Malgré cela, Oub était un cran en dessous, possédant un moins bon potentiel au combat que son opposante. Mais parfois, il arrivait à placer quelques combos magnifiques, comme le moment où il envoya un Kaméhaméha et se téléporta juste derrière son ennemie pour lui asséner un coup de genou magistral, l'expédiant dans sa vague. Ezaïre elle-même était impressionnée par son adversaire. Lui qui appartenait à une race réputée faible au combat, il était l'exception qui confirmait la règle. Son coup de poing toucha le démon dans la pommette, et son genou lui fracassa le dos. Cependant, il ne put réagir lorsque le monstre l'enchaîna par les poings avant de continuer par des coups avec les membres inférieurs.

Plus le temps passait, et plus Oub perdait en efficacité et en rapidité. Son endurance était mise à dure épreuve durant la bataille. Soudain, le coude d'Ezaïre le propulsa râper le sol et lorsqu'il tenta de se relever, le terrien ne put que constater que son adversaire envoya une vague Kikoha. Ce rayon noir le fît virevolter puis il retomba inconscient sur les débris qu'avait occasionné leur combat...

**

- Maintenant, crève !!!

Tels étaient les mots de Guérik. Sa vague avait déjà gravement blessé Sangoku aux avants bras. Désormais, la douleur devenait insupportable. La puissance du Kikoha venait encore d'augmenter. "Il faut... que j... je trouve une solution..." arriva à se dire le protecteur de la Terre. Il arrivait à bout de force, et n'avait presque plus d'énergie pour stopper son ennemi. Tout à coup, il sentit une grande force l'accompagné.

- Dire que moi, Le Prince Des Sayens, j'utilise mon pouvoir pour permettre à ce minable de survivre, ronchonna celui dont vous avez deviné la personnalité.
- Merci... Végéta, souffla Sangoku. Il ne disposait de presque plus aucune force.

Soyez certain que Guérik avait vu la scène, mais il pensa qu'il était préférable de préserver en vie ces deux individus. Il les trouvait assez bon pour le rôle de jouet. Il baissa la puissance de son Bayako.

- Vite, profitons-en Kakarotto, il diminue l'énergie de sa vague.
- AAAAAHHHHHH !!!

Après un effort toutefois surhumain, les deux Sayens réussirent à repousser le rayon hors de notre chère planète. Sangoku, épuisé par tant de lutte, tomba raide sur le sol. Végéta le mit sur son épaule, regarda longuement Guérik, et s'envola avec Sangoku au loin. Guérik daigna les suivre. Il savait que la suite du combat serait beaucoup plus attrayante pour lui et ses acolytes.

**

Oub se releva, et vit qu'il était seul sur l'aire de combat. Ezaïre avait disparu de son champ de vision. Il se tourna, et se rendit compte qu'il était au milieu de deux autres corps, celui de son maître Sangoku et de Sangohan. Sangoten se précipita sur lui. Quand à Trunks, il dit à son père très sérieusement :
- Oub est réveillé.
- Qu'est ce qui c'est passé ? demanda le terrien. Je ne suis pas mort ?
- Non, Guérik est allé voir Ramu et Ezaïre, expliqua Sangoten. Il leur a dit que la suite du combat serait plus excitante. Il devait savoir que nous voulions réutiliser la fusion...
- Donne les Senzus à Sangoku et Sangohan !!! le coupa Végéta.

Guérik et ses deux compères n'étaient guère plus loin, cent mètres tout au plus. Il se préparait à un nouveau combat, qui s'annonçait plus que palpitant.

- Rien que d'y penser, ça me mets de bonne humeur, commenta Guérik en rigolant.

Nos héros ont finalement réussi à tenir une heure face à ses monstres. Les combats ont été rudes, mais les fusions vont pouvoir s'établir. Quelle va être la suite du combat ??

Vous le saurez dans le chapitre 17 : Fusion
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 24 Janvier 2010 à 14:49:59
Joli chapitre !
Comment ça se fait que Son Gohan n'a pas tenu longtemps en Super Saiyajin 3 ? Alors que depuis l'entraînement, il ne s'est pas battu. Ça me déçoit qu'il n'ait pas réussi longtemps et de plus, ne pas avoir réussi à faire mieux que Bejita contre Ramu.
Pourquoi Bejita n'a pas pris la place de Uub ? En tout cas, tu as bien représenté Uub qui protège sa mère  :D !
Autre chose que je ne comprends pas, Ezaïre s'est fait vaincre facilement par Gotenks, alors elle devrait se rebeller pour pas que la Team Z fusionne ^^.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 24 Janvier 2010 à 15:07:40
Bon chapitre, avec plein de combats en même temps, ce qui fait un peu penser aux  :celljr: ! ;)

Je pense que nos ennemis ont le même façon de pense que les Saiyajins, plus l'adversaire est fort, plus le combat est interressant.. C'est pourquoi ils préfèrent attendre, quitte à mourrir; pour voir le potentiel maximal de nos amis  ;)

Bref Hâte de lire la suite !!! :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 24 Janvier 2010 à 15:29:25
Beaux combats  :ha:  :ha: , hate de lire la suite avec les fusions  ^u^ ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 24 Janvier 2010 à 15:54:38
Merci à vous trois pour les commentaires, ça m'fait trèèès plaisir :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 24 Janvier 2010 à 20:50:37
wow super long ce chapitre et bourré de baston avec ça...! ^u^
1 peu déçu de goku et gohan je pensais qu'ils tiendraient mieux :'(
le prochain chapitre a l'air ennormissime,trop hate de le lire  :goku:
sur ce: bonne semaine et vivement le week-end prochain pour la suite :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 26 Janvier 2010 à 19:53:13
 :ha: :ha:

Merci boiss !!! J'suis très content que ce chapitre ai plus à tout le monde !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 26 Janvier 2010 à 23:36:42
Je parle au nom de tous ici, ON VEUT LA SUITE !!!!!!!!!!!!!!!!!!  :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 27 Janvier 2010 à 17:54:17
Je compatis Asgard ;) !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 30 Janvier 2010 à 13:12:36
 :ha: :ha: :ha: :ha:

Voilaaaaaaa le chapitre suivant !!!! ^u^ :lol:

Chapitre 17 : Fusion

Nos héros étaient finalement parvenus à se regrouper après une heure de combat intense. Sangoku, Sangohan et Oub avaient tous les trois réussi à tenir en échec Guérik, Ramu et Ezaïre. Ce n'était pas un mince exploit, car ces trois monstres possédaient une puissance exceptionnelle. Grâce aux derniers haricots magiques, tout le monde a put retrouver un niveau de forme convenable. Désormais, plus rien ne pouvait sauver nos amis, hormis la victoire. Et pour cela, ils avaient une petite idée sur cette question : Comment vaincre leurs redoutables adversaires ?

Guérik et ses deux acolytes restaient silencieux, attendant le moment le plus approprié pour attaquer. Ramu et Ezaïre ne savaient pas en quoi consisté cette technique de la fusion. Mais ils s'en fichaient. Les deux démons avaient assez confiance en eux pour ne pas avoir peur d'une méthode au nom stupide. Et puis, comment leurs ennemis, avec leurs forces misérables, pourraient-ils leur tenir tête ? Ezaïre s'était tout de même facilement débarrassé d'Oub et Ramu aurait tué Sangohan si Téléro n'était pas intervenu. D'ailleurs, Guérik attendait depuis longtemps un combat face au plus grand des Sayens. Téléro l'avait impressionné lors de son combat face à Ezaïre. Son niveau, déjà excellent, devait avoir doublé depuis cinq jours, grâce à son entraînement. Le chef des démons, beaucoup plus intelligent que ses deux compères, savait que le frère de Végéta terrassait Ezaïre, et qu'il était sûrement plus fort que Ramu. Mais quelque chose n'allait pas. Téléro ne se rendait-il pas compte des sa puissance ? Ou bien il n'avait pas entièrement envie d'aider Sangoku et ses amis ? Beaucoup de questions se posèrent dans le cerveau de Guérik, qui n'avait désormais qu'une seule chose en tête : Affronter Téléro.

**

- Ce Guérik est vraiment surpuissant !! lâcha Sangoku, après avoir avalé son Senzu.
- J'ai bien crû que tu n'en sortirais pas vivant, Kakarotto. Fais plus attention la prochaine fois !! rétorqua Végéta froidement, comme à son habitude.
- C'est pas bien grave, le principal c'est que Papa aille bien, et que nous puissions faire les fusions, lança Sangohan.

L'équipe Z restait impressionnée par le pouvoir destructeur de leurs trois adversaires. Malgré qu'ils aient résisté une heure, la peur et le désarroi s'emparaient d'eux. Est-ce que les fusions seraient assez puissantes pour les vaincre ? Ils allaient le savoir tout de suite.

- Végéta, c'est le moment. Il faut fusionner !! s'écria Sangoku.
- Tu es vraiment embêtant, je ne veux pas me rabaisser à toi pour battre ces types !! répondit l'intéressé. Regarde, tout à l'heure, on a bien réussi à détourner son attaque, alors que tu étais mal en point.
- Tu sais très bien que s'il avait voulu nous tuer, il l'aurait fait.

Après cette remarque vexante pour Végéta, ce dernier s'écarta du groupe et lui tourna le dos. Le Prince demeurait vraiment têtu, et s'allier à son rival le dégoûtait. Pourtant, il savait que c'était leur seule chance. Toutefois, imiter des pas de danse affligeant devant tous les super guerriers et n'être même pas sûr de triompher sur ces monstres le rendait perplexe.

Il fut coupé dans ses pensées par un bruit de détonation. Une boule de feu venait d'être lancée non loin de la Z Team. Certes, la puissance de l'attaque était faible, mais ça voulait dire quelque chose. Tous se tournèrent vers les trois démons, et virent Guérik s'approchait. Le sourire désobligeant qu'il arborait n'était pas un bon signe. Un peu plus loin, Ezaïre et Ramu le suivaient. Ils avaient l'air aussi étonné que nos amis. Seul Guérik semblait au courant de ses projets. Arrivé à une dizaine de mètres de nos héros, il chercha Téléro du regard.

- Qu'est-ce que tu veux ? l'interpella sèchement le frère de Végéta.
- Avant de ridiculiser une nouvelle fois tes petits copains, j'aimerais me battre contre quelqu'un qui, je pense, est à ma hauteur.

La remarque du chef des démons en avait touché plus d'un. Sangoten et Trunks, qui s'étaient déjà mesurés à Guérik, se savaient visés. Sangoku ne faisait pas attention à la critique de son adversaire, mais plutôt à sa proposition.

- Tu veux un combat face à moi ? Pourquoi ? reprit Téléro.
- Tu sais autant que moi que tu es plus fort que Ramu ou Ezaïre. Pourquoi ne les bats-tu pas ?
- Moi, je m'en fous de vous. Peut-être que vous êtes très puissants, mais mon seul intérêt est et restera Végéta. C'est lui que je veux vaincre.
- Je vois, répondit simplement Guérik.

Cependant, l'être maléfique n'était pas satisfait de cette réponse, et il le fit remarquer. Son aura s'agrandissait peu à peu.

- Tu ne peux pas refuser un combat face à moi, l'être le plus puissant de l'Univers !! ragea t-il.

Ramu et Ezaïre s'écartèrent brusquement. Leurs yeux avaient pris une tournure assez étrange. Ils donnaient l'impression d'avoir peur. Ils s'envolèrent plus loin pour ne pas être à proximité de leur maître.

Sangoku et sa bande se demandaient se qu'il se passait. Végéta, lui, avait comprit :

- Il va se battre face à Téléro !!
- Qu... Quoi ? balbutia le frère du Prince.
- Héhé, pour une fois que tu te montres intelligent Végéta !! ricana Guérik.
- Tu te fous de moi !! Attends un peu que je te remette les idées en place !! s'énerva Végéta.

Il se jeta sur son ennemi, poing en avant. Mais Guérik, se baissa pour esquiver l'attaque du rival de Sangoku, et lui asséna un coup de coude dans les côtes en se relevant. Le Sayen fut éjecté dans les airs, et l'être machiavélique en profita pour lui fracasser la mâchoire à l'aide de son poing. Le frère de Téléro s'empala dans le sol, presque inerte. Se battre face à cet individu sans se transformer se révélait être un véritable suicide. Le corps du Prince, à moitié dans la terre, se releva péniblement. Il était certain que Guérik avait mis une bonne partie de sa puissance afin de mettre le hors jeu si rapidement. Il était vraiment redoutable.

Voyant la situation dégénérer, Téléro s'interposa entre Guérik et le reste de l'équipe Z, qui demeurait éberluée par la puissance de feu du démon. Trunks accourut directement vers son père, et l'aida à se relever. Celui-ci souffla dans un soupir de détresse :

- Fais attention, il est très fort...

Ce message s'adressait forcément à Téléro. Et Végéta s'écroula dans les bras de son fils. Ce dernier le reposa par terre, proche de lui pour qu'il puisse le garder en sûreté. Sangoten restait à ses côtés au cas où. Sangoku demanda à tout le monde de s'écarter pour laisser place au choc des Titans. Ainsi, chacun s'envola non loin de l'aire de combat, afin de pouvoir admirer le spectacle.

Téléro se mit en position d'attaque. Il fixait Guérik droit dans les yeux, qui paraissait impatient d'entamer le combat. Finalement, l'être maléfique se téléporta derrière le Sayen, et tenta d'envoyer un crochet du droit dans le crâne de notre ami. Mais c'était sans compter sur l'anticipation de Téléro, qui esquiva facilement cette approche. Il s'éloigna quelque peu et parla à son adversaire :

- Tu n'attends même pas que je me transforme ?
- De toute façon, l'issue du combat sera la même !! répliqua le monstre.

Le Sayen se concentra et passa au niveau 3 des transformations sans problème. Son regard en disait long sur sa détermination, et pour compléter le tout, il fit exploser son aura. Un petit sourire au coin des lèvres, Guérik savait que son grand combat allait fin commencer.

Téléro s'envola à toute berzingue vers son opposant, et se téléporta alors qu'il était à deux mètres de lui. Il se retrouva derrière son ennemi et lui affligea un coup de pied circulaire dans la nuque, avant d'enchaîner par un coup de coude dans la pommette. De ses deux poings joints, il terrassa la tête de Guérik, qui n'avait pas bougé depuis le début de la bataille. Ceci dit, il n'hésita pas à contrer le poing gauche de Téléro à l'aide de son avant bras, et de lui asséner un magistral coup de genou dans le bas ventre. Mais il ne put voir arriver le poing droit du frère de Végéta, qui lui fracassa le menton. Les deux protagonistes furent éjectés tous deux dans une direction différente, et eurent la même idée d'envoyer un Kikoha pour but de déstabiliser l'adversaire. Les deux boules de Ki se rencontrèrent et explosèrent dans un nuage de fumée. Cette brume épaisse empêchait de distinguer les deux combattants. Seuls des bruits de coups se percevaient. Soudain, on put voir Guérik tenir Téléro entre son torse et ses bras musclés. Le Sayen se débattait de toutes ses forces et arriva à se défaire du démon, puis il l'attrapa au cou avec ses deux mains, avant de lui envoyer un terrible coup de boule, qui expédia le monstre au loin. Ce dernier rétablit son vol, et projeta une multitude de boule de feu en direction de son opposant. Téléro mit ses bras en croix pour se protéger et ne put voir Guérik au-dessus de lui. L'être machiavélique enfonça ses pieds dans la gorge de l'ami de Sangoku, les bloqua en travers de la nuque et tournoya fortement. Téléro s'écrasa sur le sol bruyamment. Mais il reprit conscience, tout en se tenant le cou. Il ironisait sur la situation :

- Finalement, t'as une grande gueule par rapport à ta puissance !!!
- Ne m'énerve pas, un conseil !! rugit Guérik.
- Sinon quoi ?

Le démon ne savait plus quoi penser. Son adversaire était-il en train de faire un coup de bluff, ou alors était-il vraiment plus fort que lui ? Il devait en avoir le cœur net.

Il se précipita vers Téléro, et lui décocha un crochet du droit dans la mâchoire, avant de continuer ses attaques à l'aide de ses membres inférieurs. Ses coups devenaient de plus en plus brusques et puissants. La rapidité était elle aussi à son comble. Guérik demeurait très vif, et Téléro très bon au niveau défensif. Il encaissait les attaques de son opposant étrangement bien, et semblait ne pas souffrir des offensives du monstre. Le Sayen venait d'esquiver le coude de son adversaire, et fut effleuré par l'uppercut au menton que tentait de lui infliger l'être maléfique. Son déplacement le mit en bonne position pour contre-attaquer à l'aide de son pied, qu'il envoya dans la poitrine de Guérik. Ce dernier fut propulsé dans les airs, toutefois vite rattrapé par son ennemi, qui n'allait pas rater l'occasion. Il l'empoigna, lui mit deux manchettes, et joignit ses poings pour le frapper au crâne. Il prépara aussitôt un Kikoha :

- GARICCC...

Guérik se retourna et vit la flamme arriver.

- CANONNNNN !!!

Le rayon violet partit à vive allure, et se rapprocha grandement de notre cher Guérik. Le démon se dépêcha d'envoyer sa vague afin de stopper celle de Téléro.

- BAYAKOOOOO !!

Le cri du guerrier avait retentit dans la tête de chacun des héros tellement il était fort. La vague jaillit de ses mains, et bondit sur celle du Sayen.

Le combat qui les opposait était fantastique. La lumière fusait autour des deux attaques, en même temps que le ciel s'assombrissait. Les éléments se déchaînèrent, et de terribles secousses émanaient du duel des deux vagues.

Peu après, Guérik semblait prendre l'avantage. Son aura augmentait au fur et à mesure que son attaque grandissait. Téléro l'avait bien comprit, et il freina son Garic Canon, avant de cesser définitivement son activité. Au lieu de cela, il se protégea grâce à ses bras, et prit le Bayako de plein fouet.

Un vacarme assourdissant s'en suivit, et une explosion se fit entendre. Une brume compacte vint s'exposer aux yeux de nos héros.

- J'espère qu'il n'est pas blessé, angoissa Sangohan.
- Ne t'inquiètes pas, j'ai eu l'occasion de m'entraîner avec lui durant cinq ans, et je peux te l'affirmer, c'est un dur à cuire, rassura Sangoku.

A l'opposé de nos amis, Ramu et Ezaïre regardaient le combat d'une manière différente. Ils avaient eu peur de leur chef car jamais ils n'avaient vu Guérik dans un énervement pareil. La confiance dont ils faisaient preuve depuis le début de l'aventure était remit en cause. Ils remarquèrent que Guérik ne prêtait pratiquement jamais attention à eux, et que leur vie lui importait peu. Est-ce qu'il fallait continuer de compter sur lui, où alors se méfier de lui ?

- Moi, je pense qu'il faut persister à se fier à lui, avança Ramu.
- Que dis-tu ? Tu vois bien qu'il s'en fout de nous !! rétorqua Ezaïre.

Apparemment, la tension prenait place au sein du groupe des démons. Mais alors que la discussion devenait de plus en plus chaude entre Ezaïre et son équipier, la brume qui émergeait de la surface de combat se dissipa. Tout le monde s'attendait à voir Téléro, mais au lieu de ça, un énorme cratère avait prit forme dans la roche. On aurait carrément dit un tunnel. Dans un premier temps, Guérik s'envola à proximité de ce trou pour y apercevoir son adversaire. Avant même de savoir si son ennemi demeurait vivant ou pas, il jeta une dizaine de boule de feu, qui s'écrasèrent contre les parois du tunnel, qui s'écroula petit à petit. Ne voyant pas Téléro remonter à la surface, il décida de confectionner une boule plus grande, plus imposante, pour l'obliger à sortir de sa tanière. Au moment où il allait lancer cette sphère de Ki, une voix se fit distinguer :

- Tu me cherches encore et toujours ?

Téléro se tenait au-dessus de tout le monde, dans les airs, et semblait être en pleine forme. Guérik se tourna vite vers lui, la mine des mauvais jours :

- Comment as-tu pu résister à ces deux attaques combinées, sans même une seule égratignure ?
- Tout ça, c'est grâce à Sangoku, commenta sagement le Sayen.
- Quoi... cet enfoiré t'a aidé ? demanda promptement le guerrier noir.
- Oui, en quelque sorte, ricana Téléro.
- Comment a-t-il fait, je ne l'ai même pas vu bouger...

Un peu plus loin, Sangohan se rapprocha de son père :

- Qu'est-ce que tu as fais ?
- Je ne sais pas à vrai dire !!!
- Comment ça tu ne sais pas ? l'interpella froidement Végéta, qui s'était réveillé pendant le combat.

Guérik redemanda à son adversaire :

- Comment Sangoku t'a-t-il aidé ?
- Je savais que j'allais perdre ce combat de Kikoha, déclara Téléro. C'est alors que je me suis souvenu d'une technique bien particulière que m'a apprise Sangoku, continua le Sayen. Le Déplacement Instantané.
- J'avoue que tu as été judicieux sur ce coup, je ne m'y attendais pas, préféra en rire Guérik. Mais maintenant, je sais quelle est ta puissance, je ne retiendrai plus mes coups !!
- Co... Comment, tu retenais tes coups ? balbutia le frère de Végéta.
- L'échauffement est terminé, s'esclaffa le démon.

D'une vitesse exceptionnelle, il bondit sur Téléro. Il lui flanqua son poing droit dans la joue, et déploya une multitude de boule de feu de la main droite. Toutes atteignirent leur cible, l'obligeant à retomber au sol. Ce dernier chercha Guérik des yeux, mais il ne put voir qu'un coude s'interposer dans sa face, et un crochet du gauche lui casser le nez. Une explosion de Ki le fit reculer de quelques mètres, et un coup de pied dans les côtes le repoussa une nouvelle fois, avant qu'un coup au menton ne le fasse basculer vers l'arrière. Guérik se téléporta puis asséna un prodigieux coup de boule, comme pour répondre à celui que Téléro lui avait mit précédemment. Le Sayen fut propulsé vers le sol, mais son col demeurait retenu puissamment par une main. C'était celle du guerrier noir. Il ramena le frère de Végéta vers lui, et lui expédia une paire de claques monumentales. Notre ami valsa à plusieurs mètres. Guérik en profita pour s'envoler juste à côté de lui, en prenant soin de ne pas le toucher. Lorsque notre héros rouvrit les yeux, il s'y prit à cœur joie de lui mettre deux manchettes et, tout en le rabattant vers lui, grâce à a main gauche, il lui déposa une boule de Ki sur le ventre. Il s'empressa de s'écarter, et la détonation se produit.

Du côté de la Z Team, on redoutait le pire. Ils avaient besoin de Téléro pour le combat. Si les fusions n'aboutissaient pas à la victoire, sans l'aide de Téléro à côté, tous les espoirs seraient vains. Alors que chacun était plongeait dans ses pensées, une secousse eut lieu. Une grosse source de chaleur et de lumière se profilait dans le ciel. Tout le monde fixa cette illumination jusqu'à ce qu'elle cesse de briller.

- Il est toujours vivant !! exaspéra Ezaïre.
- Guérik avait pourtant mit une bonne partie de ses forces non ?
- Bande d'imbécile, vous pensez vraiment que je me suis donné à fond ? rugit leur chef qui les avait rejoints.

De l'autre côté, c'était nos héros qui s'angoissaient de plus en plus. Ce Guérik n'avait même pas utilisé tout son pouvoir, et malgré tout, il maîtrisait Téléro comme bon lui semblait.

- Nous devons vite fusionnés pour lui venir en aide, suggéra Sangoku.
- Oui, tu as raison, le compléta Sangoten.

Végéta se leva d'un bond :

- Kakarotto, tu penses vraiment que je vais m'allier à toi ? Plutôt mourir !!
- Tu as déjà dis ça Papa !! le taquina Trunks.
- Très bien, de toute façon, je crois que nous sommes obligés de le faire, dit-il en adressant un léger sourire à Sangoku.
- Youpi, on va enfin se débarrasser de ces monstres !! renchérit Sangohan.

**

Téléro semblait mal en point, très mal en point. La dernière attaque de Guérik l'avait presque achevé. Ses dernières réserves d'énergie lui avaient permit de survivre, mais il se sentait impuissant. Sa force, prodigieuse, ne lui permettait pas d'arriver à la cheville de son adversaire. D'ailleurs, il cherchait du regard son agresseur, mais il était reparti avec ses deux acolytes. Il décida donc de revenir parmi Sangoku et ses amis.

- Bon, tout le monde est en place ? demanda Sangoku.
- Oui, c'est bon, répondit le reste de la bande d'une même voix, hormis Végéta.
- Végéta, tu es prêt ?
- A ton avis ?? cria -il.

Suite à cela, les pas de danse commencèrent. Sangoten commença avec Trunks, s'en suivirent de Sangohan avec Oub, puis de Sangoku avec Végéta.

Une détonation incroyable, accentuée par une explosion de lumière, raisonna dans la tête des démons. Ces derniers ne s'étaient pas préoccupés de nos amis, mais plutôt de Téléro.

La lumière les aveuglait, si bien qu'ils durent mettre leurs mains en opposition à cette illumination. Cependant, ils avaient perdu la trace de beaucoup d'auras. Etait-ce normal ? Qu'est-ce que cela voulait-il dire ?

Téléro aussi demeurait éblouit par la lumière. Tous regardèrent dans la direction de nos amis, et n'y virent que trois ombres, entourées de poussières et de couleurs vives. Soudain, la lumière se dissipa, ainsi que la poussière. Trois guerriers inconnus se distinguèrent.

- Qui êtes-vous ? demanda Guérik, qui avait rejoint les lieux, accompagné d'Ezaïre et de Ramu.
- Nous ne sommes aucun des tes anciens adversaires, nous sommes ceux qui vont vous battre !!


Finalement, les fusions ont réussi à se produire. Cette technique se révèlera t-elle assez puissante pour venir à bout de ces adversaires au pouvoir si grand ?

Vous le saurez dans le chapitre 18 : Les ennemis dépassés
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 30 Janvier 2010 à 13:30:31
 :ha:  :ha:  :ha:
Vivement la suite pour voir la puissance des fusions !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 30 Janvier 2010 à 14:11:10
Ouah ! J'ai savouré le chapitre  :ha: !
Téléro est très puissant et a réussi à mettre en colère Guérik qui lui n'avait pas montré sa puissance (normalement quand on est énervé, on se bat à fond ù_ù) !
"Alors que chacun était plongeait dans ses pensées" ==>Une faute grave ^^ !
Et le titre du prochain chapitre montre que les fusions ont surpassés nos ennemies !
Ça veut dire que Gojita défonce Guérik  :ha: !
Vivement la suite !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 30 Janvier 2010 à 15:13:43
Je veux des illustrations !!!!! surtout de gotenks avec 5 ans de plus  :o, et de gohan et oub (je ne sais pas quel nom tu lui a donné..).

Vivement la suite des évènements, si ce titre est vraiment approprié, ce sera un combat magistral !!! (puisqu'il doit y avoir plus de chapitres normalement vu que tu as dis qu'ils ne gagneraient pas si facilement... ;))

Bref, je suis impatient, comme à chaque fois !!!  :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 30 Janvier 2010 à 16:26:18
comme toujours c'est 1 excellent chapitre ^u^
ce fumier de guerik est trop balaise j'éspère que gogeta va le défoncer :goku: :vegeta:
le prochain chapitre a l'air bien chargé en combat...vivement ^u^
comme asgard j'aimerais trop voir des illustrations surtout de telero pour voir a quoi il ressemble
                                           
Titre: Re : Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 30 Janvier 2010 à 17:34:40
Citation de: boiss le 30 Janvier 2010 à 16:26:18
comme asgard j'aimerais trop voir des illustrations surtout de telero pour voir a quoi il ressemble
                                         


IL a déjà dit ;), il ressemble beaucoup à Bejita ;) !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 30 Janvier 2010 à 22:06:04
ouais RYN je sais bien mais regarde dans l'OAV "ossu!kaette kita Songoku..." tarble ressemble vachement a vegeta mais ce n'est pas les mêmes pour autant ;)!!!en plus telero en ssj3 c'est de l'inedit...!c'est pour ça que ça éveille ma curiosité :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 30 Janvier 2010 à 22:08:13
 :ha: :ha: :ha:
Plein d'comm !!!!!!!!!!!!

Merci tout le monde !!! ca m'fait grave plaisir !! C'est vrai que les fusions vont faire du mal, mais . . . Arf, on est jamais sur de rien !! Sinon, si je m'adonne bien, peut etre que j'ferai des dessins de ces différents personnages pour enfin mettre un visage à ces valeureux guerriers :D

Merci encore à tous !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Février 2010 à 11:23:51
 :ha: :ha: :ha:

Voila la suite de l'histoire :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Février 2010 à 11:25:53
Chapitre 18 : Les ennemis dépassés

- Qui êtes vous ? demanda Guérik, qui avait rejoint les lieux, accompagné d'Ezaïre et de Ramu.
- Nous ne sommes aucun des tes anciens adversaires, nous sommes ceux qui vont vous battre !!

Tels étaient les mots des trois guerriers sortis de la lumière. Aucun d'eux n'était connu de Guérik et de ses acolytes. Ces derniers demandèrent aux nouveaux arrivants de se présenter sur le champ :

- Répondez vraiment à ma question, qui êtes-vous ? redemanda Guérik.
- Nos noms ne vous dirons rien, se contenta le plus grand des trois fusions.

Les trois héros se tenaient proche l'un de l'autre, mais on pouvait distinguer que l'un d'entre eux se mettait un peu plus en avant. Ils avaient tous un habillement doté d'un pantalon blanc, des épaulettes noires laissant le torse nu, le tout maintenu grâce à une ceinture bleue. Leurs visages demeuraient cependant assez familiers aux trois démons. La fusion qui semblait être assez autoritaire s'avança :

- Vu que vous allez mourir, autant savoir qui nous sommes...
- Ne dis pas de bêtises !!! s'esclaffa Ezaïre, toujours aussi sûre d'elle.
- Ezaïre, tais-toi !!! ordonna froidement Guérik.
- Nous sommes le résultat d'une alliance de deux combattants.
- Oui, je reconnais Gotrunks, lança Ramu.

Il avait raison. Gotrunks était réapparu, en forme de Super Sayen 3. Sa puissance avait encore augmenté à l'aide des Senzus, car les deux jeunes combattants avaient frôlé la mort face à Guérik. Toutefois, les deux autres arrivistes semblaient méconnus des trois êtres maléfiques. Le plus grand avait la peau noire, comme Oub. Ses cheveux recouvraient tout le contour de son crâne, comme Sangohan, mais se dressaient à la manière du disciple de Sangoku. Le visage pur du jeune homme ressemblait davantage au Sayen qu'au terrien. Cela devait être à cause de la différence de puissance entre les deux amis. De loin, il avait plutôt l'air inoffensif. En effet, son regard semblait vide, comme si il n'avait pas encore tout ses esprits. Malgré tout, un pouvoir grandiose émanait de cet homme.

Par contre, le troisième et dernier personnage inconnu donnait l'impression d'être serein. Sa confiance en soi demeurait totale. C'était celui qui avait parlé à Guérik. Ses cheveux étaient dorés, sa taille similaire à celle de Sangoku. Une énorme puissance se dégageait de cet individu et son coup d'œil froid à l'égard des trois guerriers noirs en disait long sur ce qu'il pensait d'eux. On remarquait tout de suite que c'était le leader du groupe. Il s'avança de nouveau vers ses ennemis :

- Je suis Gogeta, la fusion entre Sangoku et Végéta. Je pense que vous l'aviez compris, à moins que vous ne soyez aussi bête que vous en avez l'air.
- Je vois que vous avez eu un regain de confiance grâce à cette alliance, sourit Guérik. Mais ça ne suffira pas.

Les deux meneurs se regardaient droit dans les yeux. Nul doute qu'un combat titanesque s'annonçait entre eux.

Gogeta se recula d'une vingtaine de mètres, puis fit signe à Guérik de venir le combattre. Ce dernier se rua à toute vitesse sur l'être ultime. Le choc des Titans commença avec un poing de Guérik stoppé par Gogeta, non sans mal. Puis, les affronts se multipliaient, créant des failles dans le sol. La vitesse de la fusion n'avait d'égale que la puissance de Guérik. Si l'un des guerriers parvenait à atteindre l'autre, celui-ci répliquait sans attendre. Les téléportations ne se comptaient plus, les contres devenaient incalculables, les boules de feu se perdaient dans le ciel grâce aux déviations des deux guerriers. Le combat tenait toutes ses promesses. Gogeta augmenta soudainement son niveau d'énergie, et accéléra vers son adversaire. Il lui mit un crochet du droit dans les côtes, avant de continuer par son pied dans le cou. Son coude dans le dos envoya Guérik sur le sol, ou il s'écrasa lourdement. Il revint dans les airs et asséna un coup de poing à Gogeta, suivit d'un coup de genou dans le ventre. Le combat s'arrêta un moment, et les deux protagonistes se fixèrent dans les yeux. Visiblement, les deux ennemis s'affrontaient avec toute leur hargne et aucun n'était vraiment meilleur que l'autre pour le moment...

**

Quand à Ezaïre, qui n'émettait toujours aucune crainte par rapport à ses nouveaux adversaires, elle se rapprocha de Gohoub. Le valeureux guerrier savait qu'elle souhaitait le combattre, et il n'allait pas refuser, malgré qu'il fût encore dérangé par son apparence et qu'il ne savait rien de sa puissance. Il préféra s'envoler pour se batailler plus loin avec son ennemie, afin ne pas déranger Gogeta. La fusion s'étonna de voir qu'elle disposait d'une vitesse exceptionnelle, et elle ne se rendit pas compte de la distance qu'elle parcourue en si peu de temps. Gohoub se retourna et vit Ezaïre arriver juste derrière lui.

- J'espère que tu ne vas pas me faire perdre mon temps, déclara t-elle.

Gohoub ne daigna répondre, et examina les alentours. Une forêt très dense se trouvait à une centaine de mètres, et leur terrain se composait de roches et de gravillons. "Je dois lui montrer ce que je sais faire" pensa intérieurement la fusion. Il se mit en position de combat et fixa son adversaire. Cette dernière marchait tranquillement vers lui, en cachant sa main droite derrière son dos. Elle sourit puis envoya une boule de feu, immédiatement esquivé par notre nouvel ami. Le combat était lancé...
**

- Bon, d'après la situation, je vais devoir me taper une mauviette, ronchonna Gotrunks.
- Quoi ? Je t'interdis de me prendre pour un moins que rien !!! exulta Ramu.
- Mais pourtant, c'est ce que tu es par rapport à moi, gloussa la fusion.
- Tu vas voir ce que tu vas voir !!!

L'être maléfique fonça sur son opposant. Il tenta de lui mettre un coup de poing, mais la fusion esquiva en se déplaçant sur sa gauche. Le coup de pied circulaire de Ramu fendit l'air après la téléportation de notre ami. Une multitude de boule de feu s'échappèrent de ses mains, mais encore une fois, elles n'eurent aucuns effets sur Gotrunks, qui s'était mis les bras en croix. Son visage paraissait perplexe quand à la puissance de son adversaire. Il semblait s'ennuyer, ce qui déchaîna la colère de Ramu.

- Tu n'as pas le droit de me traiter ainsi !! Je fais partie du top 5 des meilleurs guerriers !!

Son aura s'amplifia de manière impressionnante, si bien que Gotrunks redevint sérieux sans attendre. Ramu l'attrapa par le bras gauche, et lui asséna un brutal coup de coude. Il continua son offensive avec un coup de tête qui envoya valser Gotrunks dans les cieux. Un coup de pied dans la nuque rabattit le Sayen vers le sol. Un bruit de téléportation se fit entendre, et Ramu déclencha un rayon lumineux vers sa victime. Cette dernière le prit de plein fouet, provoquant un amas de poussière et de fumée. Alors que toute cette pagaille se dissipait, on percevait un rire. Pas n'importe quel rire. Il était provocateur.

- Ahahaha, alors c'est tout ce dont tu es capable ?? Ahaha, eh bien, je suis vraiment tombé sur le dernier des nuls !! éclata de rire Gotrunks.
- Comment ? Tu oses te foutre de moi ? Tu ne perds rien pour attendre !!

Le démon se précipita sur son rival. Son Ki était désormais énorme, ses muscles avaient doublé de volume, et ses veines ressortaient atrocement. Le haut de son corps s'était totalement déchiré sous la pression de ses pectoraux et de ses abdominaux. Un regard de haine s'emparait de son visage. Une boule de feu sortit de sa main gauche, et fut projeté vers Gotrunks, qui attendait patiemment l'arrivée de celle-ci. Lorsqu'elle fut à un mètre de lui, il se retourna brusquement et dévia avec une facilité déconcertante l'attaque de Ramu. Ce dernier ne comprenait pas. Comment ce guerrier avait-il pu augmenter son pouvoir en si peu de temps, alors qu'il y avait encore une heure, il succombait aux assauts répétés de Guérik ? Maintenant, le démon était dans le doute le plus total.

Gotrunks profita de ce moment d'inattention pour passer à l'action. Son poing s'engouffra dans le ventre de notre cher Ramu, qui cracha du sang. En même temps, il avait pris soin de déposer une petite boule de Ki en guise de cadeau. Elle explosa, balançant l'être noir dans les airs. La fusion s'envola à toute vitesse et expédia son pied dans la face de son opposant, puis lui éclata le nez à l'aide de son crochet du gauche. Un coup de coude dévastateur vint percuter le menton du monstre, avant que le genou de notre ami ne heurte ses côtes. Au grand désespoir de Ramu, notre héros n'avait pas fini son petit festival, et ses enchaînements mettaient à rude épreuve le corps du souffre-douleur. Un phénoménal coup de poing ravagea la pommette du dominé, et des boules de feu l'envoyèrent à dix mètres. Gotrunks le rattrapa et lui chopa le pied droit. Il tourna, tourna longuement, avant de lâcher sa proie, qui dévalisa à toute berzingue un gros rocher qui éclata dans un bruit sourd.

- Héhé, ce combat risque d'être très simple !! Tant mieux, je vais pouvoir m'amuser un peu, s'émerveilla la fusion.

Et il repartit à l'assaut de Ramu. Gotrunks lui mit un nouveau kick dans la poitrine, ce qui déséquilibra l'être maléfique. La fusion, transformée en Super Sayen 3, enchaîna le démon. Les coups de poing fusaient, les boules de feu éclataient sur Ramu, complètement dépassé par les évènements. Gotrunks finit par attraper les jambes de son ennemi, et le lança dans les cieux. Il réapparut au-dessus de son adversaire et joint ses mains pour lui asséner un nouveau coup envoyant le guerrier dans le sol, en formant un énorme trou. Ramu remonta à la surface en explosant tout les décombres autour de lui. Il était très énervé car il savait que Gotrunks était au moins aussi fort que lui. Il laissa donc libre recours à son Ki, qu'il développa au maximum. Une énorme secousse s'en suivit, puis il se jeta à l'encontre de la fusion, qui esquiva un premier coup mais ne put qu'encaisser le poing dans sa poitrine. Il para le pied de son ennemi, et sauta pour ne pas prendre son coude dans le crâne. Il lui envoya alors une boule de feu qui arriva pleine tête dans Ramu, mais ce dernier continuait d'attaquer sans relâche son opposant, avec notamment un énorme crochet du droit dans la pommette de notre ami, qui fut légèrement étourdi par la puissance du coup. Mais il augmenta son aura pour repousser le guerrier noir et se rua sur lui en le pulvérisant de combos originaux, mais très efficaces. Il envoya une vague Kikoha que ne put détourner Ramu. Ce dernier avait définitivement un niveau de puissance en dessous de Gotrunks...

**

Gogeta fixait toujours Guérik. Aucun des deux protagonistes n'avait réenclenché le combat. Aucun n'avait encore esquissé le moindre geste. Seuls les deux regards semblaient combattre. Soudain, Guérik disparut et revint aussitôt derrière notre héros. Le coup de poing préparé avait été stoppé par la garde de Gogeta, bien sur ses appuis. Ce premier choc fut terrible, et déclencha une secousse. Les deux adversaires ne s'étaient toujours pas quitté des yeux. La main gauche de Gogeta projeta une boule de feu, mais la téléportation de Guérik permit à ce dernier d'esquiver. Désormais, il se retrouvait devant son ennemi.

Les deux guerriers s'élancèrent l'un vers l'autre à une vitesse prodigieuse, entraînant des tornades de poussières. Le coup de genou de Gogeta se bloqua sur le pied de Guérik. Tous deux furent déséquilibrés par l'ampleur de l'impact. Mais chacun repartit sans plus attendre à l'attaque. Le coup de coude retourné de Guérik explosa la joue de Gogeta, mais la fusion répliqua avec un coup de pied dans la poitrine de son opposant. Il continua sur sa lancée en repoussant son ennemi grâce à une vague explosive. Sa main droite saisit Guérik au cou et son crâne vint se loger dans la mâchoire de ce dernier, qui fut éjecté au loin. S'étant téléporté, il renvoya son adversaire avec son genou, qui percuta la colonne vertébrale du monstre. Cependant, Guérik se releva très vite, et se rua vers Gogeta, qui fit de même. Un terrible combat au corps à corps s'en suivit. Personne ne serait en mesure de dire qui avait l'avantage sur l'autre. La plupart des coups étaient plus précis que brutaux, mais la rapidité exceptionnelle des deux combattants leur permettait d'esquiver les différentes attaques. Au bout d'un certain temps, Gogeta s'extirpa de son opposant, et prépara une vague de Ki. Celle-ci se déclencha à une vitesse folle sur Guérik. Le démon ne broncha pas et plaça ses mains en opposition. Juste avant que sa flamme ne parvienne jusqu'aux paumes de son antagoniste, Gogeta remarqua que ces fameuses paumes s'étaient noircit. Il ressentit alors une petite douleur au niveau des biceps, comme s'il était en train de repousser lui-même son Kikoha. En effet, son attaque revenait sur lui, à mesure que le temps passait. Il se téléporta juste au bon moment pour ne pas se retrouver nez à nez avec sa vague qui alla s'entasser dans le sol, provoquant un inévitable cratère.

La tension avait légèrement baissé, mais le combat exultait d'un magnifique spectacle. Jamais une lutte pareille n'avait eu lieu.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Février 2010 à 11:26:10
Gogeta décida d'augmenter l'intensité du match, et amplifia considérablement sa puissance. Il s'élança vers Guérik, le poing en avant. Mais le monstre se téléporta au moment du geste de notre ami, et frappa à son tour. Son coude cogna la poitrine de la fusion, et son genou lui fracassa le crâne. Un uppercut au menton envoya le Sayen vers les cieux, mais il fut tout de suite ramené vers la terre ferme par un coup de poing ou les deux mains de Guérik s'étaient jointes. Gogeta se remit de ses émotions, se releva, et envoya une boule de feu vers son adversaire. Celui-ci la dévia d'un revers de la main et s'empressa d'attaquer notre ami. Ce dernier se concentra au maximum, et déploya son aura dorée autour de lui. Le monstre fut éjecté au loin, dans les décombres que leur combat avait occasionnés.

**

Téléro se trouvait seul, loin de tous ces combats. Il n'était plus blessé, il avait récupéré. Toutefois, il accordait une vision particulière à ce Gogeta. Qu'est ce qu'il était puissant pour mettre ainsi Guérik au tapis. Il avait déjà remarqué grâce à Gotrunks que la fusion agrandissait considérablement le pouvoir des deux personnes qui s'alliaient. Mais Gogeta sortait de l'ordinaire, il n'était pas comme les autres. Peut-être était-ce parce que Sangoku et Végéta, les deux meilleurs Sayen, se considéraient comme rivaux. Beaucoup de questions rôdaient dans la tête du frère du Prince. Et seul le combat de Gogeta l'intéressait.

**

Gohoub avait une nouvelle fois bloqué le crochet d'Ezaïre, qui n'arrivait pas à atteindre la fusion inédite. Pourtant, le guerrier métis ne puisait pas vraiment dans ses ressources pour ce combat, il se sentait encore en pleine forme et ne demeurait pas fatigué. Son ennemie semblait de plus en plus énervée de ne pas pouvoir le toucher. Le pire, c'est qu'elle savait pertinemment que son adversaire n'utilisait pas le quart de sa puissance. Son aura ne se développée pas autour du combattant. Cependant, le combat le lassait fortement, et il commençait à s'ennuyer. Gohoub décida donc de passer à l'attaque dès maintenant.

Il s'envola au-dessus d'Ezaïre, et lui expédia une petite quantité de boule de Ki, avant de se téléporter au devant d'elle. La guerrière se prit toutes les boules en pleine face, et un coup de pied ravageur l'envoya dans la forêt. Une détonation s'en suivit, et des dizaines d'arbres explosèrent. Ezaïre avait remonté son aura, d'un noir intense. Elle s'éleva dans les airs pour se retrouver à un mètre de Gohoub, bien déterminée à en découdre maintenant. Elle lui flanqua son poing dans la face, et décocha un coup de pied dans le ventre qui plia la fusion en deux. Le monstre joignit ses deux mains pour ne former qu'un seul poing et l'écrasa sur la colonne vertébrale de notre ami. Il remobilisa sa course vers le sol, et repartit à l'assaut de son assaillante tout en envoyant une multitude de boule de Ki. Toutes furent déviées sans dommages, mais Ezaïre ne put voir son ennemi lui assener un coup de coude dans l'omoplate, et un coup de genou dans l'abdomen, ce qui lui coupa le souffle. Un crochet du droit la fit partir vers la gauche, avant qu'une boule de feu ne la renvoie vers le sol.

Apparemment, Ezaïre était dominée par ce nouvel opposant, et cela ne lui plaisait guère. Son énervement n'avait d'égal que la puissance déconcertante que Gohoub pouvait faire preuve lors de ce combat. Ses yeux noirs et plein de maléfices ressortaient presque de leur orbite alors que la guerrière du Mal tentait d'augmenter son pouvoir au maximum. La Terre en tremblait car même si le démon paraissait moins fort que son adversaire du jour, elle possédait toutefois un pouvoir incommensurable.

Après l'amplification de sa puissance, elle balança une vague déferlante de ses paumes en direction de Gohoub. Ce rayon noir avait l'air assez puissant, et Gohoub ne s'y reprit pas à deux fois avant de l'éjecter hors de l'atmosphère. "Je pense avoir bien fait. Maintenant, à moi de faire parler ma puissance" se dit-il. Il redescendit sur le sol, en face de son ennemie, puis se mit en position de Kaméhaméha. Une lueur bleue intense se perçut au niveau des doigts du guerrier, et la flamme partit :

- KA-ME-HA-ME-HAAAAA !!!

La vague bleue arrivait avec une vitesse incroyable sur Ezaïre. L'être maléfique avait cependant anticipé la chose, et se mit les bras en croix afin d'émousser la puissance de l'attaque. Cela n'a pas manqué, le rayon de Gohoub perdit de sa puissance face à la défense du démon. Malgré tout, Ezaïre semblait fébrile après l'attaque. Peut-être avait-elle tout de même ressentit une douleur suite au Kikoha. La fusion ne s'en soucia guère et repartit vers elle pour l'attaquer.

**

Le coup de pied de Gotrunks percuta le ventre de Ramu, qui cracha du sang. De nombreuses plaies demeuraient présentes sur son corps, surtout au niveau du torse et du visage. La fusion n'avait pas du y aller de main morte avec le démon. Son large sourire en disait long sur le déroulement du combat. Il avait du faire souffrir son adversaire comme bon lui semblait. D'ailleurs, il était repartit dans ses enchaînements plus puissants les uns que les autres, qui faisaient tant souffrir son adversaire. Son crâne rentra en contact avec celui de Ramu, et ce dernier se vit projeté vers le sol, dans un amas de ruines. Il eut du mal à se relever, et il donnait l'air de tituber comme quelqu'un qui avait trop bu. Gotrunks s'en foutait littéralement et continua ses attaques. Un revers de la main vint balafrer la joue de l'être démoniaque, et un coup de genou s'abattit sur sa poitrine. Alors qu'il avait les bras en croix, Ramu céda sur un coup de coude surpuissant de la part de la fusion. Le choc occasionné provoqua un tremblement. Notre héros se téléporta derrière son ennemi et utilisa l'air comme levier afin de pousser Ramu avec ses deux pieds. Ce dernier s'envola, vide de toutes forces et de toute motivation pour stopper sa course.

- Ce combat me lasse désormais !! Finissons-en !! commenta Gotrunks avec toute la pertinence qu'on lui connait.

Il s'élança, bien décidé à terminer définitivement ce duel...

**
Guérik se releva parmi les décombres, fou de rage. Comment un Sayen, jusqu'alors inconnu, se permettait de l'envoyer au sol, simplement avec son énergie ? Il ne pouvait tolérer ce genre d'action. C'était lui le meilleur, pas ce personnage de pacotille, dont seule la lueur de ses habits et de ses cheveux le rendaient beau. Guérik se devait de le ravager, de l'exterminer. Sa fureur était terrible. Il détestait ce Gogeta, qui avait l'air de ne pas savoir à qui il avait affaire. Il fallait lui remettre les idées en place.

C'était donc avec une haine incalculable qu'il augmenta son Ki, et qu'il alla au devant de la fusion, qui attendait sagement le retour de son adversaire. Ce dernier s'avança et prépara son poing, aussi puissant et vif qu'il le pouvait, et il l'abattit sur la joue gauche de Gogeta, qui recula d'un bon mètre à cause de la puissance du coup. Il enchaîna sans que son adversaire n'ait eu le temps de dire ouf, et planta son pied dans le ventre de la fusion. Puis, son coude droit s'aplatit sur la cuisse gauche, enfonçant le pied de notre ami dans le sol. Guérik le chopa au cou, et lui asséna un coup de boule tout en le retenant. Il pratiqua l'action une bonne dizaine de fois, et effectua deux manchettes sur les tempes du héros, qui retomba entièrement sur le sol. Ce coup lui avait fait très mal, et il avait manqué de s'évanouir. La fusion sentit une boule de feu au-dessus de son crâne. Il se téléporta juste à temps afin d'esquiver l'attaque. "Sa puissance a beaucoup augmenté, je dois faire plus attention" songea Gogeta. Mais alors qu'il pensait à comment combiner pour mieux réussir, il fut surprit de voir son ennemi en train de voler pour l'attaquer une nouvelle fois. Le coup de pied circulaire le toucha à la nuque, et une multitude de coups de poing le blessèrent au visage. Un rayon noir vint lui arracher une partie de son pantalon blanc, au niveau du genou droit. Il était obligé de s'agenouiller à terre pour reprendre un peu de force et de solidité. L'intensité du combat le malmenait beaucoup depuis que Guérik s'était mit en tête de le ridiculiser et de le tuer.

Il lui fallait trouver une solution simple et radicale afin de retrouver une deuxième santé. C'est alors qu'il repensa à Gotrunks. Il se battait en Super Sayen 3. Alors, pourquoi ne pas essayer de se transformer lui aussi ? Il ne l'avait jamais fait, ni tenter, mais si Gotrunks y arrivait, il n'aurait aucun mal à le faire. Il esquissa alors un léger sourire.

- Pourquoi souris-tu ? Tu sais que tu vas périr, et tu le prends du bon côté ?
- Tu ne sais pas à qui tu vas avoir affaire dans quelques instants, se contenta Gogeta.
- Ahaha, tu peux te transformer en n'importe quoi, tu vois bien que l'issue du combat restera la même.

La fusion ne daigna répondre, et se mit à crier, signe de libération de Ki. Sa position debout, avec les bras le long du corps et avec l'aura en train de s'intensifier voulait dire quelque chose. Guérik recula d'un bon mètre et attendit le moment opportun pour attaquer. Il prépara dans ses deux mains une boule de feu, s'apprêta à les lancer, mais une explosion gigantesque l'en empêcha.

Une lumière encore plus importante qu'il y a quinze minutes, lorsque les fusions s'étaient formées, apparut. Tous les combattants s'arrêtèrent pour voir ce qu'il se passait. Quelle était cette puissance hors du commun ? Téléro avait déjà comprit, Gohoub n'en crut pas ses yeux et Gotrunks en restait ébahi. Guérik dut détourner son regard pour ne pas être aveuglé. Après une petite minute d'attente, un guerrier à la chevelure lui tombant sur les hanches fit son apparition, des yeux d'un bleu pur, et une aura d'électricité l'entourait. Voila ce qu'il le caractérisait. Son visage n'avait pratiquement pas changé, et on reconnaissait facilement Gogeta.

- Alors comme ça, toi aussi tu te mets à ce style, ricana Guérik.
- Tu riras moins lorsque tu découvriras ma nouvelle puissance !!

Gogeta se téléporta à une vitesse fulgurante à cinquante centimètres de son opposant, sans que celui-ci ne s'en aperçoive. Rien qu'avec son Ki, qu'il fit exploser, Guérik fut balayé en arrière. Pas une seconde n'était passée qu'il reçut un monumental coup de poing dans la figure, le faisant tomber raide. "Le pouvoir de Gogeta est immense" ragea Guérik.

Un nouveau combat va débuter entre les deux plus grandes forces que l'Univers ait connues. Gohoub et Gotrunks contrôlent leurs combats en malmenant leur adversaire.
Quelle va être la suite des aventures palpitantes de nos héros ?

Vous le saurez dans le chapitre 19 : Un guerrier surpuissant
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 06 Février 2010 à 12:01:57
Alors comme ça Gohoub est noir ! Intéressant, c'est cool d'avoir une fusion différente aux autres. Je suis super content qu'ils maîtrisent leur adversaire mais pas le temps de jouer, il faut les tuer à tout prix !
Et Gohoub sans se transformer en Super Saiyajin bat largement Ezaïre !
J'ai toujours voulu voir Gojita en SUper Saiyajin 3 et dire que quand il était normal, il battait Guérik ! Là c'est impossible pour Guérik de le battre mais je suis sûr que ça ne sera pas facile, la fusion va sûrement s'arrêter et Guérik ne les laissera plus fusionner !
Et normalement les yeux des Saiyajins sont verts...
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 06 Février 2010 à 12:11:14
RAAAHHHH très bon chapitre encore une fois (est-ce vraiment nécessaire de le dire à chaque fois ?? Oui !!!) les Fusions sont vraiment balèzes, mais Gogeta SSJ3 suffira-t-il ?
A mon avis non, mais bon c'est toi l'auteur !!!!  ^u^

J'ai adoré l'humiliation subie par Ramu, Gotrunks est toujours aussi puérile malgrès ses 5 ans de plus  :D

Quant à Gohoub, je suis agréablement surpris de lire qu'il est noir, avec le visage de Gohan, je suis curieux de voir comment tu le représenterai...
Vivement la semaine prochaine qu'on puisse lire le chapitre suivant, j'espère des rebondissements !!  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 06 Février 2010 à 16:21:22
 :ha:....... :ha:....... :ha:
le combat est tellement bien retranscrit ^u^ fiuuu j'suis resté scotché a mon fauteuille
vivement le prochain chapitre qu'on se prenne notre dose de kif!!! :o
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Février 2010 à 16:56:52
 :ha: :ha: :ha: :ha: :ha: :ha:

Merci à vous tous pour vos commentaires !! Oui, Gohoub est noir, ça change comme ça :D

Désolé pour les yeux RYN, j'essayerai d'faire attention la prochaine fois ;D

Les chapitres deviennent de plus en plus explosifs, et j'vous promets quelques surprises ...  :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 06 Février 2010 à 21:30:56
 :ha: :ha: :ha: :ha:
J'adore !!!!  :goku:
Vivement le prochain chapitre  :lol:

Ps : Pas mal pour gohoub, curieux de le voir en dessin  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 12 Février 2010 à 11:34:30
Je pars en vacance demain, donc je vous mets le chapitre suivant dés aujourd'hui :D



Chapitre 19

Chapitre 19 : Un guerrier surpuissant

La puissance dégagée par la fusion ne pouvait pas être comparé. Même Guérik en faisait les gros yeux, impressionné par la nouvelle transformation de son ennemi. Cependant, il commença soudainement à rire :

- Même avec toutes les transformations dont tu peux bénéficier, ma puissance dépassera toujours la tienne. Je me demande vraiment pourquoi tu continue à vouloir te battre.

Il disait ça mais restait prudent face à ce nouveau guerrier. D'ailleurs, Gogeta se retourna vers son opposant, lui lâcha un sourire, et partit dans sa direction. Sa vitesse était fulgurante, et il s'arrêta net devant Guérik qui n'eut le temps d'esquisser le moindre geste. Il n'avait presque même pas remarqué le départ de Gogeta, tellement sa rapidité paraissait incroyable. Ce dernier s'éleva au-dessus de lui et laissa exploser son Ki, ce qui repoussa Guérik qui dut se protéger avec ses avants bras pour en pas être touché par les déflagrations provoquées par l'aura de la fusion. Guérik ne supportait pas que Gogeta augmente sa puissance d'une telle façon, si bien qu'il envoya une dizaine de boule de feu afin d'atténuer la progression de l'être ultime. Mais ces boules n'eurent aucun effet sur le guerrier. Il se contenta de sourire et accéléra vers son ennemi pour lui décocher un crochet du droit mémorable qui l'envoya valser dans les airs. Puis, il se téléporta derrière son adversaire pour lui expédier un coup de pied dans le dos qui renvoya Guérik vers le sol, ou Gogeta l'attendait déjà pour lui mettre un coup de coude qui projeta notre pauvre opposant dans les décombres d'une montagne. Cette dernière explosa en même temps que l'aura du guerrier maléfique. Ses veines ressortaient, ses muscles s'agrandissaient de manière poussive mais étaient assez voyants pour effrayer Gogeta. Mais celui-ci était plutôt ravi de voir son adversaire hausser son niveau de puissance. Un grand combat s'annonçait...

**

Ramu reprit ses forces grâce à la transformation de Gogeta et ce petit laps de temps lui permit de se ressourcer. Il fonça sur Gotrunks qui ne s'attendait pas à ça. Ce dernier prit le poing du démon en pleine figure, ainsi que son kick dans le ventre. Mais il reprit ses esprits et stoppa le pied de son adversaire qui allait percuter son cou, et enchaîna avec un crochet du gauche qui s'écrasa sur le nez de son ennemi, puis il continua grâce à un coup de coude qui expédia Ramu vers le sol. Gotrunks le laissa s'écraser et envoya une multitude de Kikoha, laissant place à une fumée grisonnante et envahissante. Le guerrier noir sortit des divers décombres. On put s'apercevoir qu'il saignait beaucoup, surtout au niveau du visage. Il savait qu'il ne pouvait battre la fusion, celle-ci étant trop forte pour lui. Cependant, il ne devait pas passer pour une passoire pour autant. Le Sayen ne lui laissa pas le temps de réfléchir plus longtemps car il s'était déjà téléporté derrière lui. Son coude atomisa le dos de l'être maléfique et son pied l'envoya en l'air. Deux boules envoyées par la fusion le suivirent. Il les esquiva de peu et retourna à l'attaque. C'était la première fois qu'il doutait face à nos héros.

- Tu crois franchement pouvoir me battre ? demanda soudainement Ramu.
- Oh oui, je le crois. Du moins non, j'en suis même sûr, approuva notre ami.
- Eh bien, c'est ce que nous allons voir, mentit le démon.

Malgré ses nombreuses blessures et une certitude de défaite, il s'envola vers Gotrunks, bien décidé à donner tout ce qu'il avait pour lui faire mordre la poussière. De sa main droite, il envoya une boule de feu, qui allait atteindre la fusion. Bizarrement, le Kikoha s'écarta vers la gauche au moment de l'impact, laissant Gotrunks perplexe.

- Euh, si même tes boules de feu ne veulent pas me toucher, tu ne t'en sortiras jamais !!
- Reste sur tes gardes au lieu de parler !! rétorqua le démon.

En effet, à l'aide de sa main gauche, il avait créé une autre boule de feu qui elle se trouvait sur la droite du Sayen. Ayant les bras écartés, le guerrier noir les ramena vers lui, propulsant automatiquement ses deux boules de Ki vers son adversaire. Ce dernier n'avait pas saisi la tactique, et se vit percuter de plein fouet par l'attaque. Après dissipation de la fumée, Ramu put dévisager son ennemi de haut en bas : Il était presque complètement brûlé. Le monstre en profita pour se mettre en action, et expédia Gotrunks vers le sol à l'aide de son coude. Un coup de pied circulaire dans le ventre vint couper le souffle de la fusion, qui ne put anticiper le coup de poing qui suivait. La charge qu'il reçut dans la face le désarma, et il fut maintenant à découvert. Ramu ne pouvait rêver mieux pour assaillir son ennemi.

Son coup de pied s'enfonça dans l'abdomen de la fusion, qui fut repoussé au loin, lâchant du sang de sa bouche. Alors qu'il était emporté par son élan, Gotrunks fut frappé par les poings de son opposant. Ses joues étaient devenus rouges, mais à l'aide de son avant bras, il stoppa l'énième droite de son adversaire, et se propulsa dans les airs grâce à sa main libre. Il forma une boule Kikoha qu'il ajusta en direction de Ramu. Ce dernier la dévia sans mal grâce au revers de sa main. Il s'envola également afin d'être à la même hauteur que son antagoniste.

- Je vois que tu as eu un regain de puissance, Ramu.
- Tu n'es pas au bout de tes surprises !!!
- Ce combat se terminera par une victoire de ma part, et tu le sais !!

Le Sayen repartit à l'attaque. Son uppercut au menton déstabilisa le démon, et son coup de pied circulaire dans le cou l'envoya au tapis.

- Tu vois, en deux coups, je suis capable de te mettre hors d'état de nuire !!
- Le combat n'est pas terminé, dit Ramu en se relevant péniblement.

**

Ezaïre ne savait plus où donner de la tête. Ses coups étaient tous esquivés ou alors parés, tandis qu'elle encaissait sans aucune possibilité de répliquer. Les boules de Ki expédiées par Gohoub la dérangeaient fortement. Elle devait sans cesse les éviter ou les dévier, ce qui lui prenait beaucoup de temps, surtout pour attaquer. Elle réussit à trouver une faille chez son adversaire, mais ce dernier la repoussa grâce à une vague explosive. Le guerrier métissé jouissait d'une grande force, mais celle-ci restait tout de même au fond de lui. Il le sentait.

- Je dois avouer que tu es très fort, lâcha Ezaïre.
- Merci, mais je suis désolé, je n'utilise même pas la moitié de mon pouvoir...
- Ne t'inquiète pas, moi non plus, coupa le démon.
- Quoi ?? Qu'est ce que tu dis ?
- Héhé, tu vas devoir faire face à mon vrai pouvoir !!! ricana la guerrière du Mal.

Elle se reposa sur la terre ferme, et se concentra au maximum. "Dois-je la laisser faire ? pensa Gohoub. Le combat n'en serra que meilleur" conclut-il. Il se posa lui aussi au sol, et attendit la transformation finale d'Ezaïre.

La guerrière noire voyait ses cheveux changés radicalement de couleur. Ils étaient passés du noir sombre au blanc lumineux. Sa taille n'avait été pour sa part aucunement modifiée. Toutefois, ses muscles semblaient plus gros, sa peau paraissait plutôt grise que blanche. Le kimono noir montrait un majestueux contraste entre la guerrière elle-même et son habit, bien qu'il soit en partit déchiré.

Elle releva les yeux, et les Gohoub put voir qu'ils demeuraient totalement blancs, presque comme si le démon était sans vie. Cela lui donnait une allure vraiment diabolique. Ezaïre se redressa complètement, et intensifia son aura autour d'elle. Son Ki était toujours aussi noir, mais il dégageait encore plus de puissance qu'auparavant.

- Voila, c'est ma véritable force. Désolé pour toi, mais tu vas périr !!
- C'est ce qu'on va voir, en garde !! répondit la fusion.

Ezaïre bondit sur la fusion à la vitesse de l'éclair, et lui proscrit un coup de poing majestueux dans les côtes. L'attaque eût pour effet de faire tituber notre ami, qui se tenait son flan droit. Le monstre suivit ses enchaînements avec un coup de coude dans le bas ventre, complété d'un coup de genou dans le menton. Le coup de tête reçut dans le crâne assomma quelque peu Gohoub, qui avait vraiment l'air dépassé par son ennemie. Il ne savait plus quoi faire, ni quoi inventer afin de contrer les offensives adverses. Les rôles avaient été changés par rapport à tout à l'heure, et l'avant transformation d'Ezaïre. Cette dernière évita un coup de pied de la fusion, profita pour le lui choper, et le fit tourner sur lui-même. Un cri de douleur sortit de la bouche de la victime.

Tout cela était effroyable. La situation s'était inversée, et on ne donnait pas cher de la peau de Gohoub désormais. Mais plus les coups devenaient rudes et précis de la part d'Ezaïre, et plus la colère montait à l'intérieur du demi-Sayen métissé. L'aura était mélangée de deux couleurs : L'or et le rose. Or pour la race des Sayens, et rose pour le pouvoir de Bou. Nul doute que si cette colère éclatait, ça laisserait place à un combattant sans pitié, sans scrupules, doté d'un pouvoir exceptionnel.

En effet, à chaque fois que Sangohan ou Oub laissaient éclater leur rage, un guerrier nouveau en ressortait grandi. Peut-être est-ce ce qu'il va arriver. En tout cas, pour l'instant, le contexte du combat ne laissait pas prévoir quelque chose de beau. Il fallait à tout prix que Gohoub se reprenne, ou alors il perdrait la vie.

Son arcade éclata en sang après un coup de coude monumental, et sa bouche recracha du sang à cause des coups de genou répétés. Il était plié en deux, mais il ne rigolait pas. Bien au contraire, plus le temps passait, et plus il était hors de lui. Ezaïre joignit ses deux poings, et asséna un terrible cou sur la nuque du guerrier. Celui-ci se retrouva à genoux, ses bras le retenant de s'écrouler par terre.

- Eh bien, tu m'as vraiment beaucoup distrait, mais finalement, tu ne vaux pas mieux que Sangoku, ou bien même Sangohan.

Gohoub ne pouvait pas répondre, il n'était pas en état.

- Maintenant, va au diable !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 12 Février 2010 à 11:34:42

Ezaïre propulsa son poing en direction du cou de la fusion, avec toute sa force. Mais dans son élan, elle fut stoppée net par la main droite du métisse. "C'est... C'est pas possible..." pensa t-elle.

Gohoub releva le visage, et ses yeux étaient devenus blancs, tout comme ceux de son opposante. Il se redressa, et augmenta son aura, tout en gardant le poing d'Ezaïre bloqué contre sa main. La déflagration fut impressionnante, si bien que la guerrière noire dut se retirer du petit périmètre qui les entourait pour ne pas être touchée. Elle n'eût pas le temps de dire ouf, que Gohoub apparut devant elle. Aucune expression sur son visage, ni à travers son regard. Cependant, le coup de poing balancé en disait long sur le moral du combattant. Il était remonté à bloc, et avait hâte de mettre une bonne correction au démon.

Un coup de pied retourné propulsa Ezaïre vers la gauche, mais tout de suite, un choc provenant de son dos la renvoya vers la droite. Un coup de genou lui fit craquer l'épaule, et un balayage des chevilles l'a mit face contre terre. Un final terminé par une boule de feu déposée sur le dos du monstre, qui produisit une nouvelle fois un cratère, fumant, et grand d'une quinzaine de mètres de diamètre.

**
- Je crois que je vais devoir moi aussi accentuer mon pouvoir si je veux sortir vivant de ce combat, ricana Guérik.
- Tu peux faire ce que tu veux, le résultat sera le même : Je suis le guerrier ultime.
- Laisse-moi rire, s'esclaffa l'être maléfique, mais tu ne peux pas savoir à quel point je suis terrible.

Il se courba sur lui-même au maximum, et canalisa toute son énergie. Tout comme Ezaïre, il était en train de changer d'apparence physique : Ses cheveux tournèrent aux blancs, et sa peau prit une couleur grise. Sa musculature s'accentua une fois de plus, le rendant vraiment effrayant. Son aura noire faisait trembler les petits cailloux qui demeuraient proche de lui.

- Au moins, le combat sera intéressant maintenant, nargua Gogeta.
- Tu rigoleras moins quand tu mourras, assura Guérik.

Et il partit à la rencontre de son adversaire. Son premier coup fut du genou, qui s'entrechoqua dans celui de Gogeta. Les regards des deux concernés se croisèrent, plein de détermination. Ils enchaînèrent chacun par un coup de poing, qui une fois encore se propulsa l'un sur l'autre. Puis ce fut le coude, et la tête qui se rencontrèrent. Les chocs occasionnés étaient terrible, mais les deux combattants n'allaient pas en rester la. Guérik se téléporta, et arriva juste au-dessus de Gogeta. "Il a amplifié sa vitesse" interpréta la fusion. "Mais j'ai aussi de la ressource"

Alors que le démon s'apprêtait à lui asséner un coup de pied, il disparut et réapparut vers la gauche. Sa position était consternante pour Guérik. La fusion se tenait devant lui, les bras croisés.

- Niveau vitesse, je dois admettre que tu te débrouilles pas mal !!! avoua Guérik.
- Attend un peu que je te mette des coups !! rétorqua sans attendre Gogeta

La fusion bondit sur l'être du Mal, mais encaissa un premier coup de poing au niveau de la mâchoire. Ensuite, il se fit percuter par un coup de coude dans la pommette, puis par un coup de pied dans le bas ventre. Guérik vint le recueillir en utilisant son genou, qu'il propulsa vers la hanche de Gogeta, puis l'expédia vers les cieux d'un balayage de cheville, suivit par un kick. Il poursuivit son adversaire jusque haut dans les airs, et le renvoya directement vers le sol grâce à ses poings, qui s'écrasèrent sur le crâne du Sayen.

Gogeta se savait en difficulté, et décida de se reprendre en main. Il attendit sagement que Guérik vienne se poser à ses côtés. La tension demeurait incroyable, et personne ne savait quand est-ce que les deux combattants passeraient à l'action.

Soudain, les deux protagonistes se jetèrent l'un sur l'autre. Un crochet de Guérik ravagea le nez de son opposant, mais la fusion se reprit en expédiant un coup de pied dans le ventre du démon. Une boule de Ki fut envoyée par Gogeta, mais Guérik la dévia du revers de la main. Il s'envola à toute vitesse vers son ennemi, le propulsa dans les cieux à l'aide de ses deux pieds. Ensuite, il se téléporta et porta de nombreux coups au Sayen, sans que ce dernier ne puisse esquisser le moindre geste. Guérik termina son enchaînement par un rayon Bayako qui balança Gogeta vers le sol. Un immense tunnel s'incrusta dans la terre, mais celui-ci explosa littéralement lorsque notre ami augmenta son aura.

Désormais, un énorme trou avait pris place, et Gogeta était placé au milieu. Il se rua vers le monstre, au-dessus de lui, et lui fit parvenir un crochet qui repoussa le démon vers l'arrière. Grâce à sa vitesse prodigieuse, il arriva dans le dos de l'être maléfique, et lui asséna un coup de coude dans les vertèbres. Son pied heurta la nuque de la victime, qui tituba vers la droite. Un coup de genou dévastateur le toucha au flan, et Gogeta lui flanqua une multitude de coup de poing. La tête de Guérik faisait des allers-retours droits, gauche, droite, gauche !!! Son ventre était aussi mit à rude épreuve, car de fréquents coups de genoux venaient s'ajouter aux déjà incalculable crochets. Le sang giclait abondamment et le guerrier noir était complètement dépassé par les évènements. "C'est pas possible... je suis pourtant dans ma forme ultime"

Gogeta n'avait que faire de mettre à mal son ennemi, mais il savait qu'il ne disposait pas d'une période illimité pour tuer son adversaire. Depuis qu'il était transformé en Super Sayen 3, une diminution radicale de son temps de fusion eût lieu. C'est pourquoi il devait en finir, et vite...

**

Téléro était complètement abasourdi par les prouesses de ses amis. Eux qui ne possédaient pas le niveau il y a encore cinq jours, étaient en train de terrasser les trois individus du Mal. Il en demeurait plutôt heureux, car en y réfléchissant bien, il n'aurait pas pu vaincre ces trois personnes lui-même. Cependant, il aurait bien aimé apporté son petit grain de sel au combat. Après sa défaite face à Guérik, il devait se racheter. Mais comment faire ? Les trois fusions se débrouillaient très bien sans lui, et seul face à l'un des monstres, il mourrait car il n'était pas assez fort.

Beaucoup de questions trottaient dans la tête du frère de Végéta, mais soudainement, il se tourna vers le combat entre Gogeta et Guérik. Un grand flux d'énergie ressortait du Super guerrier. "Quelle puissance tout à fait incroyable" pensa Téléro. Il distinguait le sourire de l'être le plus puissant de l'Univers, et le désarroi total de son adversaire. "Que va-t-il se passer ? C'est la première fois que je vois Guérik dans cet état"

**

- Maintenant, c'est la fin !! La plaisanterie a assez duré !!
- Tu ne crois tout de même pas que tu vas me tuer ?
- Si tu résistes à cette attaque, tu n'en sortiras pas totalement intact.

La fusion se concentra au maximum, et fit jaillir son aura dorée. Son sourire le rendait radieux, et il avait désormais extrêmement confiance en lui. Le démon n'était pas vraiment dans des conditions semblables. On devinait rien qu'en l'observant qu'il avait peur, son regard le trahissait. Il maintenait que l'attaque de son ennemi ne pouvait le battre, mais pourtant, on savait qu'il allait être en mauvaise posture une fois l'attaque ultime de la fusion créé.

D'ailleurs, le Super Sayen 3 leva sa main gauche. Celle-ci fut illuminée d'une lumière aveuglante pour le guerrier du Mal, si bien qu'il se protégea les yeux avec ses mains. Lorsqu'il rouvrit les paupières, il put apercevoir la fusion en train de faire un geste vers lui avec son bras gauche.

- C'est ma toute nouvelle attaque !!! Adieu !!

Il rabattit au dernier moment sa main droite, et cela créa un rayon d'énergie incroyablement puissant, partit en quête du monstre. Ce dernier recula, et para l'attaque avec ses bras, positionnés en croix devant lui, tel un bouclier. D'énormes gouttes de sueurs perlaient le long de son front et de ses tempes, puis dégoulinaient complètement arrivées au menton. "Il faut que je m'en sorte, sinon c'est la fin" se dit intérieurement l'être maléfique.

Malgré une défense puissante et un corps équilibré, Ramu tomba sous le choc du Kikoha, et se vit totalement prit par la déflagration engrangée. Une épaisse fumée vint ternir l'atmosphère déjà maussade. Le démon ne donnait plus aucun signe de vie.

- Ouf, enfin terminé, lâcha Gotrunks.

Il repassa à sa forme normale, et se posa sur le sol.

- C'était vraiment un superbe adversaire, et je me serais bien amusé avec lui !!

**

Ezaïre se releva en toussant fortement, et en ayant de graves blessures, surtout au niveau du dos, ou une boule de feu y avait été soigneusement déposée par Gohoub. La fusion l'attendait patiemment juste à côté d'elle.

- Tu vois ce qui arrive lorsque je me mets en colère ?
- Ma puissance maximale me permettra de te tuer !!! ragea Ezaïre.

Gohoub fit un signe avec son index, demandant à son ennemie de venir. Cela avait rendu la guerrière folle de rage. Elle s'empressa d'attaquer, et mit en valeur ses progrès de vitesse et de puissance acquis grâce à sa transformation. Les coups fusaient, et Gohoub, redevenu dans un état normal après s'être énervé, se trouver surpasser par Ezaïre. Elle succédait les coups de manière incroyable, et jamais la fusion ne parvenait à repousser les assauts du démon. Un uppercut au menton le souleva, mais un coup de pied le faisait redescendre directement. Puis sa tête fut percutée par le crâne de son opposante, lui ouvrant le front. Du sang coulait sur son nez à présent, et dégoulinait le long de son visage.

Cela ne perturbait pas Ezaïre, qui continuait son show, en comparaison à un boxeur acharné. Un coup de genou dans les côtes fit valser notre ami, et un coup de coude lui toucha le cou. Sa pommette prit un crochet du gauche, et son épaule un crochet du droit. A l'aide de ses deux mains jointes, la guerrière noire expédia Gohoub vers le sol d'une manière brutale. Sans s'arrêter, elle envoya un nombre incalculable de boule de feu, rendant l'aire de combat poussiéreux et suffoquant.

Lorsqu'elle stoppa ses attaques, elle avait du mal à respirer, donnant de légers signes de fatigue. Elle savait qu'elle ne pourrait gagner ce combat que si Gohoub sombrait dans la colère, et il lui fallait à tout prix trouver un moyen de le vaincre, sans le rendre furieux. En tout cas, le temps que la fusion ne reprenne ses esprits, elle pouvait réfléchir sereinement.

**

Gogeta augmenta considérablement son Ki, et c'est toute la Terre qui trembla. Il était déterminé à en finir avec ce personnage ingrat et sans cœur, qui avait tué bon nombres d'innocents. Il était en position, prêt à utiliser une combinaison de coups qui rendrait vraisemblablement son adversaire à l'agonie. Il se téléporta derrière lui, lui asséna un coup de coude dans la joue, se retourna complètement, enchaîna une dizaine de coups avec ses pieds, puis affaiblit la défense de Guérik à l'aide de plusieurs coups de poings, dont un dernier qui envoya son ennemi valser au loin. De nouveau, il se téléporta, et agressa Guérik d'un monumental coup de genou dans le dos, qui plia en deux le monstre. Après cela, il se recula légèrement et prépara un Big Bang Kaméhaméha.

De la lumière dorée l'entourait, et une lueur bleue éclaircissait ses mains. Il se courba puis annonça son attaque :

- BIG BANG...

Guérik ne pouvait pas voir ce qu'il préparait, étant de dos au Sayen.

- KAMEHAMEHAAAAAA !!!

Le Kikoha partit à vive allure vers sa cible. Le rayon était intensément puissant, et très volumineux, ne laissant aucune chance d'esquive au démon. Après quelques secondes, la vague bleuté arriva à destination, et emporta Guérik avec elle dans une détonation du tonnerre.

Est-ce la fin du cauchemar ? Ne reste-il plus qu'Ezaïre dans les rangs adverses ?

Vous le saurez dans le chapitre 20 : Un nouvel ennemi
Titre: Re : Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 12 Février 2010 à 12:47:10
Gojita est vraiment le meilleur !  :ha:

Citation de: escl4ever le 12 Février 2010 à 11:34:42
Vous le saurez dans le chapitre 20 : Un nouvel ennemi


Que signifie ce titre ? Un nouvel ennemi ? Serait-ce la fusion de Ezaïre et Guérik ?!
EN tout cas j'ai hâte de le savoir ! Ne pars pas en vacances !!! Nan j'rigole, profite bien ;) !
Et merci pour le chapitre !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 12 Février 2010 à 14:10:41
Merci ryn pour ton commentaire !! Bah tu verras bien, mais ça risque de te surprendre :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 12 Février 2010 à 17:57:13
Toujours aussi  :ha: :ha:, le titre du prochain chapitre me laisse perplexe.
Vraiment impatient d'être la semaine prochaine.
Ps : passe de bonnes vaccances  :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 12 Février 2010 à 18:10:36
super chapitre comme d'hab   ^u^
grace a toi mon week-end commence tres bien  :ha:
passe de bonnes vacances et reviens-nous en forme ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 12 Février 2010 à 18:40:15
CiterVous le saurez dans le chapitre 20 : Un nouvel ennemi


Kezako ???  :lol:

Moi je dirais que Télero est trop discret pour rester à l'écart, et il va se faire piéger ou etre utilisé par nos ennemis..
En tout cas, je dois dire que ce chapitre est sublime, intense, bref génial !!!

Hâte d'être à la semaine prochaine, profite bien de tes vacances !!! ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 13 Février 2010 à 10:47:52
Merci vraiment pour tous vos commentaires !!! J'suis content car parmi toutes les hypothèses que j'ai lu, aucune n'est la bonne  :lol: :lol:
:ha: :ha:

Merci à tous et passez de bonnes vacance si vous y êtes^^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 18 Février 2010 à 16:22:08
Bon je viens à peine de finir le dernier chapitre car j'ai commencé ton histoire la semaine dernière. Je dois juste te dire que c'est génial.
J'adore.
Je kiff ^^

Continu comme ca franchement. Tu as du talent pour faire un scénario aussi bien. Si seulement on pouvait les voir en dessins les nouveaux persos ^^

Continue comme ca et moi aussi j'ai hate que tu nous postes la suite de l'histoire.

Et au fait il reste combien de chapitre car tu disais que tu la ferais en une vingtaine de chapitre ton histoire ?
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 18 Février 2010 à 16:54:41
23 ou 25 chapitres, je ne sais plus x') !
Tu t'es enfin mis à lire son histoire, moi j'ai pris une journée pour le lire x') !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Hikarii le 19 Février 2010 à 10:11:06
Pareil que Gohan35 pour moi, je vient à peine de commencer à lire ta fiction, pour l'instant, j'ai lu que les 6 premier chapitre et franchement j'adore cette histoire !

Sur ce, moi, je vais commencer à lire le chapitre 7  ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 19 Février 2010 à 11:02:02
Excuse moi RyN car je lis ce chapitre au boulot donc je n'ai pas forcément le temps de le lire en non stop ^^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 20 Février 2010 à 03:14:00
Merci Gohan et Hikari, de nouveaux lecteurs c'est cool !! Ca m'fait plaisir :D :D

J'espere poster la suite d'ici peu, après la fin des vacances !

J'vous remercie encore ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 21 Février 2010 à 21:07:08
Voila le chapitre 20 !! Il est beaucoup plus court que les autres, moins interessant, mais c'est une transition !! J'ai déjà ecrit le 21, donc je vous le posterai mercredi pour compenser ce chapitre en dessous au niveau de la qualité

Chapitre 20 : Un nouvel ennemi

Un bruit immense se fit entendre. Le Kikoha de Gogeta avait propulsé Guérik au loin. Ce dernier était étendu sur le sol, à plat ventre. La plupart de ses vêtements s'étaient déchirés. "C'est pas possible, je ne peux pas être vaincu" rageait-il. Gogeta se rapprocha de lui, pour n'être qu'à un petit mètre.

- Tu as compris ta défaite ? Tu as trop eu confiance en toi...
- Arrête de dire ça, coupa le monstre. Tu ne sais pas à qui tu as affaire !! Je suis l'être le plus puissant de tout l'Univers !! Personne n'est capable de me résister, personne !!
- Tu es devenu fou Guérik. Je vais t'achever...
- N'y pense pas !!! J'ai encore une botte secrète, que personne, je dis bien personne, ne connaît l'existence !! se renchérit le démon.
- Cesse de bluffer, et maintenant, le coup de grâce !!!

La fusion s'organisa à une dernière attaque. Elle se recula légèrement, préparant une ultime boule de feu, pour que tout soit enfin terminé. Guérik parvint à se relever, malgré toutes ses blessures. Il n'était plus en condition de combattre, sa défaite était imminente. Malgré son funeste destin, il souriait toujours. Un sourire diabolique...

**

Ramu était inerte sur le sol. Gotrunks s'en était rapproché. Il était si fier de sa victoire. Cependant, la fatigue se ressentait. Ses muscles lui faisaient de plus en plus mal. Ils étaient durs comme de la roche, et lourds comme du plomb. Il regardait Ramu, repensant aux meilleurs moments du combat. Son attaque finale était dévastatrice, se réjouit-il. Mais alors qu'il était plongé dans ses pensées, son ennemi commença à bouger. Puis, il se releva soudainement, droit comme un piquet. Gotrunks repris son sérieux, et se mit en position de garde. Il ne s'attendait vraiment pas à ça.

- T'es encore en vie, toi. T'es vraiment coriace tu sais !!

Mais Ramu ne lui répondait pas. C'était vraiment étrange, il paraissait plutôt pétrifié qu'autre chose. Son aura noire l'enveloppait. On croirait même qu'elle l'empêchait de bouger. D'ailleurs, le démon s'écria à Gotrunks :

- Aide-moi, je t'en supplie. Je ne sais pas ce qu'il se passe, je suis en train de mourir alors qu'il me restait un peu des réserves d'énergie !! AAAHH !!!
- Quoi... Qu'est-ce que tu dis ?? Je ne te crois pas, tu es juste en train de mourir à cause de mon attaque !!!
- Qu'est-ce qu'il se passe ??? Je comprends pas !!!

L'enfant Sayen ne savait plus quoi faire, ni quoi penser. Il remarqua un flux d'énergie qui se dégageait de Ramu. Il lança une boule de feu sur ce dernier, mais rien n'y fait. Le tout se concentra en une seule et même boule. Le démon qui avait donné tant de mal à nos héros retomba sur le sol. Il gémissait devant Gotrunks. Sa fin était désormais vraiment proche...

**

Ezaïre respirait difficilement. Il est vrai que Gohoub lui donnait beaucoup de fil à retordre. Chacune de ses attaques n'aboutissait pas, ou ne faisait pas de dégâts au demi-Sayen. D'ailleurs, celui-ci se déploya pour attaquer la guerrière, après avoir encaissé toutes ses boules d'énergie. Il s'élança vers elle, le poing en avant.

- Ta dernière heure a sonné !!

Ezaïre ne pouvait presque plus bouger, elle savait que c'était fini. Elle tenta désespérément d'augmenter une dernière fois son aura, mais elle n'y arriva pas. Et Gohoub était désormais à moins d'un mètre...

- AAHH !!! Que m'arrive t-il ?? Je ne peux plus bouger !!

Effectivement, Ezaïre était, comme Ramu, figée comme un piquet. Gohoub stoppa net sa course. Il regarda attentivement son adversaire, et se rendit compte qu'elle ne mentait pas. Malgré toutes ses blessures, c'était autre chose qui la bloquait. Le même flux formait la même boule noire pleine de mal. C'était un spectacle atroce, malgré le fait que c'était un ennemi qui souffrait.

- Ils leur arrivent quoi à ceux-là ? cria Gohoub à Gotrunks.
- J'en sais rien, c'est vraiment étrange !!

Les deux boules noires devenaient immenses, alors qu'Ezaïre et Ramu montraient de plus en plus de faiblesses, tout comme leur aura. Soudain, les deux sphères montèrent haut dans le ciel et se rassemblèrent en une seule. Une puissance incroyable se dégageait.

- Qu'est-ce qu'on fait ? se demandaient les deux fusions.

Une nouvelle fois, ils envoyèrent chacun un Kikoha vers cette boule, mais elles furent aspirées l'une après l'autre. Les deux démons étaient désormais inertes sur le sol, les bras étendus. Leur force avait diminué jusqu'à l'épuisement. Mais tout ceci intriguait les deux fusions, qui se demandaient vraiment ce qui avait bien pu arriver. Les guerriers maléfiques étaient tellement sûrs d'eux. Eux même ne savaient pas ce qui se passait.

Téléro s'approcha de la scène. Il avait reprit ses esprits et contempla la boule de feu noire. Contrairement aux deux autres guerriers, il avait vu le sourire maléfique de Guérik face à Gogeta...

**

- Pourquoi souris-tu, alors que tu vas bientôt mourir ?
- Regarde derrière toi, peut-être que tu comprendras, Sayen !!

La fusion se retourna, et vit l'énorme boule noire. Puis, il aperçut Ramu et Ezaïre, presque morts. Notre héros comprit tout de suite ce qu'il venait de se produire.

- Je vais devenir encore plus puissant, ahahaha !!! s'exclama Guérik. Tu ne peux plus rien contre moi !!

Aussitôt, la boule se dirigea vers le plus puissant des êtres maléfiques. Ce dernier exaltait.

- Merci Ramu et Ezaïre !! Bande d'incapable, vous êtes même pas foutu de battre ces satanés terriens, et vous voulez me servir ?? Ahaha, je préfère rester seul, enfin, pas si seul que ça, vu que je vous vole... Vos énergies !!!
- Co... Comment ça ? C'est... p... Pour ça que je ne... ne sens plus ma force... balbutia Ramu.
- Pour... Pourquoi ?? dit Ezaïre.
- Regardez ce que vous faites, malmené par nos adversaires. Nous sommes le Mal incarné.
- Epargne-nous... Gué...

Ezaïre ne put finir sa phrase, elle explosa avant. Ramu fit de même. Des cris horribles s'entendaient encore. Tout le monde avait oublié la boule noire. Et personne n'avait remarqué qu'elle se déplaçait. Guérik se releva, alors que tous les guerriers s'étaient retrouvés autour de lui, tous prêt à l'attaquer. Gohoub s'apprêtait à lui envoyer un coup de poing, Guérik se téléporta dans les nuages. Il fit un bond qui l'amena juste à côté de cette sphère.

- Je ne sais pas si vous vous en doutez, mais cette boule rassemble l'énergie de mes chers compatriotes. Autant vous dire qu'après cela, je serai véritablement invincible.
- C'est que des paroles, j'en suis sûr, renchérit Téléro.
- C'est ce que nous allons voir.

Guérik fit exploser son aura. On aurait pu croire qu'il ne s'était jamais battu de la journée, tant il paraissait en bonne forme. Il s'étira au maximum, et poussa un cri strident. La boule se propulsa vers lui, et l'enveloppa. Le spectacle était à la fois beau mais horrible. Désormais, Guérik n'était visible que sous la forme d'ombre. Le ciel s'assombrit encore plus, mais le démon pouvait toujours s'apercevoir. D'ailleurs, il descendit petit à petit vers le sol. Chacun de nos héros le regardait attentivement, guettant le moindre de ses geste. L'ombre se contentait de concentrer son énergie, ne se souciant guère des ennemis l'entourant. Les minutes passaient, et on avait l'impression que cette transformation ne finirait jamais.

- Allez, dépêche-toi, monstre !! s'impatienta Gogeta.
- Pas si vite...

C'était Guérik qui avait parlé. Sa voix n'était plus la même, elle était beaucoup plus rauque. Sa carrure se différenciait également, plus grand et plus musclé. "Il ne m'impressionne pas" pensait intérieurement Gohoub.

- Bon, il se grouille, qu'on lui montre ce qu'on sait faire, ou alors il a peur. En même temps, on a terrassé ses deux potes !! s'exclama Gotrunks.
- Ne crois pas que je suis de leur niveau, insolent.

Au même instant, l'aura noire intense qui cachait ce nouveau guerrier se dissipa. Peu à peu, l'ombre devint de plus en plus visible. On devinait facilement ses traits. Il avait les cheveux courts, en pique. Sa tenue de combat était un simple pantalon noir et des bottes blanches. Son torse demeurait nu. Sa couleur blanche le rendait presque studieux.

- Me voilà sous la meilleure des formes désormais, vous êtes perdus.
- Montre-nous ce que tu sais faire, au lieu de parler, lui répondit Téléro.

Ce dernier se transforma en Super Sayen 2, et fonça sur lui. Son coup de pied dans le cou ne fit ni chaud ni froid au nouvel arrivant. S'en suivit un coup de coude dans les côtes, et un énorme coup de poing dans l'abdomen. Le frère de Végéta se recula, et expédia une dizaine de boules de feu, presque impossible à esquiver. Guérik les reçut de plein fouet, et disparut dans un amas de poussière. Téléro était un peu essoufflé. Malgré le peu de mouvement qu'il avait fourni, la puissance utilisée paraissait gigantesque.

- Est-ce tout ce que tu peux faire, Sayen ?
- Quoi ?
- Je suis Super Guérik, l'addition de tous les plus grands êtres maléfiques de l'Univers. Rien ni personne ne peut me résister. Constate par toi-même...

Il n'eut pas fini sa phrase qu'il se téléporta derrière le Sayen, lui asséna un coup de genou dans le dos. Téléro se vit pousser dans les airs, et ne put qu'encaisser le coup de poing gauche de son ennemi dans la joue. Enfin, un rayon lumineux noir vint percuter notre ami, qui tomba lourdement sur le sol.

- Vous voyez, vous ne pouvez plus rien contre moi. Rendez vous maintenant, et je vous laisserai la vie sauve, peut-être...

Laissant place à la colère, Gotrunks s'avança vers lui, et tenta de multiples coups divers, malheureusement tous esquivés avec facilité par le monstre. Ce dernier envoya la fusion à terre grâce à un coup avec le talon sur le crâne. Tous les guerriers se regardèrent, presque apeurés par la puissance de cet ultime ennemi.

Nos héros s'en sortiront-ils cette fois-ci ?? Super Guérik est-il invincible, comme il le prétend ?

Vous le saurez dans le chapitre 21 : Mauvaise nouvelle
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 21 Février 2010 à 21:21:14
Comme tu l'à dit plus haut , c'est un chapitre de transition  :lol:
Impatient de lire le prochain qui s'annonce difficile pour nos héros  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 21 Février 2010 à 23:02:46
On reconnait un passage de la Saga Cell avec l'absorbtion des de C-17 et C18, et de l'OVA du cyborg C-13 quand il absorbe les composants des deux autres cyborgs... J'adore la tournure des évènements, vivement Mercredi !!!  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 22 Février 2010 à 17:11:34
Mercredi à attendre je ne sais pas si je vais tenir ^^

Sinon encore un excellent chapitre où tu prends le soin de bien détailler les actions et les passage important. Continu comme ca ^^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 22 Février 2010 à 17:29:45
Je le sais qu'ils allaient faire une sorte de Fusion ^^ !
C'est plutôt comme dans l'OAV Cyborg où C-13 absorbe C-14 et C-15 ^^ !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 23 Février 2010 à 09:36:30
Le passage ressemble énormément à celui des Cyborgs à une chose près : C'est que dans mon histoire, Guérik n'a pas d'états d'âme et s'empare de la puissance de ses alliés sans leur accord . Ca montre à quel point il peut être odieux !!

Merci à vous tous pour les commentaires !! Demain, vous aurez un plus gros chapitre, c'est promis =D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 24 Février 2010 à 09:26:48
Chapitre 21 : Mauvaises nouvelles

Guérik arborait un sourire des plus démoniaques. Il se sentait invincible, il se savait invincible. En deux temps trois mouvements, il avait mis Gotrunks et Téléro au tapis. Seuls se tenaient Gohoub et Gogeta. Les deux guerriers bouillonnaient au fond d'eux même. Etait-ce réellement perdu ? Non, ils ne le pensaient pas. Ils appartenaient à la race Sayenne, et ils ne devaient jamais se laisser abattre. Le démon gardait toujours ce sourire nargueur. On aurait dit qu'il s'agrandissait de seconde en seconde.

- Quelqu'un d'autre, peut-être ? s'exclama t-il dans la plus grande joie.

Pour Gohoub, c'était la phrase de trop. Ce dernier explosa en rage, et partit à l'assaut de cet être maléfique. Son aura rose s'amplifia au fur et à mesure qu'il s'approchait de Guérik. Ce dernier l'attendait, les bras croisés. La fusion commença par un coup de poing salvateur dans l'abdomen, puis continua par un coup de genou dans le bas ventre, suivit d'un coup de coude dans la nuque. Il se recula pour envoyer une vague Kikoha qui toucha de plein fouet la cible voulue. Un amas de fumée cachait pour le moment l'étendue des dégâts chez Guérik. Mais contre toute attente, ce dernier était resté les bras croisés, avec son sourire.

- Est-ce tout ce que tu peux faire, terrien ?
- Tu ne perds rien pour attendre, prend ça !!!

La fusion prit une position de côté, et expédia une vague bleutée de ses mains, son plus puissant Kikoha. Une nouvelle fois, la poussière qu'avait engendrée l'attaque laissait le suspens à son comble. Une nouvelle désillusion, car le démon se tenait toujours de la même manière. Toute cette scène mit le terrien dans une colère noire. Son aura rose s'agrandit incroyablement, et il se lança une énième fois sur son ennemi. Ses coups de poing, de pied ou de genou rencontraient soi le vide, soi la défense de Guérik, qui avait tout de même décroisé les bras. Voir ses adversaires s'énerver de la sorte l'amusait vraiment, même s'il ne le montrait pas forcément. "Continues Gohoub, épuises-toi bien" ricanait-il en lui. La fusion n'arrivait toujours pas à le toucher. Cette dernière décida d'utiliser la téléportation pour désorienter l'adversaire, mais cette technique demeurait être éprouvante, et le terrien savait qu'il ne lui restait pas beaucoup de temps avant de redevenir Sangohan et Oub. Il fallait absolument se débarrasser de ce monstre tant qu'il était encore temps. Il décida donc de préparer son ultime attaque. Il redescendit sur la terre ferme, et forma un Kaméhaméha entre ses mains.

- La plaisanterie a assez duré, Guérik !!

Le démon le regardait organiser son attaque, avec la même attitude d'insolence. "Il se fout de moi, c'est pas possible ! Il va voir ce qu'il va voir !! " ragea Gohoub. Sa boule de Ki tournait à pleine vitesse entre ses doigts, et il sentait monter la puissance en lui. Il débuta son attaque ultime. La vague d'énergie la plus puissante qu'il soit.

- KA...

Des gouttes de sueur perlaient sur son front. Son regard ne cessait de fixer le monstre.

- ME...

La boule bleue augmenta de volume une nouvelle fois. Le guerrier métissé n'avait jamais été aussi concentré.

- HA... ME...

L'aura du terrien s'amplifia de nouveau, et ses pieds s'enterraient dans le sol. Le Ki de ce rayon dépassait les limites. Dépasser ses limites.

- AAAAHHH !!!

La vague bleutée partit. Sa circonférence faisait froid dans le dos. Elle arrivait tout droit vers Guérik. Ce dernier savait qu'il ne fallait pas prendre cette attaque à la légère. Il était content de voir, enfin, une offensive digne de ce nom. Il augmenta son aura noire se mit en position de défense, avec les bras le protégeant. Le Kaméhaméha arrivait à destination, et on vit la vague frapper le monstre de plein fouet. L'impact fit un bruit assourdissant, et explosa quelques rochers au loin. Le vent s'était levé, et le sol se divisait en plusieurs parties. Malgré tout, le Sayen ne pensait qu'à son attaque, qu'il essayait d'améliorer de seconde en seconde, pour enfin venir à bout de ce monstre. Il puisa une dernière fois dans ces réserves, et la vague prit une dimension jamais atteinte. C'était désormais sûr que Guérik luttait contre la douleur. "Il doit forcément la sentir passer, celle-là" pensait-il. Cependant, pendant que le Ki de Gohoub baissait, celui de Guérik restait intact, ou plus, il grimpait en puissance. Peu à peu, la vague bleutée se réduisait, et une fumée épaisse fit son apparition. Gohoub posa un genou à terre, et suffoquait grandement. Son regard était presque vide. Il savait que ce n'était pas fini, car il ressentait toujours la présence de son ennemi. La seule chose qu'il espérait, c'est que ce dernier soit désormais bien affaibli. Les poussières se dissipèrent, l'ombre de Guérik se profilait de plus en plus. Il était en position de défense, les bras devant sa tête. Peu à peu, on put remarquer que son large pantalon était troué, et que son corps saignait par endroit. Son sourire avait disparu. Il rabattu ses bras devant lui, et posa pied à terre. Ses yeux ne cessèrent de fixer son opposant.

- Je te tire mon chapeau, jeune guerrier. Ta puissance et ton dévouement sont exceptionnels. Ton attaque m'a fait un peu de mal, je le reconnais. Mais, ça ne suffira pas... ahaha, ria t-il soudainement.
- Je suis épuisé. Je ne peux plus rien.. souffla le Sayen. Mais je ne te laisserai pas jouir d'une possible victoire !!!

Le guerrier métissé se propulsa vers Guérik, et le rua de coup. Sa vitesse et sa force n'étaient plus les même que tout à l'heure. Si bien que Guérik esquivait facilement l'attaque menée par son adversaire. Après s'être amusé avec le terrien, le monstre décida de passer à l'action. Il avait mis hors d'état de nuire Gotrunks et Téléro. Il voulait en faire de même pour Gohoub, afin de pouvoir se battre avec Gogeta. Il attrapa au vol le poing que lui destinait le métisse, et lui tourna vivement le poignet. La douleur se fit entendre. Le démon poursuivit son offensive, en tirant sur le poignet cassé, et infliger un coup de genou dans le ventre de la victime, qui cracha du sang. A l'aide de ses doigts, il forma cinq minis boules de Ki, qui vinrent se loger sur le visage de Gohoub, et qui l'expédia dans les décombres, inerte. Son aura disparut, et son Ki ne se faisait presque plus ressentir. Guérik se retourna, et regarda Gogeta. Ce dernier rageait en lui, il savait qu'il était le dernier espoir de l'Univers, désormais. Il fixait son unique ennemi s'approcher de lui.

- Il ne reste que nous deux, à présent, dit calmement le démon.
- Oui, et un seul doit ressortir vivant de ce combat, Guérik.

Le vent se mit à souffler de plus en plus fort, le ciel s'assombrit de nouveau, si bien que même les nuages portaient cette couleur. Des éclairs firent leur apparition. Le Ki déployé par les deux guerriers était exceptionnel, et ne serait vraisemblablement jamais égalé. La tension était à son comble. Mais tous deux arboraient un sourire. Plutôt confiant pour Guérik, plutôt de stress pour la fusion. Ils se placèrent en position de combat. Puis, ils disparurent chacun grâce à la téléportation. Les coups se distribuèrent avec acharnement. Les deux antagonistes se paraient à chaque fois, créant des ondes de choc monumentales. Les genoux s'entrechoquèrent, les poings, les têtes, tout. Les boules de Ki s'éparpillaient par centaine, et les esquives ne se comptaient plus. La plaine était devenue, au fil de tous les combats, un endroit apocalyptique. Tous les arbres furent arrachés, les rochers éclatés. Mais maintenant, même Gogeta n'y pensait plus, la survie de l'Univers passait devant tout, et lui seul pouvait empêcher l'hécatombe. Son poing frappa la joue de Guérik, avant d'encaisser à son tour un crochet, dans les côtes par contre. Alors qu'il réussit à cogner le ventre de son ennemi avec le genou, il prit un violent coup de coude dans la nuque. Chaque coup était rendu. Pour le moment, personne n'avait l'avantage. Les deux guerriers se reculèrent, en gardant leur position de défense.

- Tu es un adversaire redoutable, Guérik.
- Tu te défends bien, Sayen. Mais, es-tu sûr que ça suffise ?
- Constate par toi-même, monstre.

La fusion se concentra au maximum. Ses yeux s'écarquillèrent, ses poings se refermèrent sur eux-mêmes. Une forte couleur dorée l'engloba. Ses longs cheveux jaunes se levèrent, et les éclairs l'entourant disparurent. Le sol sur lequel il était posé forma une colonne, et il souleva Gogeta dans les airs. Ce dernier voulait être à son apogée, le seul moyen pour vaincre ce foutu Guérik. Il commençait à crier peu à peu :

- Aaaaaaaaaah...

On sentait la puissance monter en lui, une puissance inimaginable. Tout à coup, il releva la tête et ses bras s'écartèrent davantage. Son corps se cambra davantage en arrière. Son cri se fit mieux entendre, faisait trembler toute la terre entière :

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHH !!!!

Désormais, l'aura de Gogeta l'entourait et jaillit de tout son être. Elle était incroyablement grande. Guérik se tenait toujours en position de défense, regardant attentivement son adversaire.

- Tu ne me fais pas peur !!

Le combat repartit de plus belle. Cependant, on remarquait plus de détermination et de puissance chez le Sayen. Ses coups partaient plus rapidement, et sa précision s'accrût. Il réussit à propulser Guérik dans les airs à l'aide d'un uppercut, et continua par un enchaînement de grande classe et extrêmement vif. Ses poings percutèrent à maintes reprises le facial de l'ennemi, et il lui brisa sa garde à l'aide d'un superbe coup de pied retourné. Il profita de ce petit moment pour envoyer une boule de feu dans le thorax du démon, qui fut projeté un peu plus loin. Il suivit sa victime en volant, et lui asséna un monstrueux coup avec les deux moins jointes. Mais alors qu'il allait réceptionner son ennemi au sol, son coup de pied rencontra le vide, et un poing le percuta dans la nuque. Gogeta tituba, et sentit ses bras partir vers l'arrière, agrippés par les mains de son adversaire. Les pieds du monstre propulsèrent au loin la fusion. Cette dernière stoppa sa course et se retourna d'un coup pour mettre sa tête dans la poitrine de son opposant. Mais celui-ci avait encore anticipé et plaça sont genou, ce qui fracassa le nez du Sayen.

- Pas trop amoché ? ricana le démon.
Les deux opposants se reculèrent l'un à l'autre.
- Tu as vraiment un talent incroyable au combat, mais malheureusement, tu ne pourras pas me battre. Et le combat ne peut pas durer indéfiniment, il faut un vainqueur, et ce sera MOI ! s'exclama Guérik.

Aussitôt qu'il eut fini sa phrase, une boule de Ki atteignit le ventre de Gogeta. Ce dernier ne savait même plus ou se trouvait son ennemi. Au-dessus ? Non, à gauche ? Non. Ou pouvait-il bien être ? Soudain, une douleur se fit ressentir au niveau de la cuisse, puis du cou, du tibia, de la pommette. Le Sayen ne savait plus où donner de la tête et ne sentait même plus son adversaire. Il tenta de parer les coups, grâce aux mouvements de l'air. Mais justement, Guérik se déplaçait tellement vite, que le vent soufflait plus fort qu'à l'accoutumée, et il demeurait impossible pour Gogeta de découvrir sa position. Soudain, il s'arrêta net devant le Sayen.

- Tu vois, à pleine vitesse, tu ne peux même pas me voir. Voyons ce que tu vas faire lorsque je serai à 100% de puissance.

Et le démon se volatilisa à nouveau. Ses coups devenaient de plus en plus brusques, et Gogeta peinait à rester au moins debout. Il commençait à visionner Guérik, il anticipait mieux ses déplacements. Mais chaque choc le faisait vaciller à cause de la puissance des coups. Au corps à corps, l'être maléfique était indéniablement le meilleur.

- Attention, voila un de mes Kikohas préféré !!

Une vague noire parsemée de petites lumières blanches se dessina devant Gogeta, qui mit les mains en avant pour atténuer la vitesse du rayon, ainsi que sa puissance. Mais la pression était trop forte, et la vague engloutit le Sayen, qui retomba quelques mètres plus loin. Il eut du mal à se relever, et vit Guérik face à lui, la paume juste devant son visage. C'était fini. La fusion craignait de ne pouvoir aider les gens qu'il aimait, et par conséquent, de protéger l'Univers.

- Ce combat a été magnifique, je te félicite. Mais ta dernière heure a sonné. Il est vrai que tu m'as fait subir pas mal de désillusion, mais j'ai toujours réussi à m'en sortir. Tu retrouveras Troard, Ramu et Ezaïre en enfer ahahaha, jubila t-il.

La boule de Ki s'échappa de la main du démon, et un amas de poussière se provoqua, ainsi qu'une tranchée dans le sol.

- Ca y est, je suis l'être le plus puissant de l'Univers, rien n'y personne ne peut plus m'arrêter !! Il ne me reste plus qu'à éliminer pour de bons les autres guerriers.

Guérik se retourna, et chercha les membres de l'équipe Z, mais il ne les trouva pas. "Ou sont-ils passé ? " se demanda t-il.

- KA-ME-HA-ME...
- GARIC...

Le démon regarda en l'air, et vit Trunks, Sangoten, Sangohan, Oub et Téléro préparer une gigantesque vague d'énergie, l'un à côté de l'autre.

- Mais, comm...comment ça se fait... Ils ne devraient plus avoir de force.

Le démon regardait sans bouger ses cinq adversaires, tous très épuisés. Leur visage était inondé par la sueur, et immaculé par le sang. La plupart de leurs habits se déchiraient peu à peu. Mais tous on put se transformer en Super Sayen, hormis Oub, évidemment. Comment avaient-ils réussi à se trouver là ? Lorsque Guérik expédia son Kikoha dans la face de Gogeta, les fusions s'arrêtèrent toutes spontanément. Et profitant du temps mort provoqué par la défaite du Sayen suprême, les autres protecteurs de l'Univers s'étaient rassemblé et avaient mis au point ce plan, qui était d'envoyer ses dernières forces dans une vague Kikoha salvatrice, qui aurait peut-être raison du démon.

- Faîtes ce que vous voulez, vous ne me tuerez jamais !!
- AAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH !!!
- CANOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNN !!!!!

Les vagues partirent en même temps, avec une vitesse incroyable. Les rayons gigantesques se dirigeaient droit vers Guérik, qui se mit tout de suite en position de défense. Un tremblement de terre accompagnait le combat, avec un « Boum » assourdissant au moment de l'impact. La vague finale était bleu foncée, et elle empêchait de voir comment Guérik encaissait le Kikoha.

- Allez courage, il faut accentuer l'effort, s'écria Sangohan. AAAAH !!!

Tous les guerriers firent de même, et l'attaque ultime augmenta en volume. La puissance dégagée était incroyable, malgré les faiblesses des assaillants. Les secondes passaient, et la vague perdait en puissance. Oub tomba d'épuisement, et se claqua contre le sol. Puis Trunks et Sangoten perdirent connaissance. Sangohan sentit la force le quitter, et lui-même faillit. Téléro augmenta une dernière fois son Ki, rajoutant une charge supplémentaire dans le Kikoha, puis chuta, et mit un genou à terre. Le Sayen ne respirait presque plus. Nos héros se réveillèrent petit à petit, et cherchèrent autour d'eux la trace de Guérik. Mais, il n'était plus. Il avait disparu au fin fond de la Terre. Un trou béant avait pris place à l'endroit même du choc. Il était d'une largeur et d'une profondeur jamais vu auparavant.

- Attendez !!

Chacun se retournèrent, pris de stupeur quand ils virent Sangoku et Végéta ressortirent des décombres. Ils étaient beaucoup marqués par le combat, et tenaient tout juste debout :

- Je ne sens plus son aura, dit Végéta.
- C'est vrai, tu as raison, commenta Sangoku.
- C'est incroyable, cette force qui me poussait à me dépasser, s'étonna Trunks.
- C'est le sang Sayen qui coule en toi qui t'as poussé à surpasser tes limites, l'informa Téléro.

Nos héros se regardaient avec de grands sourires. La menace était éliminée pour de bon. Après tant de souffrance, de morts et de batailles.

- Je crois que tout n'est pas fini !!!

C'était Téléro qui avait parlé.

- Maintenant que Guérik n'est plus là, plus rien ne m'empêche de me battre contre toi, Végéta. Même si tu as atteint le niveau trois des Sayens, ma force est toujours au-dessus de la tienne.
- Je me ferai un plaisir de te tuer, Téléro. Tu n'as pas le droit de m'humilier comme tu l'as fait, en tenant tête à Ezaïre l'autre fois. Prépare-toi à mourir !! s'enragea le Prince des Sayens.
- C'est avec grand plaisir que je...

Ziiiip !! Un rayon transperça le dos de Téléro, qui tomba à genou, crachant du sang à tout va. Tous levèrent la tête, et virent sur un rocher l'ennemi qu'ils redoutaient tant. Il avait un bras complètement en sang, de multiples plaies, et un œil était fermé, mais il était toujours la, toujours vivant.

- Que c'est drôle de vous voir vous chamailler !! Et quel bonheur de savoir cacher son Ki, commença t-il à rire.

Non, Guérik n'était pas mort.

Que va-t-il se passer ? Comment nos héros pourront battre ce démon, alors qu'il n'y a plus de fusions ??

Vous le saurez dans le prochain chapitre : Le début de la fin
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 24 Février 2010 à 11:27:02
RAAAAHHH trop court encore !!!  ;D

J'adore la tournure des évènements, Guérik est vraiment terrible !!! on dirait que tu t'es inspiré de la mort de Trunks dans la saga Cell, avec le rayon...

Perso j'ai une petite idée de la tournure de la fin, mais je garde pour moi, on verra si je me suis trompé dans ma prévision...

J'adore, et je suis sincérement convaincu qu'un anime sur ton histoire aurait du succès.

Si tu veux des illustrations de tes personnages, tu peux essayer de regarder dans le bestiaire de Dragon Quest VIII, les dessins sont de Toriyama-Sensei... ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 24 Février 2010 à 11:49:29
Purée j'ai adoré ce chapitre !
Surtout quand les cinq guerriers ont fusionnés leurs attaques.
Sinon ca fait un peu comme dans Cell ou Guerik envoie un rayon sur Téléro ! Magnifique chapitre !

J'ai hâte de voir le prochain ^^ C'est pour quand !

Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 24 Février 2010 à 13:54:10
'tin j'avais pas vu le chapitre 20 du coup j'ai lu les 2 a la suite

:ha: ENORME  :ha:

la narration est tout simplement SPLENDIDE le combat est HYPER BIEN retranscrit (j'l'ai vu dans ma tête  :o )
vivemment la suite j'suis TROP préssé

et vivement la version anime  :ha:  :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 24 Février 2010 à 15:17:23
 :ha: :ha: :ha: :ha:

Merci pour tous vos commentaires !! Chapitre pas assez long ? Ok, j'ferai mieux la prochaine fois :P

Un grand merci à vous, vos encouragements me poussent à écrire, vraiment
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 24 Février 2010 à 19:09:56
La fin est semblable à quand Goku a fait le Genkidama sur Freeza et qu'il est revenu en tuant PIccolo et Kuririn, ou bien quand Goku s'est téléporté sur la planète Kaïoh pour que Cell ne détruit pas la Terre et qu'il revient en tuant Trunks !

Sinon, c'est un excellent chapitre !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 24 Février 2010 à 20:10:13
 :ha:   :rage:   :ha:
Toujours aussi  :goku:
Vivement le prochain  ^u^  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 24 Février 2010 à 20:34:26
 :ha: :ha:

Merci 3po ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 24 Février 2010 à 20:42:39
Je viens de lire les 5 premiers chapitres, et j'avoue que j'aurais pas dû m'arrêter :lol: Ta fiction est très bonne ^u^ J'ai hâte de lire la suite (je fais une petite pause :lol:).
J'espère que la suite est aussi bonne voire meilleure, et je te souhaite de continuer comme ça pour la fin de ta fiction (tu approches de la fin, je crois ?) et pour ta seconde ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 24 Février 2010 à 20:55:34
 :ha: :ha:

Merci Yoyo ça fait plaisir !! Bah, d'apres les commentaires que j'ai eu, la fiction devrait s'améliorer !! Et pour ma seconde fic, j'ai écrit un prologue, 3 chapitres, mais je n'en suis pas satisfait, donc j'ai stoppé

Bonne chance à toi :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 26 Février 2010 à 11:42:25
Alors, à quand la suite, je suis impatient moi !!!  :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 26 Février 2010 à 19:28:22
 :ha: :ha: :ha:

Je suis en train d'écrire donc le prochain chapitre devrait arriver demain !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 26 Février 2010 à 19:59:06
J'ai hâte d'être à demain !  :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 27 Février 2010 à 19:04:48
Chapitre 22 : Le début de la fin

Téléro était à genoux sur le sol, la main plaquée sur son trou au niveau du thorax. Le sang coulait à flot de sa bouche et de sa blessure. Sangoku et les autres le regardaient avec peur. Ce retournement de situation était fracassant pour eux, et désormais, ils étaient en bien mauvaise posture. Les fusions ne pourraient pas se reformer avant une heure, et les batteries de nos héros étaient presque à plat. Déjà que Sangoku et Végéta n'avaient pas réussi à le vaincre sous la forme de Gogeta, comment nos amis arriveront à le faire sous leur forme originelle ?

- Ahaha, ça fait déjà un en moins !! exulta Guérik. Vous ne pouvez plus rien contre moi !!

La colère se lisait facilement sur les visages de Sangoku et de sa bande. Ce dernier regarda Téléro, en train d'agoniser par terre.

- Raah, et on a plus de Senzus, en plus !! ragea t-il.
- Et toi, le sale monstre la...
- C'est à moi que tu parles ?? s'étonna Guérik.
- Oui, c'est à toi, espèce d'enfoiré. Je ne vais pas me laisser faire par un maudit démon.
- Que comptes-tu faire, m'attaquer ??
- Prends garde à toi !!

Nos héros ne purent le retenir. Végéta s'envola à la rencontre de l'ennemi. Les poings fermes, l'aura dorée retrouvée, le Prince Saiyen montrait toute sa détermination...

**

Sangohan essaya de relever Téléro. Celui-ci était tout blanc, et il avait du mal à retenir le sang qui coulait de sa blessure.

- Qu'est-ce qu'on peut faire ? demanda le fils de Sangoku.
- Ne... ne vous occupez pas de moi, allez... plutôt aider Végéta...
- Tu es le seul qui peut détruire le monstre, à présent. Tu es bien meilleur que moi, ou bien Végéta. Il faut que tu restes en vie, et que l'on trouve un moyen de soigner cette fichue blessure !! argumenta Sangoku.
- Merci... pour... les compliments... Je ne... peux pas rester la... sans rien faire...

Le Saiyen avait du mal à parler. Mais contre toute attente, le frère de Végéta se releva. Son regard était froid, et fixait Guérik. On aurait dit que la douleur n'existait plus...

**

Végéta s'était transformé en Super Sayen 3, sa plus puissante transformation. Il s'était enragé à la vue de son frère, presque mort. Il ne comprenait pas ce sentiment, car il détestait Téléro au même point que Sangoku lors de leur premier affrontement. C'était sûrement le fait de vivre et de protéger la Terre qui provoquait une telle pensée. Ce moment lui rappela l'instant où Cell avait tué Trunks, il y a déjà fort longtemps. Mais l'adversaire n'était pas pareil. Et le Prince sentait son infériorité. Mais il appartenait à la race Sayenne, et ce sentiment le poussait à se battre de plus en plus fort, de plus en plus vite. Cependant, ses coups paraissaient à peine chatouiller son adversaire.

- Tu es vraiment borné, Végéta. Ton tour viendra, tu sais. Je ne voulais pas te tuer tout de suite, mais tu en as décidé autrement !! s'exclama soudainement Guérik.

Le monstre esquiva un coup de poing de notre ami, et envoya son droit dans sa face. Végéta retomba vers l'arrière, et ne put qu'encaisser le deuxième crochet, du gauche cette fois-ci, dans son abdomen. La douleur était atroce. Végéta manquait d'air, et crachait même du sang. Sa fatigue prit le dessus, et ses cheveux redevinrent normaux, c'est-à-dire courts et noirs. Rapidement, Guérik se trouva derrière lui, et lui asséna un coup sur le crâne, renvoyant le rival de Sangoku vers le sol. Il s'écrasa lourdement, dans un énorme bruit. Guérik redescendait tranquillement quand il vit son adversaire ressortir des décombres. Le guerrier savait qu'il n'était pas de taille, mais il n'allait pas se laisser faire pour autant. En titubant, il s'approcha de Guérik, et lui envoya son poing dans la figure, avant d'expédier son coude dans une de ses côtes. Il prit la tête de son opposant, et la fracassa contre son genou. Le démon recula en arrière, et reprit une posture normale. Du sang coulait de sa lèvre inférieure. Mais il fit un grand sourire et lécha le liquide rouge avec sa langue.

- C'est tout ? lâcha t-il.

Végéta était maintenant pétrifié. Certes, il n'avait plu beaucoup de force, mais il pensait que ses attaques causeraient un minimum de souffrance à Guérik. Mais il se trompait. Sa puissance n'était rien à côté de celle de son ennemi. Il ne vit même pas arriver l'être du Mal sur lui et lui faire parvenir un coup de pied dans la poitrine qui le projeta en arrière, l'air inerte. Grâce à sa prodigieuse vitesse, Guérik rattrapa le Prince Sayen au vol et lui enfonça le poignet dans la joue, avant de le saisir au col, et de l'enchaîner de coups de poings à diverses endroits du visage. Le sang giclait beaucoup, et Végéta commençait à perdre connaissance. Tout à coup, il se sentit jeté par Guérik, puis il retomba sur la terre ferme. Une lumière noire l'éblouissait, et Végéta ressentit une atmosphère chaude se rapprocher de lui. C'est alors qu'il prit de plein fouet une boule de Ki, qui l'envoya dans un tas de pierre. Sa vue lui faisait défaut, ses membres tremblaient, non de pas de peur, mais de douleur. Il sentait ses forces le quitter. Guérik s'approchait de lui en marchant, très lentement, en arborant un sourire des plus démoniaques.

- J'aime vraiment ce nouveau corps, il m'apporte une puissance exceptionnelle. Tu ne trouves pas, Végéta ?

Le Sayen ne répondait pas. Sa position en disait long sur son état. Un genou à terre, et un coude sur un rocher pour le maintenir. Un œil se fermait tout seul, et d'énormes gouttes de sueurs perlaient le long de son front.

- Ahahaha, regarde ton état, tu es pitoyable !! renchérit Guérik. Je ne sais pas quoi faire, te tuer maintenant, ou te laisser agoniser ? Sache que le prochain sur la liste est... ton fils !!

Le visage de Végéta se figea, les yeux fixés dans ceux de Guérik. Son regard avait changé, le seul œil que l'on pouvait voir montrait à la fois la colère, mais aussi le désespoir.

- Finalement, je pense que voir son fils mourir, c'est pire que mourir justement, ahaha !!!
- Ne.. fais pas... ça... lâcha le Prince.

Guérik s'envola, mais reçut une boule de Ki dans le dos. Végéta s'était relevé, tant bien que mal, et il essayait de retenir le monstre.

- Tu m'énerves, Végéta !! Tant pis pour toi, tu vas aller en enfer !!!

Guérik se reposa par terre, juste devant le rival de Sangoku. Ce dernier reçut un coup de pied qui lui brisa le nez. Il vacillait sur la gauche, et se vit propulser vers la droite, à cause d'un nouveau coup de pied dans la joue. Le Sayen s'écrasa une nouvelle fois. Désormais, son seul œil ouvert commençait à voir flou. Il voulait se relever, mais il n'avait plus de force. C'était vraiment la fin pour lui.

- Ton courage m'amusa beaucoup, Végéta. Tu es digne de ta race. Mais tu vois, on trouve toujours meilleur que soi-même !!

Le démon prépara un Kikoha, plaçant sa main devant le corps agonisant de Végéta.

- Adieu !

**

- Qu'est-ce que l'on peut faire, papa ? demanda Sangohan.
- Je n'ai plus de force, Sangoku. Ce monstre est vraiment trop puissant, dit Oub.
- C'est vrai. Guérik me rappelle Broly. Il était indestructible, mais en alliant nos forces au maximum, on s'en était débarrassé. Il y a toujours de l'espoir, les enfants.

Les guerriers étaient non loin de la zone de combat entre Végéta et Guérik, et il voyait le Prince se faire malmener.

- Téléro, que comptes-tu...
- Ou est-il ? demanda Sangohan à son père.
- Trunks a disparu lui aussi, s'exclama Sangoten.

Sangoku regarda les alentours, il ne distinguait pas les deux guerriers, même leur aura ne lui parvenait pas. Soudain, il vit Végéta prendre un sérieux coup de pied dans la joue, l'immobilisant par terre.

- Végéta va se faire tuer, il faut faire quelque chose ! Vous, restez là, il faut vous reposer, on ne sait jamais...
- Papa...

Sangohan ne put finir sa phrase, Sangoku s'était déjà envolé. Le demi-Sayen ne savait plus quoi penser. Il était tout seul avec son frère et Oub. Il était en train de réfléchir, de peser le pour et le contre.

- Sangoten, Oub, vous êtes prêt ?
- Oui, on ne peut pas rester la à ne rien faire.

Les deux frères et le disciple de Sangoku s'envolèrent à leur tour.

**

La boule de Ki partit à la rencontre de Végéta. La sentence n'allait pas durer longtemps, juste quelques secondes. Le Prince vit le rayon noir de plus en plus proche, et mit ses mains devant lui par reflexe. Plus qu'une seconde, et le rayon l'atteindrait. Un gigantesque "BANG" se fit entendre. Guérik commençait à prendre des airs de victoire, son visage semblait radieux. Cependant, il sentait une sorte de résistance de la part de son adversaire. "Comment peut-il encore repousser mon attaque ? " Il accentua son aura, et poussa une dernière fois, augmentant la puissance de son Kikoha.

- Tu parviens encore à me contrer, Végéta. Je ne peux que te dire bravo, mais cette fois, c'est la fin !!

Le rayon noir s'enfonça dans le sol, et une poussière immense fit son apparition. Guérik soufflait un peu. Il était très puissant, mais la fatigue accumulée lors du combat se faisait ressentir. "Il faut que j'en finisse vite, la fatigue commence à apparaître".

**

Sangoku avait vu Guérik lancer son attaque sur Végéta. La puissance était telle qu'il dut se protéger à l'aide de ses avant-bras, et se poser sur le sol pour ne pas être rejeté dans le souffle.

- Oh non, Végéta !

Le Sayen n'arrivait plus à trouver son aura. Il regarda autour de lui, et vit ses deux enfants et Oub, réfugiés derrière une barrière de Ki qu'ils avaient créé à trois pour se protéger. Par contre, aucune trace de Trunks et de Téléro. Pourtant, il sentait leurs énergies, même celle du frère de Végéta, qui était très faible. "Ou peuvent-ils bien être ?" se demandait Sangoku. "Il faut à tout prix que je les retrouve, et avant Guérik. Nous devons préparer un plan d'attaque." Même Sangoku était un peu déboussolé par la situation, plus que critique. Notre héros décida de se rapprocher de la zone ou Guérik et Végéta avaient combattu. Le monstre était toujours là, et attendait que la poussière se dissipe avant de proclamer sa victoire, et partir à la recherche de ses autres adversaires. "Il faut que je rassemble tout le monde, et au plus vite."

**

Guérik avait l'air sérieux, et regardait étroitement l'amas de poussière. Cette attaque était imparable pour quelqu'un dans l'état de Végéta. Il était tout de même surpris que le Sayen ait pu résister quelques instants à son Kikoha. "Il m'aura impressionné de bout en bout, celui-là". Le monstre s'impatientait de plus en plus, voyant que la poussière ne partait pas. Il allait envoyer une boule de Ki pour dissiper ce qui le dérangeait, mais fut stopper net. Il commença à distinguer une jambe, et une ombre. "Il n'est pas au fond du trou ? Epatant" Mais contre toute attente, l'ombre en question se tenait debout, les bras tendu vers les côtés.

- Végéta, tu... tu n'es pas mort ? Guérik faisait les gros yeux, mais ne paniquait pas pour autant.

Un son de suffoquement se faisait entendre. L'ombre parvenait à trembler, à travers la poussière. Au bout d'un cours instant, il se mit même à rire.

- Qu'est-ce que tu peux être naïf, Guérik.
- Quoi ?
- Tu crois vraiment que Végéta aurait pu résister à une telle attaque ? Que tu es bête !!

Guérik ne comprenait plus. Qui pouvait bien être devant lui ? La fumée se dissipa, et l'ombre apparut à la lumière. Le monstre n'en croyait pas ses yeux. Téléro se tenait devant lui, sa tenue complètement déchiquetée par l'attaque, les yeux presque blancs, et du sang coulant de multiples plaies, dont son trou au niveau de la poitrine.

- Je ne me laisse pas abattre comme ça. Tu as agi comme un traître, par derrière. Tu ne mérites même pas que je... il cracha du sang... que je te parle.
- Pauvre fou, crois-tu vraiment que Végéta a résisté, malgré ta défense. Le rayon l'a forcément touché, et emporté en Enfer.
- Tu te trompes !!

Ce n'était pas Téléro qui avait parlé. Non, cette voix était plus jeune, et moins rauque.

- Mon père a bénéficié d'une double défense.

Effectivement, le jeune demi-Sayen recouvrait son père à l'aide de son corps, ce qui permit au Prince de ne pas recevoir le choc du rayon. Trunks avait reçu quelques particules du Kikoha de Guérik, mais il avait pu survivre sans problème.

- Ahaha, vous pensez être des héros, mais maintenant, je vous tiens tous les trois, et personne ne pourra m'empêcher de vous tuer.

Le Prince était presque inconscient, mais il parvenait à réfléchir, et le fait de se faire sauver par son frère et son fils représentait pour lui une honte imprévisible. Certes, il était toujours en vie, mais il ne le méritait pas. Depuis que ces satanés démons étaient venus sur Terre, il n'avait pas été capable d'en battre un seul. Même après l'entraînement dans la Salle de l'Esprit et du Temps, vaincre Ramu était pour lui une tâche impossible. Il ne pouvait pas repousser Trunks, se transformer puis se battre à nouveau. Mais c'était la chose qu'il désirait le plus en cet instant. Ce Guérik l'avait malmené comme un simple jouet, et une chose pareille n'était plus arrivée depuis l'époque de Bou. Végéta repensait à tout cela, mais un bruit vint perturber sa concentration. C'était Sangoku et les autres qui étaient arrivés sur les lieux.

- Vé... Végéta, est-ce que ça va ?
- Tu devrais demander ça à son frère, héhéhé, ricana Guérik.

Téléro avait rabattu ses bras, mais la douleur était incroyable. Il savait qu'il ne tiendrait plus très longtemps. Au fil des années, son corps s'était habitué aux douleurs atroces, rapprochant de la mort. C'est pour cela que Téléro arrivait à survivre.

- Poussez-vous !!! cria t-il.
- Téléro, que vas-tu faire ?? s'exclama Sangoku.
- Poussez-vous, je vous dis, Trunks, emmène Végéta plus loin, Sangoku, suis-le !!

Le Sayen était devenu subitement coléreux, et ses amis exécutèrent ses ordres. Sangoku avait accepté la décision de Téléro. Il se souvint du moment où il s'était transformé pour la première fois en Super Sayen contre Freezer. Malgré la présence de Sangohan, il n'avait pas hésité à lui crier dessus afin qu'il quitte la planète. Cependant, il savait que le frère de Végéta ne pourrait pas tenir face au monstre. Il voulait simplement gagner du temps.

**

Téléro regarda Guérik droit dans les yeux. Le monstre ne devinait pas les pensées du Sayen, et pensait qu'il voulait uniquement se battre et le tuer. Il ne se doutait pas que Téléro souhaitait juste perdre du temps avec lui, et permettre à ses amis de reprendre des forces.

- Tu es infiniment stupide, commença Guérik. Crois-tu vraiment me battre ?
- Je te laisse dans ton imbécilité, sale monstre. A nous deux !!

Le Sayen explosa sur Guérik, et lui fit parvenir un coup de poing dans la joue, et un coup de genou dans le ventre. Le démon eut le souffle coupé. "Comment peut-il me faire mal ? Il n'est même plus transformé, et a une blessure mortelle". Guérik ne se doutait pas que Téléro se battait encore plus férocement qu'avant. Il n'avait plus rien à perdre, et quitte à se battre cinq minutes, il voulait donner tout ce qu'il avait.

Un coup de pied dans le cou le fit revenir à lui, coupant ses pensées. Il bloqua le coude de Téléro, mais encaissa le poing dans le nez, le faisant tomber vers l'arrière. Il prit appui sur un rocher, et le fracassa en même temps qu'il démarra sa course vers son adversaire. Au moment de l'impact, Guérik se téléporta derrière son ennemi. Son coup de poing frôla la nuque du Sayen, puis transperça le vide. Téléro s'était téléporté lui aussi, juste devant Guérik. Il envoya un Garic Canon, qui expédia le démon dans les airs. Ce dernier parvint à se rétablir, et essuya du sang qui coulait de son épaule, ainsi que de sa pommette.

- Quelle surprise de te voir si puissant, Téléro. Toi et ton frère, vous m'impressionnez vraiment beaucoup. Mais attention à ma riposte !!

Le Sayen, sur le sol, sentit qu'il tremblait. Enfaite, c'était la terre qui tremblait. "Que se passe t-il, que prépare t-il ?". Soudain, il vit un rocher sortir du sol dans un amas de poussière, ayant la forme d'un disque coupant.

- C'est avec ça que tu comptes m'avoir ? ria nerveusement Téléro.
- Non, attends un peu avant de parler !!

Des dizaines et des dizaines d'autres rochers coupant firent leur apparition. Elles se placèrent de manière à être parfaitement aligné, entourant notre héros.

- Et maintenant, esquive moi tout ça. Je sais que tu n'as plus beaucoup de force, tu pourras les détruire toutes, mais la fatigue aura raison de toi.

Téléro regarda furieusement son adversaire. Mais il eut une idée. Juste au bon moment. Les rochers partirent vers lui, mais il se téléporta pour les éviter. "Tu n'avais pas pensé à ça". Malgré tout, cette technique l'éprouvait beaucoup, et comme l'avait dit son opposant, il ne ferait pas ça très longtemps s'il était amené à le refaire. Il perçut un sourire chez Guérik. "Qu'est-ce qu'il a ?". Le Sayen regarda autour de lui à nouveau, et vit que les rochers l'avaient suivi, malgré la téléportation.

- Merde !!! cria t-il.

Les rochers se ruèrent sur lui, prêt à le trancher en pièces. Il explosa son Ki, et détruisit l'un après l'autre ces fameux disque de pierre, dont les morceaux tombèrent sur le sol. Notre héros reposa pied à terre, au milieu de ces décombres. Il ne respirait presque plus, et gémissait. Il tomba à genoux. Guérik illumina son visage, et vint près de lui.

- Ca y est, c'est la fin pour toi.

Téléro ne répondait même plus. Le démon décida d'en finir avec lui.

- Ma fatigue s'est accumulé à cause de toi, mais notre petit combat m'aura diverti, je te félicite. Maintenant, ADIEU !!

**

Sangoku et ses amis se retournèrent, voyant Téléro à genoux. Végéta, qui avait pu se relever, ne savait pas quoi penser. C'était son frère. Mais il ne pouvait plus le sauver. Désormais, nos héros ne pouvaient que constater. La scène était épouvantable. Guérik releva Téléro, et forma une boule de Ki dans sa main, et la blottit au milieu du trou du Sayen. Il le jeta en l'air, et ferma ses deux poings. Téléro explosa entièrement, ne laissant aucune trace de lui. Les yeux de l'équipe Z restèrent figés devant l'atrocité de la mort du Sayen.

- C'est... c'est la fin... commenta Oub.
- Non, il faut y croire, lui répondit Sangoku. Il ne faut pas se laisser abattre. Vous voulez que l'Univers tout entier se fasse détruire ?
- Il faudra bien s'y faire.

La stupeur s'installa. Guérik s'était téléporté juste à côté d'eux. Il paraissait mal en point, à cause de ses nombreuses blessures, mais inspirait toujours la peur chez nos héros, hormis Sangoku.

- Sale monstre, tu vas payer pour tout ce que tu as fait !!

Sangoku s'élança sur Guérik, lui mit un coup de pied dans le cou. Ce dernier ne bougea pas, et écarta d'un revers de main notre héros.

- Ne sois pas si pressé. J'aimerai me reposer un peu. C'est pourquoi nous allons faire un petit jeu.


Téléro est mort. Et nos amis ne sont pas assez puissants pour contrer Guérik. Quelle idée a-t-il derrière la tête ? Est-ce la fin pour nos amis ?

Vous le saurez dans le prochain épisode : Le retour du Mal
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 27 Février 2010 à 19:29:05
Téléro est mort :O ! En tout cas, il a bien tenu malgré sa blessure !
Goku peut quand même le battre vu que Guérik est fatigué ! Ce lâche veut faire un jeu juste pour reprendre ses forces x') ! Par contre, je me demande ce qu'est le jeu.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 27 Février 2010 à 20:01:38
 :ha: :ha: Et ouai, il est mort !!!

Bah, ce sera un bon petit jeu, et oui, Guérik est machiavélique, pas lâche :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 28 Février 2010 à 10:25:31
Très bon chapitre, encore une fois, cette fic m'aura tenu en haleine jusqu'au bout, une petite pensée pour Téléro, il se sera battu jusqu'au bout, en Fier Saiyajin qu'il est (était...)

Hâte de voir ce qu'est ce petit jeu  ^u^  ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 28 Février 2010 à 12:05:39
Bon chapitre  :ha: avec une fin digne d'un prince pour téléro  :'( , impatient de lire le dénouement de cette fic  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 28 Février 2010 à 20:36:49
Malheureusement, on aura pas droit à une confrontation entre frère !!

Merci à vous pour les commentaires !! Je vous annonce qu'il ne reste que 3 chapitres à lire
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 01 Mars 2010 à 15:40:48
Encore un superbe chapitre ^^
Je n'aurai pas cru que Telero se soit lancer tête perdu face à Guerik !

Hâte de savoir la suite et ce qu'est ce petit jeu.

Encore trois semaines à attendre pour savoir la fin :p Hâte d'y être !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 02 Mars 2010 à 22:46:04
Merci Gohan !!! Le prochain chapitre samedi, comme d'habitude !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Mars 2010 à 08:02:36
Chapitre 23 : Le retour du Mal

Guérik se rapprocha de nos amis. Ces derniers ressentaient leur cœur battre à toute vitesse. Ce démon, ils le craignaient, comme ils craignaient la mort. Seul Sangoku trouvait le courage de parler.

- Ne crois pas que nous allons te laisser nous tuer sans rien faire !! La Terre n'est pas prête à rendre l'âme, et nous te le prouverons !!
- Ahaha, que dis-tu ? Le meilleur d'entre vous vient de mourir, je te signale. Mais ne t'inquiète pas, tu ne mourras pas maintenant, enfin, je ne pense pas.

Nos héros se regardèrent. Qu'avait-il en tête ? Peu importe, il fallait en finir vite. Sangoku avait parlé d'une tactique pour l'attaquer. Le monstre se disait fatigué, et hormis Végéta, personne n'avait combattu depuis l'arrêt des fusions. Toute l'équipe Z avait pu reprendre des forces, peut-être assez pour enfin terrasser l'être du Mal. Seul Végéta n'avait pas trop assimilé le plan de Sangoku, car il se remettait à peine de son combat explosif contre Guérik. Le Prince Sayen repensait sans cesse à sa défaite, honteuse une nouvelle fois.

- Ne t'inquiète pas, Végéta. Personne ne t'en veut ici, et personne n'aurait pu se battre aussi bien que tu l'as fait.
- Je n'ai pas besoin de ta pitié, Sangoku.
- Je sais, mais il faut que tu repenses vite au nouveau combat qui arrive. Nous devons en finir une bonne fois pour toute, s'enragea Sangoku.

Trunks et Sangoten se mirent à parler avec Oub et Sangohan. Chacun se demandait comment cette histoire allait se finir, et s'encourageait. Alors que l'équipe Z débattait sur la façon de se battre, Guérik fit racler sa gorge.

- Et bien, que faites vous ? demanda t-il.

Nos héros se mirent en position de combat, et augmentèrent vivement leur Ki. "Dire que je voulais me reposer un peu" pensa le démon. Il ne put penser autre chose qu'il encaissa un coup de poing de la part de Sangoten, suivi d'un croc en jambe armé par Trunks. Oub s'était téléporté, et envoya Guérik dans les airs à l'aide d'un puissant coup de genou. Sangohan le réceptionna par un coup sur le crâne, le faisant aussitôt redescendre vers le sol. C'est alors que Sangoku et Végéta, qui avait réussi à suivre le mouvement, proposèrent une attaque croisée du Kaméhaméha et de la Big Bang Attack. Le tout frappa en pleine face l'ennemi dans un bruit du tonnerre. Ce dernier retomba sur la terre ferme, et n'eut pas le temps de se relever que de nombreuses boules de Ki envoyées par Sangoten, Trunks, Sangohan et Oub l'enfoncèrent un peu plus dans le sol. Un cratère immense se forma, engouffrant complètement le démon. Chacun se rabattit sur le sol, fort fatigué de cette énième attaque portée sur Guérik. Ce dernier se releva, fou de rage. Végéta pensait que c'était la fin, que son heure avait sonné. Ce sentiment était partagé par la plupart des combattants. Mais contre toute attente, le démon restait de marbre. Sa rage passagère n'était qu'une comédie.

- Ce sentiment de désespoir, je le lis dans vos yeux, c'est si marrant !! pouffa t-il. D'ailleurs, j'ai envie de me reposer un petit peu...
- Quoi, crois-tu que nous sommes tes chiens ? Pas de pause !!! le coupa Végéta.
- Moi, oui, mais vous... Non ahaha !!

Nos héros se fixèrent, surpris par cette réponse qu'ils ne comprenaient pas.

- Vous allez comprendre... AAAAAAAAHHH !!!

Le démon se recouvra d'une aura noire, se concentrant au maximum. Le vent se leva une nouvelle fois, mais seul Oub avait besoin d'augmenter sa puissance pour ne pas être soufflé par l'air. Malgré tout, le monstre parvenait encore à parler à ses ennemis.

- Je vous concocte une petite surprise, qui vous plaira à coup sûr, se réjouit-il.

La scène ressemblait grandement à la transformation de Cell à son stade final. Le ciel arborant les couleurs de l'aura négative, ainsi que l'immense puissance reflétée obligèrent nos amis à rester sur leurs gardes. Car Guérik pouvait attaquer à tout moment. "Qu'est-ce qu'il est en train de préparer ? " se demanda Sangoku. Les minutes passèrent, et enfin, la lueur se fit de plus en plus éblouissante. Nos héros s'étaient posés autour du monstre, aux aguets pour contrer la moindre attaque. C'est alors que deux tâches noires s'extirpèrent de Guérik. Ces deux nouveaux éléments se retirèrent un peu plus loin, et se mirent également à briller de mille feux. L'équipe Z ne savait plus quoi faire, se mettre en garde face à leur ennemi, ou ces deux tâches ?

- Qu'est-ce qu'on fait, Papa ? interrogea Sangohan.
- Je ne sais pas, divisons-nous en deux groupes pour attaquer.
- C'est compris !!

Sangoten, Trunks et Oub s'attaquèrent aux deux ombres, et Sangoku, Végéta et Sangohan se ruèrent sur Guérik, qui était revenu à lui. Les trois héros s'apprêtèrent à lui envoyer une boule de feu, qu'il se téléporta subitement, se retrouvant derrière eux, expédiant une vague d'énergie les repoussant plus loin dans le ciel. Il esquissa un sourire qui n'échappa nullement à ses adversaires.

- Qui y'a-t-il, encore ??
- Je crois que vos camarades vont avoir besoin de votre aide !!

**

Les trois enfants arrivèrent en face des deux tâches. Un détail ne passa pas inaperçu. En effet, plus le temps passait, plus les ombres s'agrandissaient. Trunks paraissait quelque peu désabusé :

- Euh, on fait quoi, la ?
- Je sais pas, répondit Sangoten en hochant la tête.

C'est alors qu'Oub s'écarta des deux ombres afin de les attaquer avec des boules de Ki. Mais rien n'y faisait, elles restaient de marbre.

- Ca va pas être aussi simple qu'on le pensait, en déduit le terrien.

C'est alors que les deux tâches accélérèrent une métamorphose. On pouvait à présent distinguer une apparence humaine. Que faire dans ce cas la ? Soudain, Sangoten s'écria :

- Oh non, ils reviennent !!
- Comment ça, ils ?
- Regarde !!!

Effectivement, le fils de Sangoku avait vu juste. Les deux combattants se posèrent sur le sol, doucement. Leur visage n'exprimait aucune expression, ainsi que leur position, avec les bras le long du corps.

- Nous n'avons qu'une mission, vous faire mordre la poussière !!

Nos amis étaient effrayés. Comment cela se pouvait-il ? Comment Ramu et Ezaïre étaient revenus à la vie ?

**

- Oh non, Guérik les a fait revenir !! s'exclama Sangohan.

Le démon prenait plaisir à regarder cette scène, voyant ses opposants apeurés par ce nouveau coup du sort.

- Ils ne se rappellent de rien, par rapport à moi. Juste qu'ils ont pour mission de tous vous désintégrer. Et surtout, ne croyaient pas que je suis redevenu comme avant. Ma force n'a pas changé !! Mais, ne vous préoccupez pas de moi, allez plutôt aider vos enfants, ahaha !!

Le monstre exultait. Il avait trouvé le moyen de se reposer, de reprendre des forces. Le tout, en ne laissant aucun répit à ces maudits terriens.

Sangoku s'était téléporté à temps. Il fit éviter le coup de poing de Ramu à Trunks. L'être du Mal souriait. Il se rapprocha du père de Sangohan, le provoquant en duel. Le Sayen n'hésita pas à se précipiter sur lui, malgré son peu d'énergie. Malheureusement, le combat était à sens unique, car seul notre héros prenait des coups de toute part. Ramu l'enchaîna d'une droite dans la pommette, avant d'envoyer un coup de pied circulaire, et son coude dans le dos. De nombreuses boules de Ki noires vinrent propulser Sangoku sur le sol, ou il s'écrasa lourdement. Sangohan vint à sa rescousse, avec un coup de pied sauté dans le cou de Ramu, qui fut déstabilisé durant un instant. Le demi-terrien en profita pour préparer un Kaméhaméha rassemblant une bonne partie de sa puissance. Le rayon partit vite, mais d'un revers de main, il fut dévié par la cible. Cette dernière se rua sur Sangohan, à bout de souffle, et l'envoya au tapis à l'aide d'un coup de tête, suivit d'un coup de genou dans l'abdomen. Une nuée de boules de feu finirent l'enchaînement. Trunks s'était téléporté derrière Ramu pour lui asséner un coup sur la colonne, mais ce dernier avait senti l'attaque et se téléporta également. Il infligea au fils de Végéta un enchaînement avec ses deux poings dans les deux pommettes, les deux coudes dans les côtes et les deux genoux dans l'abdomen. Trunks retomba doucement mais sûrement vers le sol. Ramu laissa les trois corps inertes, et regarda brièvement Guérik, qui semblait méditer. Mais très vite, il se téléporta vers l'autre combat.

L'autre combat, il opposait Végéta, Sangoten et Oub à Ezaïre. Le Sayen, fatigué de tous ses précédents duels, baissait le rythme très facilement, permettant à son adversaire de le frapper à différents endroits sensibles. Le Prince se retrouva rapidement au sol, inerte. Seuls Sangoten et Oub pouvaient à présent se battre. Mais les deux enfants ne faisaient pas le poids, même à deux contre un. Ezaïre se déplaçait très vite, esquivant les coups de ses protagonistes, et contre attaquait sans relâche. Soudain, elle attrapa la jambe de Sangoten, et envoya le garçon dans Oub, qui eut le souffle coupé. Profitant de ce léger manque d'attention, elle mit un coup dans la nuque de Sangoten, et prit son crâne, afin de le fracasser face à son genou. Un filet de sang se dégagea de la bouche du fils de Sangoku, qui se tenait la mâchoire, gémissant comme il pouvait. Il vit Oub se faire massacrer, Ramu arrivant derrière lui asséner un coup de pied dans la colonne, expédiant le pauvre terrien vers Ezaïre, qui ne se fit pas prier pour le renvoyer à l'aide de son poing. Et comme bouquet final, l'élève de Sangoku s'empala dans les roches à cause d'un ultime coup de pied retourné de la part de Ramu.

- Il ne reste que toi, on dirait, commença Ramu.
- Vous ne me faites pas peur, je me battrai jusqu'au bout...

Il ne put finir sa phrase, Ezaïre lui avait déjà rentré son poing dans le ventre, mais le Sayen, dans un élan de courage, parvint à se rabaisser, évitant le coup de pied de Ramu, qui se termina dans la joue gauche de la guerrière.

- Tu pourrai faire attention, tout de même !!
- J'ai pas fait exprès, c'est bon !!

Les deux démons se disputaient. La scène était presque drôle. Mais la situation de nos amis, elle, ne l'était pas. Désormais, seul Sangoten était encore conscient. Ce dernier se réfugia derrière un tas de roches. Il réfléchissait à une solution. Mais il ne trouvait rien. Tout était fichu. La fin était proche. Mais un silence étrange lui fit rouvrir les yeux. Ses adversaires ne se querellaient plus. Puis, une chaleur lui brûla la nuque, et le projeta vers l'avant. Il transperça l'amas de roches, et se fit réceptionner par un crochet dans la face. Ramu fit volte face, et percuta le demi-Sayen avec son pied. Alors qu'il ne put dire "ouf" il reçut un coup de boule qui lui brisa l'arcade.

Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Mars 2010 à 08:03:04
**

- Il faut... que... que j'aille aider Sangoten...

Trunks se releva tant bien que mal, une main protégeant son épaule gauche, touchée par les différentes attaques qu'il avait subit. Le meilleur ami de Sangoten regarda autour de lui. Quel désastre ! La Terre ressemblait plus à l'Enfer qu'autre chose. Il n'y avait plus aucun arbre, seuls des tas de roches, ou alors des cratères. Il ne savait pas si les grandes capitales étaient encore intactes. Mais, le plus important n'était pas ça, il devait absolument venir en aide à son ami.

- Vi... vite, s'encouragea le fils de Végéta.

Il s'envola à une petite allure, regardant autour de lui afin de voir Sangoten. C'est alors qu'il le vit s'écarter vivement sur la gauche, suite à une charge de Ramu. Puis, il regarda, impuissant, au coup porté sur le crâne de son ami qui l'envoya au tapis. Malgré le tunnel qu'il creusa à la suite de sa chute, Sangoten explosa son aura, et parvint à s'extraire du sol ou il se posa. C'est à ce moment qu'il remarqua Trunks. Celui-ci s'arrêta à ce niveau. Les deux guerriers étaient désormais côte à côte.

- Nous sommes deux contre deux... Merci Trunks...
- C'est normal, je ne... je ne te laisserai... pas comme ça...

Les visages de Ramu et Ezaïre étaient dubitatifs, parfois. Comme ci Guérik avait complètement enlevé leur mémoire. La seule chose dont ils étaient certains, c'était la destruction de ces Sayens, de ces terriens. Ils s'élancèrent l'un derrière l'autre, Ramu en premier, à l'assaut de leurs opposants. Au dernier moment, les deux monstres se dispersèrent pour attaquer en un contre un. Sangoten ne vit même pas arriver le poing d'Ezaïre, et Trunks réussi tant bien que mal à se protéger du genou de Ramu. Les deux terreurs se téléportèrent derrière les deux enfants, et les propulsèrent chacun l'un vers l'autre. Le choc fut terrible, et les deux Sayens se retrouvèrent par terre.

- Si on se met à se taper, on va pas s'en sortir, héhé...
- Sangoten, merci de ton intervention...

Une secousse venant de leur dos stoppa leur discussion. Ramu sortit de la terre, les deux poings en avant, percutant les deux enfants, qui tombèrent une nouvelle fois. Ezaïre et son acolyte les relevèrent par le col, les lancèrent légèrement dans les airs, puis les rattrapèrent soudainement. Trunks et Sangoten sentirent une force tenace les enfoncer vers l'ennemi. En effet, leur opposant respectif tentait de réduire en poussière. Cette scène était similaire à celle qu'avait vécut Sangohan face à Bojack. Les cris stridents se perdaient dans le vent, les giclées de sang devenaient de plus en plus régulières. La résistance des deux garçons semblait de moins en moins forte. Les yeux commençaient à se fermer, puis l'inconscience pointa le bout de son nez. Ezaïre laissa retomber Sangoten par terre, puis le balaya d'un coup de pied dans les côtes. Elle ressaisit le Sayen par sa tunique, et lui envoya un aller-retour de baffe. Pour finir, une boule de Ki dans le ventre expédia une ultime fois le frère de Sangohan vers les cieux. De son côté, Trunks parvenait à résister. Un œil à moitié fermé, les dents serrées et les veines qui ressortaient, le fils de Végéta se défendait comme un diable. Mais le rapport de force était trop inégal. Le sourire qu'arborait Ramu en disait long sur sa domination. Il n'utilisait pas toute sa puissance, mais prenait un grand plaisir à voir son ennemi se débattre, tout en connaissant l'issue du combat. Pour se distraire, il s'envola dans les airs, toujours avec Trunks contre lui, et se rabattit violemment sur les caillasses, arrachant le dos de la victime. Voyant que Trunks continuait de se défendre, il resserra l'étreinte. A ce moment, les choses se compliquèrent. Le souffle coupé, il n'arrivait plus à respirer. Il sentait craquer ses os, un à un. L'usage de ses bras devenait presque impossible. A chaque fois que Ramu augmentait sa force, l'aura de Trunks explosait soudainement pour disparaître une seconde après. "Ou est Sangoten ? " arriva t-il à penser. Il réussi à détourner la tête, et vit son ami face contre terre, sans aucun mouvement. "Oh non, c'est la fin !" Ramu continua sans cesse, et Trunks, malgré son courage, finit par s'évanouir. Le monstre relâcha l'étreinte, et laissa s'écraser le fils de Végéta sur le sol. Un large sourire se dessina sur le visage de l'agresseur, et se tourna vers sa compatriote.

- Nous avons fini notre travail, Ezaïre.
- Oui, enfin, répondit-elle, le regard vers Guérik.

Conte toute attente, les deux démons s'envolèrent à vive allure en destination de Guérik. Ce dernier fit les gros yeux un instant, avant de se mettre en position de combat. "Qu'est-ce qu'il leur prend ?". Ezaïre préparait une boule de Ki dans sa main droite, s'apprêtant à la lancer. Ramu augmentait son aura de seconde en seconde, le regard noir. Guérik commençait à paniquer, ne comprenant plus la situation. Malgré tout, aucune expression sur son visage ne laissait deviner ses ressentiments. "Très bien, tout ne va pas se passer comme je l'avais prévu, mais je ne devrai pas avoir de mal à les vaincre, même si ce sera plus dur que ces terriens". Ramu avait préparé lui aussi une vague de Ki, tout laissait à penser que les deux combattants concoctaient une attaque combinée.

**

Sangoku parvint à se relever. Encore une fois, l'équipe Z avait succombé aux assauts de leurs ennemis. Un peu plus loin, il vit son fils Sangohan, en train de geindre sur le sol, non loin d'Oub. Enfin, en se retournant, il reconnut Végéta. Le Prince s'était relevé également. Les deux pères cherchaient leur fils respectif. C'est ainsi que Sangoku retrouva Sangoten dans un état pitoyable. Son pouls était très faible, et il avait perdu complètement connaissance. Quand à Trunks, son père l'avait recueilli dans ses bras. C'était sûrement la première fois. Le Sayen, si fier, avait laissé couler une légère larme, que personne ne put distinguer, de désespoir, mais aussi d'amour envers son fils. Ce dernier rouvrit légèrement les yeux. Il n'arrivait pas à tenir debout, une de ces jambes était probablement cassée. Contrairement à ce qu'il pensait, ses bras avaient tenu le choc. Soudain, il repensa à son meilleur ami, et ne put que constater les dégâts par rapport à son état.

- C'est affreux ce qu'il arrive, Papa.
- Je sais bien, Trunks, mais il faut y croire. Nous sommes Sayens, nous les vaincrons, j'en suis sûr !!
- J'en suis sûr aussi, approuva Trunks, un sourire retrouvé.
- Je suis content de t'entendre dire ça, Végéta.
- Nous ne pouvons pas les laisser nous battre de la sorte ! s'énerva petit à petit le Prince.
- A nous six, nous finirons par y arriver ! proclama Sangoku.

A présent, chaque combattant était revenu à lui-même. C'est alors qu'ils virent leurs deux ennemis prêts à attaquer Guérik.

- Que se passe t-il ? questionna Sangohan.
- Je crois qu'ils ont retrouvé la mémoire, répondit son père.
- C'est le moment d'attaquer également, ça nous fait deux alliés de plus, s'emballa Oub.
- Je ne pense pas, ils veulent régner seuls, sans Guérik, mais aussi sans nous, répondit sèchement Végéta.
- Oub, que fais-tu...

Sangoku ne put finir sa phrase que son disciple s'envola pour lui aussi attaquer Guérik.

**

Les deux démons se rapprochèrent de Guérik. Désormais, une courte distance les séparait. Les paumes des nouveaux ennemis de Guérik rassemblaient de plus en plus d'énergie. Qu'allait-il se passer ? Un retournement de situation improbable se dessinait. Cependant, ils avaient senti Oub arriver derrière eux. Savaient-ils qu'il souhaitait les aider, ou alors allaient-ils l'attaquer ?

- Ils sont tombé dans le panneau, ahaha, s'exclama Ramu, ravi.
- Oui, nous allons déjà pouvoir en finir avec celui-là !!

Le regard d'Oub était fixé sur Guérik, et non sur Ramu et sa compatriote. Il ne put donc pas voir arriver les deux boules de Ki de ses adversaires. Il les prit de plein fouet, tombant en arrière. Ramu se téléporta, et lui porta un coup au visage, suivit d'une charge dans la poitrine. Il agrippa le cou du terrien, et expédia son genou dans le ventre de sa victime, plié en deux. Ezaïre s'éleva au-dessus de lui, et joignit ses deux mains afin de frapper au crâne l'élève de Sangoku. Alors que ce dernier allait s'écraser au sol, Ramu envoya une boule de feu qui se stoppa à l'endroit ou Oub allait atterrir. Le choc fut brutal. Le guerrier métissé remonta vers les nuages. Ezaïre l'attrapa au vol, le tint contre elle comme Sangoten, et le laissa s'écrouler sur la terre ferme.

"J'ai été bête, quand même, comme si Ramu et Ezaïre se retourneraient contre moi". Le surpuissant démon avait connu la peur durant un millième de seconde. Mais, au vu de la situation, il savait qu'il pouvait se tenir tranquille. Il regarda un peu plus loin, et vit Sangoku envoyer un rayon Kikoha à destination de Ramu. Ce dernier le prit dans le dos. Il se retourna, et prit une droite de la part de Sangohan. Il tenta d'éviter le poing du fils de Sangoku, mais Végéta le percuta dans les côtes, bousculant complètement le démon. Ezaïre expédia une énième boule de feu sur Oub, et s'abaissa juste à temps pour éviter le coup de pied sauté de Trunks. Mais elle encaissa un coup de genou dans le dos préparé par Sangoten. Malheureusement, le monstre reprit très vite ses esprits, et développa son aura, repoussant Trunks qui tentait de l'attaquer. Elle saisit Sangoten, et lui foutu un coup de boule. Les deux enfants étant hors d'état de nuire, elle partit aider Ramu, qui se battait avec Végéta et Sangohan. Il esquivait les deux Sayens facilement, et les repoussait à l'aide de puissantes combinaisons. Alors que Sangoku se dirigeait vers l'individu en question, elle se stoppa net devant lui, et l'invita à se battre.

- Je dois te vaincre, coûte que coûte, dit Sangoku.
- Essaye, juste essaye.

Notre ami se rua sur l'ennemi, enchaînant les coups. Mais chaque offensive se terminait sur la défense d'Ezaïre, ou alors dans le vent. La guerrière se recula pour éviter le pied de son adversaire, et contre-attaqua par un coup de coude dans la pommette. Elle utilisa une technique de Sangoku pour se débarrasser de lui. Elle prit sa cheville, tourna sur elle-même un bon nombre de fois, et lâcha le rival de Végéta. Après avoir esquissé un léger sourire, elle envoya un rayon noir afin d'être sûr d'en avoir terminé avec cet ennemi. Elle se jeta sur Sangohan, et l'attaqua par un coup dans la nuque puis dans le dos. Ce dernier tomba, inconscient à cause de la force du coup. Le fils de Sangoku tomba à côté de Végéta, qui n'arrivait presque plus à bouger, ayant subi les foudres de Ramu. C'est alors que Guérik se rapprocha de la scène. Large sourire, bras croisés, il s'avança vers ses deux « esclaves » :

- Vous avez fait du bon travail, maintenant, à moi d'agir.
- Bien, maître, s'inclina Ramu.
- Désormais, disparaissez !!

Guérik avait retrouvé ses forces, et voulait désormais se débarrasser une nouvelle fois de ses anciens compagnons. Il se concentra et prépara son aura. Il comptait bien aspirer à nouveau Ramu et Ezaïre en lui.

- AAAAAAAAAAAHHH !!!

Le cri du puissant guerrier se stoppa net, car il reçut une charge très puissante, le faisant vaciller. Il rouvrit les yeux, laissant échappant un instant de concentration. C'est alors qu'Ezaïre lui flanqua un cou sur la nuque. Ramu s'avança devant elle, et expédia un rayon Kikoha d'une noirceur intense. Ce dernier percuta Guérik, qui s'entoura d'une épaisse fumée. Lorsqu'il réapparut, son visage montrait inévitablement une expression d'énervement.

- Alors, comme ça, on se rebelle contre moi ? Ahaha !!
- Nous n'allons pas te laisser nous détruire une nouvelle fois, c'est toi le traite, répliqua Ezaïre.
- Certes, et bien, combattons !!

Guérik s'envola vers ses deux nouveaux adversaires, avec la ferme intention de les réduire à néant une bonne fois pour toute.

Nos amis sont dans la situation la plus critique qu'ils n'ont jamais connus. Mais, retournement de situation, Ezaïre et Ramu se sont rebellés face à Guérik. Un nouveau combat va commencer. Quelle sera la suite ?

Vous le saurez dans le chapitre 24 : La rébellion
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 06 Mars 2010 à 10:57:58
Chapitre interessant avec un enième rebondissement : la résurection d'ezaire et de ramu. Impatient de lire la suite avec le combat des démons !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Mars 2010 à 11:01:32
 :lol: :lol:

Ouai, énième rebondissement !! Il y en aura peut-être d'autres d'ici deux chapitre ^^

Merci à toi !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 06 Mars 2010 à 12:23:06
Je suis surpris de la tournure des évènements, et agréablement surpris !!  ^u^ Le combat risque d'être palpitant, d'autant que Guérik se retroue seul cette fois !!

Hâte d'être à samedi prochain !!  :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Mars 2010 à 12:55:53
 :lol: :lol: Merci d'avoir lu !! Le prochain chapitre sera, je l'espère, tout aussi palpitant !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 06 Mars 2010 à 13:31:13
Guérik est vraiment machiavélique, il a ressenti la peur.
Après que ses "esclaves" se sont débarrassé de nos amis, il compte encore les absorber, mais est-ce possible de les absorber encore ?
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 06 Mars 2010 à 16:11:46
J'ai enfin rattrapé mon retard :lol: C'est vraiment une bonne fiction ;)
J'ai hâte de lire la suite, bien que ça soit déjà bientôt fini :lol:

Ce retournement de situation pourrait bien être décisif pour nos amis... :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Mars 2010 à 19:04:35
 :ha: :ha:

Oui, Guérik est le plus méchant^^ Et il risque d'y en avoir encore, des rebondissements :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 06 Mars 2010 à 19:31:10
IL me semble qu'il reste 2 chapitres ?
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 06 Mars 2010 à 19:48:02
Oui, vous allez bientot savoir le dénouement de cette histoire
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 12 Mars 2010 à 15:33:51
Vivement demain pour savoir la suite des évènements. Chaque apporte un rebondissement^^ Et c'est franchement pas mal :ha: :ha: :ha: :ha: :ha: :ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 12 Mars 2010 à 17:23:29
C'est demain, non ? J'ai hâte !!!  :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 13 Mars 2010 à 11:30:56
Chapitre 24 : La rébellion

Nos amis étaient très mal en point. Jamais ils n'avaient frôlé la mort d'aussi près. Malgré cette position plus que vulnérable, un mince espoir les animait. Après une nouvelle déroute face à Ezaïre et Ramu, ces derniers se sont retournés face à leur maître, Guérik. Tant bien que mal, chacun se releva et se concentra afin de regarder le combat le plus titanesque jamais vu à travers l'Univers.
Ezaïre se tenait sur la droite de son adversaire alors que Ramu se tenait sur sa gauche. Le regard froid, déterminé et plongé dans celui de Guérik prouvait la détermination des deux acolytes. Malgré tout, le démon suprême ne ressentait aucune peur. Au contraire, il se réjouissait, d'un côté, de reprendre un combat face à deux adversaires plus puissants que nos amis. La bataille précédente entre ses anciens alliés et ses ennemis lui avait permis de se reposer et de reprendre assez de force pour entamer un nouveau combat.
- Très bien. Vous avez voulu vous mesurer à moi, j'accepte.
- Tu vas voir ce que tu vas voir, Guérik, balança Ezaïre, plus remontée que jamais.

Dès lors, l'assaut mené face à Guérik débuta. Ramu se téléporta en rafale pour désorienter son adversaire, tandis qu'Ezaïre armait une boule de Ki. Elle l'expédia violement sur le monstre, qu'il détourna d'un revers de main. La boule s'écrasa sur Ramu, qui fut brusquement repoussé en arrière. L'attention de l'être le plus puissant de l'Univers était au beau fixe, et aucun détail ne le laissait indifférent. Sa concentration n'avait d'égal que sa puissance. Il fit volte face, et repoussa Ezaïre qui s'apprêtait à le frapper dans le dos. Il accrocha la guerrière par le cou, en s'aidant de son corps et de son coude. Il resserra la pression, et on entendit un hurlement de la femme. Ramu s'envola tout de suite pour lui venir en aide. Mais il reçut un coup de coude de son opposant, l'obligeant à se reculer. Cependant, il provoqua un rayon Kikoha et l'envoya en direction de Guérik. Ce dernier se tourna pour qu'Ezaïre se le prenne de plein fouet, mais contre toute attente, Ramu déplaça ses mains et le rayon se déplaça à son tour. L'attaque se détourna et atteint Guérik sur le flanc. Une expression de douleur se dessina sur le visage du monstre, et il dut lâcher Ezaïre. Celle-ci s'envola pour rejoindre Ramu. A deux, ils préparèrent une attaque combinée. La noirceur faisait frémir nos héros, ainsi que la puissance dégagée. Le vent avait accompagné la boule de feu, et accentuait sa vitesse. Guérik mit ses bras en croix devant lui pour se protéger, mais il savait qu'il y résisterait. Le choc sera terrible.

**

- Je pense qu'aucun de nous n'aurait pu résister à une telle attaque, quelle puissance, admira presque Sangoku.
- Oui, tu as bien raison, Papa, approuva Sangohan.
- Arrêtez de les contempler, vous me donnez la nausée !! s'énerva Végéta.
- Qu'est-ce qu'il y a ? l'interrogea Oub.
- Je vous rappelle qu'après Guérik, ce sera notre tour !!

Nos amis baissèrent tous les yeux, hormis Sangoku.

**

Les sourcils de Guérik froncèrent alors que le rayon Kikoha s'approchait. Il prit une grande inspiration, et prépara sa défense. L'attaque s'écrasa face aux avants bras de l'ultime démon. Malgré toute sa force, il semblait reculer dans les airs. Ezaïre envoya un peu plus de puissance dans son attaque, de façon à faire vaciller complètement son ennemi. Elle savait que si Guérik encaissait ce coup, il y avait de grande chance que le combat tourne à leur avantage. Ce dernier ne plia pas sous l'influence de cet apport de puissance, même s'il semblait éprouver des difficultés à repousser l'attaque. C'est alors que le monstre se reconcentra au maximum, et dirigea toute sa force dans son bras droit. Il pouvait désormais se défendre avec l'usage d'un seul bras, et utilisait l'autre pour attaquer ses assaillants. Ramu et son alliée ne le remarquèrent pas tout de suite, et continuèrent à pousser, en vain, afin d'éliminer Guérik. Ils ne virent pas arriver la boule de Ki. Cette dernière toucha Ramu à la cuisse, et le fit tomber vers l'arrière. Son Kikoha se releva vers le ciel également, quittant petit à petit sa cible. Seul le rayon d'Ezaïre parvenait à toucher le démon. Guérik arriva à préparer une nouvelle attaque, mais avec son bras défensif, cette fois. Sa puissance était telle qu'il put transpercer le Kikoha d'Ezaïre, et percuter la guerrière, qui se retrouva éjecter dans le vide à son tour. Cependant, les deux démons se ruèrent sur Guérik. Ramu lui asséna un coup de genou dans le dos, alors qu'Ezaïre lui flanqua son poing dans le nez. Ils firent augmenter leur Ki et projetèrent Guérik sur leur gauche. Ce dernier se téléporta derrière eux et arma une boule de Ki, mais les deux monstres se téléportèrent à leur tour. Guérik les chercha du regard, et ne put éviter le coup de coude d'Ezaïre. Elle l'agrippa à la cheville et l'envoya en direction de Ramu, qui fracassa son pied sur son crâne. Il enchaîna avec une dizaine de coup de poings ultra rapides dans le thorax, avant d'éclater l'arcade de son adversaire à l'aide de son front. Guérik tombait vers le sol. "Il est pour nous" pensa Ezaïre. "Personne ne peut nous vaincre".

- Voilà le coup de grâce !!!

Ramu éclata son aura, et se projeta sur Guérik, enchaînant les coups de toute part. Les deux démons montraient toute leur facilité au combat, esquivant les combos de l'ennemi l'un après l'autre. Ils se reculèrent puis se foncèrent à nouveau dedans, provoquant une onde de choc. Les boules de Ki projetées par Ezaïre se perdaient dans le ciel, à cause de la rapidité du combat. Personne ne semblait perdre le rythme, et cette bataille titanesque atteignait des records de puissance et de vitesse. Chaque combattant répondait aux coups qui lui étaient portés. Ramu mit un crochet du droit dans la pommette de Guérik, ce dernier lui répondit par un coup de genou dans le ventre. Il profita de cette attaque pour quitter Ramu et se diriger vers son autre opposant, en l'occurrence Ezaïre.

- Même à deux, vous ne faîtes pas le poids.
- Que dis tu, nous te dominons depuis le début du combat, Guérik.
- Certes, lorsque vous êtes à deux face à moi, mais seul à seul, vous ne valez pas mieux que ces terriens, ahaha !!
- Je te prouverai le contraire, tu ne nous humilieras pas une seconde fois !!

Ezaïre se rua sur lui. Elle savait qu'il disait vrai, qu'en combat singulier, ils n'avaient aucune chance. Mais il fallait qu'elle résiste en attendant que Ramu revienne à lui complètement. Son coup de poing frappa l'air, et elle fut propulser vers l'avant à cause d'une charge de l'adversaire. Elle arriva à se stopper, et repartit au combat. Armant une boule de Ki, elle s'éleva au-dessus de Guérik, et le tapa dans le dos, lâchant en même temps son Kikoha. Mais l'être le plus puissant de l'Univers a de la ressource, et il l'emporta en même temps que lui. Elle ne put l'empêcher de la lancer vers le sol. Elle s'écrasa lourdement, provoquant un amas de poussières et de roches. Ramu la rejoignit, et la releva.

- Il faut l'anéantir, et tout de suite, tant pis si on doit y mettre la totalité de notre puissance.
- Je suis d'accord avec toi, Ramu.

Les deux amis se placèrent l'un à côté de l'autre.

- Je sais que vous me préparez quelque chose, mais vous n'avez aucune chance de réussir !!!
- Garde tes forces, Guérik. Ca vaut mieux.

**

Végéta restait ébahit. Le spectacle qui lui était donné le passionnait. Malgré l'enjeu incroyable du combat, malgré la haine qu'il éprouvait envers ses adversaires, il ne pouvait qu'être admiratif. Cependant, personne ne pouvait le remarquer. Nos amis étaient trop occupés à détailler le combat qui se déroulait sous leurs yeux :

- Peut-être qu'ils vont réussir à nous débarrasser de lui, commenta Trunks.
- Oui, mais de toute manière, on devra les vaincre après, donc, lâcha Sangoten.
- C'est vrai. Maintenant que nos ennemis se battent, essayons de voir leurs points faibles, ordonna Végéta.

Nos héros avaient repris totalement leur force, et se sentaient d'attaque pour un nouveau combat.

- Il ne faudra pas laisser le temps au vainqueur de se reposer, sinon...

Un bruit assourdissant coupa la phrase de Sangoku...

**

Le sourire de Guérik restait bloqué sur son visage. Il savait que malgré les apparences, il avait l'ascendant psychologique, et qu'il faisait peur à ses assaillants.

- J'attends votre attaque, allez-y.
- Très bien, se contenta de dire Ramu.

Il se prépara, concentrant son Ki. L'aura noire était parsemée de petites lueurs blanches, chose inédite. Le sol tremblait une nouvelle fois. "Il faut que je réussisse, sinon, il n'y aura plus d'issue" Ses mains se recouvrèrent d'un flux d'énergie noir.

- Tu seras surpris de voir quelle attaque je suis capable de faire, à présent !! Ezaïre, tu es prête ???
- Ou.. Oui, Ramu.

Ezaïre avait peur. Peur que l'attaque n'aboutisse pas. Elle ne savait pas si son acolyte était capable d'assumer une telle puissance, et une telle attaque.

- Et bien, j'attends, déclara Guérik.

Voyant que ses ennemis ne l'attaquaient pas, il décida de passer à l'action.

- Tant pis pour vous !!
- Ezaïre, à toi !!!

La guerrière s'empressa de s'envoler, et prit Guérik par surprise en s'agrippant derrière son dos, l'obligeant à rester cloué sur place.

- Qu'est-ce que c'est cette tactique ?? s'énerva Guérik.
- Ta meilleure attaque va se retourner contre toi, sale traître. L'Univers sera à nous !! renchérit Ramu.
- Tu es incapable d'apprendre mes meilleures techniques, ma puissance est bien trop au-dessus de la tienne...
- Ne crois pas ça !!! l'interrompit Ramu.

Le guerrier noir ferma les yeux, et pris une position similaire à celle qu'utilise Sangoku lors de son Kaméhaméha.

- BAAA...

Les yeux de Guérik s'ouvrirent subitement, laissant place à la stupéfaction.

- Tu vas effectivement pouvoir constater à quel point ton attaque finale est dévastatrice, héhéhé, ricana Ezaïre.

Ce dernier se débattait comme il pouvait, mais Ezaïre l'obligé à rester sur place. Pourtant, le rapport de force était bien inégal.

- Je connais notre point faible, Guérik. Nous avons tous le même, et toi également. Tu as su le faire à distance, chose dont nous ne sommes pas capables. Mais, ne te crois pas invincible, en tout cas, pas face à nous...
- Bande d'enfoiré, je ne vous avais pas cru capable de faire un truc pareil. Surtout de misérables insectes pourvus de puissance
- Tu l'as bien utilisé pour te rendre encore plus fort !!!

- YAAAAAA...

La tête de Guérik se retourna brusquement vers Ramu. Il était concentré au maximum. Des gouttes de sueurs perlaient le long de son front, ses pieds s'enracinaient dans le sol, ses muscles se développaient de manière considérable. Cependant, ses yeux restaient fermés. Comme s'il avait besoin de ne pas regarder autour de lui pour garder son calme et amplifier son Ki. Il ressentait au plus profond de lui la présence de son amie et de son adversaire. Il pouvait savoir leur position, leur moindre geste tout en ayant ses yeux fermés. La scène n'est pas sans rappeler celle opposant Piccolo et Sangoku à Radditz, il y a bien longtemps.

- Même si tu arrives à m'envoyer ton attaque, tu ne me tueras pas, j'y résisterai, Ramu. Mais ce dernier restait de marbre. Et puis, tu perdras Ezaïre...
- Ne l'écoute pas, je ne pourrai pas mourir, il prendra tout face à lui, et moi je me protégerai derrière, comme convenu.

Ramu continuait d'améliorer sa concentration, pour quelle atteigne le maximum. L'attaque qu'il préparait lui demandait d'utiliser toute sa puissance. Normalement, seul Guérik pouvait être capable d'accomplir un tel rayon de Ki. Sa concentration était enfin à son paroxysme. Sa puissance en aurait fait rêver plus d'un. C'est alors qu'il commença à se déployer afin de passer à l'attaque. Et dans une détonation du tonnerre, il rouvrit les yeux, directement dirigés vers Guérik et cria :

- KOOOOOOOOOOO !!!!

Un immense rayon démarra sa course vers la cible tant désirée. Le Kikoha était tellement dense qu'on avait l'impression qu'il se déplaçait très lentement. Mais la vérité était tout autre. La distance qui séparait les trois guerriers était assez grande, mais en quelques secondes, le rayon de Ramu se retrouva devant Guérik et Ezaïre. Cette dernière jubilait :

- On va enfin pouvoir prendre notre revanche !!
- Tu crois vraiment pouvoir me voler ma force encore longtemps, pauvre vermine !!!
- Que... Quoi ?
- Ahaha, va au diable !!

Alors que le rayon n'était plus qu'à quelques mètres de deux combattants, Guérik fit volte face, et décocha une droite à Ezaïre, qui se laissa tomber vers l'arrière, complètement sonnée. Un détail n'échappa pas à nos amis. Sa main avait une apparence gluante. Et le bas du dos de Guérik saignait énormément. Peu importe. Guérik empoigna Ezaïre, la serra à lui faire craquer les os. Son cri était plus intense que le bruit du Kikoha. Cette scène était atroce. Guérik regarda par-dessus son épaule, et fit un léger sourire lorsqu'il vit le Kikoha arriver.

- Dire qu'ils ont crû m'avoir avec ma propre attaque. C'était judicieux, Ramu. De me prendre ma force par derrière. Mais j'ai tout de suite deviné votre stratagème. Et vous êtes tombés dans mon piège. Regarde les conséquences !!!

Il se retourna complètement, et Ezaïre pris la vague de plein fouet. Malgré toute la haine que nos amis éprouvaient par rapport à la guerrière, ils restèrent bouche bée devant l'atrocité de sa mort. Elle ne pouvait même pas se mettre en position de défense, car Guérik lui avait brisé tout ses os. Son corps se décomposa pour ne devenir que poussière. Guérik s'était quand à lui téléporté, chose qu'il ne pouvait pas faire sous l'emprise d'Ezaïre, qui lui volait sa puissance. A présent, Ramu laissa tomber un genou à terre, de grosses gouttes tombaient à flot, dessinant déjà une petite flaque sur le sol. Malgré la fatigue, ses lèvres formaient un sourire.

- Comment peux-tu encore rire, misérable ? l'insulta Guérik.
- Je sais que c'est la fin, que je ne régnerai pas sur l'Univers. J'aurai tant aimé prendre ma revanche, sur un traître comme toi. Mais tu es bien le plus fort, nous ne pouvons rien faire.
- Que d'éloges de ta part, ça me touche, Ramu. A moi de t'en faire. Me voler ma puissance comme à l'autre vieillard de Dai Kaio Shin, ça n'était pas une mauvaise idée, notre seul point faible d'ailleurs, mais même avec la moitié de ma force, je vous aurais anéanti.
- Laisse moi te servir, je ferai ce que tu veux, ne me tue pas... l'implora Ramu.
-Vraiment ? C'est vraiment ce que tu veux ?
- Oui, Guérik, ne me tue pas, je t'en supplie.

Le démon suprême se recula de quelques pas, arborant ce même sourire depuis la mort d'Ezaïre. Ces phrases lui prouvaient encore plus sa victoire. Il en jouissait au plus profond de son être. Mais il ne pouvait oublier ce qu'il s'était passé. Soudain, il partit dans un fou rire :

- Ahaha, tu n'es qu'une poule mouillée pour me dire une chose pareille !! Mais je vais te donner une chance de rattraper ton honneur, ta fierté. Surtout devant tes ennemis, dit Guérik en pointant du doigt nos amis.

Ces derniers se demandèrent ce qu'avait dit leur adversaire. Mais ils comprirent vite quelle sera la nouvelle issue du combat.

- Si tu dois mourir, c'est uniquement de ma main. Je te propose un combat. Avec un peu de chance, tu me vaincras peut-être, ahahaha !! éclata-il de rire.

Ramu se releva, le souffle court. Il ne s'était pas totalement remis de son ultime Kikoha. Il se sentait faible, très fébrile. Mais la seule solution était désormais de combattre Guérik.

- Je me battrai jusqu'au bout, AAAAAAAAHH !!!

Son aura s'amplifia un petit peu, et il s'élança vers l'ennemi. Mais son poing fut évité sans problème par Guérik, ainsi que son coup de pied retourné. Il se téléporta par-dessus mais son ses poings joints rencontrèrent le vide, une nouvelle fois. Il sentit une chaleur dans son dos, et par reflexe, il esquiva le coude de Guérik. Ce dernier disparu quand Ramu réapparu pour lui asséner un coup de poing sur le crâne.

- Ta vitesse m'a toujours impressionné, surtout quand on voit ta faible puissance, s'exprima Guérik.
- Tu... tu es beaucoup trop sûr de... de toi, arriva à lâcher Ramu, à bout de souffle.
- Regardes toi, tu es pitoyable. Tu n'es pas digne d'être de ma race. D'ailleurs, personne ne l'est !!!

Ramu écarquilla grand les yeux et ne put que constater l'ultime puissance de son ancien allié. Le Ki développé par Guérik était impressionnant, et pourtant, ça n'était qu'une infime partie de son potentiel.

- Je mourrai avec honneur, sourit secrètement l'ami d'Ezaïre.

Guérik arma à son tour un Kikoha :

- BAAAA...

Ramu releva la tête, prêt à quitter ce monde. Nos amis, désormais non loin de la scène, se protégèrent tous à l'aide de leurs avant-bras.

- YAAAAA...

Le rayon noir s'amplifia, et formait une sphère entourée d'électricité.

- KOOOOOOO !!!

L'attaque partit. Elle partit très vite. Encore plus vite que tout à l'heure. Tout le monde savait qu'en cinq secondes, elle percuterait Ramu. Ce fut chose faite. Le démon se déchira, mais ne poussa aucun cri. Acceptant la douleur, acceptant la mort. Et il se volatilisa, ne laissant plus aucune trace de lui.

- Ahaha, enfin seul à seul, n'est-ce pas ?

Guérik n'avait pas perdu de temps avant de revenir vers nos amis. Sangoku fut le premier à lui répondre :

- Oui, je dois t'avouer que tes deux compagnons nous gênaient un peu, on ne pouvait pas s'occuper de toi à cents pourcents.
- Quelle confiance, subitement, s'exclama tout de suite Guérik.
- Nous n'avons plus rien à perdre. Tu es tout seul, et nous utiliserons toute notre puissance, continua Sangohan.
- Attend toi à mourir, sale monstre !! dit Végéta, énervé mais bizarrement excité.
- Ce sera le dernier combat, sourit très légèrement Sangoku.

Guérik a détruit Ezaïre et Ramu. Désormais, nos amis sont les seuls à pouvoir arrêter Guérik. Apparemment, la confiance est revenue. Cela sera t'y-il suffisant face à l'être le plus puissant de l'Univers ?

Vous le saurez dans le chapitre 25 : Dénouement
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 13 Mars 2010 à 11:49:48
Vraiment un très bon chapitre :) !
Ezaïre et Ramu ont fait tous ce qu'ils ont pu ^^ ! Et meurent avec fierté !
Mais pendant leur combat, qu'est-ce que la Team Z a mijoté pour avoir repris leur confiance ?
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 13 Mars 2010 à 11:56:00
Tu le sauras dans le dernier chapitre ça, ryn !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 13 Mars 2010 à 12:23:31
Ezaïre et Ramu se sont battus dignement et leur mort est honorable ^u^
A mon avis, nos héros ont découvert une faille. De plus, la puissance de Guérik est moindre, à présent...
Hâte de lire la suite :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 13 Mars 2010 à 12:25:47
Une faille ? Je ne pense pas !! La suite dans le prochain chapitre :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 13 Mars 2010 à 13:02:09
Bon, très bon chapitre, c'est en te lisant, ainsi que super yoyojin, que je vois que j'ai énormement de progrès à faire dans l'écriture !!

J'ai hâte de lire le dénouement de ton histoire !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 13 Mars 2010 à 13:54:01
Merci Asgard !! C'est en lisant qu'on apprend à écrire !! regarde le début de ma fiction, et la fin, tu verra que le niveau est totalement différent !! J'ai beaucoup lu (toutes les fictions que je t'ai envoyé) et j'ai pris plaisir à écrire, et c'est ça qui, à mon gout, fais la différence !!

Avec le plaisir de lire et d'écrire , tu es et tu deviendra un très bon ficeur, c'est certain :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 13 Mars 2010 à 14:37:55
Je confirme, c'est surtout sur le plaisir d'écrire et la passion de l'univers dans lequel se situe la fiction que repose la qualité de la fiction justement.
J'ai moi-même évolué en écrivant ma fiction. Au début, c'était bien plus amateur qu'à la fin au niveau des phrases et des descriptions. On apprend à rendre le récit plus passionnant en changeant certaines tournures. Les détails comptent aussi, parfois. Pour les descriptions, j'ai évolué en passant de la description physique à des descriptions plus mentales, plus psychologiques...
Donc Asgard, ne t'en fais pas, tu seras aussi bon que nous dans peu de temps :lol: Le principal c'est le plaisir que tu prends dans l'écriture ;)
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 13 Mars 2010 à 17:15:59
Beau combat de démons et paradoxalement le retour de confiance de nos amis (qui onr découvert une faille importante de guéric  :lol:).
Vivement le chapitre final  ^u^  ^u^  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 13 Mars 2010 à 18:13:56
Meri 3po !! Une semaine !! Je vous garantis que ce sera le plus long chapitre que vous aurez lu dans votre vie !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 17 Mars 2010 à 09:55:53
Je viens de finir le chapitre. J'ai adoré ce chapitre car on a put voir Ezaïre et Ramu se battre en duo. C'est peu fréquent chez les démons.

Enfin bref vivement le dénouement de ta fic ^^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 17 Mars 2010 à 18:25:18
Merci Gohan !! Le dernier chapitre sera hyper long !! Le plus long que vous n'ayez jamais vu^^ :ha: :ha: :ha:
Titre: Re : Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 17 Mars 2010 à 18:30:11
Citation de: escl4ever le 17 Mars 2010 à 18:25:18
Merci Gohan !! Le dernier chapitre sera hyper long !! Le plus long que vous n'ayez jamais vu^^ :ha: :ha: :ha:


J'ai vraiment hâte de lire le dénouement de l'histoire, surtout que j'ai prix beaucoup de plaisir à la lire ! Ça me rassure que le dernier chapitre est long ! Ah, j'ai hâte  :ha: !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 17 Mars 2010 à 18:33:59
Je crois que nous sommes tous dans le même état  :lol:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 18 Mars 2010 à 20:04:25
Chapitre 25 : Dénouement

Le vent s'était apaisé sur la Terre. Du moins, à l'endroit qui servait d'arène de combat. Ce combat, féroce, sans pitié, menés par Sangoku et ses amis face aux démons venus réduire l'Univers à néant. Des planètes avaient déjà disparu, la galaxie du Nord était presque anéantie. Quatre démons, plus terrible que Cell, Freezer ou Bou ont déclenché cette bataille. Depuis le début, trois sont morts. Mais le plus fort est toujours là, plus puissant que jamais. Guérik était imbattable. Le combat n'affichait désormais qu'une seule et unique issue. Ce fut le dernier combat.

**

Sangoku se montrait enthousiaste à l'idée de se mesurer une énième fois à Guérik. Aussi improbable que cela puisse paraître, sa détermination était au beau fixe, et jamais il n'avait éprouvé cette sensation. Une sensation de plaisir intense, comme si ce combat face à la mort l'excitait au plus profond de lui. Malgré tout, il savait qu'il ne serait pas seul. Ses fils, Sangohan et Sangoten, lui apporteront leur aide, ainsi que Végéta et Trunks. Cette bataille, cette ultime bataille, ce n'était pas un combat ordinaire. Il opposera une unique personne face à cinq autres. Outre les égos démesurés chez certains protecteurs de la Terre, cette union pouvait se percevoir comme un duel opposant seulement deux adversaires. Le courage, l'amour et l'amitié les liés, tous, sans exception. Même le guerrier le plus fier, le plus orgueilleux se reconnaissait dans cette alliance. Végéta ne trouvait plus d'intérêt personnel à cette guerre. Cette force, ce courage de se retourner face au tyran, il la trouvait dans son cœur. Grâce à l'amour qu'il portait, malgré-lui, à la Terre et ses habitants. Et tous partageaient cet état d'esprit. Jamais l'Univers ne devrait se soumettre. Ces Sayens, venus de l'espace, que le destin a amené sur cette planète, sont là pour l'honneur de la Terre. Ils sont là pour l'Univers.

**

Oub restait à l'écart. Non pas qu'il ne voulait plus se battre, mais sur ordre de son mentor, Sangoku. Effectivement, celui-ci lui avait interdit de prendre part à ce combat, jugeant que la planète aurait besoin de lui plus tard. Le métisse n'avait pas très bien compris le pourquoi du comment. Certes, il était jeune, mais rien ne l'empêchait de se battre, car de toute façon, l'avenir demeurait le même pour tous. Mais Sangoku refusa catégoriquement tout commentaire, et demanda sur parole qu'Oub ne bougera pas d'un centimètre pour leurs venir en aide. Ce dernier ne put refuser. Une rage immense inondait ses veines, des larmes coulaient le long de ses joues. Elles étaient fines. Fines comme les chances de nos héros.

**

Guérik trépignait d'impatience en attendant le début du combat. Ce sera le dernier, il en était persuadé. Après sa victoire, plus rien ne pourra l'empêcher de semer le chaos et la désolation. Il s'en réjouissait d'avance. Il avait laissé un temps de répit, demandé par Sangoku, à ses ennemis. Cela lui permit de se reposer complètement, afin de renouveler son énergie au maximum. Malgré tout, il écoutait d'une ouïe très fine les ordres donnés par son principal adversaire, au cas où une tactique pourrait avoir raison de lui. Néanmoins, il n'éprouvait aucune peur, et le démon se sentait de mieux en mieux, surtout après avoir éliminé définitivement Ramu et Ezaïre. Pendant un bref instant, il repensa à ce combat, titanesque pour tous, banal pour lui. Mais son envie de se battre grimpait et il n'avait plus la patience d'attendre ses opposants.
Un bruit de téléportation se fit entendre. Un léger nuage de poussière monta l'espace d'une seconde vers le ciel avant de redescendre vers le sol. L'être le plus puissant de l'Univers n'était distancé que de quelques mètres de nos héros.

- Êtes-vous prêt ? demanda t-il, un sourire au coin des lèvres.
- Comme jamais, se contenta de répondre Végéta, qui prit la parole.
- Bien, je vous attends.

Ses dires furent exécutés. La bataille pour l'Univers commença. Les six combattants se volatilisèrent dans les cieux, avant de réapparaître une cinquantaine de mètres plus loin. Un cercle se formait autour de Guérik. Le guerrier noir observait cette situation à laquelle il devait faire face. Sa vitesse devra montrer toute ses capacités. Le première offensive fut lancée. Sangohan envoya son poing en avant, suivis moins d'une seconde plus tard par Sangoten, son opposé par rapport au positionnement de Guérik. Les deux poings fouettèrent l'air. Le reflet du monstre se montrait encore aux yeux des deux demi-terriens. Trunks et Végéta avait tout de même bien suivi le mouvement, armant chacun une boule de Ki pour l'expédier sur l'ennemi, qui s'était déplacé sous ses adversaires. Le sourire narquois de Guérik n'énervait plus le Prince des Sayens, il le motivait. Sa boule de feu frôla le démon, qui parvint à esquiver également celle de Trunks. Un nouveau bruit de téléportation fut perçu par les oreilles du titan. Il avait deviné la présence de Sangoku dans son dos. Sentant l'attaque imminente du Sayen, il laissa une image de lui, mais se retrouva au-dessus de son antagoniste. A présent, c'était à lui de passer à l'action, et il prépara ses mains, les lia intensément, et frappa Sangoku à la nuque. Mais il n'avait pas prévu de battre l'air à son tour. Sa surprise fut si grande qu'il ne put éviter le coude de son rival, le désorientant quelque peu. Une horde de coups diverses fut porté à son encontre, de la part de toute le team Z.

« Il faut que je me sorte de là » se dit-il, presque affolé.

Une barrière de Ki se forma autour de lui, agissant comme un mur infranchissable aux poings des protecteurs de la Terre. Il profita de ce moment de répit pour s'envoler un peu plus haut et améliorer son Ki. La planète gronda suite à cela. Une vue apocalyptique s'était dessinée au fil des heures, et les montagnes qui habitaient la sphère bleue ressemblaient désormais à un champ de ruines. Comme si le vent et le feu avaient tout balayé sur leur passage. Malheureusement, ce n'était pas la nature elle-même à l'origine du désastre, mais ce combat interminable opposant nos amis à Guérik et ses anciens partenaires. Les cratères ornaient la surface de combat. L'atmosphère devenait de plus en plus pesante, comme si un terrible orage s'annonçait d'ici peu.

Guérik, qui avait relevé la tête pour amplifier son aura, la baissa et scruta les Sayens du regard. Il se satisfaisait de ce combat, pour l'instant équilibré, et qui l'obligeait à se montrer vigilant. Une erreur peut se coûter chère, Sangoku lui avait bien prouvé. Il quitta son sourire et s'élança vers Sangoten, le guerrier le plus proche de lui. Son poing failli fracasser la pommette du jeune combattant, mais dans un élan de courage, le frère de Sangohan se mit en position de défense. Cette scène prouvait que Sangoten avait encore peur. Peur de se battre contre plus fort que lui, malgré toute sa détermination. Cette idée de lâche le traversa une seconde. L'impact provoqua un changement radical. Certes, il ne pouvait pas rivaliser avec son ennemi, mais la peur le quitta peu à peu. Aidé par son frère, il attaqua Guérik sans relâche. Un uppercut au menton, ainsi qu'un coup de genou dans le nez firent vaciller de quelques centimètres l'imposant démon. Sangohan décocha un kick retourné dans les côtes du monstre, et provoqua un Masenko qui s'enfonça dans son l'abdomen. Guérik disparut dans une épaisse couche de fumée. Celle-ci s'intensifia quand Trunks et son père envoyèrent à nouveau des boules de Ki. Toutefois, l'être du Mal sortit de la poussière à la vitesse de la lumière, et balança un coup de poing dans le ventre de Trunks, ce qui lui coupa le souffle. Avec sa main, il attrapa le crâne de la victime, serra de plus en plus fort, et l'expédia à grande vitesse vers le sol. Un bruit assourdissant s'en suivit. Trunks gisait sur le sol, mais n'était pas inconscient. Végéta, qui voyait son fils agoniser, se retourna vers Guérik, et tenta de le frapper au niveau du visage. Mais l'ennemi esquivait de manière déconcertante les attaques dirigées par le Prince. Il eut un millième de seconde pour s'apercevoir que Sangoku arrivait derrière lui, et profita de cela pour se téléporter au dernier moment, laissant les deux meilleurs ennemis s'entrechoquer. Il s'éleva dans les airs, et pris une nouvelle fois la parole :

- Je dois admettre que vous ne manquez pas de courage, tous autant que vous êtes. Vous m'impressionnez.
- Cesse de dire des sottises, et reviens te battre, rétorqua froidement Sangohan.
- Vos désirs sont des ordres, maître, ironisa Guérik.

**

Pendant tout ce temps, à Kamé-House, nos amis avaient pris conscience du danger. En effet, Baba, la sœur de Tortue Géniale, avait malgré-elle, accepté de montrer le combat aux habitants de l'île. Il faut dire que Chichi était sur le point de l'étrangler quand elle consentit dévoiler les scènes horribles de la bataille. Certes, ils n'avaient pu voir que le combat débutant après l'entraînement de nos héros, mais c'est à partir de ce moment que le duel prit une tournure atroce. Depuis le début, Chaozu pleurait la perte de Tenshinhan et de Krillin. Tous nos amis ressentaient la peur, une peur incommensurable. Au-delà de ça, Yamcha s'en voulait d'être resté ici, à ne pas être parti avec Krillin et les autres :

- Si j'avais su, je ne serai pas resté là !! Quelle honte, moi aussi je suis un guerrier !!
- Calme toi, Yamcha, tu ne ferais pas le poids face à un tel monstre, tenta de dire Bulma.

Mais Yamcha s'en voulait. Il se considérait comme un lâche. Lui qui n'avait rien pu faire face aux Sayens venus détruire la Terre, lui qui n'avait pas pu arrêter le Docteur Géro, lui qui s'était fait manger par Bou. Il en avait assez. Assez de ce statut désobligeant. Et puis, il avait une dette envers Sangoku. Il fallait qu'il fasse quelque chose. Mais quoi ? Partir là-bas serait signe d'inconscience. Il fallait trouver une solution. Et vite.

« C'est sûr, je les aiderai. Coûte que coûte » pensa t-il très fort.

**

Un rayon Kikoha intensément noir effleura Sangohan. Sa tunique, déjà bien amochée, fut une nouvelle fois déchirée, au niveau de l'épaule cette fois. Il n'eut pas le temps de dire « ouf » qu'une nouvelle vague se déplaçait vers lui. A l'aide de ses mains, il l'a bloqua, et la détourna plus haut dans le ciel. Aussitôt, Guérik arma son poing, et décocha une droite dans la joue du terrien, qui se tourna de force vers la droite. Il ne put réagir au coup porté sur son crâne, l'envoyant vers la terre ferme. Son père le rattrapa au vol, et se téléporta pour le déposer sur le sol, encore conscient, afin qu'il se repose un peu. Sans attendre, il se rua sur Guérik, rejoint par Végéta. L'alliance des deux Sayens les enthousiasmait, et ils déployaient leur puissance au maximum. Même s'ils n'arrivaient plus à se transformer en Super Sayen, le courage dont ils faisaient preuve semblait ajouter du poids à leur attaques. Les deux amis tournoyaient autour de Guérik à une vitesse folle, au point que l'on arrivait plus à les distinguer. Mais Guérik n'est pas ordinaire. Il anticipa la charge de Végéta, et baissa fortement la tête vers la gauche afin d'éviter le revers de main de Sangoku. A l'aide d'un salto arrière, il esquiva un coup de pied du Prince, et en profita pour asséner un coup de genou dans le facies de Sangoku.

- Vous n'avez toujours pas compris, vous ne pouvez rien contre moi. Je n'utilise même pas toute ma puissance, et j'arrive facilement à éviter le plupart de vos coups. Ceci dit, je vous félicite. Peu de guerriers seraient capables de faire ce que vous faites à l'heure actuelle.
- Garde tes compliments pour toi, Guérik, lui répondit Sangoku, apparemment fatigué.
- Regarde toi, Sangoku, tu ne ressembles plus à rien !!!

Mais il en fallait plus pour énerver le Sayen. Succomber à l'énervement lui puiserait toutes ses forces, et n'améliorait pas les choses. Le vent se leva. Ce vent était frais, très frais. Il devenait de plus en plus fort. Arrachant les quelques feuilles qui avaient survécu au combat. Les guerriers se posèrent sur le sol. Trunks les rejoint, ainsi que Sangohan. Ce dernier leva les yeux au ciel, et aperçut une goutte s'échouer non loin de lui sur le sol. Puis une deuxième, une troisième. S'en suivit des dizaines et des dizaines. La noirceur du ciel s'éclaira l'espace d'une seconde, laissant place à une détonation. Les protecteurs de la Terre fixaient désormais Guérik dans les yeux. Ce dernier les fixait tous, un à un. Les regards ne se dispersaient pas. A présent, d'énormes gouttes d'eau se fracassaient sur la terre ferme et sur les combattants, à une vitesse de plus en plus grande. Un second éclair, plus détonant que l'autre, se fit entendre. Ce fut le coup d'envoi d'un nouveau combat.

Sangoten se téléporta avec Trunks, et ensemble, ils frappèrent l'ennemi avec le genou dans l'abdomen. Cependant, Guérik anticipa, et forma une barrière avec son bras. Il s'abaissa pour éviter le poing de Sangohan, qui arrivait par derrière, et se téléporta à son tour pour ne pas être touché par la vague Kikoha expédié par Végéta. Sangoku se précipita sur lui. Il avait retrouvé une source de Ki en lui. Cette force, ce n'était pas réellement la sienne. C'était celle du courage. Cette puissance qui armait tous nos héros pour ne pas subir les foudres de Guérik, pour lui tenir encore tête, bien qu'il ne se batte pas avec tous ses pouvoirs. Il déclencha un kick, mais fouetta l'air. Il se retourna, et encaissa un premier coup du monstre, au niveau de la poitrine. Malgré tout, il put stopper à l'aide de ses mains le genou de son adversaire. Il en profita pour l'attraper au niveau de la cheville. Il commença à tourner très vite sur lui-même. Alors que la vitesse de sa rotation devenait de plus en plus insistante, il fixa ses alliés. Comme s'ils devaient s'attendre à recevoir quelque chose. Il ne fallut pas plus d'une seconde pour que le plan se mette en marche. Tous préparèrent un rayon Kikoha. De fortes lumières bleues et violettes se dessinaient :

- KA-ME-AH-ME...
- GARIC...

Guérik avait compris le stratagème, mais la force qu'utilisait Sangoku l'empêchait d'agir. Ce n'était pas la peur qu'il ressentait, mais l'humiliation. La honte de s'être fait avoir comme un débutant. Il fut, malgré lui, jeté à l'encontre des vagues.

- AAAAAHH !!!
- CANONNNN !!!

Guérik plongeait vers la douleur. Il était de dos, et ne voyait pas ce qu'il se préparait concrètement. Mais il sentit très vite une brûlure sur toute la surface de son dos, ainsi que ses jambes et sa tête. Soudain, il put constater que seul Sangohan et Végéta avaient envoyé une vague. C'était trop tard pour éviter une nouvelle offensive, celle des meilleurs amis du monde, Sangoten et Trunks. Eux aussi étaient en train de se concentrer. Sangoten prenait la position habituelle du Kaméhaméha, et Trunks se tenait à sa gauche, dans la même position.

« A ce que je sache, Trunks ne pratique pas cette attaque » La réflexion de Guérik ne put aboutir, car les deux premiers rayons l'englobèrent totalement. C'est à cet instant que l'action débuta pour les deux cadets.

- KA-ME-HA-ME...
- BIG BANG...

Trunks s'apprêtait à utiliser l'une des attaques favorites de son père. Son aura, favorisant le blanc et le gris, lui avait élevé les cheveux, sans pour autant le transformer en Super Sayen. Cependant, sa position intriguait. Comment pouvait t-il mener à bien cette attaque dans une position aussi inadéquate ? Sangoku se téléporta à ses côtés.

- Tu pourras nous aider, Sangoku ? demanda Trunks, visiblement fatigué.
- Ne t'en fais pas, je suis là !!

Le plus grand des Sayen arma à son tour une charge de Ki :

- KA-ME-HA-ME...

Le regard de Guérik retrouva ses ennemis. Mais il ne pouvait toujours pas bouger, les deux rayons de Sangohan et Végéta le propulsant contre son gré. C'est à ce moment précis qu'il vit ce qui l'attendait. En chœur, Sangoku et son fils lâchèrent leur Kaméhaméha, et Trunks sa Big Bang Attack :

- AAAAAAAAAHHHHH !!!
- ATTACK !!!

Mais ce qui importait le plus à Guérik, c'était la façon dont s'étaient positionnés les trois guerriers. Sangoten avait sa place initiale, celle du Kaméhaméha. Mais Trunks s'était collé à lui, comme si les deux amis ne formaient qu'une seule et unique personne. Ses mains s'étaient disposées sur les côtés de celle de son compagnon. Et Sangoku se tenait un tout petit peu plus à l'écart, sur la gauche, mais sa vague s'alliait à celle de deux enfants. Le spectacle était magnifique. La boule de Trunks, largement distincte, enrobée par les vagues. Le tout se dirigeait vers Guérik, qui n'avait pas d'issue. Son dos le brûlait déjà, voilà que la collision par devant était imminente. Le monstre eut tout de même le reflexe de placer ses avants bras devant lui, pour atténuer les effets de l'attaque. Malgré tout, le choc fut terrible.

**
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 18 Mars 2010 à 20:05:13
- C'est décidé, je vais les aider !! s'exclama Yamcha.
- Mais enfin, tu... tu ne peux pas, tenta de réagir Bulma.
- Comment veux-tu que je reste ici les bras croisés à voir mes amis se faire mettre au tapis un à un ?
- Ton courage parle à ta place, Yamcha. Et j'en suis fier. Décide toi-même de ta destinée, s'avança Tortue Géniale.
- Merci maître, vous au moins, vous me comprenez.
- Moi aussi, je voudrai aller me battre, mais je suis trop vieux, et mon niveau n'est plus assez fort, continua le vieillard.
- Si tu pars là-bas, moi aussi je me battrai !! déclara une petite voix fluette.

Cette voix venait du fond de la pièce. Elle venait de celui qui avait perdu son grand ami. Une immense douleur le faisait souffrir depuis qu'il avait appris la disparition de Tenshinhan, totalement désintégré par la boule d'Ezaïre, sur la planète de l'Au-Delà.

- Moi aussi, je veux venger Ten, je veux montrer à tous que je ne suis pas un incapable. Même si ce Guérik est dix fois, peut-être cent fois plus fort que moi, je veux me battre.
- Chaozu...

La tristesse s'empara de nos amis. Chaozu faisait preuve d'un immense courage. Cela poussa d'autant plus Yamcha à s'envoler pour aider ses amis.

- Tu viens avec moi, Chaozu ?
- Tu peux compter sur moi, dit le petit être, remonté.
- Allons voir Maître Karine avant.

Les voilà tous deux partis pour affronter la mort.

**

L'explosion engendra une secousse, si bien que Végéta et Sangohan peinèrent à rester debout. Au moment de l'impact, une onde électrique se propagea, respectant la forme d'une sphère. Cette sphère rendait en cendre tout ce qu'elle rencontrait sur son passage, hormis les combattants. Les derniers tas de roches se craquelaient et disparaissaient, et le sol s'ouvrit à certains niveaux. On aurait dit que la planète était sur le point de rendre l'âme. Un cri strident déchira les oreilles de nos amis, qui virent Guérik s'élever dans les airs, porté par la Big Bang Attack de Trunks. La lueur était très forte, et Guérik faisait une tâche noire sur cette boule de Ki. Après quelques secondes, elle explosa brusquement, propulsant le monstre vers le côté. Par la suite, il connut une longue descente vers le sol, ou il retomba sèchement. La poussière lévita autour de lui durant un instant, puis le démasqua de seconde en seconde. Il était de dos à nos héros, un genou à terre. Son coude lui permettait de se maintenir sur l'autre genou. Il semblait qu'il avait perdu beaucoup de force. C'est en tout cas ce que pensaient nos amis. Mais un rire démoniaque les persuada du contraire :

- Est-ce là tout ce que vous pouvez faire ? Ce combat me tarde de se terminer. Et je dois avouer que vous vous êtes tous battus comme de véritables héros. Mais quelqu'un de meilleur est arrivé. Ahaha !!

Il se faisait un discours à lui-même. Sa confiance en lui était totale. Après ce nouvel échec des super guerriers, il était sûr de lui. Plus personne ne pouvait venir les aider, et personne n'avait les capacités de le détruire. Il se releva, gardant toujours le dos tourné à nos amis. D'ailleurs, Végéta et Sangohan avaient rejoint leurs trois alliés. Leur puissance n'avait pas beaucoup baissé, mais à présent, ils savaient qu'ils leur étaient impossible de venir à bout du monstre. Malgré tout, l'espoir ne les quittait pas. Ils avaient du sang Sayen dans les veines. La fierté du guerrier, l'espoir de la victoire, le courage de dépasser ses limites et la haine de l'adversaire. Tout ceci poussait la Team Z à ne pas abandonner ce combat.

« Il faut s'en sortir » pensa fortement Sangoku. Végéta avait lu en lui. Il savait que son rival ne s'inquiétait pas, mais il sentait quelque chose de bizarre en lui. Pour le moment, il préféra passer outre cette situation, car Guérik venait de se retourner. Une coupure au niveau de sa joue s'était formée. Le sang coulait lentement, pour tomber, goutte par goutte, sur le sol. Si on y regardait de plus près, son visage entier était amoché. De nombreuses plaies s'étaient provoquées. Son œil droit se fermait tout seul, et son bras gauche montrait une blessure profonde au niveau de l'épaule. Toutefois, son infect sourire n'avait pas quitté l'espace d'une seconde son facies.

- Vous allez voir ce que vous allez voir !!

Le démon se téléporta, et se retrouva en moins d'une seconde au-dessus de Sangoten et Trunks. Il empoigna les deux amis par la tête, et les fracassèrent l'un contre l'autre. Il se rabattit sur le sol, et râpa les deux terriens contre la terre ferme, composée de roches et de cailloux. Pour conclure le tout, il laissa pour morts ses deux adversaires, tout en prenant soin de lâcher une boule de Ki les projetant encore plus loin. Sangoku voulu intervenir, mais sa route fut barrée par Guérik, qui vola à sa rencontre. Une fois devant lui, il écarta les bras, faisant office de barrière.

- Si tu veux les rejoindre, il faut me demander l'autorisation, ricana le démon.

Il n'attendit pas la réponse de son antagoniste, et ajusta un uppercut au menton du père de Sangoten. Se levant dans les airs, la défense de ce dernier était très perfectible. Le démon n'en demandait pas tant, et envoya son opposant au tapis à l'aide de ses mains jointes. Alors que Sangoku allait s'écraser au sol, Guérik s'envola vers lui, et le frappa violement au ventre, provoquant une lévitation du corps de notre ami durant un court instant, dans une position de repliement. Les yeux écarquillés de notre héros ne purent voir le coude de Guérik s'enfoncer dans sa nuque. Un craquement se fit entendre, et le Sayen se laissa tomber vers la terre ferme. Mais Végéta arriva à temps, et empêcha une lourde chute à son rival. Ce dernier le regarda, et sourit :

- Je le savais. Je savais que nous pouvions compter sur toi. Je l'avais senti. Lors de notre premier combat...
- Arrête de parler, reposes toi plutôt, coupa Végéta, visiblement gêné.

Sangoku se laissa poser sur le sol. Il était sonné par l'attaque de Guérik. Sa tête lui faisait très mal, et il ressentait une grosse douleur dans le cou. Il regarda sur sa gauche, et crût apercevoir quelqu'un qu'il connaissait. Mais il n'arrivait pas à se souvenir de qui il s'agissait. Sa vue se troublait. Son corps devenait de plus en plus lourd. Tournant la tête sur sa droite, il vit Trunks et Sangoten se relever courageusement mais difficilement.

- Je... je dois me relever... moi aussi...

Articuler lui faisait mal à la mâchoire. Les nombreux coups qu'il avait reçut au niveau du visage durant ce combat le faisait extrêmement souffrir. Mais sa détermination le poussait à ne pas abandonner.

Végéta s'élança à son tour sur Guérik. Ce dernier le dévisageait comme une bête assoiffée de sang.

- Tu as une mine vraiment pitoyable, tu sais, ricana Végéta, son orgueil retrouvé pour l'occasion.
- Tu verras la tienne dans quelques minutes, répondit froidement le monstre.

Le Sayen s'abaissa pour esquiver le poing du démon, qui fouetta l'air. D'un croc en jambe, il le fit basculer en arrière, et arma une boule de feu emportant Guérik vers le sol. Il s'écrasa grossièrement et profondément. Le Prince en profita pour se cambrer en arrière, et reprendre de la puissance. N'attendant pas le retour de son ennemi, il s'engouffra dans le trou causé par la chute de ce dernier. Le noir total prenant place, et seule la lueur du Ki de Végéta rassemblait de la lumière. Il cherchait des yeux son opposant, et commença à rire soudainement :

- Tu as peur ou quoi, Guérik !!

N'entendant pas de réponse, notre ami se recula, et expédia une vague Kikoha arrachant la terre sur plusieurs mètres. Une minute plus tard, la fumée causée par l'explosion se dissipa. Une source de chaleur s'approchait du père de Trunks, mais par derrière.

- Que tu es bête, Végéta, c'est incroyable !!

Le rayon noir emporta le Prince, et creusa la roche encore plus profondément. Le rival de Sangoku se retrouvait face contre terre, l'air inerte.

- Il vaut mieux s'assurer de sa mort, déclara Guérik. CREVE, VEGETA !!!

Une boule de Ki s'abattu sur lui, enfonçant encore plus le corps du Sayen dans la pierre. Guérik retrouva le sourire, et se projeta au-dessus de lui, soulevant la roche à son passage. Mais à son arrivée, il fut accueillit par le poing de Sangohan. Le monstre n'était pas en position de défense, et encaissa les coups sans pour autant les rendre. Le fils de Sangoku savait qu'il ne devait pas baisser de rythme, afin de garder l'avantage. Son poing gauche fendit l'air, grâce au déplacement sur la gauche de son adversaire. Il ne put réagir à l'attaque de Guérik, qui lui fit craquer les côtes. Le pied de son ennemi se retourna, et vint prendre à défaut le cou du demi-Sayen. Celui-ci évita de peu une boule de feu, mais fut éjecter par le genou remontant du démon puis, il se fit cueillir par son coude qu'il prit en pleine face. Voyant Sangohan prendre la direction du sol, Guérik se téléporta, et attrapa son opposant au niveau de la gorge :

- J'ai tué Végéta, maintenant, c'est ton tour !! s'exclama le monstre.
- Arrrgh, lâ... lâche-moi, tenta de dire le fils de Sangoku.
- Tu vas souffrir comme jamais, lui promit le démon.

Tout en le gardant coincé au niveau de la gorge, Guérik s'envola vers le sol. Il traversa l'un des seuls rochers encore debout, mais ce fut le vainqueur de Cell qui encaissa le choc. Ensuite, il lui coupa le souffle grâce à d'innombrables coups de poing. Le sang sortait de la bouche du Sayen, qui arrivait de moins en moins à rester conscient. Il tenta de faire exploser son Ki pour écarter Guérik, mais aucune énergie ne lui traversa le corps. Guérik le remarqua, et s'empressa de frapper encore plus fort, encore plus vite. Outre le ventre, il se mit également à fracasser le visage de son souffre-douleur. Avant d'en finir, il lui glissa au creux de l'oreille :

- Pense à ta petite famille et à tes amis, car tu ne les reverras plus !!!

Malgré toute la colère qu'il pouvait avoir en lui, Sangohan ne put réagir. Sa force l'avait définitivement quitté, et il ne pouvait plus esquisser le moindre geste. Guérik se posa sur le sol, toujours en tenant son adversaire, et le frappa du revers de la main. Il poussa le terrien sur le sol, qui tomba lourdement. Il prépara une vague Kikoha d'après sa main levée en direction de Sangohan.

- Va au diable !!!

Une gigantesque boule bleue se dessina, et engouffra le corps du Sayen. La boule creusa le sol, le fit vibrer, et enfonça Sangohan. Son corps inerte et fumant s'apercevait légèrement. Cependant, un gémissement se perçut par Guérik.

- Ah, tu n'es pas encore achevé à ce que je vois !!

Il se rapprocha du tunnel causé par sa boule de feu, et commença à en armer une seconde.

- Cette fois-ci, ADIEU !!!

Mais au dernier instant, une vague de Ki le percuta sur l'épaule.

**

- Mon pauvre Sangohan, s'écria Videl, enlacée dans les bras de Pan. Pan, ne regarde pas ça !!
- Sangoku, fais quelque chose, je t'en supplie, pleura Chichi.
- Je crois bien que c'est la fin, dit Tortue Géniale, la mine déconfite.

**
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 18 Mars 2010 à 20:05:46
Guérik se retourna, et aperçut deux ombres. Une grande accompagnée d'une plus petite.

- Sale monstre, nous ne te laisserons pas faire, dixit l'homme à la cicatrice.
- Tiens tiens, deux nouveaux jouets, c'est gentil de venir à moi !!
- Nous nous battrons jusqu'au bout, affirma de façon déterminée Chaozu.
- Ne vous inquiétez pas, vous allez vous battre longtemps, tas de larves !!

Se téléportant juste devant ses nouveaux adversaires, Guérik les cueilli avec un coup de poing dans le ventre. Il attrapa leur tête, et les enfonça dans ses genoux. Le sang coulait déjà du nez de nos deux amis, qui ne virent pas arriver les multiples coups de leur ennemi commun. Le démon leur faisait vivre un vrai calvaire. Mais ils avaient promis de donner le meilleur d'eux-mêmes et n'étaient pas prêts d'abandonner. Soudain, le monstre déclara à Yamcha qu'il s'occuperait de lui plus tard. Il le balança d'un revers de main, et le terrien atterrit non loin de Sangoku, qui venait juste de se relever.

- Yamcha ! s'écria t-il.
- San... Sangoku... je ne sais pas... comment vous avez fait... mais...mais ce monstre est incroyable, arriva t-il à dire.
- Yamcha, tu as été très courageux. Maintenant, c'est à moi de jouer, il faut l'arrêter.

Sangoku était sur le point de s'envoler que Yamcha le retint par le pantalon.

- Attends... attends...
- Qu'y a-t-il ?
- Prends ça...

Et le terrien s'évanouit. Il n'était pas mort, mais ses réserves d'énergie s'étaient amenuisées. Sa main laissant très distinctement un paquet.

- Ce sont des haricots magiques ! s'exprima le Sayen.

Mais il fallait garder la nouvelle pour lui, du moins ne pas faire en sorte que Guérik le découvre. Il s'envola à la rencontre de Sangoten et Trunks.

**

- Dis-moi, petit, tu as eu beaucoup de courage pour oser te dresser contre moi ?
- Ezaïre a tué Ten, je me dois de me battre en son honneur !!
- Ten, ah oui, le grand chauve avec trois yeux ? Ce n'est qu'un tas de muscles qui ne sait pas se battre !!
- Tu n'as pas le droit de dire une chose pareille !! s'écria Chaozu.

L'extraterrestre tenta de frapper vainement le monstre. Ce dernier s'amusait beaucoup à esquiver les attaques du combattant. Le fait de monter son Ki repoussa Chaozu un peu plus loin. Celui-ci expédia un Dodompa qui transperça le bras de Guérik, qui en fut tout étonné.

- J'ai réussi à parfaire la technique du... Dodompa... avoua Chaozu, haletant.
- Je ne te pensais pas capable de me faire ça !! s'énerva tout à coup Guérik. Tu vas périr comme tous les autres !!!
- Je serai toi, je me soucierai de mes arrières !!

Guérik se retourna et vit avec stupeur cinq guerriers se tenir devant lui.

- Co... comment avez-vous pu...
- Tu connais sans doute les haricots magiques !! le fixa Sangoku.
- Mais... Végéta et... et Sangohan, ils étaient morts !!
- Et bien non, tu crois qu'une boule de feu de la sorte m'aurait achevé ?? ricana le Prince.
- Vous avez beau me surprendre, ce n'est pas en revenant au top de votre forme que vous me vaincrez, ahaha !!

Le monstre saisit férocement le petit Chaozu avec sa main :

- C'était votre mission, avec l'autre terrien, de donner les Senzus à vos amis ??
- Tu es tombé dans le piège, en rit l'ami de Tenshinhan. A vous de jouer les amis, tout le monde compte sur vous, dit-il, les larmes coulant le long de ses joues.

Guérik le frappa au visage, et sortit de ses deux mains une boule noire qui eut raison de l'extraterrestre, l'emportant au loin. La fumée ne le quittait pas, mais son âme avait réellement quitté le corps du petit être. Le monstre se téléporta, et souleva au col Yamcha, qui peinait à se relever.

- Enfoiré, tu t'es aussi foutu de moi !!
- Héhé, se contenta de répondre l'homme à la cicatrice.

Dans un élan de fureur, le monstre passa son poing à travers son corps, qui rejetait déjà ses entrailles. Le démon ne voulait plus faire de cadeaux, et montrait enfin on visage le plus cruel.

- Personne ne pourra m'arrêter !!!

Il s'élança vers les supers guerriers, et tenta de frapper Sangoku. Mais ce dernier réussit à éviter la charge. Il s'aperçut que ses ennemis s'étaient regroupés de façon à former un cercle autour de lui.

- Que pensez-vous faire, hein ?
- Te réduire en cendre !! s'exclama Végéta.

La mine du démon n'affichait plus un sourire, mais une expression de peur. Oui, pour la première fois, il avait peur. Il sentait les forces des Sayens couler dans leurs veines, alors que lui était un peu fatigué par un combat qui durait depuis près de six heures. Sa réflexion fut coupée par Sangoku :

- Donnons-lui le coup de grâce !!!

Les cinq amis se cambrèrent en arrière, s'entourant d'une aura dorée parsemées d'électricité. Chaque héros se trouvait dans la transformation la plus puissante qu'il pouvait. Sangoku, Sangohan et Végéta en Super Sayen de niveau trois, Trunks en Super Sayen de niveau deux, et Sangoten en Super Sayen.

- Que... que croyez-vous ? Que ça m'impressionne ??

Sans dire un mot, nos amis se cambrèrent encore plus en arrière, tout en lâchant un cri plus strident que jamais. Cette fois-ci, la Terre entière tremblait devant une puissance aussi exceptionnelle. Les auras montaient autour des combattants comme jamais, et nul doute que chacun avait dépassé sa limite.

Les Sayens sont un peuple courageux, orgueilleux, sans pitié, qui ne perd jamais espoir. La preuve fut cette scène. Cette scène ou l'on vit cinq héros se sacrifier pour l'amour des gens, pour l'amitié, pour la paix. Au même moment, chacun expédia son énergie hors de son corps :

- AAAAAAAAAAAAHHHHHHH !!!

Le cercle que formaient nos amis devint intensément lumineux, si bien qu'on ne pouvait plus le regarder sous peine de s'aveugler. Oub s'en aperçut, mais cependant, il ne pouvait pas s'égarer de ce spectacle. Le sol se craquelait en dessous des protecteurs de la Terre, se creusant de plus en plus profondément. Leurs cris devenaient de plus en plus fort, leur aura s'agrandissaient de seconde en seconde. Leurs poings étaient d'une fermeté incroyable, comme s'ils voulaient se rentrer les ongles dans la paume jusqu'au sang. Soudain, le Ki des membres de la Z Team se mélangèrent, et formèrent comme une tornade au-dessus d'eux et de Guérik. Ce dernier semblait être terrifié. Son regard ne cessait de scruter Sangoku et ses amis, à tour de rôle, mais personne ne flanchait du côté de nos héros, qui paraissaient durs comme de la pierre. La tornade de Ki s'intensifia une nouvelle fois, entraînant les cris des Sayens. Elle prit même la forme d'une gigantesque sphère dorée, qui s'étala sur une surface incalculable, si bien qu'Oub du se téléporter dans le ciel, à une distance correcte de l'attaque des Sayens. Tout se déchira sous l'influence de cette boule, le sol se creusa sur plusieurs kilomètres. Sangoku savait qu'il fallait accroître la puissance de la sphère. Il ne sait pas comment il a fait, mais il arriva à parler télépathiquement avec ses fils et ses amis. [Il faut lâcher complètement nos forces, sinon, nos efforts seront réduits à néant] Végéta fut le premier à comprendre. Il se laissa aller, et agrandit la boule de son énergie. Trunks fit de même ainsi que Sangoku. Seuls Sangohan et son petit frère avaient du mal à se libérer totalement. [Aller, mes fils, je sais que vous pouvez encore mieux faire. Vous avez fait un énorme effort, mais je sais que vous avez encore de l'énergie à revendre] Sangoten serrait les dents, et Sangohan avait peur. [Sangohan, montre nous que ta victoire face à Cell ou Troard n'était pas du à la chance. Prouve-moi que c'est toi qui a le plus gros potentiel ici. Sangoten, la douleur n'est que secondaire. Lâche-toi !!] Suite à ces mots, Sangohan laissa exploser son Ki, qui provoqua presque un dédoublement de la sphère. Cette sphère s'intensifia au moment ou Sangoten, le visage mouillé par les pleurs, lâcha son énergie. Trunks y mit également tout son cœur, et des larmes coulaient le long de ses joues. [Je suis fier de vous, mes amis, mes fils. Ce combat aura été le plus beau de ma vie. Vous serez à tout jamais dans mon cœur] Puis, il s'adressa à Oub [Tu es le vrai défenseur de la Terre à présent, je compte sur toi.] Il ne savait toujours pas par quel moyen il utilisé la télépathie, mais Sangoku put s'adresser à tous ses amis en même temps [Mes amis, merci pour tous les moments passé avec vous. Je ne vous oublierai pas, à très vite] Ces derniers étaient en train de pleurer à l'écoute de ces quelques mots.

Dans un regain de puissance, Sangoku vint ajouter sa puissance, à son paroxysme, à l'attaque. Guérik n'en croyait pas ses yeux. Ces Sayens étaient venus à bout de lui. Comment, il ne le savait pas. Il ne le saura jamais. Mais il n'arriva même pas à se défendre contre cette ultime attaque. Cette attaque portant toute l'amitié, tout le courage, toute la haine et tout l'amour de nos héros et de leurs amis. Tous, je dis bien tous, s'écrièrent d'une même voix :

- ET MAINTENANT, C'EST LA FIN, GUERIK !!!!

La sphère dorée se propagea une nouvelle fois, prenant une plus grosse densité, une plus grosse dimension. Le démon se déchiquetait tout en se demandant toujours quelle erreur il avait pu bien faire, pourquoi il n'en avait pas fini plus tôt :

- C'est... c'est impo... impossible... NOOOOOONNN !!

La boule éclata et provoqua un terrible chamboulement de toute la planète. Oub s'envola presque, tellement la puissance dépassait toute les limites. Après quelques minutes de répit, la poussière se dissipa. Oub regarda autour de lui, et ne voyait plus Guérik. Ce dernier avait littéralement explosé, ne laissant aucune trace de lui. Le terrien n'avait pas très bien saisi le message de son mentor. Comment ça, il était le défenseur de la Terre ? Bien sûr que non, c'était les Sayens, ils l'avaient bien prouvé. Cependant, il chercha du regard ses amis, et se rendit compte qu'ils ne les apercevaient pas non plus. Il s'envola à leur recherche, mais ne trouva rien qui pouvait ressembler à des corps. Soudain, son regard s'immobilisa. Des larmes coulèrent précipitamment, alors qu'il se téléporta le plus rapidement possible sur les lieux. Les corps, inertes, de ses amis demeuraient là. Ils n'étaient plus. Seule la poussière les possédait, ainsi que l'Au-Delà, désormais. Lentement, les cendres de nos cinq héros s'évaporèrent alors qu'elles tombaient vers le sol.

- Non, pourquoi ? POURQUOI VOUS AVEZ FAIT CA ???

Les cris d'Oub s'élevèrent haut dans le ciel. Malheureusement, Sangoku et ses amis ne pourraient plus jamais l'entendre.

La menace de Guérik est enfin dissoute. Cependant, nos héros ont du donner leur vie pour empêcher l'Univers tout entier de se faire détruire. Comment nos amis vont-ils encaisser le choc ? De quelle manière l'avenir va-t-il se dessiner ??

Découvrez tout ceci dans Dragon Ball Z Le Dernier Combat : Epilogue
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 18 Mars 2010 à 20:07:37
 :ha: :ha: :ha: :ha:

Je vous avais dit que le chapitre serait le plus long que vous ayez jamais vu !!!
:lol: :lol:

Bonne lecture !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 18 Mars 2010 à 21:20:04
OUUFFFF  !!!! Super chapitre !!! j'ai A-DO-RE !! Ce combat était vraiment épique, j'en ai encore l'oeil humide !!!

Bravo à toi, tu as su écrire là une très très très belle histoire, qui aurait mérité de prendre la place DBGT, et mérite toujours son adaptation en anime.

Je suis fier d'avoir suivi ta Fic, et je vais prendre exemple sur toi pour écrire la mienne, et je vais essayer de faire de mon mieux pour captiver mes lecteurs, comme tu as su captiver les tiens.

Respect.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 18 Mars 2010 à 21:24:27
 :ha: :ha:

Merci Asgard !! T'as vu, à force d'écrire, ta plume n'est que plus belle !! Pour ce qui est de DBGT, ton avis me fait plaisir, d'autres te diront que non... Enfin, quoi qu'il en soit, je suis très heureux d'avoir su te captiver à ce point !!

Merci
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 18 Mars 2010 à 22:06:11
 :ha: :ha: :ha: :ha:
Bravo à toi et je ne peux qu'être daccord avec asgard pour l'adaptation en manga / animé  ^u^  ^u^
Vivement l'épilogue pour le fin mot de l'histoire  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 18 Mars 2010 à 22:22:06
Merci à toi, 3po, d'avoir été la du début à la fin, car certains ont lâché en cours de route^^

Je sais pas quand je ferai le prologue, car j'essaye d'écrire DBWG, ce qui me prend beaucoup de temps libre^^

En tout cas, je te remercie pour tes commentaires tout le long de la fiction !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 18 Mars 2010 à 22:25:33
CiterMerci à toi, 3po, d'avoir été la du début à la fin, car certains ont lâché en cours de route^^


Comme moi ;D Mais j'ai repris depuis :ha: Et je regrette pas, car ton histoire est vraiment extra ! Excellent chapitre, j'ai hâte de lire l'épilogue :ha: :ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 18 Mars 2010 à 22:28:01
Ya pas de quoi  ^u^  ^u^
Nous sommes plusieurs à suivre et aimer ta fic depuis le début  :lol:

ps : d'ailleurs toutes les fic présentes sur le forum sont toutes très bien  :goku:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 19 Mars 2010 à 11:58:50
Purée mais quel chapitre EXCELLENT ! J'ai franchement adoré ! J'ai même faillit pleurer sur la fin du combat tellement j'étais à fond dedans ^^

Moi j'ai pris ta fic en court de route et je dois bien avouer que je ne regrette pas du tout ! Ta fic mériterait d'être une fin possible (même obliger ^^) de Dragon Ball Z ! J'adorerais qu'elle soit adapter en anime.

Je te dis franchement bravo et j'espère que l'épilogue ne me fera pas chialer ^^

PS : Tu peux compter sur moi pour lire toutes les fic que tu feras ^^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 19 Mars 2010 à 22:24:38
 :ha: :ha: :ha: :ha:

Merci Gohan, ton commentaire me touche beaucoup, comme tous ceux que j'ai pu lire d'ailleurs^^

J'espère que t'as pas pleurer non mdr  :lol:

Je vais me consacrer à mon autre fiction, donc je ne sais pas quand est-ce qu'arrivera ce  épilogue...

Encore merci  ^u^ ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 19 Mars 2010 à 22:40:18
Je n'ai pas pleurer mais j'ai bien failli ^^

Sans te mentir !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 21 Mars 2010 à 18:01:24
Mdr, il faut pas c'est qu'une story :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 22 Mars 2010 à 10:07:53
Je le sais bien mais bon que veux tu quand on est fan on l'est jusqu'au bout. Quitte à pleurer pour la mort des heros ^^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 25 Mars 2010 à 17:54:50
dans son l'abdomen.

enfin son visage le plus cruel.

Chapitre émouvant.
Ils ont réussi à faiblir Guérik sans se transformer en Super Saiyajin, mais j'aurais aimé voir Son Gohan se transformer en Super Saiyajin 2.
Je pensais qu'ils allaient fusionner, ils pouvaient battre Guérik sans mourir mais c'est mieux ainsi, Uub doit protéger la Terre !
Je comprends pourquoi le titre de cette fic se nomme "Le Dernier Combat" ^^ !
Je me suis dit : "Quoi ? La fin se termine comme ça ? Sans connaître les sentiments de nos amis ?", et ben non, la suite est l'épilogue ^^ !

Je suis content de l'avoir lu du début jusqu'à la fin, c'était un plaisir de lire cette fic, bien que des gens se sont arrêtés à lire, ils vont le regretter. Bravo.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 25 Mars 2010 à 18:37:25
 :lol: :lol: Les gens font ce qu'ils veulent :) Toi, je te remercie d'avoir lu et d'avoir suivi jusqu'au bout !!!

L'épilogue arrivera un peu plus tard, j'espère qu'il sera bien !!

Merci encore à toi !!! :ha: :ha:
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Hikarii le 25 Mars 2010 à 20:26:59
Et bah,  escl4ever, c'est à peine si je suis maintenant à l'avant dernier chapitre, manque de temps malheureusement ... Mais jusqu'a présent, il est clair que c'est une trés bonne fiction, personnelement, j'ai beaucoup aimé, et je risque de l'aimé encore plus en lisant ce dernier chapitre. (ce sera surement pour samedi, du moin, j'espere ...)

^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 25 Mars 2010 à 20:30:53
 :ha: :ha: :ha:

Merci Hikarii de prendre le courage de tout rattraper !!! Ca m'fait très plaisir !!!

J'espère qu'effectivement, tu n'seras pas déçu !!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: boiss le 25 Mars 2010 à 21:36:37
salut les gens
escal4ever desolé de ne plus trop suivre ta fic mais je suis papa depuis peu et WOW j'ai plus trop de temps a consacrer a dragon ball pour dire j'suis rendu qu'a l'episode 41 de db kai...!  :o
mais promis je rattraperais mon retard quand je trouverais 1 moment j'ai hate de la finir cette histoire j'me ferais tous les chapitre d'1 traite!!!  :ha:
sur ce bonne continuation et a la prochaine
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 26 Mars 2010 à 16:42:48
Sans soucis boiss !!! Je compte sur toi et félicitations !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 03 Avril 2010 à 09:52:37
A quand l'épilogue ?!
J'attends !!!
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Hikarii le 03 Avril 2010 à 11:54:46
Voilà, j'ai (enfin) pu lire le dernier chapitre !  Mais je suis un peu déçue, non, pas par le chapitre qui est tout le contraire, mais par le fait que c'est la fin ... :'(

Sinon, pour le chapitre en effet, c'est un chapitre émouvant, dommage que Goten ne s'est pas transformé en Ssj2.

Vivement l'épilogue en tout cas ! :D

Edit : Oupss, Merci RyN !!  ;D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: escl4ever le 03 Avril 2010 à 12:09:14
Beaucoup de travail en ce moment pour moi, je n'ai malheureusement pas beaucoup de temps pour écrire, ni pour lire les autres écrivains :/

Le bac approche à grand pas, dur d'allier les deux !!

Merci Hikarii, et ryn, prends ton mal en patience :)
Titre: Re : Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 03 Avril 2010 à 12:24:03
Citation de: Hikarii le 03 Avril 2010 à 11:54:46

Sinon, pour le chapitre en effet, c'est un chapitre émouvant, dommage que Gohan ne s'est pas transformé en Ssj2.


Tu parles de Goten, non ?
Titre: Re : Re : Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Hikarii le 03 Avril 2010 à 12:28:39
Citation de: RyN le 03 Avril 2010 à 12:24:03
Citation de: Hikarii le 03 Avril 2010 à 11:54:46

Sinon, pour le chapitre en effet, c'est un chapitre émouvant, dommage que Gohan ne s'est pas transformé en Ssj2.


Tu parles de Goten, non ?


Mais quesque je raconte moi ? xD
Tu as raison, merci RyN ^^.
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 04 Mai 2010 à 17:16:14
J'attends toujours l'épilogue  :'( !!!
Et la suite de Dragon Ball West Galaxy !
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Gohan35 le 04 Mai 2010 à 17:24:01
Moi aussi RyN ^^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Hikarii le 04 Mai 2010 à 17:47:31
Pareille que vous ...

C'est vrai que ça fait quand même un bail qu'on attend l'épilogue ...  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: 3po le 04 Mai 2010 à 17:55:00
Asgardddddd  ^u^  ^u^  ^u^  ^u^
Si tu entend nos prières ( :lol:)
Je plaisantes , mais vaux mieux attendre un peu et se réjouir quand cela arrivera  :D
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: RyN le 04 Mai 2010 à 18:20:44
lol c'est plutôt à escl4ever que faut demander, et non à Asgard ^^ !
Je crois qu'il a arrêté vu que plus personne suivait ses fictions x'( !

Reviens, je t'en pris !  ^u^

Edit 3po : merci à toi  je me suis trompé d'auteur  ^u^
Titre: Re : Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Hikarii le 04 Mai 2010 à 18:23:08
Citation de: RyN le 04 Mai 2010 à 18:20:44
lol c'est plutôt à escl4ever que faut demander, et non à Asgard ^^ !
Je crois qu'il a arrêté vu que plus personne suivait ses fictions x'( !

Reviens, je t'en pris !  ^u^


Ou moi je dirai qu'il a oublier, ou qu'il n'a tout simplement pas le temps  ^u^.

Mais quoi qu'il en soit ... Reviens !!!  ^u^
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Asgard le 04 Mai 2010 à 18:38:03
Citation de: RyN le 04 Mai 2010 à 18:20:44
Je crois qu'il a arrêté vu que plus personne suivait ses fictions x'( !


Si il y adu monde qui suivait ses fic, la preuve, on est tous ici !!!  ^u^ ^u^

Je sais pas si il vient encore sur le fofo, faudrait voir son profil... ;)

Edit: Pas de visite depuis le 21 avril.... J'espère qu'il nous a pas oublié !!  ^u^ ^u^
Titre: Re : Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Kapurikōn no Jeff le 04 Mai 2010 à 18:50:57
Citation de: escl4ever le 03 Avril 2010 à 12:09:14
Beaucoup de travail en ce moment pour moi, je n'ai malheureusement pas beaucoup de temps pour écrire, ni pour lire les autres écrivains :/

Le bac approche à grand pas, dur d'allier les deux !!

Merci Hikarii, et ryn, prends ton mal en patience :)
Titre: Re : Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Hikarii le 16 Mai 2010 à 17:46:29
Citation de: Asgard le 04 Mai 2010 à 18:38:03
Citation de: RyN le 04 Mai 2010 à 18:20:44
Je crois qu'il a arrêté vu que plus personne suivait ses fictions x'( !


Si il y adu monde qui suivait ses fic, la preuve, on est tous ici !!!  ^u^ ^u^

Je sais pas si il vient encore sur le fofo, faudrait voir son profil... ;)

Edit: Pas de visite depuis le 21 avril.... J'espère qu'il nous a pas oublié !!  ^u^ ^u^


Je pense qu'il nous a oublié malheureusement ...  :-\ Toujours pas de nouvelles de lui sur le fofo ...
Titre: Re : [Fiction] Le Dernier Combat
Posté par: Super Yoyojin le 16 Mai 2010 à 21:04:43
A mon avis c'est le travail du bac qui lui a fait oublier le forum. Il reviendra bien un de ces quatre, quand même ;) Enfin prions pour que ce soit le cas ^u^