• Bienvenue sur Forum Dragon Ball Z & Dragon Ball Super. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
04 Juillet 2020 à 17:12:40

Nouvelles:

Version 2.1 RC2 (beta) en cours de test


[Fanfic] Gohan et le Héros du Temps. (Terminé)

Démarré par Teen_Gohan_757, 27 Juin 2013 à 17:10:18

« précédent - suivant »

Teen_Gohan_757

Oui comme pour ma fic Deux Fréres, j'avais pas envie de trop pomper sur le scénar' du jeu alors j'ai largement modifié la quete de la Pierre Ancestrale de l'Eau :)

Sinon le prochain chapitre est encore plus long  :haha: 

Et merci pour ton commentaire  cher unique commentateur ;D (vu que Samuo m'a vilement laché :P )

Teen_Gohan_757

Voici la suite tant attendue \o/  (ou pas  :hihi: )



Chapitre 5 : Le Gardien de la Pierre Ancestrale.

Une cavalière solitaire fit galoper son destrier le plus vite qu'elle pouvait. Derrière elle, un château en flamme qui illuminait la sombre nuit. La monture semblait orné de symbole d'une noblesse aujourd'hui oublié et la cavalière tenait quelque chose entre elle et la crinière de son cheval. A y regarder de plus près, c'était un couffin qui contenait un petit bébé bien enveloppé dont seul deux petites mèches blondes dépassaient. Puis soudainement un homme à la forte carrure et au visage sombre apparut devant la cavalière.

« Non !! » cria Link en se réveillant en sursaut tout en se redressant.

Le jeune Kokiri était en sueur et sa respiration était soutenue. Il regardait tout autour de lui d'un air apeuré mais fut vite rassuré.

« Ce...ce n'était qu'un rêve... » se dit-il en voyant qu'il était maintenant assis dans un lit recouvert d'une couverture qui semblait être une peau d'un animal qui lui était inconnu.

Une douleur au dos lui rappela les derniers événements dont il se souvenait. Il était en mauvaise posture contre ce gigantesque dinosaure cracheur de feu et il se souvint encore de Gohan qui, après avoir poussé un immense cri de colère, avait fait apparaître une boule lumineuse et l'avait envoyé vers lui et Dodongo. Après cela c'était le trou noir.

D'ailleurs, Link fut étonné de ne pas voir Gohan et commença à s'inquiéter du sort de son ami.

Le jeune garçon voulut sortir du lit mais sa douleur au dos se rappela à son bon souvenir et Link se recoucha, terrassé par son mal de dos.

Après un court instant de silence, Darunia rentra dans la chambre où se trouvait Link.

« Ha le p'tit est réveillé ! Ca fait plaisir ! » s'extasia le chef de la Tribu Goron.
« Alors tu te sens mieux ? » rajouta-t-il une fois arrivé près du lit.
« J'ai juste assez mal au dos mais sinon ca va.. » répondit Link.
« C'est normal, t'a pris un assez gros choc au dos. Gohan m'a dit que Dodongo t'avais écraser par deux fois. Normal donc que tu souffre encore malgré les soins qu'on t'a prodigué. » répliqua Darunia.
« D'ailleurs, Gohan il est où ? Il va bien j'espère ?! » s'inquiéta Link.
« Aux dernières nouvelles, il va bien mais il est parti à la recherche de la Pierre Ancestrale de l'Eau. » répondit Darunia.
« Tout seul ?! Il faut absolument que j'aille l'aider ! » fit Link presque paniqué tout en tentant de se relever.

Mais il en fut empêché par Darunia qui savait très bien que Link n'était pas en état de se déplacer.

« Reste couché gamin, tu n'es pas encore rétabli. Laisse faire ton ami. J'ai bien vu l'air déterminé qu'il avait pour obtenir cette Pierre pendant ton rétablissement et je suis certain qu'il y arrivera ! » tenta Darunia pour rassurer le jeune Kokiri.
« T'a raison, j'ai même pas pu me lever tout à l'heure mais ca m'ennuie de savoir Gohan seul dans cet immense pays.
« Je suis certains que Gohan n'est pas seul et que tout va bien pour lui ! » fit encore Darunia pour rassurer son hôte encore souffrant.
Et si Gohan n'était en effet pas seul, on pouvait pas vraiment dire que tout allait bien pour lui.

Car ce rire démoniaque qu'il venait d'entendre dans la Grande Salle de Prière, l'effraya quelque peu. Gohan se retourna aussitôt le rire entendu  mais eut la surprise de n'y voir personne.

« Qu-qui est là ?! » fit timidement Gohan en regardant un peu partout tout en serrant bien la Pierre Ancestrale contre lui.
« Une Écaille Zora...jamais je n'aurais pensé qu'on laisse entrer un non-Zora dans ce temple sacré, qui plus un si jeune humain... » déclara une voix caverneuse qui résonnait elle aussi dans toute la salle.

Gohan avait beau regarder dans toutes les directions, il ne vit rien mis à part les Zoras à terre.

Cependant, un genre de courant de fumée noire apparut et commençait à prendre la forme d'un être vivant. Après quelques secondes c'est un Zora à la peau d'un noir profond et avec des yeux rouges assez effrayant qui se dressait devant Gohan.

Gohan recula d'un pas, apeuré par l'apparence ténébreuse de son supposé interlocuteur.

« Me voilà petit humain...et maintenant tu vas me rendre cette pierre bien gentiment.. » fit le sombre Zora d'un ton menaçant.
« Je..non..je vous la rendrai pas ! » répondit Gohan peu confiant mais décidé à garder ce qu'il était venu chercher.
« Petite créature insignifiante ! Ne m'oblige pas à venir te la prendre ! » cria le Zora aux yeux rouges tout en créant un fort courant d'air noir qui projeta Gohan sur la statue derrière lui.

Le jeune métis-saiyen retomba ensuite lourdement au sol et lâcha la pierre sous le choc. Le Zora maléfique n'eut qu'a se pencher pour récupérer son bien.

« Voilà c'était pas si difficile jeune humain ! » fit-il d'un ton moqueur.

Mais Gohan était décidé à ne pas en rester là. Il se releva, sorti d'une main l'épée de son fourreau et prit son bouclier de l'autre main.

« Je..je ne te laisserais pas partir avec !! » cria Gohan déterminé à rependre la Pierre.

Sans même attendre la réponse de son adversaire, le jeune garçon se jeta sur lui pour tenter de lui asséner un coup d'épée mais le Zora attrapa l'épée de Gohan d'une main, stoppant instantanément  le fils de Goku dans son offensive. Puis d'un geste rapide, le Zora lança Gohan de l'autre côté de la pièce. Le compagnon de Link atterrit une fois de plus lourdement sur le sol.

« T'es courageux petit humain...mais tu semble encore plus faible qu'un Garde Royal Hylien alors tu ferais mieux de déguerpir avant que je ne décide de t'étriper ! » cria l'adversaire de Gohan qui commençait à perdre patience.

Pour Gohan, la situation était assez mauvaise. Son adversaire semblait avoir comme des pouvoirs magiques alors que lui n'avait que son épée et la force des ses petits bras. Cependant, Gohan se souvint que Link lui avait dit à moult reprises de ne pas se laisser envahir par la peur et de réfléchir le plus sereinement possible à un moyen de vaincre son adversaire. Link semblait pouvoir faire cela sans trop de problèmes mais pour le jeune Gohan, c'était bien plus difficile. Mais il ne voulait pas rentrer au Mont du Péril les mains vides et voulait prouver à Link qu'il pouvait lui aussi se débrouiller seul.
Alors Gohan mit sa peur de côté, se releva et repensa à ce qu'il s'était passé contre Dodongo. Là-bas, Gohan avait réussi à vaincre ce monstre avec une étrange boule bleue sortie des ses mains. Il fallait donc qu'il réitère cet exploit pour avoir une chance de vaincre l'ennemi se trouvant devant lui.

« T'a pas encore compris sale mioche ?! » fit le Zora qui transforma son bras droit en une sorte de lame tranchante puis se jeta sur le jeune métis-saiyen, excédé par sa persistance à vouloir combattre.

Alors qu'il abattit sa lame sur Gohan, il fut surpris de voir que son attaque fut paré par son jeune adversaire.

En effet Gohan avait placé son bouclier devant lui pour bloquer l'offensive de son adversaire. Mais il ne l'avait pas arrêté simplement à la force de ses bras mais plutôt de cette aura bleue électrique qu'il avait déjà déployé contre Dodongo. 

« Mais qu'est-ce que... » fit surpris, l'humanoïde amphibie.

Gohan profita de ce moment pour repousser le Zora d'un puissant coup de bouclier Ce dernier recula de plusieurs pas et ne repassa pas tout de suite à l'attaque, préférant un peu observer son adversaire qui tout d'un coup avait réussi à repousser son attaque alors que 5 minutes auparavant, il était loin d'en être capable.

« Tu n'es pas si faible que ca au final, on va donc pouvoir s'amuser ! » fit-il d'un air satisfait.
« Mais mon maître, le grand Ganondorf m'a confié une mission et ce n'est pas un mioche qui va m'empêcher de la mener à bien ! » rajouta-t-il tout en libérant un puissant courant d'air noir qui secoua toute la pièce.

Gohan plaça une fois de plus son bouclier devant lui pour résister au fort courant que lui envoyait son adversaire. Il tenta tant bien que mal de garder son aura active pour qu'il puisse avoir la force de rester immobile mais n'étant pas habitué à conserver une telle aura, il se sentit faiblir et prêt à lâcher prise. Cependant, son instinct de survie ne l'entendait pas de cette manière et décupla la puissance et la taille de son aura bleue.

Gohan put alors se déplacer et passer à l'attaque à la grande surprise du Zora une fois de plus. Mais ce dernier ne se laissa pas démonter pour autant et para assez vite le coup d'épée de Gohan qui visait sa tête.

Les deux adversaires s'échangèrent plusieurs coups qui furent à chaque fois bloqué par l'un ou l'autre. Cet échange de coups dura un bon moment. Soudainement, Gohan, sentant qu'il ne tiendrait pas bien longtemps, brisa la garde de son adversaire en donnant un coup vertical avec son bouclier puis d'un geste rapide, enfonça totalement son épée dans le ventre du Zora à la solde de Ganondorf.

Ce dernier s'immobilisa, cracha une gerbe de sang puis fit quelque pas en arrière avant de s'écrouler au sol. Des vapeurs noires commencèrent à s'échapper du Zora vaincu et son teint de peau redevint bleu pâle.

Gohan de son côté tomba lui aussi mais sur les fesses car il venait de se rendre qu'il venait de tuer quelqu'un de sa propre main. Cela perturba assez le jeune garçon car ici son adversaire avait l'air quasi humain contrairement à Dodongo qui n'était qu'une bête féroce. De plus il ne l'avait pas tué des ses mains mais à l'aide d'une étrange boule bleue. 

Le jeune garçon ne put détacher son regard de son épée qui était encore planté dans le ventre du Zora agonisant. Le sang violet qui s'écoulait de la plaie ajoutait au drame de la scène.

Gohan entendit alors la porte derrière lui s'ouvrir mais il resta tout de même fixé sur son adversaire vaincu.

Fisk, après s'être assuré que la pièce n'était plus empoisonnée, arriva près de Gohan et du Zora à l'article de la mort et s'agenouilla devant le Zora agonisant et le releva quelque peu.

« Mais... que c'est-il passé ici ? » demanda Fisk en regardant Gohan.

Voyant que le jeune garçon ne répondrait pas car visiblement encore sous le choc, Fisk posa son regard sur le Zora qu'il tenait.

« Sjávar, dis-moi ce qu'il s'est passée ici, pourquoi le gamin à du te blesser ainsi ? » fit Fisk d'un air grave.

Le Zora agonisant expliqua alors, avec beaucoup de peine, qu'il y trois jours, lorsqu'il rentra au temple, un Gérudo du nom de Ganondorf l'interpella pour lui faire une proposition. Le Gérudo promettait, en échange de la Pierre Ancestrale de l'Eau, que les Zoras régnerait sur Hyrule et que lui, Sjávar, serait à leur tête. Bien qu'en effet Sjávar rêvait de voir les Zoras régner à la place de la Famille Royale d'Hyrule, il refusa l'offre car ne faisait pas confiance à ce voleur du désert. Mais Ganondorf ne pouvait se contenter d'un refus et ensorcela le prêtre du temple pour qu'il soit en son contrôle et ainsi récupérer la Pierre Ancestrale de l'Eau.

« Mais...pourquoi les Gérudos ont attaqué le temple si tu devais leur remettre la Pierre Ancestrale ? » demanda Fisk.
« J'ai...j'ai finalement réussi à reprendre le contrôle de moi-même tout en gardant les pouvoirs que m'avait confié Ganondorf..et...je crois que j'ai perdu l'esprit. J'ai voulu doubler Ganondorf en gardant la Pierre Ancestrale de l'Eau et aussi faire main basse sur les deux autres pierres dont je connaissaient l'emplacement. Comme cela j'aurais pu atteindre le Saint Royaume et utiliser la Triforce pour faire régner les Zoras sur Hyrule. » expliqua Sjávar dont le récit était entrecoupé de toux et de petite gerbe de sang.
« Et c'est donc pour ca que les Gérudos ont attaqué le temple, ils étaient venus pour te tuer et prendre la Pierre Ancestrale. » devina Fisk.
« Exactement...j'ai..donc...répandu un gaz toxique pour empêcher quiconque de s'approcher de la Pierre Ancestrale et ainsi je pouvais partir à la recherche des deux autres...mais...c'est là...que vous êtes arrivés... » expliqua encore Sjávar qui avait de plus en plus de mal à parler.
« En effet, t'a vraiment perdu la boule mon pauvre Sjávar mais le temps des reproches n'est encore là, il faut te soigner au plus vite ! » déclara Fisk.

Mais Sjávar ne put répondre car il sombra dans l'inconscience. Fisk lui retira alors l'épée de Gohan du ventre puis le mit sur son dos pour le ramener au Domaine Zora.

« Gohan ! Ressaisis-toi et partons d'ici ! » cria Fisk pour sortir Gohan de sa torpeur.
« O-oui... » dit-il encore un peu choqué.

Le métis-saiyen ramassa son épée et son bouclier ainsi que la Pierre Ancestrale que Sjávar avait laissé tomber puis suivit Fisk jusqu'à la porte de la pièce. Une fois sortit, Fisk et Gohan passèrent devant la petite salle où était encore enfermé Nabooru.  Gohan s'arrêta devant et débloqua la porte.

« Mais Gohan, qu'est-ce que tu fais ?! » cria Fisk assez mécontent.
« On va pas la laisser ici quand même ! » fit Gohan.
« Et pourquoi pas ?! Une patrouille Zora serait venu la chercher pour qu'elle paie pour ses crimes ! » rouspéta Fisk 
« A part avoir exploser la porte du temple, elle a rien fait de mal vu que c'est le Zora sur ton dos qui  a tué ses compagnons avant. » répliqua Gohan.

Fisk fut un peu déconcerté par cette déclaration car le jeune garçon avait en effet raison.

« ...Tu as raison...mais elle n'a pas intérêt à revenir attaquer une possession Zora sinon elle mourra à coup sur. » menaça Fisk.

Nabooru sortit de la pièce où elle était enfermée et avant de se diriger vers la sortie, elle s'arrêta un instant près de Gohan.

« Merci...gamin.. » fit-elle un peu froidement en repartant vers la sortie.

Gohan sourît à ce remerciement inattendu et se dirigea lui aussi vers la sortie, vite imité par Fisk.

Devant la sortie, Nabooru s'adressa une fois de plus à Gohan.

« Si ton copain veut se venger de l'incendie de la Forêt Kokiri, qu'il vienne dans la Vallée Gérudo et je lui indiquerai qui sont les responsables mais après ça, il devra se débrouiller seul. » fit-elle d'un air toujours aussi froid.
« Mais...pourquoi vous feriez ça pour lui ? » se demanda Gohan qui se souvenait très bien des menaces de mort qu'avait proféré Nabooru à l'encontre de Link.
« C'est juste un p'tit cadeau pour ne pas m'avoir laissé pourrir ici. » répondit la Gérudo avant de sortir puis de plonger en direction de la rive du Lac Hylia sans même un 'au revoir'.
« Tsss..bon débarras ! » pesta Fisk qui décidément n'aimait pas les Gérudos.
« Mais bon, maintenant le plus compliqué va être de te ramener toi et Sjávar au Domaine Zora. Va falloir que tu attendes que je revienne car je ne pourrai pas vous transporter tous les deux. » rajouta-t-il.
« D'accord mais revenez vite, j'aime pas être tout seul ! » répondit Gohan.
« Ne t'inquiètes pas, je fais au plus vite ! » rassura Fisk avant de plonger à son tour dans les profondeurs du Lac Hylia.

Gohan s'assît alors contre la paroi rocheuse et contempla la Pierre Ancestrale qu'il avait hâte de ramener à Link. Cependant, il fallait d'abord l'autorisation du Roi Zora et le jeune espéra que le fait qu'il ai empêché Sjávar de la voler, jouera en sa faveur. 

Pendant son attente, Gohan se demanda aussi comment allait son ami, si les soins prodigué par les Gorons avait pu le soigner, bref, le jeune garçon s'inquiétait de l'état de santé de Link.

Gohan n'eut pas le temps de s'inquiéter beaucoup car Fisk était déjà de retour pour le ramener au Domaine Zora. Le métis-saiyen s'accrocha donc fermement au cou de Fisk, vérifia que son Écaille Zora fonctionnait toujours et puis Fisk et Gohan prirent le chemin du retour vers la surface.

Une fois au Domaine Zora, Fisk emmena Gohan auprès du Roi Zora pour d'abord raconter ce qu'il s'était passé dans le Temple et par après demander si Gohan pouvait garder ou non, la Pierre Ancestrale de l'Eau.

Après avoir s'être introduit auprès du Monarque, Fisk fit monter Gohan sur l'Estrade Royale avec lui et le Zora entreprit de raconter ce qu'il avait vu et fut complété par Gohan qui raconta ce qu'il s'était passé dans la Grande Salle de Prière.  Le roi écouta avec attention et plus le récit avançait plus le roi fut abasourdi par les événements décrits.         

« Votre récit et tout bonnement incroyable, nous n'en croyons pas nos oreilles ! » s'exclama le roi.
« Je ne pensais pas ce Ganondorf si puissant mais bon vous avez réussi à récupérer la Pierre Ancestrale, c'est tout ce qui compte ! » rajouta-t-il d'un ton réjoui.

Gohan, quand le roi mentionna la Pierre Ancestrale, serra par réflexe cette dernière contre lui. Cela montrait bien à quel point il tenait à cette pierre et que maintenant qu'il l'avait entre les mains, il voudrait bien la garder.

« Justement votre Majesté, concernant la Pierre Ancestrale, je propose qu'elle soit placé sous la garde du jeune Gohan ici présent. Il a montré qu'il était digne d'en être le gardien en combattant au péril de sa vie pour récupérer le joyau de notre peuple tout en permettant à Sjávar de se libérer de l'emprise de Ganondorf. Sans oublier qu'il a sauvé la vie de Mikau en le ramenant ici. » intervint Fisk.

Cette intervention étonna autant Gohan que le Roi Zora car c'était plus que surprenant de voir qu'un Zora lui demandait de confier le Joyau du Peuple Zora et l'une des clés du Saint Royaume à un étranger.

« Mmmh...nous supposons que tu réalises bien la portée de ta demande et qui plus est, nous n'avons jamais regretté tes décisions mais ici c'est de la Pierre Ancestrale dont il est question. » fit le roi pensif.
« Laissez nous réfléchir jusqu'à demain matin pour bien étudier ta demande car de toute façon, le jeune humain ne pourra pas repartir maintenant, il se fait tard et il n'est pas bon de voyager la nuit. »  décida finalement le monarque du Domaine Zora.

Gohan voulut bien rouspéter contre ce contre-temps car il voulait retourner au Mont du Péril au plus vite mais Fisk lui fit comprendre d'un geste de la main qu'il valait mieux se taire et accepter ce temps de réflexion.

« Merci de considérer ma proposition Majesté et dans ce cas, nous nous retirons. » fit Fisk avec beaucoup de déférence tout en s'inclinant.

Gohan et Fisk quittèrent l'Estrade Royale et redescendirent les grands escaliers reliant la Salle du Trône au reste du Domaine. Pendant ce court trajet, Fisk expliqua à Gohan la suite des événements.

« En attendant la décision de notre Roi, je te propose de passer la soirée à la maison. Ma femme adorent les enfants et puis ca te feras un peu de repos, tu l'a bien mérité je crois ! »
« Mais d'abord, on pourrait pas aller voir le monsieur que j'ai amené tout à l'heure ? J'aimerais bien savoir si il va bien. » demanda Gohan un peu inquiet.
« Bien sur, on peut y faire un tour ! » répondit Fisk avec enthousiasme.

Le Zora et le métis-saiyen arrivèrent au bas de l'escalier et descendirent le chemin qui menait quasiment à l'entrée du Domaine Zora mais au lieu de continuer tout droit, ils prirent un chemin à droite qui descendait encore plus profondément. Arrivé en bas, il y avait sur la gauche une porte, devant eux l'étendue d'eau permettant l'accès sous-marin au Lac Hylia et à droite, une autre porte ainsi qu'un couloir juste à côté.

Fisk se dirigea vers la porte de droite puis entra dans la pièce, suivi de Gohan. Dans la pièce se trouvait quelques lits, de l'équipement médical et ainsi que quelque Zoras que Gohan supposait être le personnel de l'Infirmerie.

Fisk et Gohan se dirigèrent vers le lit du fond de la pièce où se trouvait Mikau. Il était encore couché emmitouflé dans une grosse couverture et encore sous perfusion mais il semblait conscient et en relative bonne forme.

Mikau fit d'ailleurs un large sourire quand il vit arriver Gohan.

« C'est bien toi qui m'a ramené au Domaine Zora non ? » demanda-t-il comme pour en être certain.
« Oui c'est moi, je vous ai trouvé au bord du Lac Hylia, vous étiez très mal en point et j'ai à peine compris ce que vous m'aviez dit. » répondit Gohan qui était maintenant au bord du lit de Mikau.
« ...Merci de m'avoir ramené, sans toi, je serais sûrement mort.. » fit Mikau d'une voix encore faible.
« Je pouvais pas vous laisser là tout de même ! » répondit Gohan d'un air enjoué car ravi de voir que son sauvetage avait été un succès.
« Oh tu sais, peu de gens aurait fait ce que tu as fait et c'est pour cela que je te remercie.. » répliqua Mikau.
« Je suis désolé de vous interrompre mais Mikau doit encore se reposer. » intervint un des infirmiers.
« Cependant, vous pourrez revenir demain matin. » rajouta-t-il.

Gohan et Fisk prirent alors congé de Mikau et le Zora demanda à l'infirmier où était Sjávar. L'infirmier lui répondit qu'il était encore en soin intensif car sa blessure était assez grave. Gohan demanda si il allait s'en sortir mais l'infirmier lui répondit qu'il était trop tôt pour le savoir.

Là dessus, Fisk et Gohan quittèrent l'infirmerie pour rentrer à la demeure du Zora. Gohan suivit Fisk jusqu'à l'étendue d'eau se trouvant au milieu du Domaine Zora et Fisk s'arrêta juste au bord.

« Bon, accroche toi à moi, on va devoir plonger ! » fit Fisk et se mettant accroupi.
« Votre maison est dans l'eau ?! » s'étonna Gohan.
« Bien sur ! On est un peuple amphibie tout de même ! » s'amusa Fisk.

Gohan ne répondit rien, vérifia que son Écaille Zora était toujours active et s'accrocha alors au cou de Fisk. Le Zora et le métis-saiyen plongèrent dans la vaste étendue d'eau. Fisk entra alors dans un couloir rocheux, tapis au fond de l'eau comme le passage entre le Domaine Zora et le Lac Hylia. Cependant ce passage sous-marin débouchait plutôt sur une large cavité.

Au fond, comme posé sur le sol, se trouvait une multitude d'habitations dont la structure était fait en os et était recouverte d'une aura bleuté comme l'aura de l'Écaille Zora de Gohan à la différence que l'aura était opaque et non transparente.  Fisk se dirigea vers l'une des habitations, mis pied à terre tout en gardant Gohan sur son dos et puis posa sa main sur un dispositif, qui avait un espèce de moule d'empreinte de main en son centre, posé devant l'habitation.  L'appareil ayant reconnu Fisk, l'aura bleuté devint un instant transparente et Fisk et Gohan purent traverser le champ de force qui apparemment retenait l'eau car une fois traversé, l'endroit était totalement sec.

« Voilà, on est arrivé ! Ici tu peux enlever ton Écaille Zora, il y a de l'oxygène et pas une goutte d'eau ! » fit Fisk tout en déposant Gohan à terre.

Gohan s'exécuta et retira l'Écaille Zora de son torse et l'aura bleu qui l'entourait disparu aussitôt. Le jeune garçon remarqua que l'opacité du champ de force entourant l'habitation éclairait assez bien l'endroit alors qu'au dehors, la cavité était assez sombre malgré quelque algues fluorescentes pour guider les Zora et les champs de forces qui luisaient aussi à l'extérieur.

« Waaaaah c'est super lumineux ici, comment vous faites ça ? » s'étonna Gohan toujours très curieux.
« Oh c'est simplement un gaz que l'on injecte dans le générateur de champ de force qui donne cette lumière. » répondit Fisk amusé par l'étonnement de son jeune invité.
« Mais la nuit, ca vous embête pas ? » se demanda le métis-saiyen.
« Ha ha non, le gaz ne dure que 10 heures après cela, le champ de force redevient sombre. » expliqua Fisk.
« D'ailleurs, il devrait pas tarder à le devenir, il se fait tard. » rajouta-t-il.

Et soudainement, comme si le champ de force avait entendu Fisk, l'intérieur de l'espèce de demi bulle d'air devint sombre. Seule l'habitation, encore illuminée, donna un peu de lumière.

« J'avais vu juste on dirait ! » déclara Fisk.
« C'est trop impressionnant maintenant il fait aussi noir que dehors » s'émerveilla Gohan en fixant le sommet du champ de force.
« Allez, il est temps de rentrer, ma femme a sûrement déjà préparer le souper ! » fit Fisk alors que Gohan fixait toujours le champ de force.

Le fils de Goku lâcha du regard le 'toit' de la propriété de son hôte et suivit ce dernier dans sa demeure.  Demeure qui était assez singulière car elle était une fois de plus doté d'une structure en os mais c'était des algues qui semblaient avoir été tressé qui faisait office de mur et de toit. Au sommet de l'habitation, il y avait une sorte d'antenne qui diffusait un long rayon faiblement lumineux qui allait jusqu'au sommet du champ de force.

Une fois à l'intérieur, Gohan remarqua que la matière première était, comme à l'extérieur, de l'os ou parfois des coraux et des algues tressé comme pour les murs.

« Fisk, c'est toi mon chéri ? » demanda soudainement une voix venu d'une autre pièce.
« Oui c'est moi et j'ai ramené un invité ! » répondit Fisk à voix bien haute.

Une personne sortit alors d'une pièce se trouvant au fond de ce qui semblait être la pièce de vie et Gohan remarqua bien vite que si cette personne avait le même teint de peau que Fisk ainsi que la même apparence mi-humain mi-poisson, il y avait tout de même quelques différences. Sa tête était plus arrondie et moins allongée, un air plus doux et bien sur une poitrine plus développée.

« Oh un petit humain ! Mais que vient-il faire par chez nous ? Et surtout comment est-il arrivé jusqu'ici ? » s'étonna le second Zora de la maisonnée.
« Rækja, je te présente Gohan, un jeune garçon qui m'a bien aidé aujourd'hui ! » répondit Fisk.
« Et Gohan, voici ma femme Rækja. » rajouta-t-il pour compléter les présentions.
« Enchanté de vous de connaître, madame. » fit respectueusement Gohan tout en s'inclinant quelque peu.
« En voilà un petit garçon bien élevé, c'est plaisant à voir ! » s'étonna Rækja.
« Mais ca ne réponds toujours pas à mes questions Fisk. » rajouta-t-elle.
« Si le souper est prêt, on peut en parler à table car je meurs de faim et je suis certain que Gohan aussi ! » répondit Fisk affamé.

Le repas étant effectivement prêt, le couple de Zoras et Gohan passèrent à table et c'est là que Fisk raconta l'expédition au Temple Zora en compagnie de Gohan. Cette histoire surprenante, étonna autant Rækja que le fut le Roi Zora. 

Gohan expliqua aussi pourquoi il tenait tant à garder la Pierre Ancestrale qu'il avait encore en sa possession et raconta aussi ce qu'il avait vécu au Mont du Péril ainsi que l'incendie de la Forêt Kokiri.  Cette dernière partie horrifia Rækja tellement l'acte était cruel et dramatique.

Pour le reste de la soirée, ces événements ne furent plus évoqués afin de passer une soirée dans une ambiance plus joyeuse et détendue.

Le repas fut l'occasion pour Gohan de découvrir de nouveaux plats comme ce Bottia mariné aux algues des profondeurs. Le Bottia est un poisson d'eau douce vivant dans le Lac Hylia, il avait une multitudes couleurs sur sa peau allant du brun foncé au rouge-orangé.  Gohan fut un peu réticent à l'idée de manger un plat qu'il ne connaissait pas mais son estomac criait tellement famine que Gohan ne fit pas des manières très longtemps. De plus, ce poisson se révélait être délicieux et le jeune métis-saiyen termina eut vite fait de terminer son assiette.

Après ce copieux repas, qui fut aussi l'occasion pour Gohan de connaître mieux ses hôtes et réciproquement,  Rækja emmena Gohan au salon et commença à lui raconter l'histoire des Zoras depuis la nuit des temps voyant bien que son jeune invité était avide de connaissances. De plus Rækja était passionnée par l'histoire de son peuple et pris donc grand plaisir à raconter cela à quelqu'un d'aussi réceptif que Gohan.

Fisk, lui, s'occupa de la vaisselle car de son aveu, l'histoire des Zoras ne l'intéressait que peu. Fisk était plutôt quelqu'un qui s'intéressait au moment présent et au futur.

Gohan de son côté apprit que contrairement aux apparences, le Royaume d'Hyrule ne fut pas toujours en paix. Rækja raconta qu'il y a 9 ans de cela, une guerre aussi intense que courte éclata entre les différentes espèces peuplant Hyrule. A cette époque, Hyrule n'était pas un royaume unifié mais comptait plusieurs entités qui ne communiquèrent que très peu entre elles. Un jour, l'existence du Saint Royaume et de la Triforce fut révélé à tous les peuples ainsi que la toute puissance contenue dans cette relique sacrée.

Chaque peuple, à l'exception des Kokiri,  voulut s'emparer de la Triforce et une grande guerre éclata entre les Gérudos, les humains, maintenant appelé 'Hyliens', les Gorons et les Zoras. Après un an de conflit et de lourdes pertes, Harkinian, le leader des humains décida qu'il fallait en finir avec cette guerre et  convoqua donc un Sommet pour la Paix qui se solda par un brillant succès car la paix fut signé entre les Humains, les Gorons et les Zoras. Les Gérudos ne signèrent que plus tard sous la pression des trois autres clans.

L'accès au Saint Royaume fut scellé et la 'clé' de ce dernier divisé en quatre. 3 Pierres et un Ocarina.
Les Gorons et les Zoras reçurent chacun une pierre et la 3e fut donné aux Kokiri car les Gérudos ne furent pas jugés dignes de confiance et que de plus le Peuple de la Forêt était resté neutre dans ce conflit. Qui plus est, la sagesse de l'Arbre Mojo le rendait tout à fait apte à être le gardien d'une partie de la 'clé' du Saint Royaume.

Artisan de cette paix entre les Peuples d'Hyrule, Harkinian devint le premier monarque du tout nouveau Royaume Unifié d'Hyrule même si les dirigeant des diverses espèces avait encore tout pouvoir sur leur terres respectives.


Rækja était ravie de voir que Gohan était aussi passionné parce qu'elle venait de lui raconter et le jeune garçon ne manqua pas de lui poser de nombreuses questions auxquelles Rækja répondit avec plaisir mais dû tout de même abrégé car il était temps d'aller se coucher, les deux Zoras travaillant le lendemain et Gohan, lui, devait se rendre chez le Roi pour connaître sa décision concernant la Pierre Ancestrale.

L'épouse de Fisk conduisit alors Gohan vers la pièce où il allait pouvoir se reposer après cette longue et éprouvante journée.
« On a pas souvent des invités qui passent la nuit ici donc je ne puis t'offrir que de dormir dans la réserve à nourriture. Mais comme tu le vois, Fisk t'a installé un hamac et un table de nuit pour poser tes vêtements et ton équipement. C'est pas le grand confort mais au moins tu as une pièce à toi pour la nuit. » fit Rækja un peu gêné d'offrir un gîte si rudimentaire.
« C'est pas grave madame, vous savez la nuit passée, j'ai dormi par terre au bord du Lac Hylia donc ce hamac c'est déjà très bien ! » répondit Gohan avec enthousiasme.
« Ravi que cela te plaise et maintenant je vais te laisser, dors bien et demain, réveil de bonne heure ! » répliqua Rækja en quittant la pièce.
« Merci, bonne nuit à vous aussi ! » fit Gohan qui commençait déjà à enlever son épée et son bouclier de son dos.

A peine Rækja parti que Fisk arrivait dans la pièce pour souhaiter un rapide 'Bonne nuit' à Gohan qui répondit de même avant que le Zora ne quitte lui aussi la pièce.

Gohan se déshabilla alors pour ne garder que son caleçon et, une fois de plus, plia soigneusement ses vêtements qu'il posa sur la table de nuit. Il monta dans le hamac fait d'algues tressées, s'enveloppa dans ce qui semble être une couverture en peau d'animal qu'il ne connaissait guère et s'endormit aussitôt.


Le lendemain matin, Fisk réveilla en effet Gohan de bonne heure car il devait prendre son service assez tôt et qu'il fallait d'abord allez voir le Roi Zora pour connaître sa décision.

Gohan se leva donc, s'habilla machinalement car encore un peu dans les vapes, pris son épée et son bouclier et sorti de la pièce où il avait passé la nuit.

Après un rapide mais frugal petit-déjeuner à base de Barinade, une espèce de méduse rose et bleu avec des petite tentacules mauve,  Gohan et Fisk quittèrent la demeure de ce dernier après que Gohan ai remercié chaleureusement Rækja pour son hospitalité et toutes les histoires qu'elle lui avait conté la vieille.


Il était temps maintenant pour Gohan d'enfin connaître la décision du Roi Zora concernant la Pierre Ancestrale de l'Eau.

Kapurikōn no Jeff

OAH! Harkinian. Les 3 pierres. Ils vont grandir^^. Gohan saga Buu. XD

Teen_Gohan_757

Ha ha oui, je me suis permis de rependre ce nom en hommage à Murow qui aime tant ce bon Roi Harkinian  :haha:

Mais Gohan et Link n'ont pas encore les 3 pierres :P  Pour la suite tu verras bien mais ne rêves pas trop avec ton Gohan Saga Buu  :hihi:

Teen_Gohan_757

Ah que la suite 8)



Chapitre 6 : Retrouvailles et Entraînement.



Gohan et Fisk firent le chemin inverse de la veille et arrivèrent assez rapidement à la surface pour revenir à la Salle du Trône. En chemin, sur les escaliers menant au Roi Zora, Fisk remarqua que Gohan sembla plus qu'inquiet concernant la décision du Roi.

« Ne sois pas si inquiet, je suis certain que le Roi saura reconnaître que tu es digne de garder la Pierre Ancestrale. » tenta Fisk pour rassurer son jeune compagnon.
« J'espère bien...j'ai vraiment besoin de cette pierre... » répondit Gohan d'une voix assez basse et peu joyeuse.

Arrivé au sommet des escaliers, le Zora et le métis-saiyen se plièrent une fois de plus au protocole puis furent introduit au Roi Zora sur l'Estrade Royale.

« Avant de te donner notre décision, nous devons te poser une question importante que l'on a oublié de te poser :  Pourquoi veux-tu autant notre Pierre Ancestrale ? » demanda le monarque.

Gohan se rappela qu'en effet, il avait promis de raconter ce qui l'amenait ici et c'est donc ce qu'il fit en détaillant tous les événements qui avait précédé son arrivée au Domaine Zora.  Le Roi, Fisk ainsi que les Zoras présent dans la salle furent plus qu'atterré par le récit dramatique du jeune humain. L'incendie de la Forêt Kokiri fut bien sur le moment qui choqua le plus.

Quand le fils de Goku eut terminé ses explications, il y eu un moment de silence car les Zoras ne savaient que dire devant de tels événements.

« Votre Majesté, si je puis me permettre, il me parait clair qu'au dire du jeune humain, Ganondorf, le leader des Gérudos, veut s'emparer des Pierres Ancestrales et qu'il ne reculera devant rien pour atteindre son but. L'incendie de Kokiri, la possession de Sjávar et l'attaque du Temple Zora sont là pour le prouver. Je crois donc qu'il en va de la sécurité du Domaine Zora voire même du Royaume d'Hyrule que de confier notre Pierre Ancestrale à ce valeureux garçon qui, j'en suis sur, saura se montrer digne de la confiance que vous lui accorderez en lui faisant don de notre joyau. » déclara longuement Fisk pour finir de convaincre le Roi Zora.
« Mmmmh...nous sommes bien d'accord, ce vil Ganondorf doit être arrêté et seul le pouvoir des 3 Pierres Ancestrales pourra le stopper. » acquiesça l'imposant Zora sur le trône.
« Nous décidons donc que le jeune humain peut garder la Pierre Ancestrale, qu'il en fasse bon usage. » rajouta-t-il.
« Sa Majesté a pris la bonne décision et nous l'en remercions. » répliqua Fisk en s'inclinant quelque peu.
« Je vous promets que vous ne le regretterai pas Votre Altesse ! » fit Gohan qui tentait de réprimer son immense joie.   

Gohan et Fisk prirent une fois de plus congé du Roi Zora et descendirent de l'Estrade Royale. Le jeune garçon contemplait avec un large sourire la pierre qu'il avait tant de mal à obtenir et fit aussi sourire Fisk.

« Tu l'a bien mérité Gohan mais prends-en bien soin car si elle tombe dans les mains des Gérudos, s'en est fini du Royaume d'Hyrule ! » avertît Fisk.
« Oui je sais mais personne n'y toucheras, c'est promis ! » répondit Gohan décidé à défendre ce qu'il avait obtenu après moult effort.
« Maintenant, je suppose que tu vas retourner auprès ton ami Kokiri au Mont du Péril ? » demanda Fisk.
« Oui, il faut que Link voit ce que je vais lui rapporter ! » répondit Gohan assez enthousiaste.
« Bien, alors c'est ici qu'on se dit au revoir, moi je dois rependre le travail ! » répliqua Fisk.
« OK, merci pour votre aide, je n'aurais jamais eu la pierre sans vous ! » remercia Gohan.
« De rien et merci à toi aussi d'avoir empêché Sjávar de s'emparer de notre Joyau. De plus c'était sympa d'avoir fait ta connaissance et bonne chance pour la suite ! » fit Fisk assez content.
« J'ai été aussi très content de vous connaître et j'espère vous revoir bientôt ! » répondit Gohan en se dirigeant vers la sortie du Domaine Zora.
« Je l'espère aussi ! » cria Fisk pour que Gohan l'entende.

Gohan sortit du Domaine Zora et monta sur Epona qui l'avait sagement attendu près de la grille d'entrée.  Le jeune garçon fit galoper Epona au maximum de ses capacités pour rejoindre au plus vite son compagnon et ami toujours en convalescence au Mont du Péril.

Le fils de Goku et Chichi traversa alors une fois de plus la Plaine d'Hyrule, le Village Cocorico ainsi que le Chemin du Péril pour arriver au sommet de la montagne où vivait les Gorons. Quand Gohan sauta encore une fois la barrière à la sortie du Village Cocorico, le garde posté devant se demanda si il servait vraiment à quelque chose.

Arrivé au sommet, Gohan descendit rapidement de sa monture et courra vers la pièce ou se trouvait Darunia. Les Gorons gardant l'entrée du village laissèrent passer le jeune garçon, tout comme ceux posté devant la salle du Chef Goron.

Gohan y rentra un peu brusquement et entendit Darunia arriver.

« Mais qui peut bien faire tout ce vacarme ?! » pesta l'imposant Goron.
« C'est...c'est moi... » répondit timidement Gohan qui venait de se rendre compte qu'il était rentré assez impoliment.
« Ah t'es de retour gamin ! T'as le feu aux fesses pour être arrivé si bruyamment ?! » fit Darunia en plaisantant voyant que le responsable du vacarme n'était autre que Gohan.
« Je crois que j'étais un peu trop pressé de revenir » répliqua, un peu gêné.
« C'est pas grave gamin mais tu dois avoir obtenu ce que tu voulais pour revenir ainsi ! » s'en amusa  le Goron.
« Oui tout à fait ! Link est toujours dans la chambre ? » se demanda Gohan.
« Il y est encore en effet mais pas de son plein gré, il n'a pas arrêté de vouloir se lever pour s'entraîner à l'épée, j'ai presque du l'attacher au lit ce petit sacripan ! » fit Darunia.

Cette anecdote amusa beaucoup le jeune métis-saiyen et il imaginait fort bien son ami attaché au lit par Darunia. Cette pensée l'amusa d'ailleurs encore bien plus et ne manquera d'en faire part à son compagnon Kokiri.


Concernant ce dernier, il était en effet toujours alité et s'ennuyait fermement à ne pouvoir rien faire mais le bruit dans la salle principale l'intriguait beaucoup car si il entendait bien la voix portante de Darunia, il ne pouvait percevoir qui était l'interlocuteur du Chef Goron.

Soudainement, Darunia arriva dans la chambre mais il semblait seul.

« Link, j'ai un visiteur pour toi ! » fit le Goron.
« Un visiteur...mais je connais personne ! » répondit Link assez intrigué.
« Oh lui tu le connais sûrement ! » répliqua Darunia en entrant totalement dans la pièce, dévoilant ainsi l'invité mystère.
« Hey ! Gohan ! T'es revenu ! Je croyais tu m'avais abandonné ici ! » s'exclama Link ravit de revoir son ami tout en plaçant une petite plaisanterie.
« Oui je t'ai abandonné pour aller chercher ça ! » répondit Gohan en sortant la Pierre Ancestrale de l'Eau de son haut de tenue.

On voyait d'ailleurs assez bien toute la fierté qu'avait Gohan à montrer cette pierre  tant elle représentait beaucoup pour le jeune garçon.

« Wow ! C'est la Pierre Ancestrale de l'Eau ?! » s'exclama Link qui feignit un peu la surprise car il savait par Darunia que Gohan était parti en quête de cette pierre.

Mais le Goron lui avait demandé de faire comme si il ne savait rien pour ne pas gâcher la joie de Gohan de faire une telle surprise à son ami. Cependant, Link ne feignit qu'à moitié car il était tout de même assez surpris de voir que Gohan avait réussi à l'obtenir malgré son caractère peu aventureux et souvent craintif.

« Oui c'est ca ! Ca nous en fait deux maintenant ! On va pouvoir bientôt récupérer celle que les Gérudos ont volée ! » déclara Gohan des plus fièrement.
« Je suis vraiment surpris que tu y sois arrivé tout seul et pour la dernière pierre, il faudrait d'abord que je puisse quitter ce lit... » répondit Link.
« Tu dois y rester jusqu'à ce que Darunia te le dise, sinon il va t'attacher comme il l'a déjà dit ! » répliqua Gohan.
« Ce sera pas nécessaire car ce serait encore pire que maintenant ! » s'offusqua presque Link.

La dessus, Gohan s'installa à l'extrémité du lit de son ami et commença à lui raconter tout ce qu'il avait vécu depuis la défaite de Dodongo. Le récit du jeune garçon fut assez long car Gohan racontait ses aventures avec moult détails et beaucoup d'entrain tellement il était heureux de pouvoir partager ce qu'il avait vécu avec son ami.

De son côté Link écouta avec le plus grande intérêt car il était toujours passionné par les récits d'aventures tel que furent les derniers jours pour Gohan.

Après ce long récit, les deux amis parlèrent plus en détail de ce qu'il s'était passé avec Dodongo car Link avait été le bref témoin du déploiement de puissance assez impressionnant du métis-saiyen et se demandait bien comment il avait bien pu créer une telle boule d'énergie capable de tuer en un coup le terrible Dodongo. Gohan lui répondit qu'il n'en savait rien lui-même. Il avait ressenti beaucoup de colère en voyant Link en si mauvaise posture et à tout d'un coup perdu le contrôle de lui-même, ne maîtrisant plus rien mais déployant une puissance que lui-même n'avait pas conscience.

Il avait d'ailleurs tenté de réitérer ce coup contre Sjávar, le Zora possédé mais cette puissance se manifesta autrement cette fois-là donc Gohan ne comprenait pas trop comment son pouvoir fonctionnait vraiment.

Link n'en savait évidemment pas plus que lui mais pensa que Impa devrait peut être pouvoir avoir une explication. En évoquant cette dernière, cela rappela que les deux garçons devaient s'entraîner avec elle avant d'aller combattre les Gérudos sous peine de subir une cuisante défaite.

Mais comme Link n'était pas encore tout à fait rétabli, cet entraînement devra attendre, au grand désespoir du jeune Kokiri. Cependant, vu que Gohan était de retour, sa fin de convalescence allait être moins ennuyeuse.

La journée passant, Gohan continua à parler de ses aventures ainsi que du Peuple Zora qu'il avait rencontré. Tous ces récits firent passer l'envie à Link de vouloir quitter son lit pour repartir en vadrouille, ce qui plus beaucoup à Darunia qui n'avait plus à le surveiller toute la journée.


Le lendemain, le médecin du village accepta que Link puisse essayer de quitter son lit avec l'aide de Gohan.  Le jeune Kokiri ne se fit pas prier, se releva et quitta son lit. Cependant avant de mettre un pied à terre, il prit appui sur son jeune ami pour ne pas mettre tout de suite tout le poids du haut de son corps sur son dos.  Après s'être donc assuré que Gohan le tenait bien, Link se mit debout sans trop de mal puis commença à faire quelques pas, toujours accompagné par Gohan.

« Ca va ? T'a pas trop mal ? » se demanda le métis-saiyen.
« Non...ca va, je sens aucune aucune douleur... » répondit Link tout en se concentrant sur sa marche.
« En tout cas, je suis content de pouvoir enfin sortir de ce lit, j'en pouvais plus moi ! » s'exclama-t-il ravi de pouvoir se dégourdir les jambes.
« Oui ca doit pas être chouette de rester au lit si longtemps ! » répliqua Gohan avec compassion.

Soudainement, Link lâcha Gohan pour pouvoir tenter de marcher indépendamment du soutien de Gohan.

« Hé mais qu'est-ce que tu fais ?! » s'alarma Gohan.
« Faut que j'y arrive tout seul sinon jamais je pourrai récupérer la Pierre Ancestrale que les Gérudos ont volée ! » répondit Link d'un ton ferme et déterminé.

Gohan voulu répondre mais quand il vit que ni le médecin ni Darunia s'opposait à ce que Link essaie seul, il se retint de rouspéter et laissa son ami se débrouiller seul.

Ce qui fonctionna étonnamment bien car Link arrivait à marcher seul sans difficulté.

« Bien..je crois que tu es quasiment rétabli donc tu n'a plus besoin d'être cloué au lit. Cependant, n'y va pas trop fort tout de suite, je te conseillerais encore un bon jour de repos pour être certain que ton dos soit totalement guéri. » fit le médecin en observant Link.

Bien sur cette nouvelle ravit au plus point le jeune Kokiri qui voyait enfin ce qu'il ressentait comme un calvaire prendre fin.

« Super !! Gohan, je m'habille et on va au Village Cocorico ! » fit Link.

Gohan acquiesça et Link se prépara pour le départ. Une fois prêt, les deux garçons remercièrent Darunia pour son accueil ainsi que le médecin pour ses soins efficaces. Le chef Goron tint aussi sa promesse et donna la Pierre Ancestrale du Feu à Link, Gohan ayant déjà celle de l'Eau.

Gohan et Link partirent alors du village Goron après avoir subi l'épreuve de l'embrassade Goron qui les avaient plus étouffé qu'autre chose mais, parait-il, c'était la tradition Goron pour remercier les jeunes aventuriers d'avoir terrassé le terrible Dodongo et ainsi rendu l'accès du garde-manger à la Tribu Goron.

Tous deux sur Epona, Gohan et Link galopèrent vers le lieu de rendez-vous fixé avec Impa qui se trouvait au pied du Mont du Péril.

Arrivé au village, les deux garçons se mirent à la recherche d'Impa. Elle n'avait pas donné un lieu précis donc Gohan et Link étaient au pas sur leur monture, regardant à gauche et à droite si leur alliée n'était pas là.

Tour ce qu'ils virent était l'activité du petit village rural qu'était Cocorico. Quelques maisons avec une base en pierre mais le reste boisé, un modeste moulin tournant au gré du vent et un puits au milieu du village où quelques villageois y discutaient. Il y avait aussi de petites poules blanches qui gambadaient un peu partout. Tout cela différait de l'activité frénétique de la Place du Marché au pied du Château d'Hyrule.

D'ailleurs cette ambiance paisible mais active faisait penser à la Forêt Kokiri avant son odieux incendie.

Soudainement, alors que les deux garçons traversèrent le village, un cavalier vint à leur rencontre. Quand il fut à leur hauteur, le Kokiri et le métis-saiyen virent que c'était plus une cavalière en la personne de Impa.

« Vous avez les pierres ? » fit-elle d'une voix pas très haute de peur qu'on ne l'espionne.
« Oui...on a les deux. » répondit Link avec son franc-parler naturel.
« Bien...venez avec moi... » répliqua-t-elle d'un ton assez froid.

Impa se dirigea alors vers l'entrée du village pour aller à la Plaine d'Hyrule quand Link s'étonna qu'Impa voulu quitter le village où ils étaient censé s'entraîner.

« J'ai bien réfléchi et je ne veux pas mettre en danger les habitants au cas-où les Gérudos attaqueraient. On a bien vu ce qu'elles étaient prêtes à tout pour obtenir les Pierres Ancestrales alors je ne veux pas que le Village Cocorico subissent le même sort que la Forêt Kokiri. On va donc s'entraîner ailleurs, là on ne mettra personne en danger. » expliqua Impa tout en continuant à se diriger vers la Plaine d'Hyrule.

L'évocation du drame de la Forêt Kokiri était toujours un crève-cœur pour Link car à chaque fois il repensait à ses compagnons disparu et Gohan sentait bien qu'à chaque fois son ami se retenait de pleurer des larmes non pas de tristesse mais de colère.

Le reste du voyage se fit en silence, Impa n'étant pas quelqu'un de bavard et Link était comme perdu dans ses pensées alors que Gohan ne voulait déranger son ami.

Les trois cavaliers traversèrent la Plaine d'Hyrule et se dirigeaient vers le Nord-Ouest, une région encore inexplorée par les deux garçons. Ils passèrent devant le Ranch Lon Lon, dont Gohan se souvint que c'est de là que venait le monsieur qui les avaient bien aidés au tout début de leur périple.

Après une bonne heure de trajet, Gohan et Link aperçurent une sorte de ruine de château fort qui semblaient être dans cet état depuis un certain temps car on pouvait voir que la végétation couvrait une bonne partie des ruines.

Arrivé à hauteur de ce que fut autrefois l'entrée du château, Impa s'arrêta et Link amena Epona à côté de celui d'Impa.

« Ce fut autrefois le château d'une puissante famille allié à l'actuel Roi d'Hyrule pendant la Guerre du Saint-Royaume. » fit Impa en fixant les ruines d'un air mélancolique.
« Mais le guerre étant ce qu'elle est, le château fut attaqué et incendié. Avant même que l'on arrive, le château n'était plus qu'une ruine fumante. » continua-t-elle.
« Maintenant ce n'est plus qu'une ruine à l'abandon car il n'y eut aucun survivant. Cependant, ce drame choqua profondément l'actuel Roi d'Hyrule et c'est suite à cela qu'il convoqua les autres tribus pour signer une paix et qu'un drame comme celui-ci ne se reproduise plus. Donc, dans un sens tous ces gens ne seront pas mort pour rien et auront contribuer à installer une paix durable....jusqu'à maintenant » conclut-t-elle.
« Oui l'épouse du Zora avec qui j'ai récupéré la Pierre Ancestrale de l'Eau m'a raconté toute cette guerre mais je savais pas que c'était cet incendie qui termina la guerre. » répondit Gohan
« Enfin bref, ces ruines feront un parfait endroit pour s'entraîner. » répliqua Impa en descendant de son cheval.

Gohan l'imita aussitôt mais remarqua que Link ne suivit pas et semblait encore perdu dans ses pensées.

« Link, ca va ? T'a l'air bizarre ! » fit Gohan un peu inquiet.
« Mmmh..oui ca va tout va bien... » répondit Link après un court moment de silence.

Le Kokiri descendit alors d'Epona tout en ayant le regard fixé sur les ruines du château puis il tourna son regard vers Gohan et Impa et les suivit.

Un peu plus loin, Impa s'arrêta et se retourna vers les deux garçons qui s'arrêtèrent aussi net.

« Bon...voyons d'abord ce que vous valez ! » fit Impa en sortant deux épées de son dos.

Link et Gohan comprirent assez vite que l'entraînement avait commencé et se préparèrent aussi au combat, épée dans une main et bouclier dans l'autre. C'est là que Link remarqua que le bouclier de Gohan avait une fente assez profonde en plein milieu, signe d'un coup puissant. Le jeune Kokiri ne douta pas que cela venait de son combat contre le Zora possédé comme Gohan lui avait raconté mais entre écouter une histoire et voir physiquement les dégâts du combat, ca donnait une tout autre impression.

Cependant, Link ne put aller plus loin de sa pensée car Impa était passé à l'attaque, obligeant Link et Gohan à se défendre ou plutôt à esquiver l'attaque.

Après cette esquive, Link tenta une attaque par le flanc gauche d'Impa mais cette dernière para le coup assez aisément. Impa leva son épée pour repousser le jeune Kokiri et pour ensuite parer l'attaque de Gohan sur sa droite. Avec son autre épée, Impa tenta d'atteindre le ventre du métis-saiyen mais il positionna son bouclier pour bloquer le coup. La Sheikah poussa tout de même sur le bouclier de Gohan pour le faire lui aussi reculer mais elle du se retourner pour contrer Link qui était revenu à la charge. Cependant, elle n'en oubliait pas Gohan et lui donna un bon coup de pied sur le bouclier pour le repousser.

Ce coup fit tomber Gohan à terre et Impa put s'occuper alors de Link. Ce dernier tentait désespérément de mettre un coup à son adversaire du moment mais il était assez redoutable et la tâche était donc ardue.

Cependant, alors que Impa lui asséna un coup d'épée vertical que le jeune Kokiri para une fois de plus avec son bouclier, Link eut la brillante idée de, au moment où Impa avait heurté le bouclier du garçon, carrément lancer son épée, poignée vers l'avant, sur la Sheikah qui, surprise, encaissa le coup et donna la possibilité à Link de se ruer sur elle.

Mais c'était sans compter sur l'expérience et la robustesse d'Impa qui se remit assez vite pour arrêter net le jeune Kokiri en plaçant l'une de ses épées à hauteur du cou du garçon.

« Bien joué le coup du lancer de l'épée mais ne croit pas m'avoir si facilement, gamin ! » fit Impa pas déçue du la première confrontation avec ses deux nouveaux élèves.
« T'es trop rapide, j'ai même pas eu le temps de récupérer mon épée ! » déclara Link.
« Il n'y a pas que le rapidité qui compte, il y a aussi l'anticipation et bien sur l'expérience qui joue beaucoup dans un combat. » répliqua Impa d'un ton assez froid.
« Et ta technique était certes bien vue mais assez dangereuse vu que j'aurais pu t'embrocher avec mon épée. » rajouta-t-elle pour montrer les failles de l'attaque de Link.
« Te concernant, Gohan, tu manques un peu de puissance et de confiance en toi, quand je t'ai frappé tu es tombé tout de suite alors que le coup n'était pas très fort. Pourtant je sais très bien que tu peux faire mieux que ça ! » réprimanda-t-elle à l'égard du métis-saiyen.   
« Bon..reprenons...tâchez de vous concentrer et essayez de me porter un coup mais intelligemment cette fois-ci ! » rajouta-t-elle d'un ton sévère.

Et le combat reprit de plus belle et ce, pendant toute la journée. Gohan et Link ne cessèrent d'attaquer Impa sans vraiment arriver à la déstabiliser. Quand la nuit tomba sur les ruines du château, Impa décida de mettre fin à la session d'entraînement et d'organiser un campement de fortune avec ce qu'il restait encore dans les ruines comme des vieux tissus pour faire confectionner un endroit où pourront dormir les deux garçons et avoir un peu d'intimité. Les bouts de murs encore debout formant l'enceinte et le tissu, la porte. Les lits était plus des paillasses qu'autre chose et la couverture, un simple bout de tissus qui avait été fourré de paille pour ne pas avoir froid la nuit.

Gohan de son côté s'occupait du feu alors que Link était parti à la recherche de nourriture. Le Kokiri voulait absolument ramener quelque chose de consistant car cette journée d'entraînement l'avait passablement affamé.

Un peu plus tard, Link revint avec une multitude de poissons qu'il avait pêché dans la rivière non loin de là. Le jeune garçon n'était d'ailleurs pas peu fier de ses prises et ne tarda pas à tailler des bouts de bois pour ensuite embrocher les poissons et ainsi les mettre à cuire sur le feu.

Pendant que la nourriture grillait tranquillement, Impa fit le bilan de la première journée d'entraînement.

« Vous avez de bonnes bases et un potentiel qui semble assez intéressant. Je crois que je vais pouvoir vous apprendre quelques techniques dont certaines ne seront certes pas simple à apprendre mais je crois que vous pourriez y arriver. »
« Mais t'a pas vu Gohan en colère toi !  Il est super fort et peut sortir des boules de lumière de ses mains et tuer son adversaire en un coup ! Je l'ai vu contre Dodongo ! » fit soudainement Link avec son ton familier habituel.
« Oui mais ca fonctionne pas quand je veux et ca reste pas longtemps..Piccolo m'avait dit la même chose et il voulait aussi m'entraîner pour que je puisse le faire quand je veux. » répondit Gohan assez modeste et réaliste.
« Ce Piccolo dont tu parles  bien raison et j'avais bien senti que tu étais différent mais je ne pensais pas que tu avais le même pouvoir que Ganondorf. » répliqua Impa assez étonnée des dires des jeunes garçons.
« Ganondorf peut faire la même chose que Gohan ?! » s'étonna Link.
« Évidemment sinon il ne serait pas le Seigneur des Ténèbres et Leader des Gérudos ! » répondit Impa.
« Et pour le vaincre, il faut quelqu'un sachant contrôler un grand pouvoir tel que l'Épée de Légende ou l'énergie pure qui apparemment circule en toi Gohan. » rajouta-t-elle.
« Mais je pourrai jamais le battre tout seul, il a l'air trop fort ! » fit Gohan inquiet de devoir combattre seul le terrible Ganondorf.
« Seul tu ne pourras pas mais avec Link, l'Épée de Légende et un bon entraînement, vous avez vos chances. » répondit Impa assez sure d'elle.
« Moi je ferais tout pour venger la Forêt Kokiri alors apprenez moi tout ce que vous savez ! » intervint Link d'un ton déterminé mais avec une pointe de colère réprimée.
« C'est bien ce que j'ai l'intention de faire mais attention gamin, ne te laisse pas aveugler par ta colère et ton désir de vengeance sinon tu n'arrivera qu'à te faire tuer ! » avertît Impa en voyant que le jeune Kokiri semblait quelque peu rongé par la colère.

Ce dernier ne répondit pas mais savait bien que son nouveau professeur avait raison même si il lui était difficile de réprimer ses sentiments envers les Gérudos.

« Allez, le repas est prêt, mangez bien parce que demain et les jours qui suivent vont pas être des vacances ! » rajouta Impa en se saisissant d'un poisson.

Les deux amis ne se firent pas priés et mangèrent autant qu'ils purent et ne laissant que les os. Après ce repas des plus frugal, Gohan et Link rejoignirent ce qui leur servait de chambre et commencèrent à s'installer pour la nuit en commençant par se déshabiller.

« Je suis content qu'Impa à mis ce tissu autour de nos lits, j'avais pas envie de me déshabiller devant une fille moi ! » fit Gohan content d'avoir son intimité.
« T'a bien raison, j'aurais pas voulu non plus ! C'est pour ca que j'avais mis de la paille sur la barrière de ma terrasse à Kokiri. » répondit Link.
« Oui j'avais remarqué mais moi ma maman elle m'a dit que ca ne se fait pas de promener en caleçon dans la maison et d'ailleurs elle gronde souvent Papa pour ça ! » répliqua Gohan tout en pliant ses vêtements maintenant enlevés.
« Bah moi je suis tout seul chez moi alors je peux bien le faire ! Même si je le faisais quand t'étais là aussi mais ca n'avait pas l'air de te déranger. » fit Link qui tenta de plier ses vêtements comme Gohan lui avait montré un jour.
« Oui moi ca me dérange pas, c'est que ma maman qui aime pas ça. » répondit Gohan.
« Elle est vraiment très sévère ta maman... » fit Link assez étonné par tant de sévérité.
« Maman m'a dit que il n'y a qu'en étant sévère avec moi que je pourrai devenir un grand scientifique alors je l'écoute moi. » répliqua Gohan en se couchant sur sa paillasse et se couvrant de la couverture de fortune qu'Impa avait confectionné.

Link, lui aussi déjà couché avec la couverture sur lui, ne répondit pas et aborda un autre sujet dont il ne voulais pas faire part en présence d'Impa. Le jeune Kokiri confia à Gohan l'étrange rêve qu'il avait fait durant sa convalescence chez les Gorons. Ce songe bien curieux semblait vraiment perturber Link car cela lui semblait assez familier. Ce qui était étrange car il n'avait jamais quitté la Forêt Kokiri et ne savait même pas ce qu'était un château avant que Gohan lui en parle.

« C'est vrai que c'est bizarre comme rêve mais bon moi aussi je fais des rêves étranges mais il faut pas s'en faire. » fit Gohan pour rassurer quelque peu son ami.
« Si c'était juste qu'un rêve, ca dérangerait pas, c'est pas le premier que je fais mais ce qui est le plus bizarre, c'est qu'en arrivant ici, j'ai eu l'impression que c'était le château que je voyais dans mon rêve. » répliqua Link pas du tout rassuré.
« Il doit y avoir plein de château par ici, ca peut être n'importe lequel. » répondit Gohan, pas convaincu.
« T'a peut être raison mais je sais pas, ca me fait bizarre... » fit Link assez pensif.

Après cette discussion, les deux garçons se dirent 'Bonne nuit', fermèrent les yeux et s'endormirent presque aussitôt.

Impa quant à elle, resta éveillé pour surveiller le campement au cas où.

Kapurikōn no Jeff

Chapitre de transition pas mal. Impa leur apprend et c'est bien normal. Sinon RAS, désoler mais tu dois être habitué  à mes textes bibliques.  :hihi:

Teen_Gohan_757

Oui j'ai l'habitude :P  Mais bon je suis tout de même ravi que cela continue à te plaire :D

Et pour le prochain chapitre, essaie de faire un commentaire de deux lignes complètes :hihi:

Birusu

Bravo l'auteur. Ca fait bizarre de lire une histoire de DBZ sous forme de roman :goku:

Teen_Gohan_757

Merci ô Grand Seigneur de la Destruction \o/

Et c'est vrai que faut s'habituer à lire un texte plutôt qu'un manga/anime car c'est assez différent :p

Teen_Gohan_757

La suite \o/



Chapitre 7 : Le Puits de Cocorico.

La nuit était bien entamée et tout semblait paisible. La pleine lune illuminait le paysage et le feu entretenu par Impa réchauffait les alentours immédiat. Quelques hululements de chouette et parfois un loup qui hurlait mais la plupart du temps, tout était calme. Cependant si on tendait bien l'oreille, on pouvait entendre la rivière ruisseler tranquillement.

Impa profitait de la nuit pour réfléchir à une méthode d'enseignement efficace pour ses deux éphémères élèves dans lesquels elle plaçait beaucoup d'espoir. Elle s'inquiétait aussi pour la Princesse Zelda dont elle ne pouvait assurer la protection pour le moment. La Sheikah espérait que le fait de l'avoir caché au Village Cocorico suffirait à la protéger des Gérudos. Impa n'aimait pas être séparé de la Princesse qu'elle protège depuis sa naissance mais ici dans les ruines d'un ancien château, elle protégeait deux personnes et deux artefacts tout aussi précieux.

Dans la chambre improvisé des deux garçons, Gohan dormait à poing fermés et les quelques bruits de la nuit ne semblait pas pouvoir le réveiller. Par contre Link avait un sommeil plus agité et ne cessait de gigoter dans sa paillasse.

Soudainement, le jeune Kokiri se réveilla en sursaut et se redressa aussitôt qu'il fut réveillé. Comme au Village Goron, il était en sueur et sa respiration était assez rapide. Link affichait aussi un regard apeuré voire presque terrifié. Quand il se rendit compte qu'il avait une fois de plus rêvé, il posa ses coudes sur ses genoux et mit sa tête dans ses deux mains. Il fallut un certain temps avant que le garçon à la tunique verte puisse reprendre son souffle. Le sentiment de terreur ne le quittant pas, Link ne se recoucha pas tout de suite préférant attendre qu'il soit plus serein.

Le compagnon de Gohan aurait bien voulu sortir un moment mais il faisait trop froid à son goût et n'avait pas envie de se rhabiller pour se mettre près du feu. De plus, cela risquerait de réveiller Gohan et Link ne voulait pas le déranger dans son sommeil.

« Tout va bien là dedans ? J'ai cru entendre un cri. » demanda soudainement Impa derrière le voile de la chambre de fortune.
« Oui....ca va, j'ai...juste fait un mauvais rêve.. » rassura Link d'une voix un peu frêle.
« Bien, tu ferais mieux de te rendormir au plus vite, on commence l'entraînement au lever du soleil ! » répondit Impa.
« OK, bonne nuit. » fit Link en se recouchant tout en remettant bien la couverture sur lui.

Impa ne répondit pas mais esquissa un sourire, que le Kokiri ne pu voir au travers du tissu, et puis retourna devant le feu, prête à passer le reste de la nuit à surveiller les alentours.


Le petit matin fit assez vite son apparition et la lumière blanche de la pleine lune fit place aux premières lueurs du soleil, réveillant les deux garçons à la place d'Impa. La seconde partie de la nuit fut plus calme pour Link et il put y trouver un sommeil réparateur. Cependant le rêve de cette nuit était encore dans son esprit et alors que Gohan s'activait déjà à s'habiller ainsi qu'à faire son lit, Link resta assis dans sa paillasse, encore en caleçon.

Gohan remarqua bien vite que quelque chose perturbait son ami et ne tarda pas à demander ce qui dérangeait Link au point d'être aussi végétatif alors que d'ordinaire, le jeune Kokiri débordait d'énergie et de vitalité.

« J'ai..j'ai encore faire un rêve bizarre cette nuit et je me suis réveillé en sursaut par après. J'ai eu un peu de mal à m'endormir par après. » fit Link toujours avec un regard un peu perturbé.
« C'est le même rêve que tu m'a raconté hier soir ? » demanda alors Gohan qui, déjà habillé, s'assît sur sa propre paillasse pour écouter son ami.
« Pas vraiment...c'était la même cavalière mais pas la même scène. Elle galopait aussi mais elle était poursuivi par deux autres cavaliers qui lui tirait des flèches. Une des flèches fini par atteindre la cavalière mais elle continua tout de même et finit par s'enfoncer dans une forêt assez dense. Les deux cavaliers ne la suivit pas car ils avaient l'air d'avoir peur de la forêt. » expliqua Link qui se souvenait parfaitement de son rêve.
« C'est bizarre que tu rêves toujours de la même personne... » réagit Gohan perplexe.
« Je te le fais pas dire...surtout que je l'a connais pas cette personne car elle est pas de Kokiri et personne ne peut entrer ni sortir sans l'autorisation de l'Arbre Mojo. » répliqua Link tout aussi perplexe.
« Tu devrais peut être en parler à Impa, elle à l'air de bien connaître les environs. » conseilla Gohan.
« D'ailleurs si on sort pas vite, elle va nous gronder, le soleil est déjà levé ! » rajouta-t-il en se relevant.
« Je sais pas...t'a peut être raison.. » fit simplement Link en posant sa tête sur ses genoux.

Voyant que Link était retourné dans ses pensées, Gohan sortit de la chambre et laissa son ami, un moment de solitude pour le laisser un peu réfléchir à ses étrange rêves.

Bien sur quand Gohan rejoignît Impa auprès du feu, cette dernière ne manqua pas de demander où était Link et le métis-saiyen lui répondit qu'il fallait le laisser un peu seul car il faisait des rêves assez bizarres la nuit et cela le perturbait un peu.

Impa voulut en savoir plus mais Gohan refusa d'en dire plus, jugeant que ce n'était pas à lui d'en parler. La Sheikah accepta alors de laisser Link tranquille le temps le temps que le petit-déjeuner soit préparé mais après cela, terminé le moment de tranquillité !

Cependant, Impa fut précédé par la nature qui se chargea de faire bouger le jeune Kokiri. Car après un petit temps de réflexion, la fraîcheur du matin, le fait que Link n'était que peu vêtu et que la chaude couverture ne couvrait que le bas de son corps donna vite froid au garçon et donc l'envie de s'habiller et de rejoindre le coin du feu qui devait être nettement plus chaud et agréable vint assez vite.

Link se leva alors, enfila ses vêtements puis ses grandes bottines et sortit de la chambre pour rejoindre l'endroit où était allumé le feu. Gohan étant partit chercher à manger et Impa faisant son tour de garde, Link se retrouvait seul devant le feu. Ce qui tomba à point car le jeune garçon à la tunique verte pouvait ainsi continuer à réfléchir à propos de étranges rêves.

Une multitude de question traversait son esprit : Pourquoi faisait-il ces rêves ? ; Quel était le rapport avec lui ? ; Pourquoi ce château était-il en flamme et pourquoi cette cavalière se faisait ainsi poursuivre ? De plus Link se demandait si le château dans son rêve n'était pas celui dont les ruines se trouvaient à côté de lui dû à son impression de déjà-vu.

Le jeune épéiste pensait aussi au conseil de Gohan qui pourrait s'avérer être utile car en effet Impa semblait savoir beaucoup de choses sur l'histoire d'Hyrule.
   
« Alors gamin, ca te travaille ce rêve de cette nuit on dirait ! » fit Impa en voyant le regard vide et perdu de Link.
« Dites.. » commença Link en vouvoyant étonnamment Impa tout en ne répondant pas à sa réflexion.
« ..vous pensez que quelqu'un à pu s'enfuir de ce château quand il brûlait encore ? » demande le jeune Kokiri.
« Je ne crois pas non, l'attaque a été aussi soudaine que violente et donc je ne pense que quelqu'un ai pu échapper à cet incendie. » répondit Impa.
« Mais tu t'intéresse à ce château, maintenant ? » rajouta-t-elle, étonné par le soudain intérêt du jeune garçon pour ce dramatique événement.
« C'est parce que je fais des rêves étrange sur un château en feu et une cavalière portant un bébé qui s'en échappe. Le château dont je rêve ressemble assez au château de votre histoire et depuis que je suis ici, j'ai l'impression d'être chez moi alors que je n'ai jamais quitté la Forêt Kokiri. » expliqua Link d'une traite.
« D'autant que je me souvienne, ce château-ci est le seul à avoir été incendié mais cette histoire de cavalière avec un bébé, c'est assez intriguant car je me souviens pas non plus que les Seigneurs du Château ai eu un enfant mais j'avoue que je ne connaissait que peu ces gens » répliqua Impa.
« Mmmh..merci tout de même pour votre réponse.. » fit Link toujours un peu perdu dans vide.
« Mais que ce rêve ne t'empêche pas de te concentrer sur ton entraînement ! Car si tu veux récupérer la Pierre Ancestrale de la Forêt aux Gérudos, va falloir t'y mettre sérieusement ! » rajouta la Sheikah pour tenter de sortir le jeune Kokiri de sa torpeur.
« Oui je sais et je compte bien la récupérer, ne vous en faîtes pas ! » répondit Link d'un air déterminé avec toujours un soupçon de colère dans la voix.

La dessus,  Gohan revint de sa quête de nourriture, ce qui mit fin à la discussion entre Link et Impa. Les trois combattants mangèrent assez vite les fruits que Gohan avait ramené puis ils se remirent à l'entraînement.

Comme annoncé, Impa commença à enseigner les techniques de combat qu'elle connaissait mais au préalable, Link devait acquérir un pouvoir ancestrale enfoui profondément sous le Village Cocorico. Ce pouvoir, une fois acquis et maîtrisé pourra grandement aidé le jeune garçon pour vaincre les Gérudos. Impa décida aussi que Link devait s'acquitter de cette quête seul car cela ferait une bonne épreuve pour le jeune garçon. Gohan quant à lui resterait avec Impa pour s'entraîner au combat à l'épée mais surtout prendre confiance en lui, ce qui faisait souvent défaut au métis-saiyen.

L'idée de la séparation ne réjouirent guère les deux amis, préférant s'entraîner ensemble mais il n'y avait pas de temps à perdre pour les caprices et Link s'en alla donc avec Epona pour retourner au Village Cocorico alors que Gohan resta avec la Sheikah.

Après avoir une fois encore traversé la Plaine d'Hyrule, Link arriva au Village Cocorico. Il descendit d'Epona puis se dirigea vers le centre du village comme indiqué par plutôt par Impa. D'ailleurs ce fut sa seule instruction, le jeune Kokiri devait allez au centre, y trouver un puits asséché et y descendre tout au fond.

Malgré l'aspect peu réjouissant de cette directive, Link fit ce que la Sheikah lui avait indiqué et une fois le puits trouvé, il y descendit par l'espèce d'échelle comme incrusté à la paroi interne du puits. Ce dernier étant assez profonds, cela prit bien cinq bonnes minutes au garçon pour atteindre le fond. Une fois arrivé, tout ce qu'il vit était un étroit passage où seul un enfant pourrait passer.

N'ayant pas plus d'instructions d'Impa, Link s'y engouffra en se mettant à quatre pattes tellement le passage était bas. De l'autre côté, le compagnon de Gohan fut surprit d'y voir des souterrains qui semblaient faire la taille de tout le Village Cocorico tellement ces longs couloirs semblaient sans fin. Tout était fait de briques et au milieu s'écoulait un genre de rivière artificielle, des grilles laissant passer l'eau entre les différents couloirs et pièces.

Le calme absolu qui régnait n'était pas vraiment rassurant car il y avait comme une ambiance glauque difficile explicable. D'ailleurs, Link ne tarda pas à sortir l'épée Kokiri de son fourreau ainsi que son bouclier pour parer à toute éventuelle attaque inopinée.
Marchant à pas de loup, Link traversa le couloir qui se trouvait devant lui et le suivit jusqu'à ce qu'il se trouve face à un cul-de-sac. N'ayant rien vu de notable dans les pièces qu'il avait inspecté sur le chemin, le jeune Kokiri se demanda bien où pouvait se trouver ce fameux pouvoir enfoui. Link se mit alors à penser que si ce pouvoir était encore caché, c'est qu'il n'était pas évident à trouver et que donc, il fallait trouver une sorte de passage secret ou quelque chose du genre qui n'était pas évident au premier coup d'œil.

Le garçon à la tunique verte se mit alors à tâter le mur de droite puis de gauche en quête de quelque chose qui ouvrirait un passage où révélerait ce pouvoir dont Impa lui parlait. Mais Link ne trouva rien, ce qui le décevait quelque peu. Il tenta alors de s'adosser au mur devant lui pour réfléchir à ce qu'il pourrait faire mais le mur en question n'avait pas la consistance attendue et le jeune garçon tomba à la renverse.

Quand Link se redressa, tout en frictionnant l'arrière de son crâne avec sa main, il remarqua que le mur dont il avait essayé de s'y appuyer n'était plus derrière lui mais devant lui.

« Comment ce mur peut se trouver devant maintenant ?! » s'exclama Link en se relevant.

Ce n'est seulement qu'en essayant de toucher le mur maintenant devant lui qu'il comprit l'astuce. Le mur n'en était pas vraiment un mais plutôt une illusion sûrement destiné à décourager une bonne partie des aventuriers désireux de mettre la main sur ce fameux pouvoir.

Cependant, Link ne put continuer à s'épater d'une telle illusion car soudainement il entendit un cri de terreur qui lui glaça le sang.

Il se retourna rapidement et vit que la pièce où il se trouvait, était occupé par trois humanoïdes de couleur brune et noire avec un visage qui semblaient horrifiés mais qui était aussi horrifiant. Leur cri pétrifiait littéralement le jeune combattant qui pourtant n'était pas du genre à vite s'effrayer. Les étranges humanoïdes profitèrent de cet effroi pour passer à l'offensive en se jetant sur le Kokiri paralysé.

Mais Link eut finalement la force de se mouvoir et d'ainsi faire un large mouvement horizontale avec son épée. Ce coup inattendu décapita l'humanoïde en un coup sec, les deux parties coupées tombant instantanément au sol, sans vie.

Cela ne découragea en rien les deux autres humanoïdes qui continuèrent à se diriger vers Link d'un pas assez lent avec toujours ce cri strident pour tenter d'immobiliser leur proie qu'était le jeune Kokiri. Ce dernier tentait de faire abstraction de ces horribles cris pour finir par lui-même crier toute sa détermination à se défaire de ses adversaires et de se jeter sur l'un d'eux, la pointe de son épée dirigée vers sa cible.

Pointe qui atterrit directement entre les deux orifices qui semblaient faire office d'yeux sur le visage de l'humanoïde. La tête transpercé par l'épée Kokiri de Link, l'être vivant au cri strident s'effondra au sol. Mais Link eut à peine le temps de retirer son épée de la tête son adversaire décédé que le dernier humanoïde se jeta sur lui. Une fois de plus, Link fut assez rapide pour planter son épée dans la tête de son adversaire qui mourut aussitôt dû au coup fatal porté par le jeune épéiste de la Forêt.

Link prit un instant pour reprendre ses esprits et resta accoudé au sol quelques instants tout en regardant les cadavres des ses ennemis avec un air assez perturbé, l'instant passé ayant été assez intense en sentiments diverses.

« Pfiou ! C'était quoi ces choses-là ?! » finit par dire le jeune garçon qui n'avait jamais vu pareille créatures.
« J'espère que c'était les seuls, j'en pouvait plus de leur cri horrible. » rajouta-t-il pour extérioriser le stress qu'il venait d'avoir.

Après un moment, Link se releva, ramassa son bouclier, qu'il avait lâcher pour attaquer le second humanoïde, et prit la direction de la porte au fond de la salle. En traversant cette dernière, Link se fit la réflexion que l'ambiance de cette salle était aussi oppressante que ceux qui l'occupaient il y a encore un instant car la salle était sombre, uniquement éclairée par quatre flambeaux et l'air assez suffoquant. De plus les divers cadavres ou squelettes jonchant le sol rajoutait au style vraiment glauque de la salle.

Une fois au fond de la salle, Link ouvrit doucement la porte, de peur qu'une autre créature lui saute dessus mais finalement, il n'y eut rien, juste un petit couloir qui semblait débouché sur une plus large salle. Deux flambeaux accroché sur l'un et l'autre mur éclairait le couloir et Link le traversa tout en restant sur ses gardes.

Arrivé dans la salle d'où débouchait le couloir, Link vit au fond de la pièce, une grande stèle en pierre assez massive qui était éclairé pour de nombreux flambeaux. Il y en avait aussi tout le long de la pièce et formèrent une sorte d'allée menant à la stèle.

Le jeune aventurier traversa donc la salle entre les flambeaux et arriva devant cette mystérieuse dalle de pierre. En y regardant de plus près, on pouvait y voir qu'une inscription y était gravée : 

Toi qui est en quête de pouvoir, prouve ta valeur face au gardien de ces lieux.

« Qu'est-ce que ca veut bien dire ça ?! Je vais devoir me battre contre des monstres ?! » s'offusqua presque Link qui n'avait plus trop envie de combattre ces horribles choses de la salle précédente.
« Non..juste contre moi. » fit soudainement une voix grave, presque caverneuse.

Link se retourna rapidement et vit avec effroi l'imposante carrure du son adversaire. En effet sa sombre armure et le gardien lui même étaient énorme. Ce dernier était bien aussi grand que Dodongo. Pas un bout de peau ne semblait ne pas être couvert par son armure et son épée, aussi noire que son armure, devait bien faire la taille de Link, tout comme son bouclier.

Le combat n'allait décidément pas être simple pour le jeune garçon mais ce n'est pas l'allure impressionnante de ce sombre chevalier qui allait empêcher Link d'acquérir le pouvoir de combattre les Gérudos.

Link se jeta alors à l'assaut de son nouvel adversaire sans vraiment savoir comment il en viendrait à bout mais il préférait avoir l'initiative de l'offensive plutôt que d'attendre celle du gardien de cette salle.

L'épée de Link s'écrasa contre le solide bouclier du chevalier à l'armure noire puis il recula vite pour éviter tout offensive de ce dernier.  Mais le gardien n'en resta pas là et attaqua Link avec sa lourde épée qui atterrit elle aussi sur le bouclier du Kokiri. Cependant, n'étant fait que de bois, le bouclier éclata en mille morceaux face à la puissance du coup. Le choc ayant été assez rude, Link en tomba par terre manquant presque de lâcher son épée.

Quand Link se redressa, il eut la mauvaise surprise de constater que son bouclier n'était plus qu'un tas de bois juste bon pour faire un petit feu.

« Mon bouclier !! Je vais faire comment sans protection moi ?! » fit Link à lui-même, un peu dépité par un tel revers de situation.
« Tant pis...si je veux vaincre ces maudites Gérudos, je dois vaincre ce type ! Avec ou sans bouclier !! » s'écria-t-il en se relevant.

Une fois sur pieds, le jeune garçon se relança à l'attaque du gardien de la salle et tenta de trouver une faille dans son armure. Bien sur son attaque fut parée et lui-même repoussé d'un coup de bouclier mais le Kokiri avait eu le temps de remarquer deux interstices, sur la jambe droite et dans l'espèce de grillage de son casque lui permettant de voir,  où, le pensait-il, il pouvait donner un coup d'épée et ainsi l'affaiblir puis le vaincre. Le tout était bien sur d'arriver jusque là, ce qui était loin d'être évident.

Il fallait donc feinter pour tromper l'ennemi et c'est exactement ce qui fit Link en fonçant droit sur le chevalier qui donna alors un coup d'épée pour stopper net le garçon mais ce dernier se baissa au dernier, glissa sur ses genoux pour donner un puissant coup horizontal avec son épée dans l'interstice à la jambe droite qu'il avait remarqué un peu avant.

Ce coup fit mettre un genou à terre au chevalier et Link était maintenant capable d'introduire son épée dans une des nombreuses fentes du casque de son adversaire.

« Tu bouges un seul muscle et je te tue sur l'instant ! » cria presque Link d'un ton menaçant assez inhabituel.
« Tu..tu as gagné...tue-moi maintenant, il n'y a que comme cela que tu pourras obtenir le pouvoir que tu cherches ! » répliqua le chevalier en sentant bien la pointe de lame du jeune garçon sur son front.

Mais à la grande surprise du gardien, Link retira son épée de son casque et se recula quelque peu.

« P-Pourquoi tu ne m'a pas achevé ? Tu ne veux pas ce pouvoir que tu recherche tant ? » fit le chevalier, très surpris de la réaction de son jeune adversaire.
« Sur la pierre, il est écrit de prouver sa valeur au gardien, pas de le tuer. » répondit tout simplement le Kokiri.

Le chevalier à l'armure noire se releva et alors que Link pensait qu'il allait de nouveau à l'attaque, le gardien n'en fit rien et posa son épée, pointe vers le sol.

« Gamin, tu as tout à fait raison, j'ai essayé de te piéger mais tu as eu la bonne réaction. Prouver sa valeur ne voulait en effet pas dire de me tuer mais de se montrer digne d'obtenir le pouvoir ancestrale dont je suis la gardien. Et en m'épargnant la vie, tu as prouvé que tu avais non seulement compris la phrase de la stèle et que tu as un cœur noble. » déclara alors le chevalier.
« Voici donc ta récompense. » rajouta-t-il tout en faisant soudainement luire son épée.

Cette lueur devint assez forte mais ne dura qu'un court instant et un cristal en forme de losange avec une petite boule de feu au milieu apparut entre la garde de l'épée et la lame.

« Voici le Feu de Din. C'est un pouvoir sacrée qui vient directement de la Déesse de la Force. Il te permettra de vaincre nombres d'ennemis. Décroche le cristal de son épée et ce pouvoir sera à toi. » expliqua stoïquement le gardien en armure.

Intrigué et content à la fois, Link ne répondit rien et se dirigea vers l'épée de son ancien adversaire pour y décrocher le fameux cristal. A peine le jeune garçon avait-il posé ses mains sur le cristal que ce dernier se mit à luire encore plus fort que l'épée auparavant et ce, bien plus longtemps. Une aura orange commença à entourer Link. Un puissant courant d'air à l'intérieur de l'aura fit virevolter les vêtements de Link et le sol se mit à légèrement trembler.

Après un court mais intense instant, tout redevint calme et le halo orange disparu ainsi que la lueur aveuglante. Quand le compagnon de Gohan rouvrît les yeux, il fut surpris de voir que le cristal qu'il avait en mains avait disparu. De plus, une étrange sensation lui parcourait le corps.

« Mais...ou est passé le cristal ?! » s'exclama Link.
« Il a disparu et son pouvoir s'est infiltré en toi, tu devrais le sentir normalement. » répondit le chevalier.
« Oui..je sens...comme une si rivière coulait en moi...enfin...c'est bizarre.. » répliqua Link qui tentait de mettre des mots sur cette sensation étrange.
« C'est normal, une infime partie de l'énergie de Din, la Déesse de la Force, coule en toi maintenant, fait-en bonne usage. » fit le gardien avant de disparaître dans un grand flash lumineux.
« A-Attendez !! » cria Link qui avait encore moult questions pour le chevalier.

Mais ce dernier avait disparu et la salle redevint aussi calme et sombre qu'à l'arrivée de Link.

« Il m'a même pas dit comment je devais utiliser ce pouvoir...j'espère que Impa le saura au moins. » fit Link un peu déconcerté.

Là dessus, le Kokiri se rappela qu'il n'avait pas de temps à perdre et qu'il devait retourner au plus vite auprès de Gohan et Impa pour commencer le véritable entraînement. Link quitta donc la salle et rebroussa chemin jusqu'au à l'entrée du fond du puits.

Une fois ressorti, au grand étonnement de certains villageois qui furent surpris de voir un jeune garçon sortir du puits, Link se dirigea vers Epona et une fois sur sa monture, il partit au galop retrouver Gohan et Impa.

Tout en traversant une énième fois la Plaine d'Hyrule, Link remarqua que sa petite aventure avait prit plus de temps qu'il n'avait pensé car le soleil  n'était pas loin de se coucher.

Quand le Kokiri arriva près du lieu d'entraînement, il vit Gohan et Impa se battre l'un contre l'autre ou plutôt Gohan tentant de survivre aux furieux assauts de la Sheikah. Link remarqua tout de même que Gohan semblait avoir plus de hargne qu'à l'accoutumé et que de temps à autre, il arrivait à placer un bon coup d'épée que Impa parait avec difficulté.

En voyant Link arriver, Gohan cessa le combat et alla vers son ami pour voir si il avait accompli sa tâche au Village Cocorico.

Quand le jeune garçon à la tunique verte descendit d'Epona, Gohan remarqua de suite les ecchymoses qu'avait Link aux deux genoux, le bleu presque brun à son avant-bras droit ainsi qu'à son visage.

« Qu'est-ce qu'il s'est passé pour que tu sois blessé comme ça?! » s'exclama Gohan inquiet.
« J'ai du combattre des monstres assez effrayant et un chevalier énorme qui avait une épée aussi énorme ! » raconta Link en faisant de larges mouvement avec ses bras pour illustrer la taille de son adversaire.
« Et j'ai pas eu facile à le battre, il a même cassé mon bouclier en un coup d'épée ! » rajouta-t-il.
« Tu as réussi à trouver ce pouvoir alors ? » se demanda Gohan ne trouvant pas son ami différent d'avant son départ.
« Oui je l'ai eu du chevalier que j'ai vaincu mais il a disparu avant de me dire comme on devait l'employer... » répondit Link un peu embêté.       
« Ca s'apprend gamin, tout simplement. Maintenant que tu as acquis ce pouvoir, je pourrai toi et Gohan vous entraîner à la maîtrise de votre énergie intérieur et ainsi développer votre force et aptitude au combat. » intervint Impa toujours d'un ton froid.
« Mais avant cela, montre moi ton bras que je regarde si ta blessure n'est pas trop grave. » rajouta-t-elle tout de même soucieuse de la santé de son jeune élève.
« Bah c'est rien, je saigne même pas. » répondit Link un peu insouciant.
« Discute pas et fais ce que je te dis ! » répliqua Impa d'un ton plus autoritaire.

Link ne se fit pas prier plus longtemps et laissa donc Impa ausculter son bras qui avait en effet pas une bonne couleur. La Sheikah fit une légère pression de la main sur le bras de Link pour voir si il n'y avait rien de cassé et un petit 'aïe !' se fit entendre mais à part cela,  la blessure ne semblait pas très grave car Impa ne sentait rien de cassé ou déplacé. Cependant, elle prit tout de même la précaution de bander l'avant bras avec quelque bandelettes imbibée d'une liquide curatif. Pour les genoux du garçon, Impa ne jugea pas nécessaire de faire quoique ce soit vu la superficialité des blessures. Elle demanda juste à Link d'aller rincer ses ecchymoses à l'eau claire de la rivière.

Le jeune garçon fit sans tarder ce que lui demanda Impa et alla à la rivière se trouvant plus loin. Une fois arrivé, Link enleva ses bottines puis trempa ses pieds dans l'eau et commença à laver ses genoux tuméfié.

Ce moment de calme permit au jeune garçon de décompressé un peu après l'aventure qu'il venait de vivre. Elle avait été certes assez courte mais pas sans émotions fortes. Ce qui lui resta à l'esprit n'était pas les combats qu'il avait du mener, les blessures qu'il avait eu ou le pouvoir qu'il avait acquit, non ce qui le marqua le plus c'était le fait d'avoir du ôter la vie à trois reprises. Car même ce n'était pas vraiment des êtres humains, ce n'était pas non plus des bêtes sauvages et c'était bien la première fois qu'il faisait l'expérience de devoir tuer quelqu'un.

Après donc s'être rincé les genoux, Link s'allongea, les pieds toujours dans l'eau, et repensa à ce qu'il s'était passé dans les souterrains de Cocorico tout en fixant le ciel sans réel but précis.

Quelques instants plus tard, Link entendit quelqu'un arriver et quand il regarda en arrière, il vit que c'était Gohan.

« Qu'est-ce que tu fais ? Il y a Impa qui se demande pourquoi tu traînes autant ! » fit Gohan une fois arrivé à hauteur de son ami à la tunique verte.
« Dis Gohan, ca t'a fais quoi quand t'a du tuer ce Zora possédé ? » demanda Link en ignorant la question de son ami.
« Pourquoi tu me demande ça ? » s'étonna Gohan.
« Je sais pas...je voulais savoir parce que moi,  j'ai du tuer des espèces de monstres mais à forme humaine et ca m'a fait bizarre. » répondit Link en se redressant pour se remettre en position assise.
« Moi ca m'a fait très peur et j'arrivais plus à quitter des yeux l'épée dans le ventre du Zora avec tout le sang qui dégoulinait. Mais par après, le soir, Fisk m'a dit que j'avais bien fait car sinon c'est moi qui serait mort et qu'en plus Sjávar voulait voler la Pierre Ancestrale donc par après, j'y ai plus pensé. » expliqua Gohan tout en s'asseyant en tailleur à côté de Link.
« Mais à un moment, t'a pas eu envie de le tuer ? » fit Link.
« Non je voulais juste qu'il me rende la pierre mais après un moment, j'ai été en colère et là sans réfléchir, je lui ai enfoncé mon épée dans le ventre mais je sais pas si je voulais vraiment le tuer. » expliqua encore Gohan.
« Après j'ai été soulagé qu'il ai survécu même si je sais pas si il a pu être soigné par après. » rajouta-t-il, un peu inquiet.
« Moi j'ai bien eu envie de les tuer et même par après avec le chevalier qui gardait le cristal renfermant le pouvoir, y'a eu un moment où j'ai voulu le tuer et ca me fait bizarre parce que j'ai jamais voulu tuer personne avant. » avoua Link d'un ton assez perturbé.
« Oui moi aussi ca m'a fait bizarre et j'espère qu'on devra plus le faire maintenant. » répondit Gohan.
« J'espère aussi. » répliqua Link un peu rêveur.
« Mais maintenant, il faudrait retourner avec Impa sinon elle va nous gronder ! » fit Gohan en se relevant.
« Oui t'a raison, j'ai pas envie qu'elle me crie encore dessus ! » dit Link qui semblait avoir retrouvé sa toute sa jovialité.

Le Kokiri sortit ses jambes de la rivière, prit ses bottines en main et retourna avec Gohan auprès de Impa pour continuer l'entraînement. 

« Tu remets pas tes bottines ? » se demanda Gohan tout en marchant vers les ruines de l'ancien château.
« Non faut que mes jambes et mes pieds sèchent un peu d'abord. » répondit Link.
« Sinon...merci d'avoir parler un peu avec moi, c'est sympa d'avoir un ami à qui on peut parler de tout ! » rajouta Link tout en posant son bras le long des épaules de Gohan.
« Bah de rien, j'aime bien parler avec toi aussi ! » répondit Gohan assez content que pour une fois, c'était lui qui réconfortais Link et non le contraire.

A leur arrivée auprès d'Impa, les deux garçons se firent bien sur royalement enguirlandé pour avoir traîner autant et donc privé de repas du soir. Link rouspéta bien quelque peu mais Impa le remit vite à sa place et le Kokiri cessa ses réclamations.

La lumière du jour commençant à décliner, Impa fit d'abord un feu pour avoir encore de la lumière pour un temps et aussi un peu de chaleur car la nuit étant proche, la température allait chuter. Après cela fait,  Impa invita Gohan et Link à se mettre près du feu mais de rester debout car pour le moment l'entraînement allait assez statique, Impa voulant bien commencer par le début et donc par la maîtrise de l'énergie.

« Alors...vous allez fermer les yeux et vous concentrer sur l'énergie qui circule en vous. » expliqua Impa.
« Mais moi je la ressens déjà ! » objecta Link.
« Oh vraiment ? Bien...mais il te faudra attendre que Gohan le puisse aussi. » répondit Impa un peu étonnée.

Gohan fut donc le seul à fermer les yeux pour ressentir sa propre énergie interne car si Link pouvait déjà le faire, il n'y avait pas de raison qu'il ne puisse pas le faire.  Un long moment de silence s'installa alors et Gohan, tout comme Link et Impa, ne bougea plus d'un pouce.

« Je..je la sens ! C'est étrange, on dirait une sorte de courant d'air qui bouge à l'intérieur de moi ! » s'exclama soudainement Gohan tout en gardant les yeux fermé.
« Bien...vous avez fait vite, c'est parfait et on va pouvoir passer à l'étape suivante ! » fit Impa pour ne pas perdre de temps.
« Maintenant, essayer de libérer votre énergie sous forme d'aura et en déplaçant votre énergie aux extrémités de votre corps. » rajouta-t-elle.

Une fois de plus les deux garçons s'appliquèrent à faire ce qu'Impa leur avait expliqué en silence et cette fois-ci, Link ferma aussi les yeux pour se concentrer.

Voyant que rien ne se passait après un moment, Impa décida d'un peu motiver ses deux élèves.

« Gohan, pense à ce qu'il s'est passé contre Dodongo et Link, imagine toi entouré de monstres comme ceux du fond du puits de Cocorico ! »

Gohan et Link suivirent les instructions et après encore un bon moment, une aura bleue électrique commença timidement à entourer Gohan alors que chez Link, rien  ne se produisit.

« Voilà Gohan tu commences à y arriver ! » cria Impa pour l'encourager.

Mais elle vit immédiatement que chez Link rien ne se passait et commença à se demander si le pouvoir qu'il avait acquit se manifestait bien en aura.

« Link, que t'a dis exactement le gardien du pouvoir que tu as obtenu ? » demanda-t-elle.
« Que..que c'était le Feu de Din venant d'une déesse ou je sais plus trop quoi.. » répondit Link.
« Oh...le Feu de Din, tu dis...oui forcément, ca marchera pas. » fit Impa plus pour elle même que pour répondre à son jeune élève.
« Link sors ton épée et essaie de concentrer toute ton énergie sur ta main puis tout autour de ton épée. » cria une fois de plus Impa.

Ne comprenant pas trop où Impa voulait en venir, Link mit un temps à réagir mais il finit par faire ce que lui demandait la Sheikah.

Quand le jeune Kokiri eu bien son épée en main, il tenta de faire converger son énergie vers sa main. Après un court instant, l'épée de Link commença à rougeoyer et à être entouré d'un halo orangé.

« Waaah ! Je crois que j'ai réussi là ! Mais pourquoi ca fonctionnait pas avant ? » s'étonna Link.
« C'est parce que le Feu de Din ne se libère pas comme une simple aura, il faut le concentrer et libérer en un point comme ton épée par exemple. » expliqua Impa faisant encore une fois preuve d'un grand savoir.

L'épée revint soudainement à son état normal tout comme Gohan qui n'arborait plus son aura bleue. Ce dernier s'était d'ailleurs déjà assis car quelque peu fatigué par ce déploiement d'aura. Link poussa aussi un 'Pfiou' assez essoufflé.

« C'est fatiguant de garder cette aura, on va pouvoir la garder longtemps.. » fit Gohan, un peu en sueur.
« C'est parce que cela consonne pas mal d'énergie mais une fois bien entraîné, ca devrait plus trop vous poser de problème. » expliqua Impa.
« Mais pour on verra demain. Maintenant il est heure d'aller vous coucher. » rajouta-t-elle restant sur son interdiction de souper pour les deux garçons.

Sachant bien qu'Impa ne transigera pas, Gohan et Link ne rouspétèrent pas et se dirigèrent vers leur chambre de fortune.

« C'que j'ai faim moi...j'espère que demain matin on pourra manger.. » fit Link en ôtant ses bottines.
« J'ai faim aussi mais je trop peur de Impa pour lui demander qu'on puisse faire à manger » répondit Gohan en enlevant le haut de se tenue de combat.
« D'ailleurs, désolé que tu sois aussi puni car c'est ma faute, c'est moi qui ai voulu qu'on parle près de la rivière. » s'excusa Link toujours occupé à se déshabiller.
« Bah c'est pas grave et je regrette pas d'avoir discuter avec toi parce que c'était bien. » déclara Gohan.
« Merci...j'ai bien aimé aussi. » fit Link en adressant un sourire à Gohan.
Là dessus, les deux garçons étant déshabillé, leurs vêtements étant pliés à côté d'eux et eux-même bien installé dans leur lit, Gohan et Link se dirent 'bonne nuit' et se couchèrent pour prendre un repos assez mérité, surtout pour le jeune Kokiri qui avait pas mal d'émotions fortes cette journée passée.

La nuit fut une fois de plus calme et paisible voire même plus calmer que d'habitude car on entendit aucun animal. Seul le crépitement du feu venait troubler le silence nocturne.

A un moment, Gohan ouvrit les yeux, réveillé par la crampe d'estomac affamé. Il s'apprêtait à se rendormir quand il remarqua que Link n'était plus sur sa paillasse. Le métis-saiyen se redressa et vit que les vêtements de son compagnon n'était plus là non plus. Qui plus est, Gohan remarqua que le haut de sa tenue de combat avait elle aussi disparue. Le jeune garçon s'apprêta à se lever pour s'enquérir de son ami mais à peine était-il levé et pas encore habillé que Link surgit de l'extérieur, habillé et tenant le haut de la tenue de Gohan qui semblait contenir plusieurs choses.

« Tu étais où ? J'allais partir te chercher moi ! » fit Gohan d'une voix basse pour ne pas alerter Impa.
« J'ai encore fait un cauchemar qui m'a réveillé et au lieu d'attendre pour me rendormir, j'ai préféré aller chercher à manger sans que Impa me voit. » répondit Link avec une voix tout aussi basse.
« Regarde tout ce que j'ai pris » rajouta-t-il en déposant le haute de la tenue de Gohan au sol, laissant apparaître une multitude de fruits.
« Tu en a pris plein dis donc ! » s'exclama Gohan tout en tentant de contenir son étonnement pour rester discret.
« Oui c'est pour ca que je t'ai emprunter un de tes vêtements sinon j'aurais pas pu prendre autant que je veux. » répliqua Link.
« Mais tu devrais te remettre au lit comme ca si jamais Impa arrive, on pourra toujours faire semblant de dormir tout en cachant les fruits sous nos vêtements ! » conseilla Gohan qui craignait un peu la colère d'Impa.
« T'a raison, c'est une bonne idée ! » fit Link d'une voix toujours basse.

Ayant assez faim, Link ne tarda pas à se déshabiller puis à se remettre dans son lit pour enfin manger quelque chose. Les fruits furent bien cachés sous les vêtements des deux garçons et ces derniers commencèrent leur festin.

« Tu es quand même fou d'être sorti comme ça la nuit. Si Impa elle t'avait vu, elle t'aurait privé de manger demain aussi ! » dit Gohan tout en mangeant un fruit.
« Je sais mais j'avais trop faim moi alors je suis sorti tout doucement pour me faire voir par Impa et je crois que j'ai réussi ! » fit Link assez content de sa petite escapade.

Gohan ne répondit pas car il était bien trop occupé à manger et le reste de ce repas en cachette se poursuivit dans le silence. Une fois tous les fruits engloutit, les deux garçons se recouchèrent et s'endormirent pour de bon.

Cependant, contrairement à ce Link pensait, Impa avait très bien remarqué la petite sortie de Link mais décida de ne rien faire car elle estimait que le message de la punition était bien passé et que dorénavant Gohan et Link sauront à quoi s'en tenir en cas d'incartade ou de lenteur.


Le jour suivant allait se lever et l'entraînement allait pouvoir réellement commencer.

Kapurikōn no Jeff

17 Octobre 2013 à 19:34:10 #25 Dernière édition: 17 Octobre 2013 à 20:45:59 par Jeff l'Hérétique
OAH! Les effrois à quand les pudding? XD

Les rêves de Link sont étranges. Je parie que c'est sa mère.
La suite! ^^

Teen_Gohan_757

Je te rassure direct, Link ne rêve pas de ta mère  :haha:

Pour les effrois, c'était les ennemis parfait pour cet endroit-là !  Pour les puddings, on verra :P

Les rêves de Link sont effet étrange, c'est le but :p

Je te poste la suite, une fois rentré chez moi :)  (et merci pour ce commentaire de plus de 5 mots xD )

Kapurikōn no Jeff

Owned. Réparer. XD Hé mes commentaires font plus que 5 mots.^^

Teen_Gohan_757

Mais oui, je te taquine voyons ;D

EDIT : Allez voici la suite promise !



Chapitre 8 : Incursion dans la Vallée Gérudo.


Le lendemain matin, les deux garçons se réveillèrent aux aurores et après un frugal petit-déjeuner, l'entraînement reprit aussitôt car plus question de traîner, le temps était désormais compté. C'est ainsi qu'une semaine passa au rythme de combats, de maitrise de l'énergie et d'acquisition de technique de combat à l'épée, le tout selon l'enseignement d'Impa qui, à la fin de l'entraînement, n'avait plus autant de facilité à gérer ses deux élèves lors d'un combat. Seul sa grande expérience du combat lui permettait encore d'être supérieur aux deux garçons.

Sur la fin, Impa prit un moment pour enseigner à Link la maitrise de son ressentiment qu'il avait envers les Gérudos pour que cette envie de vengeance soit une force et non quelque chose qui l'aveuglerait et le mènerait forcément à la défaite voire à la mort.

Ce n'était pas le genre d'Impa de faire de la psychologie mais elle sentait bien que le jeune Kokiri en avait besoin. De plus comme elle comptait sur Gohan et Link pour mettre fin aux manigences des Gérudos et surtout de Ganondorf, il fallait que Link soit en pleine possession de ses moyens le moment venu.

Car la Sheikah avait eu, pendant l'entraînement, la confirmation de ce qu'elle avait déjà préssenti : Link avait été capable de maitriser le Feu de Din et à pleinement l'exploiter. Ce qui déjà pour un adulte était extraordinaire mais alors pour une si jeune enfant, cela tenait du prodige. Qui plus est, il était accompagné d'un encore plus jeune garçon qui semblait avoir les mêmes pouvoirs énergétique que Ganondorf. Ces deux enfants avaient décidément tout pour sauver Hyrule de Ganondorf.

L'heure était donc venu de récupérer la dernière Pierre Ancestrale, celle que les Gérudos avaient dérobé à l'Arbre Mojo. Link ne tenait plus en place car il avait hâte d'en découdre avec ceux qui étaient responsable de l'incendie de Kokiri. Gohan de son côté appréhendait un peu cette confrontation car malgré l'entraînement qu'il avait suivi, il savait bien que les Gérudos étaient des adversaires d'un autre niveau. C'était des guerrières sur-entraineé et aussi puissantes qu'Impa.

Link et Gohan montèrent alors sur Epona, direction l'Ouest de la Plaine d'Hyrule.

« N'oubliez pas, les Gérudos, c'est de vrai guerrières donc appliquez bien tout ce que je vous ai enseigné et rester concentré sur votre objectif. Moi je vais retourner auprès de la Princesse Zelda avec les deux Pierres Ancestrales. De votre côté, une fois que vous avez récupéré la dernière pierre, rendez-vous à la Place du Marché d'Hyrule, je vous y attendrai. » fit Impa comme dernières instructions.
« OK et merci encore de nous avoir appris tout ce que vous saviez ! » répondit Gohan.
« Merci aussi de m'avoir calmé, sans vous, je serai parti directement combattre les Gérudos et je serais sûrement déjà mort. » déclara Link assez lucide.
« De rien gamin et à bientôt. » répliqua Impa d'un ton un peu plus chaleureux qu'à l'habituel.

La dessus, Link fit galoper Epona et les deux garçons partirent en direction de la Vallée Gérudo.

Après avoir traversé la rivière, ils arrivèrent au Nord-Ouest du Ranch Lon Lon pour y descendre jusqu'à l'Ouest puis tirer une ligne droite jusqu'à leur destination. Au fur et à mesure que Gohan et Link avançait vers l'Ouest, la verdoyante Plaine d'Hyrule laissait place à l'aride et désertique Vallée Gérudo qui n'était que pierre et poussière. Les deux jeunes combattants suivirent alors un long corridor surplombé par des falaises de part et d'autres pour arriver devant un précipice dont le seul passage praticable était un pont en bois dont l'extrémité de l'autre côté du précipice était bloqué par une lourde barrière en métal et gardé par deux Gérudos armées de leur sabres traditionnel.

« Bon, Gohan, tiens toi bien fort à fort à moi, on va devoir forcer l'entrée ! » annonça Link d'un ton assez ferme.
« Mais tu es fou ! Il y a une grosse barrière et des gardes à côté !! » s'effraya Gohan devant le plan plus que risqué de son ami.
« On va foncer droit et devant et Epona sautera au dessus de la barrière et pour les gardes, si elle arrivent à temps, tu leur lancerais une boule d'énergie, ca devrait les repousser. » répondit Link assez confiant.
« OK, je te fais confiance comme d'habitude.. » répliqua Gohan à peine rassuré.
« C'est parti !! » cria Link en donnant une bonne claque à Epona pour qu'elle parte directement au galop.

De l'autre côté du précipice, les deux gardes finirent par repérer les deux jeunes garçons sur leur monture et accoururent vers la barrière pour tenter d'embrocher Epona en jetant leur sabres sur l'équidé mais au moment du lancer elle reçurent toute deux comme un rayon d'énergie en pleine figure et furent repoussé à bien deux mètres, laissant le champ libre à Gohan et Link qui, à l'aide d'Epona, avait déjà franchi la barrière.

Ils continuèrent à leur chemin quelques mètres avant qu'une Gérudo se mirent en travers de leur chemin avec une longue lance qu'elle pointa devant Epona tout criant bien fort. Cela eu pour effet d'effrayer l'animal qui se cabra soudainement et fit tomber Link et Gohan à terre.

Quand les deux garçons se relevèrent, ils se retrouvèrent encerclé par une dizaine de Gérudos qui pointèrent toutes leurs sabres vers eux.

« Si vous croyez qu'on ne vous avait pas vu arriver de loin, vous êtes bien naïfs les gamins ! » fit l'une des Gérudos d'un ton narquois.
« Tiens le p'tit en vert, c'est pas celui dont Nabooru nous avait annoncé qu'il viendrait chercher la Pierre Ancestrale ? » se demanda une autre.
« C'est possible..mais pour l'instant, on les fout au trou le temps qu'on décide de leur sort ! » répondit la première.

Gohan voulu se défendre en préparant une boule d'énergie mais Link lui fit signe de ne rien faire pour le moment. Toujours confiant envers les décisions de son ami, malgré cet échec, Gohan ne fit rien. Les deux combattants furent dépossédé de leur épées et de leur boucliers Hyliens en métal, récemment donné par Impa pour parer de puissantes attaques. Les Gérudos et leur prisonniers se dirigèrent vers le fond de la vallée où se trouvait une grande et large bâtisse en pierre comme posée sur le sable qui avait fait son apparition. Derrière, il n'y avait que des rocher qui entourait la demeure des Gérudos. La seul sortie plausible était un chemin à droite qui semblait traverser la roche.

Un peu avant, il y avait une autre barrière, en bois celle-ci, qui faisait office d'entrée et au-dessus de la porte il y avait une large pancarte avec un croissant de lune et une sorte d'étoile scintillante en son extrémité. 

Passé cette porte, se trouvait donc cette bâtisse et autour, quelques Gérudos qui semblaient patrouiller suivant un itinéraire précis. Quand les Gérudos et leurs prisonniers arrivèrent devant l'entrée de l'imposant édifice, ils s'arrêtèrent et celle qui avait pris la parole en première tout à l'heure, parla à nouveau.

« Voilà deux gamins qui ont osé pénétrer chez nous tout en attaquant deux d'entre-nous donc ils vont directe au trou, ces sales gosses ! On décidera plus tard quoi faire d'eux ! ».

Gohan et Link furent confié à deux autres Gérudos qui les menèrent jusqu'aux cellules du bâtiments. L'intérieur était plus que spartiate car il n'était composé que de pierre et d'aucune décoration. Il y faisait aussi bien plus frais qu'à l'extérieur sûrement dû à l'épaisseur des murs et du toit.

Après quelques couloirs tous identiques, les deux Gérudos et leur prisonniers arrivèrent dans une salle de taille moyenne avec trois cellules. L'une des Gérudos ouvrît celle du milieu et la seconde poussa les deux garçons dans le cachot. La Geôlière referma alors la porte et la cellule devint assez sombre car une fois fermé, la pièce n'était plus qu'éclairé que par une petite ouverture tout en haut.

L'endroit était, assez logiquement, fort peu accueillant car il n'y avait qu'une simple paillasse de paille dans un coin et c'était à peu près tout.

« Pourquoi on s'est pas échappé tout à l'heure ? » demanda directement Gohan après s'être assis sur la paillasse.
« Parce que je me suis dis qu'en fait c'était plus facile d'entrer chez les Gérudos comme prisonniers plutôt que de foncer sur eux. » répondit Link.
« Mais on est enfermé maintenant, comment on va faire pour avoir la Pierre Ancestrale ? » se demanda Gohan, un peu perdu.
« Tu sais, quand j'étais plus jeune, Saria m'enfermait souvent dans la classe pour me priver de récréation car j'avais fait le singe en cours et j'arrivais toujours à ouvrir la porte quand même grâce à deux tiges de fer caché dans une de mes bottines » expliqua-t-il assis tout en enlevant une des ses bottines.
« Et c'est exactement ce que je vais faire maintenant ! » rajouta le Kokiri en sortant effectivement deux fines tiges de métal qui est caché dans la longueur intérieur d'une de ses bottines.
« Tu sais ouvrir une porte avec ça ?! » s'étonna Gohan un peu sceptique.
« Tu vas voir ! » s'exclama Link en se dirigeant vers la porte de la cellule après avoir sa bottine.

Le jeune garçon à la tunique verte introduisit ses deux tiges de métal dans la serrure de la porte et commença à les bouger dans un peu tous les sens pour tenter de déverrouiller le loquet qui les retenait prisonniers. Gohan regardait avec attention ce que faisait son ami, très curieux de voir comment Link pouvait ouvrir une porte sans la clé.

Après quelques instants, un cliquetis se fit entendre et l'air concentré de Link devint un air plus joyeux.

« Voilà, c'est fait ! » s'exclama-t-il assez content.

Et comme pour prouver ses dires, il prit la poignée de la porte puis tira lentement cette dernière pour ne pas faire trop de bruit.

« Tu es vraiment trop fort Link ! » complimenta Gohan d'un ton pas trop haut, comprenant qu'à partir de maintenant, il fallait être discret.
« C'était plus difficile que la porte de la classe mais tu vois, j'y suis arrivé tout de même ! » répondit Link pas peu fier de ce qu'il venait d'accomplir.

Les deux garçons sortirent alors de leur cellule et se dirigèrent vers la sortie de la salle, aussi fermé à clé.

« Hé gamin ! » fit soudainement une voix.
Gohan et Link se retournèrent rapidement de peur qu'une des geôlières ne les ai surpris.

« Qui a parlé ? » fit Gohan un peu inquiet.
« Par ici! » répondit la voix qui semblait venir de la cellule voisine d'où étaient les deux 2 garçons.

Attiré par cette voix qui leur semblaient familière, les deux garçons approchèrent de la cellule mais en purent voir le visage de la personne qui les avaient interpellé.

« Si vous me libérez, je vous dirai où ce trouve votre équipement et la Pierre Ancestrale que vous êtes venu chercher. » déclara le mystérieux prisonnier.
« Comment..comment vous êtes au courant ?! » s'étonna Link.
« C'est pas le moment de causer, libérez moi et on discutera plus tard ! » cria presque la personne derrière la porte.
« Et pourquoi on vous ferait confiance ? » demanda Link, un peu suspicieux.
« Écoute gamin, sans moi, vous trouverez jamais votre équipement et la Pierre Ancestrale alors vous pouvez me laisser moisir ici mais je peux vous assurer que tout ce que vous trouverez c'est la mort ! » s'énerva quelque peu l'interlocuteur des deux garçons.
« De plus...je sais qui a incendié Kokiri et ces personnes sont ici dans la Forteresse. » rajouta la personne en cellule pour finir de convaincre le réticent jeune garçon.

Et le dernier argument fit effectivement mouche chez le Kokiri qui n'avait pas oublié son désir de vengeance.  Concernant Gohan, il commençait à avoir une idée sur l'identité de leur interlocuteur mais se demandait si il devait en parler à Link. Il décida finalement de ne rien dire et de laisser son ami commencer à déverrouiller la porte.  Une fois cela fait, quel ne fut pas la surprise de Link de revoir celle qu'il avait tenté de combattre pour sauver la Princesse Zelda. Gohan du même retenir son ami de commencer à se battre avec la Gérudo.

« C'est pas le moment de te battre avec elle ! N'oublie pas qu'elle sait beaucoup de chose qui nous intéresse ! » fit le métis-saiyen pour tenter de raisonner son compagnon.
« Le p'tit à raison et puis on ferait mieux de sortir d'ici avant que les autres ne rappliquent ! » fit Nabooru.

Link finit par se calmer et se reconcentrer sur la mission que lui et Gohan avait à accomplir et se dirigea sans un mot vers la porte de la salle pour la déverrouiller aussi.

Une fois cela fait, les trois ex-prisonniers quittèrent la salle et Nabooru guida les deux jeunes garçons à travers le dédales des couloirs en pierres qui tous identiques, de quoi s'y perdre facilement et c'est donc là que Link ne regretta plus d'avoir libéré la Gérudo. Bien sur à divers moments, les trois fuyards durent se cacher pour éviter de se faire repérer par une sentinelle. Après une bonne dizaine de minutes, Gohan, Link et Nabooru arrivèrent devant une porte avec au dessus le sigle vu à l'entrée de la Forteresse.

« Ici, c'est l'armurerie et c'est sûrement là qui votre équipement se trouve mais dépêchez vous avant les gardes ne reviennent ! Moi je fais le guet pendant ce temps-là. » fit Nabooru d'une voix basse.

Link s'activa alors à crocheter la serrure sans dire un mot et puis les deux garçons rentrèrent le plus discrètement possible dans la salle d'arme.

A l'intérieur, la salle était remplie de sabres, de lances, de bardiches et autres cimeterres.Quelques rares armures était posés au fond de la salle. A côté de ces dernières était entreposé les épées et bouclier des deux garçons. Ils s'empressèrent alors d'aller récupérer leur équipement puis se dirigèrent vers la sortie. En chemin, Gohan prit deux cimeterres et les emporta avec lui.
« Tu vas faire quoi avec des deux épées bizarres ? » se demanda Link.
« Je vais les donner à Nabooru comme ca elle pourra nous aider si on doit combattre des Gérudos » répondit Gohan.
« Tu lui fais confiance toi ? » répliqua Link.
« Pas trop mais vu qu'elle était aussi en prison, elle doit plus être avec les autres Gérudos donc je crois que pour l'instant, elle nous aidera ! » pensa Gohan.
« Mouais, t'a peut être raison. » fit Link moyennement convaincu.

Une fois sorti de la pièce, Gohan et Link rejoignirent Nabooru qui faisait toujours le guet au coin du couloir. Elle fut d'ailleurs surprise en voyant que Gohan avait pensé à lui prendre des cimeterres et ainsi la confiance qu'il lui témoignait. Son caractère fier lui interdît de montrer son contentement mais elle se fendit tout de même d'un 'Merci' dont Gohan se contentait amplement.

« Maintenant c'est à vous de choisir, les Gérudos responsable de l'incendie de Kokiri sont plus que probablement dans la salle d'entraînement qui est juste là à droite. » expliqua Nabooru en pointant une porte se trouvant au milieu du couloir suivant.
« C'est tout une bande qui est toujours ensemble donc il y a de bonnes chances qu'elle soit toutes là. » continua-t-elle.
« Pour la Pierre Ancestrale par contre, il faudra aller à l'autre bout du bâtiment dans la pièce où l'on entassent les trésors volés. » finit Nabooru.

Il y eu un court silence où l'on vit l'air sérieux et le visage fermé de Link qui semblait réfléchir à la marche à suivre.

« Gohan...va chercher la Pierre Ancestrale...moi j'ai un compte à régler avec ces Gérudos. » finit par dire le jeune Kokiri d'un ton assez ferme.
« Mais tu es fou ?! Tu vas pas te battre contre tous ces Gérudos tout seul !! » cria Gohan d'inquiétude, oubliant la discrétion.
« J'admire ton courage gamin mais tu comptes vraiment combattre ces Gérudos tout seul ? Parce que c'est pas un jeu là, elles sont parmi les Gérudos les plus féroces ! Elle n'hésiteront pas à te tuer comme elles ont tué tes p'tits copains ! » ajouta Nabooru à l'inquiétude de Gohan.
« C'est à moi de venger la Forêt Kokiri alors laisser moi faire et allez récupérer la Pierre qu'elles ont volées !! » s'emporta Link.

Gohan fit un mouvement de recul, quelque peu effrayé par l'inhabituel colère de son ami et n'objecta plus ses propos.

« Pfff ! C'est vrai qu'après tout, si tu veux mourir, c'est pas mon problème » fit Nabooru tout en partant vers l'autre bout du bâtiment. Gohan suivit de peu voyant bien que Link était résolu à se venger seul. Ca ne plaisait pas du tout au métis-saiyen mais il n'avait pas le choix, son ami refusant son aide.

Link se retrouva donc seul et après un moment de réflexion, il se dirigea vers la porte indiqué plus tôt par Nabooru. Il tira son épée de son fourreau de la main gauche puis pris son bouclier dans son autre autre main  entra dans la salle d'entraînement.

Il y a trouva, après un comptage rapide, cinq Gérudos dont étaient occupés à se battre. Elles étaient bien sur toutes équipées de deux grands cimeterres.

L'arrivée du jeune garçon fit s'interrompre les deux Gérudos qui se combattaient et toutes les cinq regardèrent Link d'un air d'abord surpris puis plutôt moqueur.                   

« Tiens, un Kokiri vivant ! Moi qui pensait qu'on les avaient tous rôti ! » fit l'une des Gérudos.
« C'est ce que je pensais aussi mais bon comme le gamin a eu l'amabilité de venir jusqu'à nous, on va pouvoir remédier à cet oubli ! » répliqua une autre.
« Mais attention, il est armé celui-là et il fait une tête de méchant ! » se moqua encore une autre.
« Ouuuh, je suis terrifié » fit la seconde pas du tout impressionnée.

De son côté, Link tenta de rester maître de lui-même face à ces moqueries car si il avait bien une folle envie de se jeter sur l'une d'elles pour lui faire ravaler ses moqueries, le jeune garçon se rappela du conseil d'Impa concernant la colère et l'envie de vengeance.  Link se borna donc à s'accroupir, la jambe droite en avant et plié et la jambe gauche en arrière et plié aussi. Il plaça son bouclier devant lui et tendit son bras gauche en arrière, son épée pointant derrière lui.

« On dirait que le petit veut la bagarre ! » s'amusa l'une des Gérudos.

Ignorant les moqueries, Link se concentra et son épée commença à rougeoyer et puis à s'entourer d'une aura orangée qui s'agitait comme des flammes. Le Kokiri vit que les Gérudos ne bougèrent pas alors il changea quelque peu de technique et donna un coup d'épée verticale dans l'air. Cela pourrait paraître étrange au premier abord mais quand une fine ligne d'aura traversa la pièce, la Gérudo devant Link rigola moins et d'un geste réflexe s'écarta à la dernière seconde de la trajectoire de cette ligne orangé sortie de l'épée du jeune Kokiri. La Gérudo sentit la brûlante chaleur que dégageait cette émanation d'énergie et vit avec surprise que le tapis sur lequel elle s'entraînait avait été brûlé et découpé net, tout comme le râtelier en bois au fond de la pièce.

Link se remit dans sa position d'origine et chargea une fois de plus son épée. Les Gérudos elle, mirent un petit temps avant de réagir tellement elles furent surprise par la technique du jeune garçon et de son apparente dangerosité.

« Les filles...ce gamin plaisante pas ! Je me serais pas écartée, il m'aurait brûlée et tranchée vive ! » fit la Gérudo en face de Link avec un ton qui n'avait plus rien de moqueur.

Sans un mot pour ne pas révéler leur stratégie, les combattantes du désert se ruèrent sur Link et l'encerclèrent, le menaçant avec leurs cimeterres.

« Je me demande bien comment tu vas faire maintenant ! Tu ne peux pas nous avoir toutes en même temps ! » déclara une Gérudo qui, avec l'effet du nombre, avait repris son air moqueur.
« KAITENGIRI !! » cria soudainement Link tout en tournoyant sur lui-même créant par la même occasion un large cercle de feu autour de lui.

Surprise, les Gérudos l'entourant furent profondément brûlées au bas de l'abdomen. La brûlure fut si forte que leur ventre n'était plus qu'une énorme plaie ouverte dont les extrémités avait cautérisé à l'instant. Les adversaires de Link tombèrent quasi instantanément à terre, pas encore mort mais largement plus en état de combattre.

Cependant, Link remarqua qu'il n'y avait que quatre Gérudos à terre alors qu'en rentrant il en avait compter cinq.  Avant même qu'il puisse aller plus loin dans ses réflexions, il sentit comme une présence derrière lui et eu juste le temps de se retourner et placer son bouclier devant lui avant qu'une lourde masse orné de piques en fer s'abattit sur lui.

« Sale gosse ! Je sais pas comment t'a fait mais tu vas le payer cher !! » cria la 5e Gérudo qui manquait.

Cette dernière frappa avec force et colère sur le bouclier du jeune garçon et ce, de manière répété. A tel point que Link ne pouvait plus répliquer car trop concentrer à tenir son bouclier et sa position.  D'ailleurs il ne savait pas combien de temps, il pourrait résister ainsi et si disait qu'il avait fait là, un erreur qui pourrait lui être fatal. Les coups étaient tellement puissants que son bras commençait vraiment à lui faire mal et que sa force semblait quitter ce dernier.

Mais soudainement, Link entendit  'Ha !!', un dernier choc sur son bouclier puis comme si quelque chose tomba lourdement. Alors que les coups s'arrêtèrent, Link se risqua à jeter un regard au-dessus de son bouclier et vit son assaillante à terre, semblant morte.

Puis il vit Gohan arriver auprès de lui, l'air inquiet.

« Link, ca va ? Tu n'es pas blessé ?! » fit-il.
« Gohan ? Mais...qu'est-ce que tu fais là ? » s'étonna Link tout en se relevant.
« Je sais que tu m'avais dit d'aller chercher la Pierre Ancestrale mais je pouvais pas te laisser seul face à Gérudos alors je suis revenu ! » répondit Gohan.
« Merci d'être revenu parce que là j'avais vraiment besoin d'aide. » fit Link en lâchant son bouclier dévoilant un avant-bras encore plus brun-noir que la dernière fois.
« Tu as vu ton bras ?! » s'exclama Gohan presque affolé.
« Oui et ca me fait assez mal mais c'est pas grave, tant que je peux encore tenir mon épée, je peux encore me battre ! » répondit Link bien moins soucieux.
« Mais comment tu t'es débarrassé de la Gérudo ? » se demanda Link qui n'avait rien vu.
« J'ai lancé un rayon d'énergie des deux mains pour la faire tomber mais le rayon l'a transpercé et s'est écrasé sur ton bouclier. » expliqua Gohan.

Le cadavre de la Gérudo en question était d'ailleurs là pour prouver les dires du métis-saiyen car il était en effet troué de part en part au niveau de l'abdomen.

Nabooru s'approcha alors des deux garçons dont elle se dit qu'elle devra s'en méfier car ils semblaient bien plus puissant que la dernière fois malgré leur apparence inoffensive.

« C'était pas les Gérudos les plus futés et les plus puissantes mais les vaincre toutes les cinq, c'est tout de même pas donné à tout le monde, je suis impressionnée. » avoua-t-elle aux garçons.
« M-Merci...mais j'ai été bête, j'ai pas fait à la cinquième Gérudo qui s'était écarté du groupe. » répondit Link encore un peu sous le choc de ce dernier combat.
« C'est en faisant des erreurs qu'on apprends, gamin, crois-moi bien. » répliqua Nabooru.
« Mais ne traînons pas ici, tout ce bruit à dû alerter les Gérudos et là croyez moi bien qu'on a aucune chance ! » rajouta-t-elle.

Gohan et Link acquiescèrent d'une signe de la tête et, après que le Kokiri ai remit son bouclier -avec l'aide de Gohan, sa main droite étant douloureuse-, les trois combattant quittèrent la pièce.

Nabooru guida une fois de plus les deux garçons à travers la Forteresse tout en ayant soin d'éviter les patrouilles Gérudos. Après quelques longues minutes et un autre dédale de couloirs où seul une Gérudo pouvait se repérer, le petit groupe d'intrus au coin d'un couloir où leur guide s'arrêta. Elle leur indiqua qu'au fond du couloir tout à gauche, se trouvait la pièce où était entreposé le butin de chaque larcin. Évidemment, la pièce était fermé à clé et gardé par deux Gérudos armées. 

Voulant rester discrète, Nabooru préconisa plutôt la ruse que la force brute. Elle se montra alors devant les gardes qui bien sur se mirent à sa poursuite sans remarquer les deux garçons. Ces derniers filèrent vite devant la porte fermé à clé et Link montra une fois de plus ses talents de crocheteur de serrures en ouvrant en quelques dizaines de secondes la porte verrouillée.

Quand Gohan et Link entrèrent dans la salle, ils furent presque émerveillé par autant de bijou, de pierres précieuses et autres orfèvreries. La pièce débordait presque de trésor inestimable et c'était même à se demander pourquoi restaient dans cette forteresse austère au confort précaire avec autant de richesse à disposition.

« C'est incroyables tout ce qui a ici ! » s'exclama Gohan en regardant tout autour de lui.
« J'avais jamais vu des trucs aussi brillant ! » répliqua Link tout aussi étonné.
« Mais faut commencer à chercher, moi je prends à gauche et toi à droite ! » rajouta-t-il.

Gohan acquiesça et se mit à chercher dans la partie de la pièce que Link lui avait attribué.

Après quelques instants, Nabooru rentra elle aussi dans la pièce, effrayant un peu les deux garçons qui crurent un instant avoir été découvert.

La Gérudo se dirigea en silence vers le fond de la salle puis appuya sur une des pierres composant le mur. Cette dernière s'enfonça et provoqua l'ouverture d'une partie du sol et découvrait ainsi une petite cache où était entreposé des objets encore plus précieux telle cette Perle de Diamant qu'on ne trouvait qu'au fond du bassin de la Fontaine Sacrée du Domaine Zora. Nabooru se saisit alors d'une autre pièce précieuse.

« C'est ca que vous cherchez ? » demanda-t-elle aux deux garçons en montrant une pierre précieuse de couleur verte et cerclé d'or pur formant une sorte de chiffre neuf.

Quand Link vit cette pierre dans la main de Nabooru, son sang ne fit qu'un tour et il se rua vers elle pour le lui reprendre. Une fois en main, son visage s'illumina de joie.

« Enfin, je l'ai retrouvé !! Kokiri est vengé ! » s'exclama-t-il tout en versant une petite larme de joie.
« C'est plutôt moi qui l'ai retrouvé, tu pourrais me remercier, jeune ingrat ! » s'offusqua Nabooru.
« Tu m'a remercié pour t'avoir libéré de ta cellule toi ? » répliqua Link, un peu de mauvaise foi.
« Hé ! Vous allez pas encore vous disputer, on a la pierre donc on devrait s'en aller maintenant ! » intervint Gohan plus terre-à terre.

Ce à quoi Nabooru répondit que Gohan avait bien raison car l'absence des deux gardes Gérudos allait vite se remarquer. Cependant, il ne suffisait pas de juste sortir de la pièce et après par la grande porte sous peine d'être submergé d'adversaires coriaces.

« L'écurie n'est pas très loin, si on peut arriver à voler deux de leur chevaux, on pourra foncer droit vers la sortie. Si on atteint le pont, on pourra le faire sauter et les empêcher de nous poursuivre. » expliqua Nabooru.
« Mais elle vont pas nous rattraper avant ?! » se demanda Gohan.
« Avec la surprise, le temps qu'elle montent sur leurs chevaux et ne prenne en chasse, on peut espérer être déjà loin. C'est risqué mais c'est un peu la seule solution. » répondit la Gérudo.

Link, de son côté, ne voyait pas trop ce que voulait dire par 'faire sauter le pont' mais vu l'urgence de la situation, il se retint de poser la question et fît confiance à Nabooru malgré qu'il ne l'aimait pas du tout.

La Gérudo rebelle guida alors une fois encore ses deux jeunes alliés de circonstance à travers la forteresse. Sa connaissance de l'endroit et des habitudes des gardes était plus que précieuses pour se faufiler dans ce dédale de couloirs.

Après quelques minutes et un petit détour vers l'armurerie, au fond d'un couloir, Nabooru ouvrit lentement une porte, regarda dans les alentours et quand elle ne vit personne, elle rentra dans la pièce rapidement suivi par Gohan et Link.

Les trois comparses étaient bel et bien dans l'écurie, les nombreux chevaux dans leur box de bois étaient pour le prouver. La pièce n'en était pas vraiment une car elle semblait plutôt être une annexe à la forteresse car le tout était fait de bois et on pouvait facilement distinguer l'extérieur avec les deux grandes portes ouvertes.

« Les portes sont ouvertes, ca veut dire qu'une escouade de Gérudos va arriver. On va déjà monter sur deux des chevaux mais il faudra attendre que l'escouade arrive puis reparte à pied sinon elles nous rattraperont à coup sur. » expliqua Nabooru.

Gohan et Link acquiescèrent et rentrèrent discrètement dans l'un des box pour ensuite monter sur le cheval présent à l'intérieur. Nabooru fit de même et les trois intrus attendirent l'escouade comme expliqué par la Gérudo rebelle.

Les cavaliers Gérudos ne tardèrent pas à arriver bruyamment. Après un moment qui sembla une éternité pour les deux jeunes garçons et la femme du désert, le petit groupe, après mis leurs chevaux dans leur box, s'en alla en laissant la porte ouverte. Nabooru cria alors un 'Yaaah !' bien puissant tout en tapant l'arrière de sa monture qui démarra au quart de tour. Link imita la Gérudo et suivit de près cette dernière.

Les cavaliers en fuite traversèrent la propriété des Gérudos devant ces dernières médusés et surprises par cette cavalcade. Arrivés près de la barrière en bois, Nabooru sortit une petite bombe circulaire d'où une petite mèche dépassait, d'un petit sac. Elle la pris dans la main puis la jeta juste devant la barrière. Gohan tira alors un rayon d'énergie de son bras droit en visant la bombe. Au contact du rayon énergétique, la bombe explosa et détruisit la barrière en bois, laissant le passage libre aux trois fuyard.

Les cavaliers se dirigèrent vers le pont menant à la Plaine d'Hyrule mais furent déjà pris en chasse par une dizaine de Gérudos enragés.

« Merde ! Elles ont été rapides ! » jura Nabooru.
« Gohan essaie de t'en débarrasser en lançant tes rayons lumineux ! » cria Link qui avait aussi vu qu'ils étaient poursuivi.

Sans perdre un instant, Gohan se mit à lancer des rayons d'énergie et toucha quelques-uns de leur poursuivants mais d'autres arrivaient alors que d'autres encore étaient sur les hauteurs occupé à tirer des flèches sur Gohan, Link et Nabooru.

Alors que les Gérudos gagnèrent du terrain, le pont était en vue. Il ne restait plus que la barrière en métal comme obstacle à franchir avant la liberté.

 
La barrière en elle-même n'était pas vraiment un soucis car avec un peu d'adresse et de courage, l'obstacle était surmontable mais c'était sans compter sur la hargne des Gérudos qui les poursuivaient car, alors que Nabooru, Gohan et Link atteignaient le pont, une flèche vint toucher la cuisse arrière du cheval où se trouvaient Link et Gohan. L'équidé, blessé, s'écroula à terre faisant tomber les deux garçons qui chutèrent lourdement au sol.  Le Kokiri et le métis-saiyen se relevèrent avec peine du à un choc assez rude.

La situation allait de mal en pis, les deux jeunes combattants n'avaient plus de monture et une horde de Gérudos en colère se dirigeaient vers eux. Qui plus est, Nabooru semblait leur fausser compagnie car elle continua son chemin comme si de rien était.

Une fois qu'elle eut passé le pont, elle le fit exploser comme prévu. Gohan et Link étaient coincés entre le précipice et les Gérudos enragé.

« Link, on fait quoi maintenant ?! » fit Gohan désespéré.

Le jeune Kokiri eut un regard derrière lui et vit qu'au fond du précipice, se trouvait la Rivière Zora.

« Il est pas question que les Gérudos me reprennent la Pierre Ancestrale ! Alors on a pas le choix ! »
cria Link déterminé à échapper aux femmes du désert.
« Qu'est-ce que tu veux dire ?! » demanda Gohan dans l'incompréhension.
« On saute !! » cria une fois de plus le Kokiri.

Et avant même que Gohan ai pu protester, Link sauta dans le précipice en emportant Gohan avec lui.

La chute fut vertigineuse et semblait sans fin. Quand les Gérudos virent disparaître les deux jeunes garçons dans le précipice, la plupart d'entre-elles s'arrêtèrent net alors que deux des leur s'avancèrent au pas près du bord du ravin pour vérifier si Gohan et Link étaient vraiment tombés.

« Tsss ! Les abrutis ! Comment ils peuvent espérer survivre à une chute pareille ?! » fit l'une des Gérudos.
« Oui c'était vraiment idiot de leur part ! » répliqua la seconde.

A ce moment-là une troisième Gérudo arriva près des deux autres.

« On va devoir aller chercher leur cadavres, la Pierre Ancestrale de la Forêt à disparue ! »
« Quoi ?! Les sales gosses ! Mais c'est pas grave, un cadavre est plus facile à attraper ! » fit la première.
« Sauf si c'est Nabooru qui l'a volé. » répliqua la deuxième.
« On aura qu'a envoyer deux groupes et on passera par le désert, c'est un détour mais on a pas le choix ! » proposa la première.

Les deux autres acquiescèrent puis rejoignirent, avec la première, les restes des Gérudos.

Kapurikōn no Jeff

Heureusement que Nabooru était là sinon ils y seraient encore dans ce labyrinthe. Dans le jeu c'est hard de trouver le dernier prisonnier.