• Bienvenue sur Forum Dragon Ball Z & Dragon Ball Super. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
04 Juillet 2020 à 17:34:43

Nouvelles:

Version 2.1 RC2 (beta) en cours de test


[Fanfic] Gohan et le Héros du Temps. (Terminé)

Démarré par Teen_Gohan_757, 27 Juin 2013 à 17:10:18

« précédent - suivant »

Teen_Gohan_757

Oui grâce à elle, ils savent se diriger car en effet, la Forteresse Gérudo est un sacrée labyrinthe !

(vive la soluce pour ca  :haha: )


Teen_Gohan_757

La suite promise cher Hérétique ;D


Chapitre 9 : Récupération.

Loin de l'action de la Vallée Gérudo, au Lac Hylia, un homme à l'embonpoint certain s'affairait à remplir moult amphores d'eau pour son ranch. Il aurait pu certes aller à la Rivière Zora non loin de chez lui mais il préférait le paysage bucolique du Lac. De plus, il pouvait aisément faire un somme au bord de l'étendue d'eau sans que personne ne vienne le déranger.

Il s'assura donc d'abord que ses amphores étaient bien attachés dans sa charrette puis alla au bord du lac pour un repos qu'il jugeait bien mérité.  Le soleil était généreux, l'air était ni trop chaud, ni trop froid et il n'y avait personne à l'horizon pour venir perturber l'homme aux amphores.

Du moins le pensait-il car alors qu'il alla s'asseoir, il fut témoin d'une scène des plus singulière. Une jeune femme au teint bronzé et aux cheveux rouges de feu était occupé à traîner hors de l'eau, deux petits corps qui semblaient inanimés.

L'homme du ranch eu un mouvement de recul quand la jeune femme le remarqua car il comprit qu'elle était en fait une Gérudo et que ce peuple là n'était que peu fréquentable. Cependant, l'Hylien fut presque soulagé en voyant que la femme du désert s'en alla aussitôt qu'elle l'aperçut.

Intrigué par les corps laissé au bord du lac, l'homme se dirigea vers eux. Une fois auprès d'eux, ils fut surprit de ce qu'il vit. C'était les deux jeunes garçons qu'il avait transporté dans sa charrette pour les emmener à la Place du Marché d'Hyrule. Il se demanda si ils étaient encore vivants mais quand l'un d'eux commença à recracher de l'eau et à faiblement ouvrir les yeux pour aussitôt retomber dans l'inconscience,  l'Hyilen eu sa réponse, ils semblaient encore en vie.

Il courra alors jusqu'à sa charrette, monta dessus et fit vite avancer son cheval pour retourner auprès des jeunes garçons et ainsi les embarquer à l'arrière de sa charrette. Quand l'homme fut certain que ses deux passagers inconscients étaient bien mis, il se remit à l'avant de son moyen de transport et se dirigea au plus vite vers son ranch.


Quand Link ouvrit doucement les yeux, il ne remarqua pas tout de suite où il était mais après quelques secondes, il se redressa presque en sursaut en se remémorant les derniers événements. Il avait sauté dans un précipice pour échapper aux Gérudos. Mais bien vite, il vit que l'endroit où il se trouvait n'avait rien du tréfonds du précipice de la Vallée Gérudo. Il était plutôt assis dans un lit, dans une chambre fait entièrement de bois. Au fond de la chambre, se trouvait un poêle à bois en métal où un feu réchauffait la pièce.

Quand la douleur au bras droit du jeune Kokiri se rappela à lui, il vit que son bras avait été bandé avec une sorte de feuille tressé. Il remarqua aussi qu'il n'était plus habillé que de son caleçon. Link ne vit ne vit pas ses vêtements à proximité mais remarqua que son équipement et celui de Gohan se trouvaient à côté du poêle.

A la vue de l'épée et du bouclier de son ami, il chercha ce dernier d'un regard inquiet et fut rassuré quand il vit Gohan couché dans un lit de l'autre côté de la pièce. Cependant son ami semblait en plus mauvais état que lui avec un bandage entourant le haut de sa tête et toujours dans un sommeil profond.

Link voulut allez voir Gohan de plus près mais quelqu'un rentra alors dans la pièce. C'était une petite fille aux cheveux orangés portant une robe blanche, une foulard jaune autour du coups et des sabots bruns aux pieds. Elle avait en mains, des bandages et un bol rempli d'une matière verdâtre.

Gêné d'être si peu vêtu devant cette jeune fille, Link eu un mouvement rapide pour se couvrir intégralement avec sa couverture, tête comprise, seul le visage du Kokiri était encore visible. Cela fit rigoler la jeune fille qui venait d'arriver.

« Pourquoi tu te caches comme ça ? T'a peur de moi ?! » se demanda-t-elle d'un air amusé.
« C'est parce que t'es une fille et je suis pas habillé ! » cria presque Link avec son franc-parler habituel et avec les yeux écarquillé comme si il était terrorisé.
« Je savais pas que les Kokiris étaient si timides ! » répliqua la jeune fille toujours amusé de la situation.
« Mais désolé pour tes vêtements, ils étaient tout mouillé alors je les ai mis à sécher dehors ! » rajouta-t-elle.
« D'ailleurs, ils devraient être secs maintenant, j'irais les chercher après avoir changé vos bandages. » rajouta encore la jeune fille tout en posant le bol et les bandages sur la petite table posé contre le mur au milieu des lits.

Elle prit un morceau des bandages puis le bol avec l'étrange mixture puis se dirigea vers Link.

« Allez, sort de là que je puisse te soigner ! » fit l'enfant aux cheveux orangés.
« Sort au moins ton bras sinon il guérira pas ! » rajouta-t-elle en voyant que Link ne daignait pas se découvrir devant elle.

Link sortit alors délicatement son bras de la couverture en faisant bien attention de ne découvrir aucune autre partie de son corps et tendit son bras pour que la jeune fille change son bandage.

Ce qu'il fit en prenant le bras du jeune garçon, retira les anciens bandages puis, avec une éponge lava ce qui restait de la mixture précédemment mise. Link laissa échapper quelques signes de douleur mais dans l'ensemble, il resta assez silencieux.  Quand l'avant-bras fut propre, la jeune fille appliqua délicatement de cette étrange mixture sur ce dernier puis remit un bandage propre.

« Voilà c'est fait ! T'as encore un bandage à la cuisse droite mais vu comment t'es timide, je vais te laisser le faire toi-même, t'a bien vu comment j'ai fait non ? » fit la jeune fille après avoir déposer le bol sur la table.
« O-oui..merci ! » fit timidement Link tout en rentrant son bras dans la couverture.
« Sinon je m'appelle Malon et toi ? » demanda la jeune fille.
« Je..je m'appelle Link et lui bas, c'est Gohan. » répondit Link toujours peu à l'aise.
« Enchanté de vous connaître ! » déclara Malon d'un ton joyeux.

Après ces présentations,  Malon alla changer les bandages de Gohan comme elle l'avait fait Link. Cependant ce dernier était un peu inquiet de voir son ami avec apparemment une blessure à la tête alors il dépassa son sentiment de gêne pour poser une question à Malon.

« Qu'est-ce qu'il a, à la tête Gohan ? Il va bien ? » demanda-t-il.
« Quand mon père vous a retrouvé, ton copain saignait de la tête, il a du se cogner quelque part mais selon le médecin qui est venu, ce n'est pas très grave mais il va peut être resté endormi encore un peu. » expliqua Malon tout en s'occupant du métis-saiyen.

Link se demanda alors où le père de la jeune fille les avaient trouvé et Malon raconta alors tout ce que son père lui avait raconté. Le Kokiri fut assez surpris de savoir que c'était sûrement Nabooru qui les avaient tirés hors de l'eau alors qu'elle avait semblé les abandonner au pont de la Vallée Gérudo.
Quand elle eut terminé avec Gohan, Malon s'en alla chercher les vêtements des deux garçons qui avaient du bien sécher depuis leur arrivée, ce qui fit dire à Link qu'ils étaient depuis quelques temps.

Une fois la jeune fille partie,  Link sorti de sa couverture et commença à changer le bandage qui se trouvait sur sa cuisse droite en répliquant les même gestes qu'avait fait Malon. Le Kokiri était assez intrigué par cette substance apparemment médicinale qui ressemblait assez à la pommade qu'il s'appliquait quand il se blessait pendant son entraînement dans la Forêt Kokiri.

A peine eut-il terminé que quelqu'un toqua à la porte.

« C'est Malon, j'ai vos vêtements, je peux entrer ? » fit elle cette fois-ci pour ne plus gêner le Kokiri.
« O-oui, tu peux rentrer ! » cria ce dernier après s'être couvert avec sa couverture.

Malon entra donc et déposa les vêtements de Link sur son lit et fit de même pour Gohan.

« Quand tu auras fini de t'habiller, rejoins-moi à l'extérieur de la chambre, je te ferai visiter le ranch ! » fit Malon avant de partir.

Link acquiesça d'un timide 'D'accord' puis sortit du lit une fois Malon partit. Il enfila sa tunique verte et ses bottines brunes, jeta un dernier regard vers Gohan comme pour s'assurer qu'il allait bien et puis il sortit de la chambre rejoindre Malon.

Quand il fut sorti, Link se retrouva sur un petit espace qui ne menait qu'a un escalier en bois, descendant vers le rez-de-chaussée. Malon emmena alors Link en bas pour arriver dans la pièce principale qui faisait office de salle à manger, cuisine et salon. Il y avait une grand table ronde au milieu nappé d'un tissu rouge avec autour quatre chaises qui semblaient avoir été sculpté dans une partie de tronc d'arbre. Une cheminée se trouvait au fond à droite et à côté, tout le nécessaire pour faire la cuisine. Près de la porte d'entrée de l'autre côté de la pièce, se trouvaient deux fourches en bois.

Quand Link traversa la pièce, il remarqua une porte sur sa gauche qui était sous l'escalier. Il supposa que c'était la salle de bain car il ne l'avait pas encore vue.

Une fois à l'extérieur, il n'y avait qu'une large plaine où gambadait librement quelques chevaux et quelques petites poules blanches. Le soleil était déclinant ce qui fit dire à Link qu'il avait été inconscient au moins quelques heures. Mais ce soleil rougeâtre qui éclairait le ranch donnait une joli couleur à la plaine de la propriété et cela plaisait beaucoup au jeune garçon qui aimait observer de nouveaux paysages.

« Alors voilà, tout ce que tu vois ici, c'est le Ranch Lon Lon qui appartient à mon papa ! » fit Malon d'un ton presque fier.
« Vous avez une grande propriété ! C'est impressionnant ! » s'émerveilla Link.
« Dis, tu sais monter à cheval toi ? » demanda Malon.
« Oui je sais monter et j'avais même un cheval à moi mais il a disparu depuis qu'on a été capturé par les Gérudos » répondit Link un peu inquiet pour le sort d'Epona.
« Chouette alors ! On va pouvoir faire le tour du ranch à cheval ! » s'exclama Malon ne faisant pas attention à la seconde partie de la réponse de Link.

La jeune fille emmena alors Link dans l'écurie, lui donna un cheval et les deux enfants partirent à cheval vers le fond du ranch. Pendant le trajet, Malon expliqua ce qu' était les différents bâtiments présents. Ainsi l'étable et la bergerie furent montrée tout comme la réserve à foin et le silo à grains. Link était vraiment passionné par ce que racontait Malon car il n'avait jamais vu de ranch de sa vie. De plus, il posa moult question à Malon sur les différents animaux qu'ils rencontraient. A chaque remontée à cheval, Link aida Malon à se remettre en scelle. 

Après avoir fait le tour du Ranch, Malon décida alors de s'arrêter près d'un petit groupe de chevaux broutant près de la barrière nord de la propriété. Elle descendit de cheval puis se posa contre la barrière enjoignant Link de faire pareil. Le jeune garçon s'exécuta et rejoignit Malon. Une fois assis contre la barrière, Malon entama une discussion.

« T'es moins timide quand t'es habillé dis donc » se moqua quelque peu Malon.
« J'aime pas être en caleçon devant une fille, ca me gêne beaucoup... » répliqua Link un peu gêné.
« J'ai remarqué ca ! Mais c'est ma faute, j'aurais du t'apporter tes vêtements d'abords, j'aurais aussi été gêné à ta place.. » s'excusa Malon.
« C'est pas grave, t'as pas fait attention, c'est tout, je crois que j'aurais fait la même bêtise ! » répliqua Link.
« Merci, t'es gentil comme garçon toi, je t'aime bien ! » répondit Malon.
« M-merci, t'as l'air gentille aussi. » fit Link un peu gêné par ce compliment.

Malon sourit alors et il se passa un moment où les deux ne dirent rien et ne firent que regarder les chevaux paître paisiblement dans une plaine encore illuminé par les derniers rayons de soleil de la journée. Mais après ce moment de silence, Malon commença à vouloir en savoir plus sur Link et surtout comment il avait pu finir inconscient dans le Lac Hylia.

Link raconta alors ses diverses événements qu'il avait vécu avec Gohan son compagnon d'aventure. Le Kokiri ne tarissait pas d'éloges à propos des exploits de son ami au Temple Zora et contre Dodongo, montrant ainsi à Malon combien il tenait Gohan en très grande estime.

La jeune fille du ranch écouta avec autant d'intérêt que Link en avait eu pour ses explications mais une fois le récit terminé, une question plus singulière lui vint à l'esprit.

« Mais quand t'auras fini tout ça et que ton copain sera rentré chez lui, tu vas être tout seul non ? » fit-elle d'un air un peu triste.

Link prit un temps pour répondre en posant sa tête sur la barrière car il n'avait plus pensé à l'après départ de Gohan. Il prit donc un grand respiration tout en regardant le ciel avant de répondre brièvement.

« Oui...c'est vrai...mais je crois que si je retrouve Epona, je partirai bien au delà du Royaume d'Hyrule, explorer le monde qui à l'air si grand que je suis sur qu'il doit y avoir plein des chose à voir... » fit Link d'un air pensif.
« Ou alors, tu pourrais revenir ici, j'aurais quelqu'un avec qui jouer ! » répliqua Malon, dévoilant son idée depuis le départ.
« Bah pourquoi tu viendrais pas plutôt avec moi ? On s'ennuiera jamais et on verrait plein de nouveaux paysages, ce serais plus chouette » répondit Link.
« Je sais pas si mon Papa sera d'accord  et puis j'aime bien le Ranch moi. » déclara Malon.
« Mmmh..tu fais comme tu veux mais moi, j'ai plus envie de rester ici, il y a trop de choses à voir ailleurs. » fit le Kokiri avide d'aventure et de découverte.
« On verra après parce que là il fait noir et si on rentre pas, mon Papa va s'inquiéter ! » fit Malon en se relevant.

Link acquiesça et fit de même. Il aidait une fois de plus Malon à remonter sur son cheval puis monta sur le sien. Les deux enfants se dirigèrent alors vers l'écurie pour remettre les chevaux dans leur box respectifs et ensuite rentrer dans la petite maison où logeait le père et la fille.
Quand Link et Malon furent rentrer, ils eurent la surprise d'y voir Gohan réveillé, habillé et sirotant une grande tasse d'une boisson chaude. Il ne fit pas attention à qui l'accompagnait et alla vite s'enquérir de l'état de son jeune ami.

« Hey Gohan ! Ca va mieux ?! » cria presque Link en arrivant auprès de Gohan.
« J'ai un peu mal partout, surtout à la tête mais ca va sinon. » répondit Gohan d'une voix encore un peu faible.
« Mais regarde qui nous a amené ici ! » rajouta-t-il en dirigeant son regard vers la personne assise en face de lui.

Link suivit le regard de Gohan et quand il aperçu  ce qui semblait être le père de Malon, il le reconnu tout de suite.

« Hé ! Vous êtes le marchand de lait qui nous amener à la Place du Marché ! » s'exclama-t-il, surpris.
« C'est bien moi, petit, surpris de te revoir en ces drôles de circonstances mais Gohan  m'a raconté vos aventures et vous pouvez vous estimer heureux de vous en être sorti vivant ! Échapper aux Gérudos, c'est pas donné à tout le monde ! » fit le père de Malon.
« D'ailleurs, maintenant que j'y pense... » commença-t-il en se levant puis se dirigeant vers la cuisine.

Il ne finit pas sa phrase mais se saisît d'un panier qui semblait fait de branche d'arbres et de paille tressé puis revint à table en déposant le panier sur cette dernière.

« J'ai trouvé ceci en séchant vos vêtements tout à l'heure, ca avait l'air précieux alors je l'ai mis de côté. » fit l'homme en pointant le contenu du panier.
« Oh la Pierres Ancestrale !! J'y pensais plus !! » s'écria Link en se saisissant de la Pierre Ancestrale de la Forêt.
« C'est vrai que j'y pensais non plus moi, merci de l'avoir mise de côté, monsieur. » fit Gohan toujours plus poli que son ami.
« De rien mais tu peux m'appeler Talon, tu sais, pas besoin de ces 'monsieur' avec moi ! » répliqua le propriétaire des lieux.
« Gohan, on devrait retourner au Village Cocorico au plus vite maintenant qu'on a les trois pierres ! » pensa Link après avoir rangé la pierre dans sa tunique.
« Il fait nuit, vous n'allez tout de même pas partir maintenant ! Passez la nuit ici et vous repartirez demain matin ! » déclara Talon d'un ton énergique.
« Mon papa a raison, voyager la nuit, c'est pas une bonne idée ! » intervint soudainement Malon.
« Je crois qu'ils ont raison Link, on devrait rester ici, Impa nous attendra bien une nuit de plus. » fit pour sa part Gohan.

Link accepta alors de passer la nuit au Ranch Lon Lon car il pensait surtout à Gohan qui n'était encore pleine possession de ses moyens et que donc, un voyage nocturne ne serait pas bon pour lui.

Gohan et Link passèrent alors la soirée avec Talon et Malon qui leur préparèrent un délicieux repas composé de viande de bœuf venant du ranch avec des haricots cultivés aussi au Ranch sans oublier la spécialité de l'endroit,  le Lait Lon Lon, réputé pour redonner force et énergie à ceux qui en boivent.

Le rangement et la vaisselle se fit assez vite grâce à la participation des deux jeunes garçons. Après cela, il fut déjà le temps pour toute le monde d'aller se coucher car chacun allait avoir une longue journée. Talon proposa à ses deux invités de prendre l'unique chambre de la maison mais ces derniers refusèrent, gênés de priver leur hôtes de lits.
Gohan et Link se confectionnèrent eux-même une paillasse comme celles qu'avait faite Impa pour leur entraînement et déployèrent un long drap entre les deux murs formant le coin nord-ouest de la pièce de vie pour avoir bien sur un peu d'intimité, les deux garçons étant assez pudique en la présence de Malon.

Une fois couchés et déshabillés, Gohan entamèrent leur discussion habituelle avant de s'endormir, histoire d'un peu décompresser.

« J'arrive pas à croire que j'avais oublié la Pierre Ancestrale de la Forêt alors que c'est tout ce qui me reste de Kokiri... » commença Link, un peu dépité.
« Avec tout ce qui s'est passé, c'est normal que tu n'y pensais plus ! » tenta Gohan pour rassurer son ami.
« Mouais...d'ailleurs, désolé de t'avoir poussé ainsi dans le vide tout à l'heure mais c'était la seule solution pour échapper aux Gérudos. » répliqua Link.
« Je sais bien et t'a bien fait car on leur a échappé maintenant ! » fit Gohan.
« Ouais c'est vrai, on y est arrivé, j'ai vraiment cru qu'elles allaient nous capturé une fois de plus. » répondit Link soulagé d'avoir évité la furie des Gérudos.
« Moi aussi, je croyais qu'on allait retourner dans cette prison ! » répliqua Gohan tout aussi soulagé.

La dessus, les deux garçons conclurent leur discussion sur un traditionnel 'Bonne nuit' et s'endormirent rapidement.

La nuit passa vite et fut paisible et lorsque les premières rayons du soleil entrèrent dans la pièce de vie, Gohan se réveilla peu à peu, émergeant d'une longue et reposant nuit de sommeil. Quand il tourna la tête vers la droite, Gohan vit que Link était déjà réveillé et se tenait debout devant la fenêtre qui se trouvait au-dessus de leur paillasse. Le Kokiri n'était certes pas encore habillé mais il semblait là depuis un bon bout de temps à regarder sans but par la fenêtre.

« Tu es réveillé depuis longtemps ? » demanda Gohan d'une voix encore un peu endormie.
« Oui...j'ai pas très bien dormi cette nuit... » répondit Link après un court silence.
« C'est encore ces rêves que tu fais ? » répliqua Gohan qui était maintenant en position assise.
« Oui, c'est toujours les mêmes et je me réveille toujours en sursaut alors après j'ai pas eu envie de me rendormir. » répondit encore le Kokiri qui s'était retourné pour faire face à son ami.

D'ailleurs quand il se retourna, Gohan vit que Link avait la Pierre Ancestrale de la Forêt en main comme si le jeune garçon de la forêt gardait précieusement ce joyau.

Link revint vers Gohan et s'assit sur sa paillasse toujours en tenant sa précieuse pierre.

« Tu la quittes plus des yeux la pierre maintenant on dirait ! » fit Gohan d'un air un peu malicieux.
« Non je réfléchissais un peu en espérant que si on ouvre le Saint-Royaume avec cette pierre et les deux autres, je pourrai récupérer au moins cette pierre là car maintenant que je suis le dernier Kokiri, c'est à moins de la garder et de la protéger. » répondit Link après avoir esquissé un sourire.

« Hé ho ! Vous êtes réveillé la derrière ? Je vous entends parlers ! » fit soudainement Talon de l'autre côté du drap.
« Oui on est réveillé ! » cria Gohan d'un air enjoué.
« Bien bien, alors vous allez pouvoir allez chercher du bois pour le feu, ainsi pourra faire à manger ! » répliqua Talon.
« On s'habille et on arrive ! » fit à nouveau Gohan, sortant de sa paillasse et se relevant.

Link ne dit rien mais imita Gohan en s'habillant pour allez chercher le bois demandé. Une fois cela fait, il rangea la Pierre Ancestrale de la Forêt dans sa tunique et sorti du petit espace qui lui avait servi, avec Gohan, de chambre pour la nuit. Gohan le suivit de près et après un rapide 'Bonjour' à Talon,  les deux garçons sortirent de l'habitation pour accomplir la tâche donné par le maître des lieux.

Une fois dehors, ce fut au tour de Gohan d'être émerveillé par le grand domaine qu'était le Ranch Lon Lon, En chemin vers la réserve de bois, que lui avait indiqué Malon la veille, Link répéta ce que la jeune fille lui avait expliqué. Après cela, le Kokiri raconte la petite mésaventure qu'il avait eu avec Malon, la veille quand il s'était réveillé dans l'unique chambre de la maison.

Link racontait cela comme si c'était la pire qui lui était arrivé et cela fit bien rigoler Gohan qui imaginait fort bien la scène même si, de son propre aveu, il n'aurai pas aimé vivre la même situation.

Arrivé dans le petit chalet servant d'abri pour le bois,  les deux garçons se chargèrent les bras de bois. Gohan insista pour prendre les bûches les plus lourdes pour ainsi ménager le bras de Link qui semblait pas encore tout à fait rétabli.

De retour à l'intérieur,  Gohan et Link déposèrent les bûches à côté du feu pour ensuite se mettre à table comme demandé par Talon.

« Et c'est donc Gohan qui portent les bûches les plus lourdes, tu t'es fait avoir mon p'tit ! » plaisanta Talon tout en préparant le feu.
« C'est pas ma faute, c'est Gohan qui voulait pas que je porte des bûches trop lourdes ! » se défendit Link, presque gêné d'avoir laisser son ami porter de si lourdes charges.
« C'est normal ton bras est encore blessé, tu peux pas porter trop de choses ! » répondit Gohan, soucieux de la santé de son ami.

Avec court échange entre les deux jeunes garçons, Talon remarqua la grande amitié entre eux ainsi qu'un intérêt pour leur bien être réciproque et cela plut assez au père de Malon car dans ce monde un peu égoïste, une telle amitié était chose rare.

Après que le feu fut allumé, le petit-déjeuner put être préparé et mangé ensemble. C'était des céréales de blé avec un fond de lait Lon Lon, rien de mieux pour bien commencer la journée.

Quand le repas fut terminé, il fut temps pour Gohan et Link de prendre congé de leurs hôtes et de repartir vers le Village Cocorico pour continuer la quête pour défaire le vil et maléfique Ganondorf.

Pour rejoindre au plus vite Cocorico, Talon prêta un cheval aux deux jeunes combattants.

« Merci pour tout, vous avez vraiment très gentil avec nous. » remercia Gohan.
« Oui merci, sans vous on s'en serait pas sorti je crois. » rajouta Link.
« De rien les gars, j'allais pas vous laisser mourir au bord du Lac Hylia tout de même ! » répondit Talon.

Malon, pour sa part, après avoir souhaité bonne chance à Gohan, s'approcha de Link.

« Quand t'auras fini, reviens au Ranch, je serai contente de te revoir ! » fit-elle d'un air joyeux.
« Promis, je reviendrai ici  et pourra encore faire des promenades à cheval ! » répondit Link.
« Super ! Et bonne chance !  » rajouta-t-elle tout en donnant un baiser sur la joue droite de Link.

Avec ce geste d'affection, le jeune Kokiri commença à rougir quelque peu après avoir été surpris par ce baiser. Il ne répondit rien et monta sur le cheval prêté par Talon. Gohan se posa derrière et les deux aventuriers partirent au plein galop en direction de Cocorico.

Kapurikōn no Jeff

Désoler pas grand chose à dire.  ^u^
A part que tu respecte bien leur caractère.

Teen_Gohan_757

Oui je me doutais bien que tu n'aurais pas grand chose à dire vu la teneur du chapitre :P

Mais merci tout de même pour ton commentaire car au moins je sais que tu as lu le chapitre et que je peux poster la suite ;D

Teen_Gohan_757

Voici donc la suite !   J'en profite pour dire que j'ai fait une jolie bannière ('fin à mon très modeste niveau) pour cette fanfic que j'ai place dans le tout premier post :D




Chapitre 10 : L'Épée de Légende.



Au Village Cocorico, dans une maison un peu isolée au fond du village, les deux occupantes commencèrent à s'inquiéter. Tout était prêt pour la phase finale du plan pour défaire Ganondorf, il ne manquait plus que la Pierre Ancestrale de la Forêt.

Cependant, après que des informateurs Sheikahs eurent révélé que Gohan et Link, pour fuir les Gérudos, avaient plongé dans le ravin séparant la Vallée Gérudo et la Plaine d'Hyrule, plus aucunes nouvelles des deux garçons n'étaient parvenues à Impa.

Cela la tracassait assez car sans cette Pierre Ancestrale, impossible d'accéder au Saint-Royaume.

Soudainement, on toqua à la porte d'une manière assez spéciale, comme si il s'agissait d'une sorte de code. Ce qui se confirma en voyant avec quelle confiance Impa entrouvrît la porte. Une personne encapuchonné dit quelques mots à Impa puis repartit aussi vite qu'il était arrivé. La Sheikah referma alors aussitôt la porte et revint vers la table qui était posé au centre de la pièce.

« Les gamins ont réapparu et se dirigent en ce moment vers ici. Je vais aller à leur rencontre et les amener ici.Une fois revenu, on partira au plus vite donc soit prête à mon retour. » fit Impa à une jeune fille qui n'était autre que la Princesse Zelda.

Cette dernière acquiesça et Impa sortit de l'habitation pour partir à la rencontre des deux jeunes garçons.

Ceux-ci étaient rentré depuis dans le Village Cocorico et, comme la première fois, étaient au pas, occupé à chercher du regard, leur professeur et allié dans la lutte contre Ganondorf.

« J'y pense, pourquoi Malon elle t'a fait un bisou ? C'est ta p'tite amie ? » demanda soudainement Gohan.
« D-Dis pas de bêtise...je la connais à peine ! » répondit Link un peu gêné.
« Moi je trouve qu'elle avait l'air de beaucoup t'aimer. » répliqua Gohan.
« Baah...je l'aime bien aussi, elle est gentille et je me suis bien amusé avec elle hier. » fit Link qui recommençait à rougir.
« Ca se voit aussi, tu deviens tout rouge à chaque fois que tu parles d'elle ! » dit Gohan d'un air amusé.
« Si on parlait d'autre chose, hein ? Tu me gêne là ! » déclara Link.

Mais avant que l'un des garçons pu entamer une autre discussion, Impa arriva auprès d'eux.

« Vous étiez passé où ? J'ai bien cru que les Gérudos avaient eu votre peau ! » demanda Impa sans même un 'Bonjour'.
« C'est long à expliquer mais on est là et on a la Pierre Ancestrale ! » répondit Link.
« Bien...suivez moi dans ce cas. » répliqua Impa d'un ton neutre.

La Sheikah emmena donc les deux amis vers la maison où se cachait la Princesse Zelda et arrivé-là, Gohan eurent la surprise de voir Epona dans le petit enclos à côté de la maison.

« Epona !! Tu l'a retrouvé !! » s'écria Link, heureux de revoir sa fidèle pouliche.
« Oui, elle était retournée aux écuries du Château. Quand je l'ai su, j'ai été la chercher et c'est là que j'ai commencé à m'inquiéter pour vous deux, sachant bien qu'Epona ne serait pas partie sans raison. » expliqua Impa.
« C'est une Gérudo qui l'a effrayé quand moi et Gohan on a tenté de forcer l'entrée de leur domaine. » fit Link tout en descendant du cheval sur lequel il était.
« Je vois, mais tu me racontera tout cela plus tard, on doit partir au plus vite ». fit Impa.

La Sheikah enjoignît Gohan et Link de rentrer dans la maison et une fois à l'intérieur, les deux garçons y retrouvèrent la Princesse Zelda. Les retrouvailles furent courtes car Impa était des plus pressée.

Elle le fut encore plus quand elle vit à la fenêtre qu'un groupe de Gérudos approchaient de leur maison.

Zelda ouvrit alors une trappe qui se trouvait au fond la pièce, caché par un meuble, et invita prestement Gohan et Link à la suivre. Les deux garçons n'hésitèrent pas un instant et se laissèrent guider par la Princesse d'Hyrule.  Impa resta un peu à l'arrière pour replacer le meuble ainsi que refermer la trappe.

Gohan et Link, ainsi que Zelda et Impa, se retrouvèrent donc dans un long tunnel souterrain dont ils ne virent pas la fin dû à l'obscurité des lieux.  Seul la torche qu'Impa avait allumé, illuminait quelque peu l'endroit.

De ce que les deux garçons voyait, le tunnel n'était fait que de poutres en bois qui faisait office de plafond et empêchait la terre de recouvrir tout le souterrain.

« Ca me rappelle la caverne de Dodongo ce tunnel tellement il fait noir ! » fit soudainement Gohan.
« Il y a juste la chaleur qui manque ! » répliqua Link aussi vite.
« C'est en fait un tunnel qui relie cette maison au Château d'Hyrule. Il avait été construit pour fuir en secret au cas où le château serait attaqué mais moi je l'employait plutôt pour m'échapper de l'ennui de la Cour et allez jouer avec les enfants du Village Cocorico. » expliqua Zelda.
« Combien de fois, j'ai pas du venir te chercher car le Roi était inquiet à ton sujet. » fit Impa.

Zelda ricana quelque peu au souvenir des ces moments évoqués par la Sheikah. D'ailleurs pour égayer le trajet qu'il y avait à faire entre Cocorico et le Château d'Hyrule, la Princesse du Royaume raconta quelques-unes de ses fugues  où Impa et elle-même jouèrent presque à cache-cache. Impa, comme pour se venger de toutes ses bêtises, raconta aussi la fois où Zelda, pour se cacher, sauta au-dessus d'une barrière pensant retomber dans du foin, fini dans une marre de boue car c'était un enclos à cochon.

Bien sur, cela fit rire aux éclats les deux garçons mais cela fit moins rire la Princesse, toujours un peu honteuse de ce moment-là.

Après une bonne demi-heure de marche, le tunnel s'arrêta et une échelle en bois fit office d'extrémité du souterrain. Impa l'emprunta d'abord comme pour s'assurer que la sortie était sécurisé alors qu'elle débouchait à l'intérieur des fortifications de l'enceinte du Château d'Hyrule.

Les trois enfants suivirent la Sheikah de peu et il débouchait effectivement derrière le Château. Zelda referma la trappe et la couvrit de sable pour la camoufler.

Le petit groupe se dirigea vers la Place du Marché mais un peu avant, Impa emmena ses trois compagnons vers un chemin se trouvant sur leur gauche et qui menait à une sorte d'église assez grande et massive.

L'endroit était calme et fort joliment décoré. Il y avait deux petites mares avec moult plantes aquatiques et autre poissons de part et d'autre du chemin en pierres taillé. Tout au fond se trouvait un petit jardin avec à l'extrémité, une haie de sapin parfaitement aligné. Le chemin lui-même était délimité par un clôture dorée.

L'entrée de l'église était assez grande tout comme l'escalier à ses pieds. Au dessus de la porte se trouvait une représentation du symbole de la Famille Royale qui n'était autre que la Triforce.

Gohan et Link furent bien sur émerveillé par tant de raffinement et de beauté, leur tête ébahi et leur bouche ouverte était là pour le prouver.

« C'est ici qu'on célèbre les mariages et les baptêmes royaux, c'est pour ca qu'il y a toute cette décoration. » expliqua Zelda tout en gravissant les quelques marches de l'entrée.

Les deux garçons ne répondirent rien car toujours subjugué par la beauté du lieu et continuèrent à suivre la Princesse à l'intérieur du bâtiment.

L'intérieur était aussi richement décoré que l'extérieur, si pas plus. Les vitraux représentaient tous une scène bien précise. Tantôt c'était la fondation de la Terre d'Hyrule par les Déesses, tantôt c'était de scènes de guerres de la Guerre du Saint-Royaume. Les murs en pierre avait était finement sculptés pour représenter moult personnages de l'Histoire d'Hyrule. Le sol semblait être fait de marbres et au milieu il y avait un long tapis rouge aux bords dorés qui traversait toute la pièce pour s'arrêter devant une stèle de pierre qui servaient généralement d'autel pour le maître de cérémonie.

Derrière ce dernier se tenait une énorme dalle dans un renfoncement du mur avec un bien étrange symbole qui représentait un genre de soleil avec ses multiples rayons. Au dessus, toujours sur le mur, se trouvait  un autre symbole, celui de la Triforce composé trois triangles noirs dont le troisième était posé sur sur les sommets de deux premiers. Au milieu on pouvait observé un triangle blanc renversé.   

Une fois de plus, Gohan et Link furent épaté par tant de richesse et de beauté mais ils furent vite ramené à la réalité.

« Link, je vais avoir besoin de la Pierre Ancestrale de la Forêt. » fit Zelda qui avait déjà placé les deux autres pierres du Feu et de l'Eau dans deux réceptacles caché à la base de l'autel.

Le Kokiri sortit la Pierre Ancestrale de sa tunique verte puis la fixa un moment.

« J-J'espère qu'elle sera utile car c'est tout ce qui me reste de la Forêt Kokiri... » fit Link avant d'émettre un soupir.
« Je suis sur qu'elle le sera Link ! Zelda a bien dit qu'avec elle, on pourra vaincre Ganondorf ! » déclara Gohan pour rassurer son ami.

Link se dirigea alors vers Zelda et lui donna la Pierre qu'il avait en sa possession. La jeune fille mit alors cette pierre à l'endroit prévu pour puis se releva pour sortir un genre d'ocarina bleu avec le symbole de la Triforce gravé dessus.

Le jeune princesse d'Hyrule entonna une mélodie à la fois douce et mystérieuse qui résonna dans tout l'édifice.

Les trois pierres ancestrales se mirent alors à luire d'un puissant éclat, obligeant Zelda et Link à se cacher les yeux.

Tout en luisant, les joyaux se mirent à émettre un fort son aigu qui fit réagir le symbole de la Triforce situé au dessus de la dalle. Ce dernier se mit aussi à s'illuminer et tout de suite après une léger secousse se fit sentir.

C'était en fait la dalle à l'étrange symbole qui se scindait en deux puis se rétracta dans le mur de gauche et de droite. Une fois terminé, la secousse s'arrêta et le Symbole de la Triforce ainsi que les Pierres Ancestrales cessèrent de briller. Tout redevint calme et paisible comme avant.

« Link, tu es le seul à pouvoir retirer l'Épée de Légende de son socle et ainsi invoquer le Pouvoir de la Triforce ! » cria presque Zelda.

Le Kokiri mit un moment avant de réagir car encore un peu médusé devant ce qu'il venait de se passer puis rentra sans un mot dans la pièce nouvellement ouverte.

Une fois à l'intérieur, Link remarqua que l'endroit était bien plus sobre et austère. Il n'y avait qu'un seul rayon de lumière qui illuminait une grande dalle de forme hexagonale au milieu de pièce.  Le jeune garçon se demanda si cette salle était le fameux Saint-Royaume dont Zelda parlait car si c'était bien cela, ce Saint-Royaume n'avait vraiment de spécial.

Arrivé au centre de la pièce, le compagnon de Gohan monta sur la grande dalle en gravissant les 3 marches qui s'y trouvaient. Sur cette dalle de pierre, se trouvait divers symboles dont Link en reconnu trois, celui de la Forêt, de l'Eau et du Feu. Ces représentations étaient disposées en octogone autour d'un socle marqué de la Triforce et où une épée y était enfoncé.

Cette dernière avait une poignée bleu foncée, un symbole de la Triforce de couleur dorée se trouvant entre la poignée et la lame. Celle-ci était faite d'un métal des plus brillant qui rendait cette épée des plus majestueuse.

Link posa ses deux pieds d'un côté et de l'autre du socle et retira l'épée d'un coup sec. Le jeune garçon du lever les mains jusqu'au dessus de sa tête pour pouvoir sortir cette lame de légende vu sa taille.

Une fois cela fait, un autre symbole de la Triforce se mit à briller d'une lueur blanche assez puissante. Après cela ce fut un halo bleu qui entoura toute la dalle qui apparu.  Ce halo se rétrécit après un court moment pour finalement n'entourer que l'épée que Link tenait toujours en main. Cette dernière commença elle aussi à rétrécir pour s'adapter à la petite taille de son nouveau détenteur.

Peu après la véritable Triforce apparu au-dessus au-dessus du jeune garçon. Les trois triangles d'or posé en pyramides scintillait de mille feux et illuminait toute la pièce. Link fut émerveillé par un si bel artefact et se prépara à le tenir dans ses mains quand soudainement, il ressentit comme une présence derrière lui.

« Go.. » s'interrompît-il en se retournant.

En voyant que ce n'était pas Gohan mais le Seigneur des Ténèbres, Ganondorf en personne,  Link en fut surprit et eu un mouvement de recul.

« Merci d'avoir fait le travail à ma place, gamin !! » fit Ganondorf d'une voix grave mais moqueuse.

Link tenta alors d'attraper la Triforce pour ensuite attaquer le leader des Gérudos mais ce dernier anticipa ce mouvement et propulsa le jeune Kokiri au fond de la pièce à l'aide d'une boule d'énergie qui sorti de sa main. Link alla donc s'écraser contre le mur du fond et le choc fut rude car son dos, encore fragile, prit tout tout le choc contre la dure pierre qui composait le mur. Un grand cri de souffrance se fit entendre et puis Link s'écroula à terre, terrassé par la douleur.

Ganondorf s'appropria alors la Triforce qui, au contact du vil Gérudo, changea instantanément de couleur pour devenir aussi noir que l'âme de son nouveau possesseur. Après cela,  une aura noire enveloppa Ganondorf et des éclairs rouges commencèrent à crépiter autour de lui.  La Sombre Triforce se mit à fondre dans la main de Ganondorf au fur et à mesure où son aura grandissait.

Quand il ne plus resta rien de la relique sacrée, l'aura du Gérudo avait doublé taille et des milliers de éclairs crépitait autour de lui.

« J'ai réussi !! J'ai assimilé la Triforce et son pouvoir, je suis désormais invincible !! Enfin, le monde va être à moi !! » exulta Ganondorf avant de lâcher un rire terriblement démoniaque.

Mais d'un seul coup, le Gérudo maléfique se retourna pour repousser une boule d'énergie qui venait dans sa direction.

« Bien essayé petit, mais ne crois pas pouvoir m'avoir si facilement ! » cria Ganondorf.

En effet, Gohan avait essayé de l'avoir par derrière mais avec ses nouveau pouvoirs, le Seigneur des Ténèbres avait eu vite fait de se protéger.

Cet échec ne démonta pas le moins du monde, le compagnon de Link et passa encore une fois à l'attaque avec, cette fois-ci, une puissante vague d'énergie. Ganondorf sentit bien que cette vague d'énergie était bien plus puissante que la précédente attaque mais cela n'avait pas l'air de l'impressionner.

« Tu es puissant pour un gamin mais ca n'est rien comparé à moi ! » cria une fois de plus Ganondorf.

Le Gérudo tendit son bras droit, la main grand ouverte et créa comme un trou noir qui absorba la vague d'énergie de Gohan.

Cependant, cela n'arrêta pas le métis-saiyen qui semblait être dans un état second, ne pensait plus qu'a attaquer son ennemi quoiqu'il arrive. Le jeune garçon sorti alors son épée de son fourreau et fonça sur le tout puissant Gérudo.

Voulant un peu s'amuser, Ganondorf laissa Gohan venir à lui et quand ce dernier attaquait, il se contentait d'esquiver les coups, pourtant rapides et puissants, de son jeune assaillant.

Mais à un moment l'un des coups du garçon érafla le visage du Gérudo qui n'avait pas bien évité ce coup-là. La réaction du vil personnage ne se fit pas attendre et d'un geste rapide, il saisît l'épée de Gohan dans une main, la brisa d'un seul coup puis il prit la gorge du jeune garçon dans l'autre main.

« Fini de jouer, gamin ! J'ai un royaume à conquérir alors j'ai plus le temps de m'amuser avec toi ! » fit Ganondorf avant d'asséner un puissant coup de genou dans le ventre du métis-saiyen pour ensuite le jeter au sol.

Gohan resta alors couché, se tordant de douleur et Ganondorf quitta la pièce.


Il se passa alors un long moment avant que Link ne reprit conscience et quand il le fit, la première personne qu'il vit fut la Princesse Zelda.

« Ha tu te réveille enfin ! » s'exclama-t-elle avec un sourire chaleureux.
« Zelda...mais..où est Ganondorf ? » fit Link avec une faible voix.
« Il est parti et nous a enfermé ici en emportant avec lui les trois pierres ancestrales. » répondit Zelda qui perdit soudainement son sourire.
« Quoi ?! » s'exclama Link, surprit tout se redressant.

Cependant, il fut surpris de ne plus sentir aucune douleur alors que dans son dernier souvenir, il avait heurté avec fracas le mur du fond de la pièce.

« C'est bizarre...je ne sens aucune douleur alors que pourtant je me souviens bien que Ganondorf m'a projeté contre le mur. » s'étonna Link.
« Tu peux remercier Impa, elle a toujours une potion de soin avec elle, c'est comme ca qu'elle vous à soigner toi et Gohan. » répondit Zelda.
« Gohan aussi ?! Mais qu'est-ce qui s'est passé ? Et comment Ganondorf a pu arriver ici ?! » se demanda Link.

Zelda se mit alors à raconter ce que Link n'avait pas vu. Ganondorf avait fait irruption dans l'église, peu après que le jeune Kokiri fut rentré dans la salle où il se trouvait maintenant. Apparemment, il savait déjà où se trouvait l'entrée du Saint-Royaume et n'avait fait qu'attendre qu'on ouvre l'entrée pour lui. Bien sur, à peine arrivé, il voulu s'emparer de la Triforce mais Gohan et Impa ont tenté de l'en empêcher. Cependant, Ganondorf n'était pas seul, il était accompagné d'une dizaine de Gérudos donc Gohan et Impa furent vite dépassé et Ganondorf put entrer sans peine dans le Saint-Royaume.

Après un court instant de combat, un puissant cri de douleur se fit entendre. Gohan voulu allez aider   Link mais il ne voulait pas non plus abandonner Impa aux Gérudos. Mais cette dernière donna tout de même l'ordre d'aller aider Link car selon elle, si il mourrait, tout était fini.  Le métis-saiyen ne fit pas prier et se rua dans la pièce derrière lui.

Zelda ne pouvait dire ce qu'il s'était passé entre Gohan et Ganondorf mais ce dernier ressortit indemne et ordonna aux Gérudos qui avait fini par maîtriser Impa de la jeter elle, la princesse et un Gérudo prisonnière des autres dans la salle derrière l'autel. Ce qui firent les Gérudos et quand Zelda arriva avec sa nourrice, elle raconta qu'elle vit Gohan à terre se tordant de douleur et que Link était inconscient au fond de la pièce.

La dernière chose que la princesse d'Hyrule vit de l'extérieur, c'est Ganondorf s'emparant des Pierres  Ancestrales avant que la lourde porte en pierre se ferma.

« Y'a une Gérudo enfermée avec nous ?! » s'étonna Link comme si il n'avait retenu que ca du récit de Zelda.
« Oui elle est au fond là bas. » répondit la Princesse en indiquant l'entrée de la pièce.

Link se releva alors d'un seul mouvement et se dirigea vers la mystérieuse Gérudo même si le Kokiri avait bien une idée sur son identité. Quand il fut assez près pour bien la distinguer, le Kokiri vit que son impression était la bonne. Le jeune garçon accéléra le pas d'un air peu avenant mais fut soudainement arrêté par Gohan.

« Link, je sais ce que tu vas faire mais ne le fais pas ! » fit le métis-saiyen en se plaçant devant son ami.
« Elle nous a abandonné tout de même !! Si on avait pas sauté dans le précipice, on se serait fait capturer alors qu'elle, elle s'en serait sortie !! » répliqua Link quelque peu rancunier.
« Mais elle nous a sorti de l'eau au Lac Hylia et c'est comme ca que Talon a pu nous ramener chez lui ! » objecta Gohan.
« Ca change rien ! Laisse moi passer ! » fit Link en tentant de forcer le passage.
« Elle pourrait aussi nous aider à reprendre la Triforce à Ganondorf ! » répliqua encore Gohan.
« Comment ça ?! » fit Link après s'être stoppé net.
« Si tu la laisse parler, on pourra le savoir. » fit Gohan un peu soulagé que son ami se soit arrêté.

Car en effet, devant cet argument des plus intriguant, Link mit sa rancœur de côté et laissa la Gérudo parler.

« En y repensant, ca ne sera pas possible, l'objet auquel je pensais a été enseveli sous le sable du désert depuis la fin de la Guerre du Saint-Royaume » fit Nabooru d'un air peu concerné.
« Et si on pouvait revenir à cette époque, tu saurais le retrouver cet objet ? » intervint soudainement Zelda avant même que Gohan ou Link put répondre.
« Pas précisément mais je connais l'endroit où la légende dit où il est supposé se trouver mais bon c'est pas comme si c'était possible de voyager dans le temps. » se moqua presque la Gérudo tellement la question de la Princesse lui semblait fantaisiste.
« Le Héros du Temps peut tout à fait le faire. » répondit Zelda d'un ton sec.
« Ouais et il est où ton héros, princesse ?! » répliqua Nabooru en haussant les épaules.
« Il est juste devant toi, voleuse du désert ! » fit Zelda qui ne manquait pas de répartie tout en pointant Link.
« Quoi ? Moi ? » s'étonna Link pris au dépourvu.
« Oui toi ! Tu as réussi à sortir l'Épée de Légende de son socle et Impa m'a dit que tu avais maîtrisé le Feu de Din en assez peu de temps donc il n'y aucun doute la dessus, tu es l'Élu des Déesses, le Héros du Temps ! » s'emporta un peu Zelda.
« J'ai bien l'épée mais je peux pas voyager dans le temps moi ! » répondit Link à peine perturbé par cette révélation.
« C'est normal, sans l'Ocarina du Temps, tu ne pourra rien faire. » déclara Zelda tout sortant son ocarina bleu qui lui avait permit d'ouvrir les portes du Saint-Royaume tout à l'heure.
« Toi, Gohan et Nabooru, vous allez traverser le Temps pour revenir à l'époque de la Guerre du Saint-Royaume pour trouver cet objet dont a parlé Nabooru et après cela vous reviendrai ici pour mettre une fois pour tout fin à la misérable vie de Ganondorf ! » ordonna presque Zelda.

Gohan et Link acquiescèrent sans trop discuter tout comme Nabooru qui, même si elle était toujours très sceptique par rapport à cette histoire de voyage dans le temps, voyait là un moyen de s'échapper de cette prison de pierre.

Zelda demanda alors aux trois voyageurs de se poser sur la grande dalle hexagonale ou se trouvait le socle de l'Épée de Légende puis elle apprit à Link à jouer l'air qu'elle appelait « Le Chant du Temps » sur l'Ocarina qu'elle possédait. Le jeune Kokiri étant un enfant qui apprenait assez vite, il ne fallu pas plus de 5 minutes pour que l'ami de Gohan puisse correctement entonner cet air aux pouvoirs étranges.

Quand Link eu entonné cet air,  un puissant rayon lumineux de couleur blanche entoura les 3 personnes qui était autour du socle. La nouvelle épée de Link se mit elle aussi à briller puis Gohan, Link et Nabooru commencèrent à lentement disparaître dans ce flux lumineux.

Un instant plus tard, les trois voyageurs avaient disparu et la luminosité redevint comme avant, laissant Zelda et Impa seule dans cette pièce peu éclairée.

Shin Blue Sonikku17

bon,bein, c'est mon premier avis ici, beiin....
Mon Dieu que c'est bien fait,j'éspere que Miyamoto et Toriyama ont lu ton histoire
sans dec', je la trouve superbe serieux :bave:

Teen_Gohan_757

J'en doute mais j"en serais honoré si ils la lisaient  ^u^

Ravi que ma fic te plaise autant et de te compter parmi mes lecteurs, ca me fait bien plaisir :)

Shin Blue Sonikku17

28 Octobre 2013 à 23:49:28 #37 Dernière édition: 28 Octobre 2013 à 23:55:22 par sonikku17
mais de rien ô teen-kun, mais ce serait bien que,un jour,tu reçois un e-mail de nintendo et bandai et qui te proposent de l'adapter en jeu video (je me demande ta réaction)
sinon, après cette fic, est-ce que t'es d'accord pour une autre mais avec...SONIC(c'est pas grave si tu refuses :sourire:)

Teen_Gohan_757

Désolé mais j'ai déjà un autre projet surprise ;D  ('fin c'est à voir, ce n'est qu'une idée pour le moment :p )

Shin Blue Sonikku17

aah, pas grave,j'essayerai de la créer moi même

Kapurikōn no Jeff

Chapitre avec de l'action comme JCVD. XD (Link n'a pas grandi  :rage:) Hâte de voir Link avoir Nayru et Farore.

Teen_Gohan_757

Ouais c'est plus JCVD mais LNK !  (Link van Kokiri) :lol:

Et non, Link n'a pas grandi, je l'ai fait juste pour t'embêter :hihi:

Plus sérieusement, j'avais envie de faire autre chose donc au lieu de grandir et d'être 7 ans plus tard, Link ira dans le passé, 9 ans plus tôt :P

Pour le reste, tu verras bien :D

(et merci pour ton commentaire :) )

Teen_Gohan_757

La suite après un mois de pause :P



Chapitre 11 : La Mystérieuse Cavalière.




La guerre faisait rage en cette terre qui deviendra le Royaume d'Hyrule. Le Saint-Royaume avait été découvert et toutes les races voulaient mettre la main sur ce fabuleux pouvoir qu'était la Triforce, relique laissé par les Déesses créatrices du monde.  Ce vaste monde ne trouvait le repos qu'une fois le soleil couché et la nuit tombé car comme aucune des factions en guerre n'était nyctalope, les combats cessèrent pour ne reprendre qu'à l'aube.

C'est donc dans la noirceur de la nuit qu'un grand rayon de lumière venant des cieux apparu. Une boule lumineuse en descendit pour venir comme s'écraser sur le sol derrière le Ranch Lon Lon.

Après cela, le rayon disparu en laissant apparaître à sa place, deux petites silhouettes et une autre bien plus grande.

« Vous...croyez que ca a marché ? » se demanda Gohan en regardant tout autour de lui.
« J'ai pas l'impression qu'il y ai quelque chose de changé » répondit Link assez sceptique.
« En même temps avec la nuit, difficile de voir quelque chose correctement. » fit Nabooru tout aussi dubitative.

Soudainement, comme si le cours des événements avait voulu répondre aux trois nouveaux arrivants, une puissante lumière orangée vint éclairer les environs et des cris de terreurs se firent entendre au loin.

Link se retourna le plus vite car il eu un pressentiment soudain et quand il fut face à cette lumière, il vit un château en feu non loin. Cette vision n'était que trop familière pour le Kokiri tellement il avait moult fois rêvé de cette scène et à présent, son rêve semblait devenir réalité.

« Ce..ce château...la cavalière !! J'dois la sauver !! » cria d'un coup Link après un moment de stupeur.

A peine avait-il dit cela qu'il courra vers le château en flamme sans laisser le temps à quiconque de l'arrêter.

Gohan, se souvenant de ce que lui avait raconté Link, courra après son ami, laissant Nabooru sur place. Cette dernière se mit assez rapidement à les poursuivre car elle savait très bien que seul Link pouvait la ramener dans son époque.

Quand Link arriva près du château, il revit exactement la même scène que dans son rêve,  une cavalière solitaire semblant porter quelque chose entre elle et la tête de son cheval était poursuivie par quelques Gérudos. Sachant parfaitement ce qu'il allait se passer, ayant vu et revu cette scène presque toutes les nuits, le jeune Kokiri su agir vite pour tenter de partir lui aussi à la poursuite de cette étrange cavalière.

Link lança alors son bouclier sur l'une des Gérudos qui fermait le petit groupe. Cette dernière tomba aussitôt, surprise par le coup et la puissance de ce dernier. Quand le cheval, désormais sans cavalier, arriva à la hauteur du compagnon de Gohan, celui-ci s'agrippa aux rennes de l'équidé, qui était toujours en mouvement, pour ensuite se balancer et se retrouver sur le dos de sa nouvelle monture.

Après avoir repris le canasson en main, il le dirigea vers le groupe de Gérudos qui poursuivaient toujours la cavalière enfuie du château en flamme.       


Quand Gohan, vite suivi de Nabooru, arriva là où Link s'était arrêté, il ne put qu'être spectateur furtif de la scène qui se jouait devant lui. Il vit son ami s'en aller rapidement au loin sans savoir précisément où il pouvait bien aller même si il avait bien une vague idée car il avait bien reconnu le château qui était occupé à brûler.

La Gérudo désarçonnée, elle, ne demanda pas son reste et fuît la scène au plus vite.

« Mais qu'est-ce qui lui prends à ce gamin ?! » s'étonna Nabooru.
« Ca fait longtemps que Link rêve de ce château en flamme et donc je crois qu'il est parti rejoindre la cavalière qu'il a aussi vu dans son rêve. » répondit Gohan.
« Il faut se diriger vers la Forêt Kokiri, je suis sur que c'est la que la cavalière va aller. De plus, l'armée Hylienne va pas tarder à arriver et si ils te voient, on va avoir des problèmes ! » rajouta-t-il.

Nabooru trouva les explications du métis-saiyen assez étranges mais si elles étaient correcte, la Gérudo n'avait en effet pas envie de croiser l'armée d'Harkinian et se mit donc en route avec Gohan vers la mystérieuse forêt d'où était originaire Link.

La Gérudo demanda alors comment Gohan pouvait connaître les événements qui allait se produire et le fils de Goku et Chichi répondit qu'en plus du rêve raconté par Link, Impa et une Zora lui avaient détaillé cet événement tragique.

Après cela ce fut autour de Gohan de poser quelques questions à Nabooru.

« Dis, tu nous à toujours pas dit pourquoi les Gérudos t'avait enfermé dans cette cellule. »
« C'est pour avoir échouer à prendre la Pierre Ancestrale de l'Eau au Temple Zora mais aussi pour avoir posé trop de questions ainsi qu'avoir remis en cause le fait que Ganondorf soit notre leader. » commença la Gérudo.
« Je trouvais étrange que le Zora que tu as combattu était si puissant alors j'ai fouiné un peu et j'ai découvert qu'en fait Ganondorf n'avait que peu à faire des Gérudos, qu'ils nous considérait comme de la chair à canon, juste bon pour faire le sale boulot. J'ai donc exposé mes découvertes aux autres mais personne ne m'a cru et j'ai été enfermée avant que je ne puisse convertir d'autre Gérudo à ma cause. » expliqua longuement Nabooru.
« Elles sont bêtes parce que je suis sur que tu as raison parce que Ganondorf l'a bien dit dans l'église, il savait qu'on viendrait nous même ouvrir la Porte du Saint-Royaume et qu'il vous a envoyé juste pour nous faire croire qu'il voulait nous capturer pour avoir les pierres ! » fit Gohan.
« Oui je l'ai entendu ça et ca confirme bien ce que je pensais ! » répliqua Nabooru qui cacha tout de même sa surprise quant au plan de Ganondorf.


Link, de son côté, avait continué à poursuivre les Gérudos qui avaient pris en chasse la mystérieuse cavalière. Cependant, et comme il l'avait rêvé, les deux Gérudos s'étaient arrêtés à l'entrée de la Forêt qui n'était autre que la Forêt Kokiri, encore verdoyante à cette époque.  Mais le jeune garçon n'y fit même pas attention car trop concentré sur la cavalière qu'il poursuivait.

Une fois rentré dans la Forêt, il ne vit que son village natal endormi ne semblant pas différent de celui qu'il avait quitté dans son époque. La cavalière n'était plus là mais comme Link se trouvait devant la seule sortie, elle ne pouvait être qu'encore dans la Forêt. Le compagnon de Gohan se souvint alors que dans l'un de ses rêves, il avait vu la mystérieuse jeune femme près des racines d'un arbres semblant assez gigantesque. De plus il avait eu la sensation, lors de ce songe, qu'il connaissait cet endroit.

Le garçon à la tunique verte se dirigea alors vers la Plaine de l'Arbre Mojo, pensant que c'était là que se trouvera cette étrange rescapée.

A l'entrée de cette plaine, Link descendit de son cheval et continua à pieds pour rester discret et ne pas effrayer la cavalière si elle se trouvait bien là.

Link décida donc de se cacher dans les arbres entourant cette plaine et tenta d'être le plus près possible de l'Arbre Mojo car il avait remarqué que la personne qu'il poursuivait était bien au pieds de l'arbre millénaire.

Cependant, elle semblait inerte, comme si la vie l'avait quittée. Cela attrista assez le jeune garçon car il n'avait pu la sauver malgré tout. Mais alors qu'il allait quitter les lieux, il vit arriver Saria, son amie d'enfance. Au delà du choc de la revoir en chair et en os, Link se replaça là où il était caché, intrigué par l'arrivée de son amie.

« Mmmh...Saria, tu es là...merci d'avoir répondu si vite à mon appel.. » fit l'Arbre Mojo de sa voix caverneuse.
« Aucun problème Vénérable Arbre Mojo, si vous m'appelez si tard dans la nuit, c'est que cela doit être important. ». répondit la Kokiri.
« En effet...comme tu as sûrement du le remarquer, il y a une jeune femme hylienne à mes pieds. Je l'ai laissé entrer ici car elle était pourchassée et gravement blessée. J'espérais que tu puisse la soigner mais elle est décédé en arrivant. » expliqua l'Arbre Mojo.

Effectivement, la jeune fille aux cheveux vert avait remarqué le corps gisant à terre mais ce qu'elle n'avait pas remarqué, c'était le couffin que la mystérieuse étrangère tenait encore dans l'un des bras, comme pour le protéger même après la mort.

Saria s'accroupît alors devant le corps de l'Hylienne et prit avec délicatesse le couffin. Elle se releva et eut la surprise d'y trouver un bébé bien emmitouflé et dont seules deux petites mèches blondes dépassaient. Étrangement, il dormait paisiblement et n'avait pas l'air d'avoir été perturbé par les derniers événements.

« Je parie que c'est pour ce bébé que vous m'avez appelé ! » fit Saria avec un grand sourire.
« Exactement...cette hylienne m'a demandé de prendre soin de son tout jeune fils et donc j'aimerais que tu t'en occupe comme si c'était un Kokiri sans jamais lui parler de ce qu'il s'est passé cette nuit. » répondit l'Arbre Mojo.
« Mais pourquoi ? Ce petit bébé aurait bien le droit de savoir d'où il vient non ? » se demanda Saria.
« Peut-être mais seulement quand je le jugerai apte à le savoir car je ne voudrais pas qu'il parte à l'extérieur de la Forêt en quête de ses origines sans qu'il y soit préparé. » répliqua le gardien de la Forêt.
« D'accord, comme vous voudrez ! Mais comment on va l'appeler ? Parce que je suppose qu'il n'a pas encore de nom ? » répondit Saria en regardant le petit enfant endormi.
« Si il en a un, je ne le connais pas donc je propose qu'on l'appelle Link car je suis sur qu'un jour il sera le lien entre la Forêt Kokiri et le Monde Extérieur. » fit l'Arbre après un petit temps de réflexion.
« Link...c'est un joli prénom, j'aime beaucoup ! Et ne vous inquiétez pas, je m'en occuperai du mieux que je peux ! » déclara Saria assez enthousiaste à l'idée d'élever ce nouveau venu.
« J'ai confiance en toi, Saria. » répondit l'Arbre Mojo.

Là dessus, Saria s'en alla avec dans les bras, le bébé qui venait d'être adopté.

Quand elle fut partie, une puissante lumière verte apparut au dessus du corps de la jeune femme toujours aux pieds de l'Arbre Mojo et cette dernière disparu en un instant sous les yeux ébahis de Link toujours caché entre les arbres entourant la petite clairière.

Mais ce n'est pas ce qui avait étonné le plus, le jeune garçon. C'était plutôt, bien évidemment, la révélation de ses véritables origines. Ainsi il n'était en réalité pas un Kokiri mais un Hylien né dans ce château dont les flammes ont du le ravager. Car même si tout s'expliquait maintenant, Link ne s'attendait tout de même pas à une telle révélation. Il s'assit même un instant pour encaisser cette information assez bouleversante. 

Après un long instant, Link décida de repartir retrouver Gohan et Nabooru car après tout, il avait une tâche à accomplir. Il sortit discrètement de la clairière et remonta sur son cheval toujours au même endroit.

Cependant, contrairement à son arrivé où il était concentré sur la mystérieuse cavalière, il se dirigea vers la sortie au pas, sans trop se presser. Il regardait tout autour de lui d'un air presque triste, sachant que dans son époque, toute cette luxuriante forêt où il avait toujours vécu n'était plus que cendres et dévastation.

Arrivé au centre du village, il vit de la lumière dans l'une des maisons de la Forêt. Il reconnu tout de suite la maison de Saria et se disait qu'elle était sûrement occupé à prendre du nourrisson que l'Arbre Mojo venait de lui confier qui n'était autre que lui-même avec 9 ans de moins. C'était d'ailleurs un très étrange sentiment que de se savoir à deux endroits en même temps et avec tant d'années de différence.

Quand la sortie fut devant Link, il s'arrêta un instant se retourna vers le Village Kokiri d'un air toujours aussi triste puis il sourit en revoyant le calme, la chaleur et la tranquillité qui se dégageait du village qu'il considérait toujours comme son village natal.

« Merci Saria...et désolé, j'ai pas pu te protéger toi et les autres... » fit Link en se remettant face à la sortie.

Une larme coula de sa joue droite puis il fit aller sa monture vers la Plaine d'Hyrule.



A l'orée de la Forêt,  Gohan et Nabooru attendaient Link depuis quelques temps maintenant car sur le chemin il avait trouvé un cheval avec sa cavalière gisant sur le sol. Elle portait une large brûlure sur le corps, signe qu'elle avait été terrassée par Link et sa puissante épée de feu.

Quand les deux alliés de circonstance entendirent un bruit de sabot de cheval, ils eurent une réaction de défense en se préparant au combat mais la seconde d'après, ils se calmèrent voyant que c'était Link qui sortait de la Forêt. Le jeune détenteur de l'Épée de Légende était au pas, la tête baissée.

« Alors tu l'a retrouvé la cavalière ? C'était qui ? » demanda Gohan assez curieux.
« Je...je te raconterai ca plus tard...alors chercher ce que l'on est venu chercher » répondit Link d'une voix assez basse et toujours un peu triste.

Gohan se demanda bien ce qu'il s'était passé dans la Forêt pour rendre son ami si dépité mais vu que ce dernier n'avait pas l'air de vouloir en parler, Gohan n'insista pas. Nabooru et Gohan ainsi que Link se mirent alors en route vers l'objectif de leur quête.

En chemin, Gohan se posa soudainement une question qui paraissait essentielle mais qu'avec les derniers événements, il n'avait plus pensé à poser.

« Dis Nabooru, c'est quoi l'objet qu'on doit trouver en fait ? »
« C'est ce qu'on appelle 'Le Bouclier des Ténèbres', ce bouclier, selon la légende, est le seul capable d'aspirer toute lumière et même la puissante Triforce, symbole même de la Lumière. » expliqua la Gérudo.
« Et grâce à ça on pourrait récupérer la Triforce et vaincre Ganondorf, c'est ça ? » intervint Link, sorti de sa léthargie.
« T'as tout compris gamin. Cependant, son pouvoir ne peut s'employer qu'en combinaison de l'Épée de Légende et bien sur son porteur doit savoir comment l'utiliser. » répliqua Nabooru.
« J'ai déjà l'épée, ca devrait aller.. » fit Link encore un peu affecté.
« Et comme je l'ai dit, je ne connais pas son emplacement exacte, je sais juste qu'il se trouve dans le Colosse du Désert, situé en plein milieu du Désert Gérudo. »
« Mais ca veut dire qu'on doit traverser la Vallée Gérudo et passer par la Forteresse ?! » s'inquiéta Gohan.
« Non, il existe un passage reliant le Désert Gérudo et la Plaine d'Hyrule. Il est assez rarement emprunté par les Gérudos car c'est un fameux détour donc on devrait pas avoir de problème avec eux. » expliqua encore Nabooru.
« Il est pas gardé ce passage ? » demanda soudainement Link.
« Non car il donne directement sur le Désert et personne ne s'y rends mis à part les Gérudos car les tempêtes de sables y sont mortelles et on s'y perds vite. » répondit Nabooru.   

Cet avertissement ne rassura pas Gohan mais il avait vu pire et avait pris l'habitude de se rassurer avec la présence de Link dont le courage l'avait à maintes fois étonné.

Après ces explications, le trajet fut silencieux. Les trois voyageurs traversèrent encore une fois de plus la Plaine d'Hyrule pour arriver à l'Est du Ranch Lon Lon et ensuite le longer jusqu'au Sud de celui-ci avant de remonter vers l'Ouest de la propriété de Talon. Ce trajet était un détour mais Nabooru voulait éviter de rencontrer l'Armée Hylienne venu au secours du Château en Flamme. Une fois arrivé à l'Ouest du Ranch, la Gérudo se dirigea vers le Nord-Ouest de la Plaine d'Hyrule, en longeant bien la roche qui formait l'extérieur de l'entrée de la Vallée Gérudo.

Quelques centaines de mètres plus loin, l'immense roche enserrant la Vallée Gérudo présenta en effet un fin passage où il n'était possible que de passer qu'en file indienne tellement le chemin était étroit. Nabooru et Gohan passèrent en premier et Link fermait tout naturellement la marche.

A mi-chemin, les cavaliers traversèrent un pont de bois qui permettait de traverser le précipice séparant la Plaine d'Hyrule et la Vallée Gérudo.

Après un bon kilomètre, le désert fut en vue et les trois voyageurs sortirent de cet étroit passage pour arriver devant le fameux Désert Gérudo qui n'était qu'en fait que dune de sables après dune de sable et ce, sur une étendue gigantesque dont il n'était pas possible de voir l'extrémité.

Nabooru se dirigea alors vers un puits qui se tenait juste à côté d'un autre chemin et descendit de sa monture.

« Qu'est-ce que tu fais ? » se demanda Gohan, intrigué.
« On ne traverse pas la moitié d'un désert sans être équipé sinon c'est la mort assuré. » répondit Nabooru tout frottant le sable à côté du puits pour dégager une sorte de plaque en bois qui était en fait le couvercle d'une large caisse elle aussi en bois.
Elle en sortit trois grandes gourdes ovales fait en peau d'un animal inconnu et un sceau en bois puis revint vers Gohan.

« Remplis-moi ça gamin pendant que je sors le reste de l'équipement. Attache le seau à la corde qui pends au milieu du puits et comme ca tu pourra remonter de l'eau » demanda la Gérudo.

Gohan acquiesça et descendit lui aussi du cheval où il se trouvait puis prit ce que lui tendait Nabooru pour ensuite effectuer la tâche demandé.

Quant à la Gérudo, elle s'approcha de Link, toujours à cheval et regardant vaguement vers l'horizon, pour lui tendre une grand étoffe de tissu.

« Mets ca sur toi, le soleil va bientôt se lever et sans protection, tu vas griller en moins d'une heure. » fit Nabooru d'un ton un peu froid sachant que le jeune Kokiri ne l'appréciais guère.
« Merci. » répondit Link d'un ton aussi froid tout en prenant l'étoffe qui se révélait être un large poncho à capuche.

Link enfila ce vêtement en silence, tout comme Nabooru et quand Gohan revint avec les trois gourdes remplies, la Gérudo l'enjoignit d'enfiler le dernier poncho restant. Faisant confiance à l'expérience du désert de Nabooru, Gohan l'enfila sans un mot.

« Maintenant, chacun prends une gourde à laquelle vous ferez extrêmement attention. De plus, n'oubliez pas de boire régulièrement sinon vous n'arriverez jamais à notre destination. » avertît Nabooru.
« Il est loin l'endroit où se trouve le bouclier ? » demanda Gohan.
« Il est au milieu du Désert donc on a pas mal de chemin à parcourir et d'ailleurs on ferait mieux d'y aller au lieu de papoter ! » répondit la Gérudo.

Cette dernière chargea encore de l'équipement sur les deux chevaux puis remonta sur le sien. Gohan alla cette fois-ci avec Link et les trois compères purent enfin partir.

Ils entrèrent alors dans le Désert et, une fois le soleil levé, ne virent que du sable d'un jaune doré à perte de vue. Il y avait d'immense dunes et quelques rares oasis composés des un ou deux palmiers et d'une petite étendue d'eau. La journée fut assez silencieuse car la chaleur accablante ne donnait envie à personne de faire l'effort de parler. Nabooru, elle, était habitué aux chaleurs du Désert et était bien moins affecté que ses deux jeunes compagnons. Cependant, elle n'avait jamais été une grande bavarde alors même si elle avait la capacité de parler, elle n'en fit rien.

Quand le puissant soleil commença à décliner, Nabooru décida de s'arrêter pour établir un campement de fortune et y passer la nuit.

« Pourquoi on continue pas ? Ce serait plus agréable de faire le chemin de nuit non ? » demanda Link.
« Crois-moi gamin, la nuit dans le désert c'est pire que le jour. Les températures chutent rapidement pour devenir glaciales, sans compter le vent qui se lève la nuit qui rends la sensation de froid encore plus présente. » répondit Nabooru tout en descendant de son cheval.
« De toute façon, moi je suis pas contre qu'on s'arrête un peu, j'en peu plus d'être assis sur ce cheval ! » intervint Gohan qui descendit aussi de sa monture.
« C'est vrai que je suis fatigué aussi... » avoua Link qui imita ses deux compagnons en posant pied sur le sable.

Nabooru, de son côté, n'avait pas attendu Gohan et Link pour commencer à s'affairer pour établir un abri pour la nuit voulant profiter de la lumière déclinante du soleil ainsi que des températures encore  acceptables.

Bien sur les deux jeunes garçons aidèrent la Gérudo et à eux trois, ils déployèrent deux espèces de tente attachées au sol par plusieurs piquets assez profonds.

Une fois cela fait, Nabooru alla chercher deux sacs qu'elle avait attacher au cheval de Link et Gohan puis revint vers ces derniers et leur tendit l'un d'eux.

« Voilà de quoi manger et des couvertures pour ce soir. Prenez la tente de droite, moi je prends celle de gauche, on repart demain matin avant le lever du soleil donc ne traînez pas à aller dormir. » fit la Gérudo.
« Merci et à demain alors ! » répondit Gohan en souriant.
« Ouais, à demain et une dernière chose, restez bien dans la tente, n'allez pas vous perdre bêtement dans le désert. » avertît Nabooru.
« Vous inquiétez pas, on sortira pas ! » répondit encore Gohan.

Sur ce, chacun rejoignît sa tente pour le soir et la nuit. Gohan et Link s'installèrent aussi bien qu'il le pouvait dans cet abri de fortune, déposèrent épée et bouclier dans un coin, se déchaussèrent pour être plus à l'aise puis partirent à la découverte du contenu du sac que leur avait donné Nabooru.

Après l'avoir ouvert, Gohan y plongea ses mains pour en sortir un autre petit sac en feuille séché et tressé qui contenait une bonne vingtaine d'un genre de fruit ovale et brun qui semblait avoir été séché.

« Tu sais ce que c'est toi ? » demanda Gohan en sortant un des fruits du sac.
« Aucune idée mais j'ai trop faim pour me poser la question ! » s'exclama Link en prenant une poignée de ces fruits inconnus.

Le Kokiri avala ces quelques fruits sans hésiter et Gohan finit par l'imiter. Vu à la vitesse où le sac fut vidé, cette nourriture qu'ils ne connaissaient pas avait l'air de beaucoup leur plaire.

« On sait toujours pas ce que c'est mais c'était délicieux ! » fit Gohan rassasié.
« Ouais c'était trop bon ! J'en mangerais bien encore ! » répliqua Link quelque peu gourmand.
« Il faut en garder pour demain matin sinon on va être affamé. » s'opposa le métis-saiyen.
« C'est vrai, j'y pensais plus. » fit Link tout de même un peu déçu de ne pas pouvoir continuer à manger.
« Sinon, tu veux pas me raconter ce qu'il s'est passé dans la Forêt ? Tu avais l'air tout triste en sortant. » demanda Gohan d'un ton inquiet.

Soudainement, Link perdit son air enjoué et affichait une expression bien plus grave. Après un moment de silence, le compagnon de Gohan se mit à raconter lentement les événements dont il avait été témoin après avoir suivi la mystérieuse cavalière au fin de la Forêt Kokiri.

« La dame qui se faisait poursuivre par des Gérudos, c'était ta maman ?! » s'étonna Gohan une fois que Link eut fini son récit.
« Ouais c'est ce que j'ai compris et ca me fait assez bizarre d'avoir rêvé d'elle sans savoir qui elle était. » répondit Link.

Puis il se coucha sur ce qui lui faisait office de paillasse et, les yeux fixant le haut de la tente, il continua sa réflexion.

« En plus ca veut dire que je viens pas de Kokiri mais de ce château. Je l'aurais jamais cru même si ca explique pas mal de choses. »
« Ca explique quoi ? » répliqua Gohan, curieux.
« Ca explique pourquoi j'ai jamais eu de fée comme les autres où le fait que j'étais le seul à aimer m'entraîner à l'épée tout comme le fait que je me sentais parfois différent des autres.. » répondit Link en repensant à ses années vécues dans la Forêt Kokiri.
« C'est vrai que tu m'avais déjà dit ça et sc'est dommage que ton amie ai pas pu la sauver ta maman. » fit Gohan assez triste pour son ami.
« J'aurais bien aimé pouvoir la sauver...mais ces Gérudos m'ont ralenti...toujours eux qui sont sur mon chemin... » répliqua Link dont on sentait une pointe de colère envers les femmes du désert.

Le jeune garçon à la tunique verte se redressa pour se trouver en position assise. Son regard devint plus dur voire même en colère.

« J'ai...j'ai bien envie d'aller leur faire payer tout ce qu'elles ont fait après qu'on ai vaincu Ganondorf ! » fit-il tout en serrant les poings et en tremblant quelque peu de colère.
« Mais si tu fais ça, tu vaudras pas mieux qu'elles ! Et je suis que ta maman ou l'Arbre Mojo serait d'accord avec moi ! » protesta Gohan.
« Je sais...mais..j'ai tellement envie de les venger ! » répliqua Link.
« Tu l'a déjà fait à la Forteresse Gérudo et ca n'a pas l'air de t'avoir beaucoup aidé ! » fit remarquer Gohan.

Link eut alors un léger sursaut et releva légèrement la tête tout en ouvrant grand les yeux. Il n'affichait plus non plus cette expression de colère qu'il avait jusqu'à maintenant mais plutôt un air surpris. Le jeune garçon se recoucha alors et poussa un grand soupir.

« T'as raison...avoir tué ces Gérudos dans la Forteresse, ca m'a pas soulagé du tout même si je le regrette pas de l'avoir fait... » avoua Link en fixant à nouveau le haut de la tente.

Gohan ne répondit rien mais prit le sac à nourriture, y plongea sa main pour en ressortir trois fruits séché puis il s'assît à côté de Link, toujours couché.

« Tiens mange ça et ca ira mieux après ! » s'exclama Gohan d'un ton assez joyeux.

Link s'appuya alors sur son bras droit pour se tourner vers Gohan.

« Vraiment ? Je peux ? » fit Link d'un air surpris.
« Oui vas-y c'est pas grave, j'en mangerai moins demain ! » répondit le métis-saiyen en souriant.

Link prit alors les trois fruits secs des mains de Gohan et les avala d'une traite.

Après tout cela, la soirée passa assez vite et leurs garçons ne cessèrent de parler de tout et de rien. Gohan évita de reparler des derniers événements et lui parla de choses plus joyeuses comme la description de la faune et la flore qu'il y avait au Mont Paozu ainsi que les anciens faits héroïques de son père pour que son ami pensent à autre chose et que son esprit s'apaise.

Quand la fatigue se fit sentir, les deux garçons décidèrent d'aller se coucher et ainsi avoir une bonne nuit de sommeil réparateur après une chaude et fatigante journée.

Une fois au lit et bien emmitouflé pour la froide nuit dans le Désert, Link se livra à une petite confidence.

« Gohan, je suis content de t'avoir rencontré et que tu sois mon ami. Sans toi j'aurais déjà fait plein de bêtises et tu sais toujours m'écouter et me réconforter quand il le faut. »
« De rien, toi tu m'a accueillit chez toi sans même me connaître et tu m'a appris plein de chose alors c'est normal que je t'aide aussi quand il le faut ! » répondit Gohan assez content de l'aveu de son ami.

Link sourît à l'écoute de son compagnon d'aventure et ne répondit que d'un 'Bonne nuit Gohan' auquel Gohan répondit de même et les deux jeunes aventuriers s'endormir aussitôt leurs yeux fermés. 

Kapurikōn no Jeff

Link découvre ses origines. Je pense que Link est effectivement une tête brûler mais pas vengeur. Pour le scénario ça va, Gohan et Link sont le contraire (comme nous XD). Moi aussi j'ai du new dans mes vidéos. ^^

Teen_Gohan_757

Oui il découvre qui il est vraiment et qui était la mystérieuse cavalière (même si t'avait déjà deviné y'a bien longtemps xD ).

Pour Gohan et Link, on va dire qu'ils ont une base commune qui est la bonté de coeur et l'innocence de la jeunesse mais après ils sont en effet bien différent et c'est là tout l'intérêt de leur duo :)

Concernant la vengeance, disons plutôt que Link a appris qu'au final, ca ne lui apportais rien si ce n'est une satisfaction très furtive.

Pour tes vidéos, je vais voir ca :p