• Bienvenue sur Forum Dragon Ball Z & Dragon Ball Super. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
06 Août 2020 à 14:56:18

Nouvelles:

Version 2.1 RC2 (beta) en cours de test


[Fanfic] Gohan et le Héros du Temps. (Terminé)

Démarré par Teen_Gohan_757, 27 Juin 2013 à 17:10:18

« précédent - suivant »

Teen_Gohan_757

Cadeau de Noël pour Hérétique et les autres lecteurs silencieux  ^u^




Chapitre 12 : Le Colosse du Désert.



Le lendemain matin,  le soleil fit à peine son apparition que déjà, l'extrême fraîcheur de la nuit laissait place à la chaleur du jour. Elle n'était pas encore étouffante mais suffisante pour rendre les couvertures de Gohan et Link bien trop chaude. C'est donc cette température déjà estivale qui réveilla les deux garçons.

« Mmmh...tu crois que le soleil est déjà haut dans le ciel pour qu'il fasse déjà si chaud ? » se demanda Link en se frottant les yeux.
« Ca devrait pas vu que Nabooru devait nous réveiller avant. » répondit Gohan d'une voix encore un peu endormie.

Link sorti de ses épaisses couvertures et se leva pour passer la tête à travers l'ouverture de la tente pour regarder si il n'y avait personne puis il sortit totalement et alla se soulager un peu plus loin.

Pendant ce temps-là, Gohan se leva aussi de sa paillasse et se dirigea vers le sac de nourriture pour sortir ce qu'il restait de la veille. Il compta les fruits restants et les divisa en deux parts égales sans oublier les trois fruits en moins pour lui.

Quand cela fut fait, Link revint de l'extérieur et vint s'asseoir à face de Gohan.

« Je vois que t'a préparé le p'tit déjeuner, c'est sympa ! » s'exclama joyeusement Link.
« Il n'y avais pas grand chose à faire, juste à diviser en deux. » répondit Gohan.
« Mais t'en a trois en moins toi, je sais que ce sont celles que j'ai mangé en plus hier, mais ca me dérange pas d'en avoir moins moi aussi. » s'aperçût Link.

Le Kokiri pris alors un fruit et le cassa en deux puis en prit un autre, qu'il laissa entier, et les donnèrent à Gohan.

« Voilà, comme ça on aura chacun la moitié ! » fit-il en souriant.
« Merci, c'est gentil de ta part ! » répondit Gohan assez ravi.

Après ce partage équitable, les deux garçons commencèrent leur repas avant que Nabooru ne vienne leur demander de sortir pour se remettre en route.

« Ca va mieux depuis hier ? » demanda soudainement Gohan inquiet pour son ami.
« Mmmh..oui..ca va mieux même si j'arrive pas à me faire à l'idée que j'ai vu ma vraie maman hier et que je suis en fait un Hylien.. » répondit Link après avoir avaler un fruit.
« C'est vrai que ca doit faire bizarre mais au moins tu sais d'où tu viens et comment tu es devenu un Kokiri. » répliqua Gohan.
« Ouais c'est pour ca que d'un côté, je suis content car j'ai enfin une explication à toutes les questions que je me posais et auxquelles le Vénérable Arbre Mojo ne voulait pas répondre. » fit Link en reprenant un fruit.
« Ca c'est chouette pour toi au moins ! » répliqua Gohan qui voulait rassurer son ami.

Le reste du repas se passe dans un relatif silence. Seul le bruit de mastication des deux garçons se firent entendre.

Quand ils eurent presque terminé, Gohan et Link virent une ombre longer leur tente. Une silence totale se fit d'instinct et Link se déplaça sans un bruit vers son épée au cas où ce ne serait pas Nabooru mais d'autres Gérudos.
L'ombre s'arrêta devant l'ouverture de la tente et les jeunes combattants étaient prêt à se défendre.

« Hé les gamins ! Z'êtes réveillé j'espère ! Sinon je vous tire du lit moi-même ! » cria une voix à l'extérieur.

Reconnaissant Nabooru, Link reposa son épée.

« Oui on est réveillé et on a presque fini de manger ! » cria Gohan rassuré.
« Ne traînez plus trop, le soleil est quasiment levé ! » répondit Nabooru.
« On fini de manger, on s'habille et on arrive ! » répliqua Gohan.
« Pourquoi elle nous parle toujours comme ça celle-là ?! » maugréa Link à voix basse.
« Je crois que c'est comme ca qu'elles parlent dans la Vallée Gérudo donc pour elle c'est normal. » répondit tout aussi doucement Gohan.
« Ben nous on est pas des Gérudos ! » s'offusqua presque Link.

Après cette petite râlerie, Link se releva et commença à enfiler sa tunique verte, accrocha son épée autour de lui, puis se couvrit du poncho donné la veille par Nabooru.

Gohan, de son côté, ne répondit rien, sachant qu'il valait mieux laisser son ami tranquille et il commença lui aussi à se rhabiller pour une nouvelle journée de traversée du désert.

Quand les garçons furent prêt, ils sortirent tous les deux de la tente pour rejoindre Nabooru qui était déjà occupé à préparer les chevaux pour le voyage.

« J'ai été faire un peu de reconnaissance et tout semble calme, on devrait pas avoir de soucis sur la route. » fit la Gérudo quand Gohan et Link arrivèrent près d'elle.
« C'est pour ca que tu nous a pas réveillé ? » demanda Gohan.
« Exactement, mais trêve de bavardages, on a du chemin à faire. » répondit Nabooru assez pressée.

Les trois voyageurs se mirent alors en route avec la même répartition que le veille. Gohan et Link sur un cheval et Nabooru sur l'autre. Cependant, Gohan demanda à Link si, pour une fois il ne pouvait pas être devant et diriger ainsi leur monture. Link en fut étonné car Gohan lui avait souvent dit qu'il n'était pas très à l'aise pour diriger un cheval, même si Epona était plutôt facile à diriger.

Cela dit, Link accepta sans problème de laisser les rennes à son ami et laissa donc Gohan monter en premier puis se plaça derrière lui.

Le métis-saiyen pris alors les rennes et donna un léger coup de pied au cheval pour qu'il avance et ainsi les trois voyageurs se remirent en route.

Peu de temps après le départ et une fois passé la grande dune devant eux,  Gohan, Link et Nabooru aperçurent au loin comme une montagne de roche et Nabooru expliqua alors que c'était là que se trouvait le fameux Bouclier des Ténèbres.  Avoir ce repère visuel en vue donnait courage aux jeunes garçons dont la traversée du désert leur étaient assez pénibles.

Le trajet se passa sans encombre et leur destination finale approchait de plus en plus. Cependant Nabooru semblait être préoccupé par une nuée d'oiseau se dirigeant à vive allure dans la même direction que les trois voyageurs.

Alors que Gohan et Link s'émerveillaient devant un tel spectacle, Nabooru se mit à regarder derrière elle et vit soudainement un énorme nuage jaune qui semblaient s'étendre sur des kilomètres et approchant à une vitesse impressionnante.
« Et merde !! » cria Nabooru et se remettant droit devant elle.
« Qu'est-ce qu'il y a Nabooru ? » se demanda Gohan.
« On a une sacrée tempête de sable qui nous arrive par derrière ! On va devoir galoper jusqu'au Colosse du Désert qui n'est plus très loin ! » cria encore la Gérudo.
« Une tempête de sable ?! Mais on devrait pas plutôt s'abriter quelque part et attendre qu'elle passe ? » s'inquiéta Gohan.
« Discute pas gamin !  Couvrez vous bien le visage et cavaler jusqu'au Colosse du Désert ! » ordonna Nabooru avant de s'élancer à toute vitesse vers l'immense roche.

Voyant la crainte de Nabooru, pourtant habitué au désert, Gohan ne traîna et fit galoper son cheval du plus vite qu'il pouvait. Link s'accrocha à Gohan pour ne pas tomber et les trois combattants filèrent vers le seul abri à des kilomètres à la ronde. Pendant le galop, les deux garçons firent ce que la Gérudo leur avait demandé et se couvrirent le visage avec une espèce d'écharpe. Bientôt on ne vit que les yeux de leur visages.

Les deux montures galopèrent à leur maximum mais la tempête de sable était bien plus rapide et les rattrapa assez tôt. Le paysage devint vite apocalyptique et il devint difficile de distinguer quoique se soit à plus d'un mètre.  Ce terrible phénomène météorologique ne découragea pas pour autant les cavaliers qui continuèrent sans crainte droit devant eux.

Alors qu'il était de plus en plus difficile de se déplacer dans cette puissante tempête, Gohan, Link et Nabooru arrivèrent au fameux Colosse du Désert dont seule la base était visible et de toute façon, l'heure n'était pas au tourisme mais plutôt à sauver sa vie et celle de sa monture.

Les cavaliers montèrent des marches en pierres sans même descendre de cheval et rentrèrent dans le Colosse du Désert par la grande entrée. Une fois rentré, ils se mirent sur la gauche pour ne pas subir les courants d'air qui envoyait quantité de sable. Nabooru se dirigea vite vers le côté gauche de l'entrée et à l'aide d'un petit couteau se trouvant dans une gaine de sa jambe gauche, elle coupa une corde. Cela eu pour effet de faire tomber une lourde pierre taillé en rectangle, fermant ainsi l'accès au désert.

Les courants d'air cessèrent et les trois voyageurs purent enfin souffler. Gohan et Link descendirent de leur cheval et enlevèrent leur poncho rempli de sable.

« T'avais raison, c'est dangereux ces tempêtes de sables, on a plein de sable dans la figure et on y voit plus rien ! » s'écria Gohan tout en secouant de partout pour faire tomber le sable qui lui restait.
« Et encore, on a eu de la chance qu'elle soient arrivé si tard car sinon on se serait pris le noyau de la tempête et là, on aurait été vraiment mal ! »fit Nabooru en enlevant elle aussi son poncho ensablé.
« Sinon, c'est bizarre comme endroit, on dirait une sorte de temple creusé dans la roche. » dit Gohan en regardant autour de lui.

Car en effet, l'intérieur de ce 'Colosse du Désert' comme l'appelait Nabooru dégageait une atmosphère assez semblable à un temple. Tout n'était que silence et tranquillité. Seul le bruit du vent se faisait entendre. La pièce entière était de couleur ocre ou s'y rapprochant. Devant les deux jeunes garçons et la Gérudo se trouvait un large escalier délimité par deux rambardes. Sur les côtés gauche et droit de cet escalier se trouvaient deux grandes statues à l'effigie d'une tête de cobra avec ses deux crocs bien visibles et une sorte de gemme sur le milieu du front.

Au fond au sommet de l'escalier, on pouvait distinguer des colonnes de pierres taillés. Les parois intérieurs étaient dallés de pierres taillé carrées toujours dans une couleur ocre.

Il y avait quelques flambeaux disposé le long de l'escalier ainsi que sur les murs du fond pour éclairer la salle.

« C'est en effet un temple où les Gérudos viennent demander à Shā, la Déesse du Sable, qu'elle leur apporte fortune et réussite dans chacune de leur expéditions ainsi que pour avoir des conditions favorables dans le Désert. » expliqua Nabooru.
« Et le bouclier se trouve quelque part ici alors ? » répondit Link plus intéressé par l'artefact que les croyances des Gérudos.
« C'est ce que dit la légende Gérudo raconte. Il y a très longtemps, peu après la formation de la terre d'Hyrule par les déesses créatrices, l'Épée de Légende fut scellé au Saint-Royaume alors que le Bouclier des Ténèbres fut enfoui au plus profond du désert et fut oublié de tous. Cependant avec les années et le déplacement des dunes, le Bouclier fut, toujours selon la légende, retrouvé et caché ici. » expliqua encore la femme du désert.
« Mais pourquoi les déesses auraient laissé un tel objet pouvant aspirer même la lumière de la Triforce ? » se demanda Gohan.
« Toujours selon la légende, le Bouclier des Ténèbres a été crée au cas où la Triforce tomberait entre de mauvaise mains. C'est d'ailleurs pour cela que ce Bouclier n'est utilisable que par le Héros du Temps en combinaison avec l'Épée de Légende. » répondit Nabooru.
« Elles ont pas été bêtes, je me disais aussi que c'était bizarre. » fit Gohan.
« Jusqu'à hier, je n'ai jamais cru un seul mot de ce que je considérait comme un stupide conte pour enfants mais maintenant que j'ai vu que l'Épée de Légende, le Saint-Royaume et qu'un gamin de 9 ans puisse traverser le temps grâce à elle, je suis presque sur que ce Bouclier se trouve ici. » avoua Nabooru.
« Ca me fait penser que tu n'a plus de bouclier Link, ca ira sans ? » fit remarquer Gohan, toujours un peu inquiet pour son ami.
« J'espère bien mais bon j'ai l'Épée de Légende, ca devrait aller ! » positiva le Kokiri.

Après cette longue discussion, Nabooru y mis fin en enjoignant ses deux compères de la suivre jusqu'à la Salle de l'Autel où la Gérudo pensait que le Bouclier était caché.  Tous les trois montèrent alors les escaliers puis arrivé au sommet,  ils prirent la porte du milieu au pied de laquelle se trouvait un tapis rouge orné de quelques symboles de couleur ocre aussi. Une fois la porte passé, ce fut un couloir en colimaçon qui s'offrait aux trois voyageurs. Le tapis rouge était toujours présent et semblait continuer à perte de vue. Il y avait aussi quelques sortes de corbeilles enflammées en métal attachés au mur. Nabooru avança sans hésitation, connaissant bien les lieux et fut vite suivie par Gohan et Link.

Au bout de ce couloir qui menait à l'étage supérieur, la Gérudo et les deux jeunes garçons rentrèrent dans la pièce par une porte en bois avec une structure métallique. Cette pièce restait dans le même style que l'entrée, brique ocre, flambeaux aux murs et un long tapis rouge allant jusqu'au fond de la salle où se trouvait une statue d'une femme assis en tailleur, le bras droit tendu vers l'avant avec le poing fermé.  La statue était dotée d'une coiffe avec au sommet un symbole composé d'un triangle sur pointe au milieu et trois cercles autour de celui-ci.

Au bas de cette statue on pouvait observer qu'il y avait toute sortes d'offrandes comme de la nourriture, des objets précieux ou mêmes des gourdes d'eau, ressources plus que précieuse dans le désert.

« C'est elle la Déesse du Sable ? » demanda Gohan en arrivant dans la pièce.
« Ouais c'est elle, la Déesse protectrice du Désert et de son peuple. » répondit Nabooru.
« Maintenant, y'a plus qu'à trouver ce bouclier ! » fit Link pour sa part.

Les trois compères se mirent alors en quête d'un endroit où pourrait bien être caché ce fameux Bouclier des Ténèbres. Cependant les murs avaient l'air aussi inamovibles que le Colosse du Désert lui même et aucune trappe ni compartiment caché ne semblaient exister.

Cependant, en passant du côté du bras tendu de la statue, Link remarqua comme un début de symbole sur le dos de sa main fermée. Link s'en rapprocha et frotta quelque peu l'extérieur du poing  de la statue pour y découvrir qu'en fait ce bout de symbole était celui de la Triforce caché par de la poussière.

« Y'a le symbole de la Triforce sur le poing de cette statue ! » s'écria Link, surpris par sa découverte.

Puis il regarda le poing de la statue avec attention et remarqua que le poing n'était tout à fait fermé car il y avait un orifice au milieu.

« La Triforce sur la statue de Shā ?! » s'étonna Nabooru qui se dirigea alors vers le jeune Kokiri.

Gohan en fit de même sans toute fois réagir verbalement.

« J'ai une idée. T'a bien dit que selon la légende, le Bouclier des Ténèbres ne peut s'utiliser qu'avec l'Épée de Légende ? » demanda Link.
« Ouais c'est ce que dit la Légende mais pourquoi tu me redemande ça ? » répondit Nabooru.

Sans répondre à Nabooru, Link sortit l'Épée de Légende de son fourreau et la plaça dans l'orifice se trouvant dans le poing de la statue jusqu'à ce que la garde de l'épée bloque toute progression.

« Mais qu'est-ce tu fais gamin ?! »  s'exclama Nabooru d'un air un peu excédé.

La statue répondit pour le Kokiri car soudainement le symbole de la Triforce commença à scintiller en résonance avec le scintillement du même symbole présent sur l'Épée de Légende.

Peu après, le mur derrière la statue commença à s'abaisser pour laisser apparaître une entrée secrète. Link retira alors l'épée du poing de la statue, la remit dans son fourreau puis s'approcha de l'entrée nouvellement découverte.

« Comment t'a su que ca allait faire ca gamin ?! » s'étonna Nabooru.
« J'en savais rien mais je me suis dit que le symbole de la Triforce et cet orifice était pas là pour rien alors j'ai essayé avec d'y mettre l'épée. » répondit Link.
« Bien joué, il n'y a plus qu'à aller récupérer ce bouclier maintenant ! » se réjouit la Gérudo.

Link entra alors en premier dans ce couloir sombre, suivit de près par Gohan et Nabooru. Cependant quand ces derniers voulurent entrer dans le passage que Link venait d'ouvrir, cinq lourdes barres en métal descendirent du plafond du couloir pour ainsi empêcher l'accès au métis-saiyen et à la Gérudo, les séparant du Kokiri déjà au milieu du couloir.

Ce dernier se retourna quand il entendit les barres de métal s'abattre sur le sol et vit qu'il avait été isolé de ses deux autres compagnons.

Il revint alors sur ses pas et s'arrêta devant ce qui était maintenant une lourde barrière de métal.

« On dirait que y'a que moi qui puisse entrer.. » fit le garçon à la tunique verte.
« Ouais ca m'en à tout l'air et j'aime pas ça du tout » répliqua Nabooru.
« Bah..c'est pas grave, je vais d'abord m'occuper de récupérer le bouclier et après on verra pour la barrière. » déclara Link peu inquiété.
« Fais attention tout de même, on sait jamais ce qu'il y au fond du couloir ! » s'inquiéta Gohan.
« T'inquiète Gohan, je ferai attention ! » répliqua Link toujours content de voir que Gohan s'inquiétait pour lui.

Le Kokiri quitta alors ses deux compères resté dans la Salle de l'Autel et poursuivit son chemin le long de ce sombre couloir. On ne pouvait distinguer qu'une lueur au fond de ce dernier, le reste n'étant que ténèbres et obscurité.

Arrivé au bout du couloir, Link arriva dans une petite pièce carrée faite uniquement de pierres. La seule chose occupant cet endroit était un grand coffre en bois avec un structure métallique accompagné de deux flambeaux disposé à gauche et à droite du coffre.

Ce coffre était assez grand, il faisait presque la taille de Link en hauteur et en largeur. Sans hésiter, le compagnon de Gohan se dirigea vers ce coffre et l'ouvrit en poussant la partie supérieure. Link y plongea la moitié de son corps pour atteindre le fond du coffre puis se redressa, un grand bouclier hexagonal noir dans les deux mains. Le côté pointant vers le bas était plus long et pointu que les autres côtés. En son centre ce bouclier avait un croissant de lune argenté qui semblait tenir en étau la Triforce avec ses deux pointes.

Cependant, à peine Link avait-il posé ses mains sur ce bouclier et l'observer un peu que l'artefact commença à s'évaporer dans une nuage de fumée noire.  Cette étrange fumée monta au plafond puis redescendit au sol, derrière Link pour prendre une forme humaine. Ce ne fut pas n'importe laquelle car cette forme était la copie conforme du jeune Kokiri présent à ceci près que la mystérieuse entité était toute vêtue de gris foncé, la peau aussi noire que les ténèbres, des cheveux gris-blanc et des yeux rouges assez terrifiant.

Link se retourna pour voir où était parti ce qu'était devenu le bouclier qu'il avait en main. Il fut étonné et un peu apeuré par la vision de son double ténébreux.

« Q-Qui est-tu ? Et pourquoi tu me ressemble ?! » finit par demander Link après un moment de silence.
« Je suis la partie obscur de ton être, celle qui meure d'envie d'étriper sans pitié tous les Gérudos à commencer par celle qui se trouve de l'autre côté du couloir. » fit le clone ténébreux de Link d'une voix machiavélique.

L'être obscur se rapprocha alors de Link, se collant presque à lui et puis pointa avec son doigt le ventre du Kokiri.

« Car au fond de toi, là dans tes tripes, c'est que tu veux faire mais que ce pleurnichard de gamin qui est soi-disant ton ami t'empêche de faire avec sa morale à deux rubis. » rajouta le sombre Kokiri.

Link, coincé par le coffre derrière lui ne put reculer que sa tête quand celle de son double s'approcha d'un peu trop près à son goût. De plus son visage noir et dont seul les yeux rouges et la bouche étaient visibles, faisait quelque peu peur à Link, d'où le mouvement de recul.

« Et maintenant que grâce au Bouclier des Ténèbres, j'ai pu être matérialisé, allons donc nous venger des Gérudos et tuons-les toutes en commençant par celle qui te parle comme à un chien et aurait bien voulu te tuer à la Place du Marché d'Hyrule ! » fit encore l'alter-ego maléfique de Link.

La proposition de cette entité ne déplu pas à Link car en effet, il avait une ardente envie de se venger des Gérudos et de rabattre le caquet à Nabooru qui lui parlait toujours assez mal. Au plus profond de son être, Link sentit alors qu'une part de lui voulait accepter cette proposition.

« Alors...qu'est-ce que tu décides ? On va étriper du Gérudo ou tu reste avec ce poids mort pleurnichard ? » s'impatienta le clone ténébreux.

Alors que Link se débattait avec lui même quant à la proposition de son double, lorsque celui insulta son seul et unique ami, Link n'hésita pas à le défendre.

« Gohan n'est pas un poids mort ! » cria Link en repoussant son double maléfique.

Ce dernier fut poussé en arrière et Link se redressa quelque peu.

« Il est peut être pas aussi confiant et aventureux que moi mais il peut être un très bon combattant et m'a déjà sauvé la vie ! » rajouta Link tout en dégainant son épée.
« C'est vrai que je meure d'envie de tuer tous les Gérudos mais ca m'apporterais rien ! Je ne ferai que perdre l'amitié de Gohan et ca il n'en est pas question !! » cria encore Link.
« Tu as donc fait ton choix...bien...il ne me reste donc plus qu'à te tuer, puis j'irai moi même tuer ton précieux ami ainsi que tous ces Gérudos ! » fit le double maléfique de Link.

Il dégaina alors aussi son épée qui ressemblait à celle de Link mais dont la poignée et la gaine était noire alors que la lame arborait un rouge sang luisant et dégageant une faible aura rouge. Le Kokiri obscur prit aussi son bouclier dans la main qui lui restait de libre.

« C'est...c'est le Bouclier des Ténèbres !! » s'étonna Link en voyant ce qu'avait son double à la main droite.
« Exactement et si tu le veux, va falloir venir le chercher ! » cria son sombre double en se mettant en position de combat.

Link se jeta alors sur son double pour avoir l'initiative de la première attaque mais son épée vint se cogner contre le bouclier de son adversaire. Le jeune garçon se recula vite pour éviter la contre-attaque de son clone puis para avec son épée, une seconde attaque.  Le choc entre l'Épée de Légende et la Lame des Enfers provoqua une puissante étincelle qui repoussa quelque peu les deux combattants.

Link enflamma alors son épée avec le Feu de Din puis se prépara à poursuivre l'affrontement mais l'Épée de Légende ne réagit pas comme son épée Kokiri et au lieu d'avoir une aura orangé qui donnait l'impression que l'épée était en feu, l'Épée de Légende se mit à puissamment s'illuminer, ne laissant plus qu'un halo orangé qui éclaira toute l'étroite pièce et fut même visible depuis la Salle de l'Autel.

Après un moment de stupéfaction, Link se remit à l'attaque et donna un puissant coup que son double para avec son bouclier.  Mais à sa grande surprise, le bouclier sur lequel il comptait fut fendu en deux ainsi que son avant-bras. 

D'une contre-attaque vengeresse, le sombre Kokiri donna lui aussi un puissant coup d'épée qui ne fit qu'égratigner Link et faire un large fente dans le haut de sa tunique, ce dernier ayant la présence d'esprit de se reculer.

Cependant vu le mouvement de recul que Link du faire, il tomba à terre alors que son adversaire mit un genou à terre tout en tenant son bras sectionné.

« Ha...c'est..c'était quoi ça ?! Comment as-tu briser mon bouclier et me couper le bras en seul coup ?! » maugréa l'adversaire de Link.

Link ne répondit pas car même si l'épée de son ennemi n'avait fait que le frôler, la blessure n'en était pas moins douloureuse et le jeune garçon mit un bon instant à s'en remettre avant de mettre en position assise.

« Aïe..ca brûle... » fit Link en regardant sa blessure qui allait en diagonale du bas de son ventre à quasiment son épaule gauche. L'attache de son fourreau avait été aussi tranché.

Mais en effet ce n'était pas vraiment la blessure en elle même qui était douloureuse car assez superficielle  -malgré qu'il saignait tout de même-  mais c'était plutôt la brûlure causé par la faible aura de l'épée de son double maléfique qui était dure à supporter.

Puis le Kokiri se releva avec peine, s'aidant de son épée comme soutien, et regarda l'état de son adversaire.

« On dirait que j'ai mieux réussi mon coup. » fit Link avec un sourire aussi satisfait que moqueur.
« Tss ! Je n'ai peut être fait que te frôler mais cela à suffit pour te brûler et crois-moi,  je ne suis pas celui qui est à plaindre car moi je ne suis que ton double, je ne ressent pas la douleur alors c'est pas un bras en moins qui va m'arrêter ! » répliqua l'adversaire de Link avant de foncer vers ce dernier.

Le maléfique jeune garçon tenta de décapiter Link d'un coup d'épée horizontal mais le Kokiri se baissa rapidement puis enfonça son épée dans le ventre de son double obscur. La lame traversant son corps et la pointe en ressortit de l'autre côté.

Link retira aussi vite son épée et se recula. Son adversaire tomba à genoux puis s'écroula à terre. La vie le quitta à peine que le double maléfique de Link disparu en fumée pour ensuite se diriger vers les morceaux du Bouclier des Ténèbres. La fumée s'intégra au bouclier et ce dernier commença à se réparer et à changer de taille, s'adaptant à la petite poigne du vainqueur de ce combat.

Le Kokiri restant s'assît alors un instant car même si le combat fut court, il n'en fut pas moins intense. Link mit alors un moment à s'en remettre. Il fut quelque peu hanté par les paroles de son double maléfique qui avait vu juste à propos de son ressentiment à propos des Gérudos.

Cependant, la blessure qu'il avait tout le long du haut de son corps lui faisait assez mal et l'empêcha de réfléchir sérieusement. Link se dirigea alors vers le bouclier ainsi réparé et le prit dans ses mains, content d'avoir récupérer ce précieux artefact. Il reprit son fourreau à terre, remit son épée dedans puis quitta cette sombre pièce.


Du côté de Gohan et Nabooru, l'attente était un peu pénible même si ce n'était pas pour les même raisons. Pour Gohan c'était le fait d'entendre des épées qui s'entrechoquent, des flashs de lumières et des cris au fond du couloir qui le rendait assez inquiet pour son ami.

Concernant Nabooru, elle voulait tout simplement que Link revienne qu'elle et ses deux jeunes alliés puissent repartir au plus vite, ne voulant pas rencontrer une troupe de Gérudos venu chercher la bénédiction de leur dieu avant une mission.

Mais soudainement tout redevint calme et les compères commencèrent à entendre des bruits de pas. Après un moment ils finirent par reconnaître Link qui surgissait de la pénombre du couloir. Quand le Kokiri arriva devant les lourdes barres de métal bloquant l'accès, ces dernières s'abaissèrent complètement dans le sol, laissant le passage libre.

Quand Link sortit tout à fait du couloir,  Gohan remarqua l'entaille que Link avait sur le haut de son corps.

« Link, qu'est-ce qu'il s'est passé?! Comment tu t'es blessé ?! » s'alarma Gohan en se mettant à côté de son ami pour que celui-ci puisse prendre appui sur lui.
« D'abord..laisse moi m'asseoir, cette blessure me brûle trop... » répondit Link avec un peu de peine.

Gohan alla alors avec Link un peu plus loin pour l'asseoir contre le côté droit de la grande statue et puis le débarrassa de son épée et du bouclier qu'il avait en main. Il s'assît ensuite à côté de Link et prit le bouclier en main.

Link commença alors à raconter ce qu'il s'était passé dans la petite pièce d'où il venait et expliqua donc en même temps comment il avait été blessé. Cependant il ne raconta pas sa tentation d'accepter le marché de son double maléfique.

Gohan n'en cru pas ses oreilles et fut assez abasourdi par le récit de son ami.

« C'est bizarre ce que tu racontes là mais la blessure que tu as eu, faut absolument la soigner ! » fit le métis-saiyen qui restait inquiet quand à l'état de santé de Link.
« Y'a rien pour le soigner ici, va falloir qu'il fasse avec. De plus maintenant qu'on a ce bouclier, faudrait s'en aller, j'ai pas envie de tomber sur une escouade de Gérudos ! » intervint soudainement Nabooru.
« C'est vrai...traînons pas. » répondit Link avant que Gohan ne puisse protester.

Link sorti alors l'Ocarina du Temps donné par la Princesse Zelda et Gohan lui donna l'Épée de Légende pour que le Kokiri n'ait pas à se déplacer.

Mais soudainement, l'Ocarina disparu dans un petit nuage de fumée noire et un ricanement se fit entendre.

« Hi hi , l'Ocarina du Temps...très intéressant ! » fit une voix au milieu de la salle.

Nabooru tourna la tête, reconnaissant cette voix et écarquilla les yeux tout en affichant une expression de terreur.

« V-Vous.. ?! » fit-elle en bégayant quelque peu et d'une voix terrifié. 

Kapurikōn no Jeff

25 Décembre 2013 à 20:31:55 #46 Dernière édition: 25 Décembre 2013 à 20:56:46 par Jeff l'Hérétique
Merci pour le cadeau de Noël^^  moi aussi j'ai un cadeau de combat. 
Pas de commentaire, mais Dark Link GG.

Teen_Gohan_757

Mais de rien :D

Et moi aussi j'ai bien aimé le Dark Link :) (que je voulais absolument intégrer xD )

Merci pour ton commentaire !

Teen_Gohan_757

Ah que la suite 8)


Chapitre 13 : En route vers le combat final !



Gohan se releva pour voir qui avait bien pu parler et ainsi terroriser la fière Gérudo qu'était Nabooru. Il vit alors une personne d'un âge avancé au vu de ses rides et de sa couleur cadavérique. Elle était assis sur un balai en suspension, telle une sorcière et avait une coiffe comme enflammé sur la tête. Ses yeux et son nez étaient assez gros et pointu pour le nez. La mystérieuse personne portait aussi une longue robes noire avec des manches amples arborant divers motifs tribaux comme ceux des Gérudos.

Cette personne n'avait donc pas un air très impressionnant malgré le fait que Nabooru était terrifiée en la voyant.

Rapidement une autre personne apparu dans un nuage de fumée bleuté. Elle était totalement identique à la première mis à part que sa coiffe qui ressemblait à un bloc de glace pointu.

« Tu les connais toi ? » demanda Gohan.
« O-Oui...c'est...Koume et Kotake...les sorcières Gérudo à l'origine du pouvoir de Ganondorf avant qu'il absorbe la Triforce. » répondit Nabooru.
« Oh je vois qu'on est connu mais vu que tu semble être une Gérudo, cela ne m'étonne pas ! » fit Koume, la sorcière à la coiffe de feu.
« Elle ressemble étrangement à Nabooru mais en plus âgé...c'est étrange. » fit Kotake, celle à la coiffe de glace.
« C'est pas faux Kotake mais quoiqu'il en soit, on ne peux les laisser partir avec le Bouclier des Ténèbres ! » répondit Koume.
« Exactement Koume, ce bouclier doit nous revenir à nous, les Sorcières Maléfiques ! » fit Kotake.

Entendant cela, Link se releva, l'Épée de Légende d'une main et le Bouclier de Ténèbres de l'autre et se prépara à l'inévitable combat malgré sa blessure.

« Vous allez me rendre l'Ocarina du Temps, tout de suite ! » cria Link nullement impressionné par les deux sorcières.
« Gamin, joue pas à ca avec elle, elles sont bien plus dangereuses qu'elle ne paraissent ! » avertit Nabooru.
« En plus tu n'es pas en état de combattre Link ! » ajouta Gohan.
« C'est pas une blessure comme ça qui va m'arrêter ! De plus j'ai aucune envie de te laisser combattre tout seul ! » répliqua Link.

Voyant que Link était décidé à combattre, Gohan ne protesta pas plus longtemps et sortit alors son épée puis pris son bouclier. Alors que les deux garçons allèrent vers le centre de la pièce pour défier les sorcières maléfiques, Nabooru resta scotché sur place, toujours terrorisé par Koume et Kotake.

Il faut dire que les rumeurs circulant à leur égards comme quoi elles étaient adeptes de la magie noire ainsi que de ce qu'elle avait vu dans sa jeunesse où Koume avait en un seul coup réduit en cendres une Gérudo rebelle pourtant jugés des plus puissantes, justifia le fait que Nabooru soit terrorisé à l'idée de devoir les combattre.

« Hi hi, voilà deux jeunes garçons bien téméraires pour s'opposer à nous de la sorte ! » fit Kotake.
« Je propose qu'on les remette à leur place Kotake ! » s'exclama Koume.
« Oui j'allais te le proposer Koume ! » répliqua Kotake.

Koume se mit alors à lever les deux bras pour concentrer une boule de feu entre ses mains et après un instant, un jet de flammes en jaillit et se dirigea vers Gohan et Link.

« Gohan ! Mets toi derrière moi et quand les flammes atteindront mon bouclier, lance leur une boule d'énergie ! » cria soudainement Link.

Gohan n'hésita pas à un instant et se mit derrière Link, attendant que le jet de flammes les atteignent. Quand ce fut le cas, l'épée de Link se mit à briller et son bouclier devint argenté. Gohan et Link ne le virent pas et était donc prêt à riposter comme Link avait expliqué mais le changement d'aspect du Bouclier des Ténèbres changea leur plan car les puissantes flammes de Koume furent réfléchie sur le bouclier pour revenir vers les sorcières et toucher Kotake de plein fouet. Elle en tomba de son balai et semblait assez affecté par le coup reçu.

« Mais Link, comment t'a fait ca ? » s'étonna Gohan.
« Aucune idée, je crois que c'est le bouclier qui a régi tout seul ! » répondit Link tout aussi étonné.
« Sacrebleu ! Comment ce gamin à découvert notre point faible ?! » éructa Kotake.
« Aucune idée mais c'est pas grave, on a qu'à fusionner toutes les deux et notre point faible disparaîtra ! » répondit avec sang-froid la sorcière de feu.
« Bonne idée Koume faisons ca ! » répondit Kotake.

Les deux sorcières commencèrent alors à voler en petits cercles chacune dans un sens contraire tout en criant 'Unissons nous pour ne faire plus qu'un, Unissons nous pour occire ces faquins !'.

Soudainement dans un nuage de fumée rouge et bleu ciel, les deux sorcières disparurent pour ne former qu'une seule entité qui semblait bien plus jeune et ressemblait assez à Nabooru mis à part la coiffe rouge et bleu ciel ainsi que les paupière fartés de vert. Les balais des sorcières se transformèrent en sceptres que la nouvelle entité prit dans chacune de ses mains. L'extrémité de chacun d'eux avait comme une flamme qui était orangée pour l'un et bleu clair pour l'autre.

« Essaye de renvoyer ça, gamin !! » cria l'entité fusionnée en croisant ses deux sceptres au dessus de sa tête.

Une boule d'énergie verte apparut alors et projeta un puissant jet de flammes vertes qui se dirigea à nouveau vers les deux garçons.

Mais à mi-chemin le jet de flammes s'entrechoqua avec un rayon d'énergie bleue et fut donc stoppé. Le responsable de ce rayon d'énergie n'était autre que Gohan qui n'avait pas attendu que les flammes atteignent le bouclier de Link pour riposter.

« Link, va l'attaquer pendant que je retiens son attaque ! » cria Gohan à son ami.

Le Kokiri fut un peu étonné par une telle initiative de Gohan mais il ne fallu pas longtemps pour que Link réagisse et fonce vers les sorcières fusionnées. Cependant le jeune garçon à la tunique verte fut surpris que son adversaire pu continuer le duel avec Gohan d'une main pour pouvoir ainsi l' attaquer de l'autre en lui envoyant un boule d'énergie verte. Dans sa lancée, Link ne put éviter la boule d'énergie que par l'intervention de Nabooru qui lui sauta dessus et le poussa hors de la trajectoire de la boule d'énergie.

« M-Merci...sans toi, j'me faisais avoir ! » s'écria Link à terre et quelque peu écrasé par la Gérudo.
« De rien, j'ai encore besoin de toi pour revenir à notre époque ! » répondit Nabooru trop fière pour avouer avoir fait cela par bonté.
« De plus, j'allais pas laisser deux gamins affronter seules Koume et Kotake ! » rajouta-t-elle.

Alors que Link alla répondre, il entendit un cri au loin. C'était Gohan qui venait de perdre le duel d'énergie contre la fusion de Koume et Kotake. Le métis-saiyen fut projeté sur la statue et puis retomba à terre inconscient et fumant.

« Gohan !! » cria Link d'inquiétude.

Le Kokiri courut alors vers son jeune ami étalé au sol aux pieds de la grande statue. Arrivé auprès de lui, il s'agenouilla et redressa quelque peu Gohan en posant sa main dans le haut du dos du métis-saiyen. 

« Gohan ! Réponds moi ! » fit Link en secouant un peu son ami.

Cependant, il n'eut aucune réponse, Gohan n'affichait qu'une expression de douleur, souffrant des ses multiples brûlures. Sa tenue de combat était même quelque peu déchiré ici et là.  Link reposa alors son ami et tenta de se relever pour faire payer aux sorcières ce qu'elles avaient fait à Gohan mais sa propre blessure se rappela à son bon souvenir et l'empêcha de se relever tout de suite.

Cette intense douleur que Link ressentit alors ne l'arrêta pourtant pas car il posa son épée au sol, pointe vers le bas puis se releva en s'appuyant sur celle-ci. Une fois debout, il se retourna  pour faire face à son adversaire, l'air furieux mais avec un œil fermé par la douleur de sa blessure.

Soudainement son épée s'illumina fortement faisant réapparaître le halo orangé utilisé contre son double maléfique.

« Oh mais on dirait que l'autre gamin à encore envie de se battre ! Petit insolent ! Je vais te faire passer l'envie de me défier ! » s'offusqua la sorcière Gérudo.

Cette dernière se remit à lancer un rayon d'énergie mais qui semblait être deux fois plus gros que le précédent. Ce rayon atteignit rapidement le jeune Kokiri qui avait déjà placé son bouclier devant lui pour se protéger de l'attaque. L'impact fut puissant et fit quelque peu reculer Link. Ce dernier tint tout de même bon mais cela n'allait pas durer longtemps vu la force de l'attaque adverse.  Mais Link pensa à Gohan derrière lui, inconscient et donc sans défense et que cette fois-ci, c'était à lui de lui sauver la vie en le protégeant de cette infâme sorcière. Link ne voulait perdre celui qui était devenu son meilleur et unique ami, celui qui l'a toujours accepté comme il était sans aucun jugement.

A ces souvenirs, Link émit un cri assourdissant et un halo lumineux scintilla tout autour de lui, aveuglant presque Nabooru et la sorcière. Son bouclier et son épée s'illuminèrent de la même lueur d'un jaune dorée et aussi lumineux que les rayons du soleil. D'ailleurs, peu après cela, un puissant rayon lumineux faisant toute la taille du bouclier, sortit de ce dernier et repoussa la vague d'énergie verte de la fusion de Koume et Kotake qui ne put arrêter cette contre-attaque colossale et en fut donc désintégré par la toute puissante lumière émanant du bouclier de Link. Après que la sorcière Gérudo eut disparu, l'Ocarina du Temps tomba au sol, la lumière ne l'ayant pas affecté.

Le jeune vainqueur tomba à terre, exténué par cet exploit ainsi que par sa blessure toujours lancinante.

De son côté, Nabooru n'en croyait pas ses yeux. Ce gamin qu'elle avait toujours considéré comme un mioche sans intérêt, venait de vaincre les puissantes sorcières Koume et Kotake, ce que elle-même ne pouvait même pas rêver de pouvoir faire malgré ses grandes capacités au combat.

La Gérudo alla alors vers le Kokiri qui tentait désespérément de rependre son souffle et une fois à sa hauteur, se pencha vers lui.
« T'es vraiment le Héros du Temps dont parle la Légende car seul ce Héros pouvait vaincre ces sorcières maléfiques, tu m'épates vraiment ! »
« Gohan... » fit Link comme seul réponse.
« Ouais ton copain va bien..'fin il est encore en vie quoi ! » répondit Nabooru pour rassurer Link.

La Gérudo alla demander à Link de les ramener dans leur époque maintenant que tout était réglé ici mais elle se souvint que l'une des sorcière l'avait pris au Kokiri. Elle regarda alors vers l'endroit ou les sorcières avaient péri et vit l'Ocarina du Temps à terre. Elle se releva alors, alla prendre le précieux artefact puis revint vers Link qui avait entre temps reprit son souffle. Nabooru lui tendit l'ocarina puis, sans un mot, se dirigea où Gohan gisait inconscient. Arrivée près du jeune garçon évanoui, elle le prit dans ses bras pour le ramener auprès de Link qui s'était relevé pour se préparer au voyage retour dans le temps.

« Allez, partons d'ici avant que quelqu'un d'autre arrive ! De plus Impa pourra vous soigner, une fois de retour. » fit Nabooru.

Link ne répondit rien et commença à jouer le Chant du Temps sur l'Ocarina offert par la Princesse Zelda.  Le son produit par l'Ocarina avec cet air ancestrale fit, comme à l'aller, apparaître un long rayon lumineux qui allait du sol au plafond et enveloppait les trois voyageurs temporel. Quand Link eut fini l'air qu'il avait apprit, tous les trois disparurent dans une boule lumineuse remontant à travers le plafond puis à travers les cieux du Désert Gérudo.


Neuf ans plus tard, au Saint-Royaume derrière la lourde Porte du Temps. Un rayon lumineux apparu au centre de la pièce, éclairant la grande dalle hexagonale de pierre. Impa et Zelda, assises dans un coin de la pièce, se levèrent instantanément pour se diriger vers le rayon lumineux, espérant le retour de Gohan, Link et Nabooru.

Mais si c'était bien eux qui apparurent dans la lumière, Zelda et Impa n'en furent pas réjouie pour autant car voyant Gohan inconscient et  Link blessé. 

Sans perdre une minute ni à demander ce qu'il s'était passé, Zelda se recula et laissa Impa soigner les deux garçons mal en point. Link étant encore conscient, il pu se soigner lui-même en avalant la potion de soin qui résorba aussi vite sa large blessure.

« Whoa ! Ca marche super bien votre truc ! » s'étonna Link en regardant sa blessure disparaître.
« Par contre pour ta tunique, je peux rien faire » fit Impa.

Car en effet, si la blessure avait disparue, la tunique verte de Link resta elle déchiré avec encore le sang de Link sur les rebords de la fente.

« Bah...c'est pas grave ça, donnez moi plutôt une autre potion pour Gohan. » répondit Link en se relevant.

Impa donna alors la dernière potion de soin qu'elle avait sur elle au Kokiri qui s'empressa d'aller d'aller vers son jeune ami. Il s'accroupit alors puis plaça sa main droite sur le haut du dos de Gohan puis le releva un peu. Il lui ouvrit un peu la bouche puis tenta de lui faire avaler la potion de soin.

Après un instant, Gohan commença à se réveiller doucement en ouvrant peu à peu ses yeux. Il vit d'abords Link tout sourire puis Nabooru et, plus étonnamment la Princesse Zelda.

« Ca va mieux Gohan ? » demanda Link.
« O-Oui...où on est ? Et la sorcière ? » répondit Gohan encore un peu dans les vapes.
« On est de retour dans notre époque, là où on était parti. Zelda et Impa sont là. » répondit Link d'une voix chaleureuse.

Gohan se redressa alors d'un bon, étonné d'être revenu au point de départ.

« Mais alors ?! » s'exclama Gohan.
« Oui, j'ai réussi à vaincre cette sorcière et je suis désolé, c'est ma faute si t'a été blessé comme ça, j'ai pas réussi à l'attaquer quand tu m'a dit de le faire. » répondit Link sur le ton du regret.
« Mmmh..c'est pas grave, tu l'a battue c'est le principal ! » répliqua Gohan avec enthousiasme.

C'est alors que Gohan remarqua que Link n'avait plus que sa tunique déchiré et que sa blessure avait entièrement disparue.

« Link, ta blessure, elle a disparue ! » s'étonna alors Gohan.
« C'est encore Impa qui m'a soigné, tout comme toi ! » répondit Link en se relevant.
« Merci Impa et c'est vrai que ca fait deux fois là ! » fit Gohan, se relevant lui aussi.
« Y'a pas de quoi, on besoin de vous en pleine forme. » répondit Impa d'un ton neutre.
« Sinon, regardez c'qu'on ramène ! » fit Link en montrant fièrement le Bouclier des Ténèbres.

Zelda et Impa eut un léger mouvement de recul et furent quelque peu surprise en voyant ce que Link avait à son bras.

« Ca..ca alors..le Bouclier des Ténèbres dont une légende Gérudo parlait. J'ai toujours cru que les déesses créatrices l'avait reprises avec elle, jugeant qu'au final, il était bien trop dangereux, même pour le Héros du Temps. » fit Impa médusé parce qu'elle voyait.

La Sheikah s'approcha alors de Link, s'agenouilla et prit le bouclier en main comme pour s'assurer que ses yeux ne lui jouait pas un tour.

« Mais c'est vraiment lui..ce bouclier dégage une aura si noire... » s'exclama encore Impa, n'en revenant toujours pas.
« Bizarrement, il est pas toujours comme ça car contre les sorcières Gérudos, il a émit une puissante lumière blanche  qui m'a permit de les vaincre. » répliqua Link.
« Si c'est bien comme le dit la Légende de la Création d'Hyrule, ce bouclier peut en effet changer d'aspect selon l'aura dégagée par le Héros du Temps et de son Épée de Légende. » expliqua Impa.
« Bon c'est pas tout ça, mais on est toujours enfermé dans cette pièce avec Ganondorf à l'extérieur abusant sûrement du pouvoir de la Triforce. » intervint soudainement Nabooru, trouvant que la discussion devint un peu longue.

Bien que n'aimant toujours le ton employé par la Gérudo, Link ne pouvait qu'acquiescer, il était temps de sortir de cet endroit et d'aller arrêter Ganondorf une bonne fois pour toute.  Le jeune Héros du Temps se dirigea alors alors vers la lourde porte en pierre et demanda à Gohan de le suivre. Ce dernier le suivit sans trop savoir ce que voulait faire son ami.

Link s'arrêta juste devant la porte puis sorti son épée. Il se concentra un court instant puis son épée s'illumina une fois de plus. Il enfonça alors, d'un grand geste accompagné d'un cri puissant, son épée dans la pierre que composait la porte. Après cela, le jeune garçon se concentra encore plus et une forte lumière commença à jaillir du bout d'épée resté en surface.  La porte en pierre commença elle à se fissurer à partir de l'endroit où était l'épée de Link. Quand les fissures atteignirent les coins de la porte, le Kokiri retira son épée et se recula quelque peu.

« Gohan ! A toi de jouer ! La porte est affaiblie donc si tu lui lance une de tes boules d'énergies, elle devrait casser ! » cria Link à son jeune ami.

Le métis-saiyen fut surpris par la demande de Link mais comme à son habitude depuis quelque temps, Gohan fit ce que son ami lui demandait sans se poser de questions.  Le jeune garçon fit alors apparaître son aura bleue puis concentra dans sa main droite une boule d'énergie assez conséquente. Par après il l'envoya contre la porte fissurée et cette dernière explosa au contact de la boule d'énergie.

Link n'attendit personne pour monter sur le petit monticule de gravât puis se ruer vers la sortie. Gohan le suivit de près ainsi que Impa et Zelda.

Le jeune garçon à la tunique verte s'attendait à devoir combattre des Gérudos resté sur place mais au lieu de ça, il ne trouva qu'une salle vide. Voyant cela il rangea son épée dans son fourreau et attacha son bouclier dans son dos.

« Je pensais que Ganondorf aurait laissé des gardes ici... » fit Link un peu étonné.
« Je pense pas qu'il s'attendait à ce qu'on explose la porte et n'a donc laissé personne. » répliqua Impa arrivant à côté de Link.
« Oui sûrement et ca nous donnera l'avantage de la surprise en arrivant devant Ganondorf. » fit Zelda, répondant à la place de Link.
« Sauf que toi et moi on ira pas à sa rencontre, je vais te cacher chez les Zoras. » déclara Impa.

Et alors que Zelda s'apprêtait à protester, Impa la coupa court.

« Et pas la peine de rouspéter, c'est comme ça et pas autrement. » fit-elle d'un ton sec.

Soudainement, cinq Gérudos arrivèrent par l'entrée principale, elle furent surprises de voir la Porte du Temps détruite et les captifs du Saint-Royaume sorti de la pièce. Cependant, assez étrangement, elles ne se mirent pas à attaquer.

Cependant, pour Link, elle restaient tout de même des ennemies, il ressorti donc son épée et se prépara au combat.

L'une des Gérudos s'approcha alors seule de Link et de ses compagnons. Elle marchait tranquillement mais d'un pas décidé, ses sabres restant accroché dans son dos.  Quand elle fut devant Link, elle s'arrêta.

« Range ton épée p'tit gars, on est juste venu parler à Nabooru, rien de plus. » fit-elle en voyant l'air menaçant du Kokiri.

Link baissa son épée mais garda son air menaçant et resta sur ses gardes, n'ayant aucune confiance en cette Gérudo. Cette dernière alla alors vers Nabooru et une fois à sa hauteur, elle lui expliqua la raison de sa venue.

La Gérudo commença d'abord par un surprenant mea culpa car la femme du désert expliqua à son compatriote qu'elle avait raison depuis le début. Ganondorf n'a fait que se servir des Gérudos pour arriver à ses fins. Maintenant qu'il avait eu ce qu'il voulait, il ne considérait plus les Gérudos que comme ses esclaves, les tuant au moindre signe de désaccord ou de protestation. Bien sur, pour un peuple aussi fier que les Gérudos, cela était insupportable et la plupart fuirent le nouveau château de Ganondorf pour fomenter une rébellion contre leur infâme leader.

« Et pour cela, on a besoin d'une leader qui mènera la révolution à bien. On a donc pensé à toi vu que tu es la première à avoir senti la traîtrise de Ganondorf. » finît la Gérudo.

Nabooru resta sans voix un moment étant quelque peu étonné par le récit qu'elle venait d'entendre. De plus la Gérudo rebelle était partagée entre l'envie de mener son peuple contre le vil Ganondorf et la rancune qu'elle avait encore à l'égard de ses semblables qui l'avaient rejetés et emprisonné pour avoir contesté l'autorité de Ganondorf.

« J'ai pas encore digéré le fait que vous m'avez traité comme une moins que rien mais on réglera ça plus tard, pour le moment, j'ai bien envie d'aller botter les fesses de Ganondorf pour nous avoir ainsi trahies ! » finit par répondre Nabooru.
« Je suis contente de ta décision et oui on va montrer à ce mâle ce qu'il en coûte de trahir le fier peuple du désert ! » fit l'autre Gérudo.
« Combien d'entre vous ont déserté ? » demanda soudainement Impa.
« Quasiment l'entièreté, il n'y a que quelques fanatiques qui sont resté auprès de Ganondorf. » répondit la Gérudo.
« Ca peut être utile pour envahir le château de Ganondorf et ainsi créer un passage pour Gohan et Link qui iraient alors combattre Ganondorf. » répliqua Impa.
« C'est deux p'tits là ?! Combattre Ganondorf ?! » s'étonna la Gérudo en regardant Gohan et Link.
« Je peux t'assurer que ces gamins sont bien plus puissants qu'ils en on l'air, je l'ai vu de mes propres yeux. » fit Nabooru.
« Bien...si tu le dis, je veux bien te croire. » répondit la Gérudo tout de même encore un peu sceptique.
« Trêve de discussions, Nabooru, toi et les Gérudos allez avec Gohan et Link au château de Ganondorf, attirez le plus d'ennemi à vous pour que les deux gamins puissent affronter Ganondorf seul. » intervint Impa.

Tous les combattants présent acquiescèrent puis se dirigèrent vers la sortie de la grande église. Link de son côté n'était pas très enchanté de devoir s'allier avec les Gérudos mais si il voulait abattre le Seigneur des Ténèbres, il n'avait malheureusement pas le choix.

Une fois sorti de l'édifice religieux, les ex-prisonniers du Saint-Royaume furent surpris par le changement du paysage. Le soleil était couchant et le ciel encore bleu était parsemé de fin nuages noirs et parfois même rougeâtre, ce qui donna une bien étrange apparence au ciel.  Au sol, l'allée de sapin n'était plus qu'une allée de sapin mort et les deux petites mares étaient vides, seuls quelques cadavres de poissons était encore présents.

D'ailleurs, la mort semblait rôdé un peu partout, tellement le paysage était sombre et silencieux. Zelda et Impa prirent alors le passage secret entre l'église et le Village Cocorico alors que Gohan et Link restèrent avec les Gérudos présentes.

Les deux garçons et les femmes du désert se dirigèrent alors vers l'ancien Château d'Hyrule qui était maintenant la demeure de Ganondorf. En chemin, il ne virent que mort et désolation. La Place du Marché, d'habitude si vivante, n'était plus qu'une place morte. Tous les marchants et autres commerçants avaient fui pour échapper à Ganondorf. On voyait d'ailleurs tous les commerces barricadés et toutes lumières éteintes. 

Une fois arrivé devant les grilles de la propriété entourant le château, Gohan et ses compagnons virent que plusieurs dizaines de Gérudos s'étaient rassemblées, elles étaient toutes armées de leur double cimeterres et apparemment prêtes à en découdre avec le vil Seigneur des Ténèbres.

La Gérudo qui était venu chercher Nabooru expliqua aux autres que cette dernière avait accepté de prendre le rôle de leader et donc mener la Tribu du Désert au combat. Des cris de joie se firent entendre à l'annonce de la nouvelle. Après cela, ce fut plutôt des questions concernant les deux enfants qui accompagnaient Nabooru. Cette dernière raconta alors que le jeune garçon à la tunique verte était, aussi étonnant que cela puisse paraître, le fameux Héros du Temps, possesseur de l'Épée de Légende et du Bouclier des Ténèbres et donc le seul à pouvoir terrasser Ganondorf. Encore une fois, le scepticisme fut de mise car il était difficile de croire qu'un si jeune garçon était le héros de légende. Cependant, les Gérudos ayant décidé de confier leur destinée à Nabooru, elles ne contestèrent pas les propos de cette dernière et se préparèrent à envahir le château.

Mais soudainement, de nombreux bruit métalliques et de pas se firent entendre derrière la petite troupe de combattants. Craignant que cela soit des soldats de Ganondorf, tous se saisirent de leur épées et furent prêt à combattre. 

Quand ils virent qu'en fait ce n'était 'que' deux contingents formé d'une part des Gorons et d'autre part de Zoras, Gohan et Link baissèrent leurs épées et affichèrent d'un seul coup une mine réjouie. Les Gérudos, quant à elles, restèrent sur leurs gardes, les relations entre elles et les autres peuples d'Hyrule étant assez tendues.

Les nouveaux arrivants s'arrêtèrent à quelques dizaines de mètres d'eux et puis un représentant de chacune des deux tribus s'avancèrent vers Gohan, Link et les Gérudos.

En s'approchant, Gohan et Link reconnurent Darunia et puis Gohan reconnut aussi Fisk.

« Fisk ! » cria Gohan, ravi de revoir son ex-hôte d'un soir.
« Ha ! Salut gamin, ravi de te revoir malgré les circonstances ! » répondit Fisk, un sourire en coin.
« Vous êtes venus combattre Ganondorf vous aussi ? » demanda alors Link.
« Exactement ! Nos deux peuples ont eu vent de la prise de pouvoir de Ganondorf et en tant qu'allié de la Famille Royale d'Hyrule, nous sommes venus ici pour rétablir la paix et chasser ce vil Gérudo du trône qu'il usurpe ! » répondit Darunia avec beaucoup de conviction.
« Mais que font tous ces Gérudos ici avec vous, je les croyaient au service de Ganondorf ? » demanda Fisk.
« On l'était autrefois mais cela est révolu. Ganondorf nous a trahit et nous sommes ici pour lui faire payer sa traîtrise ! » intervint Nabooru et se plaçant juste derrière Gohan et Link.
« Mmmh...bien..on dirait que tous les peuples d'Hyrule sont unis contre Ganondorf dans ce cas ! » répondit Darunia qui, malgré la méfiance qu'il a à l'égard des Gérudos, était content d'avoir des alliés supplémentaires.
« Vu que les choses sont claires maintenant, je propose qu'on aille mettre une bonne raclée à ce Ganondorf » répliqua Fisk.

Les deux autres leaders ainsi que Gohan et Link acquiescèrent et l'armée hétéroclite se mit en ordre de marche vers le château du Seigneur des Ténèbres.         

Kapurikōn no Jeff

J'aime bien le:  il n'y a que quelques fanatiques qui sont resté auprès de Ganondorf. MDR Tu vois les Fanatiques sont le mals. Sinon bien que tu préfère Gohan à Link cette fic nous fait penser le contraire.^^

Teen_Gohan_757

Ha ha j'aurais du mettre "hérétique" à la place  :celljr:

Sinon il est vrai que Link est plus mis en avant dans cette fic mais c'est normal, après tout, c'est lui le Héros du Temps 8)

De plus, c'est ainsi que m'est  "venu" le déroulement de l'histoire, à croire que j'ai assez fanboyer sur Gohan dans "Deux Frères" et que donc ici, j'en fais moins  :haha:

Sans oublier le fait que c'est cohérent avec le caractère fougueux et aventureux de Link qui contraste le caractère plus réservé et prudent de Gohan. C'est donc tout naturellement Link qui "mène la danse" si je puis dire :P

Teen_Gohan_757

Ceci n'est pas une suite.



Chapitre 14 : Rébellion contre Ganondorf




Dans une grande salle pleine de vitraux rouge, un homme massif jouait quelques notes sur un imposant orgue qui faisait quasiment la moitié de la largueur de la pièce. Cette dernière avait, en ses quatre coins, une statue en pierre ressemblant à une gargouille, rajoutant de l'inquiétant à l'atmosphère déjà angoissante de la pièce. La musique joué par l'imposant personnage n'était pas là pour adoucir l'ambiance mais bien le contraire. Cependant, l'occupant de la pièce appréciait fortement cet air lugubre.

Soudainement, une Gérudo se présenta à l'entrée, hésita un moment à déranger le musicien puis finit par s'avancer jusqu'à lui. Une fois au pieds des quelques marches menant à l'immense orgue, la femme du désert s'arrêta.

« Sei-Seigneur Ganondorf, excusez-moi de vous déranger mais on m'a informé qu'une armée composée de Gorons, de Zoras et des Gérudos rebelles se dirigeait par ici dans la ferme intention de vous combattre. » fit la Gérudo après s'être agenouillée.

Le Seigneur des Ténèbres s'arrêta alors de jouer de l'orgue puis commença à ricaner d'un air assez diabolique, ce qui n'était pas pour rassurer la Gérudo derrière lui.

« Bien...les traîtresses se sont alliés aux deux peuples qui refuse donc mon autorité...je vais pouvoir tous les abattre d'un seul coup.. » fit Ganondorf.

Le Gérudo maléfique se leva alors puis descendit les quelques marches et arriva à la hauteur de la Gérudo venue lui apporter la nouvelle.

Ganondorf serra le poing puis le leva à hauteur de son menton de fait qu'on puisse voir le dessus de son poing.  Ce dernier s'enflamma d'une aura noire et une symbole d'une Triforce à triangle rouge sang commencèrent à s'illuminer fortement.

« Forces des Ténèbres, débarrassez moi de ces moucherons refusant mon autorité !! » cria Ganondorf d'une voix rauque.


Au moment, au pied du Château du Seigneur des Ténèbres, l'armée ainsi formé par les différents peuples d'Hyrule s'arrêta net en voyant que des multiples silhouettes en forme de flamme noires apparurent sur le chemin menant à l'entrée du château. Les formes étranges se transformèrent pour la plupart en squelette armée d'une épée et d'un bouclier. Certains avaient même une protection de cuir sur eux.

La surprise passée, les adversaires de Ganondorf se remirent en marche et finit même par se ruer vers l'armée des Ténèbres invoqué par le Gérudo maléfique pour ainsi appliquer le plan et attirer le plus d'ennemi vers eux pour ainsi laisser le passage libre à Gohan et Link.

Ces deux derniers se dirigèrent alors vers la grande porte du château, laissant leurs compagnons se battre contre les soldats de Ganondorf. Cela ennuyait quelque peu Gohan d'ainsi laisser ses alliés combattre de tel monstre mais il savait bien qu'il n'avait pas le choix et qu'il devait accompagner Link pour vaincre Ganondorf.

Leur progression fut stoppé par deux squelettes de bien deux mètres qui étaient bien plus massifs que le reste des soldats. Cependant cela n'arrêta pas les deux garçons. Gohan lança une boule d'énergie qui fit exploser l'un des squelettes et Link chargea son épée puis fendit l'air pour qu'une fine ligne d'aura alla droit sur l'autre squelette qui en fut coupé en deux à son contact.

Le passage ainsi libéré, Gohan et Link purent entrer dans le château. A l'intérieur, la pièce principale était énorme. Beaucoup de portrait de Ganondorf  ou des statues de lui-même ainsi que des gargouilles. Le sol était dallé avec des pierres de couleur beige et les murs ressemblait assez à ceux du Colosse du Désert.  De l'entrée jusqu'au bout de la pièce, il y avait un long tapis rouge aux bords dorés qui se scindait en deux pour remonter  dans deux escaliers semblant donner accès à une autre pièce tout à fond.

On pouvait aussi entendre une symphonie lugubre joué à l'orgue qui résonnait dans toute la pièce, ce qui donnait une ambiance particulièrement peu accueillante.

Le plus inquiétant était un étrange personnage au milieu de la pièce.  On ne voyait rien de son visage ou de son corps, seule sa lourde armure noire et son imposante épée noire aux contours argenté posé, pointe vers le bas, au sol. 

Quand Gohan et Link arrivèrent, le chevalier en armure ne bougea pas d'un pouce comme si il gardait l'accès aux escaliers et ne bougeant pour rien d'autre.


Cependant, ce ne fut pas le soucis immédiat des deux jeunes combattants car soudainement un des squelettes de l'entrée surgit de l'extérieur pour se lancer sur eux.

« Mais je croyais l'avoir tué celui-là ! » cria Link tout en évitant le premier coup de son adversaire.
« Je pensais aussi mais apparemment, tu l'a raté ! » répliqua Gohan qui s'était lui aussi écarté.

Link illumina alors son épée et lança à nouveau une ligne d'aura vers le squelette qui se dirigeait vers Gohan. Une fois encore, le guerrier en os en fut découpé en deux et s'écroula par terre.

Mais à la grande surprise de Gohan et Link, leur adversaire se recomposa et reprit vie comme si de rien n'était.

« Je comprends pas ! Ca devrait le tuer ! » pesta Link.

Le Kokiri se souvint alors que celui que Gohan avait combattu semblait être vraiment mort et se tourna alors vers son ami.

« Gohan ! T'a réussi à tuer l'autre toi, réessaye avec celui-là ! » cria Link avant de se protéger d'un coup du soldat-squelette.

Puis soudainement, ce dernier explosa et Link eut un léger mouvement de recul du au choc de la déflagration. Peu après, Link abaissa son bouclier et vit que son adversaire était réduit en morceau et ne semblait plus se reconstituer.

« Bien joué mais t'aurais pu attendre que je me dégage tout de même ! » fit Link d'un faussement outré.
« Désolé mais comme j'avais vu que tu te protégeait avec ton bouclier, je me suis dit que t'aurais rien ! » s'excusa Gohan tout sourire, avec sa main droite se grattant  l'arrière de sa tête.

Link sourit aussi en retour puis tourna son attention vers le garde en armure au milieu de la pièce. Il enjoignît Gohan de le suivre et les deux jeunes combattants se dirigèrent vers cette inquiétante sentinelle.

Mais c'est alors que quelqu'un d'autre arriva par la grande porte d'entrée et interpella Gohan et Link.

« Les gamins ! Perdez pas votre énergie avec ce garde, je m'en occupe ! » cria-t-elle.

Gohan et Link se retournèrent d'un air surpris et virent alors que c'était Nabooru qui les avaient interpellés.

« Mais qu'est-ce que tu fais ici ? » se demanda Gohan.
« La bataille à l'extérieur se passe bien, ces tas d'os ne sont pas de taille contre nous alors je me suis dit que j'allais venir vous prêter main forte ! » répondit Nabooru.
« Tant mieux, on va pouvoir se concentrer sur Ganondorf, moi et Gohan » fit Link pour une fois pas mécontent de voir la Gérudo.

Les trois combattants s'approchèrent alors du garde imposant puis Nabooru sortit deux grand cimeterres accroché dans son dos. Sans un mot elle fonça sur la sentinelle pour lui donner un puissant coup au niveau de la tête. Comme prévu le garde para le coup avec sa lourde épée. Gohan et Link comprirent de suite que c'était là leur chance de passer tant que le chevalier à l'armure noire était occupé avec Nabooru.

Les deux jeunes garçons empruntèrent l'escalier du fond de la salle pour accéder à la pièce au sommet. Ils retrouvèrent alors devant une grande porte en pierre assez massive. Elle était bordé d'or avec en son centre un genre de soleil noir projetant ses rayons sur les bords dorés.

« Gohan, t'es prêt à mettre une raclée à ce sale type ?! » demanda Link d'un air confiant.
« Avec toi, je suis toujours prêt ! » s'exclama Gohan dans un aveu d'amitié pour son jeune compagnon d'arme.
« C'est vrai que j'aurais pas envie de combattre avec quelque d'autre que toi ! » répliqua Link d'un grand sourire.

Gohan lui sourit en retour et les deux garçons poussèrent la grande porte qui les séparaient de leur ultime adversaire.


Ils entrèrent alors dans une grande salle avec un imposant orgue au fond de la pièce. Celui qui en jouait était sans nul doute Ganondorf, le maître des lieux.

Soudainement, l'homme à la chevelure de feu s'arrêta de jouer quand il vit que les trois triangles composant le symbole de la Triforce Noire sur sa main droite se mirent à s'illuminer d'une étrange lumière noire. Cela créa un silence dans la pièce qui était quelque peu angoissant. Gohan et Link avaient déjà sorti épée et bouclier et était en position de combat quand le Gérudo se leva et se retourna pour voir ce qui provoquait cette lueur.
Quand il fut retourné il n'eut son attention attiré que par l'épée de Link qui rayonnait d'une lumière aussi intense qu'un rayon de soleil ainsi que par son bouclier où une sorte de tourbillon ténébreux tournait lentement sur lui-même comme attendant son heure.

Rapidement, Ganondorf se rappela l'ancienne légende Gérudo parlant du Bouclier des Ténèbres capable d'attirer à lui toute lumière y compris celle de la puissante Triforce. Tout comme Nabooru avant lui, il n'aurait jamais cru à ce conte ancestrale si il n'avait pas devant lui ce fameux Bouclier des Ténèbres ainsi qu'une réaction de la Triforce qu'il avait sur le dessus de la main.

Cependant, cela n'affecta que peu le Seigneur des lieux, il afficha même un sourire narquois et plein de confiance.

« Alors comme ça ce fameux bouclier existe vraiment.. » fit-il avant de ricaner.
« C'est intéressant...par contre je n'aurais jamais cru que le Héros du Temps serait un mioche de la forêt, c'est vraiment ridicule ! » continua-t-il d'un air toujours moqueur et suffisant.
« Le mioche il va te mettre une raclée ! » cria Link vexé d'avoir été insulter de la sorte.
« Ho ho, c'est qu'il a du cran le petit ! Mais ca, ca m'étonne pas, je l'ai vu dès notre première rencontre, ton air insolant et rebelle n'était pas quelque chose que j'ai souvent vu en ma présence. » répondit Ganondorf assez amusé.
« Mais assez bavardé, je ne vais pas vous laisser le temps d'utiliser cette relique de l'Ancien Temps contre moi ! » rajouta-t-il.

Puis le Gérudo claqua des doigts et en un instant, l'orgue disparu ainsi que les quelques rares meubles présent. Cela surprit assez les deux jeunes garçons mais ils restèrent tout de même concentré sur l'adversaire qui commença à s'élever dans les airs.

« Waah ! Il sait voler comme mon papa ou Piccolo ! » cria Gohan assez surpris.
« Heureusement qu'on est à l'intérieur, ca nous gênera pas trop qu'il vole ! » répondit Link tout en fixant Ganondorf.

Ce dernier leva la main droite en l'air, son index pointant vers le plafond. Des lignes lumineuses commencèrent alors à converger vers son doigt pour former une boule de lumière noire avec de petit éclairs rouges qui crépitait autour. Quand la boule atteint la taille d'un ballon de foot, Ganondorf fit un mouvement de lancer avec son bras droit, ce qui projeta la boule d'énergie vers Gohan et Link.

Connaissant quelque peu les propriété du Bouclier des Ténèbres, Link le mit devant lui et Gohan alla vite se poster derrière son ami comme dans la Salle de l'Autel contre les sœurs Kotake.

« J'espère que ca va marcher comme contre les sorcières ! » fit Gohan tout de même un peu inquiet.

Link ne répondit pas, trop occuper à fixer la boule d'énergie qui arrivait sur lui. Mais une fois de plus le bouclier eut une réaction des plus surprenantes même en connaissant ses propriétés car alors que la boule d'énergie était proche d'entrer en contact avec le bouclier, il y eu une sorte de fumée noire qui sorti de ce dernier. Cette étrange fumée engloba rapidement la boule d'énergie de Ganondorf pour aussitôt revenir à l'intérieur du bouclier avec sa proie en elle.

Quand il vit cela, Ganondorf n'en cru pas ses yeux, ce bouclier avait vraiment la faculté d'aspirer toute lumière, de la plus pure à la plus noire.

« Link, Ganondorf ne fait plus rien, c'est le moment d'essayer de reprendre la Triforce ! » fit Gohan à voix basse pour ne pas que le Seigneur du Mal l'entende.
« J'veux bien mais j'fais comment ?! » répondit Link un peu perdu.
« Bah je sais pas, concentre toi sur la Triforce et on verra bien ! » répliqua Gohan toujours derrière Link.

Ce dernier décida de suivre le conseil de son ami et ferma alors les yeux pour se concentrer sur la Sainte Relique. Cependant, Ganondorf avait retrouvé ses esprits et fit apparaître d'un nouveau claquement de doigts, une longue épée dont la garde était d'un noir profond et lame d'un gris métal reluisant. Après cela il fonça sur Gohan et Link pour tenter de les tuer au corps à corps vu l'échec du combat à distance.

L'homme à la chevelure de feu visa en premier le jeune Kokiri détenteur du Bouclier des Ténèbres mais quand il abattit son épée pour trancher en deux le Héros du Temps, sa lame vint s'entrechoquer sur celle de Gohan qui s'était déplacé aussi vite qu'il pouvait pour protéger son ami.

Le bruit de l'impact surprit Link et il rouvrit les yeux quasi instantanément. Il vit alors Gohan devant lui, paré de son aura bleu électrique tentant de bloquer le puissant coup de Ganondorf.

« Gohan !! » cria Link surprit et plein d'inquiétude.
« Concentre toi pendant que l'occupe ! » répliqua Gohan toujours occupé à lutter pour contenir Ganondorf.

Link aurait alors mille et une raison de s'étonner du comportement de Gohan mais tenta de se reconcentrer sur son objectif qui était la Triforce. Bien qu'inquiet pour son compagnon, Link se recula de quelques pas puis referma les yeux et tenta de cibler la relique du Saint-Royaume.

« Me retenir, toi ? Elle est bien bonne moucheron ! N'oublie pas que je possède la Triforce en moi, gamin ! » fit alors Ganondorf.

Et en effet le symbole du pouvoir des déesses créatrices s'illumina d'une lumière noire sur la main droite du Gérudo et ce dernier appuya encore plus fort sur l'épée de Gohan. Le métis-saiyen, sentant qu'il ne pouvait plus tenir d'avantage fit un rapide mouvement de côté pour se soustraire à son adversaire. L'épée de Ganondorf alla alors se planter dans le sol, cassant au passage les dalles au sol.

De son côté, Link tentait désespérément de faire réagir son bouclier mais sans succès pour le moment. Cependant, il commençait étrangement à voir la confrontation entre Gohan et Ganondorf. Enfin il voyait plutôt une lumière d'un blanc si pur et apaisant combattre une lumière noire et effrayante et puis soudain, il vit autre chose au cœur de cette lumière noire et oppressante, comme une lumière étouffé par les ténèbres.

Après un court instant, il vit que c'était la Triforce qu'il recherchait depuis un bon moment. Link haussa les sourcils puis se concentra de toutes ses forces sur l'artefact, tentant même de l'aspirer par la pensée. C'est alors que le Bouclier des Ténèbres se mit à réagir en faisant tourbillonner de plus en plus le flux d'énergie noire contenu en lui.

On pouvait même observer comme des éclairs qui éclatait ici et là, preuve d'une activité intense.

Le fait qu'enfin le bouclier s'était mis en action, soulagea quelque peu Gohan qui était plutôt dans une assez mauvaise situation car après s'être dégagé de son adversaire,  le métis-saiyen n'avait pas laissé de répit à Ganondorf en contre-attaquant directement. Cependant, ce dernier utilisa ses pouvoirs obscurs pour former comme une cercle d'aura mauve et noire autour du cou de son jeune opposant pour ainsi l'étrangler et l'empêcher de contre-attaquer.
Ganondorf n'eut que son attention distraite par la Triforce qu'il avait à la main droite. En effet, celle-ci s'agitait d'une bien étrange manière car une espèce de fumée noire en sortit et semblait se diriger vers Link.  Le Gérudo se sentit faiblir à un tel point qu'il cessa sa poigne d'aura sur Gohan qui tomba à terre.

« Qu'est-ce... » fit Ganondorf médusé avant de tourner la tête vers le jeune Kokiri.
« Toi ?!  Espèce de.. !» cria-t-il de rage voyant que l'étrange fumée se dirigeait vers Link.

Ganondorf tendit le main gauche pour envoyer une boule d'énergie sur Link mais il se ravisa, sachant que le Bouclier des Ténèbres aspira aussi son attaque énergétique.

Soudainement, l'aspiration s'accéléra et c'est tout le corps de Ganondorf qui commença à fumer de cette étrange fumée noire.

« Haaaaa !!!! » cria alors Ganondorf se sentant dépossédé de son divin pouvoir.

Un court moment plus tard, Link rouvrit les yeux et vit le Gérudo maléfique un genou à terre, haletant et semblant quelque peu souffrir. Près de lui il vit Gohan à terre, tentant lui aussi de reprendre son souffle qui lui avait été coupé par la strangulation de Ganondorf.

Link savait qu'il avait réussi car ayant vu la lumière de la Triforce se déplacer de la lumière obscur qu'était Ganondorf à lui-même, le jeune Kokiri alla voir comment se portait son ami pendant que leur adversaire se remettait de ses émotions.

« Gohan , ca va ?! » cria Link en relevant Gohan.
« Oui..ca..va..mais t'as réussi ?! » se demanda le métis-saiyen.
« Ouaip, j'ai réussi mais on a pas fini avec lui ! » répliqua Link.
« Ca...c'est clair ! Vous êtes loin d'en avoir fini avec moi !! » cria Ganondorf assez enragé.
« J'ai pas besoin de la Triforce pour vous écraser bandes de misérables cloportes ! » rajouta-t-il en se relevant.

Le Seigneur du Mal fit alors un geste du bras très ample allant de bas en haut, ce qui provoqua un fort courant d'air mauve foncé qui repoussa au fond de la pièce les deux jeunes garçons, surprit.

Quand ils chutèrent lourdement au sol, Link lâcha son bouclier et Ganondorf en profita pour faire envoler ce dernier dans un autre coin de la pièce.

« Sans ce maudit bouclier, plus de mauvaises surprises, je vais pouvoir vous exterminer tranquillement !! » cria Ganondorf.

Gohan et Link se relevèrent tant bien que mal et se remirent en position de combat.

« Gohan, c'est toi qui va devoir me protéger maintenant, t'es le seul qui a encore un bouclier ! » fit Link d'un air grave.
« Compte sur moi ! » répondit Gohan sur de lui.

Les deux garçons foncèrent alors sur Ganondorf, Gohan envoyant une boule d'énergie et Link une fine ligne d'aura tranchante, ce que leur adversaire évita avec facilité et arriva même à parer le coup d'épée de Link. Le Gérudo contre attaqua en donnant un coup de genou dans le ventre du Kokiri qui en tomba à terre. Gohan tenta alors sa chance mais son coup d'épée fut tout aussi facilement paré.

Cependant, le Seigneur des Ténèbres ne tenta pas le coup de genou vu que Gohan était lui équipé d'un bouclier.

Mais alors que Ganondorf allait porter un nouveau coup à Gohan, il ressentit comme une brûlure à la joue droite.  Il s'arrêta dans son offensive et passa sa main sur sa joue. Après cela, il regarda sa main et y vit du sang, quelque chose l'avait manifestement coupé

Ganondorf regarda sur sa droite et vit que Link avait récupéré plus vite qu'il ne l'aurait pensé.

« Sales gosses ! Vous commencez à m'énerver !! » éructa Ganondorf.

Le Gérudo se mit alors flotter dans les airs puis à se mettre en boule et à contracter tous ses muscles. Après un court instant, Ganondorf disparu dans un boule de lumière noire aux éclairs rouges. Cette dernière grossissait de plus en plus jusqu'à atteindre le double de la taille du Seigneur des Ténèbres.

Sentant la menace, Gohan s'était placé devant Link en plaçant son bouclier devant lui tout en déployant son aura bleu électrique en prévision du choc. Le Kokiri aurait bien voulu aller chercher le Bouclier des Ténèbres mais Gohan lui répondit qu'il n'aurait sûrement pas le temps et qu'il ne ferait que se faire tuer.

Malgré son envie d'essayer tout de même, Link ne bougea pas, faisant confiance à son jeune ami.

Soudainement, Ganondorf se déplia et s'étendit de tout son corps pour relâcher l'énergie noire qu'il avait accumulé, le tout dans un puissant cri de rage d'être ainsi mis en difficultés par deux enfants.


La déflagration souffla tout ce qui se trouva aux alentours y compris Gohan et Link, qui, pour le moment tenait bon, l'aura et le bouclier de Gohan les protégeant. Cependant après un moment, Gohan ne put tenir plus longuement et il s'envola loin derrière.  Link fut soufflé aussi vite une fois la protection de son ami disparue.

Le château en lui-même ne tint pas très longtemps non plus et commençait à s'effondrer de partout tandis que Ganondorf était toujours dans une rage folle.  Sentant l'effondrement arriver, Nabooru, qui voulu prêter assistance à Gohan et Link après sa victoire contre le chevalier noir, se ravisa et quitta la grande salle pour rejoindre l'extérieur qui semblait bien plus sûr.

La demeure de Ganondorf finit par s'effondrer sur elle-même dans un grand fracas de pierre et de fumée brune.

Peu après le silence revint et seule quelques pierres retombant au sol se firent encore entendre. Il n'y avait maintenant plus qu'un amas de pierre caché par le fumée brune encore largement présente à la place de l'immense château qui se trouvait là quelque minutes auparavant.

Nabooru, qui avait réussi à sortir in extremis, regardait les ruines fumantes du château avec effroi et inquiétude ne sachant pas si Gohan, Link ou même Ganondorf était encore en vie après ce cataclysme ayant frappé la place forte.

Kapurikōn no Jeff

De l'action comme je l'aime. Ganondorf va t-il se transformer?

Teen_Gohan_757

Oui je me doutais bien que l'action allait te plaire ;D 

Pour la suite, suspens insoutenable  :ha:  :genre:

Kapurikōn no Jeff

La suite.  :ha:

Si tu finis pas, tu me raconte la suite au Japon.^^

Teen_Gohan_757

Oh mais j'ai déjà tout écrit donc oui t'auras la fin ;D   (et avant le Japon c'est sur :P )

Mais désolé pour le retard, je suis sur une nouvelle fic et j'en oublie de poster la suite de celle-ci xD

La suite demain, promis  ^u^

Teen_Gohan_757

Juste à temps  ^u^



Chapitre 15 : L'Ultime Combat .




Un silence de mort s'était abattu sur le pourtant actif champ de bataille où l'Armée Unifiée des Peuples d'Hyrule avait vaincu les Forces des Ténèbres de Ganondorf. Cette victoire difficile avait donné lieu à des scènes de joies malgré les lourdes pertes car maintenant Ganondorf était seul. Cependant, l'explosion du château par ce dernier avait pétrifié tous combattants encore en vie et avaient maintenant les yeux rivés sur les ruines fumantes se posant les même questions que la Gérudo rebelle.

Mais alors que cette dernière voulu aller porter secours à ses deux jeunes alliés, elle vit comme une silhouette qui se dessinait à travers la fumée qui commençait à disparaître. A son grand malheur ce ne fut pas une silhouette qu'elle aurait voulu voir car c'était celle du Seigneur des Ténèbres qui était toujours au même endroit. Il avait cependant un genou à terre et semblait vraiment affaibli comme éreinté par ce coup de colère.

L'occasion étant trop belle, Nabooru ressortit ses deux cimeterres et fonça vers Ganondorf pour l'achever. Les combattants derrières elles la suivirent de près comprenant vite l'opportunité qui leurs étaient offertes.

C'était malheureusement sans compter sur l'extraordinaire ressource de Ganondorf qui, en tendant la main vers ses assaillants créa un gigantesque mur de feu empêchant ainsi Nabooru et les autres de pouvoir passer à l'attaque.

Au même moment, alors que Ganondorf était occupé à récupérer puis à se protéger de Nabooru et des autres combattants,  Gohan émergea des ruines du château. Malgré la protection qu'il eu grâce à son bouclier, il était loin de sortir indemne de cette furieuse attaque de Ganondorf car sa jambe droite avait fortement touchée, sa tenue de combat à cet endroit là n'était plus qu'un lambeau de tissu et une blessure au niveau de sa rotule saignait assez abondamment.

Peu préoccupé par sa propre condition, Gohan s'inquiéta plutôt de celle de Link qui, n'ayant plus de bouclier, n'avait pas eu la protection que le métis-saiyen avait pu avoir.  Ce dernier regarda à gauche puis à droite mais ne vit rien. Il se releva alors avec beaucoup de peine, s'aidant de son épée pour se relever. Il aperçut finalement le corps inanimé et presque enseveli de Link.

De plus en plus inquiet, Gohan se dirigea vers lui aussi vite qu'il le pouvait avec sa jambe blessée. Arrivé à hauteur du Kokiri, le fils de Goku commença à déblayer les morceaux de pierres  avec une inquiétude toujours grandissante.  Gohan fut loin d'être rassuré quand il eut fini de dégager son ami et qu'il vit l'état de ce dernier.

Le haut de sa tenue avait été à moitié désintégrée et laissant visible la moitié de son torse qui était parcouru de brûlures et d'ecchymoses ainsi qu'une blessure sanguinolente au bras droit. Le bas avait été plus épargné avec seulement quelques déchirures ici et là.  Cependant ses jambes était parcourues de blessures qui saignait aussi mais dans une moindre mesure.

Gohan releva alors quelque peu Link en mettant sa main derrière la tête du Kokiri et le secoua un peu au torse avec son autre main.

« Link, faut que tu te réveille ! Je...je pourrai pas vaincre Ganondorf tout seul ! » fit-il la larme à l'œil.

Link commença alors à se réveiller péniblement, à croire que les suppliques de son ami l'avait tiré de son inconscience. Mais à peine était il réveillé que Gohan eut son attention attiré ailleurs. Il regarda sur sa droite et vit que Ganondorf se dirigeait vers eux.

« Link, réveille toi vite, Ganondorf vient vers nous ! Il a pas l'air bien lui aussi alors je vais le retenir pendant que tu te réveille mais j'aurais vite besoin de ton aide ! » cria Gohan en reposant la tête de Link à terre.

Puis le métis-saiyen sorti son épée de son fourreau et se dirigea vers Ganondorf. Sa jambe blessé l'empêchait de marcher vite mais vu la vitesse de son adversaire, ce n'était pas vraiment un problème.

« Non...Gohan...n'y va pas... » fit avec peine Link.

Cependant, c'était trop tard, Gohan était déjà parti. Ne voulant pas laisser seul son ami, Link voulut aller l'aider mais se dit assez vite que même à deux, vu leur état, ils n'allaient arriver à rien. C'est alors que le Kokiri eu une illumination, une idée venait de lui traverser l'esprit. Link tenta alors de se relever avec tout ce qui lui restait de force et de volonté et finit par se retrouver debout, les jambes tremblantes et le bras droit presque inerte. 

Pendant qu'il se relevait, Link n'avait pas oublié de prendre son épée qui était à terre près de lui.  Voyant que Gohan était presque au niveau de Ganondorf, le jeune ami du métis-saiyen serra avec fermeté son épée et la brandis en l'air, pointe vers le haut avec sa seule main encore valide.

« Triforce sacrée, prête moi ton pouvoir pour libérer Hyrule de Ganondorf !! » cria Link qui avait déjà fait luire son épée de son aura caractéristique.

Ganondorf et Gohan arrêtèrent leur marche vers l'affrontement et se mirent tous les deux à regarder Link qui, à leur surprise et malgré ses multiples blessures, se tenait debout, l'Épée de Légende brandie vers le ciel.

Puis soudainement,  une petite explosion se produit non loin du Kokiri et une lumière dorée intense jaillit du cratère et tous virent la Sainte Relique sortir du Bouclier des Ténèbres et s'élever dans les cieux. La Triforce se stabilisa puis des rayons lumineux en sortirent pour rejoindre l'Épée de Légende qui se mit à puissamment s'illuminer à leur contact.

Comprenant ce que Link voulait faire, Ganondorf activa une sorte bouclier d'aura qui avait une forme de rubis, sachant que vu son état de fatigue, il ne pourra pas éviter l'attaque.

« Gohan !!! Écarte toi !! » cria Link tout en fendant l'air avec son épée surchargé d'énergie par le pouvoir de la Triforce.

Une gigantesque lame d'aura sorti alors de l'épée de Link et se dirigea droit vers Ganondorf. De son côté, Gohan se jeta sur sa droite pour sortir de la trajectoire de la toute puissante attaque de son ami.

Cette dernière arriva en un instant sur Ganondorf et le traversa tout aussi rapidement. Il y eu un moment de silence où rien ne se passa et où Gohan et Link avaient le regard rivé sur Ganondorf, se demandant si cette ultime attaque avait fonctionné ou pas.

Les deux garçons eurent vite leurs réponse car le bouclier de Ganondorf commença à se fissurer de plus en plus en plus et finit même par éclater en mille morceaux, découvrant ainsi leur adversaire l'air médusé, immobile et surtout affublé d'une longue ligne de lumière qui le coupait en deux verticalement.  Rapidement après, cette lumière commença à partir d'un côté et de l'autre du corps de Ganondorf, le désintégrant au passage. Ainsi, lentement mais sûrement, le Seigneur des Ténèbres disparu de la surface du monde et ne laissa plus une seule trace de lui après que la lumière l'ai complètement consumé.

Le mur de feu qu'avait crée Ganondorf disparu aussitôt que ce dernier disparu et Nabooru put alors enfin porter secours à Gohan et Link. D'ailleurs, concernant le Kokiri, il s'effondra une fois certain que son adversaire fut totalement vaincu.

« Va voir plutôt Link, il est beaucoup plus blessé que moi ! » cria Gohan à Nabooru quand elle arriva au milieu des ruines du château.

La femme du désert se dirigea alors directement vers Link et vit en effet qu'il était dans un très mauvais état. Elle s'accroupit alors, prit délicatement le jeune Héros du Temps dans ses bras puis se tourna vers Gohan qu'elle voyait marcher en boitant, s'aidant de son épée comme d'une béquille.

« Ca ira, gamin ? »  demanda Nabooru.
« Oui...ca ira...par contre, quand Link va savoir qu'il a été dans les bras d'une Gérudo, il va pas être content ! » répondit Gohan avec humour.
« Ha ! Ben si ca peut le consoler, je suis assez gênée d'avoir à porter un gamin dans mes bras, c'est pas pour moi ces trucs là ! Mais bon, je crois qu'il a bien mérité que je fasse cet effort là ! » répondit Nabooru amusé par le trait d'humour.   

Quand la Gérudo et métis-saiyen revinrent près des autres combattant survivants, ceux qui connaissaient le jeune Kokiri comme Darunia et Impa furent pris d'effroi par l'état déplorable de Link.

« Il faut au plus vite, ramener ce gamin au Village Cocorico ! Je pourrais le soigner là bas ! » cria Impa d'une voix inquiète.
« Un cheval rapide et vite ! » cria à son tour Nabooru à l'une des Gérudos près d'elle.

Une monture fut alors vite apportée à Impa qui grimpa dessus rapidement. Nabooru lui tendit alors Link encore inconscient. La Sheikah plaça le Kokiri devant elle, assis sur le cheval et la tête posée que contre le crinière.  La position n'était certes pas de meilleures pour un blessé mais il fallait faire avec pour arriver au plus vite au Village Cocorico.

Nabooru ordonna aussi d'amener un cheval pour Gohan, car même si il n'était pas aussi blessé que Link, sa blessure à la jambe était des plus inquiétantes. La Gérudo aida Gohan à monter sur l'équidé puis monta elle-même pour se placer derrière le métis-saiyen. Ce dernier fut étonné que cela soit elle qui le conduise jusqu'à Cocorico mais avant qu'il ne puisse dire un mot, Nabooru fit cavaler leur monture pour ainsi rejoindre Impa et Link.

Quant à l'armée vainqueur, elle  quitta le champ de bataille puis se disloqua une fois dans la Plaine d'Hyrule après avoir convenu d'un nouveau sommet pour la paix et ainsi restaurer la Famille Royale comme légitime dirigeant du Royaume.

Chaque peuple rentra dans son domaine, laissant les ruines du château de Ganondorf à l'abandon.Le temps de la reconstruction viendra plus tard.


Au Village Cocorico, les habitants étaient en émoi et pour la plupart sorti de chez eux, l'explosion du château de Ganondorf les avaient fort intrigués. De plus, le passage en trompe d'Impa transportant un jeune garçon en bien mauvais aiguisait la curiosité des villageois qui n'était pas au bout de leur surprise en voyant arriver tout aussi rapidement, une Gérudo, elle aussi accompagné d'un jeune garçon qui semblait endormi.

Son arrivée bruyante créa quelque réactions de panique et de peur, sachant que les femmes du désert obéissaient au vil Ganondorf.

Cependant, Nabooru ne fit pas attention aux villageois mais tentait plutôt de repérer la maison d'Impa car Gohan s'étant endormi sur le chemin, terrassé par la fatigue, elle ne put lui demander. Après avoir bien scruter les environs, la Gérudo finit par repérer le cheval qu'avait pris Impa qui était sommairement attaché à la barrière d'une maison.  Nabooru s'y dirigea alors et quand elle fut arrivée devant la maison, elle descendit de cheval puis prit Gohan dans ses bras non sans râler quelque peu.

« Moi qui suis devenu Leader des Gérudos, je suis réduit à ne faire que porter des gosses inconscient ou endormi, tsss ! » fit elle en marchant vers la porte de la maison.

Porte qu'elle tapa du pied pour l'ouvrir et rentrer ainsi dans la maison. Ce bruit alerta Impa qui sortit  vite de la chambre où elle était pour voir qui était responsable de ce vacarme.

« Ce n'est que moi, j'apporte l'autre gamin, je me suis dit qu'il avait aussi besoin de soins mais voilà qu'il s'est endormi sur le chemin ! » pesta Nabooru.
« Dépose-le dans le divan et fais lui boire la potion sur la table, ca devrait le soigner. » répondit Impa d'un ton un peu sec avant de retourner dans la chambre d'où elle était sortie.

La Gérudo s'exécuta sans un mot et posa Gohan dans le divan puis tenta de faire boire au jeune garçon, la potion de soin préparé par Impa. Quand cela fut fait, la réaction fut immédiate car la blessure de Gohan disparu en un instant.

« C'est pratique cette potion, bien plus efficace que notre médecine... » constata Nabooru avec étonnement.

Voyant que Gohan était maintenant hors de danger, la Gérudo quitta la maison sans un bruit et repartit aussi vite qu'elle était venue.


Quelques heures plus tard, à la tombée de la nuit, Gohan ouvrit doucement les yeux pour découvrir qu'il était couché dans une maison qu'il ne reconnu pas tout de suite. Il vit surtout les différentes lampes qui illuminait la pièce. Le métis-saiyen se redressa alors, se gratta la tête puis regarda autour de lui et finit par reconnaître l'endroit, il était bien chez Impa au Village Cocorico. Après cela, il regarda sa jambe qui ne lui faisait étrangement plus mal et vit que sa blessure avait totalement disparue.

Il se leva alors d'un seul bond et se dirigea vers la seule chambre qu'il vit pour prendre des nouvelles de son ami.

Dans la chambre, Link était déjà réveillé et redressé sur son lit. Il avait les bras levés pour poser ses deux mains derrière sa tête et ainsi amortir la dureté du mur sur lequel sa tête était posé. Il portait toujours sa tunique déchiré à moitié où il avait encore du sang séché sur les bords inférieurs mais son torse ne présentait plus aucune blessure ni brûlures.

Le Kokiri aurait bien voulu sortir de ce lit et voir comment allait Gohan mais Impa lui avait interdit de quitter son lit avant qu'il soit complètement remis, ses blessures ayant été assez sévère.

Cependant, son visage s'illumina de joie quand il vit rentrer son jeune ami qui semblait lui aussi remit des ses blessures.

« Gohan !! T'a l'air en pleine forme dis donc !! » cria-t-il dans un large sourire.
« Et toi t'as encore l'air d'avoir été obligé à rester au lit ! » répondit Gohan avec humour.
« Rooh, arrête, c'est pas drôle, j'en ai marre de toujours être bloqué dans un lit après un bataille ! » répliqua Link faussement offusqué.

Après cette petite joute humoristique,  Gohan s'approcha du lit de Link comme pour s'assurer que son ami était bien rétabli.

« En tout cas, je suis content que tu sois guéri parce que tout à l'heure t'était vraiment en mauvais état ! » fit Gohan soulagé.
« Ouais c'est vrai que j'étais vraiment pas bien, il était vraiment fort ce Ganondorf... » répondit Link.
« Oui, j'ai essayé de nous protéger avec mon bouclier et mon aura mais son explosion était vraiment trop forte, je suis désolé que tu ai été autant blessé à cause de ça. » avoua Gohan un peu déçu.
« Arrête t'a été super courageux, tu m'as vraiment épaté ! Tu m'a sauvé la vie à un moment et t'était même prêt à encore te battre contre Ganondorf après l'explosion donc t'a pas à t'excuser ! » répliqua Link pas peu fier de la conduite de son ami pendant cet intense combat.
« Merci...mais.. » commença Gohan avant de s'interrompre en entendant la porte de la chambre s'ouvrir.
« Ah vous voilà tous les deux, je vois que c'est la grande forme, on vous entends parler jusque dehors ! » fit Impa en entrant dans la pièce.

Les deux garçons firent un large sourire un peu gêné d'être aussi bruyant puis, fidèle à elle-même, Impa alla droit au but en auscultant quelque peu les deux garçons pour voir si tout était en ordre.

« La potion a bien fait son effet à ce que je vois, c'est parfait, tu va pouvoir sortir de ce lit » fit Impa.
« Génial ! » cria Link en sautant du lit pour se remettre sur ses deux pieds.

Le Kokiri prit alors ses bottines qui était au pieds du lit puis commença à les enfiler.

« Dis Gohan, vu que le vendeur de masques et sûrement reparti, pourquoi tu viendrais pas avec moi au Ranch Lon Lon en attendant son retour ? » demanda Link avec un grand sourire.
« Oh j'avais oublié ce vendeur mais bien sur que je veux venir avec toi, je vais pas rester ici tout seul ! » répondit Gohan.
« Super et je t'avouerai que je suis content qu'il soit parti comme ça tu peux encore rester un peu ! » répliqua Link qui avait finit d'enfiler ses bottines.
« Mais t'es sur que tu veux pas rester seul avec ton amoureuse ? » se moqua quelque peu Gohan.
« Recommence pas toi aussi non je vais te  trancher en deux comme Ganondorf ! » répondit Link en attrapant Gohan par le cou et en lui frictionnant la tête par vengeance.
« T'oserais pas faire ca à ton ami tout de même ! » fit Gohan qui tentait de s'extirper de l'emprise de Link.

Cela dit,  les deux garçons sortirent de la chambre et se dirigèrent vers la sortie de la maison, prenant congé d'Impa. Ils la remercièrent pour les soins prodigués ainsi que pour tout le reste. Impa les remercia en retour pour avoir libérer Hyrule du joug maléfique de Ganondorf et ainsi restaurer la paix dans le Royaume.
Gohan et Link reprirent Epona qu'ils avaient laissé là avant d'aller au Château de Ganondorf et galopèrent vers le Ranch Lon Lon en sortant du village puis traversa encore une fois la Plaine d'Hyrule.

« J'espère que Malon, elle sait coudre des vêtements parce que ta tunique est vraiment en mauvaise état ! » cria Gohan en chemin.
« Oui c'est vrai qu'elle ressemble plus à rien ! Mais au pire j'irai à la Place du Marché, je suis sur qu'il doit y avoir de quoi me refaire une tunique toute neuve ! » répondit en regardant sa tunique déchirée.
« Et j'espère aussi qu'on arrive pas trop tard au Ranch parce que je sais que la nuit, c'est fermé ! » fit Gohan.
« Je crois qu'on arrivera juste à temps ! » répondit Link qui fit tout de même accélérer Epona pour être sur.

Après une demi-heure de galop, les deux garçons arrivèrent aux portes du Ranch Lon Lon et par chance, c'était encore ouvert, Gohan et Link y rentrèrent alors, comptant bien trouver ici, un foyer qui les accueillera.

Une fois rentré dans la propriété, Gohan et Link se dirigèrent vers la maison où logeait Talon et Malon. Une lueur visible à travers l'une des fenêtres montrait qu'il y avait quelqu'un alors quand les deux garçons arrivèrent près de la porte, ils descendirent de cheval,  Gohan attacha ce dernier à une barre de fer enfoncé dans le mur de la maison puis rejoignit Link qui toqua déjà à la porte.

A l'intérieur, Talon s'activait à alimenter le feu de la cheminée pour que la maison reste bien chaude en ces froides nuits quand il entendit toquer à la porte. Sachant que cela ne pouvait être Malon, le propriétaire du Ranch fut bien curieux de savoir qui pouvait venir à cette heure-ci.

Talon alla donc à la porte, poussa quelque peu le rideau devant la fenêtre et fut surpris d'y voir Gohan et Link. Talon remit le rideau en place puis ouvrit aussi vite la porte.

« Ca alors ! Je m'attendais pas à vous revoir de sitôt ! » s'exclama-t-il d'un ton ravi.

Il ouvrit alors complètement la porte et se mit sur le côté comme pour laisser entrer les deux garçons.

« Mais entrez donc, restez pas dehors, vous allez avoir froid ! » rajouta Talon d'un air enjoué.
« Merci ! » fit Gohan toujours très poli.
« Alors, quelles nouvelles ? Comment se fait-il que vos vêtements soient en si mauvais état ? Vous étiez dans l'explosion du château ou quoi ?! » s'étonna Talon en voyant les deux garçons.
« Hé hé un peu oui ! » répondit Link en souriant largement.
« Allez, venez devant le feu, je suis sur que vous devez avoir faim et ainsi on pourra attendre le retour de Malon pour que vous nous racontiez encore vos exploits ! » fit Talon en allant s'asseoir à la grande table de la pièce de vie.
« C'est vrai que je meure de faim moi ! » s'exclama Link en se ruant vers la table.
« J'ai bien faim aussi moi. » fit Gohan bien plus posé et s'installant tranquillement sur la chaise resté libre.

Talon se dirigea alors vers l'établi qui servait de cuisine et prépara vite de quoi sustenter ses deux invités affamés. Une fois cela fait, il prit les deux bols et les posa sur la table.

« Voilà, des bonnes céréales dans du Lait Lon Lon, ca vous rassasiera sûrement ! » fit Talon.
« Merci beaucoup ! » s'exclama Gohan avant de commencer à dévorer le contenu de son bol. 
Link comme à son habitude, ne dit rien et se contenta tout simplement d'engloutir les céréales et de boire à grandes gorgées le lait qui restait dans le bol.

A peine avaient-ils terminé leur repas que Malon rentra soudainement. Elle déposa son long manteau au porte-manteau à côté de la porte sans remarquer la présence de Gohan et Link.

« Papa, je suis ren... » s'interrompit-elle quand elle remarqua enfin la présence des deux garçons.
« Malon, regarde quels invités surprises nous avons ! » fit Talon.

La jeune fille ne répondit pas et courra vers Link pour s'arrêter devant lui.

« Mais, qu'est qui est arrivé à tes vêtements, ils sont tout déchirés ?! » cria-t-elle d'une voix inquiète.
« Bah..heu...je me suis battu avec Gohan contre Ganondorf... » répondit Link un peu gêné.
« C'est vrai ?!  Faut que tu me raconte ça ! Mais d'abord, faut que tu change de vêtements ! » répondit Malon étonné par la réponse de Link tout en restant très terre-à-terre.
« Mais...j'en ai pas d'autres... » répliqua Link toujours un peu gêné.
« Justement, après que tu sois parti, je t'en ai cousu car je savais bien que t'avais pas d'autre vêtements ! » fit Malon d'un air enjoué.

La fille de Talon passa alors derrière Link pour revenir de l'autre côté puis pris le bras du Kokiri comme pour l'emmener quelque part.

« Allez viens, je vais te montrer ce que j'ai fait pour toi ! » fit Malon.
« Mais... » put seulement dire Link avant d'être entraîné par Malon vers l'escalier montant à l'étage.

Le Kokiri se laissa emporter, ne sachant pas trop ce que lui réservait Malon, le tout sous les rires de Gohan qui trouvait la scène fort amusante.

« C'pas drôle Gohan ! J'voudrais bien t'y voir moi ! » cria Link de l'escalier en voyant son ami s'esclaffer.

Bien sur cette réflexion ne calma pas le rire du métis-saiyen, loin de là.  Après cela, Link et Malon rentrèrent dans l'unique chambre de la maisonnée et Malon laissa Link un instant pour se diriger vers la grande armoire de la pièce. Elle s'accroupit, ouvrit le tiroir situé en bas, y prit quelque chose, referma le tiroir puis revint vers Link. Malon posa alors une petite caissette en bois sur le lit à côté du Kokiri et l'ouvrit aussitôt pour déplier les vêtements qui s'y trouvait, sur le lit.

Link fut étonné de voir que les vêtements cousus par Malon était quasiment identique à ceux qu'ils portaient. Juste le col n'était plus en 'V' mais arrondi avec un minuscule 'V' dans le bas-milieu. Les coutures était aussi plus apparentes.

« Alors qu'est-ce que t'en penses ? » demanda un peu fébrilement Malon qui avait hâte d'avoir l'avis de Link.
« T'a refait quasiment ma tunique Kokiri, c'est chouette !! » s'exclama Link, ravi de ce cadeau.
« Tu m'avais bien dit que tu tenais à ce qu'il te restait de la Forêt Kokiri alors je me suis dit que refaire une seconde tunique pourrait bien te plaire » expliqua Malon.
« Ah oui, ca me plaît beaucoup, merci ! » fit Link d'un large sourire.
« Je suis content que ca te plaise parce que ca n'a pas été facile ! » se réjouit Malon.

Cette dernière prit alors la tunique verte en main et puis la tendit à Link.

« Allez, met là, ce sera mieux que les lambeaux que tu portes là ! » rajouta la fille de Talon.           
« Mais heu..j'veux bien mais tu veux pas attendre dehors alors ? » répondit Link qui devint à nouveau tout gêné.
« Ha oui pardon, j'attends dehors alors ! » répliqua Malon qui reposa alors la tunique sur lit.

Le jeune fille sortit alors de la chambre et Link commença à défaire sa ceinture pour enlever ce qu'il restait de la tenue qu'il portait puis posa ses vêtements en lambeaux à côté de la tunique toute neuve. Link prit cette dernière et l'enfila rapidement pour ensuite reprendre la seule ceinture qu'il avait et serra correctement sa nouvelle tenue.

Une fois changé, le Kokiri sortit de la chambre pour se montrer à Malon.

« Ha ben ca va, j'ai fait ça à la bonne taille ! J'avais peur d'avoir fait un peu trop petit ! » s'exclama Malon ravie.
« T'inquiète pas, c'est parfait, merci encore. » rassura Link.
« Allez, on redescend et tu vas me raconter ce qu'il s'est passé au château de Ganondorf ! » fit alors Malon qui descendit les escaliers la première.

Link la suivit de près et les deux enfants rejoignirent alors Gohan et Talon, au rez-de-chaussée. 

Gohan était toujours à table, son bol vide et discutant avec Talon lorsque Link et Malon descendirent.

« Oh ben on dirait que Malon a réparé tes vêtements comme par magie ! » fit Gohan étonné.
« Ha ha oui on dirait tellement c'est ressemblant ! » répondit Link en regardant sa tunique verte.
« Maintenant que tout le monde est là, vous allez pouvoir nous raconter ce qu'il s'est passé au château ! » fit Talon assez impatient.

Link fit alors galamment asseoir Malon sur la seule chaise de libre, geste que cette dernière apprécia assez, puis se mit debout sur la table en demandant à Gohan de faire de même. Cela surprit le métis-saiyen mais il rejoignit tout de même son ami sur la table.

C'est ainsi que Gohan et Link racontèrent leur intense combat contre Ganondorf. Link avait fait monter Gohan sur la table pour qu'ils puissent à eux deux, faire une sorte de reconstitution historique pour ainsi donner plus de vie au récit tout en s'amusant.

Après une heure d'une véritable pièce de théâtre improvisée, les deux amis descendirent de la table sous les applaudissements énergiques de Malon et Talon qui furent épaté tant par la mise en scène que par le récit. 

« Incroyable ce que vous avez raconté là ! Mais je suis bien content que vous ayez vaincu cette ordure de Ganondorf, il ne pourra plus nuire au Royaume d'Hyrule maintenant ! » fit Talon.
« Moi je suis contente que vous ayez survécu, j'aurais été triste de plus vous revoir ! » déclara Malon qui avait quelques frissons pendant le récit.
« On pourra en parler plus demain car ici on se lève tôt le matin donc on se couche tout aussi tôt ! » fit Talon en se levant.
« Vous pouvez reprendre l'atelier de Malon comme chambre à coucher, vos paillasses y sont toujours là et si vous compter rester quelque temps ici, on verra ce qu'on peut faire pour vous faire des lits un peu plus confortable. » rajouta-t-il.
« Merci et oui Gohan restera bien encore trois mois ici et moi j'aimerais bien venir habiter ici si ca vous dérange pas... » fit Link.
« Aucun problème Link, tu es la bienvenu chez nous et je suis sur que Malon sera ravie que tu vienne vivre ici. » répondit Talon souriant.
« Et comment que je serais contente !! On pourra s'occuper des animaux ensemble, ca va être super chouette !! » se réjouit Malon.
« Affaire réglé donc ! Maintenant tous au lit ! » fit Talon.

Les trois enfants et Talon montèrent alors à l'étage et chacun alla dans sa chambre.

« Bonne nuit Link ! » fit Malon avant de donner un petit bisou sur la joue de Link.
« Mer..merci, à toi aussi... » répondit Link un peu gêné.

Malon rejoignit alors son père et Link rentra dans l'atelier qui alla lui servir de chambre.

« Ca va Link ? T'a l'air tout bizarre «  fit Gohan en voyant son ami rentrer dans la pièce.
« Hein ? Heu..oui ca va, c'est juste que Malon m'a encore fait un bisou sur la joue et ca me fait tout bizarre à chaque fois... » répondit le Kokiri après avoir fermé la porte.
« Je crois qu'elle t'aime vraiment bien . » répliqua Gohan avec un grand sourire.

Le métis-saiyen ayant déjà placé les deux paillasses, Link commença à se déshabiller en ôtant d'abord ses bottines puis en desserrant sa ceinture, le tout en silence, ne répondant pas à Gohan. Ce dernier l'imita en commençant aussi à se déshabiller pour la nuit. Gohan voyait bien que Link était perdu dans ses pensées et ne le dérangea donc pas, continuant à se préparer à se coucher.  Quand il fut en caleçon, Gohan plia et rangea soigneusement ses vêtements comme à son habitude, puis se coucha dans l'une des paillasses et se recouvrit d'une chaude couverture.

Link fit de même quand il fut lui aussi en caleçon. Cependant il ne se recouvrit qu'à moitié et posa ses mains derrière sa tête, l'air pensif, son regard fixant le plafond.

« J'crois que j'l' aime bien aussi... » fit soudainement Link, l'air toujours aussi vague.

Gohan tourna alors la tête vers Link, curieux de savoir ce qu'il allait dire par après.

« Elle est gentille, elle a toujours envie de faire plein de choses, elle est toujours souriante et quand je suis avec elle,  je me sens bien... » continua Link.

Puis le Kokiri lâcha le plafond du regard et se tourna vers Gohan.

« 'fin,  avec toi je me sens bien aussi, on s'amuse bien et on fait une super bonne équipe au combat mais c'est pas la même chose tu vois... » rajouta-t-il un peu confus.
« Je vois ce que tu veux dire, c'est comme mon papa, il aime beaucoup Monsieur Krilin parce que c'est son meilleur ami mais il l'aime pas comme ma maman, toi c'est pareil. » fit Gohan.
« Tu..tu crois que je suis amoureux d'elle ? » se demanda Link, un peu surpris.
« Bah ché pas moi mais mes parents ils se font aussi des bisous et ca les rends bizarre. » répondit Gohan.
« Mouais...allez bonne nuit Gohan, je sens qu'on va bien s'amuser ces trois prochains mois ! » conclut Link et se couvrant complètement jusqu'au dessus du cou avec sa couverture.
« Avec toi on s'amuse toujours et bonne nuit aussi Link. » répondit Gohan en se retournant.

Et comme souvent, à peine les deux garçons fermèrent ils les yeux qu'ils s'endormirent aussitôt.

Kapurikōn no Jeff

Pas grand chose à dire j'aime bien cette pré-fin^^. Peut-être Ganondorf mort trop vite. Sinon encore une fanfic XD. J'ai une vidéo DBZ qui pourra te plaire dans mon topic. :sourire:

Teen_Gohan_757

Ravi que ca te plaise :D

Ganondorf est en effet peut être mort un peu vite mais bon, je suis pas très inspiré pour les combats alors souvent, ca tourne court >_<

Sinon oui encore une fanfic  :haha:  D'ailleurs, elle devrait t'intéresser ;D

Pour la vidéo, je verrais ça :P

RyN

Encore une fic ?! Jusqu'où va ton imagination ?  :snif:

==>[]