• Bienvenue sur Forum Dragon Ball Z & Dragon Ball Super. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
04 Juillet 2020 à 17:28:23

Nouvelles:

Version 2.1 RC2 (beta) en cours de test


[Fanfic] L'Avènement du Crépuscule (Terminé)

Démarré par Teen_Gohan_757, 01 Février 2014 à 17:04:34

« précédent - suivant »

Teen_Gohan_757

Oui malgré ma relecture attentive, il y a toujours des erreurs qui restent  :non:

Bref, merci de ta lecture, tes longs commentaires m'avait manqué  :haha:

muggi


Teen_Gohan_757

Et voici le chapitre pascale ;D




Chapitre 4 : Farore est Nayru



Au Sommet des Pics Blancs, à la source de la cascade,  Link s'interrogeait sur l'énigmatique texte gravé dans la paroi de la grotte. Il était venu chercher le Pouvoir des Déesses Farore et Nayru et voilà qu'un texte lui parle de courage et de sagesse et d'un curieux 'Feu Sacré'.

Cependant, le Kokiri se rappela qu'il avait eu une texte similaire quand il était partit en quête du Feu de Din et que donc l'énigme du texte qu'il avait devant lui serait la clé pour découvrir les deux pouvoirs tant recherché.

Link se recula un peu puis s'assît à même le sol pour réfléchir un peu. Après quelques instants, le jeune garçon eut comme un éclair dé génie et se releva d'un coup puis se dirigea vers l'inscription. Il sortit son épée de son fourreau, la chargea du Feu de Din et la planta d'un puissant coup dans l'épaisse glace où était gravé l'énigme.

Son épée Kokiri bien enfoncé, Link fit exploser son aura orangée autour de son épée. La glace fut alors réduite en morceaux, découvrant ainsi une plus petite cavité caché par l'épaisse couche de glace. Link s'y engouffra sans hésiter et y trouva, tout au fond, deux cristaux en forme de losange avec, pour l'une, une petite boule bleue au milieu semblable à de l'eau en mouvement et pour l'autre, une petite boule verte dont un courant d'air de même couleur semblait y être prisonnier. 

En voyant ces cristaux,  Link fut bien content que sa réflexion ai porté ses fruits.  Car en effet, il s'était souvenu qu'Impa, pendant son entraînement à la maîtrise du Feu de Din, lui avait parlé des autres Déesses Créatrices. Farore, déesse du Courage et Nayru, déesse de la Sagesse. La coïncidence entre ce que disait l'énigme et la qualité attribué aux déesses ne pouvait que signifier que ce texte mystérieux parlait bien du pouvoir des déesses. Quant au 'Feu Sacré', Link fit vite la relation avec la mention de Farore et Nayru en pensant que ce feu ne pouvait être que celui de la déesse manquante  Din, la déesse de la Force.


Quand le jeune Héros du Temps arriva devant les deux cristaux tant recherché, on pouvait bien voir le visage rayonnant de Link, ravi d'avoir enfin mit la main sur les pouvoirs des deux autres Déesses Créatrices.

Sans perdre un instant, Link prit les deux cristaux incrusté dans la glace et comme pour le Feu de Din, à peine eut-il les cristaux en mains que ces derniers se mirent à luire fortement, aveuglant quelque peu le Kokiri. Une aura bleue commença à entourer Link et un puissant courant d'air à l'intérieur de l'aura fit virevolter les vêtements de Link et le sol se mit à légèrement trembler. Cela se reproduisit une seconde fois mais cette fois-ci avec une aura verte.

Après un court mais intense instant, tout redevint calme et les cristaux avaient disparu. Link ressentit à nouveau comme un puissant torrent d'énergie parcourant intérieurement son corps, lui donnant une bien étrange sensation.

Une fois ce sentiment passé, Link ressortit de cette cavité et se dirigea vers la sortie de la grotte comme prêt à redescendre. Mais soudainement,  une grand forme lumineuse fit son apparition devant l'entrée de la grotte et Link reconnu assez vite, Lanayru, l'Esprit Protecteur de la Vallée Oubliée.

Suite à leur dernière rencontre, le jeune garçon se prépara au combat, l'Esprit Protecteur ayant pris la forme de l'imposant combattant squelette que le Kokiri avait vaincu plus tôt dans la journée.

« Sois sans crainte ô jeune Héros du Temps car je ne te veux point de mal. De plus, je serai bien impuissant devant un combattant possédant le Pouvoir des Trois Déesses. » fit Lanayru à la voix caverneuse.
« Même sans ces pouvoirs, j'vous ai battu de toute façon ! » répondit un Link quelque peu effronté.
« En effet et j'en fut autant surpris que ravi, le Héros du Temps que tu es à été au delà de mes espérances » répondit stoïquement l'Esprit de la Vallée.
« Mais pourquoi vous êtes là si c'est pas pour me combattre ? » se demanda Link.
« Je viens te proposer mon aide pour redescendre dans la vallée car autant l'ascension du Sommet est périlleuse autant sa descente l'est encore plus. De plus, il n'y a pas de temps à perdre, il te faut retourner au plus vite en Hyrule où les Ombres grandissent en vue de s'étendre au-delà du Royaume de la Lumière. » répondit Lanayru.
« C'est vrai que j'ai très envie d'y retourner pour prendre ma revanche contre ce sale type qui m'a prit ce qui m'était le plus cher ! » s'emporta Link.
« Fort bien. » répliqua très laconiquement Lanayru.

Ce dernier s'illumina fortement et bientôt ses lumières entourèrent le jeune Kokiri qui disparut aussitôt dans cette puissante lumière.  La lumière elle-même disparut elle aussi peu après pour faire son apparition aux pieds de la montagne entre la cascade et la maison d'Osun.

Quand la lumière disparut à nouveau, on revit Lanayru et Link. Le jeune garçon fut épaté du pouvoir de téléportation de l'Esprit Protecteur et regarda tout autour de lui, d'un air ébahi.

« ô jeune Héros du Temps, à partir de maintenant, ce n'est plus le destin d'Hyrule qui est à nouveau entre tes mains mais celui du monde tout entier. Cependant, il te faudra aussi faire attention au pouvoir que tu possèdes et que tu vas posséder car autant de pouvoir dans un seul être peut parfois se révéler dangereux. » fit Lanayru quand Link eu terminé de s'émerveiller de la téléportation.
« Je ferais de mon mieux, c'est promis ! » répondit le Kokiri d'un ton déterminé.

Lanayru disparu alors comme il était arrivé, dans un grand éclat lumineux.

Après cela, Link se dirigea vers la maison d'Osun pour lui faire part de la réussite de son expédition et pour enfin commencer la maîtrise des deux pouvoirs qu'il venait d'acquérir.


A l'intérieur, Osun s'activait à entretenir le feu du salon tout en préparant le souper. Soudainement, il entendit la grande porte d'entrée claquer puis vit Link surgir dans le salon, l'air radieux et encore tout emmitouflé.

« M'sieur !  J'ai les deux pouvoirs restant ! Maintenant, j'vais m'entraîner pour les maîtriser ! » s'écria Link, prêt à repartir dehors.
« Je crois qu'il vaudrait mieux que tu te repose un peu avant. Il va bientôt faire nuit et j'ai bientôt terminé de préparer le souper. » conseilla Osun.
« J'ai pas besoin de repos, il faut que je m'entraîne pour pouvoir rentrer à Hyrule ! » répondit Link.

Osun mit alors la dernière bûche qu'il avait en main dans le feu puis il s'approcha de Link.

« Je suis loin d'être un combattant aussi puissant que toi mais par contre je peux très bien ressentir ce qui émane de toi. Ton esprit est en effet résolu à s'entraîner sans relâche mais ton corps, lui, est exténué et il ne tardera pas à te le faire savoir. » fit Osun en pointant d'abord le front de Link puis son ventre.
« Mais je vous assure que je me sens pas fatigué du tout ! » protesta Link.
« Dans ce cas, prouve le moi. On va allez dehors et si tu arrive à me vaincre, je ne dirai plus rien et je te laisserai t'entraîner toute la nuit si tu veux. Je t'aiderai même à le faire en te prodiguant ce que je sais à propos du pouvoir de Farore et de Nayru. Mais tu n'y arrive pas, tu devras rentrer avec moi te reposer et ne commencer l'entraînement que demain matin. » fit alors Osun devant l'entêtement de son jeune invité.             
« J'veux bien mais...vous avez pas d'armes... » répondit Link étonné par cette proposition.
« Oh ne t'inquiète pas pour ça, j'en aurai pas besoin. » répliqua Osun en se dirigeant vers le hall d'entrée.

Link resta immobile un moment, un peu médusé par cette étrange proposition puis finit par suivre son hôte à l'extérieur.

Une fois dehors,  le Kokiri se plaça face à Osun et se prépara au combat en sortant épée et bouclier. De son côté, Osun adopta une posture des plus normal mais avec un large sourire assez confiant qui intriguait assez Link qui ne comprenait pas comment Osun pouvait espérer gagner sans armes.

« N'ai pas pas peur d'y aller à fond ! » fit Osun d'un air sur de lui.
« Si vous insistez... » répondit Link en faisant apparaître son aura orangée autour de son épée.

Le jeune combattant s'élança alors vers son adversaire du moment puis sauta pour placer une attaque aérienne comme Link aimait à le faire  mais au milieu de sa course, il sentit que tout son corps se crispa et que dès lors,  Link fut dans l'incapacité de bouger. Son aura orangée disparut d'un coup et le Kokiri retomba comme une pierre sur le sol neigeux à deux pas d'Osun.

Ce dernier, malgré l'effondrement inquiétant de Link, souriait de plus belle, ravi de voir que son intuition était la bonne.

« Alors, toujours convaincu de ne pas être fatigué ? » fanfaronna Osun.

Link ne répondit pas mais tentait plutôt de se relever. Cependant tout ce qu'il réussit à faire fut de se retrouver sur le dos,  essoufflé et à bout de force.

Osun se dirigea alors vers Link puis pris ce dernier dans ses bras pour le ramener à l'intérieur car le Kokiri n'en était décidément plus capable.

De retour au salon, devant le grand feu de cheminée, Osun posa Link dans l'un des fauteuils puis alla ensuite dans la cuisine, terminer le repas.  Peu de temps après, Link retrouva l'usage de tous ses muscles et commença donc à enlever sa grosse veste en fourrure ainsi que ses bottes.  Après cela il regarda ses mains, ne comprenant pas pourquoi son corps lui avait ainsi fait défaut alors qu'à aucun moment il ne s'était senti fatigué. C'était seulement maintenant qu'il sentit tout le poids de la fatigue qu'il avait accumulé ces derniers jours. Cela se voyait par son air exténué et que le simple fait de lever ses mains, l'essoufflait quelque peu.

Quand Osun revint de la cuisine, il avait deux bols remplit de nourriture dans les deux mains et vint s'installer dans le fauteuil faisant face à Link.

« Allez mange ça, ça te redonnera des forces ! » fit Osun en tendant l'un des bols à Link.

Le Kokiri prit le bol pour le placer sur ses genoux mais il posa d'abord une question avant.

« Comment vous avez su que j'allais m'effondrer comme ça ? Et pourquoi moi je ne l'ai pas ressenti ? »
« C'est une faculté que j'ai. Le corps émet des vibrations qui, si on les ressent et les comprends, peuvent en dire beaucoup sur l'état de la personne. Il est aussi assez aisé de deviner ce que la personne ressent rien qu'avec les émanations de son corps. Te concernant, j'avais bien ressenti que ton corps était exténué et que seul ton esprit résolu et déterminé te faisait encore tenir debout. Cependant, tout puissant qu'était ton esprit, ton corps à ses limites et là, elle était clairement atteintes mais tu étais tellement obnubilé par ta revanche contre les envahisseurs d'Hyrule qu'inconsciemment tu as ignoré la fatigue qui t'avais envahi. D'ailleurs maintenant, je suis certain que tu ressens bien cette fatigue. » expliqua Osun.
« Je..je vois...c'est pratique comme faculté ! Et vous avez raison, je me sens très fatigué d'un coup...c'est bizarre... » répondit Link.
« A l'avenir tu feras plus attention à bien te ménager, surtout quand tu utilises le Feu de Din. Ce n'est parce que ton aura n'entoure que ton épée que cela ne te demande aucune énergie. Mais soit, mange maintenant, avant que tu ne t'évanouisses de fatigue ! «  répliqua Osun.

Link paru encore un peu circonspect face aux explications d'Osun mais peu après, il se mit à engloutir tout le contenu de son bol et à en redemander, tellement le premier bol lui avait ouvert l'appétit.

Heureusement pour le jeune affamé, Osun avait prévu large niveau nourriture et Link fut rassasié bien vite. Après un repas si frugal,  le jeune garçon fut vraiment terrassé par la fatigue. Osun voyant cela, il invita Link à aller se reposer dans une des chambres de la maison. L'ermite guida alors Link vers l'une d'elles, à l'étage.  Quand ils furent devant l'une des chambres, Osun laissa son invité s'installer, lui souhaitant un bon repos avant de redescendre au salon.

Cette chambre était assez grande, avec un lit double imposant et une petite cheminé sur la droite. Sur la gauche du lit, se trouvait une petite table de nuit et une assez grande armoire, juste à côté.

Link se dirigea vers les quelques bûches placé à gauche de la cheminé et alluma vite un feu grâce au Feu de Din.  Quand le feu eut bien prit,  Link commença à se déshabiller pour, comme à l'habitude, ne garder que son caleçon vert. 

La pièce n'étant pas encore très chaude, le jeune garçon se jeta dans les épaisses couvertures présentes sur le lit et se couvrît presque intégralement. A peine Link fut-il installé qu'il s'endormit aussitôt, exténué par son périple des derniers jours.



Le lendemain, il était déjà midi quand Osun rentra dans le salon de la maison, chargé de bûches. Il déposa son chargement dans la grande caisse en bois à gauche du feu puis reparti à l'extérieur. L'ermite fit ainsi plusieurs aller-retour pour se constituer un bon stock de bois. 

Après cela, Osun remarqua que son jeune invité semblait encore dans sa chambre. Vu l'heure, Osun décida de monter à l'étage pour aller toquer à la porte de la chambre de Link mais ses sollicitations restèrent vaines.

L'ermite se décida alors à rentrer dans la chambre et vit que même avec la puissante lumière du soleil qui illuminait la chambre malgré les rideaux aux fenêtres et que le feu était éteint depuis un bon moment, Link était encore profondément endormi et enfoui sous les couvertures.

Osun se dirigea vers le lit et se mit à secouer le Kokiri tout endormi. En voulant appeler le jeune garçon, Osun se rendit compte qu'il ne lui avait même pas demandé comme il s'appelait.

« Alors, le Héros du Temps serait une marmotte ? » fit alors Osun d'un ton amusé.

Link ne répondit pas évidemment mais après un moment à le secouer,  le jeune Héros, commença à bouger de lui même puis à ouvrir lentement les yeux.

« Hey p'tit gars ! Il est passé midi, il est temps de te lever ! » fit Osun quand il vit Link se réveiller.
« Hein ?! Midi ?! » cria soudainement Link en se redressant pour être position assise.
« Hé hé oui, t'a dormi sacrément longtemps, tu devais bien plus fatigué que je ne le pensais ! » confirma Osun.
« Zut...j'voulais pas dormir si longtemps...j'ai un entraînement à suivre moi... » fit Link en se grattant l'arrière de sa tête, un œil encore à moitié fermé.
« Je pense que t'en avais bien besoin mais je te rassure pour les prochaines fois, je te réveillerai plus  tôt si tu ne le fais pas toi même ! » répliqua Osun.
« Merci..c'est gentil.. » répondit Link encore un peu dans les vapes.
« Allez, je te laisse te réveiller et t'habiller. On commencera l'entraînement, une fois que tu sera prêt et que tu auras mangé ! » fit Osun en se dirigeant vers la sortie de la chambre.

Link acquiesça d'un hochement de la tête et quand Osun fut parti,  il sortit de son lit.  A peine en fut-il sortit que le Kokiri trembla de tout son corps à cause de la fraîcheur de la chambre.  C'est pour cela que le jeune garçon ne traîna pas pour se rhabiller et il enfila donc assez vite son pantalon, son t-shirt et ses bottes.

Une fois habillé, Link sortit tout aussi rapidement de la chambre pour retrouver la chaleur du salon.

Au rez de chaussée,  Osun avait terminé de préparer le déjeuner de son invité et un bol fumant, attendait ce dernier.

Le Kokiri fit finalement son apparition et se pressa d'avaler son déjeuner pour se mettre au plus vite à l'entraînement. Cette fois-ci,  Osun ne fit pas d'objection et accepta d'accompagner Link à l'extérieur pour lui prodiguer son savoir et ses conseils.

Osun fit asseoir Link sur le parvis de la maison, fait de pierres plates et commença son enseignement.

« Pour développer et maîtriser le Vent de Farore et l'Égide de Nayru, il ne te faudra pas raisonner comme pour le Feu de Din car les deux premières sont des pouvoirs défensifs alors que le dernier est un pouvoir offensif. Cependant, le tout début est tout de même commun. Il te faut ressentir ces deux nouveaux pouvoirs et les dissocier de celui que tu as déjà. » expliqua Osun.
« Je vais me concentrer la dessus alors ! » répondit Link avec entrain.

Link commença alors à fermer les yeux et à se concentrer, tentant de ressentir ses pouvoirs nouvellement acquis.

« Je...je crois que c'est bon, je les ressent tous les trois. » fit Link après un bon moment.
« Et tu ressens les différences entre eux ? » demanda Osun.
« Je crois oui. » répondit Link, toujours les yeux fermés.
« Bien, alors essaye de matérialiser le Vent de Farore. » fit Osun.

Le jeune garçon ne répondit pas mais à la place un petit tourbillon d'aura verte se forma autour de lui faisant légèrement virevolter ses cheveux.
Cependant, cela ne dura que peu et Link manqua de tomber à la renverse si il n'avait pas posé ses mains en arrière pour l'en empêcher.

« Ca fatigue vite ce truc ! » s'exclama Link avec une goutte de sueur sur le front et l'air un peu essoufflé.
« C'est normal au début mais avec de l'entraînement, ca ira mieux. Mais je suis épaté que tu ai réussi à le matérialiser si vite, bravo. » répondit Osun.
« Merci ! » fit un Link un peu gêné par ce compliment.


C'est ainsi que Link, sous les conseils d'Osun, s'entraîna sans relâche à développer et maîtriser ses deux pouvoirs nouvellement acquis. Se concentrant sur un des pouvoirs à la fois, le Kokiri mit une semaine à maîtriser chacun des deux pouvoir. Le délai pouvait paraître court mais c'était sans compter l'ardeur avec laquelle Link s'entraînait. Osun dû souvent arrêter le jeune garçon et le forcer à prendre du repos et à se restaurer.


C'est donc deux semaines plus tard que l'on retrouva Link, face à une des très hautes montagnes qui entourait la vallée, les pieds enfoncés  dans la neige, occupé à s'entraîner inlassablement.  Osun n'était pas loin derrière, observant les progrès du jeune Héros du Temps. Ce dernier se concentra et un tourbillon d'aura verte partant du sol, se créa tout autour de lui. La neige aux alentours immédiat fut balayée et la terre brune en dessous fit son apparition.  Les cheveux de Link virevoltait avec force et on vit comme des vagues sur sa veste et son pantalon.

Après un petit temps de concentration, Link ouvrit les yeux et tendit énergiquement ses bras et ses mains vers l'avant. Le tourbillon d'énergie, au lieu d'aller de bas en haut, alla du bas vers l'avant, créant ainsi un puissant courant d'aura verte qui vint s'écraser contre la paroi de la montagne d'en face, cassant l'épaisse couche de glace dont la paroi était recouverte.

Le choc et le bris de la glace provoqua une avalanche qui se dirigeait à toute allure sur Link.  Le Kokiri, confiant, fit cesser le tourbillon d'aura verte autour de lui pour rapidement s'entourer d'une aura bleue qui forma comme un rubis géant.

La puissante avalanche s'écrasa sur cette aura bleue et fut comme coupé en deux. Cependant, malgré cette protection, Link fut vite enseveli par la masse de neige qui s'abattît sur lui. Quand l'avalanche s'arrêta quelques mètres plus loin, il y eu comme un silence et Osun, qui était aux pieds de la coulée de neige, commença à s'inquiéter pour son jeune invité, coincé sur une masse impressionnante de neige.

Mais soudainement, la neige valsa en l'air, comme si bombe avait explosé à cet endroit. Osun vit de suite le tourbillon vert caractéristique du Vent de Farore et fut rassuré que Link put enchaîner l'Égide de Nayru et le Vent de Farore aussi vite.  Le Kokiri sortit alors de cette coulée de neige et rejoignît un Osun soulagé.

« Tu as maîtrisé ces pouvoirs vraiment rapidement, tu m'épates encore une fois ! Mais je crains que ce n'était que la partie facile de l'entraînement car maintenant, il va falloir que tu prennes possession de la Triforce, l'assimiler puis surtout maîtriser son divin pouvoir en combinaison avec les autres pouvoirs que tu as maintenant en toi. » fit Osun, soucieux pour la suite.
« C'est si terrifiant que ça, que d'assimiler la Triforce ? » s'interrogea Link, sceptique.
« Je ne pourrais te le dire avec précision, mais tant de pouvoir dans un si jeune être tel que toi, je dois avouer que cela m'inquiète un peu. » répondit Osun.
« Moi je suis sur que tout ira bien ! De plus, je dois le faire pour pouvoir libérer Hyrule ! » s'exclama jovialement Link avec plein de convictions.
« Toujours plein d'entrain toi, ça fait plaisir mais il va donc falloir que tu pénètre dans le Saint-Royaume au cœur d'Hyrule... » répliqua Osun perplexe.
« Mais il y a ce dôme ténébreux qui entoure Hyrule, j'peux pas y aller. » fit Link un peu dépité.
« Mmmh..seul le Vent de Farore pourra t'y transporter, je crois. Car seul le pouvoir d'une des trois Déesses Créatrices pourra percer ce dôme maléfique. » répondit Osun après une courte réflexion.
« Hein ?!  Mais comment ?! »  s'étonna Link qui pensait avoir maîtrisé ce pouvoir.
« Te connaissant, cela te sera assez facile. Tu dois d'abord activer l'aura de Farore à son maximum puis penser au Saint-Royaume et si le Vent de Farore te reconnaît digne d'accéder à ce Divin endroit, il t'y emmènera directement. » expliqua Osun.

Link appliqua alors les conseils de l'ermite et, après ce que ce dernier se recula quelque peu, fit exploser son aura verte tourbillonnante et l'intensifia au maximum. La neige alentours fut balayé ou emporté dans le cyclone produit par l'aura de Link.  Osun mit sa main devant son visage pour se protéger du vent créé par l'activation du pouvoir de Farore tout en tentant de rester debout.

De son côté, Link dirigea toutes ses pensées sur son objectif qu'était le Saint-Royaume. Après un bon moment,  une boule verte lumineuse commença à se former au dessus de Link.  Cette boule lumineuse s'éleva dans les cieux et quand elle s'arrêta, le tourbillon crée par le jeune Héros du Temps fut comme aspiré par cette orbe de lumière verte.  Le courant ascendant était si fort que le Kokiri ne tarda pas à s'envoler vers la boule dans les cieux, emporté par le puissant torrent de Farore.

Quand Link arriva près de la boule lumineuse, il fut lui aussi aspiré par cette dernière et disparu en un instant. La sphère divine se transforma alors en un puissant courant d'air qui partit à toute allure de la Vallée Oubliée, traversant les Pics Blancs puis le Comté de Termina en un instant. Quand le torrent arriva devant le dôme ténébreux, il le contourna de bas en haut pour ensuite prendre de l'altitude puis plonger avec force sur les ténèbres qui entourait le Royaume d'Hyrule.


De l'intérieur de Royaume,  on pouvait voir à des kilomètres à la ronde,  un long rayon de lumière verte percer ces nébuleuses ténèbres entourant le Royaume de la Lumière et venir comme s'écraser sur l'église se situant près du Château d'Hyrule.

Derrière la Porte du Temps, on retrouva ce rayon de lumière qui reprit sa forme sphérique  pour ensuite disparaître et ne laisser que le jeune Héros du Temps sur le socle où se trouve normalement l'Épée de Légende.

Link regarda autour de lui et vit que le Vent de Farore l'avait bien amené dans l'anti-chambre du Saint-Royaume, là où il fut enfermé par Ganondorf, une année auparavant. Cependant, Link se rappela d'une chose,  la dernière fois, la Triforce ne lui était apparue qu'après avoir sorti l'Épée de Légende de son socle or il n'avait pas cette épée en sa possession vu qu'elle était normalement soit chez le forgeron, soit dans les mains d'Impa.  Mais il se fit alors la réflexion que si le Vent de Farore avait pu l'emmener ici, il pouvait peut être l'emmener à la Triforce.

Link fit alors exploser son aura verte qui une fois de plus, forma un tourbillon. Soudainement, alors que Link n'avait pas encore intensifié son aura,  le grand symbole de la Triforce gravé sur la grande dalle octogonale où se trouvait le socle de l'Épée de Légende, se mit à s'illuminer puissamment puis à émettre 3 rayons de lumière formant ainsi un triangle lumineux au centre, là où se tenait Link.

Quand ces rayons disparurent, Link remarqua que la Triforce s'était matérialisée au dessus de lui. Comme toujours, ces trois triangles d'or scintillait de mille feux et dégageait une énergie si pur que Link ne put que faire un large sourire d'émerveillement.  La Triforce descendit alors vers le jeune garçon et cette fois-ci, le Héros du Temps put mettre la main sur ce puissant artefact.  Mais comme pour les pouvoirs de Din, Nayru et Farore,  à peine avait-il la Triforce en main qu'une aura dorée entoura Link.  L'artefact des Déesses se transforma en un courant d'énergie de même couleur pour se diriger vers le ventre du jeune garçon et la Triforce fut comme aspiré par le corps du Kokiri. L'aura de ce dernier grandît au fur et à mesure et Link ressentit qu'un tout puissant pouvoir s'immisçait en lui.

Ce sentiment, il l'avait déjà ressentit avec le Feu de Din mais ici, l'impression était décuplé au point que Link en souffrît quelque peu. Quand la Triforce eut complètement disparu,  il ne resta que cette puissante aura dorée entourant le jeune garçon.   Link regarda ses mains entouré de cette puissante aura, l'air apeuré et essoufflé par cette assimilation.  Tout cet afflux de puissance surprît beaucoup Link et il commença même à prendre peur, ne sachant comment canaliser toute cette force qu'il ressentait en lui.

Le Kokiri se sentit même au bord de l'implosion, des éclairs bleus électriques alternant avec des éclairs oranges et verts commençait à crépiter tout autour de sa puissante aura dorée. Link lutta de toutes ses forces pour éviter de perdre le contrôle de lui-même et après un long moment de lutte,  son aura se calma puis disparu tout simplement. 

Link tomba à genoux puis posa ses mains devant lui pour ne pas tomber. Des gouttes de sueurs tombèrent de son visage et on entendit sa respiration haletante et assez bruyante, signe que l'effort qu'il venait de fournir fut assez intense.

Après avoir repris son souffle et un peu de repos, Link quitta la pièce comme il était venu, avec le Vent de Farore.  Le rayon vert lumineux fit alors le chemin inverse pour s'écraser devant la maison d'Osun, au beau milieu de la Vallée Oubliée au cœur du Massif des Pics Blancs.

Cependant, ce trajet de retour n'était pas passé inaperçu aux yeux du toujours mystérieux envahisseur d'Hyrule.

« Ainsi la Triforce s'est matérialisée et à trouvé un hôte...il faut absolument que je m'en débarrasse .. » fit-il avant de ricaner brièvement.

Shin Blue Sonikku17

Hourra, la fanfic est de retour \o/
Je trouve que ce chapitre est bien reposant et me fait penser à l'entraînement de Gohan avef Goku dans la salle du temps, donc bon signe
Continue et j'ai trop envie de voir la fin :D

Teen_Gohan_757

21 Avril 2014 à 20:36:26 #19 Dernière édition: 21 Avril 2014 à 21:31:29 par Teen_Gohan_757
A toute bonne fanfic de style "shonen", il faut un entrainement ;D

Et t'inquiète, je continue, j'ai terminé le chapitre 6 là :D


Merci pour ton commentaire ;)

muggi


Teen_Gohan_757


Kapurikōn no Jeff

Sa aurait été mieux que Farore et Nayru soit séparé comme dans le jeu, c'est la triforce quand même.

Teen_Gohan_757

J'ai peut être mal exprimé cela mais Din, Farore, Nayru et la Triforce sont séparé là :)

Merci pour ce commentaire sinon ;)

Teen_Gohan_757

Voici la suite \ o /


Chapitre 5 : La Maîtrise de la Triforce


Dans la Vallée Oubliée, le calme et le silence qu'elle avait retrouvé avec le départ de Link pour le Saint-Royaume, fut à nouveau perturbé par le retour fracassant de ce dernier. 

Le torrent d'aura verte fit en effet son apparition dans le ciel dégagé de la Vallée et alla s'écraser sur le sol enneigé. Le choc provoqua une secousse qui alerta Osun occupé à couper du bois près de la maison.  L'ermite se dirigea alors vers son jeune invité qui avait réapparu après la dissipation du courant d'énergie généré par le Vent de Farore.

Cependant,  Osun fut inquiet par le fait que Link semblait exténué par ce voyage car le jeune garçon était courbé, les mains posé sur ses genoux. De plus on entendant sa respiration assez rapide, comme essoufflé.

« Hé bien, ce voyage semble t'avoir bien fatigué. Tout s'est bien passé au moins ? » s'enquit Osun.
« Oui...mais vous aviez raison, assimiler la Triforce, c'est vraiment terrifiant...j'ai...j'ai difficile à contrôler toute sa force... »  répondit Link toujours essoufflé.
« C'est bien ce que je craignais, le pouvoir combiné des trois déesses plus la Triforce est vraiment d'une puissance extraordinaire, ca m'étonne donc pas que même le Héros du Temps ai du mal à contrôler tout cela. » fit Osun, un peu inquiet.
« J'ai...j'ai l'impression que..ca va exploser à l'intérieur de moi... »  avoua Link, vraiment en souffrance depuis qu'il n'avait fait qu'un avec la Triforce.

Osun voulut répondre mais un détail sur la main gauche attira son attention. En effet, l'ermite remarque qu'un symbole de la Triforce était maintenant gravé sur le dos de la main gauche du jeune garçon.

« En tout cas, il n'y a aucune doute, la Triforce t'a adopté, tu as son symbole sur ta main gauche. »  fit Osun.

Intrigué,  Link regarda sa main et y découvrit lui aussi le fameux symbole et eut un air assez surpris en le voyant.

« Cependant, comme je te l'avais dit, maîtriser le pouvoir que tu as maintenant en toi ne vas pas être facile, voire assez dangereux car tu as pu le ressentir, tu pourrais perdre le contrôle de ce divin pouvoir et en mourir.  Mais te connaissant maintenant quelque peu, je pense que tu as de bonnes chance d'y arriver si tu t'entraînes aussi ardemment que ces deux dernières semaines. »  avertit Osun d'un air grave.
« J'y arriverai...je..je ne laisserai pas Hyrule, Malon et Zelda aux mains de ce type ! » fit Link avec conviction.

Les intentions de Link étaient certes louables mais Osun sentit tout de mêmes de mauvaises ondes émaner du Kokiri et cela l'inquiéta assez.  L'ermite se dit alors qu'il devra faire attention que Link maîtrise autant le puissant pouvoir qu'il avait acquis ainsi que les sentiments qu'il avait à l'égard de son maléfique ennemi. 



Les journées puis les semaines qui suivirent furent alors entièrement consacré à la maîtrise de ce divin pouvoir.  Link passa ainsi des journées entières assis en tailleur dans la neige à d'abord contenir son pouvoir sous les conseils d'Osun qui tenta d'aider au mieux son jeune invité.  Cependant la tâche ne fut pas aisée car parfois l'ermite manqua de se faire tuer par l'émanation incontrôlée de la Triforce. La Vallée elle-même se souviendra longtemps de cet entraînement car il ne se passa pas un jour sans qu'au moins une large secousse vint faire trembler les montagnes millénaires. 

Le seul moment de répit pour les alentours furent pendant la nuit car à ce moment là, les troubles étaient limité au sommeil du jeune Héros du Temps.  C'est d'ailleurs lors de l'une des ces nuits agitées que l'on retrouva Link.  La nuit était déjà bien avancée, le feu de la petite cheminée de la chambre de Link était encore assez vif et le jeune garçon fort agité.


Link se trouvait dans une immense plaine verdoyante. Le ciel était d'un bleu radieux et le soleil à son firmament.  Zelda et Malon se poursuivirent l'une l'autre tout en rigolant, l'air insouciante.  Autour d'elle se trouvaient Fisk, Darunia , Nabooru et Talon. 

Link voulut s'approcher de ses amis mais soudainement, une puissante rafale de fumée noire souffla la plaine, plongeant cette dernière dans les ténèbres.  Le jeune garçon fut lui aussi soufflé et quand il se releva,  il ne vit que des nuages noirs entrecoupés d'une lumière fade comme celle du Soleil se couchant au Crépuscule.   

Inquiet pour ses amis,  Link se releva vite et courra vers eux pour constater avec horreur qu'ils avaient tous été transformé en horribles bêtes des ténèbres.   Ces dernières s'écartèrent alors pour laisser passer leur mystérieux leader.

A la vue de celui-ci,  le corps tout entier de Link s'entoura d'une puissante aura lumineuse et la Triforce gravé sur sa main gauche brilla de mille feux. Le Kokiri se sentit ensuite envahit par la puissance divine qu'il avait en lui et dans un terrible cri assourdissant, perdit complètement le contrôle de lui-même, se transformant en un géant de plus de 2,50 m,  les cheveux blancs, des marquages rituels sur le visage avec des yeux vidées de leur pupilles.  Il tenait à la main, une épée verte turquoise  à la forme hélicoïdale  presque aussi grande que lui.

Une fois la transformation achevée, il trancha d'un seul coup d'épée ses amis devenus des bêtes de l'Ombre puis il transperça d'un coup sec leur leader maléfique qui s'écroula en un instant. 

Le leader mort, les ténèbres se retirèrent et les bêtes ténébreuses reprirent leur formes originelles tout comme Link qui reprit son apparence de jeune garçon.

Quand ce dernier se retourna vers ses amis, il n'en vit que les cadavres et se souvint qu'ils étaient mort de sa main. 

Devant ce terrible drame,  Link ne put qu'échapper un terrible cri de tristesse et de colère, faisant exploser son aura dorée qui fit trembler toute la plaine aux alentours.       


« Link !! Calme toi voyons !! » cria Osun étreignant Link qui délirait totalement.

Cependant, cela ne calma pas le jeune garçon mais après plusieurs interpellations, le Kokiri commença peu à peu à reprendre conscience tout en restant complètement paniqué.

« Link ! Je ne sais pas où tu penses être mais sache que cela n'est qu'une illusion car tu es ici avec moi dans la Vallée Oubliée des Pics Blancs ! » fit Osun d'un ton plus doux pour rassurer le jeune garçon en panique complète.

De plus Osun avait placé chacune des ses mains sur les joues rougies par les pleurs de Link et le regarda droit dans les yeux pour bien faire comprendre à Link qu'il délirait.

« O..Osun...c'est toi ? » fit Link après un moment, toujours l'air terrorisé.
« Oui c'est moi Link et regarde autour de toi, tu es dans la Vallée Oubliée ! » répéta Osun d'un air toujours rassurant.

Link regarda alors autour de lui et vit en effet qu'il se trouvait à l'extérieur, dans la vallée où il séjournait depuis un bon moment.

« Mais...qu'est-ce que je fais ici ? » se demanda Link en pleine incompréhension.
« C'est ce que je me demande aussi, tes cris m'ont réveillé et je t'ai trouvé ici en plein délire. Je crois que tu as vraiment fait un très mauvais cauchemar » répondit Osun.
« C'était horrible, mais....pourquoi j'ai aussi froid ? » se demanda Link.
« Hé bien, sortir la nuit dans la vallée en caleçon, c'est plutôt normal d'avoir tellement froid ! » répondit Osun d'un air amusé.

Link se regarda alors et, à son grand étonnement, il n'était effectivement vêtu que de son seul caleçon vert avec les pieds nus enfoncés dans la neige.

« Vu ton délire, c'est pas étonnant que tu ne te sois pas habillé ! C'est pour cela qu'on devrait rentrer au plus vite avant que tu ne meures de froid. » s'exclama Osun.

Le Kokiri acquiesça d'un hochement de la tête et Osun enleva sa veste pour envelopper Link puis le prit dans ses bras pour le ramener à l'intérieur.


Quand il fut arrivé au salon, Osun plaça Link dans un des fauteuils qui était face au feu puis reprit sa veste pour l'échanger contre une grosse couverture dont Link s'en recouvrit presque tout le corps, tête comprise. Seul son visage était encore visible.

Malgré la chaleur du feu et de la couverture, on pouvait voir que Link tremblotait encore de froid et ce n'est qu'après dix bonnes minutes que le jeune garçon cessa de frissonner.


Après cela,  Link se mit à raconter à Osun, le terrible rêve qu'il venait de faire. L'ermite écouta avec attention et fut autant surpris que perplexe par le récit de son jeune invité. Pendant que Link racontait son rêve, on pouvait sentir que ce songe l'avait bien retourné.

Quand Link eut finit son récit, Osun réfléchit un instant puis après un long soupir, prit la parole.

« Ton rêve me fait penser que la Triforce tente de t'avertir d'une chose : Si tu n'arrives pas à contrôler son pouvoir, ce qu'il s'est passé dans ton rêve va vraiment se produire et ta facile victoire sur ton ennemi te sera plus qu'amère. » expliqua-t-il.
« Je..je ne veux pas que ca arrive ! Je ferais tout pour que ce cauchemar n'arrive jamais ! »  s'exclama Link toujours un peu apeuré par son horrible rêve.
« Mais en fait, vous le connaissez cette personne qui a envahit Hyrule ? » ajouta le jeune garçon.
« Le connaître...pas vraiment mais j'en sais uniquement ce que les déesses m'ont légué comme savoir. »  répondit humblement Osun
« Mais vous savez quoi de lui ? » fit Link assez intrigué.
« D'après tes descriptions et ton récit, il m'a tout l'air d'être Zant, le tout-puissant leader du Crépuscule, autrefois banni d'Hyrule par les déesses pour avoir voulu s'emparer de la Triforce et du Saint-Royaume, il y a de cela très longtemps.  On raconte que Zant, après avoir été exilé, trouva une puissante relique dans les tréfonds du Crépuscule appelé le Cristal d'Ombre. Cette relique permet de contrôler un pouvoir obscure presque égal aux pouvoirs des Déesses Créatrices. » expliqua Osun avec une voix grave mais calme.
« Mais si ca fait si longtemps qu'il a été banni, pourquoi il ne revient que maintenant ? » se demanda Link.
« Aucune idée, je ne l'explique pas. Surtout qu'il me semblait que le lien entre notre monde et le Monde des Ombres avait été brisé il y a longtemps de cela. » répondit Osun perplexe.
« Il a vraiment l'air super fort...faut que je m'entraîne le plus possible pour pouvoir le vaincre... » fit alors Link d'un air plus que déterminé.
« Comme toujours, j'aime ton état d'esprit mais si tu veux être en forme pour l'entraînement de demain, il va te falloir du repos après toutes ces émotions ! »  fit Osun toujours à veiller au bien être de son invité.
« Avec ce cauchemar, je pourrais plus me rendormir...je vais plutôt aller m'habiller puis commencer à m'entraîner dehors. » répondit Link en sortant de la couverture dont il s'était emmitouflé.
« Bien, comme tu le souhaite mais n'oublie pas ce que je t'ai dis à ton arrivée ici,  n'en fais pas trop sinon ton corps te le fera payer à un moment où autre. »  répliqua Osun.

Link acquiesça sans un mot et remonta dans sa chambre puis enfila son pantalon et son t-shirt ainsi que ses bottes et sa veste en fourrure.  Pendant qu'il s'habillait, le jeune garçon repensa à ce qu'Osun lui avait expliqué concernant Zant, le puissant envahisseur d'Hyrule qui, apparemment, détenait un pouvoir phénoménal.

Une fois prêt,  Link ressortit de sa chambre pour revenir à l'extérieur de la maison.  Il se posa en tailleurs au milieu de la vallée et reprit sa médiation habituelle avec en tête l'avertissement de la Triforce, le poussant à vouloir fermement maîtriser ce divin pouvoir.


C'est avec cette ferme intention que trois mois passèrent au rythme effréné d'entraînements de plus en plus intense car maîtriser le pouvoir que Link avait acquis était une chose déjà difficile mais l'utiliser au combat sans pour autant succomber à l'afflux de pouvoir, l'était encore plus. Le jeune garçon souffrît  beaucoup pendant ces trois mois et autant physiquement et que mentalement car l'entraînement en lui même fut dur et pénible mais les moult cauchemars que fit Link pendant la nuit l'était tout autant.

Cependant, la puissante volonté de Link ainsi que le soutien indéfectible d'Osun quand Link fut en proie au doute quant à sa réussite, permirent à ce dernier de supporter ces épreuves.  Quand après tout cela, Link réussit finalement à maîtriser le Divin Pouvoir de la Triforce,  le Kokiri voulut bien sur repartir au plus vite pour libérer sa terre natale toujours sous l'emprise des ténèbres.  Mais au vu de l'état de fatigue, Osun jugea préférable que Link resta encore une semaine chez lui, le temps de récupérer et ainsi être en parfaite possession des ses moyens.  N'ayant pas oublié sa mésaventure à son arrivée, Link ne protesta pas malgré son ardente envie de prendre sa revanche contre Zant et ses ténèbres.

Pendant cette semaine de repos où Link passa son temps à aider Osun dans les tâches de la vie quotidienne tout en passant beaucoup de temps à l'extérieur, le fait plus marquant et le plus amusant fut un pari entre Osun et Link que ce dernier avait proposé. En effet, pendant le remplissage de la cuve d'eau de source, Osun expliqua à Link combien cette dernière était froide et qu'il n'avait jamais osé s'y baigner malgré la clarté et la pureté de cette eau venant du sommet de la montagne.

Par défi, Link rétorqua qu'il n'aurait aucun mal à s'y baigner et qu'Osun n'était qu'un 'vieux douillet'.  Assez amusé par l'intrépidité de son jeune invité,  Osun rétorqua que si c'était le cas, il lui laisserait sa ration de nourriture, pourtant rare en cette période de l'année.

Bien sur, il n'en fallu pas plus pour que Link accepte.  Le Kokiri plongea alors dans la petite étendue d'eau, uniquement vêtu de son caleçon  mais en ressortit aussitôt, l'extrême fraîcheur de l'eau, l'empêchant de rester très longtemps. Le jeune garçon en ressortit frigorifié, courut à l'intérieur pour se réchauffer près du feu du salon toujours allumé mais il avait gagné son pari. Le soir venu, il put s'exploser l'estomac comme rarement il l'avait fait. Cependant, il veilla tout de même à en laisser pour son hôte, ne voulant pas le priver de nourriture malgré qu'il avait perdu le pari.


Après ce repos bien mérité, Link ne put vraiment plus tenir en place et Osun le voyant très bien, il laissa alors son jeune invité repartir vers la civilisation et ainsi reprendre sa quête de libération d'Hyrule.

« Gamin...même si j'aime beaucoup ma solitude ici, j'ai été très content de faire ta connaissance. Cela m'a sorti de ma routine habituelle et j'ai enfin pu rencontrer le fameux Héros du Temps ! » fit Osun, un peu triste de voir Link s'en aller.
« Merci m'sieur ! Vous m'avez été d'une grande aide aussi, sans vous, je n'aurais jamais pu maîtriser le pouvoir de la Triforce ! »  s'écria joyeusement Link.
« De rien et n'oublie pas,  écoute ce que ton corps dit et maîtrise tes émotions sinon tu sais ce qu'il se passera. » fit Osun comme dernier conseil.

Le jeune garçon remercia encore une fois son hôte puis invoqua le Vent de Farore pour se transporter au village aux pieds des Pics Blanc, espérant y retrouver Impa.


Quand il réapparut un peu avant l'entrée du village qu'il n'avait plus vu depuis un petit temps, il eu un mauvais pressentiment quand il vit des nuages noirs entrecoupés le ciel bleu de Termina.

Le Kokiri couru alors vers le village et fut étonné de voir que la relative activité d'avant son départ avait complètement disparue. Cependant il comprit vite quel en était la raison en voyant arriver cinq  étranges cavaliers chevauchant des énormes sangliers.

Arrivé à la hauteur de Link, ce dernier remarqua leur peau verte foncés, leur yeux rouges ainsi que leur deux cornes sur la tête. Ils étaient habillé comme des bandits et leur air agressif donnait tout de suite le change : ils n'étaient pas là pour faire ami-ami.

L'un d'eux descendit de son imposante monture et se dirigea vers Link, qui recula un peu et sortit son épée de son fourreau.

L'humanoïde à la peau verte comprit instantanément que Link n'allait pas se laisser faire et dégaina lui aussi son épée sans dire un mot.

En jugeant juste sur leurs apparences respectives, Link, avec son petit gabarit et sa modeste épée Kokiri n'avait pas l'air d'avoir la moindre chance contre son imposant adversaire qui faisait bien 2 fois sa carrure.  De plus il avait une énorme épée en dent de scie qui était fort à craindre.

Bien sur, Link compensa ce désavantage par le puissant pouvoir qu'il avait en lui . Cependant il ne fit appel qu'au Feu de Din en faisant exploser son aura orangée autour de son épée pour ensuite fendre l'air, créant une fine ligne d'aura qui fonçât à toute allure sur son adversaire.

Le monstre à la peau verte fut coupé en deux avant même de s'en rendre compte et sa monture qui se trouvait derrière connut le même sort, les deux mourant sur le coup.

Les quatre autres humanoïdes, après un moment de stupeur, descendirent tous de leur montures puis encerclèrent le jeune garçon pour directement se jeter sur lui.  Mais à leur grande surprise, leur épées ne fit que se fracasser sur l'aura bleue protectrice qu'était l'Égide de Nayru. Avant même que ces imposants monstres ne puisse se remettre en position d'attaque,  Link déploya le puissant Vent de Farore pour éjecter ses quatre adversaires au loin.

Ces derniers valsèrent plusieurs mètres en arrière pour ensuite venir s'écraser contre l'un des bâtiments derrière eux. Ils furent sonnés un court moment mais quand ils se relevèrent, tous les quatre prirent la fuite en remontant aussi vite sur leur gigantesque monture.

Quand ils disparurent au loin, les habitants commencèrent doucement à sortir de chez eux et à se rassembler près de leur jeune libérateur.

« Merci de nous avoir débarrassé des ces horribles monstres, ils terrorisent le village depuis quelque temps à la recherche d'un guerrier qui aurait soi-disant dérobé la Triforce. » fit le vendeur d'équipement que Link reconnu de suite.
« Mais dites, vous savez si la dame qui était avec moi avant mon départ est encore ici ? » demanda Link en omettant de dire qu'il était le guerrier que ces monstres recherchait.
« Non, elle est partie il y déjà quelques temps, bien avant que ces monstres arrivent. D'ailleurs, elle m'a laissé une caissette en bois avec un message à ton attention. » intervint alors l'aubergiste du village.

Le Kokiri prit alors congé de la foule qui s'était massée autour de lui pour suivre l'aubergiste. Une fois dans le hall d'accueil de l'établissement,  l'aubergiste passa derrière son comptoir pour en sortir une petite caissette en bois avec un message au dessus.

« Voilà, c'est que ce que la dame m'a laissé. Depuis, elle n'est plus revenu par ici. » fit l'aubergiste.

Link prit la caissette et l'ouvrit d'un air intrigué, laissant de côté le message. A l'intérieur se trouvait simplement sa tunique verte Kokiri. Cependant, cela réjouit le jeune garçon car toujours attaché à ce qui lui rappelait la Forêt Kokiri.

Après, Link revint sur le message laissé par Impa et se mit à le lire :

Link,

Je pars chez Zubora le Forgeron pour récupérer l'Épée de Légende. Retrouve moi-y quand tu reviendras des Pics Blancs.

Impa.

« Merci d'avoir gardé ça pour moi m'sieur  mais est-ce que vous auriez un endroit où je pourrais me changer ? » demanda Link après lecture du message d'Impa.
« Oui tu peux aller dans la petite pièce derrière le comptoir » répondit l'aubergiste.

Link y alla alors de suite puis revint peut de temps après, vêtu de sa traditionnelle tunique Kokiri.

« Je me sens mieux la dedans ! » s'écria le jeune garçon heureux de retrouver ses vêtements habituels.

Après cela, Link demanda à l'aubergiste où est-ce qu'il pourrait obtenir un cheval pour aller retrouver Impa. Link pourrait très bien utiliser le Vent de Farore pour s'y transporter mais il préféra le cheval et ainsi voyager au grand air, ce qu'il n'avait plus fait depuis un certain temps.
L'aubergiste lui indiqua alors qu'Impa avait laissé un cheval à l'écurie qui jouxte l'auberge. Link remercia encore l'aubergiste puis, après avoir trouvé le cheval laissé par Impa, repartit vers la Forêt de Woodfall.

Quand il arriva près de la foret, le Kokiri n'aima pas ce qu'il y vit. Des hordes de bêtes noires identiques à celle qui avait envahi le Château d'Hyrule déferlaient sur la plaine de Termina. Cependant, cette horde était, pour le moment, contenue par une imposante armée, sûrement celle d'Ordinn que le Comté de Termina avait appelé en renfort quelques temps auparavant. 

Link aurait bien voulu prendre part au combat mais il devait d'abord retrouver Impa et l'Épée de Légende pour espérer vaincre Zant, le puissant leader du Crépuscule.  Link bifurqua alors vers la gauche pour rentrer dans le domaine du Forgeron.  La petite plaine intérieur avait été vidée des ses soldats valides pour être transformé en hôpital de campagne au vu de tous les soldats blessés qui gisaient ici et là.

Le Kokiri fonça vers la Forge sans vraiment se soucier du reste et quand il y arriva, il descendit rapidement de son cheval pour s'engouffrer dans la demeure de Zubora.

« Oh te voilà enfin ! » s'écria Zubora en voyant arriver Link.
« Vous..vous m'attendiez ? » demanda Link, un peu surpris.
« Oui je t'attendais, la Sheikah était certaine que tu reviendrais tôt ou tard. » répondit le forgeron.
« Justement, elle est ou ? Elle m'a laissé un message en disant qu'elle m'attendrait ici. » se demanda Link.
« Elle t'attendait bien ici mais quand ces immondes choses ont envahi Termina, elle a décidé d'aller prêter main forte à l'armée d'Ordinn pour repousser ces sales bêtes. Elle m'a dit que le jour ou tu te pointerais ici, je devais te remettre l'épée que j'ai réparé ainsi que te dire de ne pas t'en faire pour elle et te diriger vers Hyrule sans elle. »  expliqua Zubora qui alla chercher l'Épée de Légende une fois ses explications terminées.

Link ne répondit pas mais n'était pas du tout étonné de ce que Zubora venait de lui dire, c'était tout à fait le genre d'Impa d'aller vers l'action au lieu de simplement attendre ici.

Quand le forgeron revint avec l'Épée de Légende reforgée et comme neuve, Link eut fit un large sourire, émerveillé par le travail du forgeron.

« Wouah !  Vous avez super bien travaillé ! On dirait pas qu'elle a été brisé ! » s'exclama Link.
« Merci gamin car ca n'a pas été une mince affaire ! Réparer une telle épée sacrée, c'est la chose la plus difficile que j'ai eu à faire ! » répliqua Zubora, pas peu fier de son travail.
« Je vais essayer de pas la casser cette fois-ci ! » fit Link en prenant l'épée dans ses mains.
« Oui ce serait sympa car j'ai pas vraiment envie de recommencer tout de suite là ! » s'exclama Zubora.

Après ce petit échange, Link remercia une fois encore Zubora puis prit congé de ce dernier pour repartir en direction du dôme des ténèbres qui entourait Hyrule. Cependant en chemin, Link eut l'ardente envie d'aller lui aussi combattre les créatures des ténèbres car ses nouvelles capacités pourrait sûrement venir bien en aide a l'armée d'Ordinn mais le jeune combattant avait un objectif bien plus important : Libérer Hyrule de l'emprise du Crépuscule.

C'est pour cela que Link ne s'arrêta qu'une fois devant le gigantesque dôme d'un noir inquiétant.

Sans perdre un instant, le Kokiri dégaina l'Épée de Légende, fit exploser une puissante aura dorée qui l'entoura lui et sa monture puis traversa le dôme des ténèbres.


FuturVegeko

L'histoire et très bien broder, j'en dévore chaque mots. J'ai déjà hâte de la suite.

Teen_Gohan_757

Je suis ravi que cela te plait autant, ca me fait bien plaisir  ^u^

La suite bientot :D   (si j'oublie pas de la poster xD

Shin Blue Sonikku17

Zut, j'ai lu mais j'ai oublié de poster
Chapitre très intéressant qui me rapelle le potentiel de Gohan sur Namek
Bonne chance
(C'est pas grave si je pense qu'a Gohan ?)

Teen_Gohan_757

Content que cela t'ai plu aussi :)

Et non, penser qu'à Gohan, c'est très bien ;D


(manque plus que le commentaire monosyllabique d'Hérétique :hihi: )

Kapurikōn no Jeff

Osun? Il s'appeler pas comme ça celui qui entrainer Gohan et Goten vs Bojack?
Link maitrise la triforce et à récupérer l'épée de légende.
Maintenant: FIGHT