• Bienvenue sur Forum Dragon Ball Z & Dragon Ball Super. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.

[Fiction] Le Dernier Combat

Démarré par escl4ever, 03 Octobre 2009 à 12:58:55

« précédent - suivant »

Gohan35

Je viens de finir le chapitre. J'ai adoré ce chapitre car on a put voir Ezaïre et Ramu se battre en duo. C'est peu fréquent chez les démons.

Enfin bref vivement le dénouement de ta fic ^^

escl4ever

Merci Gohan !! Le dernier chapitre sera hyper long !! Le plus long que vous n'ayez jamais vu^^ :ha: :ha: :ha:

RyN

Citation de: escl4ever le 17 Mars 2010 à 18:25:18
Merci Gohan !! Le dernier chapitre sera hyper long !! Le plus long que vous n'ayez jamais vu^^ :ha: :ha: :ha:


J'ai vraiment hâte de lire le dénouement de l'histoire, surtout que j'ai prix beaucoup de plaisir à la lire ! Ça me rassure que le dernier chapitre est long ! Ah, j'ai hâte  :ha: !

3po

Je crois que nous sommes tous dans le même état  :lol:

escl4ever

Chapitre 25 : Dénouement

Le vent s'était apaisé sur la Terre. Du moins, à l'endroit qui servait d'arène de combat. Ce combat, féroce, sans pitié, menés par Sangoku et ses amis face aux démons venus réduire l'Univers à néant. Des planètes avaient déjà disparu, la galaxie du Nord était presque anéantie. Quatre démons, plus terrible que Cell, Freezer ou Bou ont déclenché cette bataille. Depuis le début, trois sont morts. Mais le plus fort est toujours là, plus puissant que jamais. Guérik était imbattable. Le combat n'affichait désormais qu'une seule et unique issue. Ce fut le dernier combat.

**

Sangoku se montrait enthousiaste à l'idée de se mesurer une énième fois à Guérik. Aussi improbable que cela puisse paraître, sa détermination était au beau fixe, et jamais il n'avait éprouvé cette sensation. Une sensation de plaisir intense, comme si ce combat face à la mort l'excitait au plus profond de lui. Malgré tout, il savait qu'il ne serait pas seul. Ses fils, Sangohan et Sangoten, lui apporteront leur aide, ainsi que Végéta et Trunks. Cette bataille, cette ultime bataille, ce n'était pas un combat ordinaire. Il opposera une unique personne face à cinq autres. Outre les égos démesurés chez certains protecteurs de la Terre, cette union pouvait se percevoir comme un duel opposant seulement deux adversaires. Le courage, l'amour et l'amitié les liés, tous, sans exception. Même le guerrier le plus fier, le plus orgueilleux se reconnaissait dans cette alliance. Végéta ne trouvait plus d'intérêt personnel à cette guerre. Cette force, ce courage de se retourner face au tyran, il la trouvait dans son cœur. Grâce à l'amour qu'il portait, malgré-lui, à la Terre et ses habitants. Et tous partageaient cet état d'esprit. Jamais l'Univers ne devrait se soumettre. Ces Sayens, venus de l'espace, que le destin a amené sur cette planète, sont là pour l'honneur de la Terre. Ils sont là pour l'Univers.

**

Oub restait à l'écart. Non pas qu'il ne voulait plus se battre, mais sur ordre de son mentor, Sangoku. Effectivement, celui-ci lui avait interdit de prendre part à ce combat, jugeant que la planète aurait besoin de lui plus tard. Le métisse n'avait pas très bien compris le pourquoi du comment. Certes, il était jeune, mais rien ne l'empêchait de se battre, car de toute façon, l'avenir demeurait le même pour tous. Mais Sangoku refusa catégoriquement tout commentaire, et demanda sur parole qu'Oub ne bougera pas d'un centimètre pour leurs venir en aide. Ce dernier ne put refuser. Une rage immense inondait ses veines, des larmes coulaient le long de ses joues. Elles étaient fines. Fines comme les chances de nos héros.

**

Guérik trépignait d'impatience en attendant le début du combat. Ce sera le dernier, il en était persuadé. Après sa victoire, plus rien ne pourra l'empêcher de semer le chaos et la désolation. Il s'en réjouissait d'avance. Il avait laissé un temps de répit, demandé par Sangoku, à ses ennemis. Cela lui permit de se reposer complètement, afin de renouveler son énergie au maximum. Malgré tout, il écoutait d'une ouïe très fine les ordres donnés par son principal adversaire, au cas où une tactique pourrait avoir raison de lui. Néanmoins, il n'éprouvait aucune peur, et le démon se sentait de mieux en mieux, surtout après avoir éliminé définitivement Ramu et Ezaïre. Pendant un bref instant, il repensa à ce combat, titanesque pour tous, banal pour lui. Mais son envie de se battre grimpait et il n'avait plus la patience d'attendre ses opposants.
Un bruit de téléportation se fit entendre. Un léger nuage de poussière monta l'espace d'une seconde vers le ciel avant de redescendre vers le sol. L'être le plus puissant de l'Univers n'était distancé que de quelques mètres de nos héros.

- Êtes-vous prêt ? demanda t-il, un sourire au coin des lèvres.
- Comme jamais, se contenta de répondre Végéta, qui prit la parole.
- Bien, je vous attends.

Ses dires furent exécutés. La bataille pour l'Univers commença. Les six combattants se volatilisèrent dans les cieux, avant de réapparaître une cinquantaine de mètres plus loin. Un cercle se formait autour de Guérik. Le guerrier noir observait cette situation à laquelle il devait faire face. Sa vitesse devra montrer toute ses capacités. Le première offensive fut lancée. Sangohan envoya son poing en avant, suivis moins d'une seconde plus tard par Sangoten, son opposé par rapport au positionnement de Guérik. Les deux poings fouettèrent l'air. Le reflet du monstre se montrait encore aux yeux des deux demi-terriens. Trunks et Végéta avait tout de même bien suivi le mouvement, armant chacun une boule de Ki pour l'expédier sur l'ennemi, qui s'était déplacé sous ses adversaires. Le sourire narquois de Guérik n'énervait plus le Prince des Sayens, il le motivait. Sa boule de feu frôla le démon, qui parvint à esquiver également celle de Trunks. Un nouveau bruit de téléportation fut perçu par les oreilles du titan. Il avait deviné la présence de Sangoku dans son dos. Sentant l'attaque imminente du Sayen, il laissa une image de lui, mais se retrouva au-dessus de son antagoniste. A présent, c'était à lui de passer à l'action, et il prépara ses mains, les lia intensément, et frappa Sangoku à la nuque. Mais il n'avait pas prévu de battre l'air à son tour. Sa surprise fut si grande qu'il ne put éviter le coude de son rival, le désorientant quelque peu. Une horde de coups diverses fut porté à son encontre, de la part de toute le team Z.

« Il faut que je me sorte de là » se dit-il, presque affolé.

Une barrière de Ki se forma autour de lui, agissant comme un mur infranchissable aux poings des protecteurs de la Terre. Il profita de ce moment de répit pour s'envoler un peu plus haut et améliorer son Ki. La planète gronda suite à cela. Une vue apocalyptique s'était dessinée au fil des heures, et les montagnes qui habitaient la sphère bleue ressemblaient désormais à un champ de ruines. Comme si le vent et le feu avaient tout balayé sur leur passage. Malheureusement, ce n'était pas la nature elle-même à l'origine du désastre, mais ce combat interminable opposant nos amis à Guérik et ses anciens partenaires. Les cratères ornaient la surface de combat. L'atmosphère devenait de plus en plus pesante, comme si un terrible orage s'annonçait d'ici peu.

Guérik, qui avait relevé la tête pour amplifier son aura, la baissa et scruta les Sayens du regard. Il se satisfaisait de ce combat, pour l'instant équilibré, et qui l'obligeait à se montrer vigilant. Une erreur peut se coûter chère, Sangoku lui avait bien prouvé. Il quitta son sourire et s'élança vers Sangoten, le guerrier le plus proche de lui. Son poing failli fracasser la pommette du jeune combattant, mais dans un élan de courage, le frère de Sangohan se mit en position de défense. Cette scène prouvait que Sangoten avait encore peur. Peur de se battre contre plus fort que lui, malgré toute sa détermination. Cette idée de lâche le traversa une seconde. L'impact provoqua un changement radical. Certes, il ne pouvait pas rivaliser avec son ennemi, mais la peur le quitta peu à peu. Aidé par son frère, il attaqua Guérik sans relâche. Un uppercut au menton, ainsi qu'un coup de genou dans le nez firent vaciller de quelques centimètres l'imposant démon. Sangohan décocha un kick retourné dans les côtes du monstre, et provoqua un Masenko qui s'enfonça dans son l'abdomen. Guérik disparut dans une épaisse couche de fumée. Celle-ci s'intensifia quand Trunks et son père envoyèrent à nouveau des boules de Ki. Toutefois, l'être du Mal sortit de la poussière à la vitesse de la lumière, et balança un coup de poing dans le ventre de Trunks, ce qui lui coupa le souffle. Avec sa main, il attrapa le crâne de la victime, serra de plus en plus fort, et l'expédia à grande vitesse vers le sol. Un bruit assourdissant s'en suivit. Trunks gisait sur le sol, mais n'était pas inconscient. Végéta, qui voyait son fils agoniser, se retourna vers Guérik, et tenta de le frapper au niveau du visage. Mais l'ennemi esquivait de manière déconcertante les attaques dirigées par le Prince. Il eut un millième de seconde pour s'apercevoir que Sangoku arrivait derrière lui, et profita de cela pour se téléporter au dernier moment, laissant les deux meilleurs ennemis s'entrechoquer. Il s'éleva dans les airs, et pris une nouvelle fois la parole :

- Je dois admettre que vous ne manquez pas de courage, tous autant que vous êtes. Vous m'impressionnez.
- Cesse de dire des sottises, et reviens te battre, rétorqua froidement Sangohan.
- Vos désirs sont des ordres, maître, ironisa Guérik.

**

Pendant tout ce temps, à Kamé-House, nos amis avaient pris conscience du danger. En effet, Baba, la sœur de Tortue Géniale, avait malgré-elle, accepté de montrer le combat aux habitants de l'île. Il faut dire que Chichi était sur le point de l'étrangler quand elle consentit dévoiler les scènes horribles de la bataille. Certes, ils n'avaient pu voir que le combat débutant après l'entraînement de nos héros, mais c'est à partir de ce moment que le duel prit une tournure atroce. Depuis le début, Chaozu pleurait la perte de Tenshinhan et de Krillin. Tous nos amis ressentaient la peur, une peur incommensurable. Au-delà de ça, Yamcha s'en voulait d'être resté ici, à ne pas être parti avec Krillin et les autres :

- Si j'avais su, je ne serai pas resté là !! Quelle honte, moi aussi je suis un guerrier !!
- Calme toi, Yamcha, tu ne ferais pas le poids face à un tel monstre, tenta de dire Bulma.

Mais Yamcha s'en voulait. Il se considérait comme un lâche. Lui qui n'avait rien pu faire face aux Sayens venus détruire la Terre, lui qui n'avait pas pu arrêter le Docteur Géro, lui qui s'était fait manger par Bou. Il en avait assez. Assez de ce statut désobligeant. Et puis, il avait une dette envers Sangoku. Il fallait qu'il fasse quelque chose. Mais quoi ? Partir là-bas serait signe d'inconscience. Il fallait trouver une solution. Et vite.

« C'est sûr, je les aiderai. Coûte que coûte » pensa t-il très fort.

**

Un rayon Kikoha intensément noir effleura Sangohan. Sa tunique, déjà bien amochée, fut une nouvelle fois déchirée, au niveau de l'épaule cette fois. Il n'eut pas le temps de dire « ouf » qu'une nouvelle vague se déplaçait vers lui. A l'aide de ses mains, il l'a bloqua, et la détourna plus haut dans le ciel. Aussitôt, Guérik arma son poing, et décocha une droite dans la joue du terrien, qui se tourna de force vers la droite. Il ne put réagir au coup porté sur son crâne, l'envoyant vers la terre ferme. Son père le rattrapa au vol, et se téléporta pour le déposer sur le sol, encore conscient, afin qu'il se repose un peu. Sans attendre, il se rua sur Guérik, rejoint par Végéta. L'alliance des deux Sayens les enthousiasmait, et ils déployaient leur puissance au maximum. Même s'ils n'arrivaient plus à se transformer en Super Sayen, le courage dont ils faisaient preuve semblait ajouter du poids à leur attaques. Les deux amis tournoyaient autour de Guérik à une vitesse folle, au point que l'on arrivait plus à les distinguer. Mais Guérik n'est pas ordinaire. Il anticipa la charge de Végéta, et baissa fortement la tête vers la gauche afin d'éviter le revers de main de Sangoku. A l'aide d'un salto arrière, il esquiva un coup de pied du Prince, et en profita pour asséner un coup de genou dans le facies de Sangoku.

- Vous n'avez toujours pas compris, vous ne pouvez rien contre moi. Je n'utilise même pas toute ma puissance, et j'arrive facilement à éviter le plupart de vos coups. Ceci dit, je vous félicite. Peu de guerriers seraient capables de faire ce que vous faites à l'heure actuelle.
- Garde tes compliments pour toi, Guérik, lui répondit Sangoku, apparemment fatigué.
- Regarde toi, Sangoku, tu ne ressembles plus à rien !!!

Mais il en fallait plus pour énerver le Sayen. Succomber à l'énervement lui puiserait toutes ses forces, et n'améliorait pas les choses. Le vent se leva. Ce vent était frais, très frais. Il devenait de plus en plus fort. Arrachant les quelques feuilles qui avaient survécu au combat. Les guerriers se posèrent sur le sol. Trunks les rejoint, ainsi que Sangohan. Ce dernier leva les yeux au ciel, et aperçut une goutte s'échouer non loin de lui sur le sol. Puis une deuxième, une troisième. S'en suivit des dizaines et des dizaines. La noirceur du ciel s'éclaira l'espace d'une seconde, laissant place à une détonation. Les protecteurs de la Terre fixaient désormais Guérik dans les yeux. Ce dernier les fixait tous, un à un. Les regards ne se dispersaient pas. A présent, d'énormes gouttes d'eau se fracassaient sur la terre ferme et sur les combattants, à une vitesse de plus en plus grande. Un second éclair, plus détonant que l'autre, se fit entendre. Ce fut le coup d'envoi d'un nouveau combat.

Sangoten se téléporta avec Trunks, et ensemble, ils frappèrent l'ennemi avec le genou dans l'abdomen. Cependant, Guérik anticipa, et forma une barrière avec son bras. Il s'abaissa pour éviter le poing de Sangohan, qui arrivait par derrière, et se téléporta à son tour pour ne pas être touché par la vague Kikoha expédié par Végéta. Sangoku se précipita sur lui. Il avait retrouvé une source de Ki en lui. Cette force, ce n'était pas réellement la sienne. C'était celle du courage. Cette puissance qui armait tous nos héros pour ne pas subir les foudres de Guérik, pour lui tenir encore tête, bien qu'il ne se batte pas avec tous ses pouvoirs. Il déclencha un kick, mais fouetta l'air. Il se retourna, et encaissa un premier coup du monstre, au niveau de la poitrine. Malgré tout, il put stopper à l'aide de ses mains le genou de son adversaire. Il en profita pour l'attraper au niveau de la cheville. Il commença à tourner très vite sur lui-même. Alors que la vitesse de sa rotation devenait de plus en plus insistante, il fixa ses alliés. Comme s'ils devaient s'attendre à recevoir quelque chose. Il ne fallut pas plus d'une seconde pour que le plan se mette en marche. Tous préparèrent un rayon Kikoha. De fortes lumières bleues et violettes se dessinaient :

- KA-ME-AH-ME...
- GARIC...

Guérik avait compris le stratagème, mais la force qu'utilisait Sangoku l'empêchait d'agir. Ce n'était pas la peur qu'il ressentait, mais l'humiliation. La honte de s'être fait avoir comme un débutant. Il fut, malgré lui, jeté à l'encontre des vagues.

- AAAAAHH !!!
- CANONNNN !!!

Guérik plongeait vers la douleur. Il était de dos, et ne voyait pas ce qu'il se préparait concrètement. Mais il sentit très vite une brûlure sur toute la surface de son dos, ainsi que ses jambes et sa tête. Soudain, il put constater que seul Sangohan et Végéta avaient envoyé une vague. C'était trop tard pour éviter une nouvelle offensive, celle des meilleurs amis du monde, Sangoten et Trunks. Eux aussi étaient en train de se concentrer. Sangoten prenait la position habituelle du Kaméhaméha, et Trunks se tenait à sa gauche, dans la même position.

« A ce que je sache, Trunks ne pratique pas cette attaque » La réflexion de Guérik ne put aboutir, car les deux premiers rayons l'englobèrent totalement. C'est à cet instant que l'action débuta pour les deux cadets.

- KA-ME-HA-ME...
- BIG BANG...

Trunks s'apprêtait à utiliser l'une des attaques favorites de son père. Son aura, favorisant le blanc et le gris, lui avait élevé les cheveux, sans pour autant le transformer en Super Sayen. Cependant, sa position intriguait. Comment pouvait t-il mener à bien cette attaque dans une position aussi inadéquate ? Sangoku se téléporta à ses côtés.

- Tu pourras nous aider, Sangoku ? demanda Trunks, visiblement fatigué.
- Ne t'en fais pas, je suis là !!

Le plus grand des Sayen arma à son tour une charge de Ki :

- KA-ME-HA-ME...

Le regard de Guérik retrouva ses ennemis. Mais il ne pouvait toujours pas bouger, les deux rayons de Sangohan et Végéta le propulsant contre son gré. C'est à ce moment précis qu'il vit ce qui l'attendait. En chœur, Sangoku et son fils lâchèrent leur Kaméhaméha, et Trunks sa Big Bang Attack :

- AAAAAAAAAHHHHH !!!
- ATTACK !!!

Mais ce qui importait le plus à Guérik, c'était la façon dont s'étaient positionnés les trois guerriers. Sangoten avait sa place initiale, celle du Kaméhaméha. Mais Trunks s'était collé à lui, comme si les deux amis ne formaient qu'une seule et unique personne. Ses mains s'étaient disposées sur les côtés de celle de son compagnon. Et Sangoku se tenait un tout petit peu plus à l'écart, sur la gauche, mais sa vague s'alliait à celle de deux enfants. Le spectacle était magnifique. La boule de Trunks, largement distincte, enrobée par les vagues. Le tout se dirigeait vers Guérik, qui n'avait pas d'issue. Son dos le brûlait déjà, voilà que la collision par devant était imminente. Le monstre eut tout de même le reflexe de placer ses avants bras devant lui, pour atténuer les effets de l'attaque. Malgré tout, le choc fut terrible.

**

escl4ever

- C'est décidé, je vais les aider !! s'exclama Yamcha.
- Mais enfin, tu... tu ne peux pas, tenta de réagir Bulma.
- Comment veux-tu que je reste ici les bras croisés à voir mes amis se faire mettre au tapis un à un ?
- Ton courage parle à ta place, Yamcha. Et j'en suis fier. Décide toi-même de ta destinée, s'avança Tortue Géniale.
- Merci maître, vous au moins, vous me comprenez.
- Moi aussi, je voudrai aller me battre, mais je suis trop vieux, et mon niveau n'est plus assez fort, continua le vieillard.
- Si tu pars là-bas, moi aussi je me battrai !! déclara une petite voix fluette.

Cette voix venait du fond de la pièce. Elle venait de celui qui avait perdu son grand ami. Une immense douleur le faisait souffrir depuis qu'il avait appris la disparition de Tenshinhan, totalement désintégré par la boule d'Ezaïre, sur la planète de l'Au-Delà.

- Moi aussi, je veux venger Ten, je veux montrer à tous que je ne suis pas un incapable. Même si ce Guérik est dix fois, peut-être cent fois plus fort que moi, je veux me battre.
- Chaozu...

La tristesse s'empara de nos amis. Chaozu faisait preuve d'un immense courage. Cela poussa d'autant plus Yamcha à s'envoler pour aider ses amis.

- Tu viens avec moi, Chaozu ?
- Tu peux compter sur moi, dit le petit être, remonté.
- Allons voir Maître Karine avant.

Les voilà tous deux partis pour affronter la mort.

**

L'explosion engendra une secousse, si bien que Végéta et Sangohan peinèrent à rester debout. Au moment de l'impact, une onde électrique se propagea, respectant la forme d'une sphère. Cette sphère rendait en cendre tout ce qu'elle rencontrait sur son passage, hormis les combattants. Les derniers tas de roches se craquelaient et disparaissaient, et le sol s'ouvrit à certains niveaux. On aurait dit que la planète était sur le point de rendre l'âme. Un cri strident déchira les oreilles de nos amis, qui virent Guérik s'élever dans les airs, porté par la Big Bang Attack de Trunks. La lueur était très forte, et Guérik faisait une tâche noire sur cette boule de Ki. Après quelques secondes, elle explosa brusquement, propulsant le monstre vers le côté. Par la suite, il connut une longue descente vers le sol, ou il retomba sèchement. La poussière lévita autour de lui durant un instant, puis le démasqua de seconde en seconde. Il était de dos à nos héros, un genou à terre. Son coude lui permettait de se maintenir sur l'autre genou. Il semblait qu'il avait perdu beaucoup de force. C'est en tout cas ce que pensaient nos amis. Mais un rire démoniaque les persuada du contraire :

- Est-ce là tout ce que vous pouvez faire ? Ce combat me tarde de se terminer. Et je dois avouer que vous vous êtes tous battus comme de véritables héros. Mais quelqu'un de meilleur est arrivé. Ahaha !!

Il se faisait un discours à lui-même. Sa confiance en lui était totale. Après ce nouvel échec des super guerriers, il était sûr de lui. Plus personne ne pouvait venir les aider, et personne n'avait les capacités de le détruire. Il se releva, gardant toujours le dos tourné à nos amis. D'ailleurs, Végéta et Sangohan avaient rejoint leurs trois alliés. Leur puissance n'avait pas beaucoup baissé, mais à présent, ils savaient qu'ils leur étaient impossible de venir à bout du monstre. Malgré tout, l'espoir ne les quittait pas. Ils avaient du sang Sayen dans les veines. La fierté du guerrier, l'espoir de la victoire, le courage de dépasser ses limites et la haine de l'adversaire. Tout ceci poussait la Team Z à ne pas abandonner ce combat.

« Il faut s'en sortir » pensa fortement Sangoku. Végéta avait lu en lui. Il savait que son rival ne s'inquiétait pas, mais il sentait quelque chose de bizarre en lui. Pour le moment, il préféra passer outre cette situation, car Guérik venait de se retourner. Une coupure au niveau de sa joue s'était formée. Le sang coulait lentement, pour tomber, goutte par goutte, sur le sol. Si on y regardait de plus près, son visage entier était amoché. De nombreuses plaies s'étaient provoquées. Son œil droit se fermait tout seul, et son bras gauche montrait une blessure profonde au niveau de l'épaule. Toutefois, son infect sourire n'avait pas quitté l'espace d'une seconde son facies.

- Vous allez voir ce que vous allez voir !!

Le démon se téléporta, et se retrouva en moins d'une seconde au-dessus de Sangoten et Trunks. Il empoigna les deux amis par la tête, et les fracassèrent l'un contre l'autre. Il se rabattit sur le sol, et râpa les deux terriens contre la terre ferme, composée de roches et de cailloux. Pour conclure le tout, il laissa pour morts ses deux adversaires, tout en prenant soin de lâcher une boule de Ki les projetant encore plus loin. Sangoku voulu intervenir, mais sa route fut barrée par Guérik, qui vola à sa rencontre. Une fois devant lui, il écarta les bras, faisant office de barrière.

- Si tu veux les rejoindre, il faut me demander l'autorisation, ricana le démon.

Il n'attendit pas la réponse de son antagoniste, et ajusta un uppercut au menton du père de Sangoten. Se levant dans les airs, la défense de ce dernier était très perfectible. Le démon n'en demandait pas tant, et envoya son opposant au tapis à l'aide de ses mains jointes. Alors que Sangoku allait s'écraser au sol, Guérik s'envola vers lui, et le frappa violement au ventre, provoquant une lévitation du corps de notre ami durant un court instant, dans une position de repliement. Les yeux écarquillés de notre héros ne purent voir le coude de Guérik s'enfoncer dans sa nuque. Un craquement se fit entendre, et le Sayen se laissa tomber vers la terre ferme. Mais Végéta arriva à temps, et empêcha une lourde chute à son rival. Ce dernier le regarda, et sourit :

- Je le savais. Je savais que nous pouvions compter sur toi. Je l'avais senti. Lors de notre premier combat...
- Arrête de parler, reposes toi plutôt, coupa Végéta, visiblement gêné.

Sangoku se laissa poser sur le sol. Il était sonné par l'attaque de Guérik. Sa tête lui faisait très mal, et il ressentait une grosse douleur dans le cou. Il regarda sur sa gauche, et crût apercevoir quelqu'un qu'il connaissait. Mais il n'arrivait pas à se souvenir de qui il s'agissait. Sa vue se troublait. Son corps devenait de plus en plus lourd. Tournant la tête sur sa droite, il vit Trunks et Sangoten se relever courageusement mais difficilement.

- Je... je dois me relever... moi aussi...

Articuler lui faisait mal à la mâchoire. Les nombreux coups qu'il avait reçut au niveau du visage durant ce combat le faisait extrêmement souffrir. Mais sa détermination le poussait à ne pas abandonner.

Végéta s'élança à son tour sur Guérik. Ce dernier le dévisageait comme une bête assoiffée de sang.

- Tu as une mine vraiment pitoyable, tu sais, ricana Végéta, son orgueil retrouvé pour l'occasion.
- Tu verras la tienne dans quelques minutes, répondit froidement le monstre.

Le Sayen s'abaissa pour esquiver le poing du démon, qui fouetta l'air. D'un croc en jambe, il le fit basculer en arrière, et arma une boule de feu emportant Guérik vers le sol. Il s'écrasa grossièrement et profondément. Le Prince en profita pour se cambrer en arrière, et reprendre de la puissance. N'attendant pas le retour de son ennemi, il s'engouffra dans le trou causé par la chute de ce dernier. Le noir total prenant place, et seule la lueur du Ki de Végéta rassemblait de la lumière. Il cherchait des yeux son opposant, et commença à rire soudainement :

- Tu as peur ou quoi, Guérik !!

N'entendant pas de réponse, notre ami se recula, et expédia une vague Kikoha arrachant la terre sur plusieurs mètres. Une minute plus tard, la fumée causée par l'explosion se dissipa. Une source de chaleur s'approchait du père de Trunks, mais par derrière.

- Que tu es bête, Végéta, c'est incroyable !!

Le rayon noir emporta le Prince, et creusa la roche encore plus profondément. Le rival de Sangoku se retrouvait face contre terre, l'air inerte.

- Il vaut mieux s'assurer de sa mort, déclara Guérik. CREVE, VEGETA !!!

Une boule de Ki s'abattu sur lui, enfonçant encore plus le corps du Sayen dans la pierre. Guérik retrouva le sourire, et se projeta au-dessus de lui, soulevant la roche à son passage. Mais à son arrivée, il fut accueillit par le poing de Sangohan. Le monstre n'était pas en position de défense, et encaissa les coups sans pour autant les rendre. Le fils de Sangoku savait qu'il ne devait pas baisser de rythme, afin de garder l'avantage. Son poing gauche fendit l'air, grâce au déplacement sur la gauche de son adversaire. Il ne put réagir à l'attaque de Guérik, qui lui fit craquer les côtes. Le pied de son ennemi se retourna, et vint prendre à défaut le cou du demi-Sayen. Celui-ci évita de peu une boule de feu, mais fut éjecter par le genou remontant du démon puis, il se fit cueillir par son coude qu'il prit en pleine face. Voyant Sangohan prendre la direction du sol, Guérik se téléporta, et attrapa son opposant au niveau de la gorge :

- J'ai tué Végéta, maintenant, c'est ton tour !! s'exclama le monstre.
- Arrrgh, lâ... lâche-moi, tenta de dire le fils de Sangoku.
- Tu vas souffrir comme jamais, lui promit le démon.

Tout en le gardant coincé au niveau de la gorge, Guérik s'envola vers le sol. Il traversa l'un des seuls rochers encore debout, mais ce fut le vainqueur de Cell qui encaissa le choc. Ensuite, il lui coupa le souffle grâce à d'innombrables coups de poing. Le sang sortait de la bouche du Sayen, qui arrivait de moins en moins à rester conscient. Il tenta de faire exploser son Ki pour écarter Guérik, mais aucune énergie ne lui traversa le corps. Guérik le remarqua, et s'empressa de frapper encore plus fort, encore plus vite. Outre le ventre, il se mit également à fracasser le visage de son souffre-douleur. Avant d'en finir, il lui glissa au creux de l'oreille :

- Pense à ta petite famille et à tes amis, car tu ne les reverras plus !!!

Malgré toute la colère qu'il pouvait avoir en lui, Sangohan ne put réagir. Sa force l'avait définitivement quitté, et il ne pouvait plus esquisser le moindre geste. Guérik se posa sur le sol, toujours en tenant son adversaire, et le frappa du revers de la main. Il poussa le terrien sur le sol, qui tomba lourdement. Il prépara une vague Kikoha d'après sa main levée en direction de Sangohan.

- Va au diable !!!

Une gigantesque boule bleue se dessina, et engouffra le corps du Sayen. La boule creusa le sol, le fit vibrer, et enfonça Sangohan. Son corps inerte et fumant s'apercevait légèrement. Cependant, un gémissement se perçut par Guérik.

- Ah, tu n'es pas encore achevé à ce que je vois !!

Il se rapprocha du tunnel causé par sa boule de feu, et commença à en armer une seconde.

- Cette fois-ci, ADIEU !!!

Mais au dernier instant, une vague de Ki le percuta sur l'épaule.

**

- Mon pauvre Sangohan, s'écria Videl, enlacée dans les bras de Pan. Pan, ne regarde pas ça !!
- Sangoku, fais quelque chose, je t'en supplie, pleura Chichi.
- Je crois bien que c'est la fin, dit Tortue Géniale, la mine déconfite.

**

escl4ever

Guérik se retourna, et aperçut deux ombres. Une grande accompagnée d'une plus petite.

- Sale monstre, nous ne te laisserons pas faire, dixit l'homme à la cicatrice.
- Tiens tiens, deux nouveaux jouets, c'est gentil de venir à moi !!
- Nous nous battrons jusqu'au bout, affirma de façon déterminée Chaozu.
- Ne vous inquiétez pas, vous allez vous battre longtemps, tas de larves !!

Se téléportant juste devant ses nouveaux adversaires, Guérik les cueilli avec un coup de poing dans le ventre. Il attrapa leur tête, et les enfonça dans ses genoux. Le sang coulait déjà du nez de nos deux amis, qui ne virent pas arriver les multiples coups de leur ennemi commun. Le démon leur faisait vivre un vrai calvaire. Mais ils avaient promis de donner le meilleur d'eux-mêmes et n'étaient pas prêts d'abandonner. Soudain, le monstre déclara à Yamcha qu'il s'occuperait de lui plus tard. Il le balança d'un revers de main, et le terrien atterrit non loin de Sangoku, qui venait juste de se relever.

- Yamcha ! s'écria t-il.
- San... Sangoku... je ne sais pas... comment vous avez fait... mais...mais ce monstre est incroyable, arriva t-il à dire.
- Yamcha, tu as été très courageux. Maintenant, c'est à moi de jouer, il faut l'arrêter.

Sangoku était sur le point de s'envoler que Yamcha le retint par le pantalon.

- Attends... attends...
- Qu'y a-t-il ?
- Prends ça...

Et le terrien s'évanouit. Il n'était pas mort, mais ses réserves d'énergie s'étaient amenuisées. Sa main laissant très distinctement un paquet.

- Ce sont des haricots magiques ! s'exprima le Sayen.

Mais il fallait garder la nouvelle pour lui, du moins ne pas faire en sorte que Guérik le découvre. Il s'envola à la rencontre de Sangoten et Trunks.

**

- Dis-moi, petit, tu as eu beaucoup de courage pour oser te dresser contre moi ?
- Ezaïre a tué Ten, je me dois de me battre en son honneur !!
- Ten, ah oui, le grand chauve avec trois yeux ? Ce n'est qu'un tas de muscles qui ne sait pas se battre !!
- Tu n'as pas le droit de dire une chose pareille !! s'écria Chaozu.

L'extraterrestre tenta de frapper vainement le monstre. Ce dernier s'amusait beaucoup à esquiver les attaques du combattant. Le fait de monter son Ki repoussa Chaozu un peu plus loin. Celui-ci expédia un Dodompa qui transperça le bras de Guérik, qui en fut tout étonné.

- J'ai réussi à parfaire la technique du... Dodompa... avoua Chaozu, haletant.
- Je ne te pensais pas capable de me faire ça !! s'énerva tout à coup Guérik. Tu vas périr comme tous les autres !!!
- Je serai toi, je me soucierai de mes arrières !!

Guérik se retourna et vit avec stupeur cinq guerriers se tenir devant lui.

- Co... comment avez-vous pu...
- Tu connais sans doute les haricots magiques !! le fixa Sangoku.
- Mais... Végéta et... et Sangohan, ils étaient morts !!
- Et bien non, tu crois qu'une boule de feu de la sorte m'aurait achevé ?? ricana le Prince.
- Vous avez beau me surprendre, ce n'est pas en revenant au top de votre forme que vous me vaincrez, ahaha !!

Le monstre saisit férocement le petit Chaozu avec sa main :

- C'était votre mission, avec l'autre terrien, de donner les Senzus à vos amis ??
- Tu es tombé dans le piège, en rit l'ami de Tenshinhan. A vous de jouer les amis, tout le monde compte sur vous, dit-il, les larmes coulant le long de ses joues.

Guérik le frappa au visage, et sortit de ses deux mains une boule noire qui eut raison de l'extraterrestre, l'emportant au loin. La fumée ne le quittait pas, mais son âme avait réellement quitté le corps du petit être. Le monstre se téléporta, et souleva au col Yamcha, qui peinait à se relever.

- Enfoiré, tu t'es aussi foutu de moi !!
- Héhé, se contenta de répondre l'homme à la cicatrice.

Dans un élan de fureur, le monstre passa son poing à travers son corps, qui rejetait déjà ses entrailles. Le démon ne voulait plus faire de cadeaux, et montrait enfin on visage le plus cruel.

- Personne ne pourra m'arrêter !!!

Il s'élança vers les supers guerriers, et tenta de frapper Sangoku. Mais ce dernier réussit à éviter la charge. Il s'aperçut que ses ennemis s'étaient regroupés de façon à former un cercle autour de lui.

- Que pensez-vous faire, hein ?
- Te réduire en cendre !! s'exclama Végéta.

La mine du démon n'affichait plus un sourire, mais une expression de peur. Oui, pour la première fois, il avait peur. Il sentait les forces des Sayens couler dans leurs veines, alors que lui était un peu fatigué par un combat qui durait depuis près de six heures. Sa réflexion fut coupée par Sangoku :

- Donnons-lui le coup de grâce !!!

Les cinq amis se cambrèrent en arrière, s'entourant d'une aura dorée parsemées d'électricité. Chaque héros se trouvait dans la transformation la plus puissante qu'il pouvait. Sangoku, Sangohan et Végéta en Super Sayen de niveau trois, Trunks en Super Sayen de niveau deux, et Sangoten en Super Sayen.

- Que... que croyez-vous ? Que ça m'impressionne ??

Sans dire un mot, nos amis se cambrèrent encore plus en arrière, tout en lâchant un cri plus strident que jamais. Cette fois-ci, la Terre entière tremblait devant une puissance aussi exceptionnelle. Les auras montaient autour des combattants comme jamais, et nul doute que chacun avait dépassé sa limite.

Les Sayens sont un peuple courageux, orgueilleux, sans pitié, qui ne perd jamais espoir. La preuve fut cette scène. Cette scène ou l'on vit cinq héros se sacrifier pour l'amour des gens, pour l'amitié, pour la paix. Au même moment, chacun expédia son énergie hors de son corps :

- AAAAAAAAAAAAHHHHHHH !!!

Le cercle que formaient nos amis devint intensément lumineux, si bien qu'on ne pouvait plus le regarder sous peine de s'aveugler. Oub s'en aperçut, mais cependant, il ne pouvait pas s'égarer de ce spectacle. Le sol se craquelait en dessous des protecteurs de la Terre, se creusant de plus en plus profondément. Leurs cris devenaient de plus en plus fort, leur aura s'agrandissaient de seconde en seconde. Leurs poings étaient d'une fermeté incroyable, comme s'ils voulaient se rentrer les ongles dans la paume jusqu'au sang. Soudain, le Ki des membres de la Z Team se mélangèrent, et formèrent comme une tornade au-dessus d'eux et de Guérik. Ce dernier semblait être terrifié. Son regard ne cessait de scruter Sangoku et ses amis, à tour de rôle, mais personne ne flanchait du côté de nos héros, qui paraissaient durs comme de la pierre. La tornade de Ki s'intensifia une nouvelle fois, entraînant les cris des Sayens. Elle prit même la forme d'une gigantesque sphère dorée, qui s'étala sur une surface incalculable, si bien qu'Oub du se téléporter dans le ciel, à une distance correcte de l'attaque des Sayens. Tout se déchira sous l'influence de cette boule, le sol se creusa sur plusieurs kilomètres. Sangoku savait qu'il fallait accroître la puissance de la sphère. Il ne sait pas comment il a fait, mais il arriva à parler télépathiquement avec ses fils et ses amis. [Il faut lâcher complètement nos forces, sinon, nos efforts seront réduits à néant] Végéta fut le premier à comprendre. Il se laissa aller, et agrandit la boule de son énergie. Trunks fit de même ainsi que Sangoku. Seuls Sangohan et son petit frère avaient du mal à se libérer totalement. [Aller, mes fils, je sais que vous pouvez encore mieux faire. Vous avez fait un énorme effort, mais je sais que vous avez encore de l'énergie à revendre] Sangoten serrait les dents, et Sangohan avait peur. [Sangohan, montre nous que ta victoire face à Cell ou Troard n'était pas du à la chance. Prouve-moi que c'est toi qui a le plus gros potentiel ici. Sangoten, la douleur n'est que secondaire. Lâche-toi !!] Suite à ces mots, Sangohan laissa exploser son Ki, qui provoqua presque un dédoublement de la sphère. Cette sphère s'intensifia au moment ou Sangoten, le visage mouillé par les pleurs, lâcha son énergie. Trunks y mit également tout son cœur, et des larmes coulaient le long de ses joues. [Je suis fier de vous, mes amis, mes fils. Ce combat aura été le plus beau de ma vie. Vous serez à tout jamais dans mon cœur] Puis, il s'adressa à Oub [Tu es le vrai défenseur de la Terre à présent, je compte sur toi.] Il ne savait toujours pas par quel moyen il utilisé la télépathie, mais Sangoku put s'adresser à tous ses amis en même temps [Mes amis, merci pour tous les moments passé avec vous. Je ne vous oublierai pas, à très vite] Ces derniers étaient en train de pleurer à l'écoute de ces quelques mots.

Dans un regain de puissance, Sangoku vint ajouter sa puissance, à son paroxysme, à l'attaque. Guérik n'en croyait pas ses yeux. Ces Sayens étaient venus à bout de lui. Comment, il ne le savait pas. Il ne le saura jamais. Mais il n'arriva même pas à se défendre contre cette ultime attaque. Cette attaque portant toute l'amitié, tout le courage, toute la haine et tout l'amour de nos héros et de leurs amis. Tous, je dis bien tous, s'écrièrent d'une même voix :

- ET MAINTENANT, C'EST LA FIN, GUERIK !!!!

La sphère dorée se propagea une nouvelle fois, prenant une plus grosse densité, une plus grosse dimension. Le démon se déchiquetait tout en se demandant toujours quelle erreur il avait pu bien faire, pourquoi il n'en avait pas fini plus tôt :

- C'est... c'est impo... impossible... NOOOOOONNN !!

La boule éclata et provoqua un terrible chamboulement de toute la planète. Oub s'envola presque, tellement la puissance dépassait toute les limites. Après quelques minutes de répit, la poussière se dissipa. Oub regarda autour de lui, et ne voyait plus Guérik. Ce dernier avait littéralement explosé, ne laissant aucune trace de lui. Le terrien n'avait pas très bien saisi le message de son mentor. Comment ça, il était le défenseur de la Terre ? Bien sûr que non, c'était les Sayens, ils l'avaient bien prouvé. Cependant, il chercha du regard ses amis, et se rendit compte qu'ils ne les apercevaient pas non plus. Il s'envola à leur recherche, mais ne trouva rien qui pouvait ressembler à des corps. Soudain, son regard s'immobilisa. Des larmes coulèrent précipitamment, alors qu'il se téléporta le plus rapidement possible sur les lieux. Les corps, inertes, de ses amis demeuraient là. Ils n'étaient plus. Seule la poussière les possédait, ainsi que l'Au-Delà, désormais. Lentement, les cendres de nos cinq héros s'évaporèrent alors qu'elles tombaient vers le sol.

- Non, pourquoi ? POURQUOI VOUS AVEZ FAIT CA ???

Les cris d'Oub s'élevèrent haut dans le ciel. Malheureusement, Sangoku et ses amis ne pourraient plus jamais l'entendre.

La menace de Guérik est enfin dissoute. Cependant, nos héros ont du donner leur vie pour empêcher l'Univers tout entier de se faire détruire. Comment nos amis vont-ils encaisser le choc ? De quelle manière l'avenir va-t-il se dessiner ??

Découvrez tout ceci dans Dragon Ball Z Le Dernier Combat : Epilogue

escl4ever

 :ha: :ha: :ha: :ha:

Je vous avais dit que le chapitre serait le plus long que vous ayez jamais vu !!!
:lol: :lol:

Bonne lecture !!

Asgard

OUUFFFF  !!!! Super chapitre !!! j'ai A-DO-RE !! Ce combat était vraiment épique, j'en ai encore l'oeil humide !!!

Bravo à toi, tu as su écrire là une très très très belle histoire, qui aurait mérité de prendre la place DBGT, et mérite toujours son adaptation en anime.

Je suis fier d'avoir suivi ta Fic, et je vais prendre exemple sur toi pour écrire la mienne, et je vais essayer de faire de mon mieux pour captiver mes lecteurs, comme tu as su captiver les tiens.

Respect.

escl4ever

 :ha: :ha:

Merci Asgard !! T'as vu, à force d'écrire, ta plume n'est que plus belle !! Pour ce qui est de DBGT, ton avis me fait plaisir, d'autres te diront que non... Enfin, quoi qu'il en soit, je suis très heureux d'avoir su te captiver à ce point !!

Merci

3po

 :ha: :ha: :ha: :ha:
Bravo à toi et je ne peux qu'être daccord avec asgard pour l'adaptation en manga / animé  ^u^  ^u^
Vivement l'épilogue pour le fin mot de l'histoire  ^u^

escl4ever

Merci à toi, 3po, d'avoir été la du début à la fin, car certains ont lâché en cours de route^^

Je sais pas quand je ferai le prologue, car j'essaye d'écrire DBWG, ce qui me prend beaucoup de temps libre^^

En tout cas, je te remercie pour tes commentaires tout le long de la fiction !!!

Super Yoyojin

CiterMerci à toi, 3po, d'avoir été la du début à la fin, car certains ont lâché en cours de route^^


Comme moi ;D Mais j'ai repris depuis :ha: Et je regrette pas, car ton histoire est vraiment extra ! Excellent chapitre, j'ai hâte de lire l'épilogue :ha: :ha: :ha:

3po

18 Mars 2010 à 22:28:01 #283 Dernière édition: 18 Mars 2010 à 22:30:16 par 3po
Ya pas de quoi  ^u^  ^u^
Nous sommes plusieurs à suivre et aimer ta fic depuis le début  :lol:

ps : d'ailleurs toutes les fic présentes sur le forum sont toutes très bien  :goku:

Gohan35

Purée mais quel chapitre EXCELLENT ! J'ai franchement adoré ! J'ai même faillit pleurer sur la fin du combat tellement j'étais à fond dedans ^^

Moi j'ai pris ta fic en court de route et je dois bien avouer que je ne regrette pas du tout ! Ta fic mériterait d'être une fin possible (même obliger ^^) de Dragon Ball Z ! J'adorerais qu'elle soit adapter en anime.

Je te dis franchement bravo et j'espère que l'épilogue ne me fera pas chialer ^^

PS : Tu peux compter sur moi pour lire toutes les fic que tu feras ^^