• Bienvenue sur Forum Dragon Ball Z & Dragon Ball Super. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.

[Fiction] Le Dernier Combat

Démarré par escl4ever, 03 Octobre 2009 à 12:58:55

« précédent - suivant »

escl4ever

 :ha:  :ha:

Merci à vous tous pour les commentaires :D

Moi aussi, après avoir beaucoup avancé dans ma fic, je me suis rendu compte qu'il aurait fallu laisser Gohan tel qu'il était^^ Mais bon, j'ai laissé mon imagination me déborder^^

Je vous poste le prochain chapitre samedi ou dimanche prochain  ;)

broly ssj5

presser que tu poste le chapitre..... ;D
j'ai trouvé une autre idéé tu me dira ce que t'en pense... ^u^

escl4ever

Ok, tu me dira ça, Broly :D
:ha:  :ha:  :ha:

Voilà la suite !!!

Chapitre 4 : La colère d'Oub

Le Ki de Sangohan grimpait en flèche depuis sa dernière transformation et Troard était complètement dépassé. Son aura noire diminuait de plus en plus alors que l'aura dorée du fils de Sangoku grandissait davantage. Ce dernier comprit que la victoire ne pouvait lui-échapper. Les deux Kikoha continuaient de s'interposer entre eux, mais finalement, Sangohan prit nettement le dessus. Son Kaméhaméha avançait en même temps que le guerrier marchait. Ce moment rappela l'épique combat face à Cell.

- Je vais en finir avec toi !!! cria Sangohan.

Et il accentua la puissance de sa vague, qui surclassa celle de Troard, dont les yeux avaient changé de lueur, tout comme la couleur de sa peau. Elle devenait de plus en plus grise, quittant la gracieuse couleur blanche.

- NON, NONNNN... hurla t-il alors que le Kaméhaméha de Sangohan venait de le percuter. Le guerrier essaya de parer l'attaque mais c'était peine perdue. Il sentit la vie le quitter, tous comme ses membres qui se détachèrent de lui. La vague le consuma entièrement, ne laissant aucune trace de lui. Cela en était fini de ce guerrier.

Sangohan reprit sa forme normale et tomba sur le sol, à bout de force. Se retenant sur les genoux, il ne parvenait presque pas à reprendre sa respiration. Sangoku lui sourit mais restait sérieux. Végéta et Trunks demeuraient bouche bée, complètement abasourdis par ce qu'il venait de se passer. "Ce Sayen possède vraiment une énergie exceptionnelle" se dit Végéta. Quand aux trois derniers ennemis, ils ne rigolaient plus, étant devenus très sérieux. Ezaïre s'approcha d'eux d'un pas nonchalant :

- Si Sangohan a pu vaincre Troard, ce n'est que pure chance. Il ne pourrait battre Guérik ou Ramu, dit-elle.
- Et pourquoi ça ? demanda Sangohan avec confiance.
- Nous sommes le reflet des quatre Kaioh. Troard était celui du Kaioh du Sud, le moins puissant au combat. Guérik est l'équivalent du Kaioh du Nord, le plus fort et Ramu l'équivalent du Kaioh de l'Est.
- Cela ne nous empêchera pas de vous battre, lança Sangoku.

Ezaïre sourit. Elle s'approcha de Sangohan, puis lui fit signe avec deux doigts signifiant qu'il devait venir vers elle. Ses cheveux qui retombaient sur ses épaules, d'une noirceur totale, la rendaient majestueuse avec sa peau blanchâtre. Le demi-Sayen, piqué au vif, fonça sur elle, malgré son état de forme plus que limite. Un second combat allait commencer...

**

Téléro, le frère de Végéta, s'arrêta un instant. Piccolo devint très surpris.

- Cette aura, c'était celle de Sangohan ? s'exprima t-il. Quelle puissance exceptionnelle, encore plus fort que son père !
- Je vois qu'il y a peut-être des guerriers à ma hauteur sur cette planète, déclara Téléro.

Oub fut marqué par cette phrase mais devait avouer que Téléro était bien au-dessus de lui. Tous repartirent, il n'y avait plus beaucoup de trajet à faire. Krillin et Tenshinhan avaient profité du temps d'arrêt des guerriers pour les rejoindre mais aussitôt qu'ils apparurent, Téléro, Piccolo et Oub accélérèrent.

- Ce n'est vraiment pas de chance, sourit Krillin.
- Je me demande si c'était vraiment Sangohan tout à l'heure, sa puissance paraissait si grande... confia Tenshinhan.

A mesure qu'ils accéléraient, Oub senti une grande colère monter en lui. Téléro l'avait tout de même ridiculisé devant Piccolo. "Il a dit que je n'étais pas à la hauteur de lui, et s'il n'avait pas arrêté le combat, je serais mort et la planète sûrement détruite." pensa t-il.

- Je ne peux pas te laisser faire, Téléro, je dois t'arrêter. Même si notre aide serait précieuse à Sangoku et les autres, je ne peux rester sur une telle humiliation, explosa t-il.
- Ahahaha, tu veux mourir ? demanda le frère de Végéta. Il avait la même arrogance que le Prince des Sayens. Oub laissa échapper un sourire.
- Notre second combat sera plus difficile pour toi que le premier, Téléro.

Le regard de ce dernier s'éternisa sur le jeune terrien. C'est vrai qu'il était puissant mais l'héritier de la Famille Royale était confiant "Je dois vite finir ce combat pour retrouver Végéta" songea t-il.

Tout à coup, il se précipita vers Oub, dont l'aura blanche devenait de plus en plus imposante. Les veines ressortaient, ainsi que les muscles du jeune guerrier, qui avait les yeux aussi sombre que le mal. Ensuite, son aura devînt plus rosée puis complètement rose. "C'est vrai que c'est la réincarnation de Bou" pensa Piccolo. Heureusement que ce dernier avait donné un haricot magique à l'élève de Sangoku sinon il n'aurait pas tenu longtemps. Contrairement à ce que pensait Téléro, Oub était en surpuissance par rapport à leur précédent combat. Le terrien, qui avait la tête baissée, releva les yeux et fixa son adversaire. Une haine terrible se lisait dans son regard. Le frère de Végéta se stoppa net, puis, après quelques dixièmes de secondes de réflexion, il attaqua : il commença par un coup de poing dans le ventre de du protecteur de la Terre, celui-ci ne sentit rien. Téléro continua ses attaques : il prit ses deux mains et les fracassèrent sur le cou de Oub, puis lui envoya un kick dans la hanche. Le Sayen se recula en envoyant son Kikoha :

- GARRIC CANONNN !!!

Oub, qui ne percevait aucune douleur, écarta d'un revers de main la vague de son adversaire, qui en restait stupéfié. Il avait en effet mis une bonne partie de sa puissance dans cette attaque mais le terrien n'avait eu aucun problème à la détourner. C'est alors qu'il éclata de rire :

- Tu crois pouvoir tout de même me battre ?? Tu ne sais pas de quelle puissance je dispose.

Le Sayen se concentra pour augmenter son Ki mais le jeune combattant ne lui laissa pas le temps de gagner en puissance. Il se jeta sur lui puis il envoya un coup de tête dans le visage, et un coup de coude dans le crâne. Téléro redescendait à toute vitesse sur la terre ferme. Il se stoppa à temps pour ne former qu'un mini cratère. Aussitôt qu'il s'était relevé, Oub était déjà en face de lui, prêt à combattre. Il lui assena un coup de genou dans le menton, puis un coup de pied qui l'envoya dans les rochers de la plaine sur laquelle ils combattaient. Ce dernier ressortit de ces roches en les faisant exploser, tout en libérant son Ki. Il saignait au niveau de la lèvre et son habit vert s'était déchiré dans le dos et au niveau des abdos. Il décida d'enlever sa tunique mais uniquement le haut. On voyait sa musculature imposante. Par contre, son regard demeurait énervé, à cause des attaques d'Oub. Il faut dire qu'il n'avait pas l'habitude de se faire malmener comme ça, surtout par une race inferieure. Piccolo sentit soudain une terrible puissance, et regarda dans la direction de Téléro. Ce dernier avait une aura dorée et ses cheveux poussèrent légèrement, des ondes statiques émanaient de lui. Ses yeux étaient devenus bleus, contrairement aux noirs d'origine mais il avait gardé ses sourcils. Une tempête se leva, avec des éclairs qui transcendaient le ciel. Certaines rochers se fracassèrent et s'écroulèrent sur le sol. Le frère de Végéta fit augmenter son Ki, ce qui provoqua une déflagration impressionnante, rasant roches, arbres aux alentours. Oub était heureux que le Sayen montre sa vraie puissance. Cette transformation rendrait le combat beaucoup plus intéressant. Le terrien se savait très puissant mais ignorait tout de la force de Téléro. C'est pourquoi il se précipita vers ce dernier. Il lui envoya un crochet du droit dans la joue gauche, puis tenta de lui mettre un kick mais ce dernier fût paré par le genou de son adversaire, qui répliqua avec un coup de tête dans le front, puis un crochet du gauche dans l'arcade de son ennemi. Il l'envoya valdinguer en l'air grâce à un coup de pied dans les côtes. Dans les cieux, Oub se reprit et para le coup de poing de Téléro en mettant ses bras en croix. Puis il explosa son Ki pour repousser le Sayen. Ce dernier fut inattentif pendant quelques millièmes de seconde et Oub en profita. Il lui mit un coup de genou dans la poitrine puis l'enchaîna de deux coups de poing, droit et gauche, puis joignit ses deux mains pour n'en former qu'une et frappa sur le crâne de Téléro, qui encaissa le coup, mais remonta vers le terrien pour lui envoyer des boules de feu. Trois partirent et se rejoignirent en une seule et même puissante boule. Le jeune disciple de Sangoku envoya son Kaméhaméha. Aucune n'était plus forte que l'autre. Oub accentua la force de sa vague, qui prenait l'avantage sur Téléro. Celui-ci ne donnait pas le maximum. La boule arrivait à vingt mètres du Sayen qu'Oub remonta son Kikoha vers le ciel, emportant la boule de Téléro avec. L'énorme vague termina sa course dans l'Univers. "Pourquoi a t-il changé la direction de sa vague ?" se demanda le frère de Végéta.

- Le combat doit durer plus longtemps, dit Oub.

Il était sûr de son fait pour faire une chose pareille. Il se précipita de nouveau sur son ennemi, mais ce dernier, ayant pris conscience que son adversaire pouvait augmenter sa force de manière redoutable, accrût son aura, et esquiva le coup de pied circulaire d'Oub, puis, d'un revers de la main, il le frappa dans le dos. Le pauvre terrien allait s'empaler dans le sol mais Téléro l'attendait déjà et lui flanqua un coup de poing pour le renvoyer vers le ciel. Notre ami était légèrement assommé mais reprit ses esprits et au moment ou Téléro allait le frapper une nouvelle fois, il se téléporta juste derrière lui pour lui asséner un coup de pied mais son adversaire avait senti l'astuce et se téléporta un peu plus loin devant Oub. Il lui parla un instant :

- Tu te bats vraiment très bien, jeune terrien. Je suis impressionné. Tu seras un grand guerrier plus tard, à part si tu meurs avant...
- La ferme, je te battrai coûte que coûte, le coupa Oub.

Piccolo, qui assistait au combat depuis le début, se fit rejoindre par Krillin et Tenshinhan.

- C'est Oub la grande puissance qui s'accroît depuis tout à l'heure ? demanda Krillin.
- Non, même si Oub est devenu extrêmement puissant, c'est à Téléro qu'appartient cette force, répondit le Namek.
- C'est incroyable, s'exclama Tenshinhan.

Les deux protagonistes repartirent à se battre. La vague bleue d'Oub manqua Téléro. Celui-ci s'aventura devant le terrien, et fit mine de l'attaquer par la gauche pour finalement le faire par la droite. Le crochet retourna complètement le disciple de Sangoku. Ayant pris l'avantage, le Sayen exécuta une dizaine de coup de poing ultra rapide dans le ventre de son adversaire, avant de le prendre par la nuque, et d'écraser son visage face à son genou. Il termina son offensive par une boule de Ki délicatement déposée à la face du guerrier métissé, qui alla s'enraciner dans le sol. Voyant que la victoire s'approchait, il expédia un nouveau rayon Kikoha, qui prenait la direction d'Oub. Mais au dernier moment, un rayon lumineux entouré d'un autre rayon modifia la direction de l'offensive de Téléro.

- Je ne pense pas qu'il soit une bonne chose pour toi de la tuer, à moins que tu ne veuilles t'attirer les foudres de Sangoku.
- Que vas-tu faire, Namek ?
- Non pas te réduire en cendre, mais t'empêcher s'il le faut de le tuer, répondit-il avec un regard plus que déterminé.
- Très bien, j'arrête. Mais s'il recommence à me provoquer, je serai intransigeant ?
- Je suis d'accord avec toi. Mais ne t'inquiète pas, ça n'arrivera plus.

Piccolo s'envola pour sortir Oub du tas de feuilles ou il avait échoué.

- Maintenant, tiens-toi tranquille, c'est bien compris ?
- Très...très bien, lâcha le terrien.

Il avait honte de lui. Cette nouvelle défaite le rendait plus triste qu'autre chose. Il s'envola, et retrouva Krillin et Tenshinhan.

- Ne t'en fais pas. Ce guerrier est capable de se transformer en Super Sayen 2. Même Trunks et Sangoten n'y arrive pas, le réconforta le meilleur ami de Sangoku.
- Merci, Krillin.

Mais ces paroles n'effaçaient pas la colère qu'il éprouvait à son égo.

**

Sangohan était mal en point, Ezaïre le malmenait depuis le début du combat. Il faut dire que le Sayen n'avait pas totalement récupéré de sa lutte face à Troard. La guerrière l'enchaînait de coup de toute part, dans les côtes, le ventre, le crâne... Notre pauvre ami passait un sale quart d'heure !! A peine il prenait un coup et qu'il tentait de répliquer, il se faisait ré-enchaîner. Une vague Kikoha noire s'abattit sur Sangohan, qui réussit tant bien que mal à la dévier. Mais Ezaïre s'était déjà téléporté derrière lui, le cognant par un coup de coude dans le dos, puis lui envoya un rayon noir de la paume de sa main droite qu'il reçut de plein fouet. Le guerrier Sayen retomba, inconscient, s'écrasa sur le sol en laissant échapper une fumée noirâtre de son corps. "Un de moins" pensa la guerrière.

- Tu vas le regretter !! intervint Sangoku.
- Viens, c'est toi que nous attendons, rétorqua Ezaïre.

Le plus grand combat de tous les temps allait enfin commencer, Sangoku contre l'un des ces démons.

Sangoku va t-il faire mordre la poussière à ces ennemis ? Comment Téléro réagira t-il à la vue de Végéta ?

Vous le saurez dans le Chapitre 5 : Sangoku VS Ezaïre

3po

 :ha:  :ha: Très bien, continue comme ca !!!
vivement la suite

CooleR-SamA

Tres bien et bons modifications (j'aime bien relire cette fiction ;))

boiss

toujours aussi bien écrit toujours aussi captivant
j'adore ce que tu fais...éxcélent :ha:

escl4ever

 :ha:  :ha:

Bonjour !!!  :lol: ^u^

Merci pour vos commentaires, ça me fait (comme d'habitude) très plaisir !!! J'espère que mon scénario vous plait (hormis Gohan ss3 :gohan: )

En tout, cas merci pour d'être fidèle :D

Asgard

j'adore toujours autant, ce serait digne d'etre adapté en anime, meme sans connaitre la suite.. c'est largement du niveau de Bio-Broly, qui est l'un des moins interessant a mon gout.

l'arrivée de Téléro et des anti-Kaios (je les appelle comme ca car j sais plus comment tu les a appelés, et j'ai la fleme de relire toutes les pages.. ;))  montre que tu as beacuop d'imagination, et le scenario est pour le moment tres bien ficelé.

je te ferai remarquer au passage que j'ai arreté de lire ta Fic la ou je l'avais trouvé, donc impatient de lire la suite !!!!

escl4ever

 :ha:  :ha:

J'espère que la fic te plait toujours (apparemment, c'est l'cas)

Merci pour ce joli commentaire  :ha:  :ha:  ^u^

broly ssj5

franchement j'adore c'est super j'aime quand gokan tue troard et tes description sont superbe... continu

escl4ever

 :ha:  :ha:

Merci Broly ça fait plaisir

Wan!!

salut!!
D'après les commentaires ça à l'air pas mal...
Moi j'ai pas encore lu  ^u^ mais le seul problème pour quelqu'un comme moi qui n'est pas à jour est de retrouvé tous tes chapitres...
Je sais j'suis un peu lourd mais est-ce qu'il y aurait moyen que tu édites ton premier post au fur et à mesure pour que toute ton histoire soit au même endroit, et que tu signales l'édit avec un nouveau post  :P
C'est juste une proposition je sais pas ce que t'en penses et ce qu'en penseront les autres.

Super Yoyojin

08 Novembre 2009 à 18:58:53 #72 Dernière édition: 09 Novembre 2009 à 07:33:27 par Super Yoyojin
Moi j'en pense que t'es un gros flemmard  :lol: Non sinon, c'est pas une si mauvaise idée, mais au bout d'un moment, ça risque de faire une page de trois kilomètres de long, et pour retrouver le moment où l'histoire s'est arrêtée, ça va être assez fastidieux. Donc je vote contre  :P
En plus, chercher sur cinq pages c'est pas encore la mort, je comprendrais sur 50 pages, mais là...  ^u^

Wan!!

Flemmard! Moi? non  :lol:
Non c'était juste une proposition  ;D

broly ssj5

et sinon qu'est ce que t'en pense de ce que je t'ai parlé....