• Bienvenue sur Forum Dragon Ball Z & Dragon Ball Super. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.

L'Arc Cell ne fait pas Dragon Ball ?

Démarré par MiraiVegetaSSJ, 26 Novembre 2018 à 18:46:03

« précédent - suivant »

Jim-my

On a aucune preuve que la série était censé s'arrêter avec l'arc Cell, même si ça ressemble a une fin définitive.

Ryū-Ken

Ça se voit que c'était censé se terminer à l'arc Cell, tous les personnages ont atteint leurs apogées que ce soit en terme de puissance où dans leurs évolutions. Alors que l'Arc Buu fait grave rajout.

MiraiVegetaSSJ


Ryū-Ken

Je dis ça parce que ce n'est pas un Arc indispensable contrairement à l'Arc Cell  :cool:

Bejita78

Citation de: Jim-my le 28 Novembre 2018 à 14:38:50
On a aucune preuve que la série était censé s'arrêter avec l'arc Cell, même si ça ressemble a une fin définitive.


Je complète mon poste pour prouvé que la saga Cell était bien censé être l'ultime saga et que chaque personnages arrive à l'apogée de leurs évolution dans cette saga.

- Goku n'a plus rien a apprendre et passe la main à son fils qui a un plus grand potentiel. (potentiel teasé depuis le début)

- Gohan devient le successeur du héro.

- Vegeta comprend qu'il a beau s'entraîné comme un ouf (il est parti 2 fois dans la salle de l'esprit et du temp) il arrive pas à la cheville de Goku. Il prend conscience à la fin qu'il aime son fils et regrette la mort de son rival et décide de ce posé.

- Piccolo devient bon et fusionne avec Dieu.

- Trunk retourne dans son époque et détruit les Cyborgs et Cell.

- Cell représente l'ennemi ultime car il est composé des cellules des meilleurs guerrier de la Z Team et du pire ennemi. (Freezer)

doominator

Salut tout le monde,

J'étais un peu étonné d'un tel sujet et je n'ai pas su y répondre avant.

L'arc Cell ne fait pas vraiment Dragon Ball ? moi je vais dire oui !
Pourquoi ?
A aucun moment Cell va essayer d'obtenir les Dragon Balls, il est tellement confiant dans la puissance qu'il peut obtenir de C17 et C18 qu'il est convaincu de  ne pas en avoir besoin !
Du coup la quête des Dragon Balls dans cet arc devient plus que secondaire.
Là où par exemple l'arc Namek la quête des Dragon Ball est centrale, ici l'ennemi ne cherche pas à les obtenir, alors qu'il est aussi meurtrier que Freezer.

On a déjà beucoup d'arc où la quête des Dragon Balls n'est pas centrale me direz vous !
Oui les tournoi et le tournoi de Cell ne fait pas exception du coup.
La quête des Dragon Balls a lieu après pour réparer les choses

L'arc Piccolo Daïmao ressemble donc à l'arc Freezer
Pour Majin Buu la quête est là aussi secondaire alors qu'on a un arc aventure.

Doragon Bōru

16 Février 2020 à 16:36:27 #21 Dernière édition: 16 Février 2020 à 22:38:47 par Premier Guerrier
L'arc des humains artificiels est de tous les arcs de Dragon Ball celui qui est le plus mauvais. Cela n'est pas surprenant, puisqu'il a été engendré dans la contrainte : l'auteur reçut beaucoup de pression de son éditeur qui, lui-même, en devait recevoir nombre d'autres gens. Paradoxalement et ironiquement, cet arc est celui qui est le plus apprécié.

L'œuvre, semble-t-il, aurait dû se clore peu après le moment où Son Gokû triomphe de Freezer. Le Super Saiyan est, dans l'arc de Freezer, introduit tel le guerrier ultime, précisément le guerrier légendaire n'apparaissant qu'une fois tous les milles ans. Freezer quant à lui est introduit tel l'être et l'antagoniste le plus fort qui soit.

Il y a quantité de défauts dans l'arc des humains artificiels :

- Les combats rapprochés perdent en valeur, les boules énergies supplantent les coups de poings, les coups de pieds ;

- La mise en valeur de la puissance des personnages est mal illustrée ;

- Les transformations, vu qu'elles ont été banalisées, ont perdu en intensité, et c'est à partir de ce moment qu'elles commencent à devenir une sorte gadget ;

- Son Gokû abandonne, c'est contraire à sa nature, et la succession filiale aurait pu être mieux amenée ;

- L'aventure et l'humour qui étaient encore présents dans l'arc précédent, quoique tempérés, ont disparu ;

- Les antagonistes pourtant présentés comme étant importants changent sans cesse et sont expédiés rapidement. Cell est un antagoniste peu consistant et peu impressionnant en regard de Freezer ou de Piccolo.

- Il y aussi un ton tragique, froid, style Saint Seiya, Comics qui ne sied pas du tout à Dragon Ball.

De toute manière, la qualité de l'œuvre avait déclinée après l'ellipse des cinq ans ; elle avait été relevée pendant l'arc de Freezer, mais elle rechuta peu après, l'arc de Buu la rehaussera, mais il n'atteindra pas l'excellence des arcs de Piccolo Daimao, du 23 Tenkaichi Budokai et de Freezer.

L'arc des humains artificiels est le mieux aimé notamment parce qu'il comprend certains éléments séduisants, certains éléments propre au succès : le voyage dans le temps, des protagonistes et des antagonistes présentés comme puissants, beaucoup de transformations, un aspect dramatique, un ton sérieux, des boules d'énergies et du spectacle, etc.

La plupart des gens n'aiment malheureusement pas l'âme de Dragon Ball ; ce qu'ils aiment, ce sont les éléments cité ci-dessus. Et c'est triste.

Ryū-Ken

16 Février 2020 à 23:05:01 #22 Dernière édition: 17 Février 2020 à 01:16:50 par Ryū-Ken
Citation de: Premier Guerrier le 16 Février 2020 à 16:36:27- Son Gokû abandonne, c'est contraire à sa nature, et la succession filiale aurait pu être mieux amenée ;

Son Goku qui abandonne ce n'est pas contraire à sa nature, au contraire c'est parfaitement expliqué par le fait qu'il miser sûr le potentiel de Gohan. Potentiel qui je le rappelle est teasé depuis le début de la série :cool:

Citation de: Premier Guerrier le 16 Février 2020 à 16:36:27- L'aventure et l'humour qui étaient encore présents dans l'arc précédent, quoique tempérés, ont disparu ;

L'humour était déjà de moins en moins présent au fil du temps et ce depuis l'arc Piccolo Daimao. Et c'est tout à fait normal, la série à évoluer, les personnages ont commencé à grandir et les fans également. Après l'humour n'a pas totalement disparu même pour l'arc Cell avec notamment les différentes scènes de Mister Satan.

Citation de: Premier Guerrier le 16 Février 2020 à 16:36:27- Les antagonistes pourtant présentés comme étant importants changent sans cesse et sont expédiés rapidement

Bah justement ce changement régulier de méchant c'est pour surprendre le lecteur, c'est pour créer du suspense.

Citation de: Premier Guerrier le 16 Février 2020 à 16:36:27L'arc des humains artificiels est de tous les arcs de Dragon Ball celui qui est le plus mauvais.

Pour moi c'est plutôt l'arc Buu le moins bon de la série. Entre la Z-team disparu dans les abysses, Mystic Gohan qui ne sert à rien, Buu le méchant le moins intéressant de la série, des transformations très cosmétiques pas forcément très utiles (coucou le SSJ3) et un retour de Goku & Végéta sur le devant de la scène qui me saoule. Je pense que DBZ aurait dû finir avec l'arc Cell.

Doragon Bōru

17 Février 2020 à 01:16:03 #23 Dernière édition: 17 Février 2020 à 02:06:32 par Premier Guerrier
Citation de: Ryū-Ken le 16 Février 2020 à 23:05:01Son Goku qui abandonne ce n'est pas contraire à sa nature, au contraire c'est parfaitement expliqué par le fait qu'il miser sûr le potentiel de Gohan. Potentiel qui je le rappelle est teasé depuis le début de la série :cool:

C'est tout à fait contraire à sa nature et contraire à ce que l'œuvre n'a cessé de montrer, à savoir un Son Gokû qui, peu importe les circonstances, n'a jamais abandonné, cela rompt totalement avec tout ce qu'il s'est passé avant. Et cela aurait pu être dû être conduit différemment.

Citation de: Ryū-Ken le 16 Février 2020 à 23:05:01L'humour était déjà de moins en moins présent au fil du temps et ce depuis l'arc Piccolo Daimao. Et c'est tout à fait normal, la série à évoluer, les personnages ont commencé à grandir et les fans également. Après l'humour n'a pas totalement disparu même pour l'arc Cell avec notamment les différentes scènes de Mister Satan.

Je ne l'ai pas nié, mais j'ai dit qu'il était encore moins présent qu'auparavant. Oui, c'est vrai. Mais pour ma part, je ne suis pas attaché à ce personnage.

Citation de: Ryū-Ken le 16 Février 2020 à 23:05:01Bah justement ce changement régulier de méchant c'est pour surprendre le lecteur, c'est pour créer du suspense.

Non, cela est nait de la pression de l'éditeur, il n'y rien à voir avec le suspense. Cela dit, il est vrai que l'arc a au moins ce mérite, mais d'un autre côté, on a des ennemis peu développés, des ennemis dont on ne sait rien, peu consistants, et Cell n'y échappe pas.

Citation de: Ryū-Ken le 16 Février 2020 à 23:05:01Pour moi c'est plutôt l'arc Buu le moins bon de la série. Entre la Z team disparu dans les abysses, Mystic Gohan qui ne sert à rien, Buu le méchant le moins intéressant de la série et des transformations très cosmétiques pas forcément très utiles (coucou le SSJ3) et un retour de Goku & Végéta sur le devant de la scène qui me saoule. Je pense que DBZ aurait dû finir avec l'arc Cell.

C'est dû aux ravages du fan service : originellement, l'auteur avait sans doute dessein de faire des enfants les nouveaux héros, mais cela a déplu, en raison de leur caractère immature, je crois, il a alors remis à l'avant Son Gohan qui, lui-même, a dû déplaire ; finalement, il a fait revenir Son Gokû et Vegeta. La Z team n'était déjà plus guère présente depuis l'arc des humains artificiels, elle servait malheureusement de décor, c'est tout. Buu est bien plus intéressant que les antagonistes de l'arc des humains artificiels : il est plus développé, il a des pouvoirs moins type que ceux d'un Cell, et il est moins manichéen que ce dernier, excepté après qu'il s'est séparé et à la fin où il y a une volonté de faire de lui le pur produit du manichéisme. Mais surtout, Buu a l'esprit de Dragon Ball, il en est le reflet, l'un des plus beaux reflets, là où un Cell n'est qu'un prototype sans âme découlant des caprices de l'éditeur. Pour ma part, je crois que la sérié aurait dû s'arrêter juste après l'arc de Freezer.

HoyokuTensho

Après les parties comme Saiyans et Namek, les spectateurs de l'époque n'avait pas l'habitude de voir une intrigue comme l'arc Cyborgs dans l'esprit DB, c'est vrai que cet arc s'en éloignait un peu. Mais l'arc Cell était plus dans l'esprit DB que l'arc Cyborgs je trouve
Et c'est dans la partie Cell qu'on commençait vraiment la surenchère de puissances, avec des saiyans plus forts que jamais qui butent Imperfect Cell trop facilement après 3 ans dans la salle, puis P.Cell qui inverse la courbe, et Gohan SSJ2 qui reinverse...

Kūra

D'un côté l'arc Cell entier (de C-20 à Super Perfect Cell) est dans la continuité (mais plus encore) que l'arc Namek : course à la puissance.

Après je l'adore car il était déjà dans un premier temps difficile de refaire un Vilain aussi charismatique que Freeza et qui est aussi puissant/cruel. Ensuite qu'il y ait un changement (improvisé par Toryama car c'était pas l'idée de base)"d'ennemis" au fur et à mesure est sympa parce que ça engendre sans cesse des retournements de situation.

Gohan qui enfin boucle la boucle avec son potentiel de fou teasé depuis son coup de boule à Raditz. Goku qui meurt en sauvant la terre ..

Combats rapprochés perdent en valeur ? Quand je vois Piccolo vs C-17 (dans le top 5 de la série pour moi) c'est quand même assez violent ... Gohan SSJ2 qui démonte la gueule à Cell ..

Après perso j'adore le délire de Timeline (coucou Terminator) et de voyage dans le temps, l'idée que Trunks vient d'un monde où tout le monde y est passé pour sauver le présent a quand même donné une belle ampleur dramatique, différente de celle de l'Arc Freeza/Namek.

Et l'humour ? Il y en avais déjà moins avec Freeza, pas illogique qu'il y en est moins dans celui-ci ..

Doragon Bōru

Citation de: HoyokuTensho le 20 Avril 2020 à 14:45:22Après les parties comme Saiyans et Namek, les spectateurs de l'époque n'avait pas l'habitude de voir une intrigue comme l'arc Cyborgs dans l'esprit DB, c'est vrai que cet arc s'en éloignait un peu. Mais l'arc Cell était plus dans l'esprit DB que l'arc Cyborgs je trouve
Et c'est dans la partie Cell qu'on commençait vraiment la surenchère de puissances, avec des saiyans plus forts que jamais qui butent Imperfect Cell trop facilement après 3 ans dans la salle, puis P.Cell qui inverse la courbe, et Gohan SSJ2 qui reinverse...

Oui, il est vrai que l'arc des cyborgs ressemble moins à Dragon Ball que celui de Cell qui reprend et réadapte plusieurs éléments des arcs précédents.

Pour ma part, j'ai trouvé la montée en puissances des personnages peu crédibles par moments et je pense que la course à la puissance et sa surenchère ont fait décliner la qualité de l'œuvre.

Citation de: Kūra le 21 Avril 2020 à 22:50:35D'un côté l'arc Cell entier (de C-20 à Super Perfect Cell) est dans la continuité (mais plus encore) que l'arc Namek : course à la puissance.

Après je l'adore car il était déjà dans un premier temps difficile de refaire un Vilain aussi charismatique que Freeza et qui est aussi puissant/cruel. Ensuite qu'il y ait un changement (improvisé par Toryama car c'était pas l'idée de base)"d'ennemis" au fur et à mesure est sympa parce que ça engendre sans cesse des retournements de situation.

Gohan qui enfin boucle la boucle avec son potentiel de fou teasé depuis son coup de boule à Raditz. Goku qui meurt en sauvant la terre ..

Combats rapprochés perdent en valeur ? Quand je vois Piccolo vs C-17 (dans le top 5 de la série pour moi) c'est quand même assez violent ... Gohan SSJ2 qui démonte la gueule à Cell ..

Après perso j'adore le délire de Timeline (coucou Terminator) et de voyage dans le temps, l'idée que Trunks vient d'un monde où tout le monde y est passé pour sauver le présent a quand même donné une belle ampleur dramatique, différente de celle de l'Arc Freeza/Namek.

Et l'humour ? Il y en avais déjà moins avec Freeza, pas illogique qu'il y en est moins dans celui-ci ..

La course à la puissance, dans l'arc de Namek, intervient sur le plan principal tardivement ; le récit se concentre sur d'autres points : la présentation des ennemis, du peuple autochtone, la recherche des protagonistes, le génocide d'une race, etc. Il n'y a nulle part une telle profondeur et une telle variété dans l'arc des humains artificiels. L'arc des humains artificiels se concentre sur les antagonistes, mais, paradoxalement, ceux-ci n'ont aucune histoire, nous ne savons rien d'eux, quant à leur but, il est très bancal, et on voit bien que ce n'est que du bricolage pour nous donner à croire qu'il sont liés aux les protagonistes. Et il y a de sérieux problèmes de construction. Par exemple, le caractères des protagonistes changent parfois sans aucune explication dans cet arc : le caractère de Son Gokû après qu'il sort de la salle de l'esprit et du temps est étrange, le refus de Son Gohan de combattre contre Cell ne suit pas ce que nous avons vu précédemment,  l'orgueil et la fierté de Vegeta sont anormalement exacerbés et il a de plus perdu son pragmatisme, il a également abandonné son vœu sans explication.

En ce qui concerne Cell, il n'est que ''charismatique'', il n'a rien d'autre ; il n'a pas de vrai but, il dit qu'il veut être parfait pour duper le spectateur, pour lui faire croire qu'il y a un avancement, que tout est naturel ; mais cela ne fonctionne pas, car il n'a pas d'âme, il n'a pas la spontanéité de Piccolo Daimao ou de Freezer, il n'est là que pour décorer, et cela se voit plus encore chez les autres antagonistes de cet arc. Majin Buu, le mal aimé, est pourtant plus travaillé que ceux-ci.

Son Gokû qui meurt en sauvant la terre, cela s'est déjà vu, et surtout, ce n'est pas bien mis en scène ici, à tel point d'ailleurs que la scène est expédiée et apparaît être moins dramatique que ne l'est la transformation de Son Gohan, un comble en somme. Pour la succession filiale, cela n'est pas préparé, cela manque d'épaisseur.

Certes, il y a de la violence, mais les combats sont accourcis, on ne ressent plus d'intensité, d'acharnement dans les combats, et ce ne sont pas les vagues d'énergies qui y changeront quelque chose. Les combats de Son Gokû contre Piccolo Daimao, contre Piccolo junior sont intenses et aussi très esthétiques, celui contre Vegeta et celui contre Freezer le sont aussi. Mais celui de Son Gohan contre Cell ne l'est pas.

Oui, c'est juste, l'humour a disparu progressivement du récit, pour laisser place à une ambiance plus pesante, grave. Mais le pessimisme est prononcé dans l'arc des humains artificiels, et il est malheureux qu'il n'y ait pas eu d'humour, de petites plaisanteries, avant l'arrivée de Mister Satan, pour apaiser l'ambiance.

J'ai également adoré les voyages dans le temps et l'histoire de Trunks, ce sont les faits qui me plaisent le plus dans cette partie.

Ce que je n'aime pas dans cet arc, c'est qu'il s'est conformé à une demande et qu'à cause de cela, il a ruiné la cohérence du récit, le caractère de certains personnages et quelques autres faits plus ou moins important. C'est aussi lui qui hissera la course à la puissance et la surenchère de celle-ci sur un piédestal.