• Bienvenue sur Forum Dragon Ball Z & Dragon Ball Super. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.

[Fiction] Bejita's Awakening

Démarré par Asgard, 04 Mars 2010 à 18:51:35

« précédent - suivant »

RyN

Voilà, j'ai enfin lu ce qu'il me restait !
Ces trois Généraux lui ont donné des fils à retordre à notre prince Bejita ! Mais ils n'auraient jamais pu battre Bejita !
Hazel m'a fait marrer ce pervers  :D !

Asgard

Merci d'avoir pris le temps de lire, j'aime l'esprit de Dragon Ball pour son humour, ce qui manque un peu dans DBZ... J'ai essayé d'en apporter un peu, mais je ne pouvais pas en mettre à chaque fois...

Bref, la suite demain, ou ce soir tiens, je sais pas... :celljr:

Edit: Allez Cadeau, chapitre suivant.. ;)


Chapitre 8:

Le Saiyajin programma l'itinéraire vers son ancien commandement, petite base reculée et éloignée de la planète mère de la Famille Cold, dont il ne restait plus aucun membre... Le Roi Cold ayant disparu, l'anarchie régnait sur la Planète du même nom, et il comptait bien s'y arrêter après s'être fait soigner.
Cette petite planète se nommait Yiazmat, en souvenir d'un énorme dragon noir, qui y régnait alors que le Prince Bejita n'était qu'un enfant, et que le Roi lui-même avait terrassé bien avant que ne se manifeste Freeza. Le Père de Bejita y avait fait construire un poste avancé afin de lancer ses hommes à la conquête de planètes voisines, avant que Freeza n'y installe ses propres soldats, une fois le roi des Saiyajins soumis.

Il passa les deux semaines de trajet à se reposer, prenant calmants et antidouleurs afin de supporter la souffrance que lui faisaient subir ses côtes fracturées par Hazel. La douleur augmentait de jour en jour, celle-ci étant devenue insoutenable à la fin du voyage. Les calmants ne faisaient plus d'effets, malgré la triple dose qu'il prenait quotidiennement.  Son abdomen était tendu, tellement dur qu'il ne pouvait pas y toucher sans ressentir une immense douleur.
En vue de la planète Yiazmat, il remit une cuirasse d'un ancien modèle, afin de paraitre plus crédible en atterrissant.
Il se posa directement sur une plate-forme d'atterrissage, accueillit par des soldats, pointant leurs armes vers la porte du vaisseau, prêts à tirer au moindre danger.
Bejita actionna alors le bouton d'ouverture, posant une main sur le bâti, et soufflant, les mouvements devenant difficiles à cause d'une hémorragie qu'il n'avait pas remarquée tout de suite... Il avança très difficilement de trois ou quatre pas, avant de s'écrouler devant un des supérieurs qui s'était approché, intrigué par le type du vaisseau.

-« Eh bien !! Vous attendez quoi ?! Relevez-le, qu'on voit à qui on a à faire !! » Cria le capitaine Yenke, approchant du Saiyajin, dont il n'avait pas encore vu le visage. Deux soldats avancèrent vers le corps inanimé, et le levèrent, puis l'amenèrent à proximité du capitaine. Il le prit par les cheveux, dévoilant ainsi les traits de son ancien Commandant, et se mit à trembler. Il le lâcha, et comme pris de panique, il cria à ses soldats :

-« Mais vous foutez quoi ?!! Dépêchez-vous de le transporter à l'infirmerie, c'est le Général Bejita !!! Vite, il ne doit pas mourir, sinon je vous bute moi-même !!! »
Les soldats s'exécutèrent, transportant Bejita à travers les coursives de la base. Il était allongé sur un brancard, sa cuirasse avait été découpée, afin de faire les premiers diagnostics sur le trajet de l'infirmerie. Le médecin ordonna aux infirmiers de le plonger dans une cuve de soin, en piteux état du fait de sa vétusté.
-« Combien de temps faudra-t-il avant qu'il ne soit guéri ? » Demanda le capitaine.
-« dans trois heures, si son état n'est pas trop critique, sinon, je dirais cinq heures. » Dit le médecin de la base.
-« Bien, fait moi prévenir lorsqu'il sera revenu à lui, je voudrais lui poser quelques questions, avant que le général Ansem n'apprenne son arrivée. Il ne devrait pas revenir avant deux jours, mais on ne sait jamais... »Répondit le capitaine.
Bejita passa 6 heures dans la cuve avant de se réveiller, voyant qu'il pouvait encore faire confiance à ses anciens soldats. Son état était vraiment critique, il n'aurait fallu que quelques heures de plus pour qu'il ne soit pas sauvé. L'infirmier fit chercher Yenke, qui s'empressa de faire passer un uniforme de simple soldat au Saiyajin, afin que le nouveau général ne le remarque pas...Du moins pas tout de suite.
Ils partirent tout les deux vers le réfectoire des soldats, afin que Bejita puisse s'y restaurer. Puis tout en mangeant, ils commencèrent à discuter.
-« Que nous vaut votre visite Seigneur Bejita ? Il y a bien longtemps qu'on ne vous avez pas revu ici... Votre siège a été repris par Le général Ansem, qui va revenir de la planète Cold avec les instructions du gouvernement. » Demanda-t-il.
-« J'avais besoins de soins rapides, et la planète où je vis actuellement n'a pas la technologie pour guérir aussi vite. (Et ce Connard de Karin n'a pas voulu me donner de Senzus !!!). Qui est cet Ansem ? Je n'en ai jamais entendu parler. Il est puissant ? » Répondit Bejita, intrigué par ce nouvel ennemi.

-« Pas autant que vous en tout cas, il passe son temps à manger et dormir, il a triplé de volume depuis son arrivée il y a 2 ans !! » Sourit le capitaine.

-«  Très bien, j'aurais un punching-ball pour échauffement, ensuite, je pars pour la planète Cold. » Ricana Bejita en entendant la description de son futur adversaire.

-« Vous allez faire quoi sur cette planète, d'après les messages du général, il n'y aurait plus personne pour succéder au roi Cold, tout les membres de la famille royale ayant été tués sur une lointaine planète l'an dernier. Les habitants sont de très loin inférieurs au Roi, qui était lui-même inférieur à Freeza-Sama !!! » S'exclama  Yenke, ne comprenant pas les mots du Saiyajin.

-« Détruire cette planète, comme Freeza a fait avec la mienne, ce ne sera que justice !!! » Dit Bejita, serrant le poing de colère.

-« Comment voulez-vous détruire une planète, vous ne survivrez pas dans l'espace !!! » rétorqua le capitaine.

-«  Ne t'en fais pas pour moi, je trouverai un moyen sur place, j'enverrai une attaque d'une Lune voisine, il doit bien y en avoir une, non ? » Demanda le Prince.

-« Je crois que oui, mais elle est assez éloignée, vous aurez assez de puissance pour faire une telle attaque ?! » s'étonna Yenke, surpris de la confiance dont faisait preuve Bejita, fier de son nouveau regain de puissance.

-« Bien sûr, pour qui tu me prends ? Saches que mon niveau n'a plus rien à voir avec la pauvre merde que j'étais quand je trainais avec Nappa !!! » Répliqua-t-il menaçant son interlocuteur du poing. Il se retourna vivement en entendant la porte s'ouvrir, découvrant ainsi son « homologue de rang ».

Le général Ansem, était tout simplement énorme, d'un rouge gélatineux, avec deux yeux jaunes, et en guise de bras, deux tentacules assez courts qui se terminaient par deux griffes. Il n'avait pas de jambes, et rampait tel un escargot.

-«  C'est ça le général Ansem ?! C'est quoi cette merde, on dirait un Saïbamen rouge qui aurait été écrasé !!! C'est gerbant !!! Et en plus il pue !!!» Dit Bejita, se mettant la main devant la bouche pour ne pas rendre son repas pris quelques minutes plus tôt...

-« Bon, pour la discrétion, c'est raté... » Pensa Yenke, puis se levant pour saluer son supérieur, il dit :
-« Mes respects Gén..... » Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'il fut coupé par Ansem.

-« Qui est cet effronté ? Je ne te connais pas, et tu oses me manquer de respect ? Capitaine mettez-moi cet imbécile aux arrêts, je m'en occuperai personnellement tout à l'heure... » Dit-il en repartant.

-« Euhhh.... Je fais quoi Bejita-Sama ? » Demanda le capitaine, ne sachant pas quoi faire devant la situation.

-« Obéis, et mets-moi au trou, ce sera l'occasion de m'occuper de lui, sans trop faire de dégâts ici. Une fois que je me serais occupé de lui, vous êtes libres de faire ce que bon vous semble, vous ne m'intéressez pas. »Répondit le Saiyajin, tout content que son adversaire vienne à lui aussi facilement.

Le capitaine s'exécuta, emmenant Bejita vers les cellules, avant de sortir dans une immense cour, entourée de murs immenses, dont on ne distinguait pas le haut. Il attacha Le Prince, se doutant bien qu'une simple chaîne ne le retiendrait pas longtemps.

RyN

Il ne faut pas se fier aux apparences, qui sait, Ansem peut-être très fort ^^ !
Ça m'a fait déliré, le capitaine qui ne savait pas quoi faire devant les 2 Généraux ^^ !

Asgard

Merci d'avoir pris le temps de lire, Ansem est une m***e, et il n'est pas le plus important...

Ce chapitre sert de transition pour un petit aparté perso qui arrivera par la suite.. ;)

chibi_damZ

les pauvres ils vont morfler quand le ptit bejita va s'enerver héhé ça m'étonne d'ailleurs qui se laisse amener sans broncher ...

Asgard

Eh eh.... il a besoin des installations de la base, c'est pour ça qu'il se laisse faire... :vegeta:

Tu comprendras quand je posterais la suite... ;)

3po

Bon chapitre de transition  ::)
Curieux et impatient de lire la suite  ^u^

Asgard

Merci, la suite mercredi, ou peut être avant, si j' arrive à trouver les idées pour avancer dans l'histoire, j'en ai peu en ce moment, mais je garde 4 ou 5 chapitres d'avance, au cas où... ;D

Gohan35

Tu as raison d'avoir de l'avance dans tes chapitres.

Sinon en effet un bon chapitre de transition simple à lire ^^

Hikarii

Je sais, je me repéte mais encore une fois : Bon chapitre Asgard !  :ha:
Et tu a trés bien retranscris le caractére de Bejita ^^.

J'adore cette phrase  :lol: :

Citer«C'est ça le général Ansem ?! C'est quoi cette merde, on dirait un Saïbamen rouge qui aurait été écrasé !!! C'est gerbant !!! Et en plus il pue !!!»

Asgard

Merci merci !!  ^u^ ^u^

Citer«C'est ça le général Ansem ?! C'est quoi cette merde, on dirait un Saïbamen rouge qui aurait été écrasé !!! C'est gerbant !!! Et en plus il pue !!!»


Moi aussi j'adore cette phrase, j'en rie à chaque fois que je la lis...  :vegeta:

Asgard

Chapitre 9:

Bejita laissa le capitaine faire son devoir, avant de fermer les yeux, et d'essayer de ressentir l'arrivée de son futur adversaire. Le problème, c'est qu'il ne dégageait pas ou très peu de Ki, ce qui était son premier point fort. Il n'allait pas tarder à découvrir le second, car le général arrivait par la même porte.

-« Bien, bien... Au regard de ton vaisseau, tu n'es pas de l'armée de Freeza, ni de celle du défunt Roi Cold... Qui est tu et que viens-tu faire ici ? Tu n'es pas digne de porter cet uniforme, ni de rester sur cette base. Si tu t'étais montré poli, je t'aurais volontiers laissé partir, mais comme tu m'as ouvertement insulté, tu vas mourir ici !! » Cracha la gerbe rouge.
-« Mais ferme ta gueule !! Tu pues le rat crevé ma parole !!! » Cria Bejita, arrachant sa chaîne par la même occasion. Il voulait s'éloigner au plus vite, redoutant la nausée.
-«  Comment ?!! Te fous pas de moi, Je viens de prendre un dessert à la menthe !!! Tu l'auras voulu !!!» S'étouffa Ansem.
Il se rua sur Bejita, enfin il avança péniblement..., celui-ci ne savait plus trop quoi penser, devant ce tas de morve ambulant. Il hésitait à le frapper, de peur de se retrouver englué, et de ne pouvoir s'en défaire.
-«  Bon, je vois que tu est vraiment pas rapide, je vais me débarrasser de toi en un clin d'œil... » Sourit le Prince.
Il se recula de quelques mètres, afin  de préparer un Garric Canon. Il augmenta son aura, faisant léviter les cailloux tout autour de lui, le sol se mit à trembler, il plaça ses deux mains sur le coté, faisant exploser son Ki. Des crépitements se faisaient entendre, signe de l'imminence de son attaque.

-« Prends ça !! GARRIC CANNOOONNN    !!!!! » Cria-t-il, le flux mauve déchirant la pénombre de l'immense cour. L'attaque arriva sur Ansem, qui n'eut bien évidemment pas le temps de bouger, et la prît de plein fouet. L'explosion créa un cratère d'une bonne vingtaine de mètres de diamètre, et de huit ou neuf mètre de profondeur. Tout au fond de ce trou béant se trouvait une tache rouge, c'est tout ce qu'il restait d'Ansem.

-« Bon, ben c'était du rapide cette fois, comment un truc pareil peut-il exister ?! »Se dit-il, jetant un œil au fond du cratère, pour être sûr de son coup. Le liquide avait disparu, mais une trace remontait le long e la pente, en haut de laquelle se trouvait le général.

-« Pas mal, mais pas assez puissant pour me tuer.... Si tu ne peux pas faire mieux, alors c'est moi qui vais te tuer... » Dit Ansem, fier comme un Prince.

-« Merde... Je m'y attendais pas !! » Pensa Bejita, qui ne savait pas du tout comment venir à bout de son ennemi.

-« Bien, comme tu as dû le constater, je suis insensible à ton pétard mouillé, et je te réserve une petite surprise... »Dit la masse visqueuse en souriant. Il plaça ses tentacules sur le coté, et prit la même position que le Saiyajin.

-« GAARRRICCC CANNONNNN !!! »Cria-t-elle imitant l'attaque de Bejita, l'attaque partit des griffes d'Ansem, mais avec beaucoup plus de puissance !! Son corps lui servait de catalyseur et ses cellules multipliaient l'énergie accumulée, afin de recréer les attaques de son adversaire.

Bejita se positionna en défense, l es bras en croix, afin de limiter les dégâts. Il reçu sa propre attaque, qui explosa à l'impact. Le souffle fut tel qu'un des murs s'écroula, et que le général lui-même fut prit dans l'explosion.  Son corps se liquéfia à nouveau, comme pendant l'attaque de Bejita.

-« Ouff, je dois faire attention, je ne pensais pas qu'il possédait autant d'énergie en lui, un peu plus et j'y restais !!! » soupira-t-il, réalisant qu'il aurait pu mourir dès la première attaque du Saiyajin.

Lorsque la fumée se dissipa, Bejita se tenait debout, ses bras toujours en croix, avec un petit sourire aux lèvres.

-« Pas mal du tout !!! Je ne m'y attendais vraiment pas, et pour tout te dire, le défi est intéressant, mais je manque de temps. Là d'où je viens, une menace plane sur ma famille, et je me dois de progresser !! Ce n'est pas avec tes enfantillages que je vais y arriver !!!! » S'énerva-t-il.

Il prit son envol, et s'arrêtant à quelques dizaines de mètre du sol, il préparait sa nouvelle attaque. Cette fois, il déploya toute son énergie, mais quelque chose n'était pas comme d'habitude, son aura était toujours bleue, mais sa sphère d'énergie virait lentement au jaune, sans que Bejita ne s'en aperçoive... La terre tremblait, les rochers se brisaient sous la puissance de l'énergie déployée, des éclairs jaillissaient de tout son corps, carbonisant instantanément tout ce qu'ils heurtaient.
L'attaque partit à une vitesse folle, bien plus rapide que les fois précédentes, atteignant la cible avec une précision de Sniper. L'explosion fut grandiose, et vira soudain au rouge, signe que Bejita attendait, signifiant que sa stratégie avait fonctionné, la catalyse fut très vite dépassée par le surplus d'énergie. Elle rasa la moitié de la base, Le souffle brûla les arbres sur des kilomètres aux alentours, et lorsque la fumée fut dissipée, il ne restait plus que Bejita, exténué par l'attaque qu'il venait de porter.
Il se rendit à l'infirmerie, heureusement épargnée par l'explosion, afin d'y faire un nouveau séjour, et se replongea dans sa cuve de soin pendant une heure, histoire de récupérer son énergie, avant de repartir. Il songeait à ses rivaux abattus durant les quelques mois qu'il avait passé à arpenter l'espace, ne comprenant pas pourquoi il n'arrivait pas à se transformer. Son sang bouillonnait de rage à l'idée de rester inférieur à Kakarotto et à Trunks, bien qu'il ne connaisse pas son nom.
Une fois sorti et séché, il repassa une tenue plus conventionnelle, et surtout digne de son rang, avoir dû porter une simple armure de soldat l'avait humilié, même si c'était par précaution que Yenke la lui avait donnée. Une fois rhabillé, il se dirigea vers le pont d'envol, afin de préparer son départ pour la planète Cold. Le capitaine l'attendait devant le Capsule 3, une carte stellaire à la main.

-« Bonjour Bejita-Sama, j'ai fait quelques recherches dans les cartes du Roi Cold, et j'ai trouvé une petite Lune nommé Koori, à quelques milliers de kilomètres de la planète Cold. Elle est positionnée idéalement, mais possède une rotation ultra rapide. Vous n'aurez qu'un laps de temps de quelques minutes pour lancer votre attaque. » Expliqua Yenke au Saiyajin, tout en lui ouvrant le sas.
-« Je me suis permis de faire faire quelques modifications à votre vaisseau, il sera désormais plus rapide, et il ne vous faudra que deux jours pour arriver. J'ai déjà programmé la destination. Bonne chance et merci pour tout. ». Ajouta-t-il saluant son ancien général.

-« Je n'ai pas fait quoi que ce soit pour vous, je l'ai fait pour moi... Vous, faites ce que vous voulez, mais ne restez pas dans mes pattes et tout ira bien.  Adieu.» Repris Bejita d'un ton sec.

-« Bien, comme vous voudrez. Adieu. » Répondit le Capitaine, avant que la porte ne se referme.

Le vaisseau décolla à une vitesse ahurissante, surprenant même Bejita qui ne s'attendait pas à de telles secousses. Il laissa à l'abandon le reste de la garnison, livrée à elle-même. Les soldats qui venaient d'apprendre que le Roi Cold était mort, purent rentrer chez eux, afin de retrouver leur famille. Sauf pour Yenke, qui n'en avait plus depuis que Freeza avait détruit sa planète.
Il prit une capsule, et suivit Bejita, afin de voir le spectacle de la destruction de la planète Cold.

RyN

Citation de: Asgard le 31 Mars 2010 à 13:01:27
s comme tu m'as ouvertement insulté, tu vas mourir ici !! » Cracha la gerbe rouge.
-« Mais ferme ta gueule !! Tu pues le rat crevé ma parole !!! » Cria Bejita, arrachant sa chaîne par la même occasion. Il voulait s'éloigner au plus vite, redoutant la nausée.
-«  Comment ?!! Te fous pas de moi, Je viens de prendre un dessert à la menthe !!! Tu l'auras voulu !!!» S'étouffa Ansem.
Il se rua sur Bejita, enfin il avança péniblement...


mais une trace remontait le long de la pente

J'aime bien l'attitude de Bejita à ce moment-là ^^ ! Toujours aussi arrogant ^^ !
J'aime surtout "Il se rua sur Bejita, enfin il avança péniblement..." xD !
Hâte d'être au nouveau chapitre ^^ !

Super Yoyojin

Excellent ce chapitre :ha: Tout comme le précédent, d'ailleurs ;)
J'aime aussi l'humour, certaines répliques sont très drôles :D

"Tu pues le rat crevé ma parole !!!" Le "ma parole" me fait encore plus rire :D

Asgard

Merci à vous deux, je suis assez fier des répliques de Bejita sur ce coup là... ;D  :vegeta:

Le prochain chapitre redeviens beaucoup plus sérieux... ;)