Dragon Ball Super et DragonBall Z en France
Dragon Ball FighterZ

Les 10 meilleurs jeux vidéo Dragon Ball de tous les temps (selon Metacritic)

Avec l’annonce récente du prochain jeu de Bandai Namco, Dragon Ball The Breakers, on vous propose de faire une petite rétrospective des meilleurs titres de jeu vidéo Dragon Ball de ces dernières années. Depuis ses débuts en 1984 à aujourd’hui, le manga d’Akira Toriyama, décliné en série animé, en film, et en un tas de produits dérivés, fait clairement partie des franchises les plus reconnaissables de tous les temps.

Bien que l’œuvre – en tout cas le personnage principale – est adapté d’un roman chinois de la fin du XVIe siècle, La Pérégrination vers l’Ouest de Wu Cheng’en, Dragon Ball a un attrait qui l’a rendu grand public. Et le voyage de Goku pour devenir le plus fort ne s’est cependant pas limité au manga et à la série TV, puisque la franchise à aussi laissé son emprunte dans l’univers du jeux vidéo.

Voici le classement des 10 meilleurs jeux Dragon Ball, selon Metacritic, comme l’ont relevé nos confrères de Screenrant. Depuis les années 1980, Dragon Ball a reçu des jeux sur la Nintendo japonaise. Dites-vous que Goku a une présence dans les jeux vidéo aussi longtemps que celle de Zelda. Alors que les droits du jeu appartiennent à Bandai-Namco, la licence est passée entre les mains de nombreux développeurs, pour le meilleur et pour le pire. On ne va retenir ici que le meilleur.

Attention : ce n’est pas un classement dans le sens où les jeux auraient été comparés par un même jury, sur de même critères. Là, il s’agit juste d’un classement par rapport aux notes de la presse sur la plateforme Metacritic.

10ème : Dragon Ball Z : Supersonic Warriors – 73 %

Dragon Ball Z: Supersonic Warriors pour Game Boy Advance était un jeu de combat en 2D qui a introduit le vol dans le système de combat. Il a eu une suite sur DS, et les deux jeux présentaient des personnages de l’anime Dragon Ball et des films. L’autre attrait de ce jeu était son histoire. Comme d’autres jeux, il propose des campagnes qui passent par les arcs principaux de DBZ. Mais il comporte également des campagnes de simulation avec des scénarios complètement nouveaux. Une autre fonctionnalité intéressante était la possibilité de jouer avec vos amis via un câble de liaison. Le développeur du premier jeu était Arc System Works, qu’on retrouvera plus tard dans ce classement.

Dragon Ball Z Supersonic Warriors

9ème : Dragon Ball Z : Attack Of The Saiyans – 73 %

Pour le puristes, Dragon Ball Z : Attack Of The Saiyans peut paraître court, car il raconte un seul arc de l’anime. Mais il s’agit surtout d’un RPG au tour par tour, et c’est peut-être là son point fort. La montée de niveau correspond parfaitement à l’ accent mis par Dragon Ball sur les entraînements de Goku et des autres pour devenir plus fort, et il est d’ailleurs étrange que pas beaucoup de jeux aient pas adopté cette approche. Étant donné que les développeurs étaient les experts en RPG de chez Monolith Soft (Xenoblade Chronicles), le jeu s’intégrait bien dans le genre.

Les puristes n’aimeront peut-être pas les libertés prises dans le scénario, mais ça nous narre l’histoire d’une nouvelle manière. L’anime DBZ ne prend pas trop de temps pour l’exploration, ce qui rend dans ce jeu l’utilisation de l’exploration unique. Les bonus de la série sont cachés autour de la carte. Ce jeu DS n’a pas reçu de suite, mais il reste l’une des plus grandes curiosités de Dragon Ball.

Dragon Ball Z Attack of the Saiyans

8ème : Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 & 3 – 73 %

Faut-il les présenter ? Les jeux Budokai Tenkaichi sont souvent considérés comme le summum des jeux DBZ, et pourtant : ils ne sont « qu’à la 8ème place » sur Metacritic (l’occasion de rappeler que le système de notation dans Metacritic se prête assez mal aux classements, puisque ce ne sont pas les mêmes publics / cibles qui votent, mais admettons). Sortis sur Playstation 2 et Wii, on a un roster incroyable de combattants qui permettent aux joueurs de voler dans des zones ouvertes et de lancer des explosions de Ki dans tous les sens. Cette échelle gigantesque permet une représentation très précise de DBZ. Mais sa plus grande caractéristique était sa liste de personnages Dragon Ball canon et non canon, comme jamais vu encore aujourd’hui. La liste est énorme, et Budokai Tenkaichi 3 comptait à lui seul 161 personnages. Bien qu’il y ait eu des répétitions et des transformations, il avait la plus grande liste de combattant à l’époque. Qu’ils avaient un nom ou pas, ils étaient là. Cela a rendu les jeux Budokai Tenkaichi parfaits pour recréer des combats DBZ de rêve.

7ème : Dragon Ball : Advanced Adventure – 75 %

Dragon Ball: Advanced Adventure était un jeu de plateforme / brawler sur Game Boy Advance. Il y avait des combats étonnamment profonds et des secrets à découvrir. Par exemple, vous pouviez débloquer Krillin en personnage jouable. Le plus grand attrait qu’il avait était l’absence du Z dans le titre. Une rareté pour les jeux Dragon Ball, Advanced Adventure a adapté les premières parties du manga. La plupart des jeux recréent les arcs de Z , il est donc plutôt cool de voir la série originale revenir sur le devant de la scène.

Dragon Ball Advanced Adventure

6ème : Dragon Ball Z : The Legacy Of Goku II – 75 %

Dragon Ball Z : The Legacy of Goku II est un RPG d’action similaire à The Legend of Zelda. Il raconte la saga Cell avec cinq personnages jouables et possède de grandes cartes. Le deuxième et le meilleur de la série Legacy of Goku, il comportait un combat équilibré qui utilisait des boutons alternés pour utiliser des techniques. Bien qu’il s’appelle Legacy of Goku , il s’est concentré sur Gohan, l’un des personnages favoris des fans de Dragon Ball.

Il a également introduit des transformations. Il a été développé à l’occidentale, basé sur le doublage et les musiques de Funimation et utilisant les OST de Bruce Falconer. Sa synchronicité avec les versions occidentales de la série en a fait un favori occidental (notamment aux Etats-Unis). Malheureusement, le successeur de la série, Buu’s Fury, n’a pas eu le même accueil.

Dragon Ball Z The Legacy Of Goku II

5ème : Dragon Ball Z : Budokai 3 – 77 %

Ce jeu de combat sur Playstation 2 est l’un des jeux les plus riches en fonctionnalités de la série. Dragon Ball Z : Budokai 3 imite très bien les combats de la série. Les fans pouvaient reproduire les transformation, les clash de vagues d’énergie, les fusions, et bien plus encore. Il comportait une liste pleine de personnages de toutes les entrées de la franchise, y compris Dragon Ball GT. Au Japon (seulement), le jeu comportait une piste audio et une bande-son japonaises, ce qui était difficile à trouver en occident à l’époque. Malheureusement, les musiques de la version européenne sont les mêmes que celles de la version américaine du jeu, et non les originales de la version japonaise. Hironobu Kageyama (le chanteur des deux génériques de début de Dragon Ball Z) interprète une nouvelle chanson, Super Survivor, pour l’introduction du jeu qui est présente dans la version européenne.

dragon ball z budokai 3 playstation 2

4ème : Dragon Ball Z Kakarot – 78 %

Dragon Ball Z : Kakarot est le dernier jeu de la franchise à ce jour. DBZ Kakarot casse les codes, comme le jeu Dragon Ball Z Attack of the Saiyans, en offrant un RPG dans un monde semi-ouvert, afin de mettre plus d’éléments d’exploration au premier plan. Son approche du monde ouvert est passionnante.

Le plus gros avantage de Kakarot est de loin son contenu supplémentaire. Les arcs de Z ont été répétés à mort dans les jeux, mais le DLC a ajouté des histoires plus fraîches. Il racontait les événements des films canoniques Battle of Gods et Résurrection de F, ainsi que l’histoire de Trunks du Futur, telle que décrite dans l’épisode TV spécial. Voir ces arcs adaptés dans les jeux était excitant pour les fans, bien que le système de combat n’ait pas fait l’unanimité.

Cover Dragon Ball Z Kakarot PS4

3ème : Dragon Ball Xenoverse 2 – 78 %

Dragon Ball Xenoverse était l’une des plus grandes sorties, l’une des plus grandes prises de risque de la série. Le jeu et sa suite étaient des mastodontes en terme de ventes, avec une tonne d’inventaire mis à disposition des joueurs grâce à une fonctionnalité majeure : la création de personnage. Les joueurs eux-mêmes entrent dans l’histoire de Dragon Ball, avec d’excellents graphismes, et une mécanique de combat vous donnent l’impression d’être dans l’anime.

Mais Xenoverse n’a pas seulement fait un excellent travail en recréant l’ambiance de l’anime. L’histoire du voyage dans le temps a permis à la fois de raconter des arcs populaires, mais sous un angle alternatif avec des histoires complètement modifiées.

Cover Dragon Ball Xenoverse 2 Nintendo Switch

2ème : Dragon Ball Origins – 78 %

Dragon Ball : Origins était un jeu d’action-aventure sur DS. Semblable à la façon dont Legacy of Goku était comme Zelda, Origins joue un peu comme les titres Zelda sur DS. C’est-à-dire contrôlé principalement par le stylet et l’écran tactile, comme de nombreux jeux à succès sur Nintendo DS. Comme Advanced Adventure, cette sortie s’est principalement concentrée sur les débuts de la franchise, quand Goku était enfant.

Une fois n’est pas coutume, Bulma était également un personnage majeur de cette aventure. L’inventrice de génie de Capsule Corporation est un personnage important, mais elle n’apparaît pas souvent dans les jeux, probablement en raison de son manque de compétences en combat (bien qu’elle sache se défendre dans DBZ Dokkan Battle et Dragon Ball Legends). Dragon Ball Origins corrige cela en utilisant Goku pour le combat, et Bulma pour résoudre des énigmes. Tout se déroule sur deux écrans, signature de la Nintendo DS. Origins a aussi recréé l’univers de Dragon Ball dans l’ancien style de Toriyama, avec des traits plus arrondis, comme dans les années 80, de quoi apporter un réel charme au jeu, mais surtout une vraie fidélité au Dragon Ball de l’époque qu’il raconte.

Dragon Ball Origins

1er : Dragon Ball FighterZ – 87 %

En une phrase : Dragon Ball FighterZ est le jeu que les fans attendaient. Arc System Works, connu pour ses excellents jeux de baston comme Guilty Gear, a occupé le devant de la scène pour cette entrée. Le studio avait déjà frappé fort avec Supersonic Warriors, ou encore Dragon Ball Z Extreme Butoden, mais là, on a un style artistique qui correspond parfaitement au manga, et à l’animé.

On a clairement des combats hyper-rapides, attirant à la fois les fans de la série et les fans d’eSport professionnels. À la sortie du jeu, le dernier Vs. Capcom avait du mal, et FighterZ s’est immédiatement engouffré dans ce créneau avec des combats de haute voltige, et surtout puissant. Pour l’heure, le roster de Dragon Ball FighterZ n’a « que » 43 personnages, mais avec de superbes mécaniques et visuels qui lui ont conféré une popularité durable. Même maintenant, les fans en réclament encore, et il restera certainement le meilleur Dragon Ball Z pendant longtemps, à moins qu’un éventuel Dragon Ball FighterZ 2 ne prenne le pas.

Cover de Dragon Ball FighterZ (PS4)

Et vous ? C’est quoi votre TOP des jeux vidéos Dragon Ball ? Dites-nous tout dans les commentaires ci-dessous !

4.6 / 5 - (9 votes)

Ça peut aussi vous intéresser !

Dragon Ball Xenoverse 2 : Toutes les cinématiques animées du 14e DLC

Saiyuke

Dragon Ball Xenoverse 2 : Le DLC de Dyspo, Vegeta (GT) et Goku (Ultra Instinct Signes) est disponible

Mehdi M.

Dragon Ball Xenoverse 2 : Vegeta GT, date de sortie, et trailer du Conton City Vote Pack

Saiyuke

COMMENTAIRES

guest

5 Commentaires
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires