Dragon Ball Z et Dragon Ball Super en France
AccueilNewsFunimation dans la tourmente après une fuite d’enregistrements ‘trashs’ des acteurs américains
News

Funimation dans la tourmente après une fuite d’enregistrements ‘trashs’ des acteurs américains

La société d’animé Funimation était en top tendance n°1 sur le Twitter US aujourd’hui. Mais l’exploit n’est pas très glorieux, voire même plutôt négatif. En effet, la compagnie de divertissements américaine qui détient les droits de distribution de Dragon Ball aux Etats-Unis doit actuellement faire face à la fuite sur internet de sessions d’enregistrement plutôt inappropriées. Plusieurs pistes audio ont été diffusées par Nick Rekieta au cours de son émission en direct sur Rekieta Law. Selon lui, le contenu de ces enregistrements vont à l’encontre du règlement de Funimation. Rekieta note également qu’il a obtenu ces clips « absolument 100% légalement« , et qu’il les diffuser simplement à titre journalistique.

Ces séances d’enregistrement comportent les voix de certains acteurs US de Dragon Ball faisant des remarques que les fans ont rapidement qualifié de racistes, homophobes, avec des blagues douteuses sur les thèmes de l’inceste et autres crimes sexuelles. Pour être honnête, dans les enregistrements, on peut clairement entendre que les acteurs s’amusent au second degré, mais ça ne suffira pas à calmer la colère de nombreux fans de la version US, dont certains disent voir « leur enfance ruinée« .

Si vous connaissez bien la version anglaise de Dragon Ball, vous reconnaîtrez facilement Goku, Mister Satan, Chichi, Gohan, Krilin, ou encore Kami-sama, Mister Popo, Yamcha, et Piccolo, qui font le show dans un clip de 4 minutes. Nous ne publierons pas de liens directs sur notre site, mais vous les trouverez facilement ici via Twitter.

Sean Schemmel, la voix US de Goku, fait partie des personnes impliquées dans la controverse. En effet, l’un des clips audio de Funimation divulgués laissent entendre des propos homophobe de sa part à plusieurs reprises.

Manque de bol, ces fuites audio de Funimation surviennent alors que la société est en pleine bataille judiciaire avec Vic Mignogna, la voix anglaise de Broly. En février 2019, Funimation avait en effet rompu les liens avec l’acteur après une succession d’accusations de harcèlements sexuels.

« Un problème qui pourrait mettre fin à la franchise anglaise Dragon Ball »

Reste à voir comment les fuites audio de Funimation pourraient avoir un impact sur les activités de la société, d’autant plus quand on connaît la rigueur et la sévérité dont Toei Animation peut faire preuve (en fonction de leur humeur et de l’alignement des planètes). Certains acteurs de voix japonais ont réagit activement à ce sujet. Yuki Matsuzaki, l’un des premiers à s’exprimer, parle de « désastre » et entend bien faire remonter l’information à Toei Animation. Il parle carrément « d’un ENORME problème qui pourrait mettre fin à la franchise anglaise Dragon Ball« .

Yuki Matsuzaki a ensuite traduit son tweet en anglais :

Des scandales comme celui-ci ont déjà vu des sociétés rompre leurs liens avec des acteurs, mais au moment où on écrit ces lignes, ni Funimation, ni aucun des acteurs américains impliqués dans les fuites audio n’ont réagit.

Ça peut aussi vous intéresser !

Une édition collector Blu-Ray Dragon Ball Z pour les 30 ans de la série

Saiyuke

Dragon Ball Legends : Les spécifications des 32 personnages

Saiyuke

Dragon Ball Legends : Présentation des nouveaux personnages en image

Saiyuke

Dragon Ball Legends : Les voix des nouveaux personnages

Saiyuke

Dragon Ball Z : Resurrection ‘F’ aux Etats-Unis

Saiyuke

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies (qui ne servent à rien en réalité). Accepter Infos