Dragon Ball Super et DragonBall Z en France
News

Les œuvres d’Akira Toriyama : Mr Satan & Majin Buu en voiture

Tout au long de sa publication, Dragon Ball nous a offert des amitiés plus ou moins improbables. Mais s’il y en a bien une que le lecteur n’a pas vu venir, c’est bien celle entre Mr Satan et Majin Buu, deux êtres que tout oppose. L’un est le guignol de service, à la réputation de volée de sauveur de la Terre, et l’autre (à ce moment de l’histoire) est la créature la plus puissante de l’univers. Et pourtant, en 1994, Akira Toriyama est en train de dessiner sous nos yeux l’une des amitiés les plus fortes de Dragon Ball. On va en parler aujourd’hui au sujet de la couverture du tome 39 de Dragon Ball.

Illustration de la couverture du Tome 39 de Dragon Ball

Le tome 39 de Dragon Ball est sorti en France en octobre 1999, mais il est surtout sorti au Japon un 7 décembre 1994. Pour ce nouveau volume, Akira Toriyama a offert aux lecteurs une couverture du tome 39 mettant en avant le « terrible » Majin Buu, profitant d’une petite balade en voiture avec Mr. Satan, qui semble légèrement embarrassé. On a l’impression que le véhicule est un cabriolet, mais on remarque rapidement que Buu a juste détruit le plafond pour se mettre à l’aise dans la voiture. C’est du pur Toriyama, qui nous rappelle la dissonance comique entre les deux personnages qui se découvrent à ce moment de l’histoire. Spoiler alert : c’est l’une des plus drôles et des plus belles amitiés de tout Dragon Ball qui est en train de naître sous nos yeux.

Mister Buu et Mr Satan en voiture

Résumé du tome 39 de Dragon Ball

Rien ne va plus ! Alors que Végéta est possédé par Babidi et affronte Son Goku avec une réelle volonté de vengeance, le sorcier accompagné du démon Dabra sont sur le point de ramener Buu à la vie : Gohan fera tout pour empêcher ça, mais en sera-t-il capable ?

Le dernier grand combat de nos héros débute enfin dans ce tome ! La grande menace représentée par Buu s’éveille enfin malgré tout ce qui a été tenté pour empêcher cela. Et il faut reconnaître qu’on est plutôt circonspect : passer après Cell et Freezer est assez difficile : les deux précédents grands adversaires de Goku avaient énormément de charisme, leurs designs étaient très travaillés et ils avaient quelque chose d’impressionnant, alors que Buu paraît…ridicule, tout simplement. Il faut reconnaître que c’est assez déstabilisant. Quoi qu’il en soit ce tome est vraiment prenant, il s’y passe de nombreuses choses, dont la plus importante, celle qu’on retiendra par rapport à tout le reste est le sacrifice de Végéta ! Ce dernier est ici plus classe que jamais, on le voit pour la première fois faire preuve d’affection envers son fils, avant de jeter toutes ses forces dans la bataille dont il sait qu’il ne reviendra pas. Un passage réellement fort et touchant.

Malheureusement tout ceci est un peu terni par les défauts inhérents à la série depuis pas mal de temps déjà ; à savoir cette surabondance de puissance : Buu ridiculise tous ses adversaires, y compris Gohan et Végéta, qui sont pourtant des véritables monstres de puissance. Ceci implique qu’ils vont devoir faire du power up et comme Buu commence à ravager la Terre, ils vont devoir faire vite, il va falloir qu’ils multiplient leur puissance en seulement quelques jours voir quelques heures. On redoute alors l’excès et le ridicule et on se demande ce que l’auteur va encore nous sortir. Un petit séjour dans la salle du temps par exemple. Mais pour le moment Gohan nous rejoue la scène de l’extraction de l’Epée façon Excalibur…pourquoi pas ? Ajoutez à cela un adversaire invincible qui ne peut être détruit et qui se régénère sans cesse, c’est certes un challenge, mais surtout très agaçant, car on craint de n’en voir jamais le bout. D’autant que l’auteur nous avait déjà fait en partie le coup avec Cell. Un tome avec du très bon, mais dont de nombreux éléments laissent sceptiques et qui nous font nous interroger sur ce qui nous attend par la suite. (Source : Amazon)

4.7 / 5 - (4 votes)

Ça peut aussi vous intéresser !

Dragon Ball Adverge 16 : Un set de figurines DBS Super Hero

Saiyuke

Le contenu Dragon Ball du V-Jump du 21 novembre 2022 : DBZ Kakarot, The Breakers, Dokkan Battle…

Saiyuke

Dragon Ball Super : Un nouvel « interval special » sur les transformations

Saiyuke

L’Intégrale Dragon Ball en Blu-ray (partie 1) est repoussé

Saiyuke

Une version féminine de Yamcha dans un cosplay de dingue

Mehdi M.

Les œuvres d’Akira Toriyama : Un Saibaiman bien flippant

Saiyuke

COMMENTAIRES

guest

1 Commentaire
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires