Dragon Ball Z & Dragon Ball Super en France
AccueilInsolite Dragon BallConcert Dragon Ball Symphonic Adventure : Ce qu’on en a retenu
Insolite Dragon Ball

Concert Dragon Ball Symphonic Adventure : Ce qu’on en a retenu

Le concert Dragon Ball Symphonic Adventure s’est déroulé hier à Paris, et on vous en parle.

Le cinéma Grand Rex de Paris commence à devenir un lieu emblématique pour la communauté française de Dragon Ball. Après avoir accueilli les films Dragon Ball Z Battle of Gods et La Résurrection de F en 2015, il a accueilli en première mondiale ce samedi 06 mai 2017 le tout premier concert symphonique Dragon Ball en France. Dragon Ball Symphonic Adventure, c’est une expérience que beaucoup attendaient. Revivre les musiques de Shunsuke Kikuchi dans un concert officiel Dragon Ball & Dragon Ball Z, c’était inimaginable il y a encore quelques années, et ce rêve de gosse est finalement devenu réalité hier sous la production originale d’Overlook Events, “guidés” (pour reprendre le terme du producteur) par les gars sûrs de @les_illuminati.

Les musiques ont été interprétées par le Sinfonia Pop Orchestra, dirigé par Constantin Rouits. Créé en 2009, le Sinfonia Pop Orchestra réunit des musiciens professionnels diplômés des plus grandes institutions européennes et passionnés par la musique pop : musique de film, musique de jeux vidéos etc. Et je peux vous assurer qu’à leur sourire, on ressentait sincèrement le plaisir des musiciens de jouer du Dragon Ball. Au-delà de Dragon Ball, “Pixar en concert”, la Symphonie des Grands Classiques de Disney, ou “Final Fantasy : a New World” sont d’autres exemples de défis relevés brillamment par l’orchestre, c’est dire la fraîcheur, la vivacité et l’engagement de cet orchestre.

Le Grand Rex
Le Grand Rex

L’idée du concert

Selon son organisateur Romain Dasnoy, l’idée d’un concert symphonique Dragon Ball a été posée sur la table il y a pratiquement pile deux ans, avec un an de réflexion et un an de travail acharné pour donner le meilleur show possible sur Dragon Ball et Dragon Ball Z. L’organisateur a exprimé une sincère satisfaction d’avoir monté, dans ces moindres détails, de la conception musicale à la conception narrative, aux clins d’œil ultimes que seuls les “vrais” comprendront, à la générosité de l’orchestre et la qualité du spectacle pour le plus grand nombre, un événement véritablement unique en son genre. Romain ajoute également qu’avoir établi la setlist à partir du travail de Shunsuke Kikuchi, extrêmement dense, varié, souvent difficile à cerner dans la narration, a été un plaisir à chaque instant. Et pour ne pas trop paraphrasé, voici l’intégralité de son message de remerciements :

Romain Dasnoy  : “Hier, nous avons passé une journée complètement folle avec Dragon Ball Symphonic Adventure, une production originale d’Overlook Events en première mondiale à Le Grand Rex Paris.

Une idée lancée il y a pratiquement pile deux ans, avec un an de réflexion et un an de travail acharné pour donner le meilleur show possible sur Dragon Ball et Dragon Ball Z. Aucune fierté déplacée, mais une vraie satisfaction d’avoir monté, dans ces moindres détails, de la conception musicale à la conception narrative, aux clins d’œil ultimes que seuls les “vrais” comprendront, à la générosité de l’orchestre et la qualité du spectacle pour le plus grand nombre, un évènement véritablement unique en son genre. À titre personnel, avoir établi la setlist à partir du travail de Shunsuke Kikuchi, extrêmement dense, varié, souvent difficile à cerner dans la narration, a été un plaisir à chaque instant.

Avec la présence du chanteur originel de la série, Hiroki Takahashi, en présence de son producteur, l’exceptionnel musicien Yasutaka Sagae, l’évènement a vraiment pris une tournure dingue. Sur scène, je suis heureux d’avoir proposé deux de mes chansons d’Anime préférées : Dragon Ball Densetsu et Mezase Tenkaichi. Le tout complété par les chansons culte Makafushigi Adventure, Cha-La Head-Cha-La et We Gotta Power… sans oublier Unmei no Hi, le clou du spectacle !

Cette conception extraordinaire, c’est surtout une équipe.
Rien n’aurait été possible sans l’abnégation sans faille de mes associés Cedric Littardi, Damien Maric et Yoann Berger, et la formidable équipe de Toei Animation Europe !

Un immense bravo à l’équipe d’arrangeurs, qui a abattu un travail vraiment, littéralement, incroyable (et en peu de temps !) : Robin Melchior, Arthur Ouvrard et Julien Giraudet, épaulés par Simon Nebout et Yann Stoffel. Ce n’est pas seulement la qualité du travail, mais aussi la qualité de l’écriture, la parfaite transcription de l’univers musical de Dragon Ball, de son authentique identité sonore et instrumentale. Simplement superbe !

Et parce que techniquement il s’agissait aussi d’un sacré défi, un immense MERCI aux hommes de l’ombre : Maxime Lutomski, Jean-Philippe Fournier et l’infatigable Serge Babkine (et son équipe) ! Sans oublier Jean François Hurel et les meilleures solutions techniques que l’on trouve dans notre galaxie !

Mention spéciale, mais vraiment spéciale, pour Henry Jockey qui a réalisé un exploit totalement hors-norme, celui d’assimiler Dragon Ball Z pour réussir à en résumer l’essence en 65 minutes de montage. Les cris, les pleurs et les ovations d’hier ne laissent aucun doute : mission accomplie ! Genre, on peut mourir après (mais le plus tard possible quand même) !

Au final, RIEN ne serait possible sans eux : le Sinfonia Pop Orchestra dirigé par une personne d’exception, ne reculant devant aucune difficulté et qui sera l’un des tout derniers à partir très tard dans la nuit pour aider son équipe : Constantin Rouits. Avec très peu de temps, des conditions parfois très compliquées, nos exigences de production pas faciles à accepter, le miracle a bien eu lieu. Notre gratitude est ici totale et sans réserve.

Au-delà des artisans de ce show, nous avons fait ce concert pour les fans, ceux qui, comme nous, vibrent au quotidien et depuis l’enfance avec cette licence. C’est Chahid Tam qui a guidé nos pas, qui nous a aidé, qui nous a rassuré et qui a, tout simplement, légitimé notre création pour un évènement POUR les fans. Psartek over-9000 mon frère !

Beaucoup d’autres gens à citer, qui ont mes remerciements chaleureux à tous les niveaux : Emmanuel Bochew, Thibaud Villanova Demoncy, Jules Petit, Wil Frid, Sylvain Tavenot, Romain Diez, Flavien Appavou, Sébastien Agogué, et tout ceux que j’aurais honteusement oublié…”

Dragon Ball Symphonic Adventure : Extraits du Concert

En deux parties pour un total d’environ 3 heures – parce qu’il fallait bien un entracte au milieu – on nous a raconté l’histoire de Dragon Ball à Dragon Ball Z en musique. C’était une immersion totale et parfaite dans le monde de Dragon Ball, au-delà même de toutes les expériences VR que j’ai pu vivre au J-World Tokyo ou ailleurs. Depuis l’arc Goku enfant jusqu’à la rencontre avec Uub, les musiciens nous ont transporté dans l’Univers de Goku via les meilleurs musiques de Shunsuke Kikuchi, en fonction des différents arcs de Dragon Ball. Le montage vidéo derrière l’orchestre était minutieusement préparé : La chorégraphie et les enchaînement des scènes et des musiques étaient parfaitement synchronisés, de quoi revivre tout Dragon Ball en seulement quelques heures.

Voici une compilation d’extraits que j’ai pu récupérer de mon téléphone. La qualité de mon appareil n’est pas à la hauteur de l’événement, mais c’est mieux que rien, en attendant une éventuelle sortie DVD. Au passage, aucune information n’a été communiquée au sujet d’une sortie vidéo du concert, mais beaucoup de personnes n’ayant pas pu se déplacer sur Paris, ou n’ayant pas eu les moyens d’accéder au concert en ont fait la demande sur les réseaux sociaux.

Freezer a même fait une intervention surprise à la séance de 21h00 :

#DragonBallSymphonicAdventure ! La 2ème Résurrection de F. …c'était aussi en direct du Grand Rex ! Un GRAND merci à MONSIEUR Philippe Ariotti pour son déplacement !

Publiée par DB-Z.com sur Dimanche 7 mai 2017

En bref, c’était un concert qui a tenu ses promesses, et même plus puisque le reste de la France non parisienne en redemande ! Pourra-t-on espérer une sortie en DVD / Blu-Ray ? De nouvelles dates à Paris ou en Province ? En tout cas, les fans – ou simplement les amateurs de belles musiques – ont été totalement conquis, parfois jusqu’aux larmes.

Concert Dragon Ball Symphonic Adventure : Ce qu’on en a retenu
4.7 (28)

Ça peut aussi vous intéresser !

Loterie Ichiban Kuji Dragon Ball avec Freezer en Or massif !

Saiyuke

Le prototype du Scouter Dragon Ball ultra-réaliste

Saiyuke

DBZ La Résurrection de F : Résumé de l’avant-première à Paris

Saiyuke

Arale (Dr. Slump) débarque dans Dragon Ball Super !

Saiyuke

Un Cosplay de Goku avec… un vrai Kinto’un !

Saiyuke

Le cosplay sexy du jour : Bulma

Saiyuke

Dragon Ball The Real 4-D (2017) : Broly God, Goku, et Vegeta en images

Saiyuke

Masako Nozawa sur Google Street View !?

Saiyuke

CONCOURS Dragon Ball – Été 2016

Saiyuke