DBZ The Fall of Men : Rencontre avec l’équipe du film

DB-Z.com

Nous avons eu l'opportunité de rencontrer pour la toute première fois l'équipe de production du fan-film Dragon Ball Z - The Fall of Men (L'Extinction de l'Humanité) que nous vous avions présenté il y a exactement 1 an. Ce fut l'occasion d'assister à une projection privée d'un extrait de 10 minutes du film sur un total de 25 minutes, et d'en apprendre davantage sur ce court-métrage français qui fait déjà de l'ombre à la grosse production américaine Dragon Ball Evolution. Cet extrait de 10 minutes n'est pas accessible au public, et il faudra attendre la rentrée 2015 pour découvrir le court métrage en intégralité. Toutefois, vous pouvez déjà commencer par revisionner les premiers trailers de Dragon Ball Z : The Fall of Men pour vous mettre dans le bain. Rencontre avec une équipe sur-motivée, et surtout fan de Dragon Ball.

Synopsis du film

"Le monde n'est pas comme il devrait être, quelque chose a altéré le cours du temps."

C'est sur ces mots que Trunks se réveille au milieu d'une ville en ruine. Il va alors se remémorer la perte de ses amis ainsi que sa préparation au combat contre Cell. Bien qu'il sache qu'il ne fera pas le poids, il va tout de même essayer de faire la différence.

The Fall of Men est né de la volonté de raconter Dragon Ball Z d'une manière plus réaliste et plus dramatique. Notre aventure se déroule dans un futur différent de la série originale, cette histoire inédite se concentre sur le fils de Vegeta qui va essayer de sauver la Terre contre le terrible Cell."

Fall of Men : Tenshinhan

Dragon Ball Z - The Fall of Men : Tenshinhan

Qui fait quoi ?

C'est sous le label BlackSmokeFilms que les 2 créateurs Yohan Faure et Vianney Griffon se sont lancés dans la production de The Fall of Men. C'est une association et un projet à but non-lucratif, et comme nous le confiait l'équipe : "on n'a pas fait ce film pour l'argent, mais parce qu'on avait envie de le faire".

  • Yohan FAURE : Réalisateur & co-créateur du projet
  • Vianney GRIFFON : Directeur artistique & co-créateur du projet
  • Romain Lapierre : Lead Animateur (Animation & Motion Capture)
  • Anthony Pho : Chorégraphe (combats / cascades) sur le combat entre Cell et Trunks.
  • Jonhatan Henry : Comédien & Cascadeur pour les scènes en motion capture avec Anthony.
  • Stéphane Lopez : Compositeur des musiques 100% originales

Comment est née l'idée du projet ?

"On était en colocation, et on regardait la saga Cell de DBZ. Quand on a vu la séquence avec les vêtements des humains éparpillés au sol dans la ville après le passage de Cell, on a trouvé que ça donnait un côté super dramatique, et on s'est dit que ça pourrait être cool à adapter. Quelques semaine plus tard on y a repensé et à force d'en reparler, le projet s'est mis en marche il y a 6 ans. On a fait un dossier avec des dessins, des storyboards, etc...

On avait alors présenté le projet au festival Kino Caen. On avait réalisé un test caméra, ultra cheap pendant deux jours à l'arrache pour avoir une idée de ce à quoi ressemblerait cet univers en film. C'est ce Kino qui a fait des millions de vues une fois relayée par un site de bande annonces.

Il y a 2 ans, on n'avait pu levé que 1200 € sur Indigogo pour produire le court-métrage, mais on l'a quand même réalisé avec des moyens ultra cheap quelques soutiens. Le tournage a duré 7 jours en août 2013 puis une autre semaine en février 2014 avec une équipe de 20 personnes sur la première session. On est en post-production depuis 2 ans, mais c'est la dernière ligne droite.

Ce qui devait durer 15-20 minutes au départ en a fait 25 minutes aujourd'hui afin de mieux rendre hommage à l'intrigue et aux scènes de combat. On passe d'un combat initialement prévu de 15 secondes à un combat épique de 5 minutes. Puis Solidanim (qui travaille sur les prochains films Avatar 2, 3, 4, Warcraft,...) a vu et adoré le projet. Un des patrons était fan de DBZ et ils nous ont aidé gracieusement."

Fall of Men : Dr. Brief

Dragon Ball Z - The Fall of Men : Dr. Brief

Une histoire inspirée, mais ultra-fidèle

Cette histoire traitera d'un futur chaotique alternatif où Trunks et une poignée d'humain survivent tant bien que mal dans la peur. C'est une façon habile de ne pas marcher sur les plates-bandes des ayants-droits en reproduisant l'histoire exacte de Dragon Ball, mais c'est aussi le choix des réalisateurs de vouloir proposer une histoire inédite.

"C'est une fan-fiction, l'histoire est inspirée de Dragon Ball, mais ça reste basé sur l'histoire originale de Dragon Ball. On part du principe qu'à chaque fois que Trunks voyage dans le temps, ça crée une timeline, et ce film traite justement d'une nouvelle timeline inédite."

Fall of Men Rain

Dragon Ball Z - The Fall of Men Rain

Un film à écouter...

Si cet extrait qui nous a été projeté est si prenant, c'est aussi grâce au choix judicieux de proposer une narration en voix off (par la voix de Nosfell) sur de belles musiques composées exclusivement pour l'occasion par Stéphane Lopez. Aux oubliettes les dialogues faciles de film de baston, le récit en voix off nous plonge avec douceur dans un univers chaotique où l'Humanité est au bord de l'extinction.

... et à voir

Les environnements sont à tomber par terre, et il suffit de regarder cette image du bâtiment de Capsule Corporation ci-dessous ou encore de la Capitale de l'Ouest, la Tour Karine, ou le Palais de Dendé. Je peux me tromper, mais je ne crois pas encore avoir vu un tel niveau de fidélité dans un film Dragon Ball en terme de reproduction des décors, machines, capsules, et architectures. C'est un mix idéal entre réalité et fiction. Dès la première seconde de l'extrait : je me suis surpris à laisser échapper un "wow", et c'était pas gagné sachant qu'à la base je ne suis pas spécialement fan des adaptations live des animés.

The Fall of Men : Capsule Corporation

The Fall of Men : Capsule Corporation

L'épreuve "casse-gueule" du casting

Sans parler de ceux qui attendent avec curiosité un film entièrement en image de synthèse, il y a deux écoles :

  • Ceux qui voudront à tout prix un Trunks aux cheveux violets, comme dans l'excellent Light of Hope - "parcke sinon bah cè de la merde et c pas fidèLle wesh"
  • Et ceux qui chercheront un bon rapport réalité / fiction, comme dans The Fall of Men.

A la question de savoir pourquoi Krilin n'est pas un "nain" dans le film, l'équipe du film répond habilement qu'en réalité Krilin n'est pas un nain, mais qu'il faut surtout le voir "comme un petit gars trappu bourré de nerfs". D'ailleurs, l'équipe fait remarquer qu'il mesure quasiment la même taille que Yajirobe ou que Kame Sennin, ce qui ne fait pas pour autant d'eux des nains.

"Dans les films ancrés dans la réalité, il faut se permettre quelques changements. Exemple : Dans le film Man of Steel, Superman n'a plus son légendaire slip rouge. C'est pareil pour les cheveux violets de Trunks. On a surtout mis l'accent sur sa personnalité, et on a vraiment voulu respecter l'oeuvre originale et on a réfléchi sur nos choix pour ne pas décevoir les fans qui sont attachés à la licence.

Toutefois, on n'a pas répété les erreurs de Dragon Ball Evolution. Notre film est authentique, et il rend plus hommage à DBZ. On connaît Akira Toriyama, on connait ses influences (Bruce Lee, Jackie Chan, Star Wars,...) et là où on se différencie, c'est dans notre partie pris."

DBZ The Fall of Men : Trunks dans les ruines

DBZ The Fall of Men : Trunks dans les ruines

Un Cell en 3D plutôt qu'un acteur dans un costume

A la base, l'équipe de The Fall of Men voulait créé un vrai Cell, avec un vrai costume et des effets spéciaux de maquillage, mais ça aurait coûté le double du budget du film. Le choix s'est donc porté sur un Cell en image de synthèse, ce qui aura le mérite de répondre à la demande de beaucoup de fans qui militent pour une adaptation Dragon Ball 100% 3D, à l'instar des derniers films Saint Seiya, Albator, ou Final Fantasy 7 Advent Children.

Pour modéliser Cell, 3 personnes ont servi de modèle :

  • Michel Durand : Visage de Cell
  • Jonathan Henry : Corps (respiration, combat, marche)
  • Romain Lapierre : un petit plus... (Je sais, dit comme ça...)

L'équipe a réalisé l'apparence finale de Cell en s'inspirant de :

  • Cell forme 1 (Sa bouche lui donne un air effrayant, un peu comme Bayne dans Batman)
  • Cell forme parfaite
  • Freezer
DBZ The Fall of Men : Cell

DBZ The Fall of Men : Cell

Une sortie pour la rentrée ?

"Le film sera terminé cet été. On aimerait que le film sorte à la rentrée, et bien qu'on ne soit qu'une toute petite équipe, on aimerait le faire diffuser au cinéma. La société Talk Over va nous faire un son cinéma en 5.1 avec un rendu vraiment 'cinéma'. On veut le projeter dans des conventions, dans une sélection de cinéma, sur internet (voir notre chaine YouTube BlackSmokeFilms), en espérant que les gens le regardent en HD sur une grande télé pour profiter au mieux de chaque détail. Tout ceci est non-monétisé car nous ne possédons pas les droits."

Une suite en vue ?

"Pour l'instant on n'arrive pas à penser à la suite. On veut s'investir à fond dans le projet sans avoir à penser à une suite, ce qui pourrait avoir l'effet négatif de moins nous impliquer dans le projet actuel."

Des retours du Japon ?

"Non, on ne s'est pas vraiment intéressé au marché japonais car on ne sait pas ce que ça donnerait là-bas, mais c'est assez difficile de se faire connaître au Japon sur un projet comme celui-ci. Il faut des partenaires, et c'est pas évident."

Pas de Super Saiyan dans le trailer ?

"On veut garder tout le mystère pour la projection finale. Typiquement, on ne veut pas reproduire le schéma du dernier film Dragon Ball Z La Résurrection de F qui a dévoilé toutes ses surprises dans ses trailers.

Même les gens du staff n'ont pas encore vu le plus gros du travail, car on veut tout garder pour la fin sans en dévoiler des bribes de making-of."

Fall of Men : Bulma

Fall of Men : Bulma

Conclusion

Comme je l'ai confié à l'équipe du film, si on ne m'avait pas dit que c'était un fan-film, je ne l'aurais jamais deviné. La réalisation est très pro, à l'image de la qualité des prises de vue, du son, des acteurs, et des effets spéciaux. L'univers de Dragon Ball atteint un réalisme époustouflant, et surtout fidèle au manga original. Un futur bijou - à l'instar d'autres fan-films tels que Light of Hope - qui enterre un peu plus Dragon Ball Evolution et qui nous montre surtout qu'il n'est pas nécessaire d'injecter des millions dans un film pour avoir quelque chose de brillant.

http://www.db-z.com/forum/index.php?topic=3443.0.html

DBZ The Fall of Men : Rencontre avec l’équipe du film
MERCI ! (^o^)/


À voir absolument !


Auteur de l'article :