Dragon Ball Super
Insolite

Dragon Ball Super chez Quick : On a testé le menu

Dragon Ball Super continue sa collaboration avec Quick avec un menu complet. Ce menu n’est ni une Magic Box (4-7 ans), ni une Fun Box (8-11 ans), mais un menu standard « pour tout le monde ». C’est très clairement une collaboration à but purement marketing, et il faut vraiment être naïf pour aborder le concept au premier degré et croire qu’on part en quête de nouvelles sensations culinaires. On va donc faire une mise au point sous la forme d’un édito :

EDITO : Avant de commencer, on va remettre le contexte pour la team Finkielkraut qui prend tout au 1er degré et qui ne lit qu’un mot sur deux sur les réseaux sociaux : bien sûr que non, on n’est pas allés goûter ce menu Dragon Ball Super au 1er degré en s’attendant à manger du Bocuse. C’est juste un petit délire. Et bien sûr que oui, ce menu n’existe que pour le divertissement – pour le marketing. Il est important de rester rationnel et de savoir faire la nuance entre ce qui relève du divertissement, et ce qui relève de de la haute gastronomie. Et clairement, je vous jure qu’on n’est pas allés chez Quick pour grailler de la haute gastronomie. Ce menu Dragon Ball Super, c’est juste du divertissement pour se retrouver entre pote, et on n’en attend pas moins d’une sortie chez Quick. Et je terminerais en précisant qu’on n’a aucun lien ni collaboration commerciale avec Quick. Maintenant qu’on a dit tout ça, place aux photos !

Dragon Ball Super chez Quick, ça donne quoi ?

Le menu Dragon Ball Super de Quick, c’est un burger, des frites (normales ou rustiques), une boisson, et sept cheesy balls. Je ne vais parler que du burger et des boules de fromages panées, car il n’y a rien à dire au sujet de la boisson, ni au sujet des frites : c’est du standard chez Quick. Ce menu coûte 9,95 € en version normale, et 10,70 € en version XL. Est-ce que c’est cher pour ce que c’est ? Oui.

Découvrez en exclusivité le menu Dragon Ball Super avec un Super Waaasa Beef Burger, une boisson, des frites et 7 Cheesy Balls pour seulement 9,95 €.

Site officiel de Quick

Je suis courageux, je prends le menu XL :

Le Super Waaasa Beef Burger

C’est son nom. Le Super Waaasa Beef Burger pourrait faire penser qu’il y a du wasabi dedans. Ce n’est pas le cas, mais on a une sauce au raifort à la place. Le raifort a un goût de moutarde forte, un goût piquant, donc on serait tenté de croire qu’on a affaire à un burger qui a du caractère : il n’en est rien. Je n’ai vu aucune différence entre les sauces habituelles de Quick et cette sauce au raifort. Soit le cuisinier a foiré mon burger, soit je suis trop habitué à la cuisine pimenté de Chongqing. Après, il faut relativiser : on est chez Quick, les goûts sont adaptés au marché européen.

Pour l’avoir goûté, c’est à peu près comme un Giant, et je n’ai relevé aucun goût particulier, aucune signature en terme de saveur. C’était vraiment fade. Et la présentation est tout aussi pauvre. Il n’y a aucune déco qui pourrait nous rappeler que c’est un burger sur le thème de Dragon Ball, en dehors d’un stickers sur le papier du burger. Le burger, parlons-en : il est dégonflé – un peu comme tous les burgers de McDo et Quick en France finalement. On est très loin de la photo promotionnelle. Mais ça aussi, c’est devenu un sport national apparemment dans ce genre de chaînes.

Les boules du dragon

Concernant les cheesy balls (boules de fromage panées), j’ai adoré. En même temps, c’est un produit ultra simple et presque impossible à rater. Le goût du fromage ressemble à du Kiri fondu. Notez que ce n’est pas un produit spécialement conçu pour le menu Dragon Ball Super. Les cheesy balls existent depuis longtemps chez Quick. Mais pour rendre hommage à l’œuvre d’Akira Toriyama, ce menu compte 7 boules (oui, comme les 7 nains de Blanche-Neige).

Une loterie avec Tsume

Le fabricant de statue Tsume, qui a récemment annoncé une statue où Goku se transforme en Super Saiyan pour la première fois, est partenaire de cette collaboration. Pour l’achat d’un menu, vous pouvez donc participer à une loterie pour remporter l’une des statues Dragon Ball en résine que vous voyez sur ces deux flyers. Il y a une statue collector à gagner par jour, « et plein d’autres surprises ».

En conclusion, je dirais que ce menu Dragon Ball Super n’a rien de « Super », mais surtout rien de « Dragon Ball ». Après voilà… une fois dans une vie, ça peut se tenter pour le délire. Chacun ses goûts, mais je le vois vraiment comme une variation du menu Giant sur lequel on a collé un sticker Dragon Ball Super, et auquel on a ajouté 7 cheesy balls pour le clin d’œil aux 7 Dragon Balls. Mais si je devais résumer cette collaboration en un mot : fraude. Pour autant, il n’est pas plus mauvais que les autres burgers de chez Quick, et une chose est sure : si vous aimez les burgers de chez Quick, alors vous allez forcément aimer ce menu DBS.

4.7 / 5 - (3 votes)

Ça peut aussi vous intéresser !

Retour sur ces burgers Dragon Ball sortis au Japon il y a quelques années

Saiyuke

Les céréales Dragon Ball Z Reese’s Puufs

Saiyuke

Projet Spécial “Toyotarō l’a dessiné !!” de février 2019

Saiyuke

Le doublage français de Dragon Ball en 1988

Saiyuke

Les méchants de Dragon Ball Z reprennent vie dans cet incroyable street art

Saiyuke

Le message d’Akira Toriyama pour Noël 1986

Saiyuke
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires