Dragon Ball Super
Insolite

Retour sur ces burgers Dragon Ball sortis au Japon il y a quelques années

Comme c’est d’actualité avec la sortie du menu Dragon Ball Super chez Quick en France cette semaine, on vous propose un retour dans le passé avec deux burgers Dragon Ball qui étaient sortis il y a quelques années au Japon. On était à une époque où Dragon Ball Super était à son apogée, et où Broly n’était pas encore canon. Au menu : le « Burger au Poisson de l’Ecole de la Tortue », et le « Burger à la Viande du Power-up de Goku ». Amis végans, passez votre chemin : Goku ne mange pas de ce pain là.

Le « Burger au Poisson de l’Ecole de la Tortue »

En octobre 2017, l’exposition « Weekly Shonen Jump Exhibition VOL.1 » avait eu lieu au Roppongi Hiils Museum Café & Restaurant « The Sun & The Moon » à Tokyo, pour célébrer les 50 ans du Weekly Shonen Jump, qui ont eu lieu l’année suivante. Pour commémorer cela, un menu collaboratif avait été proposé au café du musée, avec plein de burgers à l’effigie des grands mangas de Shueisha.

Le menu proposait un festival de burgers à l’image de City Hunter (Nicky Larson), Captain Tsubasa (Olive & Tom), Fist of the North Star (Ken le Survivant), ou encore Dragon Ball, avec le Burger au Poisson de l’Ecole de la Tortue (亀仙流のフィッシュバーガー). Il coûtait 1680 yens (9,90 € frites et senzu inclus, mais sans boisson).

L’une des particularités les plus appréciables au Japon, c’est que le produit qui fini dans votre assiette ressemble presque toujours aux photos de la publicité. Vous pouvez en juger par vous-mêmes sur ces photos, partagées à l’époque sur Twitter par différents internautes. Cependant attention : ce n’est pas parce que le produit est plus présentable qu’il aura un meilleur goût, et j’irais même plus loin : l’aspect plastique de la nourriture pourrait même en rebuter certains.

Le « Burger à la Viande du Power-up de Goku »

En 2018, il y avait aussi eu ce burger Dragon Ball au J-World Tokyo, un parc d’attraction entièrement dédié aux mangas du Jump, mais qui a fermé ses portes en 2019. Il s’agissait d’un hamburger vraiment copieux qui proposait trois types de viande (rosbeef, poulet, et steak de hamburger), à l’image du gros mangeur qu’était Goku. Il portait le doux nom de Burger à la viande du power-up de Goku (avec des frites) (悟空のパワーアップミートバーガー(ポテト付)), et il coûtait 880 yens (5,20 €, frites incluses mais sans boisson).

Voici la carte du menu dédié à Dragon Ball au J-World, à cette époque.

Crédits photos : Damien / BIrd Studio / @starting_legend

5 / 5 - (1 vote)

Ça peut aussi vous intéresser !

Dragon Ball Super chez Quick : On a testé le menu

Saiyuke

Les céréales Dragon Ball Z Reese’s Puufs

Saiyuke

Projet Spécial “Toyotarō l’a dessiné !!” de février 2019

Saiyuke

Le doublage français de Dragon Ball en 1988

Saiyuke

Les méchants de Dragon Ball Z reprennent vie dans cet incroyable street art

Saiyuke

Le message d’Akira Toriyama pour Noël 1986

Saiyuke
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires