Dragon Ball Z et Dragon Ball Super en France
News

Shueisha strikerait des publications Dragon Ball sur Twitter

Alerte générale ! Des utilisateurs de Twitter affirment se matin que leurs tweets en rapport avec Dragon Ball ont été supprimés dans la nuit. Selon le rapport de signalement qu'ils ont reçu, ce seraient Shueisha qui en serait à l'origine. En effet, à en croire ces signalements, l'ayant-droit de Dragon Ball aurait décidé de passer à l'attaque sur Twitter (uniquement), et viendrait donc de bannir une poignée de publications Dragon Ball contenant des images, GIF, vidéos, et même des fanarts. Curieusement, ces attaques n'auraient touchés que des noms connus de la communauté US et Japonaise de Dragon Ball.

Pensez à nous suivre sur notre compte de secours, au cas où :
https://twitter.com/DBZcom_

Si Shueisha est bien à l'origine de ces signalements, on pourrait dire que l'ayant-droit de DB serait clairement dans l'abus, puisque la majorité des publications des fans sur les réseaux (hors leaks), entrent dans le cadre du fair use. Traduit littéralement par « usage loyal », le fair use permet l'utilisation d’œuvres protégées par un Copyright, dans le cas où l’utilisation d'une œuvre par un tiers est "loyale". Concrètement, en partageant un GIF Dragon Ball de 2 secondes, on admettra aisément qu'on ne met pas l'œuvre protégée en péril. Sauf que Shueisha ne l'entend pas de cette façon :

"Vous vous foutez de moi ? Un GIF ! J'ai été bloqué par Shueisha sur Twitter pour un GIF. S'ils l'ont fait une fois, ils peuvent le faire plusieurs fois, et je perdrais mon compte pour avoir partagé UN GIF DRAGON BALL."

@BlackScapeRose
https://twitter.com/BlackScapeRose/status/1347329728399683584

Un autre témoignage :

"Donc, je ne sais pas si vous avez vu, mais quelqu'un chez Shueisha a décidé de striker pour droit d'auteur et de menacer une quantité massive de comptes Twitter pour avoir partagés des images liées à la franchise One Piece. Ils ont même striké ma propre photo de profil. Vous êtes sérieux ??"

@newworldartur

Personne n'est à l'abri

Forcément, les comptes des leakers du magazine V-Jump, comme notre ami @DBSHype, ont été touchés. Mais même les publications des prestataires de Shueisha ont subit des dommages collatéraux. En effet, cette nuit, notre ami Fenyo, l'un des illustrateurs officiels pour des produits dérivés Dragon Ball (cartes SDBH, couvertures de classeur, etc), s'était fait également fermer temporairement ses comptes pour avoir partagé ses (excellents) fanarts Dragon Ball. Il a réussi à revenir en complétant le formulaire qui va bien, mais avouez que la situation est terrible.

https://twitter.com/fenyo_n/status/1347426672136527873

Que faut-il faire ?

On pourrait appeler à la rébellion et demander à tous les fans de Dragon Ball de s'unir pour inonder Twitter d'images et de GIF Dragon Ball, dans l'espoir de faire plier Shueisha. Sauf qu'il faut bien comprendre deux choses :


1 - Il n'est pas avéré que ces signalements soient l'œuvre de Shueisha. En effet, nous avions nous-même été victime de faux signalement par usurpation d'identité il y a quelques années, de la part d'un fansite Dragon Bal Super français concurrent qui se faisait passer pour Toei Animation en strikant nos publications Facebook).

2 - Il est également possible que ces bannissement soient l'œuvre d'un bot, donc imperméable à toute forme de "pression".

Beaucoup de Twittos ont fait le choix de passer leur compte en visibilité privé, le temps de faire le ménage dans leur compte. C'est sans doute ce qu'il y a de mieux à faire pour l'instant.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter [+ INFOS]