Dragon Ball Super et DragonBall Z en France
News

L’Affaire Shueisha des strikes Dragon Ball et One Piece sur Twitter serait un hoax ?

Vendredi 8 janvier, le nom de Shueisha était en tendance mondiale toute la journée. En effet, la maison d’édition japonaise de Dragon Ball, One Piece, et de tant d’autres mangas était accusée d’avoir demandée la suppression de nombreux tweets pour violation de droits d’auteur. Une poignée de publications Dragon Ball et One Piece contenant des images, GIF, cosplays, vidéos, et même des fanarts avaient ainsi été supprimés vendredi matin. Une bonne trentaine de personnes (seulement) avaient été touchées, avec majoritairement des comptes américains. Même l’artiste japonais Fenyo, qui est pourtant prestataire de Shueisha, avait été touché, de quoi soulever des interrogations.

Rapidement, les internautes étaient partagés entre mépris et incompréhension de l’éditeur, mais une voix vient de s’élever pour dénoncer ce qui pourrait être en réalité un hoax, autrement dit une fausse information. Selon Artur, cette vague de suppression serait une attaque orchestrée par un individu à l’encontre de certains créateurs de contenu.

Pour l’anecdote, chez DB-Z.com, nous avions déjà subit ce genre d’attaque, et nous pouvons vous certifier que la thèse d’Artur est tout à fait possible. En effet, nous avions nous-même été victime de faux signalement par usurpation d’identité il y a quelques années, de la part d’un autre fansite Dragon Bal Super Français qui se faisait passer pour Toei Animation en strikant nos publications sur Facebook. Le gars signalait tout et n’importe quoi sans réfléchir, y compris des publications de concours, ou annonces de sorties figurines. Et ça passait comme une lettre à la Poste, du moment que vous certifiez « sur l’honneur » être un représentant de Toei Animation derrière votre écran. Mais c’est une autre histoire.

L’enquête d’Artur sur l’Affaire Shueisha

Avertissement : Veuillez noter que la maison d’édition Shueisha ne s’est pas exprimée sur l’affaire des strikes sur Twitter, et que malgré l’enquête que nous relayons dans cette article, absolument personne ne peut affirmer avec certitude que tout ceci est ou n’est pas un hoax.

Artur est l’une des victimes collatérales de ce « supposé » hoax. On va dire « supposé », parce qu’attention : finalement, on ne sait toujours pas avec certitudes si c’est un hoax ou pas. Bref, en substance, Artur met en évidence toutes les incohérences de cette affaire, et termine en expliquant que tout partirait d’un cyberharcèlement envers certains créateurs de contenu, dont la streameuse @jessix_tv. On vous laisse découvrir son enquête, et on vous laisse vous faire votre propre avis.

Ça peut aussi vous intéresser !

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama, avec un homme-mouche (10 mars 2021)

Saiyuke

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama, en chien (09 mars 2021)

Saiyuke

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama (08 mars 2021)

Saiyuke

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter [+ INFOS]