Dragon Ball Super et DragonBall Z en France
News

Moro de Dragon Ball Super est un aboutissement des méchants de DBZ

Avant Granola, le prisonnier galactique Moro est le dernier grand méchant à avoir rejoint le casting des grands ennemis de la saga Dragon Ball – ennemis dont il hérite d’ailleurs beaucoup de traits. Alors que l’anime Dragon Ball Super s’est terminée en mars 2018 avec l’épisode 131 (pour le moment), le manga d’Akira Toriyama et de son poulain Toyotaro a poursuivi son cours au-delà de la fin de la dernière saison. Le premier arc narratif majeur au-delà du Tournoi du pouvoir a présenté le dangereux prisonnier de la prison galactique : Moro.

Ce sinistre individu à l’apparence de bouc a été scellé pendant des millions d’années avant de se libérer de ses chaînes, et d’augmenter sa force en drainant l’énergie de planètes entières. Il était un adversaire redoutable pour Goku et Vegeta, Moro a marqué un changement de rythme par rapport à de nombreux antagonistes précédemment vus dans Dragon Ball Super, tout en combinant subtilement des éléments de ce qui a rendu de nombreux méchants de DB et DBZ mémorables.

Toutes les apparences de Moro Dragon Ball Super

Un vieil ennemi qui maîtrise la magie

L’idée d’un méchant qui avait autrefois saccagé l’Univers il y a des millions d’années dans le passé avant d’être scellé par la magie a d’abord été traité dans le film non-canon Dragon Ball Z Les Mercenaires de l’Espace, avec Bojack. Cette approche avait ensuite été réutilisée et développée avec Majin Buu, dans le manga original de Toriyama. Buu était un monstre qui avait exterminé des millions d’êtres vivants sous les ordres de Bibidi, avant de s’en prendre aux Kaioshins. Il était si incontrôlables qu’il fut alors scellé dans un cocon par son propre créateur, avant que celui-ci ne soit tué par Shin (le Kaioshin de l’Univers 7).

La façon dont Moro avait été vaincu et emprisonné il y a des millions d’années n’est pas le seul lien qu’il a avec Majin Buu, car les maîtres de Majin Buu, Bibidi et Babidi, étaient aussi tous deux des ennemis qui utilisent la magie, par opposition aux ennemis qui se servent purement de la puissances physiques. Lorsqu’il a été introduit pour la première fois dans le manga Dragon Ball Super, Moro était également présenté comme un vieil ennemi de plusieurs millions d’années dont la spécialité était la magie.

L’absorption comme source de puissance

La principale méthode de Moro pour devenir plus puissant et se renforcer est un autre vice de longue date dans Dragon Ball : l’absorption. Cette technique permet au bouc d’absorber l’énergie vitale des autres pour l’ajouter à sa propre force. Les cyborgs C-19 et C-20 ont été les premiers antagonistes majeurs de Dragon Ball à s’appuyer sur ce genre de technique, suivis plus tard par Cell, les méchants de Dragon Ball GT Baby et Super C-17, et bien sûr Majin Buu.

Buu utilisait également une stratégie similaire pour se renforcer, et c’est d’ailleurs celle-ci qui avait causé sa défaite il y a des millions d’années. En effet, Majin Buu avait absorbé le Grand Kaioshin, ce qui avait eu pour effet de le rendre accidentellement plus gentil, et toujours aussi incontrôlable pour Bibidi qui avait alors dû le sceller.

Des similitudes de l’arc Namek chez Moro

En plus d’augmenter sa puissance physique grâce à l’absorption, Moro a aussi fait preuve de fortes capacités télékinésiques, comme Guldo. Ce soldat du Commando Ginyu était un expert des attaques télékinésiques, ce qui nous amène à parler de l’arc Namek.

En effet, autre fait marquant, la première confrontation de Moro et de son armée contre la Z-Team s’est déroulée sur la Nouvelle Namek alors qu’ils parcouraient la planète à la recherche des Dragon Balls. Ca ne vous rappelle rien ? Ce scénario reflète exactement celui de de l’arc Namek de Dragon Ball, où la première rencontre entre la Z-Team (Gohan et Krilin) et l’armée de Freezer avait aussi eu lieu en pleine recherche des Dragon Balls sur la planète Namek originale, dans des circonstances similaires.

Et plutôt que de comploter pour utiliser les Dragon Balls pour obtenir l’immortalité comme Garlic, Jr., Vegeta ou Freezer, Moro utilise plutôt le dragon divin de Namek pour souhaiter que ses pouvoirs magiques soient complètement restaurés, faisant écho à Slug, dans le film Dragon Ball Z : La Menace de Namek. Dans ce film, Slug utilisait aussi les Dragon Balls pour retrouver sa forme physique d’antan peu de temps après son arrivée sur Terre.

On a parlé magie, mais nous pourrions aussi parler de l’apparence de la forme finale de Moro qui nous rappelle quelque peu la forme parfaite de Cell. Alors que tout différenciait le design du vieux Moro en guenille de Freezer, Cell, et Majin Buu, voilà que sa forme finale a des petits airs de déjà-vu. D’un côté, d’autres diront que c’est rassurant, puisqu’on reste dans la lignée des charadesigns de Toriyama.

Cell Moro

Moro reste un antagoniste mémorable

Soyons clairs : Toutes ces similitudes ne veulent absolument pas dire que Moro n’est pas un méchant charismatique et convaincant à part entière. Il reste l’un des ennemis les plus classes de Dragon Ball Super, et la vengeance qu’il mène contre la patrouille galactique – et donc de la Z-Team qui a rejoint les rangs aux côtés de Jaco – est exactement ce qui a sorti Dragon Ball Super de la dépendance de son homologue animé en prouvant qu’il restait encore beaucoup d’histoires à raconter.

Moro semble (semble) s’inspirer de plusieurs traits familiers d’autres grandes menaces de l’histoire de Dragon Ball pour créer un antagoniste vraiment impitoyable, et rappeler ingénieusement aux héros qu’il existe d’autres menaces maléfiques dans notre univers. Moro n’est pas un imitateur mais une synthèse de ce qui rend les antagonistes de Dragon Ball si géniaux tout en forgeant un nouvel avenir pour Dragon Ball Super, en attendant que l’animé reprenne prochainement.

Dragon Ball Super Suite Arc Moro

Qui est Moro ?

Moro (モロ), aussi connu sous le sinistre nom de « dévoreur de planètes », était un magicien et criminel de l’Univers 7. Il est l’antagoniste principal de l’arc du Prisonnier de la Patrouille Galactique de Dragon Ball Super. Il possède une apparence de bouc à la peau bleue. À sa sortie de prison, il était vieux, usé, bossu, avec un visage ridé et une longue barbe blanche. Il possède deux cornes, et porte la majeure partie du temps une toge sombre par-dessus sa tenue de combat.

Moro a été conçu par Toyotaro. Il a été conçu avec l’intention d’apparaître comme un être purement maléfique que le lecteur ne pourrait pas voir comme un éventuel allié de Goku par la suite. Son charadesign est basé sur des démons occidentaux, en particulier ceux ressemblant à des chèvres. Il était également basé en partie sur les allégories de la mort (= la faucheuse).

« Moro » est un mot japonais régional pour la côtelette de requin (parfois garnie de légumes bouillis à la sauce soja) et est probablement l’origine de son nom. Le nom de Moro peut également être une référence à la divinité cananéenne Moloch ou à la personnification de la mort et de la destruction imminentes dans la mythologie grecque nommée Moros.

Il a détruit le système stellaire Iragi et provoqué l’extinction massive de la vie sur 320 planètes. Au cours de son combat avec le Grand Kaioshin et le Kaioshin du Sud, Moro a utilisé sa magie pour bombarder les Kaioshin de comètes. En absorbant l’énergie vitale d’une planète voisine, Moro a condensé l’énergie en une immense boule, avant de la manger, ce qui fait que sa force a augmenté encore plus. En fin de compte, le Grand Kaioshin a utilisé son pouvoir divin pour scellé avec succès la magie de Moro, emprisonné par la patrouille galactique. Il est condamné à mort mais personne n’est assez fort pour mettre fin à ses jours. Il est alors resté enfermé pendant les 10 millions d’années qui ont suivi.

Ça peut aussi vous intéresser !

Dragon Ball Super Tome 15 : Les images bonus et un aperçu de la version japonaise

Saiyuke

Dragon Ball Super : Toyotaro s’exprime sur l’arc Moro et l’arc Granola

Saiyuke

Dragon Ball Super Chapitre 66 : Leaks et premières images

Saiyuke

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter [+ INFOS]