Dragon Ball Super : L’Interview d’Eric Legrand (Vegeta)

DB-Z.com

L'enregistrement de Dragon Ball Super en VF a démarré début juin, et ce fut l'occasion idéale d'en apprendre un peu plus sur Eric Legrand, l'acteur qui interprète Vegeta en Français. Quelle est sa réplique préférée de Vegeta ? Quel autre personnage de DBZ aurait-il aimé joué ? Pourquoi n'a-t-il pas interprété Vegeta dans le film de Metal Cooler ? Préfère-t-il Vegeta, Yamcha, ou Seiya ? Est-ce qu'il joue à Dokkan Battle ? Préfère-t-il DBZ ou Dragon Ball Super ? Est-ce qu'il regarde la VOSTFR de Dragon Ball Super ? Aime-t-il les films de gladiateurs ? Voici les questions que vous vous êtes toujours posées, et que vous avez d'ailleurs vous-mêmes posées à Eric Legrand qui y a répondu avec une énorme sympathie !

NOTE IMPORTANTE :

1 - Les réponses d'Eric Legrand peuvent sembler courtes et expéditives car il répond (de bon cœur) aux questions sur sa page Facebook. On n'est pas dans le cadre d'une interview traditionnelle.

2 - Eric Legrand s'est proposé de lui-même de répondre aux questions des fans sur sa page Facebook - preuve du respect et de la sympathie qu'il témoigne envers son public et son travail.

2 - Ceux qui disent que les questions sont rébarbatives : On est en 2016, il a désormais à faire avec 2 voire 3 générations de fans d'où les récurrences.

3 - Et pour finir, son métier, c'est "comédien". On ne lui demande pas d'être fan de Dragon Ball ou du Japon. Détendez-vous les fanboys 🙂

Super Saiyan 2 Vegeta vs Super Saiyan 2 Goku

Super Saiyan 2 Vegeta vs Super Saiyan 2 Goku

Interview Eric Legrand & Dragon Ball Super

Corentin Mora : Quel est le premier sentiment qui vous a envahit au moment où vous avez appris que la série Dragon Ball Super sera la suite officiel de DBZ et que vous serez de la partie pour le doublage en français (Admettons que vous doublez à nouveau Vegeta) ? Et quels sont vos attentes pour cette nouvelle aventure ? Qu'aimeriez-vous voir dans cette série ?

Eric Legrand : 1/ Pourvu que j'aie de l'essence pour aller travailler [NDLR : La question était posée en période de blocage des raffineries :-)]
2/ Qu'il ait beaucoup de lignes pour que je ne me casse pas les pieds pendant que les autres enregistrent 🙂
3/ Le moins possible de scènes de bagarre avec des hurlements.

Roro Brk : Problème de voix ?

Eric Legrand : Problème de voix ? Il n'y a qu'une machine qui n'en aurait pas après une journée de doublage de scènes de bagarre sur DBZ... 🙂

Alexandre Ben Hamou : Eric Legrand, tu ne sais pas quand le doublage pour DB Super commencera exactement ?

Eric Legrand : Si. Très bientôt. [NDLR : L'enregistrement a commencé début juin]

Lio Nel : Pouvez-vous déjà nous communiquer par quel société de doublage sera faite la VF ?

Eric Legrand : Chinkel.

Steeven Soulet : Une date en tête pour la première diffusion de Dragon Ball Super ?

Eric Legrand : Ce n'est pas de mon ressort, ça.

Roro Brk : Regardez-vous Dragon Ball Super ?

Eric Legrand : Je ne regarde pas les animés japonais 🙂

Roro Brk : Donc vous ne saviez absolument pas le scénario ?

Eric Legrand : Et non !

Roro Brk : D'accord, donc surprise pour vous alors.

Eric Legrand : Oui ! 🙂

Samuel Kakiz : Vous ne les regardez pas parce que vous ne les aimez pas ou bien pour les découvrir en français (que ce soit en travaillant dessus par vous-même ou juste pour les apprécier en langue française) ?

Eric Legrand : Parce que ce n'est pas ma tasse de thé. Ou de saké... 🙂

Valentin Pajtler : Que pensez vous de Dragon Ball Super ? Et parmi DB, DBZ et DBGT quel est votre préféré ?

Eric Legrand : Les animés japonais sont pour moi des objets de travail, sinon je ne les regarde pas.

Alexis PiKé : Est-ce que vous serez entouré des mêmes personnes qui ont fait les voix de Dragon Ball Z ?

Eric Legrand : Nous serons tous là, et je ne dirai rien de plus 😉

Arnaud Lisa Planque : Pour le doublage de DBS, allez-vous doubler l'intégrale ? Ou alors vous allez vous arrêter à un certain nombre d'épisodes selon la diffusion au Japon ?

Eric Legrand : Je ne sais pas...

Arnaud Lisa Planque : Et pas trop ennuyant de ré-enregistrer les arcs narratifs de Beerus et du retour de Freezer après l'avoir déjà fait sur les 2 longs métrages ?

Eric Legrand : Je ne sais pas ce que c'est que "les arcs narratifs patin couffin". De toute façon, ça fait 30 ans que j'ai un peu l'impression de toujours redoubler la même chose ! 🙂

Florian Daniel Valois : J'ai été très étonné de lire récemment que vous ne connaissiez pas l'intrigue de DBZ lorsque vous avez à l'époque joué le rôle de Végéta, et que vous découvriez les textes le jour de l'enregistrement. J'aimerais savoir si, pour ce doublage de Dragon Ball Super, vous prévoyiez de vous imprégner du personnage, et comment vous procéderiez ? Envisagez-vous par exemple de visionner quelques épisodes de DBS en VOSTFR sur internet ?

Eric Legrand : Le doublage n'est pas une activité dans laquelle on a besoin de s'imprégner de quoi que ce soit (sauf exception rarissime ; pour un rôle à accent, par exemple). On arrive, on regarde, on écoute et on reproduit. C'est tout ! A fortiori pour les animés où c'est beaucoup plus basique. Et puis regarder des épisodes à l'avance me servirait d'autant moins que je ne pige pas un mot de japonais, d'abord, et que j'ai repris le personnage à mon compte en le jouant un peu différemment de mon homologue nippon. Les sous-titres me permettraient de comprendre, d'accord. Mais bon, non, ça ne sert à rien de voir avant. En tout cas pour moi. Même les "vrais" films. Je n'ai jamais aimé les voir avant d'enregistrer (ça m'est arrivé quelques fois).  Si je ne regarde pas avant, ce n'est pas forcément par manque d'intérêt. Ça n'a même rien à voir avec l'intérêt que je peux porter ou non au produit en tant que spectateur. C'est simplement que, en tant que comédien qui va devoir travailler sur la chose, ça ne m'apporte rien et même que je n'aime pas ça. Et puis, pour ce qui est de l'intérêt en lui-même, nous dirons qu'un chirurgien n'a pas besoin d'aimer le patient qu'il va opérer pour faire bien son boulot...

Super Saiyan 2 Vegeta vs Super Saiyan 2 Goku 2

Interview Eric Legrand & Le Métier de Comédien

Zephyr Sfregola : Trouves-tu que ton niveau d'acteur s'est amélioré entre le moment ou tu as commencé Dragon Ball et maintenant ?

Eric Legrand : Ce n'est pas à moi de répondre... Mais je l'espère ! 🙂

Pierre Artous : Concernant votre travail de doubleur pour la saga Dragon Ball, comment cela se passe-t-il ? Est-ce que vous rencontrez des membres du staff de Bandai ou de Toei Animation ? Ou est-ce que vous recevez le script tel quel au studio d'enregistrement ? Je précise, je demande par rapport à DBZ, Battle of Gods ou DBKai.

Eric Legrand : Je ne suis pas un doubleur. Voir sur mon site l'article que j'ai mis en ligne, intitulé "Nous ne sommes pas des doubleurs". On arrive sur le plateau, on regarde (on découvre), on écoute et on enregistre, c'est tout. On ne rencontre personne et on ne sait rien à l'avance. Mon site est en Flash et les mobiles ne lisent pas (plus ?) le Flash. On devrait m'en faire un nouveau dans un avenir pas trop lointain...

Maxime Gazzo : J'ai toujours voulu assister à des séances de doublage. Est-ce possible ? Si oui, où ?

Eric Legrand : C'est un lieu de travail... Pas forcément destiné à être visité comme un zoo ou un musée, hein ! 😉

Bel Isa : Est-ce que il est arrivé que quelqu'un vous remplace pour doubler Vegeta, car dans certains rares épisodes, il me semble que Vegeta a une voix différente.

Eric Legrand : Oui ! Frédéric Bouraly m'a remplacé sur certains enregistrements.

Raphaël El Bazzio : Pourquoi dans le film Dragon Ball Z "100 000 guerriers de métal", ce n'est pas vous qui jouez Vegeta ?

Eric Legrand : Je n'étais sans doute pas là, pas libre... ? Je ne sais pas 🙂

Raphaël El Bazzio : Pas assez bien payé peut-être ? C'est possible aussi qu'il y ai ce genre de problème, non ?

Eric Legrand : Non, rien à voir. Le cachet ne se discutait pas. Tarif conventionnel, point barre 🙂

Raphaël El Bazzio : Avez-vous le droit de représenter Vegeta comme bon vous semble et avec qui vous voulez ? (comme vous l'avez fait avec le groupe de rap "Bouchées Doubles" par exemple)

Eric Legrand : Non. Le personnage ne m'appartient pas. Je ne peux pas en faire ce que je veux.

Guilhermo Alves : Préférez-vous être la voix de Vegeta ou de Seiya ?

Eric Legrand : Vegeta est beaucoup plus amusant, mais il braille beaucoup plus. Et ça, ça me gave beaucoup 😉

Sidou Berkane : Quel est votre réplique préférée de Vegeta ? (Je sais pas pourquoi mais a chaque que je lis un de vos statut ou autre, je ne peux m'empêcher de le lire avec votre voix)

Eric Legrand : Depuis 30 ans que nous faisons ça, j'ai dû enregistrer des milliers de lignes...

Moongaze Ginji : Existe-t-il à votre connaissance des livres expliquant ce qu'il faut faire pour devenir "doubleur" ? Sinon, n'avez-vu jamais eu l'idée de partager votre savoir-faire et vos connaissances sur ce domaine fascinant en écrivant un tel livre ?

Eric Legrand : J'ai surtout eu l'idée d'écrire et de mettre en ligne sur mon site personnel un article (parmi d'autres) que j'ai intitulé "Nous ne sommes pas des doubleurs"... 😉

Cédric Munsters : Cela n'a pas été trop dur de recommencer les doublages de Dragon Ball avec le temps qui est passé entre les épisodes de DBGT et le film DBZ : Battle of Gods, pour récupérer le timbre de la voix de notre cher prince des Saiyans ?

Eric Legrand : Bah, euh... non ! 😉

Saiyuke (DB-Z.com) : Si un jour vous arrêtez la voix de Vegeta, quel conseil donneriez-vous à votre successeur ?

Eric Legrand : Prévoir un thermos de thym au miel pour les enregistrements, et s'armer de patience pour sa page Facebook 😉

Fredd DGray Aline : A chaque fois que je vous lis, je lis avec la voix de Vegeta dans la tête [...] mais j'ai remarqué que la voix de Végéta est quasiment la vôtre, légèrement plus aiguë, peut-être pour donner plus de dimension au personnage ?

Eric Legrand : Non. Parce que j'avais déjà utilisé quasiment toutes mes possibilités vocales sur d'autres personnages et que ça me paraissait coller avec le caractère de ce gus qui débarquait et dont je n'avais aucun moyen de savoir qu'il allait prendre cette importance.

Mick Ncis Leborgne : Le jour où Vegeta sera un perso de cinéma (avec de vrais acteurs), vous êtes partant ou pas ? Faire un vrai film façon Marvel, on y arrivera bien un jour !

Eric Legrand : Non, ce serait une erreur de me faire doubler un acteur en chair et en os jouant Végéta. D'ailleurs on ne m'appellerait pas, j'en suis certain. Et je refuserais, de toute façon. Un personnage animé n'a pas de voix propre. Un acteur en a une. Le doubler avec la voix que j'ai donnée au dessin serait une absurdité totale 🙂

Yassine Ab : Aimez-vous doubler Vegeta et Yamcha ?

Eric Legrand : Yamcha n'a aucun intérêt. Quant à Mister Vegeta, il se bat trop souvent pour le goût de mes cordes vocales. Sinon il est plutôt rigolo à faire 🙂

Maxime Gautier : Quel relation a-t-on avec le personnage que l'on incarne lorsqu'on joue un rôle tel que celui de Vegeta ?

Eric Legrand : Quand on joue un personnage quel qu'il soit, Végéta ou Archibald Lampion, que ce soit à la scène, à l'écran ou devant un micro, on se l'approprie toujours un peu 🙂 On l'accueille en soi, il finit par s'inscrire dans votre paysage intérieur. A fortiori quand on le fait depuis 30 ans et qu'il déchaîne des passions furieuses !

Yoann Le Scoul : Question générale sur le travail de comédien : Lorsque vous devez prêter votre voix, observez-vous des pistes à développer durant la préparation ou vous en remettez-vous exclusivement au directeur artistique ?
De la même manière, appréhendez-vous la prise de parole avec plus facilité sur la base d'une voix off (radio / télé), d'un téléfilm ou d'un dessin animé ?

Eric Legrand : Euh... En doublage il n'y a aucune préparation. On arrive, on regarde et on écoute, et on fait. Voix off ? Le terme est improprement utilisé quand on parle de doublage. Une voix off vient du dehors de l'image. C'est celle d'un narrateur dans un documentaire, par exemple. Quand on double quelqu'un, par définition on donne une autre voix à un corps qu'on voit "on" à l'image et qui n'est donc pas off. Le terme n'est pas plus adapté quand il s'agit d'une dramatique pour la radio. On ne voit certes pas les personnages mais ils sont dans l'action ("on" ici aussi et non off). En publicité on l'utilise d'une façon un peu particulière pour désigner seulement la phrase finale avec le nom du produit même si tout le message est dit par une voix off. Bon, cela étant dit, rien n'est plus ou moins facile en général. Tout peut être compliqué, difficile, simple, aisé, chiant ou intéressant. Mettons seulement qu'un dessin animé se fait en principe beaucoup plus vite et demande moins d'investissement. Le synchronisme, sauf dans les gros animés informatiques pour le cinéma, y est à l'évidence infiniment moins contraignant. Sur les produits nippons il est même rudimentaire. Donc ça simplifie le boulot.

Yan Ihi : La voix de Vegeta et magnifique, mais ma voix DBZ préférée est celle de la fusion Goku / Vegeta qui forme le personnage de Vegetto (qui est mon perso préféré). Si par chance Vegetto serait de retour dans la nouvelle série Dragon Ball Super, pourriez-vous le doubler ?

Eric Legrand : Je ne me souviens pas du tout de ça dans Kai. Quoi qu'il en soit je ne suis qu'un employé et personne ne me demande si je veux faire ceci ou cela, hein ! 😉

Alexandre Ben Hamou : Et la voix de Gogeta dans le film "Fusion", c'est toi ?

Eric Legrand :Aucune idée, aucun souvenir... Pour la plupart des doublages c'est aussi vite oublié que c'est enregistré 🙂 Ou quasiment. En tout cas pour les animés japonais.

Kya Zea : Quel est votre meilleur moment dans DBZ ? Quel a été votre sentiment le jour ou on vous a choisi pour devenir la voix française du Prince Vegeta ?

Eric Legrand : Pour compléter ma réponse ci-dessus : les animés japonais sont des oeuvres sur lesquelles je travaille mais que je ne regarde pas en tant que spectateur. En tout état de cause nous avons enregistré des dizaines et des dizaines d'heures de scènes répétitives, dont je n'ai aucun souvenir sinon que ça braillait très (trop) souvent et que je me suis bien arraché les cordes vocales 🙂

Mon sentiment ? Mais j'étais déjà sur Dragon Ball depuis un moment quand Mister Vegeta est arrivé. On m'a dit "c'est toi qui le fais", j'ai dit "bien monsieur", et je me suis demandé quelle voix j'allais donner à ce type (qui avait l'air d'avoir un sale caractère, et c'est probablement pour ça qu'on me l'a donné ^^), alors que j'avais déjà épuisé toutes les petites capacités vocales de transformation de mon timbre. C'est tout. J'ignorais, comme tout un chacun dans la chaîne de fabrication de ce doublage, ce qu'il allait devenir et, de toute façon, ça ne m'aurait pas empêché d'avoir envie de rentrer chez moi le plus vite possible parce que les journées de travail étaient plutôt fatigantes et généralement peu marrantes.

Romain Kouhail : Estimez vous le doublage français fidèle a l'oeuvre Dragon Ball ?

Eric Legrand : Meuh... Bah... S'il s'agit du texte je n'ai aucun moyen de juger, s'il s'agit de l'interprétation il est évident qu'il y a des tas de choses qui n'ont rien à voir, à commencer par ce que je fais sur Vegeta, et des tas d'autres qui sont similaires 🙂 C'est tout ce que je peux dire. Les fans sont infiniment mieux placés que moi pour répondre ! 😉

Romain Kouhail : Y aurait-il d'ailleurs un autre personnage que vous auriez aimé interpréter dans DBZ ?

Eric Legrand : Un qui parle beaucoup, pour avoir des cachets plus importants, pardi ! 😉

Romain Kouhail : Et vous aimeriez doubler un personnage de manga en particulier ?

Eric Legrand : Non. D'abord le doublage ne fait pas partie de mes fantasmes d'acteur et ensuite je ne connais pas les mangas ! 🙂

Majin Vegeta SS2

Interview Eric Legrand & autres...

Karim DeLille : Vous aimez les films de gladiateur ?

Eric Legrand : Oui ! J'adore les péplums. Je rêve d'un remake de Ben Hur avec les moyens techniques d'aujourd'hui.

Séb Cébien : M. Legrand, vous êtes plutôt pâtes ou riz ?

Eric Legrand : Les deux mon capitaine.

Steeven Soulet : Vous jouez à dragon Ball Dokkan Battle ?

Eric Legrand : Non.

Mohamed Bakhtaoui : Qu'est ce que ça fait d'être aussi génial ?

Eric Legrand : Ça fait que je commence à être débordé, fatigué, et que je vais songer à éteindre mon appareil et à essayer de dormir... [NDLR : Il est 00h04 à l'heure où il répond ;-)]

Edgar Tchimeng : Savez-vous si une éventuelle suite de Saturday Man est possible ?

Eric Legrand : Oui, c'est en préparation !

Nicola Vinciguerra : Aura-t-on une chance de vous voir à la Retro Made in Asia en Belgique vers le mois d'octobre.

Eric Legrand : Non. Je ne me rendrai plus dans quelque convention que ce soit, en tout cas en tant que "voix de" 🙂 Si jamais j'en fais encore une un jour, mais il y a peu de chances, ce sera pour soutenir mon ami Samuel Buisseret, le papa de "Saturday Man".

Fredd DGray Aline : Mon fils je l'appellerais Gohan (en deuxième prénom) xD

Eric Legrand : Le pauvre... 😉

Romain Kouhail : Lorsque vous entrez dans un lieu, les gens vous reconnaissent-ils directement, et si tel est le cas, n'avez vous pas marre de cette notoriété de temps en temps?

Eric Legrand : N'étant ni Alain Delon ni Laetitia Casta, non, personne ne me reconnaît "directement". Et ma "notoriété" est extrêmement relative et limitée 🙂

Mickael Diaz Hernandez : C'est bien dommage parce que je trouve ce que vous faites est plus difficile que faire l'acteur. Vous avez plus de mérites, ça ne doit pas être simple de prêter sa voix à un personnage.

Eric Legrand : Quand je fais du doublage, je fais quoi... ? La manucure ? 😉

Romain Kouhail : Votre physique pouvant passer inaperçu aux yeux de certains, votre voix n'attise-t-elle jamais la curiosité ?

Eric Legrand : La curiosité ? Non. Mais on la reconnaît parfois.

Pierre Artous : Si je devais voir une oeuvre dans laquelle vous jouez en chair et en os, vous me recommanderiez laquelle ?

Eric Legrand : Si on parle de doublage... Bah... Je ne sais pas. Mettons "Charles s'en charge" pour ce que j'ai fait il y a longtemps et "The Tunnel" pour ce que j'ai fait récemment. Sinon c'est dans une pièce de théâtre que je demanderais qu'on porte un jugement sur ce que je peux être comme comédien. "Au bord de l'eau", que je joue en appartement avec mon amie Céline Monsarrat, ou (mais c'est trop tard) "Jeanne au bûcher", que j'ai joué en particulier à New-York et Berlin, s'il vous plaît (il se la pète grave, là, papy). Mais il faudra donc remonter le temps, pour me voir là-dedans ! 🙂 Ah ! Il y a aussi "Breakfast Club". Je me suis un peu réécouté là-dedans, un jour de rediffusion, et je me suis trouvé pas mal du tout. Et puis il y a aussi "Good morning Vietnam", histoire de voir si on me reconnaît 🙂

Foss Foss Fooss : Je vous conseille d'ouvrir une chaine YouTube et de publier des vidéos de vous faire des petites choses marrantes avec votre voix.

Eric Legrand : Jouer la comédie c'est mon métier ! Je ne m'amuse pas à faire le clown pour passer le temps ou pour amuser la galerie. Et je n'ambitionne pas d'être un YouTubeur de plus avec des tas d'abonnés.

Super Saiyan 2 Majin Vegeta

Dragon Ball Super : L’Interview d’Eric Legrand (Vegeta)
4.1 (92)


À voir absolument !


Auteur de l'article :