Dragon Ball Super et DragonBall Z en France
News

Pourquoi Jiren a mérité sa réputation dans Dragon Ball Super (le manga)

Pourquoi peut-on dire que Jiren a mérité sa réputation dans Dragon Ball Super, en tout cas dans le manga ? Le meilleur combattant de l’univers 11 semble surexcité dans la série TV, mais dans le manga, on comprend clairement mieux pourquoi il est si respecté.

Le Tournoi du Pouvoir de Dragon Ball Super a opposé Goku et son équipe de l’Univers 7 aux meilleurs combattants des autres univers. Parmi eux figuraient les Pride Troopers de l’Univers 11, menés par Jiren. Dans la série TV, Jiren se contentait de rester immobile et de laisser ses coéquipiers faire tout le taff, mais dans la version manga, le « justicier » a prouvé qu’il méritait vraiment d’être considéré comme le meilleur combattant de ce tournoi.

Dès le début de la saga de la Survie de l’Univers, l’Univers 11 s’est imposé comme l’un des plus dangereux challenger de l’Univers 7 de Goku . Alors que l’Univers 6, déjà familier, a également fait l’objet d’une attention particulière, l’équipe de l’Univers 11 s’est rapidement distinguée pour sa brigade de « super héros » costumés, qui semblent légitimement intéressés par le bien commun, par opposition à des personnages comme Frost qui se contentent de faire semblant, ou Lavanda de l’Univers 9, qui use de coups bas en se donnant du plaisir à faire souffrir ses adversaires. Lors du tournoi d’exhibition avant le Tournoi du Pouvoir (Episode 78 de Dragon Ball Super), Goku combattait Toppo de l’Univers 11, une bataille difficile qui s’est terminée sur un match nul dans l’anime, mais sur une victoire de Toppo dans le manga. Et lorsque Toppo a mentionné qu’il existait un combattant encore plus fort que lui dans l’Univers 11, Goku n’a pu s’empêcher de bouillir et à s’entraîner encore plus sérieusement.

Dragon Ball Super Episode 82 - Goku vs Toppo
Dragon Ball Super Episode 82 – Goku vs Toppo

Dans le manga, Jiren est présenté de la même manière. Concrètement, ce combattant est très froid envers Goku, qu’il considère comme étant un être maléfique, puisque c’est à cause de lui que ce tournoi qui va jouer l’avenir des Univers existe. Il ne semble d’ailleurs avoir d’estime pour personne d’autres. Cependant, au lieu de s’asseoir et de méditer pendant le combat comme dans le dessin animé, Jiren se bat aux côtés de son équipe dans le manga. Il combat Hit et Goku en même temps, éliminant au passage Hit du tournoi. Toujours dans le manga, Jiren semble également travailler de manière plus stratégique avec son équipe, communiquant plus efficacement avec Dyspo et Toppo, montrant même un certain niveau d’inquiétude pour ses camarades lorsqu’ils sont en difficulté, et même prenant au sérieux des menaces comme le « combattant invisible ». Lorsque Kame Sennin intervient à la place de Goku, Jiren le combat et le bat également, même si Beerus et Whis reconnaissent le style de combat de Roshi comme étant étonnamment proche de l’Ultra Instinct.

Jiren dans l’animé et dans le manga

La différence entre les représentations de Jiren dans la série animée et dans le manga est un exemple typique de la règle d’écriture « show, don’t tell » (=montrez, ne dites rien). C’est une technique utilisée dans divers types de récits pour permettre au lecteur de vivre l’histoire à travers l’action, les mots, les pensées, les sens et les sentiments plutôt qu’à travers l’exposition, le résumé et la description de l’auteur. L’anime dit à ses téléspectateurs que Jiren est le plus fort, mais il veut aussi le préserver pour la fin comme confrontation finale à la fin du tournoi, donc son pouvoir n’est jamais réellement montré. Lorsque Jiren combat Goku à la fin de l’anime, Jiren devrait être relativement frais, tandis que Goku et les autres sont tous épuisés par le reste du tournoi. Dans le manga, Jiren a davantage d’occasions de montrer sa puissance, et on le voit d’ailleurs combattre une plus grande variété d’adversaires, ce qui donne une impression très différente. Bien que Jiren n’ait pas beaucoup de dialogue dans l’une ou l’autre version, il obtient quelques lignes supplémentaires qui le rendent légèrement plus héroïque, comme montrer du respect pour l’abnégation apparente de C-17.

Dans l’ensemble, la version manga de Jiren s’aligne beaucoup plus sur la façon dont le personnage est décrit par les autres : immensément puissant, un héros pour son peuple, et l’un des combattants les plus qualifiés du multivers de Dragon Ball Super. Alors que le Jiren du manga nous offre un peu plus de temps de combat que dans sa version animée, ce qui les distingue vraiment, ce sont tous ces petits détails qui en font l’un des plus puissants rivaux de Goku.

Jiren

Dragon Ball Super

Dragon Ball Super est la première série inédite de Dragon Ball en 18 ans. C’est la suite directe de Dragon Ball Z. L’histoire se situe entre la défaite de Majin Buu et le 28e championnat du monde des arts martiaux. Elle couvre ainsi la soi-disant « décennie perdue », autrement dit les dix années d’histoire jamais décrites dans la série originale. Le manga est conçu par Toyotarō sous la supervision de Akira Toriyama. A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous en sommes actuellement au chapitre 79 de Dragon Ball Super. Il s’agit de l’arc du prisonnier galactique.

La maison d’éditions Glénat publie l’édition française du manga Dragon Ball Super. Nous en sommes actuellement au tome 14 de Dragon Ball Super en France, depuis le 7 juillet février 2021, et le tome 15 est sorti le 3 novembre 2021, et le tome 16 de Dragon Ball Super le 02 mars 2022. Vous pouvez le commander dès maintenant via nos liens sponsorisés pour nous soutenir.

Source : screenrant.com

4.8 / 5 - (5 votes)

Ça peut aussi vous intéresser !

Dragon Ball Adverge 16 : Un set de figurines DBS Super Hero

Saiyuke

Le contenu Dragon Ball du V-Jump du 21 novembre 2022 : DBZ Kakarot, The Breakers, Dokkan Battle…

Saiyuke

Dragon Ball Super : Un nouvel « interval special » sur les transformations

Saiyuke

L’Intégrale Dragon Ball en Blu-ray (partie 1) est repoussé

Saiyuke

Une version féminine de Yamcha dans un cosplay de dingue

Mehdi M.

Les œuvres d’Akira Toriyama : Un Saibaiman bien flippant

Saiyuke

COMMENTAIRES

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires