Dragon Ball Super et DragonBall Z en France
News

Pourquoi Bandai Namco eSports (et NetherRealm) divorcent avec WePlay eSports ?

Après des années de partenariats et d’événements communs, Bandai Namco eSports annonce qu’elle ne travaillera plus ni ne participera aux événements de WePlay eSports. Et comme si cela ne suffisait pas, c’est la société NetherRealm qui annonçait à son tour quelques heures plus tard se séparer de toute opération avec WePlay. Si vous ne les connaissez pas, WePlay eSports est un organisateur d’événements eSports qui organise des tournois pour de grands jeux vidéo tels que Counter-Strike: Global Offensive, Valorant, Dota 2, Mortal Kombat 11, ou encore Tekken 7.

Durant la dernière décennie, l’industrie de l’eSport a connu une croissance sans précédent. C’est encore plus vrai aujourd’hui, puisqu’avec la popularité croissante du streaming due à la pandémie mondiale qui nous maintient toujours confinés à la maison, de nombreux yeux se sont tournés vers la scène eSport en tant que format de compétition et de divertissement. Mais aujourd’hui, deux grands noms de l’industrie ont annoncé qu’ils se séparaient, mais que s’est-il passé entre Bandai Namco eSports et WePlay eSports ?

Voici les annonces que Bandai Namco eSports et NetherRealm ont tweeté hier. On remarque que ces tweets ont été publiées exactement à la même heure, avec exactement le même message. C’est évidemment un signe que la décision a été prise conjointement par les deux alliés, mais c’est surtout révélateur que quelque chose de pas net se trame du côté de WePlay.

Pourquoi Bandai Namco eSports a-t-il cessé de travailler avec eux ?

Bien que la raison exacte de la scission entre les deux entreprises ne soit pas officiellement claire, certains indices pourraient nous aider à comprendre ce qui s’est exactement passé. Dans un tweet aujourd’hui, Bandai Namco eSports a déclaré « qu’en raison de différences de vision et de normes professionnelles, nous ne travaillerons plus avec WePlay en tant que partenaire organisateur de tournois d’esports ».

Bien que l’annonce n’apporte aucun détail, il semble que la scission soit probablement le résultat du récent partenariat de WePlay avec 1XBet, une société russe de pari et de jeux de hasard. En effet, de nombreuses entreprises de jeux vidéo ne cautionnent pas l’arrivée de jeu d’argent dans l’univers de l’eSport, donc cela pourrait être une explication. C’est bien sûr une information à prendre avec de grosses pincettes, car ce n’est que de la spéculation, mais c’est ce qu’il se dit au sein de la communauté eSport.

Entre nous, ça nous ferait d’autant plus rire qu’une grosse majorité des revenus de Bandai Namco vient justement… des jeux de hasard et d’argent. Il ne faudrait pas que Bandai Namco oublie que Dokkan Battle, Dragon Ball Legends, et tous les autres jeux de gachas sont par essence même une forme de jeux de hasard et d’argent, avec tout le côté addictif que ça implique.

Deux heures plus tard, WePlay a répondu aux décisions de NetherRealm et de Bandai Namco sur les réseaux sociaux :

« WePlay s’est toujours efforcé d’élever les normes dans chaque tournoi que nous organisons en organisant des événements de la plus haute qualité, en utilisant des techniques de production innovantes et en offrant les meilleures conditions aux joueurs et aux talents.

Avec la saison 1 de WUFL, nous avons organisé l’un des tournois FGC les plus mémorables à ce jour, approuvé par BANDAI et NRS. Notre objectif a toujours été et est toujours de fournir à la communauté un événement de classe mondiale dont tout le monde peut profiter.

Les nouvelles reçues aujourd’hui nous ont surprises. Depuis le début de WUFL et la fin de l’événement, nous avons essayé de discuter des saisons à venir, de passer en revue les commentaires et d’aborder la première saison avec NRS et BANDAI, mais nous n’avons eu aucune réponse. Notre vision et notre dévouement à l’FGC [Note DB-Z.com : Fighting Game Community] n’ont pas changé et nous continuerons d’aller de l’avant en créant des événements et des contenus incroyables que la communauté mérite. »

Communiqué de WePlay

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter [+ INFOS]