Dragon Ball Super et DragonBall Z en France
News

Une chaîne de TV espagnole refuse de diffuser Dragon Ball pour cause de sexisme

La cancel culture a une nouvelle fois raison de Dragon Ball. En effet, la télévision publique de la région de Valence en Espagne a refusé la demande des fans de diffuser la série Dragon Ball. Pour la chaîne, le dessin animé japonais propose « des contenus qui encouragent la discrimination sexuelle par le biais de stéréotypes et de rôles sexistes« .

A lire aussi à propos de la censure de Dragon Ball

Dragon Ball Super : Kame Sennin jugé trop pervers au Japon

Dragon Ball Super : La VF est censurée, et ce n’est que le début

Dragon Ball Super : Des hindous exigent le retrait de « Ganesh »

La diffusion de Dragon Ball a donc été officiellement rejetée par une chaîne de télévision de la région espagnole de Valence. Un représentant de la chaîne explique que la décision avait été prise en tenant compte de la législation locale sur le thème du « genre », qui interdit la diffusion de « contenus qui encouragent la discrimination sexuelle par le biais de stéréotypes. et des rôles sexistes« . Plus tôt ce mois-ci, à la suite d’une démarche de fans demandant que la chaîne de télévision publique À Punt diffuse la série, la députée valencienne Mónica Àlvaro a demandé si la direction générale de la Société Anonyme des Médias de Communication prévoyait d’intégrer dans ses programmes de la chaîne régionale À Punt le dessin animé Dragon Ball.

Goku-Paf-paf-bulma

Des problèmes de « droits »

Le 23 mars, madame Àlvaro a reçu sa réponse : le directeur général d’À Punt Mèdia, Alfred Costa, a informé la commission de la radio et de la télévision de Valence que la chaîne ne diffuserait pas Dragon Ball pour deux raisons. La première concerne le coût élevé de la licence de la série, et la seconde soulève un problème de législation. Concrètement, la réglementation dans cette région d’Espagne ne rigole pas au sujet de l’égalité des sexes dans les programmes pour enfants.

De fait, selon l’article 5 de la loi 6/2016 de la « Généralité Valencienne » (= l’institution du gouvernement autonome de la communauté valencienne), les chaînes de télévision doivent « adopter, par l’autorégulation, des codes de conduite visant à transmettre le principe d’égalité excluant les contenus sexistes, notamment dans les programmes pour enfants et jeunes« .

La Généralité Valencienne déclare également que les médias publics se doivent de montrer « l’égalité de traitement et des chances pour les hommes et les femmes, l’utilisation d’un langage non sexiste et la garantie d’une image plurielle et non plurielle des stéréotypes des femmes et des hommes ».

Bulma-montre-a-kame-sennin

Le document parle également d’une « intervention professionnelle spécialisée dans le domaine de l’égalité et la mise en place de filtres et de garanties pour le rejet des sexistes, avec une attention particulière à ceux destinés aux enfants et aux jeunes, tant dans les programmes que dans la publicité, avec la collaboration de l’observatoire de la publicité non sexiste de la Généralité Valencienne ». Il appelle en outre les radiodiffuseurs à « rejeter les contenus qui encouragent la discrimination fondée sur le sexe à travers des stéréotypes et des rôles sexistes ».

Malgré leur conviction que Dragon Ball promeut le sexisme et la discrimination de genre, ni le gouvernement valencien, ni À Punt Mèdia n’ont fourni d’exemples spécifiques pour justifier leur refus de diffuser la série.

Dragon Ball Super Episode 89 - Le perver Kame Sennin

Mais comme l’a souligné le directeur général d’À Punt Mèdia, Alfred Costa lors de sa comparution devant la Commission de la radio et de la télévision de Valence, bien que la série ne soit pas diffusée à la télévision, elle restera toujours disponible sur les autres supports (DVD, Blu-Ray, etc) pour les fans valenciens. Dragon Ball avait déjà été diffusé dans la région dans les années 1990, date à laquelle la série avait cultivé une base de fans de premier plan.

Au moment d’écrire ces lignes, on ne sait pas si le refus d’À Punt de diffuser Dragon Ball ne concerne que la série originale, ou s’il s’étend à DBZ, DBGT, et Dragon Ball Super.

Source : BoundingInToComics

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter [+ INFOS]