Dragon Ball Z & Dragon Ball Super en France
AccueilMangas Dragon BallInterview de Toyotaro et Toriyama [COMPLETE] (Dragon Ball Super Vol. 4)
Mangas Dragon Ball

Interview de Toyotaro et Toriyama [COMPLETE] (Dragon Ball Super Vol. 4)

Voici l’interview complète de Toriyama et de Toyotaro, publiée dans le tome 4 de Dragon Ball Super.

Après un premier résumé hier, voici les 4 pages d’interview de Toyotaro et d’Akira Toriyama dans son intégralité. Elle est publiée dans le tome 4 de Dragon Ball Super qui sort ce jeudi 02 novembre au Japon, et elle fait suite à une première interview Toriyama / Toyotaro parue dans le tome 1 de Dragon Ball Super. Pour l’anecdote, sachez que le manga spin-off sur Yamcha de DragonGarrowLee sortira le même jour, toujours édité par Shueisha !

Interview d’Akira Toriyama et de Toyotaro

Discussion avec Tori-Toyo Vol.2

Les deux auteurs nous parlent des secrets de la naissance de l’arc “Trunks du Futur” !!

Toyotaro : Quel a été votre point de départ pour créer l’arc “Trunks du Futur” ?

Toriyama : Je pense que j’ai commencé par penser qu’il fallait “un peu changer les choses”.

Toyotaro : J’ai été choqué quand j’ai lu votre brouillon original. J’avais pensé que les Dieux étaient forcément bons, mais lire que l’un d’entre eux tourne mal a soulevé toute la tension. L’intensité de l’histoire à partir de ce moment était incroyable. Je pense qu’il est difficile de rendre les choses tendues dans une histoire de Dragon Ball. Mais se battre dans un autre “futur” où il n’y a pas de Dragon Balls crée un sentiment de tension incroyable, puisque personne ne peut évidemment revenir à la vie s’il meurt… Et même avant que l’histoire commence, on ne connaît même pas la véritable identité de l’ennemi. La personnalité de Zamasu était aussi quelque chose que nous n’avions jamais vu auparavant. Les méchants de Dragon Ball sont habituellement maléfiques dès le début, donc il n’y a rien de “mal” à les vaincre, mais Zamasu était un cas un peu plus compliqué avec sa notion bien à lui de “justice”.

Toriyama : En son for intérieur, Zamasu est bon comme Shin [Note DB-Z.com : Le prénom du Kaioshin de l’Univers 7], si bien que sa bonté s’est complètement retournée contre lui. Mais tu sais, pour cet arc “Trunks du Futur”, tu devais décrire le conflit intérieur de Zamasu et Trunks, n’est-ce pas ? Si c’était à l’époque où je dessinais le manga moi-même, je doute que j’aurais pu le faire. Je ne suis pas très bon pour décrire la psychologie des personnages sur des pages. Donc on y est arrivé ensemble parce que maintenant, moi je n’ai plus qu’à écrire l’histoire (rires).

Toyotaro : Majin Buu n’a pas ce genre de conflit psychologique.

Toriyama : C’est vrai ! Franchement, j’ai même trouvé que Cell était un peu compliqué (rires). Avec les ennemis, il est plus facile de faire des méchants pour qu’ils soient juste battus. En ce sens, je pense que les mangas Shojo sont vraiment incroyables, car ils doivent continuellement dépeindre l’état d’esprit d’une fille (rires). Je ne pense pas pouvoir gérer ça !

Toyotaro : C’est incroyablement difficile car les choses s’accumulent et deviennent de plus en plus compliquées. Même moi j’avais de sérieux doutes quant à savoir si j’avais correctement transmis l’état d’esprit de Zamasu. Ai-je bien fait… ?

Toriyama : Ne t’inquiète pas, tu as bien fait ! C’est justement parce que tu l’as dessiné que l’arc “Trunks du Futur” a pu bien se faire ! Pour ma part, je doute que j’aurais pu exprimer la chute de Zamasu dans le côté obscur.

Toyotaro : Personnellement, je pense que j’y suis arrivé de justess, mais c’est un honneur de vous l’entendre dire (rires). Pour changer de sujet, j’ai une question sur les personnages de cet arc, je pense que les ennemis de cette année ont eu un impact énorme, avec Goku Black en particulier, comment avez-vous eu l’idée de ce personnage ?

Toriyama : C’était quelque chose que je voulais déjà essayer. Un peu comme “False Ultra Man” ou “False Kamen Rider” [Note DB-Z.com : Des personnages d’autres séries qui sont des clones ou des copies maléfiques des héros]

Toyotaro : Oh, c’était ça ?

Toriyama : Ouais ! Je voulais faire un “False Son Goku” (rires).

Toyotaro : “Goku Black” est un super nom.

Toriyama : Eh bien, c’est directement inspiré de “Kamen Rider Black” (rires).

Toyotaro : Ça va incroyablement bien ! Bien sûr, Goku Black a été joué par Masako Nozawa-san, mais elle parle si poliment… Je suppose que ça vient de Zamasu ? J’ai entendu le bureau de la rédaction recevoir des lettres de femmes disant que la voix de Black par Masako Nozawa était sexy (rires).

Interviewer : Toyotaro-sensei, ajoutez-vous vos propres idées quand vous transformez les ébauches originales de Toriyama-sensei en manga ?

Toyotaro : En effet. Au final, c’est sûr que les choses doivent se diriger vers la conclusion écrite par les ébauches originales de Toriyama-sensei, mais en même temps, je veux donner aux personnages différents des choses que j’ai en tête. Vegeta est têtu, et ça donne de l’attrait à son personnage, ça rend l’histoire plus excitante. Et bien sûr, je veux que Trunks ait l’air cool, et même Gowasu… En gros, je veux que chaque personnage ait sa chance de briller. Parfois, je dévie légèrement du scénario, mais je pense qu’on peut dire que je reste fidèle à l’original.

Toriyama : Je m’en réjouis ! Après tout, vous en savez beaucoup plus sur Dragon Ball que moi (rires).

Toyotaro : Eh bien, mon objectif est d’être le fan n°1 (rires). Cependant, il ne s’agit pas seulement de mon désir de donner une chance à différents personnages de briller. Il y a aussi des moments où ce genre de chose est nécessaire pour arriver au but que vous avez indiqué, Toriyama-sensei. Par exemple, si le but à la fin est que Goku ait une confrontation directe avec Zamasu, je ne peux pas simplement faire en sorte que Goku atteigne ce point dans les meilleures conditions. Il doit y avoir divers rebondissements avant que les deux puissent s’affronter. Cette fois-ci dans l’arc “Trunks du Futur”, il y avait beaucoup de ces rebondissements que j’ai créés… même si j’étais un peu incertain à leur sujet…

Toriyama : Non, c’est mieux comme ça ! Je pense qu’il est préférable de laisser transparaître votre individualité en tant qu’auteur, plutôt que de simplement suivre le chemin que je vous ai tracé. Ce serait déséquilibré si tout n’était que mes idées, alors c’est mieux comme ça.

Toyotaro : Bien que j’aie essayé de ne pas aller trop loin, j’ai certainement utilisé beaucoup de mes propres idées parfois. Comme penser “ne serait-il pas intéressant si Trunks s’entraînait dans le Royaume de Kaioshin, et s’il avait des pouvoirs de guérison ?” (des rires)

Toriyama : C’est certainement mieux comme ça.

Interviewer : Vegeta est également apparu en Super Saiyan God dans la version manga !

Toriyama : J’ai supervisé ça. Je m’en souviens (rires). C’était amusant de voir les idées de Toyotaro-sensei commencer à sortir de plus en plus.

[Image de Goku utilisant Mafuba : En plus du Mafuba, qui était dans le script original, d’autres rebondissements ont été créés… !!]

Interviewer : Y a-t-il eu d’autres points difficiles ?

Toyotaro : En réalité, Zamasu n’était pas très fort dans le script original que j’ai reçu de Toriyama-sensei. Bien qu’immortel, sa force était telle que deux Super Saiyan Blue étaient largement suffisants pour s’en occuper. C’est précisément pour cette raison que dans le script initial, les choses se sont déroulées de telle sorte que son immortalité et la limite temporelle des Potara [Note DB-Z.com : Il parle de la fusion de Zamasu avec Goku Black] sont devenues la clé. Goku et Vegeta devaient juste se relayer pour le combattre. Goku et Vegeta n’ont pas fusionné dans le script original. Leur personnalité avait rendu toute fusion impossible après l’arc de Majin Buu. Cependant, je voulais répondre aux attentes des lecteurs… Et donc, j’ai fait un scénario où même s’ils ne voulaient pas fusionner, ils n’en ont pas eu le choix par la force des choses.

Toriyama : Je pense que c’était bon !

Toyotaro : C’est pourquoi j’ai beaucoup réfléchi jusqu’à ce que mes idées rejoignent le script original… C’était le moment le plus amusant et le plus stressant. Mais une fois que c’était OK, c’était un travail amusant après ça !

Toriyama : La plupart du temps, je validais ses brouillons pour l’arc “Trunks du Futur” du premier coup.

Toyotaro : Je suis très content d’entendre ça, mais j’étais aussi content quand vous me donniez des conseils. Je me disais : “Cool, il l’a vraiment lu !” (Rires)

Interviewer : Ca chauffait pour Toyotaro-sensei quand il recevait des conseils de Toriyama-sensei. “Cool, il l’a regardé !!” (rires)

Toyotaro : Non, j’étais vraiment heureux.

Interviewer : De votre point de vue Toriyama-sensei, comment pensez-vous que Toyotaro-sensei a évolué maintenant que nous avons atteint le tome 4 de Dragon Ball Super ?

Toriyama : En ce qui concerne ses dessins, auparavant, il semble qu’il poursuivait toujours mon Dragon Ball. Cependant, récemment, ses propres traits ont commencé à émerger, et je pense que c’est signe d’une nette progression !

Toyotaro : Oh, je suis obligé.

Toriyama : Voyons voir… Si je devais dire autre chose, alors je dirais que tu es trop prudent ! Particulièrement dans les scènes de combat, il peut être bon d’être plus direct parfois.

Toyotaro : Les scènes de combat sont vraiment difficiles, et je me fais toujours des reproches…

Toriyama : J’avais aussi du mal à faire des combats. Mais parfois, dessiner les combats avec une touche un peu bourrin peut produire de bons résultats, bizarrement. C’est pourquoi il est important d’être plus direct (rires). Ce serait parfait !

Toyotaro : Je garderai ça à l’esprit !

Interview originale (Dragon Ball Super Vol. 4)

interview toyotaro toriyama dbs vol 4

interview toyotaro toriyama dbs vol 4 2

interview toyotaro toriyama dbs vol 4 3

interview toyotaro toriyama dbs vol 4 4

Dragon Ball Super

Dragon Ball Super (ドラゴンボール超スーパー, Doragon Bōru Sūpā, généralement abrégé en DBS) est un manga et une série TV diffusée sur Fuji TV et rediffusé sur d’autres chaines japonaises chaque dimanche à 09h00, à partir du 05 juillet 2015. Il s’agit de la première série TV Dragon Ball, 18 ans après la diffusion du dernier épisode de Dragon Ball GT en 1997. L’histoire débute quelques années après le combat contre Majin Buu, et commence avec les arcs des 2 derniers films Dragon Ball Z : Battle of Gods et Dragon Ball Z : Résurrection F.

La série animée Dragon Ball Super se situe entre les épisodes 288 et 289 de Dragon Ball Z, et entre les chapitres 518 et 519 du manga papier. A terme, Toyotaro a déclaré que Dragon Ball Super se terminera avec la fin officielle du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama, c’est-à-dire au 28ème Tenkaichi Budokai, où Goku partira avec Uub.

La série Dragon Ball Super est développée par Toei Animation, dans un processus similaire aux séries TV Dragon BallDragon Ball Z et Dragon Ball GT. Le manga quant à lui est co-écrit et dessiné par Toyotaro, bras droit d’Akira Toriyama. Akira Toriyama écrit les idées principales, et Toyotaro s’en sert de base pour développer l’histoire. Toyotaro crée les dialogues, les illustrations, et développe même les idées de Toriyama en ajoutant ou en changeant des éléments du plan du Maître. Toriyama vérifie également tous les storyboards de Toyotaro pour le manga. Pour ce faire, Toyotaro envoie ses planches à Toriyama, qui les lit, puis qui les renvoie avec d’éventuelles corrections à Toyotaro afin d’obtenir le produit final parfait. Toyotaro s’assure également que son manga suive la continuité d’Akira Toriyama. Akira Toriyama a déclaré que c’est la prise de liberté de Toyotaro à changer l’histoire qui rendra le produit final meilleur.

Interview de Toyotaro et Toriyama [COMPLETE] (Dragon Ball Super Vol. 4)
4.5 (15)

Ça peut aussi vous intéresser !

Film DBZ – ‘La Résurrection de F’ en manga : Premières images

Saiyuke

DRAGON BALL SUPER : Questions / Réponses d’Atsushi Kido

Saiyuke

Akira Toriyama se plaint de Dragon Ball Super

Saiyuke

Dragon Ball Super Chapitre 46 : Images & Traductions

Saiyuke

Chapitre 14 de Dragon Ball Super : PARTIE 2

Saiyuke

Dragon Ball Super : Le tome 1 du manga annoncé !

Saiyuke

Dragon Ball Super : Le logo dévoilé

Saiyuke

Dragon Ball Super : Le message d’Akira Toriyama

Saiyuke

Manga Super Dragon Ball Heroes : La Cover du Tome 1

Saiyuke